Coûter un bras - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Coûter un bras

Coûter très / trop cher

Origine

Il est incontestable que, pour un homme (et même pour une femme !), le bras est une de ces parties du corps dont on aurait beaucoup de mal à se passer, contrairement à des amygdales, un appendice ou une vésicule biliaire, par exemple.
La préciosité de la chose est donc tout aussi évidente que pour les yeux de la tête ou la peau des fesses.

Cette expression nous vient d'Amérique du Nord.
Nos cousins Canadiens francophones l'utilisent en y ajoutant éventuellement "et la moitié de l'autre". Quant aux anglophones des deux grands pays de ce continent, ils disent "coûter un bras et une jambe" (to cost an arm and a leg) d'où serait issue la version en français.

Il n'y a malheureusement aucune certitude quant à l'origine de cette expression anglaise, popularisée au début du XXe siècle.
Certains supposent qu'elle découle de la locution antérieure "to give one's right arm for something" prononcé par quelqu'un qui, pour affirmer son fort intérêt pour quelque chose, dirait qu'il serait prêt à donner son bras droit en échange.

Mais en creusant, on trouve au moins trois autres explications plus ou moins capillotractées :
- La première pourrait venir d'une expression ("if it costs a leg !") prononcé au Far-West par des cow-boys cherchant à accomplir une impitoyable vengeance, même au prix d'une jambe perdue.
- La deuxième viendrait du militaire américain qui, ayant ses galons cousus sur le haut du bras et ayant commis une faute grave, serait dégradé, perdrait un galon, donc "un bras".
- La dernière, fortement contestée, serait due aux anciens portraitistes des XVIIe et XVIIIe siècle qui ne peignaient pas les membres de la personne, sauf contre paiement supplémentaire.

Exemple

« Maman m'a offert cette trompette pour mes treize ans. Achetée chez Ron Midnight Music Store, cette Martin Committee d'occasion lui a coûté un bras. »
Stanley Péan - Le temps s'enfuit - 1966

« Mon nouveau look m'a coûté un bras, mais cela ne m'inquiétait pas. »
André Noël - Le seigneur des rutabagas - 1999

Compléments

Dans des ouvrages antérieurs au XXe siècle, on trouve des utilisations proches de "ça lui a coûté un bras" ou bien "ça lui a coûté une jambe", mais elles n'ont rien à voir avec notre expression : il s'agit principalement de faits de guerre ou d'accidents de travail qui ont provoqué une amputation.


Certains font remonter l'origine de l'expression à la création de l'Homme, à travers une blague un peu misogyne :

Adam tournait en rond au jardin d'Eden, solitaire et l'air morose. Dieu, courroucé, lui demanda donc : "Que se passe-t-il encore ? Tu as donc toujours un pet de travers[1] ?"
Adam se plaignit alors de n'avoir personne avec qui parler et de s'ennuyer comme un rat mort.
Dieu lui répondit qu'il pouvait lui procurer une compagnie qui serait une femme. Et il ajouta : "Cette personne cueillera ta nourriture, te fera la cuisine et, lorsque vous découvrirez l'habillement, te le lavera. Elle sera toujours d'accord avec toutes tes décisions. Elle portera tes enfants et ne te demandera jamais de te lever au milieu de la nuit pour t'en occuper. Elle ne t'embêtera jamais, admettant toujours qu'elle a tort si vous avez des avis divergents sur un sujet. Elle ne te demandera pas tous les deux jours si tu l'aimes, si elle est belle, si elle n'est pas trop grosse, si elle te plaît toujours, si sa nouvelle coiffure lui va bien. Elle ne te demandera jamais de lui acheter des bijoux et tous les appareils ménagers que vous allez inventer. Elle n'aura jamais mal à la tête et te donnera autant d'amour et de plaisir que tu le souhaiteras."
Adam, fort intéressé et la feuille de vigne déjà soulevée, demanda : "Et cette chose que tu appelles une femme me coûterait combien ?"
Dieu répondit : "Une compagnie aussi spéciale te coûterait un bras et une jambe"
Adam dit alors : "Ah ! Je me doutais bien qu'il y aurait une contrepartie importante !"
Puis, après réflexion, il ajouta : "Et qu'est-ce que je pourrais avoir pour seulement une côte ?"
On connaît la réponse et la suite de l'histoire.

[1] Les enregistrements de l'époque étant arrivés jusqu'à nous très dégradés, il n'est pas certain qu'il s'agisse là de ses paroles exactes. Mais l'esprit (saint) y est.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Coûter un bras » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear Tes'wa beg'ar ou bent'haÇa vaut une vache et son son veau..!
Allemagnede Ein Vermögen kostenCoûter une fortune
Angleterreen To cost and arm and a legCoûter un bras et une jambe
États-Unisen To cost an arm and / or a legCoûter un bras et / ou une jambe
Espagne (Catalogne)es Costar un collò i part de l'altreCoûter une couille et part de l'autre
Espagnees Costar un riñonCoûter un rein
Espagne (Catalogne)es Costar un ouCoûter un oeuf
Espagnees Costar un ojo de la caraCoûter un oeil de la tête
Argentinees Costar un huevo y medioCoûter un oeuf et demi
Argentinees Costar un huevoCouter un oeuf (testicule)
Mexiquees Costar un ojo de la caraCoûter un oeil du visage
Italieit Costare un occhio della testaCoûter un oeil de la tête
Pays-Basnl Dat kost een rib uit je lijfÇa coute une cote de votre corps
Brésilpt Custar os olhos da caraCoûter les yeux du visage
Roumaniero A costa ochii din capCoûter les yeux de la tête
Suèdesv Kosta skjortanCoûter la chemise

Vos commentaires
Bonjour à toutes et à tous,

Ici, comme ailleurs, on dit aussi avoir le bras long....alors si il est long, ce bras, on peut bien se faire couper l’autre, le plus court.....

Et avec le plus long restant, user de ses influences pour compenser cette perte, et se payer un super truc que l’on aurait jamais oser acheter.......avec deux bras courts.....comme les gens ordinaires en ont......semble-t-il !!!.

Allez je retourne à ma cheville.................de bijoutier.

Belle journée.

Michel Zim
Dieu a donc fait Ève moins potiche qu’il ne l’avait prévu.
Celle-ci s’est vite rendue compte que l’autre n’était qu’un bras-cassé, un fainéant, un bon aryen à rien.
Ne pouvant compter sur son empoté de compagnon, elle s’est débrouillée pour avoir accès à la connaissance permettant de faire évoluer l’espèce.
Adam étant vraiment très très limité, cette pauvre pomme n’a jamais pu distinguer qu’un seul arbre fruitier: le pêcher !
Quand il a enfin réaliser qu’il n’arriverait jamais à la cheville de sa belle, les deux bras lui en sont tombés.
Depuis, les plus fanatiques de ses descendants mâles prient Dieu plusieurs fois par jour pour qu’il accepte d’oublier la radinerie originelle d’Adam, en exprimant leur souhait de retourner au plan initialement prévu : l’ Homme complètement idiot avec une femelle soumise.
Mais Dieu n’est pas une girouette, alors il leur fait un bras d’honneur.
Ce n’est pas un bras mais les deux, que Waterloo a coûté à Napoléon.
Il n’est resté qu’un Bonaparte manchot ! Et la clim n’était pas inventée ...
Je veux bien que ça me coûte un bras, mais il faudra que ce soit un bra "merveilleux", comme à cette page  :&rsquo)
Si votre assistant part à la concurrence, cela vous coûte un bras droit.
C’est simple si vous mettez la main sur un autre de même talent. Mais comment mettre la main sans bras ?
Si en plus votre secrétaire fait de même, ça coûte le bras gauche, ça devient très compliqué ! D’autant que là, vous ne pourrez plus lui mettre la main au panier.
A ce stade, vous perdez la tête, ça vous coupe les jambes.
Que reste-t-il de vous ? Juste la possibilité de faire l’homme-tronc à la foire du trône ...
Déja lu (ou entendu) aussi: "coûter un pont", "coûter un saladier". Je me demande quelle est l’origine de ces deux-là ?
prononcé par quelqu’un qui, pour affirmer son fort intérêt pour quelque chose, dirait qu’il serait prêt à donner son bras droit en échange
Il y en a même, dit-on, qui seraient prêts à donner leur royaume pour un cheval!
Les Canadiens de la belle Province s’y sont mis a deux dès potron-minet, ce matin! Enfin, pour eux, avant d’aller dormir...
Couter un bras... de mer, le comble pour un marin, pas vrai, Amiral?
réponse à . MichelZim le 05/02/2010 à 02h46 : Bonjour à toutes et à tous, Ici, comme ailleurs, on dit aussi avo...
S’il leur en reste un, c’est toujours ça, pas comme ceux auxquels on souhaite d’attraper la gale et, en plus, la maladie des bras courts pour qu’ils ne puissent pas se gratter ! 
Réactif God ! Cette expression se voudrait être un démenti à la contrib_60 fracassante de LPP hier, je n’en serais pas plus étonnée !
réponse à . file_au_logis le 05/02/2010 à 09h09 : Couter un bras... de mer, le comble pour un marin, pas vrai, Amiral?...
S’il est comblé ton bras de mer ne sert plus à grand chose mon Filo !
réponse à . horizondelle le 05/02/2010 à 09h12 : S’il leur en reste un, c’est toujours ça, pas comme ceux auxq...
[c]la maladie des bras courts pour qu’ils ne puissent pas se gratter 5/c

Abraracourcix ?
réponse à . file_au_logis le 05/02/2010 à 09h09 : Couter un bras... de mer, le comble pour un marin, pas vrai, Amiral?...
la bataille de Santa Cruz coûta un bras à Nelson, comme celle de Lepante en coûta un à Cervantes.
on propose à un manchot de lui greffer un bras artificiel. Mais l’opération lui coûtera un bras. Pas sûr que cela en vaille la peine !
Si vous voulez vous instruire découvrez sur cette page les vertus de l’amputation punition et celles du traducteur de Google sans doute ! J’ai oublié d’accorder une mention particulière à la source Disneyenne de l’auteur, c’est tout dire.
Quant aux anglophones des deux grands pays de ce continent, ils disent "coûter un bras et une jambe" (to cost an arm and a leg) d’où serait issue la version en français.
cela prouve une fois de plus que la vie est moins chère en France qu’en Angleterre : vive l’Euro ! 
réponse à . chirstian le 05/02/2010 à 09h20 : la bataille de Santa Cruz coûta un bras à Nelson, comme celle de Le...
L’homme de la Manche ?
La Manchotte de ce merrrveilleux site est partie saluer Eureka sans qu’il lui en coûte un bras, la veinarde. Reste Syanne qui n’est pas manchotte de la plume et c’est tant mieux pour nous.
Dans la marine on dit:
- un bras pour toi
- un bras pour le bateau
- un bras guette
Hein Pépé hein ?
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 09h20 : [c]la maladie des bras courts pour qu’ils ne puissent pas se gratter 5/c ...
Je te reçois 5 sur c  :&rsquo)
cela prouve une fois de plus que la vie est moins chère en France qu’en Angleterre

Un braderie en quelque sorte !
Cru bon restau (alors y alla)
Brutus no race (bâtard alors?)
Ta sueur bon cr* (* coefficient rhino-pharyngien)
Ane brout sucr ( ça ne l’aide pas en orthographe !)
Cré ta burnous (ouesque tu la pécho?)
RB* cru soutane (*Robert Bidochon, toujours aussi crédule)
Bu carré tonus (attention, énergie cubique!)
Bu carton, ruse (polonaise...)
Nue bras court (pour coller à l’expressio du jour)

Annapludbra
Que voulez-vous? On leur donne ça et ils veulent ça....
réponse à . MichelZim le 05/02/2010 à 02h46 : Bonjour à toutes et à tous, Ici, comme ailleurs, on dit aussi avo...
Mais! et si l’on est en bras de chemise?
Archimède a dit
"Tout corps plongé dans un liquide subit, de la part de celui-ci, une poussée exercée du bas vers le haut ..."
Il a dit aussi:
"Donnez-moi un point d’appui, et un bras de levier et je soulèverai le monde"

Hein Eureka ! hein ?
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 08h29 : Déja lu (ou entendu) aussi: "coûter un pont", "coûter un sala...
Exact, moussaillon ! Ce sont des dérivés : un pont est un ouvrage d’art qui coûte bonbon au mètre franchi, et l’expression est en usage dans le milieu des décideurs de l’aménagement du Territoire, au départ. Quant au saladier, il me semble que le sens est ici figuré, et désigne un truc genre trophée, comme le "saladier" d’une coupe du Monde. J’ai la flemme, étant un VOL invétéré, d’aller vérifier.
Connaissez-vous celle-ci (ma préférée!): Dieu créa l’homme. Constatant que ce dernier s’ennuyait à mourir, il créa la femme. Il la regarda, puis se dit: ’Bah... elle se maquillera...’
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 03h10 : Dieu a donc fait Ève moins potiche qu’il ne l’avait pré...
Abraracourcix!
réponse à . JanusBozyeux le 05/02/2010 à 06h37 : Ce n’est pas un bras mais les deux, que Waterloo a coûté &agr...
Ceci a-t-il un rapport avec le réchauffement climatique et la disparition de ces bandits?
réponse à . JanusBozyeux le 05/02/2010 à 07h37 : Si votre assistant part à la concurrence, cela vous coûte un bras ...
ou de jouer dans un film des Monty Python...
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 08h29 : Déja lu (ou entendu) aussi: "coûter un pont", "coûter un sala...
’Coûter un rein’, aussi. Origine? What about le traffic d’organes?
réponse à . momolala le 05/02/2010 à 09h20 : S’il est comblé ton bras de mer ne sert plus à grand chose m...
A mon humble avis - mais je peux me tromper, bien sûr, Elpépé pourrait mieux te répondre - il a d’autres objectifs à combler qu’un bras de mer... Pas vrai, BeeBee? 
réponse à . chirstian le 05/02/2010 à 09h20 : la bataille de Santa Cruz coûta un bras à Nelson, comme celle de Le...
Nelson, le diablotin orange?
réponse à . file_au_logis le 05/02/2010 à 09h55 : A mon humble avis - mais je peux me tromper, bien sûr, Elpépé...
Penses-tu au trou de la couche d’ozone? petit chenapan...
réponse à . horizondelle le 05/02/2010 à 09h40 : Cru bon restau (alors y alla) Brutus no race (bâtard alors?) Ta sueur bon ...
Anna Conda s’est perdue en route...
Oui, je viens de voir ça! Les grands esprits se rencontrent. Que veux-tu, je suis tombée dedant toute petite...
réponse à . file_au_logis le 05/02/2010 à 09h09 : Couter un bras... de mer, le comble pour un marin, pas vrai, Amiral?...
L’expression viendrait de la Marine perfide, alors ? Remarque, c’est logique, au fond : les perfidies de Nelson lui avaient coûté un bras, avant de lui faire avaler son bulletin de naissance.
réponse à . JanusBozyeux le 05/02/2010 à 06h37 : Ce n’est pas un bras mais les deux, que Waterloo a coûté &agr...
Ca me rappelle ce que me racontait mon grand-père. Un concours était organisé par un journal; il fallait, pour gagner un bon appartement chaud, dire combien de lentilles il y avaient dans un kilo. Toute la famille se met à compter les lentilles. Bravo ! Ils ont gagné.... On leur a envoyé une statuette représentant un Bonaparte manchot.
Et Delassus qu’est-ce qu’il fait ? Il est pourtant pas manchot pour cliquer sur la souris. Et Kim ? Bonjour à tous les deux.
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 10h02 : L’expression viendrait de la Marine perfide, alors ? Remarque, c&rsqu...
Et Calvi lui a coûté un œil !
réponse à . momolala le 05/02/2010 à 09h19 : Réactif God ! Cette expression se voudrait être un déme...
Moi ? Une contrib fracassante ? Disons que je tire à démâter, quand ça me prend : deux canons contigus, deux boulets reliés par une chaîne enfournés par l’extérieur des sabords (sinon, t’arraches le franc-bord quand tu les tires !), et pan ! La paire de boules part en tournoyant, et tout obstacle sur sa trajectoire est descendu en flèche. Rustique, mais efficace. Quand le navire adverse tirait à démâter, mieux valait ne pas lever les bras pour se rendre, mais plutôt baisser la tête. Ne serait-ce que par humidité humilité...
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 09h20 : [c]la maladie des bras courts pour qu’ils ne puissent pas se gratter 5/c ...
Encore une nouvelle balise ? On va plus savoir où les mettre... Mais ça ferme quoi, au juste, 5/c ? T’as les bras cassés, ce matin ?
réponse à . momolala le 05/02/2010 à 09h23 : Si vous voulez vous instruire découvrez sur cette page les vertus de l&rs...
Ah ben oualà : Eve aurait été créée au paradis d’Allah, et avec un autre matériau qu’une côtelette de ce cochon d’Adam, on lui coupait la main pour avoir volé la pomme, et la face du monde en eût été changée. Non ?
Çui qu’avait fait son petit effet, oui.
réponse à . Purdey le 05/02/2010 à 09h57 : Penses-tu au trou de la couche d’ozone? petit chenapan......
C’est quoi, le trou de la couche d’os-zone? Petit canaillou toi-même...
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 10h30 : Encore une nouvelle balise ? On va plus savoir où les mettre... Mais...
Horizondelle l’avait vu en @21 avant toi, mais si je rectifie, vos remarques vont faire croire que vous yoyotez...
Merci qui ?
Elpépé le bras héros des méchouis !
réponse à . MichelZim le 05/02/2010 à 02h46 : Bonjour à toutes et à tous, Ici, comme ailleurs, on dit aussi avo...
avoir le bras long
et la protection courte peut-on ajouter à l’égard de certains prétentieux...
Mais certains d’entre-vous doivent connaître cette version ?
Coûter la peau des fesses/du cul, il y a aussi l’expression: coûter la peau des couilles 
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 03h10 : Dieu a donc fait Ève moins potiche qu’il ne l’avait pré...
Adam: ce serait un nom super pour une marque de dentifrice 
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 09h27 : Dans la marine on dit: - un bras pour toi - un bras pour le bateau - un bras gue...
Rectification : une main pour toi, une pour le bateau. C’est une règle d’or, si tu tiens à éviter plaies, bosses et homme à la mer.
Tiens, lors d’un long bord de portant, en envoyant le spinnaker (cette page), un équipier avait oublié de passer le bras (du spi !) en dehors de tout. Ça nous a côuté un chandelier !
réponse à . file_au_logis le 05/02/2010 à 10h40 : C’est quoi, le trou de la couche d’os-zone? Petit canaillou toi-m&ec...
eh bien, mais, ne cherchais-tu point à combler certain trou? alors pourquoi pas celui-là?
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 10h49 : Adam: ce serait un nom super pour une marque de dentifrice ...
ce n’est pourtant pas la pomme que l’on brosse...
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 10h51 : Rectification : une main pour toi, une pour le bateau. C’est une r&eg...
Faudrait-y pas que t’espliques aux gens ce qu’est un chandelier sur un voilier ?
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 10h57 : Faudrait-y pas que t’espliques aux gens ce qu’est un chandelier sur ...
C’est un truc pour mettre des bougies quand ya une panne de courant à bord. 
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 11h21 : C’est un truc pour mettre des bougies quand ya une panne de courant &agrav...
J’espère que Dadiche reste muet(te) seulement pour cause de panne de courant à bord. On sera content(s) de son retour ici pour nous le confirmer après le passage d’Oli.
Tu veux dire que mon bras un (le tribord, dans la Marine, selon les règles de balisage latéral*) et mon bras deux (le bâbord), font front commun contre mon bras zéro, en en faisant le point le plus chaud à la méridienne, quand il est au zénith ? Euh... en quelque sorte, affirmatif.

* Moyen mnémotechnique pour les nonos : "un tricot vert et deux bas si rouge". Traduction : dans le sens conventionnel, c’est-à-dire en entrant au port, on trouve les balises latérales impaires (un) à TRIbord, CÔne couleur VERT, et les balises paires (deux) à BÂbord, CYlindre ROUGE. Valable en zone A (monde entier sauf Amériques -Antilles comprises-, Japon et Corée, en zone B, où les seules couleurs sont inversées (cette page). Pourquoi faire simple, hmmm ? Déjà qu’en passant d’un hémisphère à l’autre, les vents tournent en sens contraire, le Midi passe du Sud au Nord et les pingouins deviennent manchots...
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 11h49 : Tu veux dire que mon bras un (le tribord, dans la Marine, selon les règle...
Le pingouin n’est pas un manchot, il vole, dixit Wikipédia: cette page.
C’est une erreur fréquente de part la traduction du mot français manchot qui donne pinguin en anglais !
Ceux qui disent que les manchots des pingouins sont, peut-etre (?) des cousins du manchot bourricot 
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 11h21 : C’est un truc pour mettre des bougies quand ya une panne de courant &agrav...
et il n’est pas demandé à un matelot de tenir la chandelle ? 
cette page
réponse à . momolala le 05/02/2010 à 11h38 : J’espère que Dadiche reste muet(te) seulement pour cause de panne d...
Non dadiche fait le dos rond.
Dadiche rond rond... Dadiche rond rond
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 11h55 : et il n’est pas demandé à un matelot de tenir la chandelle&n...
Personnellement, je préfère cette page
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 11h21 : C’est un truc pour mettre des bougies quand ya une panne de courant &agrav...
Bon, là, hein, c’est clair, net et sans bavure : tu l’as cherchée, la colle de samedi, et tu l’as ! Ça te fera les pinceaux (à encoller).
Bon, mes louloutes : un chandelier, ce n’est pas non plus un accessoire pour équipière délaissée, non ! C’est une de ces pièces verticales d’acier inox, vissées au bord du pont tout autour du voilier, entre le balcon avant et les balcons arrière de chaque bord, qui supportent et guident les filières (câbles d’acier), le tout pour permettre de se déplacer du cockpit vers le pied de mât ou l’avant (et retour) dans une sécurité relative. Selon l’état de la mer et l’allure du voilier, on porte un harnais qu’on capelle sur la "ligne de vie" du bord au vent. Et la ligne de vie est un filin ou une tresse nylon, qui court à plat-pont de l’étrave au balcon arrière, de chaque bord, permettant de rester attaché au bateau en cas de chute à la baille. Développement du sujet et conseils particuliers contre un chèque de 12 zlotys. Merci beaucoup.
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 11h55 : et il n’est pas demandé à un matelot de tenir la chandelle&n...
Au lieu de faire de la pub à la concurrence mets plutôt cette page
Ben c’est sûr, c’te couennerie !
Coûter très / trop cher
Si quelque chose qui coûte très cher "coûte un bras"; comment fait un manchot pour s’acheter ce qu’il veut, doit-il y laisser une jambe ?
J’avoue peu apprécier l’expression du jour, que j’évite soigneusement d’employer.
Cela vient sans doute du fait que j’ai une imagination très visuelle. Je visualise souvent les mots ou les expressions.

Ce qui explique que si quelqu’un me dit "ça me fait ch...", j’ai tout de suite de cette personne une vision peu ragoutante.

Du coup, pardonnez-moi, alors que d’habitude j’envoie plutôt des plaisanteries ou des dessins, le lien que je vais donner ci-dessous est plutôt sérieux et militant.
Il s’agit de la bande annonce (durée : 6 minutes 50) d’un film qui dénonce les méfaits (cancers, diabètes ...etc.) de la mauvaise alimentation et des pesticides. Pour que ce film soit en salle il faut qu’un maximum de personnes regarde la bande-annonce dans les 3 jours à venir. Même si vous ne la visionnez pas complètement ; c’est le nombre de visites dans les 3 jours qui fera le poids...
La voir en entier est encore mieux. Vous pouvez aussi faire suivre à vos contacts.

Si vous en êtes d’accord c’est à --> cette page.

Je dois être d’autant plus sensibilisé à ce genre de choses que je suis en pleine lecture du "Miroir de Cassandre" de Bernard Werber qui traite (entre autres et si j’ai bien compris d’une façon très volontairement optimiste) de comment faire en sorte de ne pas coûter ... cher, ou en tout cas le moins cher possible à nos descendants.
Dans les harems, les eunuques payaient très cher le gîte et le couvert.
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 12h11 : Bon, là, hein, c’est clair, net et sans bavure : tu l’as...
NON c’est la faute à Rikske, qui te tendait la chandelle pour te faire parler du chandelier. Je n’ai fait qu’appuyer cette demande instructive qui te donne l’occasion une nouvelle fois de briller comme un soleil en nous distillant ton savoir bramitime avec générosité et d’éclairer nos chandelles avec ton feu sacré pour tout ce qui flotte sans moteur.

Marceeel deux sur son compte !
Fissa
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 12h21 : NON c’est la faute à Rikske, qui te tendait la chandelle pour te fa...
tout ce qui flotte sans moteur
beaucoup de “choses” (sic...) peuvent flotter sans moteur...
Quelques exemples ( 1 ou 2) de chacune de ces “choses”...
Il y a au moins un endoit où ça secoue pas mal: cette page et les choses (heu...) flottent sans moteur.
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 12h30 : tout ce qui flotte sans moteur beaucoup de “choses” (sic...) peuvent...
Tu commences à baliser, là, hein !
Voui mais il balise mal "un tricot vert et deux bas si rouge".

T’as intérêt Jacques à baliser meilleur si tu veux pas être collé samedi !
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 12h21 : NON c’est la faute à Rikske, qui te tendait la chandelle pour te fa...
D’accord, mais deux triple Westmalle, alors ! Ca coûte pas un bras, ça !
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 12h39 : Voui mais il balise mal "un tricot vert et deux bas si rouge". T’as int...
avec de la seccotine ? Ou avec Seccotine, la mignonne collègue de Spirou ?
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 12h39 : Voui mais il balise mal "un tricot vert et deux bas si rouge". T’as int...
Et, en allant vers le port : vert sur vert, tout est clair ; rouge sur rouge, rien ne bouge.
Va falloir réaffecter le salon de musique du phare -prévu pour recevoir l’éditeur de partoche- en salle de préparation à l’examen des permis côtiers et hauturier, et certificat de radiotéléphonie VHF : cette page.
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 13h02 : Et, en allant vers le port : vert sur vert, tout est clair ; rouge sur...
Extrait de ta page @75
"COMPLETUDE: nombreux tests des Permis Plaisance à moteur: test qcm Cotier, examen Hauturier, test qcm Fluvial, qcm CRR radio VHF."

C’est Ségolène qui fait passer l’examen ?
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 12h50 : D’accord, mais deux triple Westmalle, alors ! Ca coûte pas un b...
OK Marceeel trois triple Westmalle.
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 13h11 : Extrait de ta page @75 "COMPLETUDE: nombreux tests des Permis Plaisance à...
Ah ben ça te la coupe peut-être, mais le substantif de complet, c’est bien la complétude, qui marque accessoirement la finitude des choses, que ce soit par lassitude d’une Longitude, béatitude d’une attitude, gratitude d’une aptitude, platitude d’une certitude, exactitude d’une latitude, promptitude d’une multitude, vastitude d’une foultitude, rectitude d’une habitude, amplitude d’une vicissitude, servitude d’une solitude, magnitude d’une cistude, désuétude d’une étude, quiétude d’une mansuétude et Jean passe !
réponse à . SagesseFolie le 05/02/2010 à 12h20 : J’avoue peu apprécier l’expression du jour, que j’&eacu...
je suis en pleine lecture du "Miroir de Cassandre" de Bernard Werber
Ah bon, toi aussi, je ne vais pas tarder à le commencer, mon amie étant en train de le terminer ! En apprécies-tu la lecture ?

Quand à la vidéo, non seulement je l’ai visionnée, mais j’adhère complètement au principe, en idée et dans les faits, et moi aussi la conseille.
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 13h47 : Ah ben ça te la coupe peut-être, mais le substantif de complet, c&r...
Hou là,tout ça ? ou encore: lassitude de la bravitude ?
Jean Sairien
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 13h57 : Hou là,tout ça ? ou encore: lassitude de la bravitude ? ...
Non, la bravitude, c’est de la Ségolénitude rose pâle, garantie grand teint.
Peut-on brouter un cas ?

Anna, rue Minet
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 11h21 : C’est un truc pour mettre des bougies quand ya une panne de courant &agrav...
des bougies dans le moteur du voilier? Ouarf!
réponse à . SagesseFolie le 05/02/2010 à 12h20 : J’avoue peu apprécier l’expression du jour, que j’&eacu...
D’accord pour visionner ta vidéo que l’on m’a envoyé aussi par mail. J’aimerais quand même dire que j’admire le repas bio servis aux enfants. Depuis cette année, l’école de mon village sert aussi des repas bio mais hélas, je peux te dire que cela ne ressemble en rien à ceux-là. Ce serait plutôt le plus souvent une infâme bouillie. Résultat, de moins en moins d’enfant prennent le repas à l’école.

Ce que la video dit sur les pesticides plus l’expression du jour me fait penser à tous ces enfants nés avec des bras atrophiés à cause d’un médicament. Souvenons-nous du softenon. Drôle (pas tant que ça) d’association me direz-vous sans doute. 
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 13h47 : Ah ben ça te la coupe peut-être, mais le substantif de complet, c&r...
magnitude d’une cestude
Et si elle rhumatisante ?
Bonjour à tous.
J’ai même connu une jolie jeune anglaise, fort bien faite, qui à la plage prenait son pied en perdant son ‘bra’… Comme elle ne recevait que compliments, elle disait : Ca me fait une belle jambe…
J’ai connu également Dieu, lui-même et en singulière troisième Personne seulement, qui écrit ce jour : « - La dernière, fortement contestée, seraient due »…
Il s’agit bien sûr d’une coquille. (Attention, dans ce mot, à l’omission du ‘q’ ).
Ceci, pour prouver que si je participe peu, je lis tous les jours avec plaisir et attention Expressio et loue l’érudition et l’humour de son Auteur.
Là, je n’en sais fichtrement rien, mais nonobstant la faute de frappe, te trouve l’esprit tortueux !
réponse à . tytoalba le 05/02/2010 à 14h36 : D’accord pour visionner ta vidéo que l’on m’a envoy&eac...
Elle est pas drôle cette association pourtant ça existe. J’ai un livre d’une jeune femme victime de ce médicament "Née comme ça" (Je crois qu’en France il s’appelle autrement). Elle a fait toutes sortes de choses : peindre, écrire ...
J’ai retrouvé ma connection. Merci à ceux qui m’ont souhaité mon anniversaire. Bienvenue à tous les nouveaux. Bon anniversaire à tous ceux à qui je n’ai pas pu le souhaiter.
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 14h52 : Là, je n’en sais fichtrement rien, mais nonobstant la faute de frap...
D’après le dictionnaire, idem pour gougoule, il y a deux orthographes:
- cestude et cistude: cette page
Alors quelle est ma fôte d’aurtographe ? Je ne demande qu’à apprendre
réponse à . horizondelle le 05/02/2010 à 09h12 : S’il leur en reste un, c’est toujours ça, pas comme ceux auxq...
Tant qu’il reste un bras-sain, on aura de la bière.
Marcel, une tournée !!!!!!!!!!!!!
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 14h58 : Elle est pas drôle cette association pourtant ça existe. J’ai...
"Je crois qu’en France il s’appelle autrement": c’est la thalidomide, non ?
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 15h26 : "Je crois qu’en France il s’appelle autrement": c’est la thali...
Oui, c’est ça.
Bonjour Marysa, contente de ton retour.
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 15h26 : "Je crois qu’en France il s’appelle autrement": c’est la thali...
Voilà, je me rappelais plus le nom, pourtant on en a parlé en son temps.
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 15h39 : Voilà, je me rappelais plus le nom, pourtant on en a parlé en son ...
Sur le site de Memphis on s’en léche les doigts.
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 15h12 : D’après le dictionnaire, idem pour gougoule, il y a deux orthograph...
J’ai fait la faute : tapé cestude pour cistude, seule orthographe à ma connaissance pour cette charmante petite bête.
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 15h39 : Voilà, je me rappelais plus le nom, pourtant on en a parlé en son ...
Thalidomide est le nom de la molécule. Quant au nom commercial, il y en a eu une quarantaine de par le monde.
réponse à . tytoalba le 05/02/2010 à 14h36 : D’accord pour visionner ta vidéo que l’on m’a envoy&eac...
ou des enfants issus de soldats de retour d’Irak...
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 16h13 : J’ai fait la faute : tapé cestude pour cistude, seule orthogra...
Tout ceci me fait penser à Sylvie Testud...
le mille-pattes à qui on dit : ça va te coûter un bras, se dit qu’il peut se le payer. Tandis que le serpent a tendance à marchander. Pas pour le principe , mais faute de moyens. Alors il hausse les épaules, et ... euh ? épaules ?
Et Testut ? Tu t’en balances ?
réponse à . chirstian le 05/02/2010 à 16h23 : le mille-pattes à qui on dit : ça va te coûter un bras,...
Un anaconda peut parfaitement avoir des épaules. Mais pas les siennes, d’accord : celles du gugus qu’il vient de tortorer sans mâcher.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 05/02/2010 à 13h50 : je suis en pleine lecture du "Miroir de Cassandre" de Bernard WerberAh bon, toi...
En apprécies-tu la lecture ?

Oui, bien que j’aie eu un peu de mal à m’accrocher au début sans doute à cause de mon imagination non seulement visuelle mais aussi olfactive ; tu comprendras quand tu le liras.

J’ai, je pense, lu tous les livres de B. Werber. Je trouve ses idées ainsi que la culture qui les sous-tend saines.
Bon les critiques littéraires ne l’aiment pas, mais cela ne l’empêche pas d’être dans les meilleures ventes livre après livre. 

Je pourrais, peut-être t’en dire plus, car dimanche prochain je vais assister à une conférence que B. W. donne à Nice intitulée : des « Fourmis » au « Miroir de Cassandre »
réponse à . SagesseFolie le 05/02/2010 à 17h12 : En apprécies-tu la lecture ? Oui, bien que j’aie eu un peu de ...
Je viens de terminer "Le Papillon des Etoiles" que j’ai beaucoup aimé, surtout pour la fin qui nous montre que tout dans la vie n’est peut-être qu’un éternel recommencement.

Je ne vais pas en dire plus pour ne pas déflorer le sujet pour les ceusses qui voudraient le lire, mais, même si l’histoire en elle même est totalement farfelue, sa finalité et la réflexion qu’elle fait naitre est très intéressante.

Avant cela j’ai aussi lu à peu près tous ses livres, presque tous aussi intéressants les uns que les autres. Il me manque cependant "Les Thanatonautes" et quelques autres.

Mais tous ses livres ne sont pas pour les "bras cassés", et ils ne coutent pas un bras pour se les procurer, en bibliothèque par exemple.  
la bourse plonge : belle occasion d’acheter des titres qui viennent de perdre en une semaine, 6 mois de gain ! Mais attention : à y prendre son pied on y perd le bras. Il faut garder la tête froide et ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Maintenant, objectivement, l’euro million de 100 patates, c’est pas mal non plus : de quoi repeindre le phare intérieur et extérieur !
réponse à . chirstian le 05/02/2010 à 17h47 : la bourse plonge : belle occasion d’acheter des titres qui viennent d...
En parlant de phare, il y en avait un pas mal dans son genre (même si il ne pouvait pas égaler celui d’Expressio), hier soir sur Direct8, dans "Sang chaud pour meurtre de sang froid", avec Kim Bassine Jeur, et Richard Geere.
Sauf que lui il n’était pas dans un très bon état, la preuve en est qu’à la fin la belle Kim tombe avec le parapet qui en fait le tour !!! Elle aurait mieux fait de se contenter de perdre un bras !  :&rsquo) Peut-être avait-elle suffisamment perdu ses bas !!!
réponse à . chirstian le 05/02/2010 à 17h47 : la bourse plonge : belle occasion d’acheter des titres qui viennent d...
de quoi repeindre le phare intérieur et extérieur
Je vais échafauder un plan.
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 18h16 : de quoi repeindre le phare intérieur et extérieur Je vais é...
et préparer du far pour réconforter les peintres 
réponse à . Elpepe le 05/02/2010 à 16h13 : J’ai fait la faute : tapé cestude pour cistude, seule orthogra...
Pas vraiment une erreur. Puisque Google donne deux orthographes et qu’elles semblent valides toutes les deux puisqu’il y a des documents à la clé: laquelle des deux orthographes est la bonne, c-à-d celle reconnue par l’académie, selon la formule con-sacrée...
réponse à . <inconnu> le 05/02/2010 à 14h58 : Elle est pas drôle cette association pourtant ça existe. J’ai...
Lorsque je disais drôle c’était dans un des sens qu’en donne la rousse : étrange, singulier et non pas amusant. Pour avoir rencontré une personne atteinte de cette maladie et qui était éducatrice, je sais que cela n’a rien d’amusant.
réponse à . mickeylange le 05/02/2010 à 09h44 : Archimède a dit "Tout corps plongé dans un liquide subit, de la pa...
Et tu sais ce que disait P Desproges ? "dès qu’un corps est plongé dans un liquide (une baignoire par exemple) ... le téléphone sonne !
alors il faut choisir, soit tu réponds et ça te coûte un bain, soit tu ne réponds pas et ça te coûte un bras parce que c’était le jeu de la cagnotte RTL.
réponse à . SagesseFolie le 05/02/2010 à 12h20 : J’avoue peu apprécier l’expression du jour, que j’&eacu...
Merveilleux Sagesse, qui as toujours les bonnes initiatives !
comme je n’ai pas trouvé comment envoyer la vidéo à mes contacts, je clique plein de fois dessus, pour faire tourner le compteur des visites.
réponse à . SagesseFolie le 05/02/2010 à 12h20 : J’avoue peu apprécier l’expression du jour, que j’&eacu...
Je viens de te l’envoyer, ainsi qu’à d’autres, par le canal 12. Je ne viens sur Expressio que maintenant, veuillez donc me pardonner pour ce doublon.
réponse à . Rikske le 05/02/2010 à 15h26 : "Je crois qu’en France il s’appelle autrement": c’est la thali...
En Suisse aussi, c’est ce nom-là. J’ai une belle-sœur qui en est victime. Elle a toujours très bien assumé, mais il y a des choses qui restent impossibles à faire. Je me souviendrai toujours du poivrier,( bien que ce soit peut-être un détail, mais ce sont toujours eux qui nous marquent), une des rares choses pour lesquelles elle doit demander de l’aide, à moins qu’il soit immense et qu’elle puisse l’appuyer contre elle.
réponse à . renoir2 le 05/02/2010 à 22h55 : Merveilleux Sagesse, qui as toujours les bonnes initiatives ! comme je n&rs...
Copie le lien ( l’adresse du site) et colle-le dans le mail que tu envoies 
Quelqu’une m’a dit avoir vu ce film il y a un an... J’ai aussi reçu un courriél la semaine dernière que j’ai pu ouvrir, et diffuser bien sûr.
Eh beh! J’en donnerais un bien volontiers de bras pour être ambidextre...
C’est toujours le premier bras qui coûte.
réponse à . <inconnu> le 24/04/2013 à 00h57 : Eh beh! J’en donnerais un bien volontiers de bras pour être ambidext...
Si ambidextre signifie être aussi adroit de chacune de ses mains, alors une personne sans bras est ambidextre.
ANAGRAMME
Brouter le sac.
Formule magique : à bras cad à bras.
Là y’a pas à dire...j’aime comment ton esprit fonctionne! 

Mais j’espère que ça me coûtera pas l’aut bras....
Aujourd’hui il y a collecte de sang au village, je vais voir plein de bras donneurs et j’en serais très heureux...........

J’en profite pour souligner l’importance de ce geste car avoir besoin d’un bras donneur çà n’arrive pas qu’aux autres.........pensez y !........
La Manche est une sorte de bras de mer. Comme quoi notre expression...
Aujourd’hui c’est la Saint-Fidèle. Fidèle ne peut pas faire fi d’elle.
La dernière, fortement contestée, serait due aux anciens portraitistes des XVIIe et XVIIIe siècles qui ne peignaient pas les membres de la personne, sauf contre paiement supplémentaire.
Ils peignaient des croûtes, d’où la DÉFORMÉE : croûter un bras.
réponse à . BOUBA le 24/04/2013 à 06h22 : Aujourd’hui il y a collecte de sang au village, je vais voir plein de bras...
Aujourd’hui pas de Bras...sens ?
Je ne savais pas que ’pyka’ signifiait ’bras’ en russe, alors quand je l’ai vu écrit, je suis tombé sur un os, je me suis dit: c’est lu mais russe !
réponse à . joseta le 24/04/2013 à 08h49 : Je ne savais pas que ’pyka’ signifiait ’bras’ en russe, ...
c’est lu mais russe
Pour l’accès aux études de kiné, ils ont instauré un humérus clausus.
Et pour rebondir sur le # 50 on sait maintenant que ce qui a coûté très cher c’était l’appeau d’Ecouille (Martin)
Aujourd’hui pas de Bras...sens ?
Tentative de réponse : écouter attentivement cette page.
Le bras se rit de Georges ?
cette page
il serait prêt à donner son bras droit en échange
et s’il était gaucher ?
c’est vrai qu’ils font tout à l’envers de nous les "perfides" 
réponse à . charmagnac le 24/04/2013 à 10h14 : Et pour rebondir sur le # 50 on sait maintenant que ce qui a coûté ...
d’Ecouille (Martin)
Martin
ou Marcel ?
DEVINETTE
Une vieille religieuse, portant un DVD sous le bras, s’apprêtait à traverser la rue, quand un jeune homme s’approcha et lui dit: donnez-moi le bras soeur ! Et la nonne lui tendit le DVD. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 24/04/2013 à 11h12 : DEVINETTE Une vieille religieuse, portant un DVD sous le bras, s’appr&ecir...
Réponse
- c’était ’La Boum’, avec Brasseur.
Quand on n’a pas de bras, c’est plus difficile pour indiquer le sens.
réponse à . <inconnu> le 24/04/2013 à 12h00 : Quand on n’a pas de bras, c’est plus difficile pour indiquer le sens...
Oui mais comme les paroles de Brassens ont du sens, je les écoute à bras-le-corps.
réponse à . <inconnu> le 24/04/2013 à 12h09 : Oui mais comme les paroles de Brassens ont du sens, je les écoute à...
Tu les écoute à bras-le-corps, soit ! Mais que font donc tes oreilles, je te le demande !
Dans l’affaire du meurtre de sa petite amie, la défense d’Oscar Pistorius (cette page) va certainement lui coûter un bras.

NB. Si l’expression avait été "coûter une jambe", l’exemple aurait marché (si l’on peut dire) beaucoup moins bien.
La ville des rillettes par excellence, en été:
Le Mans chaud
Le directeur d’une petite entreprise comptait avec deux jeunes, tous deux appelés ’Paul’, et Jean, son collaborateur de confiance; mais voilà qu’un beau jour, Jean le quitta. Le directeur, avec tristesse, avait perdu son bras droit; il ne lui restait que les ’Paul’ !
C’est parce que ça lui coûtait trop que la divine Diwan n’est pas apparue aujourd’hui sans sa petite citation sur l’autre Georges ...
Pas de Bras...sens mais 91 bras donneurs se sont tendus pour les malades et accidentés.........
Très bonne collecte, le bureau des donneurs de sang bénévoles est content......
DEVINETTE
Pourquoi ma soeur prenait par le bras son copain Peter ?
- elle aimait le bras d’ Pete.
réponse à . BOUBA le 24/04/2013 à 13h39 : Pas de Bras...sens mais 91 bras donneurs se sont tendus pour les malades et acci...
Ce bureau aurait été nettement moins content avec 91 bras d’honneur...
Je préfère Martin, qui me semble mieux correspondre à l’époque. Et la spécialité de Marcel c’est le Lagon bleu plutôt que l’appeau. Viens donc voir chez Marcel : Marceeeel ! Un Lagon bleu et une Chimay, bleue aussi !
réponse à . joseta le 24/04/2013 à 12h37 : Le directeur d’une petite entreprise comptait avec deux jeunes, tous deux ...
Et il ne faut pas confondre les Paul l’épaule de Saint Pitre et l’épître de saint Paul.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 24/04/2013 à 12h52 : C’est parce que ça lui coûtait trop que la divine Diwan n&rsq...
C’est trop mignon ce que tu écris ! 

J’avais laissé la mission du jour à Bouba ; voulais pas lui couper l’herbe sous le bras, s’pas ! Mais il avait occupation plus importante ce matin.
C’est Delassus qui a fait le travail, les embrassant toutes ! Car le beau Georges (l’autre !) en a tenu des Fanchon et des Lisette dans ses bras câlins, des Mimi et des Margot qu’il accueillait à bras ouverts !

À commencer par la première fille qu’il a pris dans ses bras
Mon cœur t’en souviens-tu ?
On n’en menait pas large


Voici la belle qui se baigne toute nue dans l’eau de la claire fontaine, une belle qu’il habille d’un pétale de rose et d’une feuille de vigne, et qu’il prend dans ses bras avec tant de fièvre que la voilà à nouveau toute déshabillée !

Puis il se fait tout petit pour une poupée qui dit « maman » quand on la couche. Cette fois, c’est dans les bras en croix de la belle qu’il subit son dernier supplice !

Si cela vous dit, allez vous promener avec lui, bras dessus bras dessous, dans les bois et les chemins, là où son arbalète à la main il chassait l’oiseau de malheur qui s’était endormi à l’ombre du cœur de sa mie, celle qu’il voulait tant prendre dans ses bras…
Et croyez-moi ! Ça ne vous coûtera pas un bras !
 

Tu vois, M’sieur Ubbleu, il vaut mieux que les autres s’en occupent car "petite citation" ne sais pas bien faire. God va encore rouspéter que ça lui coûte trop cher... trop d’encre et trop de papier...
Aaaah ne faisons pas de favoritisme ! d’accord on aurait beaucoup de mal à se passer du bras mais faut pas en faire un chouchou quand même. Les amygdales et la vesicule biliaire c’est important aussi !
réponse à . DiwanC le 24/04/2013 à 13h58 : C’est trop mignon ce que tu écris !  J’avais laiss...
Bé oui comme tu dis ce matin il m’a fallu aller dès potron-minet accueillir l’équipe de l’Etablissement Français du Sang, les aider à la mise en place de la salle....puis accueillir les premiers bras donneurs.........
Je profite de ma présence en ces lieux pour lancer un vibrant appel pour le don du sang et si vous même ne pouvez pas donner il y aura bien quelqu’un dans votre entourage qui pourra le faire.......
Inutile d’être à jeun, il est même recommandé de déjeuner et surtout beaucoup boire ( d’eau ) la veille afin de fluidifier le sang.......
Cà coûte pas un bras et çà peut sauver une vie, peut être la vie d’un être qui vous est cher.......
réponse à . joseta le 24/04/2013 à 13h47 : Ce bureau aurait été nettement moins content avec 91 bras d’...
Un bras tendu pour donner son sang mérite les honneurs...........
un cadeau pour les dames ....cette page
réponse à . BOUBA le 24/04/2013 à 16h11 : Bé oui comme tu dis ce matin il m’a fallu aller dès potron-m...
Et il faut le faire tant qu’on peut et pis c’est tout !
Aujourd’hui, les aiguilles sont si fines qu’on ne sent rien... à peine le petit chatouillis d’une paire de coquines quenottes  !
réponse à . <inconnu> le 24/04/2013 à 04h11 : Si ambidextre signifie être aussi adroit de chacune de ses mains, alors un...
Si ambidextre signifie être aussi adroit de chacune de ses mains, alors une personne sans bras est ambidextre.
Et d’un footballeur qui frappe du pied droit, on dit qu’il est jambidextre.
réponse à . Enkidou le 24/04/2013 à 17h23 : Si ambidextre signifie être aussi adroit de chacune de ses mains, alors un...
- Ça, c’est pas gentil pour Joseta. Le foot est le thème tabou du jour.
- Et puis d’abord, un footballeur c’est quoi?
- Quelqu’un qui se fait siffler par l’art-pitre, injustement bien souvent...
- Et s’il se fait siffler par l’arbitre, il se fait huer par son public. C’est pas une vie!
- Non?
- Messi!

Hier, c’était pas le Wonder-Braça!
réponse à . file_au_logis le 24/04/2013 à 17h46 : - Ça, c’est pas gentil pour Joseta. Le foot est le thème tab...
En effet Filo, mon grand Barça fut fort décevant hier soir, et les ’supporters’ supportèrent stoïquement le spectacle...en ce qui me concerne, je ne mangerai plus de bratwurst, ni de gateau bavarois...
Les serpents n’ont pas de bras, sauf les serpents cobras. 
réponse à . joseta le 24/04/2013 à 19h10 : En effet Filo, mon grand Barça fut fort décevant hier soir, et les...
Et tandis que le Barça pleure, Ribéry !
réponse à . joseta le 24/04/2013 à 19h11 : Les serpents n’ont pas de bras, sauf les serpents cobras. ...
et alors l’expressio : avoir le bras long, le serpent l’a le bras long sans le coût de son co-bras...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Coûter un bras » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?