Ne pas y aller avec le dos de la cuillère - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Ne pas y aller avec le dos de la cuillère

Agir sans modération.
Faire les choses carrément.

Origine

Voilà une métaphore aisée à comprendre.

Avez-vous déjà essayé de manger votre bonne soupe de légumes ou de poissons avec une cuillère (ou cuiller, c'est pareil) tenue à l'envers ou, autrement dit, avec le dos de la cuillère ?
Si oui, et en supposant que vous êtes quelqu'un avec un QI suffisant -ce qui devrait être le cas si vous lisez ces lignes-, vous devez normalement vous être rendu compte qu'en la retournant, vous pouvez savourer votre soupe de manière beaucoup plus efficace, en y allant beaucoup plus franchement.

Si ceci explique suffisamment qu'une telle expression ait pu naître, son sous-entendu d'exagération se justifie beaucoup moins car, avec une cuillère utilisée normalement, vous ne faites que manger tout aussi normalement, sans ingurgiter trop rapidement de trop grandes quantités de votre soupe.

Exemple

« Tu es engagé pour combien de temps ?
- Trois ans.
- Eh bien ! ma canaille, tu n'y vas pas, comme on dit, avec le dos de la cuiller. »
Pierre Mac Orlan - La Bandera

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas y aller avec le dos de la cuillère » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar Dkhol nichane Dkhol sahaRentrer tout droit Rentrer en force
Pays de Gallescy Yn ddi-flewyn ar dafodSans poil à la langue
Allemagnede Aus dem Vollen schöpfenPuiser dans le plein
Autrichede Nicht gerade zimperlich seinNe pas être très délicat
Angleterreen Not to mince one's wordsNe pas hacher ses mots
Angleterreen She doesn't do things by half measuresElle ne fait pas dans la demi-mesure
Angleterreen To make no bones about somethingNe pas faire d'os à propos de quelque chose
Espagnees No entrar a saco.Ne pas entrer à sac.
Argentinees Andarse sin vueltas.Aller sans détour.
Espagnees No tener pelos en la lenguaNe pas avoir de cheveux sur la langue
Espagnees No andar con contemplacionesNe pas agir avec ménagements
Espagnees Ir al granoAller au grain
Espagnees No andar con rodeosNe pas y aller avec des détours
Espagnees No andarse con chiquitasNe pas y aller avec des minuties/bagatelles.
Espagnees Hacer algo sin miramientosFaire quelque chose sans ménagement
Canada (Québec)fr Ne pas niaiser avec la puck (rondelle)
Israëlhe הלך במלוא הכוחY aller de toutes ses forces
Italieit Non aver peli sulla linguaNe pas avoir de poils sur la langue
Italieit Non andare per il sottileNe pas aller finement
Italie (Sicile)it Non èssiri tàntu ddilicàtuNe pas être très délicat
Pays-Basnl De botte bijl hanterenManier la hache émoussé
Pays-Basnl recht voor zijn raaptout droit pour son navet
Pays-Basnl Met volle kracht vooruitEn avance, avec toute force
Pays-Basnl Geen halve maatregelen nemenNe pas prendre des demi-mesures
Portugalpt Não andar com rodeiosNe pas aller par des détours
Brésilpt Meter os pés pelas mãosMettre les pieds pour les mains
Roumaniero A nu umbla cu jumatati de masura.Ne pas aller avec des demi mesures
Belgique (Wallonie)wa Ni nin avu s'linwe è s'potcheNe pas avoir sa langue en poche

Déformée

Ne pas y aller avec le dos de la main morte

Vos commentaires
Euh... not to go with the back of the tea spoon, comme on dit dans les pubs d’Oxford, en sirotant son Glen le petit doigt en l’air ?
Pas du tout : cette expression vient de la Marine, bien sûr ! Car, dans la pêche à la cuiller, et à la traîne donc, lorsqu’on pense ramener un maquereau et qu’on remonte un marlin, c’est qu’on n’y est pas allé avec le dos de la cuiller, vous en conviendrez aisément.
Allez, bonne nuit, les gosses...
"Ne pas y aller de main morte", n’est-ce pas une expression équivalente à la celle du jour ?

Madame est née avec une cuiller d’argent dans la bouche, mais elle louche ! Monsieur est bonne fourchette ! De la soupe plein la louche sur le froc, en deux coups de cuillères à pot il lui porte un coup de fourchette dans la main et il n’y va avec le dos de la cuillère. Le diner a bien commencé à couteaux tirés...

C’est bien ne pas y aller avec le dos de la cuillère de main morte !

Mesdames, sortez l’argenterie, qu’a pas d’odeur aussi, pour ce vendredi, qu’ça va pas aller avec le dos de la cuillère avé les mecs, et que toutes les cuillères soient nickel..surtout du dos !

Bonne nuit à toutezéàtouss
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 00h48 : "Ne pas y aller de main morte", n’est-ce pas une expression équival...
Moi, j’ai déjà entendu dire : "ne pas y aller avec le dos de la main morte".
derniers jours de campagne présidentielle :
le candidats s’approche de la foule. En deux coups de cuillère à pot, il serre la louche à chacun, sans y aller avec le dos de la cuillère. Résulat : le soir il est à ramasser à la petite cuillère.
quand il dit : "cuillère dès aujourd’hui les roses de la vie...", le poète a bon dos, non ?
On ne peut pas dire qu’elle n’y va pas avec le dos de la cuillère...cette page
vous devez normalement vous êtes rendu compte qu’en la retournant, vous pouvez savourer votre soupe de manière beaucoup plus efficace,
j’ai chez moi un service de table dont les cuillères sont inversées : c’est le dos qui est creusé et qu’il faut donc utiliser. Très rare ! (elles vont avec des couteaux qui ont la lame à la place du manche , et qu’il faut donc utiliser à l’envers : ça surprend ,mais on s’habitue très bien!)
A l’origine, il s’agit probablement d’une "cuillère à pot", qui sert à prendre le contenu d’une casserole, d’une marmite, d’un bocal, et qui existait bien avant les petites cuillères de table actuelles. Quand je veux goûter une sauce, ou vérifier si la confiture a pris, je trempe la cuillère et la retire, dos arrondi sur le dessus. Si je veux franchement me servir je l’emploie dans l’autre sens. Y aller avec le dos de la cuillère, c’est donc prendre un échantillon.
M ’enfin vous n y etes pas du tout ! Je ne vois que de la pruderie dans vos propos . L ’ expression viendrait tout simplement de notre bon Henri IV qui pour parler de l ’ accouchement de sa femmme aurait dit :
" Il est né en quatre coups de cul hier à Pau "
God , les apostrophes étant mises , me manque qu ’ à savoir ou se trouve l ’ accent sire co(r)n flakes , help ! Veux etre l arène du clavier pour que vous ne puissiez pas croire que je fais greve de coquilles .
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 09h39 : A l’origine, il s’agit probablement d’une "cuillère &ag...
Je rejoindrais assez ton interprétation: lorsqu’on veut goûter un bouillon ou une sauce, c’est à peine si on enfonce le dos de la cuillère dans le liquide pour prendre une lichette de celui-ci, le dos de la cuillère effleurant la surface et donc n’étant pas en immersion totale: geste délicat que connaissent les cuisiniers et cuisinières même débutants.Par contre les gros lourdauds plongent carrément la cuillère jusqu’à la garde,creux et dos , geste grossier qui dérange éminemment sauce veloutée et bouillon délicat !
D’où l’expression d’aujourd’hui faisant allusion à une attitude outrancière et maladroite cousine de l’expression "mettre les pieds dans le plat" (et remuer les orteils de surcroît)
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 09h06 : Moi, j’ai déjà entendu dire : "ne pas y aller avec le d...
Tout d’abord, bande de lourdeaux!, bonjour et bienvenue au petit nouveau, quand meme. Jeanlo, qu’il s’appelle. Bienvenue au club, n’est-ce-pas. Enfin quelqu’un qui ose dire ce qu’il pense, meme s’il prend l’eau...
T’en fais pas, il y en a eu de pires! J’espèere qu’on te reverra souvent sur nos lignes...

Quant à moi, force m’a été de constater qu’il y en a des lacunes, à Venise. Je vais avoir du travail à combler tout cela. Allez, j’y retourne aussi sec...
Je m’inscris en faux pour toutes ces explications plus ou moins loufoques...
Cette expression date de la grande époque du cirque Pinder où, compte tenu de l’incroyable don de mimétisme bien connu des chevaux, l’on avait placardé des affichages à leur attention: "Ne pas aller sur le dos de l’Ecuyère !"...
Un des canassons, ayant passé outre cet avertissement, conféra à cette expression la connotation d’exagération...
CQFD...
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 10h07 : M ’enfin vous n y etes pas du tout ! Je ne vois que de la pruderie da...
La postrophe y est, certes, mais les espaces qui l’entourent sont inutiles.
Quant au sire concis conflexe, il se trouve à la droite du Père (à obtenir en deux fois : d’abord taper le circonflexe -ce qui ne produit rien à l’écran- puis la voyelle à circonflexer), le é sous le 2, le è sous le 7, le à sous le 0 et le ù à la droite du M.
Allez, encore un petit effort...
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 09h39 : A l’origine, il s’agit probablement d’une "cuillère &ag...
Hermes, à lire la bande de loups phoques sur le site Expressio, je trouve que nous sommes, pour l’instant, les deux plus raisonnables: deux vieux singes plein de sagesse ?
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 09h06 : Moi, j’ai déjà entendu dire : "ne pas y aller avec le d...
je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site mais pour répondre à jeanlo, l’expression correcte est "ne pas y aller de main morte". Ce qui signifie plutôt, agir avec brutalité, violence et n’a donc pas tout à fait la même signification . Bonjour à tous
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 09h24 : vous devez normalement vous êtes rendu compte qu’en la retournant, ...
Et avec la moitié des tasses pour gauchers, aussi, ce qui est évidemment le must du savoir recevoir.
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 10h07 : M ’enfin vous n y etes pas du tout ! Je ne vois que de la pruderie da...
Voir à hier, la révélation des secrets du code ASCII par l’Amirauté... 
Bonjour bonjour, les gosses !
Bon, là, Pépé va encore gronder, hein ? On a deux nouveaux-nés sur le site, et personne pour leur changer la couche ? Bon, je le fais, alors : bienvenue à Jeanlo et à Tytoalba. Pour prendre le sein, voyez plutôt avec Momolala, ou mon Eureka d’amour, ou Mirlou... car moi je fais plutôt nourrice sèche. Les spécialistes du biberon ne manquent pas non plus : Peinard_best, Rikske, Borikito, God... sauront vous abreuver à satiété, grâce à la diligence de notre infatigable loufiat : Marcel.
Marceeeeeeeeeeel ! Trois triple Westmalle, c’est pour Rikske !
réponse à . tytoalba le 17/04/2007 à 11h03 : je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site mais pour r&eacu...
Tu vireras ta cuti bien vite, t’en fais pas ! c’est juste pour cha" touiller" un peu..s’agit bien de cuillère non ?
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 11h29 : Bonjour bonjour, les gosses ! Bon, là, Pépé va encore ...
Bonjour Mon Amiral, pourquoi sèche ???
réponse à . tytoalba le 17/04/2007 à 11h03 : je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site mais pour r&eacu...
je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site
d’accord avec toi pour dire qu’entre "ne pas y aller de main morte" et "ne pas y aller avec le dos de la cuillère" il y a une nuance, mais elle est subtile. Pour t’expliquer le fonctionnement du site : nous alternons les interventions au premier degré : discuter de cette nuance, par exemple. Et nous glissons dans le loufoque (ou le loup-phoque) : par exemple "ne pas y aller avec le dos de la main morte".
C’est un peu difficile de s’y retrouver , mais c’est ce qui fait le charme du site. Tu peux donc choisir le registre qui te convient, et ignorer purement et simplement les interventions qui te semblent déplacées ou ridicules... mais qui plaisent à quelqu’un d’autre.
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 09h24 : vous devez normalement vous êtes rendu compte qu’en la retournant, ...
Et dans ta cave,as-tu des chauves-souris ou des souris chauves ?
ma femme et moi , adorons dormir en position de petites cuillères.*

* je vois pas en quoi ça vous regarde ! voyeurs !
réponse à . LEONINE le 17/04/2007 à 11h38 : Et dans ta cave,as-tu des chauves-souris ou des souris chauves ?...
comme j’ai une chatte,je dirais plutôt que ce sont des souris sauves.
Parce que je n’ai jamais produit de lait, jamais été seulement enceint, c’est dire, hein, l’à quel point je suis sec, en tant que nourrice...
Mais je dis "graisse", là : revenons à nos moutons, il convient de ne pas perdre de vue la trirème du jour, hein, moussaillons ? Qu’elle rutile dans la pénombre de mon débarras, dans son bel écrin de soie sauvage E.Leclerc 100% biodégradable, prête à être décernée auàla contributeurtrice qui ouvrira la fenêtre d’Expressio avec vue sur mer aujourd’hui, qu’on respire l’air du large, quoi...
l’expression était tellement facile que je l’ai traitée avec le dos de mon QI, hier *

* (et non : le bas de mon dos, hier !)
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 11h38 : je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site d’accord...
Une nouvelle théorie est en phase d’élaboration chez Chirstian : la dérive (sémantique) du Continent Expressio. Car ici, nous somme bien sur un autre continent, inconnu de la plupart des Terriens. Sur une autre planète, voire, quelquefois. Mais ce que tu dis est très vrai, Chirstian : vive donc le loup-phoque, l’imaginaire farfelu et l’étranglement (par derrière le plus souvent) du sens des mots, qui font notre grande joie quotidienne, nous qui sommes des artistes travaillant sans filet.
Et tout ça [slurp]grâce à God [/slurp]...
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 11h41 : ma femme et moi , adorons dormir en position de petites cuillères.* * je...
Sans vouloir m’meler de tes cuillères privées, mais l’matin, enfin j’imagine, vous devez être à ramasser à la petite cuillère non ? Juste pour savoir ....
Réclame

Expressio seul continent sur le ouèbe où terrestres-extra louent focs
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 12h12 : Réclame Expressio seul continent sur le ouèbe où terrestre...
Alors là, mon Eureka d’amour, tu me flattes, hein ? Aller chercher la trirème du jour en utilisant l’idée originale de la réclame d’Expressio du pépé...
Bon : rien à voir avec l’expression du jour, ton orientation marine, là, hmmm ? Mais tu décroches la trirème quand même, parce que tu ouvres la fenêtre etc...

RÉCLAME :

Expressio, le seul site avec balcon et vue panoramique sur le bedeau du lac Ouillère
réponse à . Marcek le 17/04/2007 à 11h03 : Hermes, à lire la bande de loups phoques sur le site Expressio, je trouve...
Ou deux fins cuisiniers.
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 11h41 : ma femme et moi , adorons dormir en position de petites cuillères.* * je...
c’est vrai que s’endormir les fesses au chaud contre le ventre de son Homme, c’est fort agréable ! ... tu as bien dit : "DORMIR"  ? ...
tu ne penses pas du tout au dos de la cuillère, ta femme ne vient pas avec le dos de la cuillère se trémousser pour devenir des p’tites cuillères emboitées, comme dans le Kamasutra ?  cette page
D’accord avec toi encore un fois...la bonne cuisine demande de la délicatesse sinon, c’est du rata touillé à pleines louches...)
réponse à . cotentine le 17/04/2007 à 13h26 : c’est vrai que s’endormir les fesses au chaud contre le ventre de so...
Hum...tu me tentes, là !
Mais non, que vas-tu penser, je ne parlais que d’un poème sur le sujet des petites cuillères...
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 11h38 : je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site d’accord...
je suis entrée dans ce club de ouf, un peu par hasard et jusqu’à présent, j’aime ce que je lis. Pour une fois personne ne se prend la tête et surtout ne me prend la mienne (j’en ai encore besoin). Au moins ici je trouverai certainement du réconfort les jours où je suis à ramasser à la petite cuiller. Du moins je l’espère.
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 11h33 : Tu vireras ta cuti bien vite, t’en fais pas ! c’est juste pour ...
pas sûr que je vais virer ma cuti, mais si j’avais fait du latin, je pourrais le perdre. J’ai du mal, non pas à entrer sur le site mais à communiquer. On me parle de cookies bloqués. Les pauvres, avec un peu de café ça devrait mieux passer. Mais je ne vais pas en rester là pour autant.
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 13h16 : Alors là, mon Eureka d’amour, tu me flattes, hein ? Aller cher...
Là Arilam euuuh Amiral t’as vu j’en bafouilles !!

En fait je voulais raconter plus tard (après la réclame j’veux dire) l’histoire du mousaillon un peu fou loque, loufoque et ressemblant à un loup phoque, qu’avait poussé le bouchon un peu trop loin en termes de benêterie. Exaspéré, et voulant le secouer un peu, le capitaine au lieu de lui passer la corde (qu’il en avait très envie tellement le garçon était idiot) ou de le passer par dessus bord, histoire de l’occuper pas qu’il lui en fasse voir encore de toutes les couleurs, lui passa un seau et lui demanda, en y esspliquant qu’la mer étant très haute, d’en vider une partie pour la baisser un peu, et ce avec une cuillère. Les ordres consistaient à remplir le seau avec la cuillère d’un coté du rafiot et de la vider de l’autre. Le garçon omptembéra illico le àvozordramiral et se mit tout de suite à exécuter le travail. Quand en fin d’après midi, décidé de lever sa peine, le n’amiral s’aperçut qu’en fait le garçon n’a fait que transporter des seaux vides à chaque aller et retour, la mer étant restée au même niveau. Furieux, il lui interpela "Si tu ne t’y étais pris avec le dos de la cuillère, tu serais p’têt parvenu à faire quelque chose, andouille ! Demain tu recommenceras !". C’est qu’il était sérieux le chef du bord ! Le moussaillon, rouge de confusion, se confonda en excuses et de bafouiller "Faillait-il être bête Mon commandant, pour n’y avoir pas pensé ?" Et c’est ainsi que naquit notre expression "Qu’en n’y allant pas du dos de la cuillère on peut vider la mer" ! Est-il besoin d’en rajouter ?
Ouâlà ! Ouâla !
Merci, merci
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 15h18 : Là Arilam euuuh Amiral t’as vu j’en bafouilles !! En fa...
bravo ! belle démo ! y’a que Euréka pour avoir de telles trouvailles !
et même que ça rime avec ma gousse d’ail ! et que je n’y vais pas avec le dos de la cuillère, je la grignote entière, sur ton conseil et voilà, j’ai une haleine de phoque, juste à point pour vous rejoindre mes p’tits loups (phoques, of course*) 
* of course, ça me fait penser qu’il faut que je fasse mon pensum sur le thème : "course(s)" ... avant samedi prochain ! Je vais à ... Le Mans retrouver les copains/copines !!!
réponse à . tytoalba le 17/04/2007 à 14h40 : pas sûr que je vais virer ma cuti, mais si j’avais fait du latin, je...
Ca va viendre tu verras et tu prendras le pli !

Il m’en souvient t’un ami des miens qui a dit un jour, en nous entendant, une copine et moi, faire des fôtes d’ortaugrafe en parlant et lapsusser du genre à nous tous ici "moi qui vous côtoie pour améliorer un peu mon anglais avec vous deux, je crois que c’est mon français qui va en prendre un coup !". Et pas du dos de la cuillère j’vout’enprie...il a fini par être comme nous, le pôvre !
Vé-ri-di-que !! J’en ris encore quand ça s’évoque
réponse à . Elementaire le 17/04/2007 à 10h54 : Je m’inscris en faux pour toutes ces explications plus ou moins loufoques....
Bonjour mon cher Watson !

Tiens, un policier paru il y a dix ans :
"La petite écuyère a cafté" de Jean-Bernard Pouy aux éditions baleine
réponse à . cotentine le 17/04/2007 à 15h43 : bravo ! belle démo ! y’a que Euréka pour avoir de ...
Ma Cocottentine, mets de l’huiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiile ! Et pas avé le dos de la cuillère...

Et pi’ tu peux ne pas en parler du Le Mans steuplé...becoz je enrage de rage que j’y s’rai pas
Les Australiens n’y sont pas allés avec le dos de la louche :

cette page

suivi d’une cohorte de petites cuillers
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 15h18 : Là Arilam euuuh Amiral t’as vu j’en bafouilles !! En fa...
Bon, ben, pour cette explication historique de l’origine de l’expression du jour, comme je t’ai déjà décerné la trirème, hein ? Alors, je te donne... une clé de 12, tiens ! Hein, God, tu veux bien que j’en prenne une, dans la réserve ? C’est pour mon Eureka d’amour, qu’elle est si mignonne, en historienne de la Marine, hein ? Hein ?
réponse à . SyntaxTerror le 17/04/2007 à 15h57 : Les Australiens n’y sont pas allés avec le dos de la louche : ...
C’est tout ce qu’elles ont pour s’occuper, les pauvres scientifiques australiennes, à mesurer la demi-vie d’une cuiller à thé, depuis qu’elles ont percé, croient-elles, tous les mystères du slip kangourou...
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 16h08 : C’est tout ce qu’elles ont pour s’occuper, les pauvres scienti...
D’abord, la disponibilité des cuillers retentit sur la productivité des agents, ensuite on ne peut pas les accuser d’avoir quantifié le phénomène à la louche, ni avec le dos de la cuiller.
réponse à . God le 17/04/2007 à 10h59 : La postrophe y est, certes, mais les espaces qui l’entourent sont inutiles...
Accentué, accent tu restes!
Avé l’accent ?
LES M&Oelig;URS AUTRICHIENNES EN QUESTION : cette page.
Des chauds lapins, les jeunes de par chez toi, hein Filou ?
Ah qu’sent-tu hé, en n’y allant pas avé le dos d’la cuiller avé les accents sans accents ?
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 17h14 : Ah qu’sent-tu hé, en n’y allant pas avé le dos d&rsquo...
Moi, je parle le français sans accent, comme vous pouvez le lire dans cette phrase.
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 16h00 : Bon, ben, pour cette explication historique de l’origine de l’expres...
Ch’sais pas comment tu as fait pour dégoter une clé de 12.
À moins que ce soit une clé ordinaire, peut-être ! Pas la mienne à Double Turbo-Gravitateur Solaire Inversé (Satanique).
Je te rappelle que la mienne, la DTGSI(S), est passée par inadvertance et par la bouche d’égout et que c’est bien pour ça, d’ailleurs, que je me vois empêché de travailler sur l’éditeur de partoches.
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 17h19 : Moi, je parle le français sans accent, comme vous pouvez le lire dans cet...
Et moi le franssais je les cris sans accents ni cédilles ni rien. Quand je pense que God la donnée la lesson ce matin, il sera déssu. Ces ne pas y aller avé le dos de la louche, les fôtes là, mais sa sonne tout de maime bien alors hey naitilpas ?
réponse à . God le 17/04/2007 à 17h28 : Ch’sais pas comment tu as fait pour dégoter une clé de 12. &...
Et si je t’en bricole une, à valvule biconvexe extemporanéo-myriadique pur fruit, tu t’y recolles, à mon éditeur de partoche ?
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 17h36 : Et si je t’en bricole une, à valvule biconvexe extemporanéo-...
Alors je l’ai c’te clé ou pas ?
Faudrait accorder vos cuillères eeuuh vos clés euuh non, vos violons là les mecs !
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 17h43 : Alors je l’ai c’te clé ou pas ? Faudrait accorder vos cu...
Mais oui, tu l’as ! Simplement, la tienne est une clé de 12 tout ce qu’il y a de plus normal, que j’ai prise dans la caisse de bois, au fond de la cave à gauche, posée sur les fagots avé les boutanches de Madiran et de Cahors en dessous. Tu mords ? Le God, si on lui rangeait pas sa crèmerie de temps en temps, ce serait vite le boxon monstre, moi je dis.
Bon, God : dans la caisse en bois, y’en a encore une chiée plus quinze, de clés de 12...
Eddy Teur de Parthe-Oche
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 17h33 : Et moi le franssais je les cris sans accents ni cédilles ni rien. Quand j...
j’ai demandé une traduction anglaise automatique de ton message 51 à Google. Ca me semble une restitution assez fidèle, mais j’aimerais avoir ton avis, sachant que tu es une pro des traductions :

"And me I franssais them cries without accents neither cedillas nor nothing. When I think that God the data the lesson this morning, it will be déssu. These not there not to go avé the back of the ladle, fôtes there, but its does hey naitilpas sound maime very well then? "
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 17h36 : Et si je t’en bricole une, à valvule biconvexe extemporanéo-...
Tu penses bien que je l’ai déjà, celle-là !
Et je peux te garantir que ça le fait pas, pour l’éditeur de partoches.
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 18h04 : j’ai demandé une traduction anglaise automatique de ton message 51 ...
Simply mind-blowing, tremendous, marvelous, fantastic !! J’en reviens pas, c’est même plus mieux que je n’aurais fait vois-tu, y a pas photo. Et toi encore plus que lui d’avoir pensé à nous offrir cette merveille. Tu m’files l’adresse du traducteur qu’y faut pas aller avec le dos de la cuiller pour l’absolument féciliter. Quelle félicité !!
réponse à . tytoalba le 17/04/2007 à 11h03 : je ne comprends pas encore toutes les subtilités du site mais pour r&eacu...
Salut Tyto !
T’en a un chouette de pseudo, quoique qu’il m’effraie (des clochers) un peu !

euh ! alba alba ou guttata ! 
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 19h59 : Salut Tyto ! T’en a un chouette de pseudo, quoique qu’il m&rsqu...
bonsoir, hé oui malgré son nom de chouette-effraie, je suis tombée en amour pour cette bestiole si mignonne. Ce qui a provoqué chez mes proches une chasse aux diverses chouettes et hiboux de tout style. On appelle cela une collection. D’autres en ont une faite de cuillers, à chacun ses passions.
réponse à . <inconnu> le 17/04/2007 à 09h06 : Moi, j’ai déjà entendu dire : "ne pas y aller avec le d...
Bonjour Jeanloup, et bienvenue !
J’adore l’expression tordue que tu nous sers, elle n’est pas pillée des canetons !
Mon boss aurait dit que tu es passé à côté de la plaque en or !

Allez, bonne nuit à toussent !

Rrron-Hobbes
réponse à . tytoalba le 17/04/2007 à 20h50 : bonsoir, hé oui malgré son nom de chouette-effraie, je suis tomb&e...
Bonjour Josip Broz !
Sois la bienvenue et si ta collection de chouettes est chouette, c’est qu’elle n’est pas faite de cadavres qui m’effraient , mais bien de représentations de ces rapunes noctarces.
Au fait , le hibou à 100 degrés ? C’est l’angle droit qui bout à 90 ° si je ne m’amuse ?!

Hou-hou-Hobbes
réponse à . tytoalba le 17/04/2007 à 20h50 : bonsoir, hé oui malgré son nom de chouette-effraie, je suis tomb&e...
Moi aussi, j’aime bien la "Dame" blanche et si tu collectionnes Chouettes et hiboux, tu es une Huhulophiliste et pour ceux qui n’y vont pas avec le dos de la cuillère et collectionnent les Cuillères, ce sont des Cochliophilistes 
réponse à . God le 17/04/2007 à 18h11 : Tu penses bien que je l’ai déjà, celle-là ! Et j...
DAMNED ! ENCORE RATÉ !
réponse à . eureka le 17/04/2007 à 18h30 : Simply mind-blowing, tremendous, marvelous, fantastic !! J’en reviens...
c’est dans "les outils linguistiques Google" l’option traduction qui marche en copier-coller
(ceci dit, ces traducteurs ont fait un réél progrès depuis quelques années, même si...)
Pfffffffffff ! J’aurais dû pousser la porte en 2007 !
Qu’en ce temps-là, God paternait les p’tits nouveaux, guidant les menottes hésitantes : "Mets tes p’tits doigts là... Non, pas là ! Ici ! Voilà, c’est ça !" (#13)...
Que chirstian essspliquait patiemment et par le menu les subtilités du lieu (#21)...
Qu’on te vous proposait de choisir dans le tiroir du haut, les cuillers à dos rond ou celles à ventre creux...
Jourd’hui, c’est : « Démerd... Débrouille-toi Germaine, j’ai pas l’ temps.»
Mais non, ce n’est ni de la jalouseté, ni de la déprimitude, même si... non rien ! :&rsquo) :&rsquo) :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 28/06/2011 à 01h50 : Pfffffffffff ! J’aurais dû pousser la porte en 2007 ! Qu&...
Eh, oui, ma bonne Germaine, y a de l’eau qu’a coulé sous les ponts depuis ce temps béni ousque les gens y zavaient le temps..............Mainant, t’es dans le bain toute seule, comme une grande, sans te laisser aller à la jalouseté et/ou à la déprimitude......Tu vois, même le vocabulaire qu’a changé ! Désormais, faut pas y aller avec le dos de la cuillère......:&rsquo)
Le dos de la cuillère... et dans le bas du dos, c’est la raie culière, non ? 
Le grand Serge aurait pu chanter "raie culière pour un con"  
Restons gaulois ! 
Une petite ballade gougueulesque m’a ramenée à une autre page d’Expressio, celle concernant "en deux coups de cuiller à pot"et, cher God, m’a permis de découvrir une page ayant pompé direct et sans y aller avec le dos de la cuiller puisque intégralement sans mentionner sa source tes savantes explications de ladite expression. Cette horreur est sur cette page.
Ne pas y aller avec le ut de la cuiller...
D’accord. Restez donc ici, alors, j’irai moi même!
On comprend mieux en voyant cette image combien le dos de la cuillère peut être coupant (à condition de connaître deux mots d’anglais nez en moins).
réponse à . Rikske le 28/06/2011 à 07h33 : Le dos de la cuillère... et dans le bas du dos, c’est la raie culi&...
Toutafé, pour les hommes, les femmes, les enfants, les boeufs, les chèvres et les bonobos, sans oublier les chevaux de concours qui cumulent !
Mon stockage d’énergie ne fonctionnait pas, je l’ai eu dans le dos avec l’accu hier.
réponse à . momolala le 28/06/2011 à 08h30 : On comprend mieux en voyant cette image combien le dos de la cuillère peu...
L’ inscription semble sans appel. Mais je pense que si l’ on voulait se servir d’ une cuiller pour "frapper", son dos, légèrement convexe mais point trop, ferait moins mal que sa face concave, dont le rebord, pas très large, transmettrait toute la force de l’ agresseur sur une surface très faible.... Pour une masse donnée, on voit bien que les talons aiguille laissent des marques plus profondes que les baskets sur toute surface un peu meuble !
réponse à . file_au_logis le 28/06/2011 à 08h29 : Ne pas y aller avec le ut de la cuiller... D’accord. Restez donc ici, alor...
Bien vu!
réponse à . mitzi50 le 28/06/2011 à 09h03 : L’ inscription semble sans appel. Mais je pense que si l’ on voulait...
Pour une masse donnée, on voit bien que les talons aiguille laissent des marques plus profondes que les baskets sur toute surface un peu meuble !
Parce que tu danses en talons aiguilles sur les meubles, toi? D’habitude, c’est pieds nus sur les tables, pourtant...
réponse à . mitzi50 le 28/06/2011 à 09h03 : L’ inscription semble sans appel. Mais je pense que si l’ on voulait...
L’ inscription semble sans appel.
Un appeau, un appel, une appelle...
de la même façon que:
le beau, le bel, la belle
réponse à . mitzi50 le 28/06/2011 à 09h03 : L’ inscription semble sans appel. Mais je pense que si l’ on voulait...
pour "frapper", son dos, légèrement convexe
Quand on le frappe, son dos, c’est lui qu’on vexe, et pas seulement légèrement...
Je vais vous raconter une histoire vraie, quoique vieille pour moi de près de 40 ans.
Dans le château de Bruniquel (82), il y a un tout petit musée, avec des objets d’artisanat plus ou moins anciens.
Parmi eux, une étrange cuiller en bois, petite, ressemblant en plus petit aux cuillers à glace. La notice dit que cette cuiller servait aux barbiers, qui l’introduisaient dans la bouche des clients, à tendre la peau de la joue, pour faciliter le rasage au coupe-choux.
Et la notice ajoute, je m’en souviens très bien, "de là l’expression ne pas y aller avec le dos de la cuiller".
Ca vaut ce que ça vaut, mais pour moi c’est une des premières origines de mon intérêt pour l’histoire des expressions françaises
réponse à . deLassus le 28/06/2011 à 10h37 : Je vais vous raconter une histoire vraie, quoique vieille pour moi de prè...
C’est pour ça que je trouvais cette expression rasoir !
réponse à . file_au_logis le 28/06/2011 à 09h36 : Pour une masse donnée, on voit bien que les talons aiguille laissent des ...
Manque de bol ! Je ne sais pas danser. Sauf, à la rigueur, le slow, quand il y a énormément de monde et que personne ne peut identifier les pieds qui écrasent celui du partenaire....
réponse à . deLassus le 28/06/2011 à 10h37 : Je vais vous raconter une histoire vraie, quoique vieille pour moi de prè...
C’ est quasiment un dérivé de l’ oeuf à repriser les chaussettes... Mais qui reprise encore, de nos jours ?
réponse à . file_au_logis le 28/06/2011 à 09h40 : pour "frapper", son dos, légèrement convexeQuand on le frappe, son...
Et en argot, les "caves" sont tous cons ?
Si vous y allez avec le dos de la cuiller, emportez aussi le manche... ça peut être utile !
Le tennisman n’y allait pas avec le dos de la cuillère pour gagner les manches.
réponse à . Rikske le 28/06/2011 à 07h33 : Le dos de la cuillère... et dans le bas du dos, c’est la raie culi&...
...et dans le bas du dos, c’est la raie culière, non ?
Oserai-je dire que ta cuiller... elle a bon dos ? Non, je n’oserai pas... 
réponse à . file_au_logis le 17/04/2007 à 10h30 : Tout d’abord, bande de lourdeaux!, bonjour et bienvenue au petit nouveau, ...
Ne nous emballons pas, gageons que notre ami ne fait là que dénoncer, car il ne peut que savoir qu’au fond, quelqu’un qui n’y va pas avec le dos de la main morte n’a généralement pas inventé le fil à couper l’eau tiède...
réponse à . momolala le 28/06/2011 à 08h30 : On comprend mieux en voyant cette image combien le dos de la cuillère peu...
Voui,

"the cutting edge" veut aussi dire "le dernier cri", "le summum", "l’acmé".
J’adore ce dernier terme que j’associe toujours à Will E. Coyote.
C’est sûr que "bord coupant" pour une cuiller, ça peut surprendre.
Avez-vous déjà essayé de manger votre bonne soupe de légumes ou de poissons avec une cuillère (ou cuiller, c’est pareil) tenue à l’envers ou, autrement dit, avec le dos de la cuillère ?
non, effectivement.
Par contre je mange les petits pois avec le creux de la fourchette, et des parents anglais ne les mangent qu’en les écrasant sur le dos de la fourchette. Je n’ai jamais approfondi davantage cette différence fondamentale qui ne fait que renforcer le sentiment d’’incommunicabilité des êtres qui vous prend face à un anglais pour peu que vous n’en soyez pas un autre.
réponse à . chirstian le 28/06/2011 à 15h30 : Avez-vous déjà essayé de manger votre bonne soupe de l&eac...
les petits pois
Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour les anglais perfides goujats...
réponse à . mitzi50 le 28/06/2011 à 12h11 : C’ est quasiment un dérivé de l’ oeuf à reprise...
Moi ! Avec mon oeuf en bois. Blanc. Qui a des dos de cuillère tout autour. Dernier cri !
réponse à . SyntaxTerror le 28/06/2011 à 15h04 : Voui, "the cutting edge" veut aussi dire "le dernier cri", "le summum", "l&rsqu...
Extrême limite avant la chute, donc. Ce devait être une expression favorite de John Galliano ! Je suis encore moins calée en idioms qu’en expressions françaises, mon bon. Grâce à toi, je me coucherai moins ignorante ce soir.
réponse à . chirstian le 28/06/2011 à 15h30 : Avez-vous déjà essayé de manger votre bonne soupe de l&eac...
Il est vrai qu’un Anglais bien élevé ouvrira son oeuf à la coque avec le dos de la cuiller, alors qu’un Français y ira au couteau.
De quoi rallumer la guerre des oeufs de Gulliver que nous évoquions il y a peu.
La cuillère à absinthe est pleine de trous, c’est louche même de dos.
La cuillère a thé ne peut pas servir de cuillère à encens,
mais la cuillère à caviar fait très bien l’affaire avec les œufs.
La cuillère à melon n’est plus fabriquée à la demande des anti-racistes.
Finalement les seules qui y vont avec le dos de la cuillère, ce sont les cuillères musicales mais il manque l’éditeur de partoches pour apprécier. cette page
réponse à . mickeylange le 28/06/2011 à 17h09 : La cuillère à absinthe est pleine de trous, c’est louche m&e...
Et, là, on voit bien que ce brave homme y va avec le dos de la cuillère !!!!! 
Inspiré par un ciel COUVERT, le Baron Rouge, qui était à couteaux tirés avec l’ennemi, n’y allait pas avec le dos de la cuillère.
A cette page en voici une qui y va avec le dos de la cuiller.
réponse à . chirstian le 17/04/2007 à 09h24 : vous devez normalement vous êtes rendu compte qu’en la retournant, ...
Quand m'invitez-vous à dîner ?
Georges parle du dos dans plusieurs de ses textes

Je lui enseignai le moyen de bientôt faire fortune,
En bougeant l'endroit où le dos ressemble à la lune.


mais il n'est jamais question de cuiller ( ou cuillère )....

Peut être pourrait on suggérer que la péripatéticienne dont il est question ici officiait dans le Sud Ouest, qu'elle monta à la capitale après avoir gagné son billet de train en deux coups de cul hier à Pau........mais certain esprit chagrin dirait que c'est tiré par les couettes.....

Dis donc PierreLou, on s'est loupé de peu........On compte sur toi pour la café ?

Ad'taleur......
Tout savoir sur l'art de préparer votre absinthe

Une différence entre la version française et anglaise ? En anglais il faut de l'eau glacée mais pas en français. Une différence de goût entre nous.

Après avoir posé votre cuillère en équilibre sur le verre, vous y déposerez un sucre.
Versez ensuite délicatement l'eau sur celui-ci, qui fond alors doucement à travers la cuillère.

After pouring a measure of absinthe into a glass, rest the spoon across the rim. Place a sugar cube on top. Gently drip iced water on to the sugar, which will then slowly dissolve and flow through the absinthe spoon into the absinthe below.

(Nous disons ICE WATER au lieu de ICED WATER même si ce dernier est plus grammatical)
En avoir plein la cuillère=en avoir ras le bol, ha ha ha!
Je mets le couvert pour le café du matin et je vous laisse.........faites une place pour Blumoon
Deux nouveaux aujourd'hui !..........Mazette !

Allez Coyote, au pied pépère.........on y va !
réponse à . lalibellule1946 le 04/03/2015 à 03h13 : Tout savoir sur l'art de préparer votre absinthe Une différence e...
Une différence de goût entre nous

S'il n'y avait que ça............
Ne pas y aller avec le dos de la cuillère...
Je trouve que vous la chargez bien, cette pôvre cuillère! Qu'est-ce qu'elle vous a fait, d'abord? Hein? Laissez-la donc en paix, cette pôvre petite! C'est vrai quoi, elle a bon dos, cette cuillère...
réponse à . BOUBA le 04/03/2015 à 02h21 : Georges parle du dos dans plusieurs de ses textes Je lui enseignai le moyen de ...
mais il n'est jamais question de cuiller ( ou cuillère )..
Y'a déjà quelqu'jours que vous r'garde juste derrière la fenêtre mais là tu m'contrains à rugir réagir t'as oublier ça qui n'est pourtant pas un texte mineur (en existe -il?) ou peu connu.
Je devais me rendre à Hyères, mais le projet est tombé à l'eau; je l'ai eu dans le dos c'est cuit Hyères...
J'étais derrière lui et j'ai vu le dos de Cui hier...
L'euro aujourd'hui, l'écu hier...
DEVINETTE
Pourquoi les seigneurs ne donnaient que des petites cuillères à leurs serviteurs ?
Les femmes qui montent à cheval sont toutes naines. Pourquoi? Parce que ce sont des petites, eh!, cuiller!
Une bonne surprise ce matin.
Alors qu'il y a peu God nous donnait le sens de "orthodoxe" pour illustrer "pas très catholique", il ne s'est pas servi d'une fourchette pour nous parler du dos de la cuillère.
réponse à . joseta le 04/03/2015 à 09h25 : DEVINETTE Pourquoi les seigneurs ne donnaient que des petites cuillères &...
Réponse
- parce que c'étaient les cuillères 'des serfs'
réponse à . Elpepe le 17/04/2007 à 16h08 : C’est tout ce qu’elles ont pour s’occuper, les pauvres scienti...
Presque 10 ans après, l'article est toujours en ligne et est le douzième article le plus lu du BMJ !
- Tu vas me goûter ça ! un canard à cou vert...
- à couverts ? et comment tu vas le servir ?
- qu'ouvert...
- bon...tiens, on dirait que le ciel est couvert...
- Tu sais pourquoi les anges ne manquent pas de cuillères en hiver ? Parce que le ciel est couverts !
Moi, avec une cuillère, je m'y prends comme un manche...
Tiens, ce n'est pas l'explication que j'en avais. La cuiller à pot était un sabre d'abordage (qui a donné naissance à l'expression que tout le monde a bien vue). Pour s'entrainer, les marins ne frappaient pas avec le coté tranchant, mais le coté opposé, le dos. Celui qui n'y va pas avec le dos de la cuiller est donc celui qui ne prend aucune précaution pour ne pas blesser son adversaire.
Cette explication, pour satisfaisante qu'elle soit, n'est peut-être pas la bonne, et God va peut-être balader sa lanterne de ce coté-là afin d'éclairer la nôtre.  
DEVINETTE (rediffusion)
À quoi reconnaissent les indiens leur cuillère ?
- les indiens, 'qu'au manche'
Mince, je me suis trompé de site; je suis tombé sur les archives des blagues refusées de l'almanach Vermot.  
réponse à . joseta le 04/03/2015 à 13h11 : DEVINETTE (rediffusion) À quoi reconnaissent les indiens leur cuill&egrav...
... pour mettre dans leurs pots rouges ?
réponse à . Hacyran le 04/03/2015 à 11h25 : Tiens, ce n'est pas l'explication que j'en avais. La cuiller &agr...
La cuiller à pot était un sabre d'abordage
Reste à le prouver : voir le deuxième paragraphe d'Origine dans cette page.
Duneton parle d'"un sabre d'abordage que personne n'a vu".
réponse à . file_au_logis le 04/03/2015 à 09h34 : Les femmes qui montent à cheval sont toutes naines. Pourquoi? Parce que c...
D'après Wiki...Un tube cathodique est un tube à vide constitué d’un filament chauffé d'électrodes en forme de [i]lentilles trouées[|i] qui, soumises à une différence de potentiel (tension), créent un champ électrique accélérant les électrons.

Tu vois, en forme de lentilles trouées...ce qui nous rapproche de l'expression du jour, surtout aux cuillères trouées qui servent à laisser fondre doucement le sucre dans l'absinthe. Comme quoi, la science et l'art vont ensemble comme l'amour et le mariage chanté si bien par Frankie baby dans les années 50 si je ne me trompe.

Je profite de l'occasion pour signaler que - en anglais - électrique s'écrit avec un C à la place du QUE en français. Mais tu savais cela.

Ce que tu ne sais peut-être pas, c'est que l'article Wiki sur tube cathodique a besoin de sources et citations. Tu pourrais rendre service à Wiki maybe.

Mais s'il existe de nos jours un manque de personnel capable de s'occuper des tubes cathodiques...
T'as pas honte ?????  
... euh... nop ! ... point du tout !
... est-ce à cause 'qu'a t'as dit que' ça manquait de respect... comme pour les Redskins ? ... c'est pas comme le corps de police de Fergusson là... qui se fait un peu taper sur les doigts... et pas avec une cuillère là... plutôt avec un marteau de juge !
réponse à . Slepi le 04/03/2015 à 17h37 : ... euh... nop ! ... point du tout ! ... est-ce à cause 'q...
Mais calme-toi.   veut dire que je plaisante.
réponse à . Hacyran le 04/03/2015 à 14h34 : Mince, je me suis trompé de site; je suis tombé sur les archives d...
Tu as raison.
C'est probablement pour ça que les participants d'aujourd'hui ne sont pas les mêmes que ceux de 2007.
... fiou ! ... au moins je passerai pas sous les fourchettes caudines !
réponse à . Slepi le 04/03/2015 à 19h17 : ... fiou ! ... au moins je passerai pas sous les fourchettes caudines ...

Et pour rester dans les métaphores du temps des Romains, moi je m'en lave les mains...de la vaisselle je veux dire...pas mal d'utensiles se sont accumulés depuis ce matin, un tas de cuillères, et puis tu viens d'ajouter des fourchettes...pour ne pas parler des pots rouges...  
réponse à . lalibellule1946 le 04/03/2015 à 16h26 : D'après Wiki...Un tube cathodique est un tube à vide constitu&eacu...
Je t'y reprends! Non, le sucre ne fond pas, pas même dans l'absinthe. Le sucre se dissout. Et, comme dirait Fernand Raynaud, le sucre à dix sous, c'est pas cher!
réponse à . lalibellule1946 le 04/03/2015 à 20h48 : Et pour rester dans les métaphores du temps des Romains, moi je m'e...
... eh bien... restons Romains :
"Labor omnia vincit improbus" et pis
"De gustibus et coloribus non disputandum" ! (Larousse).
réponse à . mickeylange le 04/03/2015 à 19h00 : Tu as raison. C'est probablement pour ça que les participants d...
Un p'tit bonjour en passant... et toi et à tous.
C'est probablement...'' Mais facile de retrouver l'esprit d'antan, le temps des cotentine, quasimodo, etc. Suffit que les participants de 2007 reviennent au lieu de ''déplorer'' l'aujourd'hui ! Bien souvent, on les a appelés... Sont restés sourds à nos demandes...
Ne nous accable pas si on ne sait pas faire aussi bien...
À demain... ou pas... 
réponse à . deLassus le 04/03/2015 à 16h00 : La cuiller à pot était un sabre d'abordageReste à le prouve...
De fait, bien qu'on trouve de nombreuses reproductions ou originaux d'un "sabre d'abordage du premier Empire appelé cuiller à pot", et dont la coquille ressemble plus à un bol qu'à une cuillère, je ne trouve aucune trace de cet intitulé sur Gallica. Je range donc cet explication dans la très longue liste des origines plus que douteuses.
Dont acte. Merci.  :)
réponse à . DiwanC le 05/03/2015 à 01h04 : Un p'tit bonjour en passant... et toi et à tous. C'est probablement...'' ...
Désolé, je ne comptais pas déclencher une joute entre anciens et nouveaux (non, je ne suis pas Jean-Jacques Goldman). D'autant que, bien que les contributions des lecteurs ne soient pas modérées, cette page arrive à conserver une certaine tenue. Il faudrait juste faire attention à ne pas confondre "commentaires" et "réseaux sociaux". Sans animosité. 
réponse à . Hacyran le 05/03/2015 à 09h49 : Désolé, je ne comptais pas déclencher une joute entre ancie...
Guerre des anciens et des modernes ? Non ! Quoique ... avec les 540 ans de Lange... 
Quant aux ''réseaux sociaux"... tu ne pourras empêcher les réflexions joyeuses et autres commentaires personnels qui font le charme de ce site !
C'est bien que tu sois reviendu. 
Bonsoir,
reste une expression espagnole qui figurerait dignement sur votre liste : "No dejar títere con cabeza" (Déquiller toutes les marionnettes à la foire ==> Tout mettre sens dessus-dessous).
Bien à vous.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Ne pas y aller avec le dos de la cuillère » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?