Connaître / savoir sur le bout du doigt / des doigts - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Connaître / savoir sur le bout du doigt / des doigts

Connaître / savoir très bien, parfaitement.

Origine

Si on sait que cette expression date de 1665, elle semble laisser perplexe les lexicographes, puisqu'on ne trouve pas d'explication certaine sur son origine.

Une chaussure chose sûre, c'est qu'en latin, on disait autrefois "ad unguem" ("sur/à l'ongle"), par référence, semble-t-il, à ces sculpteurs qui peaufinaient le polissage de leur oeuvre avec leur ongle. La qualité de finition ainsi obtenue aurait donné, par métaphore, la signification 'parfaitement', cette locution étant aujourd'hui souvent traduite par "avec le plus grand soin", mais aussi par "sur le bout du doigt".
Mais un siècle avant que notre expression apparaisse, les locutions "savoir au doigt" et "avoir sur le doigt" voulaient également dire "connaître parfaitement".
Donc, d'où qu'on vienne, c'est toujours le doigt ou son extrémité qui est supposé concentrer le savoir.

En l'absence de certitude, et en se basant sur les expressions du XVIe siècle, on peut émettre une hypothèse : rappelez-vous comment vous avez autrefois appris à lire, avec le doigt suivant laborieusement le texte, pendant que vous le déchiffriez avant de le prononcer ; est-ce qu'il n'y aurait pas un lien entre ce doigt 'déchiffreur' qui vous a aidé à savoir parfaitement lire et notre expression ?

Exemple

« Je savais mon catéchisme sur le bout du doigt dès la première semaine »
George Sand - Histoire de ma vie

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Connaître / savoir sur le bout du doigt / des doigts » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Etwas aus dem Effeff beherrschen / könnenMaîtriser / savoir quelque chose à partir du / par le fortissimo
Angleterreen To know on the back of one's handSavoir sur le dos de sa main
Angleterreen To have something at one's fingertipAvoir quelque chose sur le bout du doigt
États-Unisen To know like the back of one's handConnaître comme le dos de sa main
Espagnees Conocer de carrerillaConnaître par coeur
Espagnees Conocer / saber al dedilloConnaître / savoir sur le petit doigt
Argentinees Conocer como la palma de su manoConnaître comme la paume de sa main
Espagnees Conocer con los ojos cerrados.Connaître avec les yeux fermés.
Argentinees Saber algo al dedilloSavoir / connaître quelque chose au petit doigt
Espagnees Conocer como la palma de la mano.Connaître comme la paume de la main.
Espagnees Saber de memoriaSavoir de mémoire
Iranfa Foote ab boodanSavoir très bien
Canada (Québec)fr connaitre par coeurparfaitement, de mémoire
Hongriehu Ismeri, mint a tenyerét.Connaître comme sa paume.
Italieit Saper qualcosa come l'avemariaSavoir quelque chose comme l'ave maria
Italie (Sicile)it Canùsciri ccu l'òcchi chiùsiConnaître (en tenant) les yeux fermés
Italieit Conoscere / sapere sulla punta delle ditaConnaître / savoir sur la pointe des doigts
Belgique (Flandre)nl Op zijn duimpje kennenConnaître sur son petit pouce
Pays-Basnl Op zijn duimpje kennenConnaître sur le bout de son petit pouce
Pays-Basnl Kennen als zijn broekzakConnaître comme sa poche de pantalon
Polognepl Mieć w małym palcuAvoir dans son petit doigt
Brésilpt Conhecer como a palma de sua mãoConnaître comme la paume de sa main
Brésilpt Ter na ponta da língua.Avoir sur le bout de la langue.
Roumaniero A sti cu ochii inchisiSavoir les yeux fermés
Roumaniero A avea la degetul cel micAvoir au petit doigt (auriculaire)
Serbiesr Imati sve u malom prstuAvoir tout au petit doigt
Suèdesv Kunna noget som ett rinnande vattenConnaître quelque chose comme une eau coulante
Suèdesv Kunna noget på sina fem fingrarSavoir quelque chose sur ses cinq doigts
Turquietr Avucunun içi gibi bilmekConnaître comme la paume de sa main.

Vos commentaires
Eh be, suis-je donc vraiment le premier?

Farpaitement!
Quant à le savoir sur le bout des doigts, j’ai un doute quant à l’explication supposée du "doigt suiveur"? N’aurait-on pas du dire alors: "sur le bout du doigt"?
Ce qui est conforté par: les locutions "savoir au doigt" et "avoir sur le doigt" voulaient également dire "connaître parfaitement"...

Si vous souhaitez m’acheter cette explication, c’est rubis sur l’ongle, n’est-ce-pas...
°O mon Godemichou à dos de plus en plus rayé, aurais-tu oublié le compte-rendu et les photos de la dernière convention que je t’ai envoyés il y a déjà belle lurette (épouse du Luron, comme tout le monde sait)...
Ah, que j’eusse aimé voir ces documents absolument authentiques et-z-uniques publiés avant que je ne pass dans la cinquième dimension...
réponse à . file_au_logis le 25/02/2008 à 07h33 : °O mon Godemichou à dos de plus en plus rayé, aurais-tu oubli&...
Non seulement le premier, mais le seul???
Hou-hou, où êtes-vous? Y a-t-il grève d’Expressio.fr aujourd’hui?
J’aurais bien continué à meubler, mais je dois partir... alors...
rappelez-vous comment vous avez autrefois appris à lire, avec le doigt suivant laborieusement le texte, pendant que vous le déchiffriez avant de le prononcer
On voit que ce n’est pas moi qui t’ai appris à lire ! Tu te serais fait "taper sur les doigts" ! En l’empan visuel, hein, qu’est-ce que tu en fais de l’empan visuel ?

Je parle de "taper" en métaphore, mais mon instituteur de CM1 prétendait lui nous faire entrer le savoir et la discipline à coups de règle sur le bout des doigts, ou dans la paume de la main. Ma main droite en conserve une cicatrice qui m’a écartée de toute idée de reproduire la méthode !

Je pensais que "savoir sur le bout des doigts" signifiait néanmoins restituer un savoit automatiquement, comme on le fait à travers un geste acquis, la main étant l’outil.

Bonjour à tous de ce très beau jour qui va virer au gris !
réponse à . file_au_logis le 25/02/2008 à 07h34 : J’aurais bien continué à meubler, mais je dois partir... alo...
Forcément, s’il y a toi, il y a moi ! Comme d’hab ! Bonne journée laborieuse Filo !
J’ai compté...pas sur mes doigts, mais on peut ce matin compter les participants sur les doigts d’une main. Sont tous partis battre la campagne? J’y vais aussi, en VTT, avant qiue le temps ne se gâte.
Comment font les manchots pour savoir quelque chose sur le bout des doigts? peut-on, les doigts dans le nez les faire obéir au doigt et à l’œil. Et toucher du doigt peuvent-ils le faire sans se mettre le doigt dans l’œil?
réponse à . file_au_logis le 25/02/2008 à 07h33 : °O mon Godemichou à dos de plus en plus rayé, aurais-tu oubli&...
Mea culpa !

Je croyais que file_au_logis ... c’était une fille, au logis.
Ach ! Je m’étais gourré !
Donc, mes plus plates excuses.

Je n’avais pas la divination au bout des doigts.

Les doigts sont symbole de savoir-faire, voir les doigts de fée, le doigté et que dire de doigter en musique ... Mais aussi, être à deux doigts de, mettre le doigt sur, etc. etc.

Les Chinois disaient, que lorsque l’on vous montre la lune du doigt, l’idiot se contente de regarder le doigt ...

Mais doit-on montrer du doigt ce qui fait la une du jour, une histoire de manque de doigté et de manque de connaissance sur le bout des doigts de ses droits et surtout de ses devoirs ... Ah non ! Touche-moi pas ! - Casse-toi alors ! - Tu me salis. - Casse-toi alors pauvre con ... C’est une nouvelle expression pour expressio et pour la fran(ca)cophonie 

°
réponse à . file_au_logis le 25/02/2008 à 07h33 : °O mon Godemichou à dos de plus en plus rayé, aurais-tu oubli&...
Ah, que j’eusse aimé voir ces documents absolument authentiques et-z-uniques publiés avant que je ne pass dans la cinquième dimension
No problemo. Je te promets que ce sera le cas ! Mais vois-tu, le gros du travail (je ne cite personne), c’est la floutation des photos et là, je dois reconnaître que je manque un peu de temps.
réponse à . ThanhBach le 25/02/2008 à 08h49 : Mea culpa ! Je croyais que file_au_logis ... c’était une fill...
Je ne suis pas la première sur le site mais il semble que je sois la première à te souhaiter un joyeux anniversaire. iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Appel à God, appel à God : pourrais-tu m’envoyer encore 4 fois mon Expressio du jour. Cela me permettrait de la connaître sur le bout des doigts. Une explication ? J’ai reçu 6 fois Expressio ce matin et toutes à l’heure dite ou presque à quelques dixièmes de secondes près.

@momolala-6 : je n’ai pas eu d’institutrice aussi sadique que la tienne, mais à l’époque où j’étudiais les tables de multiplication, j’utilisais mes doigts pour ne pas me tromper. Je peux t’affirmer qu’encore aujourd’hui, je les connais sur le bout des doigts. On ne peut pas en dire autant des élèves d’aujourd’hui. La méthode perroquet a parfois du bon. 
si l’expression était plus récente, je la rattacherais aux aveugles, qui braillent quand ils veulent apprendre quelque chose. Enfin ... si j’ose dire !
elle savait sur le bout des doigts comment me mener par le bout du nez.
réponse à . tytoalba le 25/02/2008 à 09h11 : Je ne suis pas la première sur le site mais il semble que je sois la prem...
Merci beaucoup tytoalba !
Cela me fait chaud au coeur, si, si, sans manière.
Mais chaque jour nous fait plus vieux, même lorsqu’il est inondé de soleil, comme hier !
Toi que je suis loin de connaître du bout des doigts, mais qui évidemment ne me sera plus tout à fait étrangère (envolée lyrique à côté de la plaque ? mais j’assume) ... permets moi de te faire une très grosse bise, à la vietnamienne, que je sais faire du bout des doigts !

Ach ! Que c’est pon, la ponne pise !



°
réponse à . ThanhBach le 25/02/2008 à 09h25 : Merci beaucoup tytoalba ! Cela me fait chaud au coeur, si, si, sans mani&eg...
Bon anniversaire ThanhBach ! Je savais bien que j’oubliais quelque chose ce matin, mon clavier le soufflait pourtant au bout de mes doigts ! Tyto t’a envoyé les bougies, j’y ajoute ces quelques fleurs de l’Estérel sur cette page qui embaument et allument nos forêts et mon nez, hélas ! J’y joins de grosses bises.
réponse à . ThanhBach le 25/02/2008 à 09h25 : Merci beaucoup tytoalba ! Cela me fait chaud au coeur, si, si, sans mani&eg...
Serais-je gris, vois-tu, je dirais:
Ach ! Que c’est pon, la ponne pise !
... surtout quand elle est chaude!
Mais heureusement, je ne suis pas aussi vulgaire que le petit caporal...

Que ton anniversaire soit bon et chaleureux.
Le mâle de sevices service!
Il y a probablement aussi un croisement avec l’image d’un bon musicien (pianiste, violoniste) dont le doigté exprime la maîtrise. L’expression équivalent en suédois "kunna noget på sina fem fingrar" (avec ses cinq doigts) le suggère.
réponse à . chirstian le 25/02/2008 à 09h24 : elle savait sur le bout des doigts comment me mener par le bout du nez....
je connaissais son point G sur le bout du doigt ...

Bon anniversaire à ThanBach.
On a beau savoir son texte sur le bout des doigts
Parfois un mot reste sur le bout de la langue !

Bon anniv’ ThanhBach
Même s’il n’en faisait parfois qu’à sa tête, Zidane connaissait le foot sur le bout des doigts ... de pied.
réponse à . chirstian le 25/02/2008 à 09h50 : je connaissais son point G sur le bout du doigt ... Bon anniversaire à T...
c’est vachement plus facile que sur le bout de la langue !

puisqu’on y est j’ai appris une expression d’argot ce WE.
Le cunnilingus se dirait"manger de la tarte aux poils" ...Imagé...
oui ! Mais l’odeur est différente !
Pon annifersaire ThanhBach. A cette heure-ci j’opte pour un tokay pour lever mon verre à ta santé.
Thanbach, nous étions à deux doigts de manquer ton anniversaire ! alors de mes doigts de fée, je te tape mes meilleurs voeux !
réponse à . God le 25/02/2008 à 08h59 : Ah, que j’eusse aimé voir ces documents absolument authentiques et-...
c’est la floutation
Pas de foutoir linguistique, God : on doit dire "la floutitude" !
Bonjour bonjour, les gosses. La seule vraie question du jour est : un doigt de jar doit-il doigter une doyenne d’oies ?
Marceeeeeeeeel : deux doigts, eksasôt !
Ah ben oualà : je ne connaissais pas mes tablettes sur le bout des doigts, moi. Bon anniversaire, ThanhBach.
Il faut bien un gâteau, ThanhBach, pour y planter du bout des doigts tes quelques bougies. Pas pu trouver de munster, pardonne-moi... 
cette page
J’ai des trous et pas seulement de gruyère dans ma liste d’anniversaires. Où peut-on la trouver complète???
Surtout ne pas confondre doigts de fée et dés de foie.
Pratiquant le vélo, j’en connais un rayon, bien que je ne sois pas de la pédale. Mais étant au régime je pratique sans sel. Je suis à 2 doigts d’arrêter le vélo tellement c’est fatiguant de ne pouvoir s’asseoir.
En fait, en se penchant sur la date donnée par God : 1665, on découvre quelque chose de troublant au Royaume de France. Molière présente une pièce qui révèle l’expression du jour. Très loin d’être un "spécialiste" de Molière, je remarque une curieuse coïncidence entre la sortie de la pièce et un dialogue qui reprend cette formulation :

A la suite de Tartuffe interdit, Molière donne le 15 février 1665 Dom Juano ou LE FESTIN DE PIERRE !

Lorsque SGANARELLE dit : "Eh, mon Dieu, je sais mon Dom Juan, sur le bout du doigt, et connais votre cœur pour le plus grand coureur du monde, il se plaît à se promener de liens en liens, et n’aime guère à demeurer en place."

On peut imaginer que les répliques de cette pièce devinrent vite célèbres et reprises tout aussi vite comme pour nous aujourd’hui des dialogues savoureux de films ou de pièces…

C’est quand même curieux cette simultanéité et dans la date et dans le propos non ?

Bon Anniversaire Than-Bach !
réponse à . Elpepe le 25/02/2008 à 10h43 : c’est la floutationPas de foutoir linguistique, God : on doit dire "l...
on doit dire "la floutitude"
Ça, à mon avis, c’est un peu du floutage de gueule... 
Sans vouloir me faire taper sur les doigts, je suis à deux doigts de mettre les doigts dans l’engrenage des associations d’idées que favorise Expressio. Les doigts dans le nez, on s’y met souvent le doigt dans l’œil à s’en mordre les doigts, jusqu’à toucher du doigt le sens de l’expression du jour et s’en lécher les doigts. Et dès qu’on s’est sorti les doigts du cul, on finit par mettre le doigt dessus, en reconnaissant le doigt de God.
Qui vient de faire un doigt d’honneur ? Dix coups de règle sur les doigts !
réponse à . Elpepe le 25/02/2008 à 10h43 : c’est la floutationPas de foutoir linguistique, God : on doit dire "l...
eksasot ou eh scato  ?
réponse à . God le 25/02/2008 à 11h10 : on doit dire "la floutitude"Ça, à mon avis, c’est un peu du ...
Euh... c’est on ne peut plus exact. S’agissant de portraits, surtout ! 
réponse à . <inconnu> le 25/02/2008 à 11h04 : Pratiquant le vélo, j’en connais un rayon, bien que je ne sois pas ...
Même sans selle, personne ne t’empêche de t’asseoir, gibier de potence !
réponse à . memphis le 25/02/2008 à 10h59 : Il faut bien un gâteau, ThanhBach, pour y planter du bout des doigts tes q...
J’ai des trous et pas seulement de gruyère dans ma liste d’anniversaires. Où peut-on la trouver complète???
La dernière plus complète est celle donnée par Jonayla le 20/12/2007dans l’expression Titan - intervention 31. Je pense qu’il n’y manque que l’anniversaire de ce jour.
Vérification faite, il y manque aussi Dadiche 23/02 et Jaipatouvu 18/07, si j’ai bien noté les dates. 
J’ai bien connu une Toulousaine, sur le... Boudu !
Le doigt était dans la tombe et désignait Caïn.
Totor
Bien le bonjour à tous,

@ Thanh-Bach; Tytoalba les bougies,Momo les fleurs,Menphis le gâteau,alors moi ce sera la tournée.............Marceeeeeeeeelllllll le champagne.
bon annifà toi.
Sur le bout des doigts poussent les ongles, remarquez bien.
Et c’est en ne payant pas rubis sur l’ongle qu’on devient vite un ongulé de frais.
connaître comment ?
connaître quoi ?
sur quel bout ?
de quel doigt ?
de qui ?
moi, j’ai l’impression , God, que tu ne nous dis pas tout ! Comment ? Casse-toi , casse toi alors, pauvre con, va ? Eh, doucement, qu’est ce qu’il lui prend à God : il est ni cool ni colas !
réponse à . chirstian le 25/02/2008 à 14h57 : connaître comment ? connaître quoi ? sur quel bout ? ...
Ceci est une conversation privée !
Rat-Phare, hein ?
Savoir par cœur, sur le bout des doigts, c’est avoir le cœur sur la main, non ?
à MBDO234
Bienvenue à bord, mousaillon! C’est la première fois que je te vois sur ce divin site!

MBDO =? Mais, Bon Dieu, Oui!!!
234 =? C’est le début, d’ac. Mais après?
réponse à . file_au_logis le 25/02/2008 à 16h11 : à MBDO234 Bienvenue à bord, mousaillon! C’est la premi&egrav...
Ben non, MBDO234 n’est pas tout-à-fait nouveau, Filou. Seulement, avec son pseudo à coucher dehors, Marie-Bernard Dupont One two three for... il s’entraîne au Madison !
je connais tout sur le bout des doigts ! combien de comptines et jeux de doigts n’ai-je pas appris à "mes" petits bouts de chou ... en maternelle ? entre cent ou mille autres en voici une :
La comptine des petits doigts : 
Le premier, c’est le pouce
C’est pour mettre dans la bouche
Le deuxième, c’est l’index
Pour pousser sur la sonnette
Le troisième, le majeur
Le plus grand c’est la terreur
Le quatrième, l’annulaire
Pour les bagues on le préfère
Le cinquième, l’auriculaire
Le plus petit mais le plus fier !
Et il n’a pas son pareil
Pour dire des secrets dans l’oreille.
God et mon doigt.
Queen Mother
réponse à . cotentine le 25/02/2008 à 16h28 : je connais tout sur le bout des doigts ! combien de comptines et jeux de do...
Voici ma main, elle a cinq doigts :
Le premier ce gros bonhomme
C’est le pouce qu’il se nomme
L’index qui montre le chemin
C’est le deuxième doigt de ma main
Entre l’index et l’annulaire
Le majeur se dresse en grand frère (si, si en grand frère !)
L’annulaire qui porte l’anneau
Avec sa bague, il fait le beau
Le minuscule auriculaire
Suit partout comme un petit frère.

Nicolas, j’ai dit "Suis partout", par "cours devant", et en silence s’il te plaît !

Ma main je te la tends chère Cotcot pour y garder la tienne.
Aloysius Bertrand a écrit ceci à propos de nos doigts : voyez cette page
réponse à . ThanhBach le 25/02/2008 à 09h25 : Merci beaucoup tytoalba ! Cela me fait chaud au coeur, si, si, sans mani&eg...
très intéressant ! le baiser vietnamien est comme le baiser chinois ! on hume avec le nez

Bon Anniverssaire Thanhbach et avec cette page:" Les baisers dans le monde"
réponse à . tytoalba le 25/02/2008 à 09h11 : Je ne suis pas la première sur le site mais il semble que je sois la prem...
Je l’ai retrouvée, la page où l’on apprend à compter les multiplications sur le bout de tous les doigts ! Regarde sur cette page : ça marche !
réponse à . memphis le 25/02/2008 à 10h59 : Il faut bien un gâteau, ThanhBach, pour y planter du bout des doigts tes q...
Je t’ai trouvé un Munster, Memphis.
Si tu aimes, tu peux le garder, moi je ne peux pas le sentir.

cette page
réponse à . momolala le 25/02/2008 à 18h07 : Je l’ai retrouvée, la page où l’on apprend à co...
Quel pied ! Mais, tant qu’à faire de devoir mémoriser la méthode, autant faire mémoriser les tables de multiplication aux gamins, non ? Enfin, moi, ce que j’en dis... Car s’il faut enlever ses chaussettes pour faire du calcul mental, ça n’est pas d’une praticité évidente ! 
Cela vient de la façon qu’avait Mozart, qui rappelons-le est né en1756, bien qu’aveugle comme un pot, avait de jouer de la flûte traversière avec des gants de pugilat.
réponse à . Elpepe le 25/02/2008 à 18h57 : Quel pied ! Mais, tant qu’à faire de devoir mémoriser l...
A ne pratiquer que les fenêtres ouvertes !

Ce n’est pas un hasard s’ils ont choisi la table de 8 je pense ; avec celle de 7, j’ignore pourquoi, c’est celle que les mômes ont le plus de mal à retenir et je suis restée longtemps môme du côté du calcul ! J’ai compris la règle de 3 et les fractions quand j’ai eu à les enseigner à mes fins d’étude. C’était ma première année d’enseignement, je vous rassure s’il en est besoin. Maintenant je les sais sur le bout de doigts, of course !
réponse à . momolala le 25/02/2008 à 19h46 : A ne pratiquer que les fenêtres ouvertes ! Ce n’est pas un ha...
Allah bonheur ! Bon, tu me réciteras la table de 12 sans faute, sinon : collée samedi !
réponse à . <inconnu> le 25/02/2008 à 18h02 : très intéressant ! le baiser vietnamien est comme le baiser c...
l
baisers du monde :
la fenêtre publicitaire de téna est particulièrement romantique pour les baisers !
C’est le père qui explique à son fils, soit dans la joaillerie, soit dans la confection,

"qu’il y a cinq doigts à chaque mains, mon fils, et que chacun d’entre eux est important:
- le premier, c’est le pouce, qui te perment de faire des économies, mon fils. C’est avec lui que tu fais de l’auto-stop;
- ensuite, vient l’index, pour montrer au chauffeur qui s’est arrêté où il faut qu’il te conduise,
- plus loin, il y a l’annulaire, sur lequel tu y enfileras la chevalière que je te donnerai lors de ta majorité, quand tu auras 48 ans,
- et enfin, il y a l’auriculaire, que tu te mettras dans l’oreille, pour faire croire aux autres que tu n’écoutes pas ce qu’ils racontent.
- Voilà."
"- Mais, papa, et le grand, là, au milieu?"
"-Ah, celui-là, mon fils, c’est - et de loin! - le plus important. C’est le doigt de toutes les jouissances. Tu n’en vivra jamais d’autres de cette intensité. Chaque fois, ce sera comme une première fois!"
"- Oui, bon, papa, mais quoi? quelles jouissances?"
"-Ah, mon fils, LA jouissance suprême: c’est avec ce doigt que tu vas compter les billets de banque!
réponse à . file_au_logis le 25/02/2008 à 20h13 : C’est le père qui explique à son fils, soit dans la joailler...
confection au Sentier ? chez le cousin de Rabbi Jacob ?
réponse à . <inconnu> le 25/02/2008 à 18h33 : Je t’ai trouvé un Munster, Memphis. Si tu aimes, tu peux le garder,...
dans les années... (je préfère oublier) Un break WW et un munster à l’arrière sur le passage du pot d’échappement.......... L’odeur... je l’ai encore dans les narines )
Mieux vaut tard que jamais.
Bon anniversaire ThanhBach.
réponse à . memphis le 25/02/2008 à 10h59 : Il faut bien un gâteau, ThanhBach, pour y planter du bout des doigts tes q...
Marci d’avoir posé la question. Je n’ai plus à lever le doigt.

@TanhBach
Bonzaniversaire itou
Je n’ai pas assez de doigts pour me cacher derrière... j’ai failli oublier ton anniversaire !!!

Un gros bisou TanhBach et molo sur le champagne.
Bon, ben, comme on apprend aux scouts marins à orienter les voiles au vent : au doigt mouillé, y sont tous barrés, God. Yapluka fermer boutique, hein ?
Allez, bonne nuit, les gosses. Les mains, pleines de doigts, sur les couvertures !
réponse à . <inconnu> le 25/02/2008 à 21h28 : Mieux vaut tard que jamais. Bon anniversaire ThanhBach....
vieux motard que j’aimais !!! tu as raison !
pourquoi, ThanhBach n’est-il pas dans mon calendrier d’anniv. alors que Cicéron (qui n’intervient plus) y est ... pour ce même jour de "poissons" = le 25 février !
Happy birthday to you ! petit poisson ... deviendra grand ! 
Bon anniversaire Than Bach.La Veuve, à boire sans modération, mais après, au lit....Les clés de la voiture dans la poche du pantalon ou accrochée au range clés du couloir.
Histoire de doigts:
Mon premier (le pouce) est parti à la chasse
mon second ( l’index) il a vu un lièvre,
mon troisième( ect..) l’a tué
mon quatrième, il l’a fait cuire,
et le petit, il a tout mangé.....
Moralité, méfiez-vous des petits
réponse à . cotentine le 25/02/2008 à 23h28 : vieux motard que j’aimais !!! tu as raison ! pourquoi, ThanhBac...
nous aurions donc oublié de noter Cicéron ? Quand je dis nous, c’est Jonayla sur la liste publiée en décembre et ma pomme, pour ne pas l’avoir noté sur la mienne. Si c’était l’anniversaire de Cicéron hier, je le lui souhaite donc avec un jour de retard. Et si tu es sûre de ton information, je l’ajouterai à ma liste.
réponse à . tytoalba le 26/02/2008 à 08h02 : nous aurions donc oublié de noter Cicéron ? Quand je dis nous...
Elle est sûre et qu’elle est certaine notre Cotentine : elle était aux premières loges ce jour de la naissance de son Cicéron ! 
réponse à . momolala le 27/02/2008 à 06h21 : Elle est sûre et qu’elle est certaine notre Cotentine : elle &e...
Voili, voilà, voilou comme dirait un érudit de ce site. Je l’ai ajouté à ma liste.  Reste à l’ajouter à la liste officielle des anniversaires.
Vu la lointaine époque où l’expressio du jour commence à être attestée, à défaut de vous révéler son origine, l’image en semble assez claire.
Jusqu’à une époque plus récente que l’expression, tout se faisait avec le cerveau, manuellement et « avec du cœur ».
Lorsque qu’à force de répéter des gestes on maîtrise l’exécution de quelque chose une quasi automatisation se produit, l’action des doigts ayant l’air de se faire sans passer par le cerveau.
L’observation des exemples bien connus de la pratique instrumentale, ou plus récemment de ceux qui saisissent du texte -à la plume; ou au clavier sans regarder- montre bien que l’on a le sentiment que les doigts de l’opérateur ont un savoir complet.
De ces temps où le cœur aidait à conserver le savoir et la geste à se remémorer des actions, il n’y a pas à s’étonner que l’on a pensé que les doigts -et donc le bout des doigts pour la finesse- avaient du savoir.

Sur ce, les amis, je m’en va rejoindre mon lit, et vous laisser continuer le sujet, et les suivants durant quelques jours, car le devoir m’appelle très au loin sans internet aux futures rares heures de repos.
Certains l’ont sur le bout des doigts, d’autres sur le bout de la langue. De toutes façons, ils tiennent tous le bon bout...

Certaines l’ont sur le bout des doigts, d’autres sur le bout de la langue. De toutes façons, elles tiennent toutes le bon bout...

Personne ne leur ôtera de la bouche, surtout si c’est à l’oeil...
en 1665 une chose est certaine , c’est que les écrans tactiles n’existaient pas encore. Donc les scribes ou les copistes utilisaient encore les claviers traditionnels, ceux où les AZERTYUIOP étaient astucieusement disposées pour que les touches ne restent pas coincées. Et les moins de 20 ans ne peuvent pas imaginer notre enthousiasme à la découverte de la marguerite de Xerox ou la boule d’IBM. Mais ça c’était quelques années après 1665 : laissez moi compter sur le bout de mes doigts ... oui, environ 300 ans après !
Savoir sur le bout du doigt: savoir comme il se doigt.
Franz Liszt connaissait son piano sur le bout des doigts.
Le petit Poucet? Je connais sur le bout du pouce!
Un manchot des deux bras a du mal à prononcer cette expression; il emploie plus volontiers "savoir par coeur".
L’oie mâle, fâchée, disait de sa grosse femelle: - Je le connais sûr, le boudin d’oie!
réponse à . joseta le 26/04/2011 à 08h57 : Franz Liszt connaissait son piano sur le bout des doigts....
Oh, comme tout musicien. Car contrairement à ce que pensent certains, si les musiciens de l’ orchestre ont des partitions sur leurs pupitres, c’ est uniquement pour suivre les autres... et se préparer à "attaquer" lorsque le chef leur donnera le signal. Ce n’ est pas pour déchiffrer "à vue" leur partie. Celle-là, ils la connaissent "sur le bout des doigts" ! Idem pour les chanteurs, du reste.... Si une partition porte une "mesure" avec un grand trait noir et le chiffre 2, ou 5, ou 31, c’ est pour qu’ ils sachent qu’ il leur faut rester silencieux durant 2, 5 ou 31 mesures... Cela implique qu’ ils sachent compter combien cela fait de temps, pour ne pas démarrer en avance ou en retard ! Mais ils peuvent compter sur leurs doigts (si on ne les voit pas) ou... battre la semelle (pas trop bruyamment tout de même).
réponse à . patrickonthenet le 26/04/2011 à 00h51 : Vu la lointaine époque où l’expressio du jour commence &agra...
Ah, patrickonthenet, tu m’as coiffé au poteau !
C’est parce qu’à l’heure où tu écris j’apprends sur le bout des doigts le corps de ma compagne (ou je dors comme une enclume !). On ne peux pas être au four et au moulin...

Certes, tu as développé l’idée beaucoup plus scientifiquement que je ne l’aurai fait. C’est vrai que les doigts vont plus vite que le cerveau, et que dès que l’on commence à rationaliser et réfléchir, le frappe s’en ressent tout de suite. La preuve en est, c’est que cette contrib je l’ai écrite en 2 temps 3 mouvements, sur le bout des doigts, et sans même y réchléfir, mais pas avec un seul doigt  j’en ai mis au moins 2 (un de chaque main). Non..., parce que lorsque je n’utilise qu’un seul doigt, ce n’est pas à ça que je l’occupe  
réponse à . mitzi50 le 26/04/2011 à 09h58 : Oh, comme tout musicien. Car contrairement à ce que pensent certains, si ...
battre la semelle (pas trop bruyamment tout de même).
tu fais donc partie de ces gens qui prennent leur pied en battant la semelle ? Honte à toi ! J’en informe tout de suite l’association "SOS semelle battue" car une telle attitude est impardonnable. Sache bien que la semelle connaît la souffrance.
Et pas seulement sur le bout des doigts (de pied). 
Si, à force d’avoir pris un petit doigt par-ci, un petit doigt par-là, tu t’es pris une cuite, peut-être qu’il eût mieux valu que tu m’eusses cru.
Parce que maintenant, si cela déborde et que c’est la crue, je te le dis, tu es cuit! Et tu t’en mordras les doigts...
cui cui
s.: le frère de Jeanne d’Arc
réponse à . patrickonthenet le 26/04/2011 à 00h51 : Vu la lointaine époque où l’expressio du jour commence &agra...
oui, mais non !
oui : "Lorsque qu’à force de répéter des gestes on maîtrise l’exécution de quelque chose une quasi automatisation se produit, l’action des doigts ayant l’air de se faire sans passer par le cerveau."
La répétition d’un geste conduit à un automatisme : mais c’est vrai de tout notre corps : à commencer par la marche ...
mais non : "Jusqu’à une époque plus récente que l’expression, tout se faisait avec le cerveau, manuellement et « avec du cœur »"
Le fait qu’autrefois on faisait plus de choses à la main, conduisait certes à des automatismes, mais y avait-il obligatoirement "du cerveau" et "plus de coeur" dans ces gestes ? Du coeur dans le coup de pioche du mineur ? Dans l’envoi de la navette du tisserand ? Je crois qu’il fallait être "de la ville" pour s’extasier devant "le geste auguste du semeur" !
La comtesse qui connaît son manuel (non pas le plombier) de savoir-vivre sur le bout des doigts, boit son lagon bleu avec le petit doigt tendu.
Pourquoi ?
Parce que quand le petit doigt touche le front ça évite de lever le coude trop haut. (page 5 paragraphe 6)
réponse à . chirstian le 26/04/2011 à 11h02 : oui, mais non ! oui : "Lorsque qu’à force de rép&e...
"le geste auguste du semeur" !

Pourquoi tous les semeurs et la moitié des clown s’appellent-ils Auguste ?
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 26/04/2011 à 10h32 : Ah, patrickonthenet, tu m’as coiffé au poteau ! C’est pa...
Non..., parce que lorsque je n’utilise qu’un seul doigt, ce n’est pas à ça que je l’occupe

Ah bon !
A quoi alors ?
réponse à . chirstian le 26/04/2011 à 10h39 : battre la semelle (pas trop bruyamment tout de même). tu fais donc partie...
Non, je sais encore compter "de tête". Et je ne bats personne. Même pas au jeu... car je ne suis pas joueuse ! A propos, connais-tu le N° d’ appel de "Femelles battues", pour feux qui ont un défaut de prononfiafion ?
Un empêchement MAJEUR me POUCE à mettre cette expression à l’INDEX.
Signé: God.
Ces propos s’ANNULAIRE à l’instant. C’est MON PETIT DOIGT qui me l’avait dit, mais il est menteurrrrr...
Je vous jure que je ne connais pas sur le bout du doigt la phalange espagnole.
réponse à . mickeylange le 26/04/2011 à 12h01 : Non..., parce que lorsque je n’utilise qu’un seul doigt, ce n’...
Ça dépend, parfois je me gratte le nez (et oui, certains en mettent plusieurs, moi je n’en met qu’un), parfois je me le met dans l’oreille, mais bien souvent c’est dans l’œil (et jusqu’au coude).
Ou bien je l’utilise à chatouiller les pieds de mon amie (de préférence entre les 2 gros orteils...)
Chat te va comme réponse ?
A la sortie de la ganterie le client demande : Combien je vous doigt ?
réponse à . chirstian le 26/04/2011 à 11h02 : oui, mais non ! oui : "Lorsque qu’à force de rép&e...
Par cœur sous-entend qu’on se l’intègre à fond, mais pas forcément de gré.
Et lorsque l’on fait quelque chose "avec du cœur" cela veut dire qu’on ne molli pas à la manœuvre, moussaillon! Et du coté du palpitant, celui-ci en change de rythme.

Pour ce qui est du cerveau, le mécanisme de connaitre "sur le bout des doigts" présente l’immense avantage d’avoir du temps de cerveau disponible.

Non, pas pour regarder la publicité, pour avoir une vue d’ensemble.

Par exemple le pianiste se concentre sur la sensibilité d’interprétation et sur l’éventuelle synchronisation avec les autres grâce à l’automatisation des enchainements (le bouts de doigts) et du par cœur (il connait la suite de la mélodie).

C’est ça le savoir du maître par rapport à celui de l’apprenti.
Avec sa dégaine à la va–comme–je–te–pouce, il s’était indexé la majeure partie de l’espace. A nulle aire semblable, on ne pouvait comparer son domaine. Ses amis l’entouraient, veillaient sur lui. C’est en février 1665 que survint Salvatore Riculert – un nabot jaloux et bavard qu’ils repoussèrent d’un revers de main.

*Extrait de Mémoire palpable, de Georges P. – Ed. Kelyos. A paraître.
l’automatisation des enchainements (le bouts de doigts) et du par cœur (il connait la suite de la mélodie)
avoir appris un morceau par coeur (le coeur étant autrefois considéré comme le siège de la mémoire), oui, j’utiliserais volontiers l’expression pour un pianiste. Par contre je n’utiliserais jamais l’expression "connaître sur le bout des doigts" pour des automatismes acquis par l’entrainement.
Et je ne sais pas bien expliquer pourquoi, mais bien qu’on parle des doigts, l’expression ne me semble appropriée que pour des connaissances intellectuelles. Par exemple je pourrais me vanter de connaître l’histoire d’un tableau sur le bout des doigts. Mais pas de savoir le peindre sur le bout des doigts (même si je savais le peindre "les yeux fermés") !
Mais je ne saurais pas où mettre exactement les limites d’usage. En tous cas, tout ce que je connais des confitures, je l’ai appris sur le bout des doigts. 
réponse à . chirstian le 26/04/2011 à 16h13 : l’automatisation des enchainements (le bouts de doigts) et du par c&oelig...
A voir et à entendre, travaux pratiques pianistiques sur le bout des doigts de Barbara sur cette page.
réponse à . chirstian le 26/04/2011 à 16h13 : l’automatisation des enchainements (le bouts de doigts) et du par c&oelig...
Et je ne sais pas bien expliquer pourquoi, mais bien qu’on parle des doigts, l’expression ne me semble appropriée que pour des connaissances intellectuelles.
Celui qui s’écrase le doigt avec son marteau, ne peut-on pas dire qu’il apprend son métier sur le bout des doigts ?  :&rsquo)
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 26/04/2011 à 17h45 : Et je ne sais pas bien expliquer pourquoi, mais bien qu’on parle des doigt...
parce que c’est un métier de s’écraser le doigt avec un marteau ? 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 26/04/2011 à 17h45 : Et je ne sais pas bien expliquer pourquoi, mais bien qu’on parle des doigt...
Celui qui s’écrase le doigt avec son marteau...
L’effet est alors surprenant : les doigts lâchent le marteau alors que resurgissent instantanément les connaissances intellectuelles, sous forme de phonèmes assez proches de :
Put...n de bor..l de mer...e de salop...ie de marteau !

Etonnant, non ?
réponse à . chirstian le 26/04/2011 à 16h13 : l’automatisation des enchainements (le bouts de doigts) et du par c&oelig...
En l’absence
d’explication certaine sur son origine
nous passons dans le subjectif.

Toute connaissance me semble d’essence intellectuelle.
Tu as donc le droit de ressentir une acquisition de savoir « sur le bout des doigts » comme intellectuelle, car pour moi aussi c’est intellectuel :
L’observation et la mémorisation par un des cinq sens ou leur combinaison, puis l’imitation, permettent l’exécution de taches nécessitant apprentissage pour passer d’une imitation grossière à l’acquisition fine, puis à l’automatisation par la répétition, et enfin au « par cœur » pour la conservation de la connaissance, pour le savoir « sur le bout des doigts ».

Mais certains animaux aussi ont accès à des connaissances « sur le bout du bec » pour les oiseaux ou « sur le bout des ventouses » pour le poulpe qui vit si peut longtemps et ne bénéficie pas d’un environnement social. Il a une capacité à mettre au point tout seul et ensuite à répéter à bon escient, comme le révèle des observations et d’expériences poussées.
À ne pas confondre avec l’instinct qui est essentiellement une réaction ou un enchaînement de réactions à l’environnement.

La différence pour les humains? Quelques dizaines de milliers d’années d’évolution des descendants de cro-magnons que nous sommes, nous ont permis un développement poussé de la conceptualisation jusqu’à l’assemblage de concepts pour en faire des usines à gaz.

connaître l’histoire d’un tableau sur le bout des doigts
 ?
Humm… mémoire, souvenirs, description, cheminement abstrait où tel l’écolier que tu étais ressentait le besoin d’un support pour assister ses calculs mathématiques ?
Ça m’étonnerait.
Je pense que là tu revis intensément tout le cheminement en visualisant directement dans ta tête l’œuvre, éventuellement accompagnée des informations que tu as pu glaner autour, sans le secours d’un bout des doigts imaginaire.
Mais pas de savoir le peindre sur le bout des doigts
Car là, sa technique te manquerait pour reconstituer le geste qui lui a été propre, que l’artiste a eu sur le bout de ses doigts. Tu n’en a que le ressenti, la supputation des intentions, pas l’action ni la mémoire.

C’est pas tout ça, demain lever avant l’aube !
réponse à . patrickonthenet le 26/04/2011 à 23h03 : En l’absence d’explication certaine sur son origine nous passons dan...
je ne me plaçais qu’au plan de l’expression et de son usage, rien à voir avec mes connaissances ou mes ignorances en peinture théorique ou pratique !!!
Si tu veux un autre exemple , je peux dire que je connais tel ou tel livre sur le bout des doigts, mais je ne peux pas connaitre la lecture sur le bout des doigts. Ou plus exactement, je ne peux pas appliquer l’expression à la lecture , même si je crois être un bon lecteur !
A lire certaines contributions, une impression étrange, pas forcément désagréable : le nombre d’inscrits au Club des Amateurs de Diptères ne serait-il pas en train de croître ?
Et le doigt de l’ange qui fait "chut!" et laisse une marque sous le petit nez des nourrisons avant la naissance? Encore un doigt dans une histoire de connaissance.... Mon petit doigt me dit que les doigts sont partout et savent tout........
En anglais on dit : to know like the BACK of my hand (pas la paume). Je suppose parce que la plupart du temps c’est le dessus de la main que l’on a dans une position d’être vu.
Au Moyen Âge, les clercs, pour mémoriser un texte ou des notions, utilisaient des images mentales : il y a l’arbre par exemple. On part du tronc, puis on développe la notion aux branches principales, puis secondaires, et ainsi de suite... La main était aussi utilisée comme image mnémotechnique : la paume, les doigts, les phalanges... Dans les marges des manuscrits, les passages à apprendre par cœur sont aussi indiquées par une petite main dessinée.
Peut-être tout cela est-il lié à cette expression !
Bonne année à toutes et tous
Malheureusement, l'an neuf commence on ne peut plus mal pour Expressio. Hé oui, nous avons encore loupé une belle occasion de battre le record de trois parutions consécutives pour la même expression. Maudit soit ce jour ! 
réponse à . Mintaka le 02/01/2017 à 03h26 : Malheureusement, l'an neuf commence on ne peut plus mal pour Expressio. H&e...
Toutes ces flèches accumoncelées pendant trois jours dont il faut maintenant faire du feu... quel gâchis.

Je vous souhaite à tous la plus belle des années !

Et je remercie Claudiiiiiiine (devenue Claudine 13 !) et Ratanak pour leurs si gentils vœux de bon anniversaire, vœux que je n'ai pu lire qu'aujourd'hui.

Vous souvenez-vous de l'arbre près duquel le beau Georges vivait heureux ? C'était peut-être "le grand chêne" dont il fit une chanson ou cet autre qu'il connaissait sur le bout des doigts : :

Je n'ai vu qu'un seul arbre, un seul, mais je l'ai vu,
Et je connais par cœur sa ramure touffue,
Et ce tout petit bout de branche me suffit :
Pour connaître une feuille, il faut toute une vie.
Si l'envie vous prenait de vous pendre haut et court,
Soyez gentil, ne vous pendez pas à mon arbre !


Navrée de n'avoir à vous offrir que ce texte sans musique...


Coucou à vous toutezétous et voici que commence une année que je vous souhaite bonne et tout et tout...que de belles et bonnes choses.

Je ne vais pas faire la liste des souhaitations, vous les connaissez sur le bout du doigt depuis le temps qu'on les énumère....

Donc voilà c'est un pote à moi que j'ai chargé de cette mission...

Bonne et heureuse année à mes amis d'expressio

Allez, premier café de l'année ensuite je me mets à la liste de mes bonnes résolutions que je vais abandonner dans le courant du mois....comm' d'hab' quoi....

réponse à . BOUBA le 02/01/2017 à 06h05 : Coucou à vous toutezétous et voici que commence une année q...
la liste de mes bonnes résolutions
En ce qui me concerne, j'ai pris une bonne résolution il y a quelques années et je m'y tiens : c'est 1920 x 1080, celle du téléviseur.
Moi, très raisonnable, ça fait bien longtemps que je m'abstiens de prendre des bonnes résolutions, cause que je sais parfaitement que je ne les tiendrai pas. Alors pourquoi se leurrer ?
- Me mettre au sport ? Je ne prononce pas de mots grossiers.
- Arrêter de fumer ? Je ne fume pas.
- Gagner au Loto ? faudrait déjà que j'y joue.
- Dire à mes proches que je les aime ? Je ne m'en prive déjà pas.
- Arrêter de faire le con ? C'est une maladie incurable.
Et il y en a plein d'autres potentielles du même genre.
Alors carpe diem et wait and see.
réponse à . SyntaxTerror le 02/01/2017 à 09h49 : la liste de mes bonnes résolutions En ce qui me concerne, j'ai pris...
Les bonnes résolutions des directeurs de chaînes seront-elles agréables ? Moins de rediffusions et plus de sciences par exemple... Autrement, le plus simple est d'écouter le poste radio. Je parle des stations qui se passent des pubs !
Et moi, j'ai pris la bonne résolution de ne pas vous rappeler trop souvent l'histoire de cette bête à quatre pattes, herbivore, qui connut une fin brutale.

Ben v'là que son nom m'échappe...
Ah ! oui  : le mouton de Panurge !

L'autre – l'histoire de celle qui avait des cornes zébrées et des sabots luisants – je n'ai pas fini vous les briser avec elle : je la connais sur le bout des doigts !

réponse à . DiwanC le 02/01/2017 à 11h38 : Et moi, j'ai pris la bonne résolution de ne pas vous rappeler trop souven...
♫ Ne pas confondre Blanquette de Limoux et liquette de blanc mou. ♫

Pourquoi dis-je ça en chantant ? Parce que My tenor is rich.
En ce début d'année 2017 il faut que vous le sachiasse, Germaine n'est pas bretonne.
Elle est née à Angers dans le pays du bon vin d'Anjou, mon préféré. C'est pour ça que j'ai quitté le pays de Bouba. J'ai changé le rosé de Provence, pour le Chinon, le Bourgueuil et autres délices viticoles.
C'est depuis que la Germaine ( cette fausse Bretonne) m'a surnommé Langevin.
Bon, un peu de sérieux sur ce site culturel (en début d'année)

Treize nanomètres, c'est la taille de la plus petite rugosité qu'un doigt humain est capable de détecter. Soit un objet plusieurs milliers de fois plus petit que le diamètre d'un cheveu. (source sience et vie de janvier 2017)
Ceux qui coupent les cheveux en quatre vont avoir une autre approche de cette expression que celle de Chirstian.
Pour les curieux et les nostalgiques une façon ludique de connaître nos annéen en 6 depuis 1956 presque sur le bout des doigts..
réponse à . mickeylange le 02/01/2017 à 14h12 : En ce début d'année 2017 il faut que vous le sachiasse, Germa...
m'a surnommé Langevin

Je comprends donc ce paradoxe de préférer le rosé d'Anjou à celui de Provence !

Quant à Germaine pas Bretonne, c'est faux...J'ai retrouvé une photo d'elle d'il y a quelques années à peine.
réponse à . mickeylange le 02/01/2017 à 14h24 : Bon, un peu de sérieux sur ce site culturel (en début d'ann&e...
1 m = 1.000.000.000 nm....je vais chercher quelque chose de 13.000.000.000 nm dans mon atelier pour voir ce que ça donne sous mon doigt...
réponse à . le gone le 02/01/2017 à 14h53 : Pour les curieux et les nostalgiques une façon ludique de connaître...
Rien sur les années en "7" ?
réponse à . BOUBA le 02/01/2017 à 14h57 : m'a surnommé Langevin Je comprends donc ce paradoxe de préfé...
... quelques années à peine.
Euh... ça, ça devait être en des temps fort fort lointains.. ou dans une autre vie ! 
réponse à . BOUBA le 02/01/2017 à 15h02 : 1 m = 1.000.000.000 nm....je vais chercher quelque chose de 13.000.000.000 nm da...
Ben ... ça fait 13 mètres. Je n'ai pas les doigts assez gros pour me rendre compte.
réponse à . mickeylange le 02/01/2017 à 14h12 : En ce début d'année 2017 il faut que vous le sachiasse, Germa...
La Maine, la Loire, la Provence... Du temps du compagnonnage, on t"aurait appelé Langevin, le promeneur
Le Journal de Toulouse du 11 fév. 1856 rapporte qu'un ptérodactyle vivant a été aperçu.
Pour la Bretagne ou la Provence, j'en sais trop rien.
Je vais quand même mettre des gants de boxe pour pas laisser mes empreintes digitales là-dessus !
On dit de 2017 que c'est non seulement un nombre premier, mais qu'en plus, ce nombre est strictement déficient !
Ça veut dire que... euh... que Dieu ne joue pas aux dés avec Son doigt !
réponse à . Mintaka le 02/01/2017 à 12h15 : ♫ Ne pas confondre Blanquette de Limoux et liquette de blanc mou. ♫ Pourquo...
Les cinq dernières... première fois de l'année ! mais tu/vous n'êtes pas obligés de lire !
Faire flèche de tout bois - Etre la bête noire (de quelqu'un) - Mordre / croquer / dévorer à belles dents - Fleur de nave - À la clef.

- My tenor is rich ! s'écriait souvent M. Langevain qui se piquait de spiker very well l'anglais, avant d'ajouter :
- Mark ! Glenfiddish please !

C'est qu'il faisait flèche de tout bois, M Langevain... Tout était prétexte à s'abreuver de la boisson préférée des Perfides* ! Un anniversaire ? Un Glenfiddish... Un départ ? Un Glenfiddish... Un temps d'hiver ? Un Glenddifish pour se réchauffer... Une émotion ? Un Glenshifidd pour s'en remettre...

Et des émotions M. Langevain en éprouvait souvent !
- Suis un grand sensible, un grand sentimental...

- T'es surtout une belle fleur de nave ! pensait Mark-Marcel qui ne l'aimait guère. Ce type-là, c'est ma bête noire... les soirs où il débarque, je sais que je ne fermerai pas boutique avant deux heures du matin...

Heureusement, il y a toujours un bon pourboire à la clef, sinon je le pousserais volontiers dehors, je l'enverrais aimablement dévorer à pleines dents les fleurs du pavé d'en face avec un bon coup de foot dans le bas du dos et un "Good night, Sir !" des plus respectueux... of course !


*... pour L'Amiral.
réponse à . SyntaxTerror le 02/01/2017 à 16h13 : Ben ... ça fait 13 mètres. Je n'ai pas les doigts assez gros ...
Suis je sot.....0,000000000.......
Un évènement....je suis né en 57...déjà...
réponse à . DiwanC le 02/01/2017 à 16h11 : ... quelques années à peine.Euh... ça, ça devait &ec...
Meuuuuuuuuuuh non !
réponse à . DiwanC le 02/01/2017 à 16h24 : La Maine, la Loire, la Provence... Du temps du compagnonnage, on t"aurait a...
Pourquoi du "temps du compagnonage"..Les Compagnons du devoir du Tour de France existent toujours...
Ces gens là ont des doigts d'or..
réponse à . DiwanC le 02/01/2017 à 17h15 : Les cinq dernières... première fois de l'année ! mais ...
vous n'êtes pas obligés de lire


Il ferait beau voir..c'est toujours un plaisir..
réponse à . BOUBA le 02/01/2017 à 18h09 : Pourquoi du "temps du compagnonage"..Les Compagnons du devoir du Tour ...
C'est vrai... J'aurais dû écrire : Du temps de ton compagnonnage...

Qu'ils soient de bois ou de fer, les "chef d’œuvre" de ces hommes aux doigts d'or - comme tu dis - sont de pures merveilles...

Tiens ! moi aussi suis née une année en 7... mais m'en fous complètement ! 
Bon, ça veut dire que la Germaine et toi, vous allez prendre une dizaine cette année......... Quelles fêtes en perspective! !!!!!!! Le pov' Marcel à pas fini de trimer........
réponse à . DiwanC le 02/01/2017 à 18h29 : Tiens ! moi aussi suis née une année en 7... mais m'en f...
T'as raison.
Moi qui suis né une année zéro ... Bien que parfois je me demande si ça n'explique pas certaines choses ...
réponse à . DiwanC le 02/01/2017 à 17h15 : Les cinq dernières... première fois de l'année ! mais ...
Ça, c'est de la bonne prose ! 
En allemand, auf deutsch, ne pas chercher sur Internet. L'expression allemande est:"auswendig können", savoir par coeur. On peut aussi dire "effektvoll" , effectif, parfait...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Connaître / savoir sur le bout du doigt / des doigts » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?