Etre au bout du rouleau - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Etre au bout du rouleau

Être épuisé, ne plus avoir de ressources, qu'elles soient physiques ou financières.

Origine

En moyen français (XIVe et XVe siècles), on disait être au bout de son rollet.
L'origine de l'expression remonte donc à loin. A très loin, même si l'on en croit l'explication de Claude Duneton.

Autrefois, les 'livres' étaient constitués de feuilles collées bout à bout, écrites sur une seule face, puis enroulées et entourées avec un parchemin autour du rouleau ainsi obtenu pour le conserver (Lien externe et Lien externe).
Les rôles ont ainsi été utilisés et conservés jusqu'à la fin du XVIIe siècle. C'est d'ailleurs sous ce nom qu'on appelait les registres administratifs et de ce nom également que vient l'expression "à tour de rôle" (mais c'est une autre histoire à lire ici un de ces jours...).
Contrairement aux textes littéraires, le texte des acteurs médiévaux d'une pièce de théatre était écrit sur un rôle. Ce qui explique maintenant qu'un acteur joue un rôle.

Lorsque la feuille était de petite taille ou le rôle de théatre peu important, on utilisait le nom de rollet. Ainsi, celui qui arrivait au bout du rollet n'avait plus rien à lire ou dire.

A la fin du XVIIe siècle, quelqu'un qui était au bout de son rollet était quelqu'un qui ne savait plus quoi dire à la fin d'un discours, plus quoi faire dans ce qu'il avait entrepris, plus quoi répondre ou plus trouver de quoi vivre.

Puis le rollet a laissé la place au rouleau qu'on retrouve d'ailleurs chez Diderot : "Tout est déjà écrit sur le Grand Rouleau" de Jacques le fataliste.

C'est, détachée de l'origine théâtrale et avec la signification de 'à bout de ressources' qu'au XIXe siècle l'expression a été conservée, d'autant plus que les ressources financières étaient alors aussi matérialisées par les rouleaux qu'on faisait avec les pièces (comme les banquiers le font toujours aujourd'hui).
"Être au bout de son rouleau" c'était ne plus avoir de pièces donc de ressources.

Enfin, cette expression aurait été revitalisée à la fin du XIXe siècle par les cylindres (les rouleaux !) des phonographes de l'époque qui produisaient des sons de plus en plus déformés au fur et à mesure que le ressort du mécanisme arrivait en bout de course, donnant l'impression de peiner et de ne plus en pouvoir.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre au bout du rouleau » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear Rahou ysen terIl joue à la guitare
Tunisiear Yemchi aajountaIl roule sur la jante
Tunisiear Tah bih esseloumL'échelle est tombée (et lui avec)
Algériear Khlat alihC'est fini pour lui
Allemagnede Auf dem letzten Loch pfeifenSiffler au dernier trou..
Angleterreen to be dead brokeêtre complètement fauché
Angleterreen to be exhaustedêtre épuisé
États-Unisen (To be) at the end of one's rope(Être) au bout de la corde
Angleterre / États-Unisen to be on one's last legsêtre sur ses dernières jambes
Angleterreen to be running short (of money)courir court (d'argent). =être sans ressources.
Angleterreen To be wrung outÊtre lessivé / essoré
Angleterreen to have come to the end of the road.être arrivé au bout de la rue. (=être près de la mort)
Angleterre / États-Unisen To be at the end of on's tetherEtre au bout de sa bride
Espagnees Estar en las últimasÊtre dans les dernières
Argentinees No tener más cuerdaN'être plus remonté (comme les jouets mécaniques a clef)
Espagnees Estar hecho polvoÊtre reduit en poussière
Espagnees Estar para el arrastreÊtre prêt à être traîné
Espagnees Estar fundidoÊtre fondu
Espagnees No poder más => "No puedo más !"Ne pas en pouvoir plus => "Je n'en peux plus !"
Canada (Québec)fr être crevéêtre épuisé
Grècegr Eftasa sto amin (εφτασα στο αμιν)J'en suis arrivé au amen
Italie (Sicile)it Non putìrini cchiùN'en pouvoir plus
Italieit Essere agli sgoccioliÊtre aux dégoulinades
Italieit Essere alla fruttaÊtre à la fin du repas (aux fruits)
Pays-Basnl Aan het eind van zijn latijn zijnEtre au bout de son latin
Pays-Bas (Amsterdam)nl gesjochten zijn (berooid zijn)être financièrement au bout du rouleau (typiquement Amsterdam, milieu des marchands)
Pays-Bas (Amsterdam)nl blut zijnêtre -financièrement- au bout du rouleau, fauché, désargenté
Pays-Basnl BekafBouche baissée (tête baissée d'un cheval épuisé haletant, qui ne peut plus avancer)
Pays-Basnl platzak zijnavoir les poches vides (vidées d'argent)
Belgique (Flandre)nl Aan het einde van zijn Latijn zijn.Être au bout de son latin.
Pays-Basnl op zwart zaad zittenêtre assis sur des graines noires (avoir de graves problèmes financières)
Polognepl Goły jak święty tureckiNu comme un saint turc (fauché)
Brésilpt Estar na pindaíba!Être en la pindaiba (sans un sou)!
Brésilpt Estar na unhaÊtre dans l'ongle
Brésilpt Estar só o pó!Être seulement le poudre. (physiquement)
Roumaniero A fi la capatul puterilorA fi la capatul ruloului
Roumaniero a fi la capatul puterilorêtre à bout de ses forces

Vos commentaires
Depuis que notre pays roule de bâbord et de tribord, il faut peut-être s’attendre à passer au rouleau...compresseur (cf. les équivalents espagnols, polonais et tunisiens)
Quant au 4° paragraphe de la définition, il semble très en rapport avec l’actualité.
Bof! Allez, roule... Sisyphe.
Quand on est au bout du rouleau,
il n’y a rien à dire
IL FAUT LE REMPLACER !
C’est compris, les mâles, hein ?
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 00h53 : Quand on est au bout du rouleau, il n’y a rien à dire IL FAUT LE ...
Excusez mon retard à la soupe, voulez-vous ..? Je dégustais mes nem de non-anniversaire, et il me restait un rouleau à finir... 
"qu’elles soient physiques ou financières"... psychiques ou nerveuses aussi me semble-t’il..? la grosse dépression, genre...
réponse à . AnimalDan le 11/05/2008 à 02h28 : Excusez mon retard à la soupe, voulez-vous ..? Je dégustais mes ne...
Un petit alcool de riz avec ça ?

Au bout du rouleau, il y a la tête du faux serpent corail (voir cette page)
Aux bouts du rouleau, il y a les scieurs de long
Partie du corps d’un arbre destinée à être débitée en planches, dite aussi tronce, roule, bille, billon. (DRALET, Traité des forêts d’arbres résin.)

Quelle tronche ! je suis sciée
:-D
Bonne fête à toutes les mamans, de Belgique, de Suisse ou d’ailleurs.

Au bout du rouleau, il y a le carton. Pas le carton d’invitation à fêter un événement, mais celui qui vous rappelle que vous auriez mieux fait de vérifier avant de vous aventurer en cet endroit. Petite pensée scatalogique.  .
réponse à . AnimalDan le 11/05/2008 à 02h28 : Excusez mon retard à la soupe, voulez-vous ..? Je dégustais mes ne...
Et pour t’accompagner dans ta dégustation, voir cette page.

Comme le disait si bien Marie-Pierre Casey : "je ne ferai pas ça tous les jours". Quoi, comment ? Cochon qui s’en dédit ? Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. 
Moi je suis au bout du rouleau et ce n’est pas une blague.Heureusement que le soleil est là pour me faire voir la vie plus belle.Et ce que j’écris n’est pas un appel au secours car personne ne peut m’aider.
et pourquoi n’évoquerions nous pas le rouleau de pièces de monnaies : le bout du rouleau signifiant alors la dernière pièce,
ou le dernier coup de rouleau à pâtisserie, qui clôt la conversation un peu animée avec bobonne,
à moins que ce ne soit le surfeur qui vient à bout du rouleau des vagues (l’expression aurait alors une origine marine ?),
ou même le rouleau de la chandelle que l’on a imprudemment brulée par les deux bouts ?
allez ! roulez jeunesse !!!!
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 07h55 : Moi je suis au bout du rouleau et ce n’est pas une blague.Heureusement que...
ce que j’écris n’est pas un appel au secours car personne ne peut m’aider.
probablement personne sur ce site, en effet, car j’imagine que ton problème n’est pas sémantique ! Mais le fait d’écrire cela, en sachant que quelqu’un va le lire, t’a sans doute fait du bien, même si tu t’es demandé 2 minutes après , ce qu’il t’avait pris de le faire ! Moi je répondrais seulement qu’il y a sur la toile des forums qui savent aborder n’importe quel problème, et qu’il est rare que le fait d’exposer un problème à une oreille amicale et compétente (car l’amitié seule ne suffit pas toujours) n’aide pas, au moins, à y voir plus clair. Et c’est important, même si la solution ne peut venir que de soi. Enfin, je crois ! Mais je suis Sélénite donc mal placé pour donner des leçons aux terriens.
Sinon, pour revenir à l’expression  : pourquoi imaginer, lorsqu’on est au bout du rouleau, que l’on se trouve devant le vide ? L’expression pourrait aussi bien signifier qu’on a maintenant tout le rouleau devant soi. Je propose de créer le site www.ilfautprendrelerouleauparlebonbout.com  
A la fin du XVIIe siècle, quelqu’un qui était au bout de son rollet était quelqu’un...
... qui finissait d’embrasser sa belle, et ne savait pas comment la quitter. On parlait alors de patin à rollet. ( qui a donné l’expression : rouler un patin).
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 06h26 : Bonne fête à toutes les mamans, de Belgique, de Suisse ou d’a...
Je me joins à Tyto la Blanche (de Castille? ou d’Aragon? Ah non, celle-là, c’est Elsa!) pour souhaiter qu’on fasse la fête à toutes les mamans du monde. Sans elles, que serions-nous, les mâles? Hein?
Allez, va, elles l’ont bien méritée, cette fête!

Quant à ton apparté scatologique:
il s’agit d’un endroit où l’on se retire pour penser, pour presser ses idées à sortir du mieux qu’elles le peuvent, d’arriver à les former du mieux possible, et de ne pas les garder que pour soi.
Quand enfin cela s’est passé, il vaut mieux, pour ne pas oublier, mettre un résumé, un condensé sur papier. Alors, enfin, on peut considérer que l’on est débarassé de cette charge, et l’on peut arroser cela.
Il n’en restera que des relents de satisfaction personnelle du devoir accompli!

Mais pour cela, il ne faut être au bout d’aucun rouleau!
réponse à . chirstian le 11/05/2008 à 08h23 : et pourquoi n’évoquerions nous pas le rouleau de pièces de m...
Et ce que j’écris n’est pas un appel au secours car personne ne peut m’aider.

Chirstian m’a précédé et a très bien écrit. Je voulais écrire "chiche - on parie?"
Il y a de par le monde des tas de gens prêts - et capables! - d’aider.
Pas n’importe qui pour n’importe quoi. Peut-être pas nous... Et encore... De toute facon, comme il l’a si bien dit:
qu’il est rare que le fait d’exposer un problème à une oreille amicale et compétente (car l’amitié seule ne suffit pas toujours) n’aide pas, au moins, à y voir plus clair.
Cela n’empêche, si tu désires un jour en parler, ou parler de n’importe quoi d’autre en parallèle et non en public sur le forum, tu demandes nos coordonnées à notre Godemichou adoré, qui se fera un plaisir de te les communiquer par le Canal 12.
Oui, j’ai écrit "nos coordonnées". Ce n’est pas un pluriel majestatif. Nous sommes déjà un groupe de joyeux lurons et joyeuses luronnes qui pouvons aussi devenir sérieux quand le besoin s’en fait sentir.

Note: cette réponse s’adresse bien sûr à Muscat, mais tout le monde l’aura compris...
réponse à . chirstian le 11/05/2008 à 08h23 : et pourquoi n’évoquerions nous pas le rouleau de pièces de m...
Sans oublier la coiffeuse ou le coiffeur qui eux aussi sont au bout du rouleau. Ou le jardinier qui roule la pelouse. Va savoir, peut-être pour se rouler un pétard après. Ne dit-on pas qu’on fume la pelouse . 
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 09h01 : Sans oublier la coiffeuse ou le coiffeur qui eux aussi sont au bout du rouleau. ...
Quand un couple participe au concours du plus long baiser, il attend d’avoir fini de se rouler un patin pour interrompre ce coit buccal. Est-il ainsi aussi au bout du rouleau?
Merci...J’aurai peut-être le courage de vous en parler,de toute façon je n’ai rien à perdre...
le bout, mais quel bout, Devos l’a si bien dit...
Aussi pointer le bout de son nez, pour lire un bout de vous tous, même si mon banquier me dit que j’en suis au bout du rouleau, je ne vais pas lui rouler un patin, et roule ma poule...suis en forme moi, pas encore au bout du rouleau ...
C’est Michel Roux qui n’est pas encore au bout de l’eau...
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 09h21 : Merci...J’aurai peut-être le courage de vous en parler,de toute fa&c...
Il s’agit ici d’un verre vide. Considère donc qu’il est à remplir, et dit: "J’ai tou à gagner..."
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 09h21 : Merci...J’aurai peut-être le courage de vous en parler,de toute fa&c...
Christian a raison. Sur la toile il y a des sites où les gens s’entraident, se conseillent. L’autre jour j’ai cherché à aider une jeune femme qui a un problème de surendettement. Un huissier était venu alors qu’elle était absente. Elle était paniquée se voyant déjà, elle et sa petite fille, dépouillées de presque tout.
Je suis tombée sur des conseils et en faisant un tri, j’ai pu lui conseiller de prendre contact très vite avec la maison de recouvrement. D’être très franche, de donner des preuves de sa bonne foi. Ca a marché puisque elle a pu avoir un accord. En versant une somme modique mensuelle elle n’a plus à craindre l’huissier. Sur ces sites, parmi toutes ces interventions, se glisse parfois un spécialiste qui est de bon conseils.
Il y a beaucoup d’entraide aussi entre malades. Les personnes s’encouragent , se conseillent de tout leur coeur. Là on voit que la solidarité existe dans l’adversité.
Quelque soit ton problème, en l’exposant, tu verras que tu n’es pas seule, qu’il est possible de te faire aider.
Tu peux aussi demander mes coordonnées à God. Il suffit parfois de peu pour sortir de l’impasse.
Parler, même avec de parfaits inconnus, c’est partager et ainsi diviser ton fardeau. Ne t’enferme pas dans le silence et la solitude; La solution -il y en a toujours une, même si on ne la voit pas- est peut-être tout à côté de toi. Il suffit peut-être d’un autre regard...
Bonjour ,
on ne peut - peut-être - rien pour vous directement mais le simple fait de parler vous aidera c’est certain ......... n’hésitez pas à demander mon adresse perso à God je vous lirai et vous répondrai , c’est promis !
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 10h19 : Christian a raison. Sur la toile il y a des sites où les gens s’ent...
Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il faut échanger au maximum des informations et pour cela aller sur des forums ou parler avec des personnes qui ont un regard ’neutre’ (dépassionné je dirais).
Et il existe, aussi, un peu partout pas mal d’associations qui ont pour mission d’aider, d’accompagner, les personnes en difficulté - quelles que soient ces difficultés - et il ne faut pas hésiter à aller les voir.
D’abord pour déposer une parole, ensuite pour appaiser des angoisses, enfin pour tenter de trouver des solutions.
Je m’occupe d’une de ces associations et connais relativement bien les réseaux. God peut tout à fait donner mon adresse mail.
au printemps, les rouleaux sont ainsi : cette page
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 09h21 : Merci...J’aurai peut-être le courage de vous en parler,de toute fa&c...
Dans un moment de dépressio, y a les gens d’expressio

Je peux témoigner que sur le canal 12, j’ai trouver des conseils et des encouragements !
God peux te donner mes coordonnées aussi !

Pour revenir à notre expression, j’aurai une pensée émue pour le bébé rieur de la pub Lotus des années 80 qui est mort il y a longtemps. Il était arrivé au bout du couloir... et par là même,au bout du rouleau.

Bon dimanche !
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 12h17 : Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il faut é...
Comme quoi il suffit d’entrouvrir une porte. Le monde n’est pas si mauvais que ce qu’il pourrait sembler.
D’autres expressionautes ont fait des allusions à des problèmes qu’ils rencontraient. Il serait dommage que par pudeur ou par crainte d’être rejetés ou pris en pitié ils restent seules avec leur malheur. Parler, même des choses les plus graves, dédramatise la situation.
Moi ce que j’aime au printemps c’est me faire rouler - à poils - par les rouleaux de l’océan...
Et en ce moment j’use les poils de mon rouleau à repeindre mon bureau.
Je sens que ce soir je serai au bout du bout de mon rouleau perso qui consiste à être enfermée alors que je pourrais être en train de me rouler dans les vagues ou sur l’herbe fraîche de mes montagnes...
grrr
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 12h40 : Comme quoi il suffit d’entrouvrir une porte. Le monde n’est pas si m...
Oui, et ne pas attendre d’être justement au bout du rouleau.
Pour lancer Rouletabille à la rescousse.
réponse à . AnimalDan le 11/05/2008 à 02h28 : Excusez mon retard à la soupe, voulez-vous ..? Je dégustais mes ne...
Bon, Animal, je n’ai pas pu m’en empêcher, je t’ai caressé à rebrousse-poil sur l’expression d’hier… Bah, faut être philosophe car tu sais, des expressions avec une connotation religieuse comme celle d’hier, il y en aura encore… Oh, je sais, tu vas me dire : JC, jc…  cette page
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 06h32 : Et pour t’accompagner dans ta dégustation, voir cette page. Comme...
Superbe...
réponse à . file_au_logis le 11/05/2008 à 09h00 : Et ce que j’écris n’est pas un appel au secours car personne ...
Nous sommes déjà un groupe de joyeux lurons et joyeuses luronnes qui pouvons aussi devenir sérieux quand le besoin s’en fait sentir.

Bien dit car Agen, on se garde nos pruneaux ! On devrait nez-en-moins boire moins pour compenser plus. Au bout du bout du bar du Phare, je roule au whisky. Hip’s ! 
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 12h17 : Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il faut é...
D’ac et idem sur toute la ligne... 
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 11h03 : Bonjour , on ne peut - peut-être - rien pour vous directement mais le simp...
Idem et d’ac... sur toutes les lignes 
La" Roulomanie" consiste-t-elle au bout du compte à tromper les Jean ?
Pierre, Paul et Jacques s’interrogent…
pour tous les hêtres, en automne, le roux du bouleau marque le bout du rouleau
Mais après l’automne vient le printemps, même s’il prend son temps ...
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 07h55 : Moi je suis au bout du rouleau et ce n’est pas une blague.Heureusement que...
Bonjour Muscat. Je ne te donne pas raisin, sur ce coup-là. Les situations dans lesquelles *personne* ne peut aider, à quelque titre et en quelque façon que ce soit, me paraissent pour le moins rarissimes. Et quand bien (ou mal) -même ce serait, alors il vaudrait mieux "positiver" la formule elle-même et se dire: "Je suis seul à pouvoir m’aider et j’en ai envie".
Chaque pensée que nous formulons est auto-suggestive, et la pensée amorce toujours la réalisation: en ce sens, il vaut mieux éviter les "ne", "pas" et autres dictats négatifs.  "Aujourd’hui est le premier jour de ce qui me reste à vivre".
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 12h51 : Moi ce que j’aime au printemps c’est me faire rouler - à poil...
Moi ce que j’aime au printemps c’est me faire rouler - à poils - par les rouleaux de l’océan...

Es-tu la pire aînée d’Atlantique ?
J’en profite pour me fendre d’une bise bien placée…
Oh là ! Oh ! Je n’ai dit où… mais je le pense. 

L’occasion fait le larron ! Les larrons... même si on sait comment ils ont fini aux côtés d’un certain J.C sur une aire commune. 
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 06h26 : Bonne fête à toutes les mamans, de Belgique, de Suisse ou d’a...
Fête ta mère tous les jours et à toute heure, et chéris de même son souvenir si son séjour terrestre est achevé... Fête l’Amour et la Nature par, pour et à travers elle à chaque instant...
Comme Georges, on peut sauter en rouleau et ainsi prendre de la hauteur !

1912. George Horine USA, médaillé de bronze des J.O. en 1912, utilisa le saut ventral ou rouleau californien. Il fût le premier à franchir la barre des 2 m. C’était avant 1968 et Dick Fosbury qui lui, sautait sur le dos mais il y avait alors matelas en mousse. Il était content paraît-il, le petit bonhomme… 
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 13h46 : Bon, Animal, je n’ai pas pu m’en empêcher, je t’ai cares...
Salut Yannou... Je t’ai répondu sur la même page... Pour pouvoir en tourner une..! Je n’aime pas trop les polémiques qui se poursuivent chaque matin avec leur livraison de soupe réchauffée... 
réponse à . AnimalDan le 11/05/2008 à 14h22 : Bonjour Muscat. Je ne te donne pas raisin, sur ce coup-là. Les situations...
Je connaissais l’expression de J.Salomé : "aujourd’hui est le premier jour de ma vie à venir".....
Et Sénèque : "ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire. C’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles".
S’il le dit...
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 14h23 : Moi ce que j’aime au printemps c’est me faire rouler - à poil...
Oui je suis la pire aînée et accepte ta bise.
T’es bien le yannou d’avant le yannounours ? et le yannounours d’avant yannou ?
Dans tout ça, je m’emmêle les poils de mon rouleau et je suis au bout de mon imagination provisoire
réponse à . AnimalDan le 11/05/2008 à 14h36 : Salut Yannou... Je t’ai répondu sur la même page... Pour pouv...
C’est ce que je disais, il faut regarder devant soi sinon, cela ne se termine jamais.
Sluuuupppp ! Qu’elle est bonne la soupe sans un cheveu dedans. 
Pause !

@ Lamone > je suis moi aussi nu maintenant sans ma pelisse... 
Roulez jeunesse ..!!
cette page
Quand monsieur est au bout du roulea u madame lui chante cette petite chanson
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 14h35 : Comme Georges, on peut sauter en rouleau et ainsi prendre de la hauteur ! ...
C’est faire abstraction de Régis Fosbury qui mourut au J.O. de 72. Il utilisa la même technique que son frère, mais en équitation. Il s’est tué au premier obstacle, et faisant matelas, le cheval s’en est tiré !
Bravo Régis !
réponse à . mickeylange le 11/05/2008 à 16h58 : Quand monsieur est au bout du roulea u madame lui chante cette petite chanson...
Petite information toute personnelle, si tu fais rouler les printemps, chez moi ce sont les nids d’hirondelles qui se remplissent. Les hirondelles qui sont revenues de je ne sais où et qui chaque année font leurs allers et retours dans ma grange. Vive la campagne. 
réponse à . AnimalDan le 11/05/2008 à 14h26 : Fête ta mère tous les jours et à toute heure, et chér...
J’ai la chance d’avoir encore mes deux parents (82 et 78) et je n’attends nullement les fêtes pour aller les voir. Ce n’est cependant pas une raison pour ne pas leur faire un plaisir le jour dit. En ce qui concerne la nature, voir plus haut. 
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 00h53 : Quand on est au bout du rouleau, il n’y a rien à dire IL FAUT LE ...
Encore faut il savoir comment est l’autre rouleau , avant de remplacer celui que l’on possède )
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 19h15 : J’ai la chance d’avoir encore mes deux parents (82 et 78) et je n&rs...
L’un n’empêche pas l’autre  et c’est très bien ainsi.
Je n’ai plus cette chance que tu as. Profites-en bien!
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 19h16 : Encore faut il savoir comment est l’autre rouleau , avant de remplacer ce...
Ceci est sans doute un proverbe chinois, non?
Bonjour à une petite nouvelle? Et bienvenue par Minou!
Que tu sois maman ou non, bonne fête, car c’est toujours la fête sur Expressio, grâce à notre Godemichou adoré, qui nous concocte des expressions de derrière les fagots!
- Maarceeeeeeeeeeel un scotch steplait
- un rouleau ?
- ça va pas la tête !
réponse à . Emeu29 le 11/05/2008 à 17h00 : C’est faire abstraction de Régis Fosbury qui mourut au J.O. de 72. ...
Le faire à cheval était risqué...
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 19h16 : Encore faut il savoir comment est l’autre rouleau , avant de remplacer ce...
ainsi s’exprime toute la sagesse du marabout (de rouleau) !
réponse à . <inconnu> le 11/05/2008 à 12h51 : Moi ce que j’aime au printemps c’est me faire rouler - à poil...
je pourrais être en train de me rouler dans les vagues ou sur l’herbe fraîche de mes montagnes...
une montagne avec des vagues et de l’herbe ? J’y suis : tu es à la mer de glace ! Et tu t’y roules à poils ? J’y suis : tu tournes un film : Lamone X à Chamone X...  
Au bout du rouleau

il y a le denier Feu
(Rouleaux des morts - rotuli mortuorum- du Moyen-âge)

ou le dernier feu (de cheminée)
Je sors du pays du charbon avec ses usines aux pieds sales, ses fourneaux au dos triste, les rouleaux de fumée, la crasse des mines
Jules Vallès (Vingtras, Enf., 1879)
réponse à . chirstian le 11/05/2008 à 22h14 : je pourrais être en train de me rouler dans les vagues ou sur l’her...
La mer de glace ? non il me semble que c’est les seins (je blasphème oh là là) de glace en ce moment...
Les Alpi X ah que néni moi, je suis dans les Pyrénéi X
Faut pas confondre Chri X tian
Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai rencontré mon compagnon Pascal ,un homme sérieux et très attentionné quand il ne s’agit pas de ...travail.Il ne prend jamais de repos parce qu’il y a beaucoup de travaux dans sa maison.En 10 ans,il n’y a eu ni ciné,ni rest,ni balade,ni vacances,rien.Je déprime de plus en plus.
Tant et si bien que hier je lui ai dit que maintenant ,s’il ne voulait pas m’accompagner quand nous sommes invités quelque part,je partirais seule.Ce n’est pas ce que je préfère mais je ne veux pas passer les 20 ou 30 prochaines années comme les 10 dernières...
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 23h40 : Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai ...
à partir de maintenant je ne refuserais plus une invitation et que si il ne veut pas m’accompagner que je partirais seule
Je ne suis psy d’aucune façon, mais d’après mon expérience tu as pris la bonne décision. Certes ce n’est pas toujours facile d’aimer sans se perdre dans l’autre ou sans l’envahir. Mais je crois qu’il ne peut y avoir de relation saine qu’en se respectant et repectant l’autre. Tu as laissé ton conjoint contrôler ta vie un certain temps, aujourd’hui tu en reprends le contrôle. Bravo. Et je lève mon verre à ton retour parmi les vivants.
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 23h40 : Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai ...
.J’ai dit à Pascal qu’à partir de maintenant je ne refuserais plus une invitation et que si il ne veut pas m’accompagner que je partirais seule.

Tu vois bien que tu as trouvé la solution toute seule, pour que les 30 prochaines années soient différentes. Comme dit Christian t’es au bout du rouleau, mais tu as tout le rouleau devant toi.
aller une petite blague pour un sourire:
Un type rentre saoul au milieu de la nuit, il voit sa femme qui l’attend avec un balai en main ,et il lui demande : t’es encore en train de nettoyer ou tu t’envoles quelque part ?
Pourtant quand je vois ce qui se passe en Birmanie et dans certains coins de notre planète,je ne devrais pas me plaindre,quoique"plaindre" n’est pas le mot qui convient...Pascal souffre du dos depuis 2 ans,je veux bien l’aider mais pas au détriment de mon moral...
Et encore une fois,merci
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 19h15 : J’ai la chance d’avoir encore mes deux parents (82 et 78) et je n&rs...
Ce petit aphorisme spontané ne t’était bien entendu pas particulièrement adressé, Tyto...
J’ai failli le préciser 
réponse à . tytoalba le 11/05/2008 à 19h11 : Petite information toute personnelle, si tu fais rouler les printemps, chez moi ...
Veinarde... il parait que leur population migrante n’est plus ce qu’elle était depuis quelques années (jusqu’à -60% en dix-douze ans...), faute aux pesticides, à l’enterrement des fils électriques et que sais-je encore... En tous cas ici, ça fait déjà une "paye" qe l’on n’en voit plus guère... 
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 23h40 : Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai ...
Je ne pose aucun jugement, je vais simplement te poser une question. Et je te demande de réflechir à la pertinence de l’assertion.

Sais-tu ce qu’est un(e) égoiste?


C’est quelqu’un qui ne pense pas à moi...


Réfléchis, remplis le verre qu’il t’a vidé et viens le boire avec nous!
réponse à . AnimalDan le 12/05/2008 à 01h52 : Veinarde... il parait que leur population migrante n’est plus ce qu’...
Il est évident que certaines populations d’oiseaux disparaissent. J’ai la chance de vivre dans un village, nous avons une réserve naturelle à proximité, dans laquelle on peut encore voir des hérons, martin-pêcheurs et d’autres oiseaux qui se font de plus en plus rares. Deux oies passent chaque matin au-dessus de la maison pour rejoindre un troupeau de leurs ami(e)s qui vit près du canal toute l’année. Natagora mène des opérations de recensement des volatiles. cette page
Pour ce qui est des hirondelles, je peux te dire que depuis 2001 que j’habite cette maison, elles sont toujours aussi nombreuses à habiter les nids de la grange.
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 23h40 : Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai ...
Je me joins donc aux autres pour te remonter un peu ou beaucoup le moral. Parler fait certainement du bien. Nous faisons chacun, chacune, selon nos tempéraments. Dans notre enfance, on nous apprend plus souvent à dire "oui", que "non". Il faut aussi savoir le faire, sinon, on finit par se faire enfermer. On se ronge les sangs sans oser dire ce qui ne va pas. Et finalement, si on ne se sent pas bien, on en veut à l’autre.
Ecoute ce que dit ton coeur. Penser à soi de temps en temps, c’est pouvoir ensuite rendre les autres heureux.
Ce n’est que mon opinion. 
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 23h40 : Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai ...
Je t’invite à me contacter, God peut te donner mon adresse mail...
réponse à . Muscat le 11/05/2008 à 23h40 : Merci pour votre gentillesse,votre écoute...Il y a 11 ans que j’ai ...
Bonjour Muscat !

Sans te juger, ce ne serait pas là mon rôle, je constate deux choses.
La première, c’est que dans ce genre de situation, au début tout au moins, on a forcément quelque chose, une compensation sourde, inconsciente en retour et qui peut dans bien des cas se révéler nécessaire à son propre équilibre. Constat, vous étiez partante de plein gré au début, je dis bien au début pour un mode de fonctionnement tel que décrit. Peut-être un besoin outrancier d’être protégée…

La deuxième, c’est que cette « prise d’otage » arrive sur sa fin et que cette révolte accompagnée d’une prise de conscience est certainement la clé de la serrure qui vous empêche aujourd’hui de vivre une saine ouverture sur le monde, l’extérieur. Vous mettez des ultimatums et je trouve cela très sain et vous encourage à les respecter car le chapitre trois de votre liberté et de votre sociabilité s’articulera autour de votre pugnacité.

Cet homme a imposé une règle, aujourd’hui, il doit s’imposer une conduite.
Vous avez inversé les rôles, le plus difficile est sans doute effectué.
Bon courage.

(ne suis pas psy)
réponse à . AnimalDan le 12/05/2008 à 01h52 : Veinarde... il parait que leur population migrante n’est plus ce qu’...
J’ai toujours eu des nids d’hirondelles à ma maison excepté l’an dernier.J’espère que cette année elles seront là...En tout cas,je les attends...
réponse à . Muscat le 12/05/2008 à 14h13 : J’ai toujours eu des nids d’hirondelles à ma maison except&ea...
Les hirondelles étaient là depuis presque un mois, mais elles ne viennent pas tout de suite reprendre possession des nids. C’est chose faite depuis quelques jours. Ne désespère donc pas qu’elles reviennent te voir. 
réponse à . tytoalba le 12/05/2008 à 23h22 : Les hirondelles étaient là depuis presque un mois, mais elles ne v...
Ah Tyto, j’ai pensé à toi hier ! Un joli couple d’hirondelles survolait notre terrasse. Un ballet aérien amusant et plaisant. Leurs ailes en V me rappellent les ailes de l’avion américain, le Furtif : cette page
réponse à . <inconnu> le 13/05/2008 à 08h20 : Ah Tyto, j’ai pensé à toi hier ! Un joli couple d&rsquo...
Tiens cela me fait penser à un nid de pies dans mon jardin , des corbeaux
sont arrivés et ont tout dévasté !! C’est triste par ce beau temps .
réponse à . <inconnu> le 13/05/2008 à 21h17 : Tiens cela me fait penser à un nid de pies dans mon jardin , des corbeaux...
C’est aussi ça la nature. Les pies détruisent elles aussi les nids des autres oiseaux. Elles sont même capables de tuer un malheureux lapin nain qui s’était échappé de sa cage, c’est ce qui est arrivé à un de mes petits voisins. Heureusement le petiot n’a pas assisté au carnage, nous lui avons dit que le lapin était parti rejoindre sa famille.
réponse à . <inconnu> le 13/05/2008 à 08h20 : Ah Tyto, j’ai pensé à toi hier ! Un joli couple d&rsquo...
elles sont bien plus jolies que ton avion furtif. Et elles sont infatigables, il faut voir ce balai incessant. Surtout quand les oeufs auront éclos. Comme je l’ai déjà dit l’an dernier, pas de mouches chez moi ou très peu. Et pourtant il y a des vaches à 10 mètres de mon jardinet. Les hirondelles m’en débarassent, je pense. L’entraide en quelque sorte. Elles ont la grange, à boire dans les abreuvoirs et des insectes à manger. Et moi, je suis tranquille pour becqueter dehors, pour profiter du barbecue. 
réponse à . tytoalba le 14/05/2008 à 09h01 : elles sont bien plus jolies que ton avion furtif. Et elles sont infatigables, il...
Oui, c’est gracieux comme engin. Pas le barbecue ni le Furtif, non, je parle de l’hirondelle. Par contre, les pies chassent ce qu’elles considèrent être de la mauvaise graine d’oiseau. L’hirondelle fuit ! C’est la bataille d’Angleterre qui recommence…
Quand Expressio se fait refuge... En 2008, Muscat est vraiment au bout du rouleau... elle le dit et des amionautes l'aident...

L'est pas bien gaie cette expression…
Elle a un goût de fin de vie, une fin de vie que connut le petit cheval blanc qui courait toujours devant… avant d'arriver au bout du rouleau.

Mais un jour, dans le mauvais temps
Un jour qu'il était si sage
Il est mort par un éclair blanc
Tous derrière et lui devant
Il est mort sans voir le beau temps
Qu'il avait donc du courage
Il est mort sans voir le printemps
Ni derrière ni devant


Paul Fort et Brassens

à la fin du XIXe siècle par les cylindres (les rouleaux !)


Il est là le rouleau en question.

Ne cherchez pas dans vos souvenirs, on n'a pas entendu bien souvent cette interprétation

Sur mon phono
Mon bon vieux phono
Petit tu vois
Quand j'ai le coeur gros
Je mets un rouleau
Et je revois
Je revois Paulus, Mayol
Les rois du music-hall


Un peu tôt pour le café, non ?.....Ad'taleur.......
Réponse au #154 de SyntaxError d'il y a deux jours :

Personnellement, pour éviter tout conflit avec l'Araignée mondiale, j'ai fait enlever celles que j'avais dans le plafond en me faisant opérer des mygales.

P.-S. : Je peux t'assurer que je n'ai jamais trempé dans des casseroles. Quand je pense qu'il y a des gens qui confondent ml et cm³...
On a tous en tête l'image d'Epinal du mari éméché qui rentre à pas d'heure et se trouve au bout du rouleau à pâtisserie que brandit son épouse en colère....

Voilà pourquoi je garde mon casque de moto sur la tête en rentrant....
Dans le film 'Boudu sauvé des eaux', c'est finalement Michel Simon qui tint le rôle principal; cependant au début,il avait été question de Raymond Rouleau:
journaliste: - Dites, monsieur Renoir, qui jouera le rôle de Boudu ?
Jean Renoir: - oh, Boudu, Rouleau...
Ça ne nous rajeunit pas....
Au vu des évènements je pense que l'on peut dire que la V république arrive au bout du rouleau....
réponse à . BOUBA le 04/03/2017 à 07h44 : On a tous en tête l'image d'Epinal du mari éméché qui...
Petit hors sujet dans le même sens :

Deux gendarmes corses appellent leur quartier général :
– Chef, une femme vient d'abattre son mari d'un coup de fusil de chasse parce qu'il avait marché sur le carrelage encore mouillé.
– Et vous avez arrêté la femme ?
– Non, chef... c'est pas encore sec !
réponse à . Mintaka le 04/03/2017 à 08h14 : Petit hors sujet dans le même sens : Deux gendarmes corses appellent...
Ah oui t'es vraiment au bout du reouleau là.....
Un surfeur peut être au bout du rouleau. Mais quel bout ?
Oh les aminches....on peut pas dire que c'est le rouleau compresseur ce matin...
LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 346) Synonymes
Trouvez, dans le texte ci-dessous, 15 SYNONYMES D'ÉPUISÉ .
J'espère ne pas trop vous fatiguer avec mes jeux !

Nick, le joueur de tennis, alla trouver son ami Pat qui se trouvait encore à son atelier de peinture, où il y pratiquait un art assez naïf, quoique non dépourvu d'intérêt.
- Salut ! T'es encore là ? T'es fou, tu y passes même tes nuits dans cet atelier !
- La vie des artistes n'est pas facile, tu sais...ça va toi ?
- Comme ci, comme ça...je rentre du court, battu par un jeune inconnu...et Chine est dans quelques mois: c'est un tournoi que j'aimerais bien gagner...
- Ben...c'est mal parti !
- C'est mon entraîneuse, elle y met toute son âme, mais je crois qu'elle ne sait pas lire le déroulement des matchs, et puis, physiquement, je ne suis pas au point...Dis-donc
est-ce qu'un thé te dirait ?
- O.K. Je chausse mes pompes et on y va...zut ! J'ai cassé un lacet ! Tant pis...
Et sache que pour moi, t'es le meilleur, un as t'es, Nick ! Je parie pour toi au tournoi asiatique !
- Tu me fayotes pour que je règle l'addition au troquet?
- Arrête tes vannes, hé ! Je parle sérieusement !
Au bistrot, le peintre, qui avait passé tant d'heures à l'atelier, s'extasia en voyant les pâtisseries au comptoir...
- Tu sais, dans mon estomac, j'ai un petit creux, vais demander des petits fours...tu en veux ?
Je ne peux pas, je dois suivre un régime très stricte...
- Et souffé pour souper ?
- Pas question !
- Bon, je te préparerai de la salade...
Mangés les petits fours, bus les thés, ils repartirent chez Pat.
réponse à . BOUBA le 04/03/2017 à 08h08 : Au vu des évènements je pense que l'on peut dire que la V r&e...
Ça fait un moment que j'ai renoncé à comprendre ce qui se passe.
Espérons qu'il n'y aura personne d'assez cruel pour souhaiter un bon anniversaire à qui de droit !
réponse à . Mintaka le 04/03/2017 à 08h14 : Petit hors sujet dans le même sens : Deux gendarmes corses appellent...
Un peu de courage, il ne reste qu'une cartouche !
Boudu sauvé des eaux. Un film pas très jeune...
Pour la saint Casimir ceux qui veulent être élus sont au gloubi boulga...
- Tu sais où on les fabrique ces rouleaux de pâtisserie ?
- si, l'Indre !
- oui, cylindres, tu sais où on les fabrique ?
Le barman: - C'est pour qui la flotte ?
- le roux,l'eau...
- quoi,le rouleau ?
- Sur le chantier, j'ai vu un gros rouleau... compresseur...
l'anglais: - big ? où, dis ?
- bigoudi ? non, ça c'est un petit rouleau !
réponse à . BOUBA le 04/03/2017 à 10h03 : Oh les aminches....on peut pas dire que c'est le rouleau compresseur ce mat...
Voilà... voilà... du calme !...

C'est ta faute si je n'arrive que maintenant car dans le clair obscur d'un potron-minet, tu nous dis :
- Ne cherchez pas dans vos souvenirs, on n'a pas entendu bien souvent cette interprétation.

Pour ma part, jamais !
- Mais ousse qu'il est allé dénicher ça ?

Alors j'ai fouillé dans les vinyles, dans les bouquins... Point !
Georges a bien un phonographe qu'il remontait du temps où il était Le Pornographe, p'tit polisson de la chanson !
Mais rien à voir avec ton "bon vieux phono"...

Alors ? Georges aurait-il emprunté cette chanson ? Il est coutumier du fait. À Trenet par exemple... Mais... rien ! Diable, diable !

Alors j'ai tapé à la porte de M'sieur Google. Par sa fenêtre, il m'a jeté trois noms : Bouvil, Eddie Constantine, Brassens.
Soupçons confirmés : ce n'est pas une chanson de Georges.

Alors suis allée sonner chez M'dame Sacem. Un clic et elle m'a tendu cette feuille :
Compositeurs : CLAUDRIC JEAN - Fernand BONIFAY
Auteur : Jacques HOURDEAUX
Interprètes : BOURVIL - Georges BRASSENS.

Restait plus qu'à trouver une "zique" que voici, que voilà !

Reste du café ?...

Superbe ! Mais redoutable piège ! Car la séquence finie, on n'a qu'une envie : voir la suivante ! On y passerait la journée !
Y a-t-il un bout à ce "rouleau" ?
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 11h00 : Superbe ! Mais redoutable piège ! Car la séquence finie...
Tu vas voir que chaque parti représenté va avoir un stand au bureau de vote pour récolter des voix ! L'un va proposer des légumes bio, l'autre du vin chaud, un autre de la soupe à la grimace, sans oublier le service fait par de jeunes soubrettes. Ah j'oubliais le stand café croissant 
Pour te répondre j'espère que non et que l'on puisse encore bien rire.
réponse à . SyntaxTerror le 04/03/2017 à 10h13 : Ça fait un moment que j'ai renoncé à comprendre ce qui se p...
personne d'assez cruel

Ne nous y Fillon pas, les gens sont si méchants...
Hé ben en voilà une enquête minutieuse qu'elle est bien menée....

Moi aussi je ne connaissais pas, j'ai tapé "rouleau Brassens" chez M'sieur Gooooooooogle et y m'a servi ça...

Comme quoi malgré plus de quatre decennies de fan club on en découvre encore...

Reste du café......
réponse à . BOUBA le 04/03/2017 à 11h23 : Hé ben en voilà une enquête minutieuse qu'elle est bien men&...
Euh... et la larmemichette de lait ?
Ah oui bien sûr...j'oublie toujours..
Ben j'avais quelque chose d'intelligent* à vous mettre en ligne mais le lien ne veut rien savoir....

*Qui c'est qu'à dit "Ça nous changera !".......
réponse à . BOUBA le 04/03/2017 à 11h54 : Ben j'avais quelque chose d'intelligent* à vous mettre en ligne mais le l...
Qui c'est qu'à dit "Ça nous changera !"...
C'est M. Seguin ! 

Faut le comprendre... Il n'en peut plus de nourrir tous les loups du voisinage... Il en veut à la terre entière et à l'Alphonse en particulier... Regarde-le, assis dans la paille que ne mangera pas Blanquette... Il est seul, triste, aigri... comme au bout du rouleau.

réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 10h49 : Voilà... voilà... du calme !... C'est ta faute si je n'arri...
Pour ma part, jamais !
Moi non plus, je croyais que le seul interprète en était Eddie Constantine !
La zik est là.
réponse à . joseta le 04/03/2017 à 10h05 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (jeu nº 346) Synonymes Trouvez, dans le t...
Ben j'en vois 15 !

Sainte Catherine d'Alexandrie aurait crié, après le supplice de la roue :
"Enroulez-vous qu'ils disaient !"

( je vais voter Blog !)
Ceux qui sont au bout du rouleau
Réponses de Périco Légasse
Bizarre de lire ça dans "le Figaro"...
Avec les six dernières...
Au bout du rouleau - Fendre la bise - Amis jusqu'aux autels / jusqu'à la bourse -Tomber la veste - Rendre son tablier - Tenir à quelque chose comme à la prunelle de ses yeux... mais z'êtes pas obligés de lire !  


Elle n'en peut plus...

Traire les bêtes, faire les fromages, vendre au marché... et revenir pour encore et encore recommencer... les fourrages, la basse-cour, la maison et à nouveau la traite.

Pourtant, au début, elle était heureuse dans la ferme... Jean l'aimait comme elle n'avait jamais imaginé qu'on puisse s'aimer ! Dès qu'il rentrait des champs, il tombait la veste, la serrait dans ses bras, l'embrassait avant de se pencher sur le berceau de leur petit Paul, né si vite après le mariage. Un amour d'enfant auquel ils tenaient plus qu'à la prunelle de leurs yeux !

Pour Jean, elle avait quitté l'usine, rendu son tablier au chefaillon de service, petit dictateur qui régnait sur l'atelier des femmes. Toute la journée, il courait d'un bout à l'autre de peur que l'une ralentisse le rythme et retarde la chaîne... Les filles l'appelaient "Fend la bise" ! Elle s'en souvient et en sourit encore.

Elle se souvient de ça et du reste... Des années de bonheur et du jour maudit où Jean – grimpé sur le toit pour replacer une dizaine de tuiles soufflées par l'orage – avait glissé... Chute mortelle, cervicales brisées. Elle ne pensait pas qu'il puisse y avoir tant de larmes dans son corps...

Au début, soutenue par les uns, par les autres, elle fit front... enfin, elle essaya. Puis les dettes arrivèrent et l'amitié des voisins s'arrêta à la bourse ! Paul fit ce qu'il pouvait pour l'aider. Mais à la terre, il préférait la mer. Ce fut l'école du Havre et marine marchande. Ils ne se voient que trop rarement.

Et là, ce soir, elle n'en peut plus... Cette lancinante douleur dans le bras gauche qu'elle traîne depuis quelques jours n'arrange pas les choses.

- Vais me coucher ! J'ai l'impression d'être au bout du rouleau ! soupira-t-elle.

Dans la nuit, la douleur fut vive, très vive, trop vive. Ce fut le bout du chemin... elle ne s'est jamais réveillée.

Comme dit Lalibellule : Une petite perle de romantisme...

réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 16h21 : Avec les six dernières... Au bout du rouleau - Fendre la bise - Amis ju...
Ça finit mal ! Sa douleur ne s'est jamais réveillée. Elle s'est levée gaie et pimpante puis après son petit déj' elle s'est occupée de planter quelques fleurs devant ses fenêtres. Une soudaine de croissants la tenaille soudain. La boulangerie n'est pas loin et donc... une fois son croissant avalé avec un bon café, elle réfléchit à sa journée. Faire les courses et se payer une toile ? ou alors un petit viron en barque avec un bon bouquin... Elle sait pas...
réponse à . le gone le 04/03/2017 à 16h33 : Ça finit mal ! Sa douleur ne s'est jamais réveillé...
Sûr ! ton histoire est plus souriante !
Si je peux choisir, je prends les croissants, le bon bouquin et le tout sous la couette !

Comment on arrive à l'expression avec deux exemples : avant et bientôt
il y a quelques années

en cours d'expérience
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 16h30 : Comme dit Lalibellule : Une petite perle de romantisme... ...
Il y a trois preuves évidentes de préméditation !
Je plains son mec !!!
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 16h21 : Avec les six dernières... Au bout du rouleau - Fendre la bise - Amis ju...
Quand tu es au bout du rouleau...tu es au bout du rouleau. Et pis...tant pis. Qui a dit qu'il vaut mieux avoir aimé et perdu que de n'avoir jamais aimé...mieux vaut des souvenirs que des regrets...
- Tiens, j'ai des gâteaux LU pour ton café...quoique, ils se sont amollis, t'en veux ?
- tes mous LU ?
- non, ça va, je ne suis pas fatigué...


1) HARASSÉ (art assez)
2) LAS (là)
3) FOUTU (fou, tu...)
4) VIDÉ (vie des...)
5) COURBATU (court, battu)
6) ÉCHINÉ (et Chine est)
7) ÉLIMÉ (elle y met)
8) ESQUINTÉ (est-ce qu'un thé)
9) POMPÉ (pompes et...)
10) LASSÉ (lacet)
11) ASTHÉNIQUE (as t'es, Nick)
12) VANNÉ (vannes, hé !)
13) CREVÉ (creux, vais...)
14) ESSOUFFLÉ (Et soufflé)
15) FOURBU (fours, bus...)
Voilà !
Trop flagada sans doute, je n'ai point vu "las". Cependant, j'ai un "cassé"... Dans le sens : "Je n'en peux plus... suis cassée"...
Mais comme il n'est pas sur ta liste, M'sieur le Directeur, je n'ai aucune chance qu'il soit pris en compte !...
Quoi qu'il en soit, merci.
réponse à . joseta le 04/03/2017 à 17h32 : - Tiens, j'ai des gâteaux LU pour ton café...quoique, ils se sont a...
Moi aussi j'ai raté 'las', et j'ai aussi raté 'élimé'.
J'avais vu 'paf' (sais plus où), et 'limé'.

J'ai pas considéré 'limé' comme bon, à cause de la cuisinière,
celle de _114  !  
réponse à . ipels le 04/03/2017 à 18h09 : Moi aussi j'ai raté 'las', et j'ai aussi raté ...
Euh... avec "limé", il t'était assez facile de faire "élimé" !

Dans notre hexagone, "être paf" signifie "être ivre". God te dit tout à cette page.
Certes, on peut considérer que si on est "paf", on est un peu fatigué !
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 16h21 : Avec les six dernières... Au bout du rouleau - Fendre la bise - Amis ju...
Et les six précédentes aux tiennes ...
Ah, Germaine, tu sais "faire mouche" chez les gens, et de toute sorte.même les "pédés comme des phoques", quoique eux, ils ne te lisent peut-être pas...ils sont trop occupés à "laver leur linge sale en famille". Toutefois, je dois te reprocher tes "manoeuvres florentines" pour rendre cette histoire si triste, car elle m'a provoqué un "caca nerveux" !
De toute façon, j'avoue que j'ai essayé de t'imiter dans cet art, mais j'ai dû "jeter le manche avant la cognée" !
Merci.
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 16h30 : Comme dit Lalibellule : Une petite perle de romantisme... ...
réponse à . joseta le 04/03/2017 à 18h12 : Et les six précédentes aux tiennes ... Ah, Germaine, tu sais &quo...
Rondement mené !
Chacun son style... j'ai du mal à faire court... T'as p'têt remarqué...
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 17h48 : Trop flagada sans doute, je n'ai point vu "las". Cependant, j'ai un &...
Je pourrais l'accepter à la rigueur mais juste parce que c'est toi,hein ?...
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 18h17 : Rondement mené ! Chacun son style... j'ai du mal à fair...
Mais... on préfère que 'tu ne fasses pas court'; de cette sorte on peut profiter davantage de cette prose éblouissante qui nous captive !  
réponse à . ipels le 04/03/2017 à 18h09 : Moi aussi j'ai raté 'las', et j'ai aussi raté ...
'Las' était très difficile à déceler...comme Germaine, je suis étonné de 'limé/élimé'.
Mais c'est un bon score; tu t'améliores !
réponse à . DiwanC le 04/03/2017 à 18h12 : Euh... avec "limé", il t'était assez facile de faire &qu...
Ici aussi, paf, c'est ivre. Mais j'avais pensé que peut-être, en étirant un peu, paf peut mener à ivre-mort, et à mort de fatigue.  
réponse à . joseta le 04/03/2017 à 18h19 : Je pourrais l'accepter à la rigueur mais juste parce que c'est ...
Z'êtes trop bon M'sieur le Directeur ! 

Et puis merci pour ton sympathique - bien que trop élogieux ! - message @ 128
réponse à . joseta le 04/03/2017 à 18h19 : Je pourrais l'accepter à la rigueur mais juste parce que c'est ...
Cassé, définition 4. Remboursez ! 
Pénélope à son mari : J'ai dit à François d'aller au bout...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre au bout du rouleau » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?