Faire la barbe (à quelqu'un) - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Faire la barbe (à quelqu'un)

Se moquer (de quelqu'un), le narguer.
L'emporter, avoir l'avantage (sur quelqu'un).

Origine

Cette expression tombée en désuétude semble dater du XVIIIe siècle.
Les avis sur son origine diffèrent.

Selon Maurice Rat, elle viendrait des pratiques du Moyen-Âge lorsque les vainqueurs avaient pour habitude de raser la barbe des vaincus pour les humilier et s'en moquer (premier sens) après avoir eu l'avantage sur eux (deuxième sens).

D'après Gaston Esnault, le premier sens, d'origine populaire, viendrait d'un geste fait avec le majeur et l'index réunis frottant le dessous du menton (la barbe) du bas vers le haut, geste comparable à celui que les gamins pouvaient faire encore récemment avec le pouce, en l'accompagnant d'un "bisque, bisque, rage !"
Esnault n'explique pas le deuxième sens dont l'existence est confirmée par l'édition de 1798 du dictionnaire de l'Académie Française.

Exemple

« Le Français aura de la bonté et une bravoure brillante ; rien ne le rendra triste, rien ne l'abattra ; il ira au bout du monde et en reviendra, comme Figaro, faisant la barbe à tout le monde. »
Henri Beyle dit Stendhal - Promenades dans Rome

Compléments

À partir du XVe siècle, "faire la barbe" voulait aussi dire 'couper la tête' ou 'décapiter'.

"Faire une barbe (à quelqu'un)" voulait dire 'duper'.

Esnault indique que "faire la barbe" voulait aussi dire 'ennuyer', par rapprochement avec le sens argotique de 'raser', locution de laquelle découleraient le "tu me barbes" ou "la barbe !". Cette explication est toutefois rejetée par Cellard et Rey dans leur Dictionnaire du Français non Conventionnel.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire la barbe (à quelqu'un) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Tynnu coes rhywunTirer la jambe de quelqu'un
Allemagnede Jemandem das Wasser abgrabenDétourner (en creusant un fossé) l'eau à quelqu'un
Angleterreen To have a leg up on someoneAvoir une jambe sur (au dessus) de quelqu'un
Angleterreen To make a long nose at someoneFaire un long nez à quelqu'un
Angleterreen to pull someone's legtirer la jambe de quelqu'un
Angleterreen To have the upper hand of someoneAvoir le dessus sur quelqu'un
Argentinees Tomar el pelo (a alguien)Prendre le cheveu (à quelqu'un)
Espagnees Cachondearse de alguienSe moquer de quelqu'un
Espagnees Cachondearse de alguienSe ficher de quelqu'un
Espagnees Tomarle el pelo a alguienPrendre les cheveux de quelqu'un
Italieit Prendere in giroPrendre en promenade
Italieit Prendere per il culoPrendre par le cul
Italie (Sicile)it Faricci 'i scàrpi (a quarc'ùnu)Faire les souliers (à quelqu'un)
Pays-Basnl Een lange neus (naar iemand) makenFaire le long nez (à quelqu'un)
Pays-Basnl (Iemand) de baard afdoenRaser la barbe (à quelqu'un)
Pays-Basnl (Iemand) knippen en scherenCouper et raser (quelqu'un)
Pays-Basnl Iemand in de zeik nemen (expr. vulgaire)Prendre quelqu'un dans la pisse
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl In zijn vuistje lachenRire dans son poing
Pays-Basnl Iemand in de maling nemenPasser quelqu'un par la moulinette
Catalogne (catalan)other Prendre el pelPrendre le poil
Brésilpt Fazer barba , cabelo e bigode .Faire la barbe , le cheveu et le moustache
Roumaniero a pacali pe cinevaduper quelqu'un
Turquietr Biriyle dalga geçmekSe moquer (de quelqu'un)

Vos commentaires
Expression au poil !
Aujourd’hui, nous allons tous nous tenir par la barbichette, et nous verrons bien celui ou celle qui rira le premier.
Pour les femmes, sortez vos postiches de vos vieilles malles.

Ce n’est pas bien de se moquer des autres ; en général, la punition est désopilante ! 
Si cela était un sort de vaincu, 20culs, pourquoi ne rasaient-ils pas aussi les séants, séance tenante ? Oh, les histoires de fesses, ça barbe toujours ceux qui n’y ont pas participé... jusqu’à tant.

L’indifférence, une autre façon de faire la nique.
Sincèrement, une bonne journée à vous.
Ô mon petit Godemichou adoré, pourquoi souris-tu quand ti dis:
Selon Maurice Rat
?

Facile? Oh, la barbe, hein!
Ah, là, aucun doute, faire la barbe, cette expression vient de la marine...
En effet, quand un navire était pris à l’abordage par de vilains méchants pirates, mais qu’il était déjà tellement abîmé que les-dits pirates ne pouvaient plus rien faire de cette prise, il y en avait toujours un qui "se faisait la barbe".
Mais qu’est-ce à dire?
Bien simple: il descendait dans la soute à munition - appelée la Sainte-Barbe - et allumait une mèche... Vous imaginez facilement la suite, non? Badaboum!

Maaarceeeeeeeeeeeeelll, une tournée, éksasôt!
aujourd’hui il va tomber des à la barbe ... 
Selon Maurice Rat, elle viendrait des pratiques du Moyen-Âge lorsque les vainqueurs avaient pour habitude de raser la barbe des vaincus
"malheur aux barbus " ! disait Maurice qui fut Rax...
Une expression très proche dit : "faire barbe de paille à quelqu’un". C’est se moquer de lui, ne pas lui rendre ce qui lui est dû, comme certains paysans, qui payaient la dîme en gerbes de paille au lieu de donner des gerbes de blé. Barbe aurait été introduit par corruption du mot jarbe ou gerbe. LAROUSSE

Bonne journée à vous.
Esnault n’explique pas le deuxième sens dont l’existence est confirmée par l’édition de 1798 du dictionnaire de l’Académie Française.

Il me semble qu’on glisse aisément du premier au second sens : si je me moque, te nargue et que tu ne me files pas une mandale ni ton poing dans la tronche, c’est que je l’ai "emporté" sur toi. Enfin, dans la logique que je prête aux machos qui mettent leur ego dans leurs poils.

@Tyto : ton explication me conviendrait mieux. Quand tout ne vient pas de la marine, c’est que ça vient de la terre, forcément. Les explications "aériennes" manquent d’épaisseur, non ?
"Faire la barbe à quelqu’un " d’imberbe, vous y avez pensé, HEIN ! C’est un casse-tête de barbus 

Et celui, barbu, à qui l’on aurait fait la barbe, il se sentirait comme une nénette, car il est devenu la barbe à ras !

Ach ! C’est la pluss môffaissse tepuis longtemps ! Ach !

Si vous voulez des sucreries, alors allez faire la barbe à papa !

Et pour les brochettes, faites la barbe aux culs ! Ach !

Pour sea, sex and sun, faites la barbe à deux !

Méchants et bêtes, faites vous la barbe à Barre ! Ach ! Barre à droite était un imberbe roupilleur élu au palais rempli de bourbon ?

Marins, aviez vous fait la barbe aux rousses ?

Ach ! La barbe !

°
Merci God d’avoir accédé si gentiment à ma demande !
On ne peut qu’être à fréquenter ce merrrveilleux site si  ! Belle journée à tous !
"Faire la barbapapa" se moquer de son père !
Quel manque de respect pour les anciens !
Le respect s’perd, Pèpère !
Amiral, Mes respect du matin, avant que vous vous rasiezrasâtes (de Whisky)
Marceeeel ! un Laphroaig avant que l’ami râle!
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 00h21 : Expression au poil ! Aujourd’hui, nous allons tous nous tenir par la ...
Pourquoi postiches alors qu’il y a plus naturel ?
réponse à . momolala le 19/03/2008 à 08h04 : Merci God d’avoir accédé si gentiment à ma demande&n...
Ouais, ouais, il est vachement sympa not’ maestro et j’’avais raison de croire en lui !
Quand je pense qu’hier, il s’en est fallu d’un poil non qu’on lui fasse la barbe mais qu’on le scalpasse à tort.
La barbe lorsqu’elle est sainte peut être dangereuse... même si c’est pas une bombe...
cette page
réponse à . momolala le 19/03/2008 à 08h04 : Merci God d’avoir accédé si gentiment à ma demande&n...
Alors, soit God me fait la barbe, soit je suis ivre dès le matin, mais quand je vais dans le mode d’emploi, je ne trouve pas les nouveaux "émo p’tit con" ! Comme je n’ai bu que quatorze whiskies ce matin, je pencherais plutôt pour la première solution.

Les avez-vous vous tous ?
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 10h06 : Alors, soit God me fait la barbe, soit je suis ivre dès le matin, mais qu...
Il a du te les confisquer à toi pour tes vannes d’hier, t’y a bien fait un peu la barbe quand même non ?
Se moquer (de quelqu’un), le narguer.
en quelque sorte faire la nique

à « Nique » dans le dico du Patrimoine de France il est dit :
n. f. XIIIe siècle, dans l’expression dire nic, « se moquer de » ; XIVe siècle, dans l’expression faire la nique. Probablement issu d’un radical expressif évoquant la moquerie, la bravade.Ne s’emploie que dans l’expression Faire la nique à quelqu’un, lui adresser un geste de mépris ou de dérision ; le défier insolemment
.
Promis, juré, je ne dis pas Nic ! pas de panique 
réponse à . cotentine le 19/03/2008 à 10h36 : Se moquer (de quelqu’un), le narguer.en quelque sorte ...
L’expression veut aussi dire : guillotiner.
Pour lui avoir fait la nique, l’a bien été niqué le mec !
réponse à . cotentine le 19/03/2008 à 10h36 : Se moquer (de quelqu’un), le narguer.en quelque sorte ...
Tu le dis pas mais tu l’écris souvent  
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 00h21 : Expression au poil ! Aujourd’hui, nous allons tous nous tenir par la ...
Pourquoi les postiches pour les femmes uniquement ,t’as jamais bien regardé autour de toi,on voit pas mal d’hommes qui portent des postiches!!!!!tu s’rais pas un peu macho?s’il ne tenait qu’à moi je te punirais au phare toute la journée,avec raclette et serpillère et toutes les nanas du site viendraient inspecter le soir ,histoire de voir si tout brille et te faire la barbe si ce n’est pas le cas  
Bonjour à tous et bonne journée.
réponse à . eureka le 19/03/2008 à 10h17 : Il a du te les confisquer à toi pour tes vannes d’hier, t’y a...
Ah ben non, ben non ! Moi ? la barbe à God ? houlà, mais non, ah ben non !

D’abord si j’en crois les représentations Godesque aperçues ici où là, il me faudrait de nombreux rasoirs et beaucoup de temps, le sieur ayant la barbe plus fournie que le Père Noyel. Deuxièmo, j’ai bien trop de respectation pour le bonhomme et l’idée même d’avoir une pensée négative envers lui me fait blémir d’horreur.

Bon, tu peux me les remettre mes "p’tits cons" là God, non ?

Non ?

Ah bon !
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 11h34 : Ah ben non, ben non ! Moi ? la barbe à God ? houlà,...
Y doit bien rire dans sa barbe là, le God !
Mais comme nul n’ignore son incommensurable bonté, et si tu promets d’être sage, je crois, enfin chuis sûre, qu’il te les mettra les minettes (pourquoi "remettre" si tu les a jamais eues)
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 10h06 : Alors, soit God me fait la barbe, soit je suis ivre dès le matin, mais qu...
Kestumdila ?
Je viens de vérifier, le mode d’emploi actuellement téléchargeable contient bien toutes les frimousses utilisables.
Alors quoi ?
réponse à . louisann le 19/03/2008 à 11h12 : Pourquoi les postiches pour les femmes uniquement ,t’as jamais bien regard...
A tes pieds je suis Louisann ! J’ai fauté, pardon.  
Macho man ? Officiellement non, un relent venu de je ne sais où alors ?
De Carlos Monzon sûrement… (Vs > JC Boutier) un boxeur Argentin découvert en France par le sieur Delon Alain qui fit connaître sans fard ce mot "El Macho" à la France entière. Bref, un côté Taureau quoi.
C’est marrant que tu parles de serpillière car hier au soir et contrairement à une habitude que je n’ai pas assez souvent, j’ai passé la serpillière suite à un dégât des eaux ; j’ai aussi passé l’éponge (dans le dos) à la fautive.

Je suis content de te retrouver Louisann, comme cela me ferait plaisir de pétarader en choeur avec toi dans quelques rues colorées de ta charmante ville, mais bon, moi, les vieux scooters roses décotés et délavés, j’évite. Au fait, il cote combien ton 2 cylindres ? Et dis-moi pourquoi Chirstian ne te dégage pas un budget pour t’en racheter un neuf, car quoi, tu mérites mieux que d’être ignorée par celui à qui nous t’avons confiée… Il y a un blème (pro) ? Il ne t’emmène plus au cinéma ? Il devient sourd comme ton pot d’échappement ? J’ai de ses nouvelles de l’ami chirst, en ce moment, il s’intéresse à une vielle expression : """Il pleut des hallebarbes… """ A part ça, il t’écrit des lettres qu’il ne poste jamais… Quelle désolation, c’est triste l’Amour caché, inabouti… Il se morfond ! Viens de temps en temps lui faire pouet, pouet… au poète. Requinquer un expressionaute, c’est utile. 

Je sais, je sais, m’occuper de ma barbe… de deux jours.  
réponse à . God le 19/03/2008 à 11h43 : Kestumdila ? Je viens de vérifier, le mode d’emploi actuelleme...
Alors rien. Désespérément rien ! Vide, néantissime, désertique, absence totale de frimousses nouvelles. Bon, je ne vais pas créer une émeute, je ne suis pas un tilisateur acharné de ces p’tites bestioles, mais quand même je sens là comme une pointe d’ostracisme qui me peine énormément 

Ne te casse pas la binette divine à chercher le pourquoi du comment, j’essaierai de vivre sans.

Tu peux fifoter ma demande !
réponse à . mickeylange le 19/03/2008 à 10h06 : La barbe lorsqu’elle est sainte peut être dangereuse... même s...
Elle aurait eu deux enfants : Alain, Sandy… et un caché qui a fait beaucoup de vélo : Lance ! Je sais ça pédale dans la choucroute…
Barbe et choucroute, alliés ? En Alsace ???
Ce n’est pas môffais !
Juste une idée, elle est peut-être pas lumineuse, mais essaie de fermer carrément ton ordi et de le redémarrer, ton mode d’emploi se réactualisera peut-être
Bon alors question peut-être bête : est-ce que tu télécharges bien le fichier PDF qui est accessible avec le lien "Mode d’emploi" qui se trouve là-haut sous le titre "Vos commentaires" et, après l’avoir téléchargé, est-ce que c’est bien la dernière version que tu ouvres, pas l’ancienne que tu conserves dans un autre répertoire ?
réponse à . God le 19/03/2008 à 12h58 : Bon alors question peut-être bête : est-ce que tu tél&ea...
téléchargé au nez et à la barbe de tous ! mais j’y trouve quelques divergences ... est-ce la même chose si on utilise [ ou < et leurs inverses pour certaines fonctions ?
J’avais noté ’strike’ pour barrer et ’u’ pour souligner ainsi que ’b’ pour gras avec les signes < et son inverse ...
faut donc tout ré-apprendre ! ce n’est plus de mon âge, les apprentis sages ... (car ça me barbe !) 
réponse à . God le 19/03/2008 à 12h58 : Bon alors question peut-être bête : est-ce que tu tél&ea...
C’est bien via le lien mode d’emploi kélaho que j’obtiens le pdf. Je ne sauvegarde jamais le fichier, je vais juste lire en dirèque les infos dont j’ai besoin, donc ce n’est pas un pb de sauvegarde.

Je vais essayer la méthode brutale préconisée par Eureka, si ça ne marche pas j’essaie le coup de pompe dans la tronche de mon PC, et si ça ne suffit pas je trépigne et je pleure.
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 13h32 : C’est bien via le lien mode d’emploi kélaho que j’obtie...
Bon ben, pas de miracle, ça ne marche pas. Mais m’en fous parce que ma tentine elle a extrait ça avec sa clé de 12 et elle me l’a fait parvenir par des voies détournées.

J’arrête de vous raser avec ça !
réponse à . louisann le 19/03/2008 à 11h12 : Pourquoi les postiches pour les femmes uniquement ,t’as jamais bien regard...
moi je fais partie de la bande des pastiches  
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 12h20 : A tes pieds je suis Louisann ! J’ai fauté, pardon.   Mach...
pourquoi Chirstian ne te dégage pas un budget pour t’en racheter un neuf,
parce que Chirstian, en ce moment, il a pas même le budget pour acheter un oeuf.
réponse à . chirstian le 19/03/2008 à 14h07 : pourquoi Chirstian ne te dégage pas un budget pour t’en racheter u...
Heureusement sur Expressio on rase gratis !
réponse à . chirstian le 19/03/2008 à 14h07 : pourquoi Chirstian ne te dégage pas un budget pour t’en racheter u...
Chirstian, Sélénite devant l’Eternel, comme c’est dans ta veine, je parle pour toi à l’indifférente (louisann) :

Homme de lettres sans omelette
Sans poule à mener au jardin
Pour satisfaire dans un coin
Un ardent pressant besoin
Perles et p’tites gouttes
Une à une enfilées
Reposent usées
En belle nuée
Sur ta divine
Lune.

Pas de quartier, la barbe est partout…
En principe.
(Ce n’est pas une question à la propriétaire du scooter rose)
M’enfin !
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 12h20 : A tes pieds je suis Louisann ! J’ai fauté, pardon.   Mach...
Bon je te pardonne,pour ce qui est du scooter pas de problème ,il n’ est pas vieux,il roule d’enfer,pas délavé, ni décoté,un petit bijou (comme sa propriétaire)  tient qu’à toi de venir l’essayer,( le scooter)! tu sais c’est pas si loin!!!
Quand à Chirstian ,c’est vrai il se disperse un peu que veux tu il faut que jeunesse se passe ,mais je ne désespère pas , tôt ou tard il se rendra compte de son erreur il me reviendra et je lui pardonnerai et ensemble cheveux au vent sur les routes nous repartirons. eh oui ainsi je suis. 8-)
Donc tu offres l’apéro yéééééé,et je ne désespère pas venir un jour le prendre avec toi sous ton beau soleil.Bises ma petite Momo.
réponse à . momolala le 19/03/2008 à 07h59 : Esnault n’explique pas le deuxième sens dont l’existence est ...
Les explications "aériennes" manquent d’épaisseur

Ben oui, car souvent au Total, c’est brut de raffinage ! 

Songeons-nous assez au fait que les voies aériennes ne déboucheraient pas systématiquement sur Dieu qui porterait comme une balancelle et bien beau, belle barbe blanche ? Peut-être ! Quand je pense qu’en plus de Jésus, il nous a envoyé sa fille Barbie… qui est prise pour une nunuche n’ayant pas de vérités à placer.
Or, seules les petites filles sont récipiendaires de ses lumineuses paraboles… et d’une formule de politesse très usitée : "Bon, oui, Ken. Alain dit !" (Ses mentors)
L’Innocence porte haut ; les certitudes portes fermées.
Ah Mennen ! Où es-tu Bombe qui mousse ?

Espoir : Le Marionnettiste a plus d’une gourde dans son sac ! Il passe par la nouvelle élue porteuse de prophéties frappantes car "A travers Paris Il tonne !" 

Non, laissez, les éclairs sont pour moi.
réponse à . louisann le 19/03/2008 à 14h41 : Bon je te pardonne,pour ce qui est du scooter pas de problème ,il n&rsquo...
Je pense que Chirstian voudrait piloter le scooter lui-même et pourquoi pas pousser la chansonnette mais aimes-tu le Barbier de Séville ?
Bon allez, prenez date, le Tour de France débute en Juillet, tu as donc le temps de briquer le Phare… pas celui d’Elpp, celui du pink scooter. 
J’obtiens çà, suis-je à jour ?

: -) pour ’souriant’
: -)) pour ’riant’
:’ -)) pour ’mort de rire’
; -) pour ’complice / clignant de l’oeil’
: -| pour ’neutre’
: -/ pour ’sceptique’
: /-) pour ’triste / en pleurs’
: -( pour ’déçu / pas content’
: -(( pour ’en colère’
: -p pour ’moqueur’
: -o pour ’étonné’
: -> pour ’sarcastique’
B -) pour ’cool’
| -) pour ’confus’
: o) pour ’rigolo’
Si l’expression date des pratiques des Croisades, on voit bien ce qu’il ya d’humiliant à raser les vaincus.
Si en plus, on leur fait payer le service ...
réponse à . file_au_logis le 19/03/2008 à 06h46 : Ah, là, aucun doute, faire la barbe, cette expression vient de la marine....
Bonjour bonjour, les gosses. Si j’ai bien tout suivi ton hypothèse, Filou, les vaincus se retrouvaient coiffés avec un pétard ? Et tiens, Sainte Barbe a sa chapelle à Roscoff, dont la devise est :
"A Rei A Skei Atao" (Cogne dur, cogne fort, cogne toujours).
Ils ne prenaient pas le temps de se barber, les corsaires roscovites, hmmm ?
Les morpions qui font la barbe d’un pauvre hère ont-ils une réelle intention de se moquer de lui, ou de le narguer ?
réponse à . momolala le 19/03/2008 à 07h59 : Esnault n’explique pas le deuxième sens dont l’existence est ...
Quand tout ne vient pas de la marine
Est-ce God possible ?
réponse à . Elpepe le 19/03/2008 à 17h19 : Bonjour bonjour, les gosses. Si j’ai bien tout suivi ton hypothèse,...
"A Rei A Skei Atao" (Cogne dur, cogne fort, cogne toujours).

Devise pour Jo-Wilfried face à Nadal ce soir...
réponse à . Elpepe le 19/03/2008 à 17h25 : Les morpions qui font la barbe d’un pauvre hère ont-ils une r&eacut...
Les morpions qui font la barbe
Quelle barbe ?  :&rsquo)
Le barbu en langage populaire est un attribut typiquement féminin, on peut donc dire sans crainte: faire la barbe à madame, sans qu’elle soit la femme à barbe.
Le barbouze de service
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 17h50 : Les morpions qui font la barbe Quelle barbe ?  :&rsquo)...
Les morpions, ou poux de corps, envahissent toute région velue, jusqu’aux sourcils, mais scalp excepté, lequel est le domaine exclusif du pou de tête (comme la voix éponyme). Les poux garde-frontières de ces deux espèces sont redoutables...
Us et coutumes :
Art de la table ou art de la rhubarbe*, le lieu fléché indique que ce n’est pas du gâteau.
Conclusion : La racine même au carré est barbare.
Et un barbare carré, c’est un Hun qui s’ignore.

*Rue Barbe.
@SyntaxTerror_40 : OUI. Mais pas mèche de répondre directly par le lien ad hoc. Why, God ?
réponse à . Elpepe le 19/03/2008 à 18h07 : Les morpions, ou poux de corps, envahissent toute région velue, jusqu&rsq...
Les morpions

Une pensée sincère pour les buralistes...
réponse à . Elpepe le 19/03/2008 à 18h12 : @SyntaxTerror_40 : OUI. Mais pas mèche de répondre directly p...
juste pour te faire la barbe, te faire la nique, te narguer .. tu vois, moi, ça marche ! 
réponse à . mickeylange le 19/03/2008 à 18h03 : Le barbu en langage populaire est un attribut typiquement féminin, on peu...
Le barbouze de service

Et le tablier de sapeur alors ?
Pour du beurre ?
réponse à . Elpepe le 19/03/2008 à 18h07 : Les morpions, ou poux de corps, envahissent toute région velue, jusqu&rsq...
Je ne savais pas que les morpions étaient racistes.
Je connaissais la guerre des boutons, mais pas la guerre des morpions.
Les intellectuels ont les combat à la Marie-rose, mais les morpions motocyclistes, eux ils ont des lunettes et un casque, tu fais comment ?
Ce jour là, terrassé, le barbu portugais se rasa lui-même, au port, tôt.
réponse à . cotentine le 19/03/2008 à 18h18 : juste pour te faire la barbe, te faire la nique, te narguer .. tu vois, moi, &cc...
Je ne le prends pas du tout ainsi, mais plutôt comme un bug du péachepet que je signale à God à toutes fins utiles... Le problo ne se situe que sur la contrib_40, apparemment.
réponse à . mickeylange le 19/03/2008 à 18h24 : Je ne savais pas que les morpions étaient racistes. Je connaissais la gue...
Pour tes maux-totos cyclistes, je te conseille Spray Pax.
nouvel essai de réponse directe : OUI
Tiens, maintenant, ça marche...
Google-day faste : mon bandeau réagit enfin à l’expression du jour ! Et cinq -non, six -non, sept clics plus ou moins barbants d’un coup. Merci qui ? Merci Google...
réponse à . chirstian le 19/03/2008 à 14h07 : pourquoi Chirstian ne te dégage pas un budget pour t’en racheter u...
parce que Chirstian, en ce moment, il a pas même le budget pour acheter un oeuf.

Le pouvoir d’achat rime avec le pouvoir d’Aïcha.
Promise au Mao mais… faut-il le gober en corps_entier, l’oeuf ? 
- Ali Baba ferré.
- L’abbé Fare a ri.
- A barre fiable.
- La fibre arabe.
- Béa fera l’abri.
- Barbara filée.
- Barbie a raflé.

Anna Gramme (et Gillette®)
L’expression du jour, ça nous fait les pieds, hein ?
Se moquer (de quelqu’un), le narguer.
L’emporter, avoir l’avantage (sur quelqu’un).

Que faisait Barbe Noire dans ce cas précis ?
Un crochet ?
Hummm ?
À partir du XVe siècle, "faire la barbe" voulait aussi dire ’couper la tête’ ou ’décapiter’.
en souvenir d’un coiffeur de Saintes, nommé Guillotin , qui avait inventé une machine à couper la barbe. Son appareil ayant été mal réglé eut des résultats certes expéditifs, mais en tous cas assez efficaces pour que la Constituante en décide l’usage systématique pour raser les nobles au petit pied dont nous parlions hier.
réponse à . chirstian le 19/03/2008 à 19h23 : À partir du XVe siècle, "faire la barbe" voulait aussi dire &rsqu...
A ne pas confondre avec le Noble Art !

La pogonophobie est l’aversion des barbes, poils…
Cela préfigure t’il d’un caractère à rebrousse-poil ?
réponse à . chirstian le 19/03/2008 à 19h23 : À partir du XVe siècle, "faire la barbe" voulait aussi dire &rsqu...
pour que la Constituante en décide l’usage systématique pour raser les nobles au petit pied dont nous parlions hier
Pas Giscard ! Pas Giscard !
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 19h25 : A ne pas confondre avec le Noble Art ! La pogonophobie est l’aversio...
ce n’est pas mon cas, quoiqu’il m’arrive d’être rancunier. Hier mon barbier m’a fait la barbe. Et bien : je lui ai faite aussi ! Et je ne vais plus chez ma pédicure, pour lui faire les pieds. Ni chez mon pédéraste pour... En fait j’ai oublié pourquoi j’y allais. Il y a trop de spécialistes de nos jours...
Pour ses admirateurs :
Victor Hugo, Portefeuille :
Signor Montumeri > Du coté de la barbe est la toute puissance !
Maglia > Où situez-vous la barbe ?
réponse à . <inconnu> le 19/03/2008 à 20h13 : Pour ses admirateurs : Victor Hugo, Portefeuille : Signor Montumeri >...
zut ,zut et rezut. Pour une fois que j’avais mémorisé les balises, voilà-t-y pas que God nous en a changé quelques unes. Faudra donc que je range mes tiroirs, que je formate mon cerveau et que j’y réintroduise les nouvelles données.  
Comme si j’avais déjà pas assez à faire avec l’étude de html, de Flash et de sa copine Dreamweaver. Help !!!!! Je fais une overdose. 

Et voilà qu’en plus, je me trompe encore et que je clique sur la mauvaise case. Ce n’était pas un message perso pour toi Yannounours. Mais bonjour quand même. l-) , c’est quoi la barre du con fus ???
réponse à . tytoalba le 19/03/2008 à 20h28 : zut ,zut et rezut. Pour une fois que j’avais mémorisé les ba...
si ça marche, sur mon clavier, elle est à côté du tiret (touche du 6) mais apparemment tout le monde n’a pas le même !
|||||||||||||
|||||||||||||
là je vous ai fait la barbe, mais ce n’est pas fait méchamment ! Juste pour vous montrer !
réponse à . cotentine le 19/03/2008 à 20h46 : si ça marche, sur mon clavier, elle est à côté du ti...
merci, tu es mignonne mais je n’ai pas le même clavier. 
Ne sourcillez pas , espèce de bouc : j’ai fait croire à Cécile que la mousse tâche, mais c’était juste pour lui faire la barbe. Pas de quoi monter sur vos grands cheveux !
réponse à . tytoalba le 19/03/2008 à 20h28 : zut ,zut et rezut. Pour une fois que j’avais mémorisé les ba...
zut ,zut et rezut. Pour une fois que j’avais mémorisé les balises
T’inquiètes, tyto, les anciennes fonctionnent toujours pareil...
réponse à . God le 19/03/2008 à 21h13 : zut ,zut et rezut. Pour une fois que j’avais mémorisé les ba...
serait-ce un effet de votre grande bonté  de me donner la clé de la barre du confus. Je vous en serais éternellement reconnaissante . \-)
réponse à . tytoalba le 19/03/2008 à 22h34 : serait-ce un effet de votre grande bonté  de me donner la clé...
La barre verticale "|" s’obtient, sur mon clavier, avec la combinaison de touches AltGr + 6 (chiffre 6 sur le clavier alphanumérique, et non sur le pavé numérique). Regarde attentivement ton propre clavier, elle devrait s’y trouver... La touche AltGr (qui est elle-même un raccourci de la combinaison des touches Ctrl + Alt) contrôle tous les troisièmes caractères d’une touche, en bas à droite de ladite.
réponse à . tytoalba le 19/03/2008 à 22h34 : serait-ce un effet de votre grande bonté  de me donner la clé...
Toutes les explications que tu as reçues jusqu’à présent concernent les claviers dits:"AZERTY"français ( les 6 premières lettres du clavier).:&rsquo)
Si tu possédes un clavier QWERTY, il semble que la barre verticale se trouve en haut de la première touche située en haut et à gauche du clavier.voir: CLAVIER QWERTY
Et en plus si tu as un AZERTY belge, il se trouve en bas et à droite de la 1ère touche située en haut à gauche marquée (1 & |). Et sur certains claviers, il y a un piège: la barre verticale est représentée sur le clavier par 2 petits traits verticaux l’un au dessus de l’autre, mais en réalité il s’agit bien de la barre verticale.( Je sais, j’ai moi-même longtemps cherché cette barre à cause de cette anomalie)
Et si tu n’as toujours pas trouvé ton bonheur, dans le lien QWERTY clique sur "Canadian French" keyboard layout, tu y trouveras tout les claviers existant dans le monde. 
réponse à . <inconnu> le 20/03/2008 à 02h42 : Toutes les explications que tu as reçues jusqu’à prés...
ouf, merci, tu me sauves la vie  . C’est bien le alt gr 1 du pavé alphanumérique. Merci aussi à ceux et celles qui ont essayé de m’aider. Je tourne la page. 
Bonjour,


En espagnol du Mexique il y a une locution identique: "hacerle la barba a alguien", par contre son sens est différent: faire de la lèche à quelqu’un, le flatter dans un but intéressé; bref, le prendre dans le sens du poil! (de la barbe lol)
réponse à . chirstian le 19/03/2008 à 07h49 : Selon Maurice Rat, elle viendrait des pratiques du Moyen-Âge lorsque les ...
Ah ! « Malheur aux barbus » ! Et son hymne inoubliable ♫ ♫ ♪♪

Tout le monde y pue
Y sent la charogne
Y a qu’le grand Babu
Qui sent l’eau d’Cologne
Tout le monde y pue
Y fait mal au cœur
Y’a qu’le grand Babu
Qu’a la bonne odeur
Refrain :
Des figues, des bananes, des noix
Des noix, des bananes, des figues
Signé Furax

Ça c’était du beau texte, M’sieurs-Dames ! :&rsquo)
Les Frères Jacques ont fait la barbe aux Quatre Barbus...
(Les moins de vingt dents ne peuvent pas connaître)
Le pilote barbu évite les vols rasants.
réponse à . file_au_logis le 05/07/2011 à 07h24 : Les Frères Jacques ont fait la barbe aux Quatre Barbus... (Les moins de v...
"Quatre Barbus": tu joues à la belote, mainant ? 
Le barbier aimait beaucoup les figues, mais elles le faisaient éructer. Normal, c’est des figues à rots, pensa-t-il.
Esnault n’explique pas le deuxième sens dont l’existence est confirmée par l’édition de 1798 du dictionnaire de l’Académie Française.
ne s’agit-il pas simplement de l’évolution de l’expression "faire barbe à quelqu’un" ?
On la trouve déjà sous la forme "Faire Barbe de paille = tromper , se mocquer" et notamment "Faire barbe de paille à Dieu. Cette expression , dont on se sert pour marquer la conduite intéressée d’un hypocrite qui ne fait que de mauvaises offrandes à l’église, tout en ayant l’air d’en faire de bonnes..." (Dictionnaire étymologique, historique et anecdotique des proverbes)
Je ne connaissais pas ces sens de l’ expression. Tout au plus, savais-je que les barbiers pouvaient, autrefois, être chirurgiens (ou l’ inverse). Et que c’ est très barbant de devoir se faire opérer, même à notre époque... A propos, un certain quotidien français tente-t-il de nous duper ?
réponse à . chirstian le 05/07/2011 à 08h44 : Esnault n’explique pas le deuxième sens dont l’existence est...
Et moi je trouve chez Greimas et Keane (dict. du moyen français) : Tirer la barbe a (sic) quelqu’un : l’offenser. Et Faire la barbe aquelqu’un sans razoir : obtenir un avantage sur, tenir tête à.

Je m’étonne de ne pas vous avoir barbés avec ça en 2008... Je n’étais pas dans la lune, en barbe* avec notre sélénite pourtant (tu l’aurais remarqué, Chirstian, non ?)

*=face à face

Bon, je retourne lire Voici : n’oublie pas, Germaine, que tu m’as promis de m’envoyer les derniers numéros...
Le Barbier de Séville travaillait sur un beau marché, mais si tu voulais te faire raser à l’heure de fermeture, là, l’héros s’y nie!
réponse à . syanne le 05/07/2011 à 09h31 : Et moi je trouve chez Greimas et Keane (dict. du moyen français) : T...
regarde la date : tu ne pouvais pas être à la fois sur Terre, Lune... et Mars ! 
réponse à . mitzi50 le 05/07/2011 à 09h17 : Je ne connaissais pas ces sens de l’ expression. Tout au plus, savais-je q...
A propos, un certain quotidien français tente-t-il de nous duper ?
Kèsako, pour les non-hexagonaux?
Quoique, n’est-ce pas le lot quotidien de tous ces quotidiens du lot?
réponse à . syanne le 05/07/2011 à 09h31 : Et moi je trouve chez Greimas et Keane (dict. du moyen français) : T...
Chez Rey (Dico. Histo.), on lit : "...barbe [...] passant par un cheminement mal éclairci dans l’argot des imprimeurs par la locution prendre barbe, s’enivrer (1702)."

* Pour "Voici", je m’en occupe dès aujourd’hui !
réponse à . DiwanC le 05/07/2011 à 10h20 : Chez Rey (Dico. Histo.), on lit : "...barbe [...] passant par un cheminemen...
si Rey dit que le cheminement est mal éclairci, je ne me permettrai pas de le contredire. Mais les barbes en gravure ou en imprimerie ont toujours été les petites imperfections qu’il faut supprimer afin d’obtenir la netteté du trait. Ne peut-on pas imaginer* que prendre barbe reprend donc tout simplement l’idée de voir flou ?

*c’est là que God répondait habituellement : on peut imaginer, certes, mais as-tu des sources ? Barbant, le mec et je dis cela sans vouloir lui faire la barbe !
Le barbier avait quelques animaux, dont une biche. Un jour, profitant d’une étourderie de celui-ci, elle prit le large. La voyant s’enfuir, il lui dit: - Tu te barres, biche? tant pis, mais il me reste le bouc! (et le canard de barb-arie).
Parce qu’elle en avait assez d’entendre pour la énième fois :
- Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?
Et parce qu’après avoir répondu : Je ne vois que l’herbe qui verdoie... La route qui poudroie..., elle commençait à se les geler là-haut dans l’échauguette, Anne répliqua - au lieu de dire « Put...in, fais ch...er, Sœurette ! » comme il eut semblé normal à la plupart d’entre nous -, elle répliqua donc :
- La barbe !
Ce qui eut pour conséquence de mettre Gilles de Rais dans une rage folle, bien décidé à filer deux ou trois beignes à sa belle-soeur qu’il n’appréciait guère : elle l’énervait en clabaudant partout que son poil était bleu. L’histoire de la clé, des épouses occises, etc. n’est que pure légende qu’on raconte aux petits enfants afin qu’ils s’endorment paisiblement...
Déformation professionnelle
Le barbier passait très très près du champ de maïs afin de pouvoir raser les barbes d’épi.
réponse à . joseta le 05/07/2011 à 11h21 : Le barbier avait quelques animaux, dont une biche. Un jour, profitant d’un...
et le canard de barb-arie
Que de fôtes d’ortolan orthographe!
Il eût fallu écrire:
Et le canard de Barbe a ri!
Parce que, comme tu le sais certainement:
"Et le vendredi matin, le canard était toujours vivant. Et depuis, on le nourrit avec des navets, rien qu’avec des navets..." (Robert Lamoureux, comme de juste)
Je connais un duo d’écrivains célèbres:
Barbe et Doré Villiers.
Etaient-ils mari et femme ou bien frère et sœur.
Ce sont eux qui, sous le prénom commun de Gérard (de) racontent les histoires du Prince Malko "Kilavson" Lingesaleenfamille.
réponse à . file_au_logis le 05/07/2011 à 10h03 : A propos, un certain quotidien français tente-t-il de nous duper ?K&...
Pour les hexagonaux , aussi, c’est une énigme.

Je lis que Sébastien Fontenelle "fait la barbiche" à Laurent Joffrin au motif que ce dernier a écrit que "l’immigration est un problème", mais c’est dans un hebdomadaire.
réponse à . Rikske le 05/07/2011 à 08h20 : "Quatre Barbus": tu joues à la belote, mainant ? ...
Alors, ce doit être : les moins de soixante ans ne peuvent pas connaitre (les Quatre Barbus). Quoi que ... allez vérifier à cette page
réponse à . SyntaxTerror le 05/07/2011 à 15h58 : Alors, ce doit être : les moins de soixante ans ne peuvent pas connai...
Guignon Gageons qu’il a gagné! Il a de la guigne!
réponse à . file_au_logis le 19/03/2008 à 06h46 : Ah, là, aucun doute, faire la barbe, cette expression vient de la marine....
Si j’en crois la légende, celle qui allait devenir Sainte Barbe (ou Barbara) a été enfermée par son père dans une poudrière pour s’être convertie au christianisme. Elle a fini décapitée. On lui a fait la barbe. On en a aussi fait la patronne des pompiers (les vrais, ceux qui ont un casque) pour ceux qui sont attachés au culte des saints.

Ca me fait penser à la fin tragique de Davy Crockett dans "The Alamo" qui se jette dans la réserve de poudre une torche à la main pour ne pas que l’ennemi puisse s’emparer des munitions. Badaboum !
réponse à . SyntaxTerror le 05/07/2011 à 16h36 : Si j’en crois la légende, celle qui allait devenir Sainte Barbe (ou...
la fin tragique de Davy Crockett dans "The Alamo" qui se jette dans la réserve de poudre une torche à la main
En d’autres mots, Crokett fut frit!
réponse à . SyntaxTerror le 05/07/2011 à 16h36 : Si j’en crois la légende, celle qui allait devenir Sainte Barbe (ou...
Sainte Barbe (ou Barbara) ... Elle a fini décapitée
C’est parce qu’on a fait la barbe à ras à Barbara qu’elle est devenue Sainte Barbe... (pas d’émoticone, puisque la tête est coupée)
Le barde si c’est un vrai barde a une barbe, et ça le barbe pas.
La femme à barde n’a pas de barbe. Sauf dans certains pays où les femmes à barde ont de la barbe. (coutume locale d’un pays où il y a plus de bacalhau que de barbotte ou de barbue) et ça les barbifie. (du verbe barbifier)
Le barbon peut lui zaussi avoir de la barbe même s’il n’est pas barde. Mais là je barbote, alors je remonte dans ma barcasse. Je prends mon barda (j’ai pas dit Barça joseta) avant de devenir barge et de me mettre à barbouiller.
Bon je prends mes barbiturique et je vais au bar retrouver le barman
Marceeel !
Tu viens baronne ? (elle s’occupe des barrés)
Bon je me barre ça va faire du barouf.

PS. Germaine j’ai pas reçu tes "France-Dimanche"

Assurancetourix
réponse à . mickeylange le 05/07/2011 à 19h01 : Le barde si c’est un vrai barde a une barbe, et ça le barbe pas. La...
Pfffff ! Peux pas tout faire !
Avec les « Gala » pour BeeBee et les « Gloser » pour Momo, m’en sors plus ! Sans compter l’envoi des revues très, très spécialisées...

Au fait, Ta Divinité, je t’expédie ça à quelle adresse ? 
réponse à . DiwanC le 05/07/2011 à 22h06 : Pfffff ! Peux pas tout faire ! Avec les « Gala »...
Mais, t’es en train de devenir les messageries de presse à toi toute seule !!!! Et, au fait, c’est quoi les revues très, très spécialisées pour notre Godemichou adoré ? :&rsquo)
réponse à . BeeBee le 05/07/2011 à 23h18 : Mais, t’es en train de devenir les messageries de presse à toi tout...
...c’est quoi les revues très, très spécialisées...
T.O.C. & TIQ.
Dossier du mois : Se prendre pour Dieu, est-il un symptôme précurseur d’une pathologie sous-jacente ? Sur cette page, tu pourras lire les actes d’un récent colloque ayant réuni les plus éminents spécialistes de la question.
Le mois prochain : Suffit-il d’affirmer qu’on est dieu pour détenir une puissance divine ?
Comme tu le vois, une revue très technique. Mais tu n’imaginais pas aut’ chose ! 
Bon... je rallume la lumière...

Je ne me souvenais plus de cette expression pourtant largement commentée en 2011.
Et comme je ne la connaissais pas à l'époque, je l'ai oublié aujourd'hui.
Intéressant, non...
On se fait une petite Ronde des jurons pour se mettre de bonne humeur dès potron-jaquet ?

Tous les morbleus, tous les ventrebleus,
Les sacrebleus et les cornegidouilles,
Ainsi, parbleu, que les jarnibleus
Et les palsambleus,
Tous les cristis, les ventres saint-gris,
Les par ma barbe et les noms d'une pipe,
Ainsi, pardi, que les sapristis
Et les sacristis,
Sans oublier les jarnicotons,
Les scrogneugneus et les bigre' et les bougre',
Les saperlott's, les cré nom de nom,
Les peste, et pouah, diantre, fichtre et foutre,
Tous les Bon Dieu,
Tous les vertudieux,
Tonnerr' de Brest et saperlipopette,
Ainsi, pardieu, que les jarnidieux
Et les pasquedieux.


J'ai décidé que le "par ma barbe" est synonyme de "faire la barbe, narguer". Et v'là !
Écoutez...

Bien que ce soit la moustache sa marque de fabrique il y a quelques autres barbes dans son oeuvre, cependant je choisis le modeste car il illustre bien l'expression d'aujourd'hui....

Tout au long du texte il refuse de faire la barbe à qui que ce soit....

Un p'tit café du week end déjà revenu ?
Arrivé à la retraite j'ai décidé de cesser toute contrainte au point de ne plus me raser journellement.....
Je me fais faire la barbe une fois par mois et c'est bien suffisant....
réponse à . BOUBA le 21/01/2017 à 07h21 : Arrivé à la retraite j'ai décidé de cesser tout...
C'est la barbe à papa Bouba.
BARBE-BLEUE (rediffusion)
C'est l'histoire d'un citoyen, propriétaire d'un vaste terrain où, hormis une hutte, se dressait une énorme maison dans laquelle un âtre brûlait d'une jolie flamme bleue. Lui-même d'ailleurs, avait une barbe bleu-âtre; d'où son nom.
Veuf de son état, il avait été marié plusieurs fois et les commères du village se demandaient où étaient bien passées celles qui furent ses épouses.
En fait, lui qui tenait tant à sa barbe, il était tombé sur des femmes qui le rasaient et lui riaient au nez et à la barbe; ça l'avait mis de mauvais poil.
Cependant, sa fortune l'aidant et les dents longues d'une voisine firent que cela s'acheva en mariage. Sans amour, mais en échange de sa richesse, mon tribut sera en chair et en noce! pensa l'élue.
Peu après, Barbe Bleue dut partir en voyage d'affaires: il mit alors plusieurs trousseaux de clés à disposition de sa jeune femme en lui disant: - il y a là des trousseaux faux et un vrai, si tu découvres ce dernier, tu pourras avoir accés à toutes les chambres, coffres et bijoutiers, mais attention! de toute la gamme, la "clé d'hutte" est absolument défendue.
Sitôt son mari fut parti, elle s'empressa de rejoindre les trousseaux et poussée par la curiosité, "vit l'un des faux", mais, perspicace, elle découvrit vite le vrai. Elle courut vers la hutte, trousseau en main, tombant dans un trou sot, tel était son état de fébrilité. Bientôt elle trouva la bonne clé: la "prise de l'hutte" était à toucher de la main...À peine la porte ouverte et déjà scandalisée par le spectacle dantesque, Barbe Bleue, revenu sur ses pas à cause d'un oubli, lui criait:
- Que faites-vous malheureuse, je vous l'avais pourtant défendue cette clé...
- Mais ces femmes, c'est atroce...
- Ce nèst que justice: elles m'ont fendu le coeur, je leur ai fendu le crâne.
- Je ne savais pas que c'etait la clé des fendues...
- Vous allez courir le même sort! lui dit-il en la trainant dans la maison.
Sur ce, les frères de l'épouse, habiles sabreurs, firent irruption dans la salle...
-Ah! malotru! votre "conte" est bon Barbe-Bleue!
- Gentilshommes, puisque le "fer plaît", utilisez-le pour m'épargner, je vous en conjure! balbutia Barbe-Bleue avec une peur de la même couleur que sa barbe. Ses prières ne furent pas entendues et, coincé dans la chambre, il fut transpercé tombant sur son lit, mortellement blessé. De cette sorte, ce conte, comme tous les autres, a une mort alitée!








La barbe à Papy Bouba que mes petits enfants s'amusent à martyriser....alors je me venge en leur faisant des guilis-guilis....et ça finit en bagarre générale sur le canapé.....Papy gâteux, quoi...
réponse à . BOUBA le 21/01/2017 à 07h21 : Arrivé à la retraite j'ai décidé de cesser tout...
Tout comme M. Seguin ! Lequel jouait souvent à "Je te tiens, tu me tiens par la barbichette..." avec la Blanquette.

C'est pour ça qu'elle s'est fait la malle ! Elle ne supportait plus...

Encore une vérité que l'Alponse D. n'a pas révélé dans ses "Lettres"...


La fée: - Elle te plaît ma nouvelle coiffure ? Zut ! Une rafale de vent ! Ça y est !
l'amie: - quoi, fée ?
la fée: - ben non, décoiffée !
réponse à . DiwanC le 21/01/2017 à 09h06 : Tout comme M. Seguin ! Lequel jouait souvent à "Je te tiens, tu...
Oh la barbe avec Blanquette....
- Que fait ce gosse caché derrière ces arbustes ?
un anglais: - hi smoke...
- i' s'moque de qui ?
réponse à . SyntaxTerror le 05/07/2011 à 15h58 : Alors, ce doit être : les moins de soixante ans ne peuvent pas connai...
Tiens, le lien débloque. En voici un autre.
Essaie celle-ci.
Ça ne sert à rien, mais ça délasse.
réponse à . SyntaxTerror le 21/01/2017 à 09h57 : Essaie celle-ci. Ça ne sert à rien, mais ça délasse....
.
réponse à . SyntaxTerror le 21/01/2017 à 09h57 : Essaie celle-ci. Ça ne sert à rien, mais ça délasse....
Oui, je sais que, comme ça gaze pour lui, Trump pète, mais surtout il ne faudra pas qu'il se 'trump' dans ses décisions...
J'epère qu'il saura jouer ses 'trumps'...
réponse à . joseta le 21/01/2017 à 08h43 : BARBE-BLEUE (rediffusion) C'est l'histoire d'un citoyen, propri&e...
Ton histoire réchauffe le cœur, par cette grande froidure. 
réponse à . joseta le 21/01/2017 à 10h19 : Oui, je sais que, comme ça gaze pour lui, Trump pète, mais surtout...
Le Grand Schtrumpfff...
réponse à . Mintaka le 21/01/2017 à 10h46 : Ton histoire réchauffe le cœur, par cette grande froidure. ...
- Ton histoire réchauffe le coeur...
- tiens, j'aime bien le mot coeur...
- quel moqueur ?
J'ai rouvert le Dico. de M'sieur Rey qu'avaient déjà feuilleté quelques voisins du d'ssus..

On avait tiré presque tous les poils de barbe, sauf ceux des barbouzes.
Barbouze - formation argotique dit M'sieur Rey - apparaît en 1926. Il a alors le sens de "fausse barbe". Les barbouzes vont fleurir dans le vocabulaire en 1961. On appellera ainsi les agents secrets du SDECE.

Plus gai : voulez-vous du barbichon (1587) ? Dérivé de barbe bien sûr, on appelle ainsi le chien à longs poils frisés.
De "barbichon", on fera barbet et bichon (1588) → un petit barbet.

Si je vous barbe, vous me dites !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire la barbe (à quelqu'un) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?