La part du lion

La plus grosse part.

Origine

Telle qu'elle est proposée ici et avec un sens proche, cette expression n'est attestée que depuis 1832, chez Victor Hugo, dans Notre-Dame de Paris où elle signifiait d'abord "la totalité des parts".

Et pourtant, cela fait bien lontemps que le lion, vu comme le roi des animaux, le plus puissant et féroce, est considéré comme étant en droit de s'attribuer la plus grosse part d'un festin lors d'un partage (forcément peu équitable).

Sans remonter jusqu'à l'aube de l'humanité, il suffit de s'arrêter chez Jean de la Fontaine et son "la génisse, la chèvre, et la brebis, en société avec le lion" dans lequel ces quatre animaux, après avoir décidé de se partager à égalité "le gain et le dommage", capturent un cerf que le lion partage effectivement en quatre part ; mais juste après, ayant pris la première part, il dit :

« Elle doit être à moi, dit-il ; et la raison,
C'est que je m'appelle Lion :
A cela l'on n'a rien à dire.
La seconde, par droit, me doit échoir encor :
Ce droit, vous le savez, c'est le droit du plus fort
Comme le plus vaillant, je prétends la troisième.
Si quelqu'une de vous touche à la quatrième,
Je l'étranglerai tout d'abord. »

Encore une fois, la loi du plus fort avait frappé !

Exemple

« (…) l'homme à la discrétion duquel il se livrait devait se faire et se fit la part du lion. »
Honoré de Balzac - César Birotteau

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La part du lion » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Bulgariebg Лъвският пай.La part du lion
Danemarkda Broderparten, løvens partLa part du lion
Angleterreen The lion's shareLa part du lion
États-Unisen The lion's shareLa part du lion
Espagnees Parte del león La part du lion
Espagnees La mejor tajadaLa meilleure tranche
Grècegr η μερίδα του λέοντοςLa part du lion
Israëlhe החלק הארי (he helek haari)La partie principale
Hongriehu OroszlánrészLa part du lion
Italieit Parte del leoneLa part du lion
Italie (Sicile)it 'A pàrti d'u liùniLa part du lion
Pays-Basnl LeeuwedeelLa part du lion
Pays-Basnl LeeuwedeelLa part du lion
Portugalpt A parte do leão La part du lion
Brésilpt A parte do leãoLa part du lion
Roumaniero Partea leuluiLa part du lion
Russieru львиная доляLa part du lion
Slovaquiesk Lví podielLa part du lion
Serbiesr Lavovski deoLa part de lion
Suèdesv LejonpartenLa part du lion
Belgique (Wallonie)wa C'y todi el chi l'pus fourt qu'attrape l'ochaC'est toujours le chien le plus fort qui attrape l'os

Vos commentaires
, LION n. XIe siècle. Emprunté du latin leo, leonis, de même sens. 1. Grand mammifère carnivore de la famille des Félidés, au pelage fauve orné, chez le mâle, d’une forte crinière. À l’état sauvage, le lion vit principalement dans les savanes africaines. Selon la légende, Hercule tua le lion de Némée.
Expr. Être courageux, brave comme un lion. Se battre, se défendre comme un lion. Tourner comme un lion en cage,...
Fig. C’est un lion, un vrai lion, se dit d’une personne qui montre une bravoure, une force exceptionnelles. Avoir un cœur de lion, être hardi, courageux. Richard Ier d’Angleterre était surnommé Richard Cœur de Lion.

La part du lion (par allusion à la fable de La Fontaine «La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion » comme l’a si bien décrite God),= la part démesurée que s’arroge le plus fort dans un partage. Il se taille, s’attribue non seulement la plus grosse part mais ne laisse même pas la moindre miette aux autres ! 

* On peut fort bien « tirer son épingle du jeu » sans pour autant s’attribuer la part du lion ! 
en Politique et en économie, pour ne citer que ces 2 domaines, certains se servent allégrement en trichant le plus possible et pour ne donner qu’un seul exemple (avec chiffres faciles à vérifier, il n’est que de citer la "Politique des énergies renouvelables"
La Recherche et le développement (R&D = désolée, Momo, mais c’est ainsi que les "grands l’écrivent !) dans le domaine des énergies renouvelables a été sévèrement entravée dans beaucoup de nations par l’attribution d’une fraction minuscule des budgets sur l’énergie, avec les sources d’énergie conventionnelles qui continuent à se tailler la part du lion. D’après l’Agence internationale de l’énergie, seulement 7,7% des aides publiques de R&D sont allées aux énergies renouvelables de 1987 à 2002. ... c’est quand même scandaleux, mais les intérêts en jeux ne sont pas forcément ceux que je croyais utiles et nécessaires à une amélioration de la vie Mondiale en général et à la nôtre, en particulier !
j’en connais aussi (je ne citerai aucun nom, suffit de suivre mon regard) qui tente de se tailler une place de choix sur Expressio ! 
Ben, moi, quitte à tailler quelque chose, je préfère tailler mes rosiers, mes haies, ou encore une "bavette" et ne pas me faire tailler en pièces ! ...
J’aimerais bien que quelqu’un se transforme en tailleur de Pierre (pas pour lui tailler un short, non, mais ) ... quoique, ça pourrait être amusant et BB ne nous ferait pas de reproches !
(et je ne voudrais pas cafter, mais hier soir, y’avait HoubaHobbes qui demandait qu’on lui taille ... heu, ... je ne sais plus quoi ! quelqu’un s’est-il dévoué ?) 
réponse à . cotentine le 19/09/2007 à 02h27 : , LION n. XIe siècle. Emprunté du latin leo, leonis, de même...
Richard Ier d’Angleterre était surnommé Richard Cœur de Lion.

Ma maman m’appelait souvent "Richard, coeur de lion" avec tendresse, mais mes camarades??? d’école m’appelait plutôt, par dérision, "Richard, Coeur d’artichaut", ce qui me vexait terriblement et faisait de moi un lion révolté mais solitaire.
réponse à . cotentine le 19/09/2007 à 02h35 : en Politique et en économie, pour ne citer que ces 2 domaines, certains s...
ma chère, rie!
Non, mais souris quand même...
Pour rester dans le domaine de la recherche et du développement, qui est quand même entre nous soit dit, un domaine que je connais un tantinet, il y aurait beaucoup à dire sur les fonds investis dans les énergies renouvelables...
Tout d’abord, il n’est pas exact de ne se limiter qu’aux énergies renouvelables, mais il faut s’ouvrir sur les énergies dites propres, dont font partie les énergies renouvelables. En effet, toute forme d’énergie qui ne pollue pas, qui ne produit aucun gaz à effet de serre, et qui - économiquement parlant - est rentable (aussi bien en production, qu’en stockage et qu’en "recyclage" des déchets - il y en aura toujours!, au transport, à la gestion, j’en passe et des meilleures) est une forme d’énergie que l’on se doit de développer.
Et là, il y a bien sûr le vent, l’énergie solaire, les marées, la géothermie, etc... d’abord, puis aussi les sources d’énergies fossiles (telles que le gaz, le pétrole et le charbon) qui sont en train de devenir des sources d’énergie propres (voir tous les travaux qui sont faits dans ce sens), et puis, il y a l’énergie atomique, qui n’est sans doute pas facile à mettre en oeuvre, sûrement pas facile à gérer, surtout en ce qui concerne la gestion et le stockage des déchets). Mais j’arrête mon cours ici. Pour en savoir plus, il faut aller voir le site de la Commission Europénne, par exemple, le site de l’Agence de l’Energie Atomique, le site de Eurogia, le site... il y en a une fouletitude.
Quand tu dis, chère amie, que "seulement 7,7%" des aides publiques..., cela ne tient pas compte des investissement pour les énergies PROPRES, mais uniquement de ceux relatifs aux RENOUVELABLES. D’autre part, il faut quand même savoir qu’il y a d’autres domaines qui sont au moins aussi importants: la biomédecine, la biotechnologie (et qu’on ne me jette pas ici à la figure le mais transgénique: il y a BEAUCOUP plus que cela, l’humanité est ainsi faite qu’elle crie haro sur le baudet sans être complètement informée d’une part et en ne voyant que la partie visible de l’iceberg), les transports, les infrastructures, la micro- et la nanoélectronique, les communications, la sécurité, l’avionique et l’espace, la mer, les océans et les forêts, l’agriculture, les sciences humaines, etc., etc., etc. Alors, environ 8%, c’est pas si mal. Bien sûr, on pourrait faire mieux, bien sûr, on pourrait faire plus.
Serais-tu d’accord de te priver plus, d’avoir moins, de payer plus d’impôts et de taxes, directs et indirects, pour cela? N’entendons-nous pas déjà que le niveau des impôts est trop lourd? Faudrait savoir...
Bien sûr, les Etats pourraient, devraient, DOIVENT, veiller à gérer leurs budgets en "bon pères de familles". Mais là, nous avons un double, voire triple, problème:
- les états n’ont pas de politique commune, en dehors de ce qui passe par la Commission Européene, et ne peuvent (ou ne veulent?) s’entendre: la politique du bac à sable: C’est mon seau et ma pelle, et tu ne joueras pas avec! Na), d’où des difficultés de synchronisme dans la coopération internationale et des tas de doublons (qui arrivera le premier sera le plus beau!)
- Un "bon père de famille" l’est normalement pour la vie: un gestionnaire d’Etat l’est pour une législature. Son but premier n’est pas la gestion propre (sauf à de très rares exceptions près), mais bien de suivre la ligne du parti et d’être - si possible - réélu 4 ou 5 ans plus tard. Inconciliable, cela ne fait donc que du court terme.
- les gaspillages - en milliards d’euro par an au niveau européen - dûs aux luttes intestines et fratricides entre administrations (par exemple entre deux ministères à compétences "concurrentes" au sein d’un même état)
Voilà, mon coup de gueule et coup d’éclat, pour ne pas parler d’un coup d’état d’aujourd’hui.
Avec cela, je me suis déjà taillé une belle part - du lion! - de l#encre mise à disposition par notre Godemichou adoré!, qui gère son site en bon père de famille.
Merci Papinouchet!
En Belle Gique, tant qu’elle existera encore, puisqu’elle a été mise en vente sur eBay hier ou avant hier - mais retirée depuis! - , on parles du Lion de l’Happart!
(José Happart, ex-bourgemestre de la commune des Fourons).
Pour les non-Belges: bourgemestre = maire, mayeur, bourgmaître
les Fourons: commune à majorité linguistique francophone située en "territoire" flamand

On dit de lui qui’il leur en fourra plein la g....

Mon deuxième cri du coeur:
Wallons, Flamands ne sont que nos prénoms. Belge est notre nom de famille. Et vive la diversité des cultures, qui provoque l’enrichissement DE TOUS!  
réponse à . file_au_logis le 19/09/2007 à 07h36 : En Belle Gique, tant qu’elle existera encore, puisqu’elle a é...
Petite rectification, on ne dit pas bourgemestre mais bourgmestre.  Le bourge mestre ne s’adresserait qu’aux bourges. Pas eu le temps de lire ta contribution ci-dessus, je suis un peu pressée ce matin. Je lirai ce soir. Je suis moi aussi pour qu’on garde notre unité (enfin ce qu’il en reste).Vu de l’étranger tout cela doit bien sembler bizarre. Que deviendrait l’Angleterre sans l’Ecosse, les corses revendiqueraient leur indépendance, voilà ce qu’on entend de l’inquiétude à l’étranger.

Il est l’heure de prendre mon bus, alors je vous laisse à vos commentaires, j’y reviendrai en rentrant. Bonne journée à tous et bonne semaine de la mobilité.
La part du lion : pourquoi le lion, d’abord ? Le tigre est bien plus cruel et au moins aussi fort que le chevelu de la savane. Je pense que c’est parce que le lion est l’exemple du mâle dominant : il rugit, il dort, il copule, il mange, il copule, il dort, il se bat un peu, une fois de temps en temps avec tel qui prétend lui voler ses gagneuses, il copule pour leur montrer qui est le Mâle, pendant que ses femelles chassent, copulent à tour de rôle, mangent ses restes, chassent, mettent bas, élèvent leurs petits, chassent, dorment... Quand on dit que l’Humanité vient de l’Afrique, elle est venue avec ses "référents sociaux" ! Heureusement, Grégoire est passé par là pour instaurer la monogamie et le mariage !

Et j’ai oublié l’essentiel : la part du lion, parce qu’il ne chasse pas, mais mange le premier à satiété et que ses femelles et ses petits se contentent des restes de son repas, quand il y en a.
c’est Dieu qui se taille la part du lion à Lyon la Part Dieu ?
"Tout est sage dans le Village
Le lion est mort ce soir
Plus de rage plus de carnage
Le lion est mort ce soir"
Quand part le lion....Quelque part au pays des lions morts..les hommes vont pouvoir bouffer sa part et se prendre alors pour des nouveaux lions...mais ils resteront des lions sots : la part du lion, il faut la lui prendre vivant, sinon, c’est triché..
prenons une part du lion : il en existe 9 , si je compte bien : l,li,lio,i,io,ion,o,on,n en excluant "lion" qui est l’entier.
On voit tout de suite que certaines ne peuvent pas être une part de lion : je pense à "l" (qui a vu une aile de lion, hein ?) ou "io" (qui est une vache)." Li" ? une mesure et "ion" ? une atome. "On" : trop vague ! "n" ? le lion prétend être seulement amour (on peut aimer son prochain au point d’avoir envie de le bouffer!). "i", "o" ? Trop court ! Non, je pense que la part du lion ne peut être que "lio".

Prendre la part du lion, c’est donc tout simplement se servir en pensant que lio paiera (de la Bastille).
Pis certains apparts de Lyon sont des vraies cages à lapins...allez comprendre
réponse à . chirstian le 19/09/2007 à 08h54 : c’est Dieu qui se taille la part du lion à Lyon la Part Dieu ?...
Certains disent : à moi la part du lion
D’autres : donnez moi la part de dieu .

ouais l’iopé-rat de la Bastille et l’iopé-rat de l’O P rats .
il y a longtemps que j’ ai véritablement compris ce qu’est "la part du lion" ... puisque je suis le dernier d’ une couvée de quatre vilains garnements ! Alors, le coup du partage " en frères " , je connais !
De Chrétien ou du lion, qui a la meilleure part ? (voir cette page)
« Va-t-en, chétif insecte, excrément de la terre ! »
C’est en ces mots que le Lion
Parlait un jour au moucheron.
L’autre lui déclara la guerre.
« Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de roi
Me fasse peur, ni me soucie ?
Un bœuf est plus puissant que toi,
Je le mène à ma fantaisie. »
A peine il achevait ces mots,
Que lui même il sonna la charge,
Fut le trompette et le héros.
Dans l’abord il se met au large ;
Puis prend son temps, fond sur le cou
Du lion, qu’il rend presque fou.
Le quadrupède écume, et son œil étincelle ;
Il rugit; on se cache, on tremble à l’environ :
Et cette alarme universelle
Est l’ouvrage d’un moucheron.
Un avorton de mouche en cent lieux le harcelle :
Tantôt pique l’échine et tantôt le museau.
Tantôt entre au fond du naseau.
La rage alors se trouve à son faîte montée.
L’invisible ennemi triomphe, et rit de voir
Qu’il n’est griffe ni dent en la bête irritée
Qui de la mettre en sang ne fasse son devoir.
Le malheureux lion se déchire lui-même,
Fait résonner sa queue à l’entour de ses flancs,
Bat l’air, qui n’en peut mais, et sa fureur extrême
Le fatigue, l’abat : le voilà sur les dents.
L’insecte du combat se retire avec gloire :
Comme il sonna la charge, il sonne la victoire,
Va partout l’annoncer, et rencontre en chemin
L’embuscade d’une araignée :
Il y rencontre aussi sa fin.

Quelle chose par là nous peut être enseignée ?
J’en vois deux dont l’une est qu’entre nos ennemis
Les plus à craindre sont souvent les plus petits ;
L’autre, qu’aux grands périls tel a pu se soustraire,
Qui périt pour la moindre affaire.
réponse à . <inconnu> le 19/09/2007 à 09h54 : « Va-t-en, chétif insecte, excrément de la terre !...
Mais que nous contez vous là, Quasi de vos mots là.
Cette araignée gourmande donc l’avala.
Sur cette toile, en attente de proies
Tissa durant si longtemps
De tous ses fils de soie
Ce piège à moucherons d’attaque ?
Sus aux moucherons dit l’araignée
Lui suçant la moelle jusqu’à le sécher.
Mais qui donc est là, ce matin
En embuscade, et de cette araignée là
En ferait son festin ?

F. Alias Ariane
Bien, bien, tout le monde a bouffé du lion c’matin, je vois !

Bonjour au lions, lionnes, lioceaux et lioncelles du jour
On a beau se tailler sa part au lion, on finit toujours par lui bouffer les dents...par les racines

Nul besoin de vous esspliquer ce que sont les dents de lion s’pas ?

C’était le proverbe du jour
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 09h51 : De Chrétien ou du lion, qui a la meilleure part ? (voir cette page)...
les romains capturaient des lions en Afrique et les donnaient à bouffer aux chrétiens. Quel cirque !
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 08h27 : La part du lion : pourquoi le lion, d’abord ? Le tigre est bien ...
Tu devrais êt’ contente, c’est ta part aujourd’hui non ?
sur le même thème, en plus amusant, la fable d’Esope : "le Lion allant à la chasse avec d’autres bêtes."
Un Lion. un Âne et un Renard étant allés de compagnie à la chasse. prirent un Cerf et plusieurs autres bêtes. Le Lion ordonna à l’Âne de partager le butin ; il fit les parts entièrement égales. et laissa aux autres la liberté de choisir. Le Lion indigné de cette égalité. se jeta sur l’Âne et le mit en pièces. Ensuite il s’adressa au Renard. et lui dit de faire un autre partage ; mais le Renard mit tout d’un côté. ne se réservant qu’une très petite portion. " Qui vous a appris. lui demanda le Lion. à faire un partage avec tant de sagesse ? - C’est la funeste aventure de l’Âne. lui répondit le Renard.
réponse à . <inconnu> le 19/09/2007 à 03h31 : Richard Ier d’Angleterre était surnommé Richard Cœur d...
maman m’appelait souvent "Richard, coeur de lion" avec tendresse
Mais c’est vrai que le "Coeur de Lion" est tendre ! il n’est que de goûter à ce fromage Normand, moelleux à point, de la race des camemberts, Coulommiers ... ou brie cette page 
réponse à . file_au_logis le 19/09/2007 à 07h27 : ma chère, rie! Non, mais souris quand même... Pour rester dans le d...
A toi tout seul tu fais le lion populaire ....
mort de l’ex meilleur économiste de France : Raymond Part de Lion.
cette expression n’est attestée que depuis 1832, chez Victor Hugo,
mais l’expression " societé leonine =, qui veut dire, Societé inegale, où le plus fort tire tout l’avantage de son costé." est déjà dans le dictionnaire de L’Académie française, 1st Edition (1694) et celle de " Partage de lion, si inégal, que tout est d’un côté, rien de l’aûtre." figure dans le Dictionaire critique de la langue française (Marseille, Mossy 1787-1788)
Le lion n’a donc pas bonne presse depuis fort longtemps : il est temps de le réhabiliter ici !
Si un tabellion trublion en rébellion entasse dans un galion* un million de lions.
Tout ces lions entre eux, ça risque de devenir très vite...
la loi du tas lion...

* vous voyez bien que cette expression VIENT DE LA MARINE

quasitrublion
Ne dit on pas se tailler la part belle...
Et, bien ce matin, c’est la forme !!! bien le bonjour du jour,
Presque tout a été dit...
Faute de la part du lion, qui bêlle fort,
Reste la part du pauvre,
Gardons une assiette de soupe,
Si un jeune vient à se perdre,
Et,au fait HoubaHOBBES t’as eu ton papier ?
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 13h08 : Ne dit on pas se tailler la part belle... Et, bien ce matin, c’est la form...
oh.... il a dû avoir son papier. Ses crayons étant bien taillés... il a dû avoir bonne mine ce matin . Va pas tarder à surgir...NON à rugir ici pour s’y tailler une part de ...
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 08h27 : La part du lion : pourquoi le lion, d’abord ? Le tigre est bien ...
Sorry

@quasi 27

voui voui, pas oublier surtout de préciser qu’il s’agit de lions marins
C’était l’été il faisait chaud
Je suis allée le retrouver
Dans son appart’ à Lyon.
Tous deux du signe du lion
Pas lyonnais mais passionnés
On n’a pas fait lit à part
(C’était pas l’hôtel d’au lit on dort)
La nuit, il y avait de l’orage
On s’est taillé la part du lion
Dans la savane des draps défaits
On a fait rugir le sommier
Et rougir la voisine de palier.
C’était à Lyon il y a longtemps
Au matin j’ai repris mon train
A la Part-Dieu, au cœur de Lyon
J’ai dit adieu
Au jeune lion.
Oh ! sanglots longs des lions de l’automne…
une gazelle dans la brousse  :
- z’auraient pu mettre un panneau : attention... lion d’Angers
Y en a qui se taillent avec la part du lion...
réponse à . franclaorana le 19/09/2007 à 13h20 : oh.... il a dû avoir son papier. Ses crayons étant bien taill&eacut...
oh.... il a dû avoir son papier
et depuis, il fait comme le roi lion: il trône!   
réponse à . syanne le 19/09/2007 à 13h28 : C’était l’été il faisait chaud Je suis all&eacu...
Ah dis moi, c’était bon le saucisson de lion ?
"J’aime mieux en rase campagne rencontrer un mouton qu’un lion ; mais derrière une grille, j’aime mieux voir un lion qu’un mouton. L’art est justement cette sorte de grille ; en ôtant la terreur, il conserve l’intérêt."

C’est pas moi qui le dis, c’est Monsieur Taine (Hippolyte de son petit nom).

@Eureka : moi je n’aime pas trop les lions en cage... sauf s’il s’agit d’un lit-cage.
La part de mon futur ex-lion

Ce lion-là quand j’l’ai rencontré
Avait une magnifique crinière.
L’était pas grand mais ses yeux verts
Son petit costume bien coupé
Et ses chemises bien repassées
Lui donnaient l’air d’un homme fait.
Et alors bien sûr on l’a fait
Et on s’est retrouvés céans
A jouer à papa et maman.
Et là vite le vilain mari
A tué le prince charmant
Ce n’est pas moi qui l’ai écrit
Mais Nougaro il y a longtemps.
Brèfle comme disait Nicolas
Le seul cadeau d’ces années-là
C’est Sophie ma fille chérie
Et son Aimé qui a grandi.
C’est déjà bien plus que beaucoup.
Le vieux lion s’est déplumé ;
Il passe son temps d’vant la télé
Et attend comme moi le jour où
Il pourra toucher son enveloppe
Pleine du prix de ma liberté.
Je ne crois plus aux horoscopes.
Mon destin, je sais le dicter.
réponse à . eureka le 19/09/2007 à 13h21 : Sorry @quasi 27 voui voui, pas oublier surtout de préciser qu’i...
De quoi es-tu "sorry" ma belle coquine ! Du saucisson de lion ! Y a beaucoup mieux, si tu m’en crois !
Tiens, une curiosité, quand les lions sont la part du poète sur cette page. Lisez la page dans sa plus grande partie, vous serez sans doute surpris. N’est-ce pas Zaodibao (aïe, je ne suis pas sûre de l’ortaugrafe !) ?
Dans le phare y’a t’il un ( lion de) juda à la porte ?
cette page
La part du lion selon Antoine Bial, poète, sur cette page.
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 14h21 : Dans le phare y’a t’il un ( lion de) juda à la porte ? ...
Salut Syl ! Puis-je ? Je puis puisque tu ne dis mot :  donc, pas y’at’il mais "y a-t-il". Que veux-tu, instit une fois, instit toujours, mais c’est pour la bonne cause, la tienne d’abord, et celle d’Expressio et de son pharamineux phare !
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 14h07 : De quoi es-tu "sorry" ma belle coquine ! Du saucisson de lion ! Y a be...
si si si je te crois ma co-coquine, ya mieux, mais c’est pas plus cher ?

Tu sais c’qu’il fait avec sa queue le lion ? eh ben il se bat les flancs avec
La lionne par contre elle s’en bat pas les flancs..de la queue du lion
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 14h28 : Salut Syl ! Puis-je ? Je puis puisque tu ne dis mot :  donc,...
Momo depuis l’temps tu t’es pas encore habituée au morse de Syl ?
Heureusement que le morse est compris entre gens de la marine et de phares ...
réponse à . eureka le 19/09/2007 à 14h34 : si si si je te crois ma co-coquine, ya mieux, mais c’est pas plus cher&nbs...
C’est plus cher ... à mon coeur, certes !

J’ai entrepris ma nouvelle croisade selon un dogme qui m’est cher aussi : l’orthographe est la bonne manière d’écrire et donc d’être compris si on partage les mêmes codes. Ensuite, on peut faire dans l’ellipse eurekienne, si on en a le talent, mais là tu as pris beaucoup d’avance ! Non, je me dis bêtement que si Syl écrit comme ça, c’est qu’elle ne sait pas, et donc que je peux l’aider à savoir. Je pense qu’elle a assez bon caractère pour accepter ma remarque sans se sentir jugée. J’espère que si je me trompe d’autres sauront aussi me montrer mon erreur. Voili, voilou.
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 14h28 : Salut Syl ! Puis-je ? Je puis puisque tu ne dis mot :  donc,...
Dis-moi, Momo, y a t’il (  ) làlà une règle grammaticale aisément retiendable à ce propos ? Parce que je dois reconnaître que je peine un peu aussi là-dessus.
réponse à . God le 19/09/2007 à 15h11 : Dis-moi, Momo, y a t’il (  ) làlà une règle gra...
En fait il s’agit ici d’usage car le -t- n’a aucune fonction que celle d’assurer la liaison et d’éviter un hiatus désagréable. Cependant il me semble qu’à la forme interrogative le lien entre le verbe et son pronom sujet inversé s’effectue toujours à travers un trait d’union. L’apostrophe marque une élision, quand le ou la deviennent l’ devant un nom commençant par une autre voyelle, ou te ou me devant un verbe commençant de même. Mais je devrais trouver des notions mieux définies dans ma bible Grévisse si j’arrive à ouvrir l’armoire de ma fille qui me l’a "empruntée ! Syanne saura répondre plus précisément.
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 14h28 : Salut Syl ! Puis-je ? Je puis puisque tu ne dis mot :  donc,...
Pas de soucis, je vais être un peu moins spontannée, c’est tout, mais je demande à te voir dans l’atelier coloriage, pour voir si crayon tu le manies aussi bien !!!HoubaHOBBES est en grand progrés ,
bises, et tu as raison, je dois faire attention...mais que c’est chiant !
Du reste, je ne pense avoir pas plus de talent que tous, à chaque sa part du lion, et je ne demande qu’à apprendre car , et là tu as une fois de plus raison, il y a des choses que je ne sais pas : la mécanique auto, la marine, le pavillon en Berne, et j’en passe...
Comme le disait si bien Gréco : " je suis comme je suis, et je suis ..."
réponse à . God le 19/09/2007 à 15h11 : Dis-moi, Momo, y a t’il (  ) làlà une règle gra...
Une première réponse sur cette page
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 15h28 : Pas de soucis, je vais être un peu moins spontannée, c’est to...
Mais ne change rien à ce que tu es, pourquoi le ferais-tu ? Moi aussi il y a des tas de choses que j’ignore : la mécanique auto, la vraie marine, la pavillon en Berne et même le ménage, faut que je me force ! On partage nos connaissances, c’est tout ! Ce n’est pas si chiant que ça : il faut que tu penses que derrière nos claviers se cachent des grands-mères, des grands-pères, qui ne savent pas correspondre en langage SMS d’une part, et qui aiment les mots d’autre part. C’est un peu comme si certains d’entre nous, certaines certainement, avaient besoin d’un sonotone orthographique. 
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 14h46 : C’est plus cher ... à mon coeur, certes ! J’ai entrepri...
tout à fait, tout à fait, très chère

Sans vouloir "offenser" Syl, et je suis sûre qu’elle prendra la chose d’un très bon côté (qu’elle ne prenne surtout pas la mouche), je me joindrais à toi en mettant l’accent sur un point, non pas sur la "forme" mais sur le "fond par sa forme". Il arrive qu’effectivement des fois je n’arrive pas, ou difficilement, à déchiffrer le message qu’elle veut nous passer en utilisant un certain style "télégraphique" bien ponctué. Ici tout le monde AIME et SAIT écrire, autrement nous serions ailleurs à nous tailler ou à tailler une multutude de choses, et si nous nous abstenions de faire des fautes d’orthographe ou d’autres fantaisies, à bon escient, pour l’amour de l’humour, nous pourrions égaler les meilleurs écrivains ou poètes, ce dont tu ne doutes pas.

Pour te faire plaisir je fixerai un jour de la semaine (je ne parle que pour moi, qu’on se le dise) où il n’y aura ni ellipse, ni fautes d’orthographe, ni argot, ni langues étrangères. Rien que du français pur comme tu aimes. J’incarnerai Molière en jupons pour toi, mais je te met en garde, n’ayant pas les mêmes aptitudes que lui, je ne te garantis nullement la même qualité que celle ses écrits. Je m’en retournerai le lendemain à mes anciennes amours et ainsi de suite...

Et ma foi, si certains veulent suivre n’est-ce-pas ...
Ah ben voilà qui m’éclaire, merci.
Le trait d’union entre le verbe et le sujet à la forme interrogative est classique et assimilé par ma pomme. Quand on rajoute le bienvenu ’t’ anti-hiatus, ce même trait d’union classique doit être placé entre les trois parties qui constituent le même tout que quand il n’y en a que deux (parties).
Reste plus qu’à m’en souviendre...
Et si la part du lion était disons plus mystique, serait-elle pour autant griffée ?
Griffez, griffons mais greffons ensuite car en ce cas, bonjour les égratignures.
réponse à . <inconnu> le 19/09/2007 à 15h45 : Et si la part du lion était disons plus mystique, serait-elle pour autant...
Yannouu qui regagne nos pénates !! Quel plaisir de te retrouver parmi nous

En tous cas, ta griffe nous a manqué
Bon, j’arrive encore en retard pour découvrir que "la part du lion" est devenue petit à petit "le lard du pion".

@ charlesattend: dans la version originale (ou originelle) Wimoweh, Solomon Linda 1939, le lion (l’Africain) n’est qu’endormi (lion sleeps tonight) et menace de se réveiller.
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 15h35 : Mais ne change rien à ce que tu es, pourquoi le ferais-tu ? Moi auss...
Bien reçu...et mes plus humbles escuses, pour ne point manier la langue comme d’autre, je vais retourner à l’école et à l’aube de mon demi-siècle, je vais enfin pouvoir lire les texto que les jeunes font.
Aussi, je vais de ce pas et avec plaisir rechercher non pas un autre site, CAR JE RESTE, mais mon vieux bled ...
Au fait, demain c’est le tours à qui ? Moi, suis collée samedi et je suis en CM 2...le petit lion, va faire une pause 
réponse à . eureka le 19/09/2007 à 15h50 : Yannouu qui regagne nos pénates !! Quel plaisir de te retrouver pa...
Douce Eurêka, toi aussi ici ?
Si la part du Lion est nette et sans bavures, celle du Tigre doit être royalement rayée non ?

Le Lion, le Tigre finissent dans nos moteurs… c’est Peu et c’est Jo, mais c’est surtout Peugeot !
réponse à . eureka le 19/09/2007 à 15h40 : tout à fait, tout à fait, très chère Sans vouloir "...
comme je ne suis pas encore à la retraite aux flambeaux, je ne viendrais que vous lire et apprendre sur ce site , et autant que faire ce peut, mais avec un réel plaisir.


@momolala : Madame, épargnez moi cette cruelle atteinte;
Donnez-moi, par pitiè, deux moments de contrainte,
Et quoi que d’un(e) rival(e)vous inspirent les soins,
N’en rendez pas mes yeux les malheureux témoins:
C’est la moindre faveur qu’on peut, je crois prétendre...
Je ne l’exige pas,Madame, pour longtemps,
Et bientôt mon départ rendra vos voeux contents...

Jean Baptiste Poquelin, dit MOLIERE
réponse à . <inconnu> le 19/09/2007 à 16h24 : Douce Eurêka, toi aussi ici ? Si la part du Lion est nette et sans b...
Je n’ai jamais essayé (je n’ai pas de Peugeot).
On peut mettre du tigre (Esso) dans un lion (Peugeot) ?
Est-ce que ça donne un hybride ?
réponse à . SyntaxTerror le 19/09/2007 à 17h06 : Je n’ai jamais essayé (je n’ai pas de Peugeot). On peut mettr...
Je ne sais pas mais ça devient de l’huile essentielle…
Bref, les voitures devraient êtres vendues aux hommes avec au moins une masseuse en sus.

Non, la femme n’est pas un objet ! Un nouveau métier s’ouvre : « Masseuse in car ».
Et inversement pour les femmes > « Ma sœur à bord ».

Tout le monde serait relaxe… dans la jungle des bouchons.
Jerry Cann
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 16h22 : Bien reçu...et mes plus humbles escuses, pour ne point manier la langue c...
oufff. un instant j’ai cru que nous allions passer à un vaste débât ! des traits de désunion(s) ..
si tu es collée samedi, je viendrai te soutiendre !et nous irons dans le Bled bras dessus bras dessous. Je pourrai même t’aider à nettoyer le phare. Mais surtout RESTE.
réponse à . franclaorana le 19/09/2007 à 17h33 : oufff. un instant j’ai cru que nous allions passer à un vaste d&eac...
Je suis collée samedi, deux fois...pas de mènage ,révisions des divers noeuds marins( salon rose Yés!) et atelier gommettes et coloriage...pour tenir compagnie à notre HoubaHOBBES, et in poculis, nous irons faire le lioncel...
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 17h54 : Je suis collée samedi, deux fois...pas de mènage ,révisions...
Dis-moi, Syl, y aurait-il anguilledoux sous roche, là, avec notre HoubaHOBBES national? Tu ne nous le piquera pas si facilement que ca, hein. Faut pas croire, non mais. Mon breuke à moi, c’est qu’il est à moi! Et puis, imagine un peu que tu sois convoquée à Bruxelles, lors des prochaines Assises, hein, par toutes nos Belges en folie: les Louisann, Mirlou, Jonayla, Framboise, Jeanpass et Dèmayeurs... T’aurais l’air de quoi, hein? Bon, c’est sûr, nous on se marrerais un bon coup, là...
Donc, c’est dit, et Cauchon qui s’en dédit! Sylphide, plus Franclorana et sa schwester bien-aîmée, la-dite Misscandide sont de la partie.

N’oubliez pas le thème de la composition du jour:
"Les pieds dans le ruisseau et la tête dans le fion"
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 17h54 : Je suis collée samedi, deux fois...pas de mènage ,révisions...
Consigner quelqu’un, est-ce le mettre pour autant en souffrance ?
Samedi pas la réponse.
Anonymus
réponse à . file_au_logis le 19/09/2007 à 18h17 : Dis-moi, Syl, y aurait-il anguilledoux sous roche, là, avec notre HoubaHO...
"toutes nos Belges en folie: les Louisann, Mirlou, Jonayla, Framboise, Jeanpass et Dèmayeurs..."

Déjà que par les journaux télévisés, nous avions une idée de joyeux B.rd.l en Belgique, faut-il croire que les copines s’en mêlent ? Hein Filo ! 
réponse à . file_au_logis le 19/09/2007 à 18h17 : Dis-moi, Syl, y aurait-il anguilledoux sous roche, là, avec notre HoubaHO...
c’est bien le 10 Octobre?
la part du fion ?
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 16h32 : comme je ne suis pas encore à la retraite aux flambeaux, je ne viendrais ...
Mais qui te demande de partir ? Certainement pas moi !  Je ne vois pas de quel droit je le ferais d’ailleurs. Je n’ai jamais collé personne, j’aime trop ma propre liberté pour ça. Je ne suis rivale de personne non plus. J’aime juste partager ce que je sais, comme Pépé quand il nous parle de noeuds et de miles marins. J’ai la chance (et je sais que c’est une chance) d’avoir l’orthographe naturelle et j’aide beaucoup de gens dans ce domaine, sans me monter le bourrichon pour autant. C’était un constat et un conseil amical, rien de plus. Je n’accepterais aucune hiérarchie entre nous, a fortiori n’ai-je pas l’intention d’en exercer une quelconque. Reste donc, réitère, récris, surtout, à l’envi ! J’ai toujours plaisir à lire chacune et chacun de nous.
réponse à . <inconnu> le 19/09/2007 à 18h19 : Consigner quelqu’un, est-ce le mettre pour autant en souffrance ? Sam...
c’est Elpèpè qui m’a collée avec je ne sais plus qui...Mais c’est bien, une journée dans le phare avec les mouettes rieuses, j’adore!!!
réponse à . <inconnu> le 19/09/2007 à 18h19 : Consigner quelqu’un, est-ce le mettre pour autant en souffrance ? Sam...
Bonjour Yannou ! Tes ondes positives sont rechargées ? Contente de te retrouver. 
réponse à . sylphide le 19/09/2007 à 19h36 : c’est Elpèpè qui m’a collée avec je ne sais plu...
Il t’a collée avec moi, mais je sèche la colle, je préviens ! Parce que je ne connaissais pas ODK ! Olivier de Kersauson, je vois qui c’est et j’ai beaucoup d’admiration et de respect pour l’homme et sa volonté ; ODK maintenant je sais qui c’est mais dans un mois j’aurai oublié.
Bonsoir de ce soir. Belle nuit à tous et à demain sans doute.
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 19h29 : Mais qui te demande de partir ? Certainement pas moi !  Je ne voi...
Je n’ai jamais dis que je partais, j’ai simplement "citationné" MOLIERE et je suis à la colle pour ne pas avoir su que ODK faisait référence à notre grand Amiral qui a beaucoup d’humour, c’est simple comme tout...et beaucoup de bruit pour rien, dans l’école des femmes en ce jour pour un lion qui a sa part d’expréssio...
Bonne nuit à vous tous et toutes, petite laine pour ceux qui se lèvent tôt demain,et je (te) dis A DEMAIN !!!!!!!
Et voilà, je vais encore me faire passer pour la mégère, l’empêcheuse de tourner en rond, la soupe au lait de service mais tant pis. Si ce site devient un rendez-vous pour professeurs, institutrices ou instituteurs en mal d’élève, il va perdre beaucoup de son charme. J’essaie aussi souvent que possible de ne pas faire de fautes, mais je ne suis pas parfaite. Pourtant, j’ai à mes côtés des assistants : dictionnaires variés et Bescherelle pour la conjugaison.
Seul(e)s les initié(e)s sauraient qui est Olivier de Kersauson si je n’avais mis ODK, et que par curiosité ceux et celles qui ne le connaissent pas , ne me l’ai demandé.

Un jour sans langue étrangère et sans argot ? Sans belgicisme ou autre idiome ? Vive la variété.

Désolée Franklaoranna -61- mais je ne pouvais passer cela sous silence.

Heureusement il se fait tard et les commentaires sur le mien se feront sans doute rares. Partageons notre culture, nos idées, rimons si nous le pouvons, contrepètons (ça vient de sortir  )si nous le voulons mais laissons tout le monde s’exprimer.
Dernier passage ce soir , pour dire aux nouveaux et nouvelles tout le bien que je pense de ce site. Faites un essai d’au moins une semaine et vous verrez que les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Bienvenue donc à Dededuduf, Caliope et Pipelette. Et bonne nuit à tous et toutes.
réponse à . tytoalba le 19/09/2007 à 21h39 : Et voilà, je vais encore me faire passer pour la mégère, l&...
mais laissons tout le monde s’exprimer
OUI, c’est BIEN LE MERCREDI 10 OCTOBRE !!!

CON SE LE DISE !!!
et comme dit Chirstian, on laissera Louisann se tailler la part du fion! On l’aidera, même, tiens!
réponse à . momolala le 19/09/2007 à 19h29 : Mais qui te demande de partir ? Certainement pas moi !  Je ne voi...
Elpépé qui nous parle de ses sujets favoris: les noeuds et les pipes...
Est-il à voile ou à vapeur?
réponse à . tytoalba le 19/09/2007 à 22h40 : Dernier passage ce soir , pour dire aux nouveaux et nouvelles tout le bien que j...
Je me joins - tardivement - à toi pour leur souhaiter la bienvenue! Vive la dix versité! At vive les aminches!!! Revenez-nous vite et souvent, que nous puissions nous habituer à vous. Nous, on est déjà des vieux du site, hein, Pépé? ELPEPE, remet donc ton sonotone!
Oui, d’accord, ils sont gentils, les nouveaux! Les nouvelles aussi, oui, je sais... 
réponse à . chirstian le 19/09/2007 à 09h10 : prenons une part du lion : il en existe 9 , si je compte bien : l,li,l...
Lio paiera en disant que les brunes ne comptent pas pour des prunes... 
réponse à . chirstian le 19/09/2007 à 11h33 : mort de l’ex meilleur économiste de France : Raymond Part de L...
Raymond part de Lyon, plutôt, non ?
Puisqu’il fut un temps l’édile de cette ville...
réponse à . God le 19/09/2007 à 15h42 : Ah ben voilà qui m’éclaire, merci. Le trait d’union en...
Bref, le trait du lion se taille la part du gnon...
Euh, le trait d’union se taille la part du lion...
réponse à . lorangoutan le 21/09/2007 à 05h23 : Bref, le trait du lion se taille la part du gnon... Euh, le trait d’union ...
Youpiie, lorangoutan est revenu:
on va pouvoir ouvrir une singerie (ben oui, quoi, une ménagerie pour singes): lorangoutan et bonobo!

lorangoutan et bonobo ne sont que nos prénoms, singe est notre nom de famille!

Youpiie!!!
réponse à . file_au_logis le 21/09/2007 à 07h36 : Youpiie, lorangoutan est revenu: on va pouvoir ouvrir une singerie (ben oui, quo...
Sans oublier le capucin!
Le singe en baptiste est salaud, mais...
réponse à . eureka le 19/09/2007 à 15h40 : tout à fait, tout à fait, très chère Sans vouloir "...
...ni fautes d’orthographe, ni argot, ni langues étrangères. Rien que du français pur comme tu aimes. J’incarnerai Molière en jupons pour toi, mais je te met en garde…

Passant par le pré d’Expressio, un lion à l’humeur badine, lécha le « met » de la largeur de sa langue et - prélevant sa part - croqua le "s"...
Manger l’s d’autrui ! quel crime abonimable ! 
En fait de clause léonine... il y avait une blague qui courait en Pologne (avant les années Gorbatchev). Un russe et un polonais découvrent un trésor. Le russe propose de partager "en frères". Le polonais réplique : "j’ aimerais mieux fifty-fifty"....
l’apart du lion ? C’est loft story , cette expression !
les grévistes de Sud-rail ont pris la gare du Lyon
pas étonnant que Léonid Brejnev se soit taillé la part du lion !
réponse à . mitzi50 le 16/10/2010 à 09h15 : En fait de clause léonine... il y avait une blague qui courait en Pologn...
en fait de clause léonine
Comme dans contrat léonin ? En termes de contrats commerciaux, mais cela semble faire quelque peut néo-colonialiste, non ? 
réponse à . <inconnu> le 16/10/2010 à 10h42 : en fait de clause léonine Comme dans contrat léonin ? En term...
Et comment crois-tu que l’ union soviétique se comportait vis-à-vis de ses satellites ? En protecteur ? Chirstian, au# 89, a vu juste ! Faut croire que même les prénoms étaient "prédestinés"... Même celui du comte Léon Tolstoï, qui fut pour sa famille un type épouvantable, ne se souciant que de ses "lubies", comme par exemple, à la fin de sa longue carrière, d’ abandonner ses droits d’ auteur, ce qui laissait femme et enfants encore à charge dans le dénuement le plus complet...Il aurait pu se contenter d’ améliorer le sort des démunis, sans pour autant sacrifier sa famille.
Dans la jungle,terrible jungle.....
Mais les partages sont toujours aussi inéquitables!!
réponse à . DiwanC le 16/10/2010 à 02h38 : ...ni fautes d’orthographe, ni argot, ni langues étrangères....
A pendre à une esse ! (d’ aucuns disent : "à un croc de boucher"...)
réponse à . mitzi50 le 16/10/2010 à 09h15 : En fait de clause léonine... il y avait une blague qui courait en Pologn...
Et une autre: même pays, même époque:
l’inspecteur soviétique dans une école primaine polonaise:
- dis-moi, mon enfant, qui donc est ton père?
- Mon père, M’sieu, est le grand ours russe, petit père des peuples.
- Très bien, mon enfant. Et sais-tu qui est ta mère?
- Ma mère, m’sieu, est la très sainte et très catholique Pologne.
-Ah! Enfin, oui, bon. Quel est donc ton voeu le plus cher, pour la tranquilité au foyer?
- Mon voeu le plus cher, M’sieu, c’est que mon père foute la paix à ma mère une bonne fois pour toutes!
Avec le compliment de la Dame au Monsieur "mon lion superbe et généreux" on s’écarte vraiment de l’expression du jour.
Comme quoi avec les mots on fait ce que l’on veut. 

Au fait, je trouve que "cela dort" ce matin ! C’est la météo qui vous démoralise ?
Aujourd’hui, je me taille la part du lion... 31°C dehors, la mer à 24-25°C, le pied, quoi! Repos absolu, c’est mon docteur interne qui le recommande!
Des amours clandestines d’une fourmi et d’un lion - largement décrites* par le naturaliste Fabre - naquit le trublion que son père, peu partageur, chassa de la tanière familiale. Le pauvret prit la mer s’enfuyant sur un galion qui sombra dans un golfe situé entre Camargue et Roussilion...
*si vous ne trouvez pas le chapitre, c’est que vous n’avez pas la bonne édition ! 
réponse à . mitzi50 le 16/10/2010 à 11h55 : A pendre à une esse ! (d’ aucuns disent : "à un cr...
Comme pour Mussolini et Clara Petraci par les résistants italiens ?
réponse à . <inconnu> le 16/10/2010 à 12h31 : Avec le compliment de la Dame au Monsieur "mon lion superbe et géné...
Au fait, je trouve que "cela dort" ce matin
«Qui dort dîne !» comme dirait un certain Kid adjoint du shériff Dogbull
Vous en reprendrez bien une part…, proposa le lion en train de bouffer le dompteur.
réponse à . file_au_logis le 16/10/2010 à 12h31 : Aujourd’hui, je me taille la part du lion... 31°C dehors, la mer &agra...
Repos absolu, c’est mon docteur ... qui le recommande
BeeBee me l’avait bien dit que tu étais complètement malade ! :&rsquo)
Il est malhonnête ce lion c’est du vol pur et simple ! 
Et puis on se demande pourquoi il s’enquiquine à échafauder tout ce plan alors qu’il peut très bien bouffer la brebis la génisse et la chèvre 
réponse à . DiwanC le 16/10/2010 à 13h04 : Des amours clandestines d’une fourmi et d’un lion - largement d&eacu...
j’aurai bien vu une fourmillion cette page qui , n’tant pas une chimère, pourrait aller comme le fourmilier à un pique nique , à une manifestation sauvage à Lyon cette page
Le lion a peut être bien dormi mais s’est gardé de diner : il aura de quoi chasser dans l’ l’heurecette page

ps : je n’ai jamais dit qu’ils y allaient ensemble
M’étant déjà ici taillé la part du lion en 2007, je n’ai pas jugé utile de réitérer ce jour d’hui. Je passe juste vous souhaiter une bonne soirée et une douce nuit !
Discussion en un lion et un éléphant:
Lion:
«Qui est le roi des animaux, hien ?
Balancé par l’éléphant un buisson d’épineux:
«Ben quoi, si on ne peut plus poser de question maintenant...»
Il est que jusqu’à 7 tonnes (adulte) contre 250 à 300 kg maximum, ben ces deux bestiaux ne jouent pas dans la même catégorie: poids moyen, contre poids hyper-lourd...
réponse à . <inconnu> le 16/10/2010 à 17h50 : Discussion en un lion et un éléphant: Lion: «Qui est le roi ...
Discussion en un lio et un éléphonant
et tu saurais nous le faire en morse ? 
réponse à . <inconnu> le 16/10/2010 à 17h50 : Discussion en un lion et un éléphant: Lion: «Qui est le roi ...
mais alors la, rin de rin pigé.... 
réponse à . <inconnu> le 16/10/2010 à 17h50 : Discussion en un lion et un éléphant: Lion: «Qui est le roi ...
Et ton lion téléphonant, il appelle qui, là?
En dehors de cela, moi non plus, rien compris, bwana!
réponse à . DiwanC le 16/10/2010 à 14h08 : Repos absolu, c’est mon docteur ... qui le recommandeBeeBee me l’ava...
Comment? BeeBee a osé te dire que je suis complètement des rangées? Non, merci, pour la dix gestions, cela va...
le plus puissant et féroce, est considéré comme étant en droit de s’attribuer la plus grosse part d’un festin lors d’un partage (forcément peu équitable).
les animaux, frustrés, demandèrent l’instauration d’un bouclier fiscal, menaçant de partir en Belgique rejoindre les expatriés fiscaux (j’ai les noms, ou du moins les pseudos, mais motus !) si le Lion ne leur laissait pas quelques miettes. Point de Bercy, s’écria la bête_en_cour...roux : je prends tout parce que je le vaux bien.
Marcel, impôt de vin et 5 pailles !.......
réponse à . <inconnu> le 16/10/2010 à 14h09 : Il est malhonnête ce lion c’est du vol pur et simple !  Et...
Et puis on se demande pourquoi il s’enquiquine à échafauder tout ce plan alors qu’il peut très bien bouffer la brebis la génisse et la chèvre
moi ce qui me semble encore plus évident, c’est que s’il avait proposé à la brebis, la génisse et la chèvre de bouffer chacune un morceau du cerf, elles auraient été vachement emm...  
réponse à . file_au_logis le 16/10/2010 à 18h32 : Et ton lion téléphonant, il appelle qui, là? En dehors de c...
faute de frappe d’avant la sieste. De fin d’après-midi, le samedi en général !
réponse à . file_au_logis le 16/10/2010 à 12h30 : Et une autre: même pays, même époque: l’inspecteur sovi...
J’ adore !
réponse à . chirstian le 16/10/2010 à 19h30 : Et puis on se demande pourquoi il s’enquiquine à échafauder...
Je me suis toujours demandé quelle idée La Fontaine avait eu de mettre en scène des herbivores ayant des velléités carnivores, en effet, vu que la crise de la vache folle et l’affaire des farines animales n’avaient pas encore éclaté...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La part du lion » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?