Sans tambour ni trompette - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Sans tambour ni trompette

Discrètement, secrètement, sans bruit.

Origine

Vous pouvez toujours essayer de jouer du tambour ou de la trompette sans vous faire repérer ou sans déranger vos voisins, vous n'y arriverez pas, sauf si vous êtes dans un colloque de sourds.

Car, comme tous les instruments de musique (on oublie les modernes et électroniques sur lesquels on peut brancher un casque), ces deux-là sont bruyants.
Subséquemment, et pour peu que vous ne vous éclatiez pas le tibia sur le coin de la table basse (ce qui provoquerait immédiatement une danse du scalp peu discrète) ou ne fassiez pas tomber le vase Ming de l'hôte, lorsque vous vous eclipsez d'un endroit, d'une soirée barbante, sans tambour ni trompette, c'est que vous le faites secrètement, de façon à ne pas vous faire remarquer.

Autrefois, les troupes militaires partant à l'assaut de l'adversaire étaient accompagnées de musiciens, tambours et trompettes principalement, chargés de donner du baume au coeur à ceux qui partaient à l'abattoir.
En cas de mauvaise fortune, la retraite pouvait aussi être accompagnée par ce qui restait des musiciens. Mais lorsque la troupe devait décamper le plus discrètement possible, il va de soi qu'il était hors de question d'ajouter du bruit à celui des mouvements. Dans ce cas, les soldats partaient sans tambour ni trompette.

Venue du monde militaire en 1650, mais précédée un peu avant par "sans trompette et sans tambour", cette expression s'est généralisée à toute action effectuée discrètement ou secrètement.

Exemple

« (…) après-demain par télégramme vous serez rappelée à Bourges que vous regagnerez sans tambour ni trompette le même soir. »
Marcel Jouhandeau - Chaminadour, Contes brefs - 1934

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sans tambour ni trompette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Yn ddistaw bachAu petit silence
Allemagnede Ohne Sang und KlangSans chant ni son
États-Unisen Without fanfareSans fanfare
Espérantoeo Sentamatame, senfanfareSans tamtam, sans fanfare
Espagnees Sin pena ni gloriaSans peine et sans gloire
Espagnees Sin bombo y platillosSans grosse caisse et cymbales
Espagnees Sin alharacasSans grands mouvements
Espagnees Como quien no quiere la cosaComme qui ne veut pas la chose
Italieit In sordinaEn sourdine
Italieit Senza infamia e senza lodeSans infamie et sans louange
Italieit Senza far rumoreSans faire de bruit
Italieit Alla chetichellaEn douce
Pays-Basnl Met de stille tromAvec le tambour silencieux
Belgique (Flandre)nl Zonder toeters of bellenSans cornes ou sonnettes
Belgique (Flandre)nl Zonder veel tralalaSans beaucoup de tralala
Portugalpt Como quem não quer a coisaComme si on n'en voulait pas
Roumaniero Fără surle și trâmbițeSans zurnas et trompettes

Vos commentaires
Quel sera le comble de notre éditeur de zizique ?
- Arriver sans tambour ni trompette...

Il le fera un jour, il le fera !
réponse à . eureka le 03/06/2009 à 00h28 : Quel sera le comble de notre éditeur de zizique ? - Arriver sans tam...
à part la muzique, c’est quoi le/la/les/zizique. Est-ce qu’on en mange? Comme du jésuite?
Je pintchoune...et comme y’a pas grand monde je repars sans tambour ni trompette....
:-l
( c’est où le petit trait qui fait la bouche neutre ???? )
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 06h11 : Je pintchoune...et comme y’a pas grand monde je repars sans tambour ni tro...
sur mon clavier tu fais une barre horizontale pour la bouche neutre en appuyant sur Alt Gr et le 1 du clavier alpha. Yaka demander. Sur la touche 1, se trouvent deux petits traits l’un au-dessus de l’autre.
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 06h11 : Je pintchoune...et comme y’a pas grand monde je repars sans tambour ni tro...
Va donc voir le mode d’emploi, juste au-desssus de la première contrib. Tu y trouveras tous les secrets, enseignés par Le Pépé (quand il allait encore bien, qu’il n’imitait pas encore le loup et ne voulait pas encore prendre tout le monde sur le quai, en public, devant tout le monde) et moi-même.
Tu y verras de quoi dessiner tous tes émoticones préférés, tu y verras comme écrire en couleur, y mettre des textes en citations, et beaucoup d’autres astuces. Bonne lecture.
Dans l’exemple du jour, nous lisons:
après-demain par télégramme vous serez rappelée à Bourges que vous regagnerez sans tambour ni trompette le même soir.

Il faut quand même ajouter que c’est ce que le futur petit roi de Bourges dit à Jeanne, jeune Lorraine à l’oreille fine, quand elle le rencontra pour la première fois.
réponse à . tytoalba le 03/06/2009 à 07h11 : sur mon clavier tu fais une barre horizontale pour la bouche neutre en appuyant...
Pour y arriver, not’ Lulette doit avoir de sacré longs bras, tu ne crois pas? De chez elle, taper sur ton clavier...
La musique de chambre se joue sans tambour ni trompette.
J’avais entendu dire que les tambours et les trompettes sur un champs de bataille, avaient pour but de couvrir les cris et gémissements des soldats blessés qui "refroidissaient" l’ardeur de ceux qui ne l’étaient pas encore. De même que les uniformes rouges dissimulaient les taches de sang. Sont malins les mirlitaires !
réponse à . momolala le 03/06/2009 à 07h34 : La musique de chambre se joue sans tambour ni trompette....
Une petite pompette quand même... non ?
Sans tambour ni tapette, était la revendication du syndicat des lavandière dans leur lutte contre le développement de la machine à laver.
réponse à . file_au_logis le 03/06/2009 à 07h17 : Pour y arriver, not’ Lulette doit avoir de sacré longs bras, tu ne ...
Pfffffffff, c’est petit. Je me suis mal expresionnée. Bien sûr que c’est sur son clavier qu’elle doit trouver les touches. Mais dis-donc toi, malgré le mode d’emploi, trouver la (les) touches qui permettent de faire  ou n’a pas été évident pour moi. Alors ! Alors ! Qui c’est qui mérite le prix de la meilleure info à ce sujet . Mmmmhhhhhh ? Va, je ne te hais point. 
Bien le bonjour à madame que j’ai eu le plaisir de rencontrer.

Et bonne journée à tout le monde.
Wiki donne un autre sens un peu différent à cette expression:

- sans tambour ni trompette : secrètement, sans faire de bruit.
Cela se dit surtout d’un homme qui part ainsi pour ne pas payer ce qu’il doit ou pour fuir un danger.

En Grèce, la trompette alors appelée salpinx était considérée comme une discipline olympique. On y trouvait trois épreuves : le son le plus fort (avec le plus de décibels), le son portant le plus loin, et le son le plus aigu.
J’ai entendu, en attendant mon tour, à la porte du salon rose, l’amiral chanter (sans éditeur de partoche) Haaa rejoue moizan de la trompetttttttte....
Lors d’une soirée, un jeune auteur besogneux s’approcha de Sacha Guitry et lui demanda timidement de bien vouloir lire le manuscrit de la pièce qu’il avait écrite et de lui suggérer un titre.
Sacha lui demanda:
-"Voyons mon jeune ami, y a t ’il des tambours dans votre oeuvre ?"
l’autre interloqué:
-"Heu, non maître"
-"Bien, bien.....Et des trompettes ?....y a t il des trompettes ?"
l’autre complètement perdu:
-"Non plus..mais.."
-"Alors appellez la "sans tambour ni trompettes"
trompe sent masturbation
permettons masturbation
bite transmettra poumons (fausse manip ?)
amants imbu protesteront

Ana trompette
réponse à . momolala le 03/06/2009 à 07h34 : La musique de chambre se joue sans tambour ni trompette....
Il ne faut pas confondre la musique symphonique et la musique de chambre avec la musique de salle de bains, dite aussi musique siphonique.
Pour la musique de chambre, un instrument-phare : le bandonéon ! C’te couennerie...
réponse à . mickeylange le 03/06/2009 à 08h24 : Wiki donne un autre sens un peu différent à cette expression: - s...
un homme qui part ainsi pour ne pas payer ce qu’il doit
C’est d’ailleurs pourquoi il choisit alors comme instrument une cloche de bois, réputée très silencieuse.
réponse à . mickeylange le 03/06/2009 à 08h28 : J’ai entendu, en attendant mon tour, à la porte du salon rose, l&rs...
Tagadagada veux-tu souffler dans ma trompêêêêteu
dododododo mi sol do ré ré do ré miiiiiiiiiiiiiii do
réponse à . God le 03/06/2009 à 09h38 : Il ne faut pas confondre la musique symphonique et la musique de chambre avec la...
Tu t’en es siphonné combien derrière la cravate, depuis ce matin -quel site !-, God ?
réponse à . tytoalba le 03/06/2009 à 07h53 : Pfffffffff, c’est petit. Je me suis mal expresionnée. Bien sû...
Bah! Il y a autant de clavier que d’utilisateurs, sans compter Bernard. Alors, là, hein?
Va donc voir l’anthologie d’expressio.fr, où nous avons débattu de longues heures durant des différents claviers, sans trouver de dénominateur commun. Même pas une fraction d’icelui non plus, d’ailleurs...

Non, je ne te hais point, moi aussi.
La bise
réponse à . chirstian le 03/06/2009 à 08h40 : trompe sent masturbation permettons masturbation bite transmettra poumons (fauss...
Mr Bossuet, ton tram tapine !
Turbin : mon totem trépassa.
RN : ton Isetta tombe sur Pam.

Anna Police
je n’aime pas que le patron pète
car je ne trouve pas l’odeur du patron bonne.
(anonyme. attribué à Karl Marx mais non prouvé)
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 11h11 : Mr Bossuet, ton tram tapine ! Turbin : mon totem trépassa. RN&n...
RN : ton Isetta tombe sur Pam.

Je viens de l’interroger, tu sais ce quel te dit mon Isetta ?
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 09h43 : Pour la musique de chambre, un instrument-phare : le bandonéon ...
un instrument-phare : le bandonéon

La célèbre Fernande Néon, la copine de Félicie ?

Lulu
réponse à . mickeylange le 03/06/2009 à 11h46 : RN : ton Isetta tombe sur Pam. Je viens de l’interroger, tu sais ce q...
Isetta sœur ?
L’hymne d’Expressio n’est point sans tambour ni trompette. Dès que God aura finalisé l’éditeur de partoche, tu pourras t’en chatouiller les tympans, rien qu’en cliquant sur le trombone de 12 (qui pour l’instant est en attente de l’edp).
Autrefois, les troupes militaires partant à l’assaut de l’adversaire étaient accompagnées de musiciens, tambours et trompettes principalement, chargés de donner du baume au cœur à ceux qui partaient à l’abattoir.

Et effrayer l’adversaire !
J’ai pour souvenir le défilé des cornemuses à Lorient d’ il y a 3 ans ou le bagad "Ronsed mor (hippocampe)" de Locoal Mendon(56), accompagné de la Batterie-Fanfare de Peillac a descendu le "cours de la Bôve"* en musique ! Les poils de mes bras s’horripilaient tellement le son était puissant.
J’imaginais les troupes écossaises déchirant les lambeaux de brumes précédées de ces musiciens. la peur devait faire une partie du travail !

* sur la vidéo, c’est le Cours de Chazelles
réponse à . Emeu29 le 03/06/2009 à 13h54 : Autrefois, les troupes militaires partant à l’assaut de l’adv...
Si faire la guerre, c’est faire l’hélicon, mainant...
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 14h01 : Si faire la guerre, c’est faire l’hélicon, mainant......
Satan Bush un coin !
Et Staline, il en jouait pas bien, de l’orgue ? Hmmm ? Tous des musiciens, ces grands hommes, moi je dis.
réponse à . mickeylange le 03/06/2009 à 08h24 : Wiki donne un autre sens un peu différent à cette expression: - s...
En Grèce, la trompette alors appelée salpinx était considérée comme une discipline olympique.

De nos jours, ce sont les trompes utérines qu’on appelle salpinx, je suis étonné que personne ici n’ait revendiqué la médaille d’or.
réponse à . chirstian le 03/06/2009 à 11h38 : je n’aime pas que le patron pète car je ne trouve pas l’odeur...
Revendiqué (à tort, si je comprends bien, par Thierry Hasard) :

[02:23.84]Un soir Roger rencontra Joséphine, il lui dit c’que vous êtes mignonne

[02:30.87]Vous êtes belle comme une speakerine, venez chez moi j’vous jouerai du trombone
réponse à . SyntaxTerror le 03/06/2009 à 15h49 : En Grèce, la trompette alors appelée salpinx était consid&e...
T’inquiètes, j’avais bien pensé à la salpinxite, mais la haute tenue morale de ce site m’a induit à la retenue... Maintenant que tu as commencé, je peux ! 
[]

Essai sur un Azerty français.
réponse à . SyntaxTerror le 03/06/2009 à 15h49 : En Grèce, la trompette alors appelée salpinx était consid&e...
C ’était la médaille des Prix Cognac-Jay d’autrefois qui récompensaient les poules pondeuses méritantes telles que définies par l’Académie Française sur cette page.
réponse à . Emeu29 le 03/06/2009 à 13h54 : Autrefois, les troupes militaires partant à l’assaut de l’adv...
Devrait-on dire "filer à l’écossaise" quand on part sans faire de bruit ?
réponse à . SyntaxTerror le 03/06/2009 à 15h49 : En Grèce, la trompette alors appelée salpinx était consid&e...
Nan nan nan... Fallope ne passera pas !
Je vois qu’en 2005 vous aviez traité l’expression : Filer à l’anglaise.
Le:...23 juin 2005 et que Cotentine en avait des synonimes!!!!!!!!!!!!
Et bé...cotcot! 
Tabouret vient de l’ancienne forme de tambour, tabour, à cause de leur forme commune, ce qui n’empêche pas le tambour de désigner à la fois l’instrument et la brute qui tape dessus sans qu’il n’y ait forcément rapport de forme. Une trompette n’est qu’une petite trompe, souvent confondue avec les cornets qui constituent presque une famille d’instruments à eux seuls. Petite trompe dont, fallopes ou pas, nos compagnes sont équipées d’une paire (c’est pas moi qui ai commencé, je vais me retirer sur la pointe des pieds sans tambours ni trompettes, bientôt), laquelle paire parfois ligaturée, ce qui est déconseillé aux joueurs de trompe, trompettes ou cornets qui ne pourraient plus sortir un ut, russe ou pas de leurs instruments. Aucune des sourdines utilisées par les musiciens n’est adaptée aux trompes de nos compagnes pour modérer l’expression parfois débordante de leur enthousiasme, pas plus que l’usage des embouchures des mêmes instruments dont le rôle est pourtant bien de créer des vibrations, n’est conseillé pour le déclencher. Les musiciens des sections « cuivre » utilisent des spéculums pour déboucher leurs instruments, notamment les jeunes trompinettes qui attrapent facilement des salpingites.
réponse à . Rikske le 03/06/2009 à 15h58 : T’inquiètes, j’avais bien pensé à la salpinxite...
j’avais bien pensé à la salpinxite
que tu confondrais pas avec la mygomatose, des fois ?
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 18h15 : Tabouret vient de l’ancienne forme de tambour, tabour, à cause de l...
Aucune des sourdines utilisées par les musiciens n’est adaptée aux trompes de nos compagnes
J’ai essayé de mettre un stérilet dans les ouïes d’un violon : ça marche pas.
pour modérer l’expression parfois débordante de leur enthousiasme
Si : un baillon. Avec ce que tu veux.
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 18h20 : Aucune des sourdines utilisées par les musiciens n’est adapté...
Tu l’as mis enceinte ?
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 18h20 : Aucune des sourdines utilisées par les musiciens n’est adapté...
On pourrait tenter le triangle à la place du stérilet, pas dans les ouïes d’un violon, évidemment.
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 18h29 : On pourrait tenter le triangle à la place du stérilet, pas dans le...
aux Bermudes ?
Oui, et en stéréo : deux fois sans ouate.
Une mammouth capote pour l’hélicon
Des jumeaux ? /slurp quel archer archet !!!
Ils ressemblent à qui les jumeaux, au violon ou au stérilet ?
Bon à deux mains les d’jeunes je vais à Nice.
Alors là, je suis" partition" veut ,à mon" cor" défendant, je vous mets à tous des bonnes" notes"! Passez à la "caisse"! A ceux qui font qu’expressio existe, je souhaite une "violon" court
et tant" piano" détracteurs....
réponse à . mickeylange le 03/06/2009 à 18h42 : Des jumeaux ? /slurp quel archer archet !!! Ils ressemblent à q...
Haowww ! A very Nice evening, touillou.
enceinte... stéréo... deux fois sans ouate... Tu mords, là ?
Bon, ça y est, God : sont tous barrés en catimini, tu vas pouvoir travailler peinard aux tessitures et aux timbres des cuivres et des percussions de l’edp.
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 19h39 : Bon, ça y est, God : sont tous barrés en catimini, tu vas pou...
La plupart de musichiens et chiennes ne parlent plus depuis longtemps d’éditeur de partitions ni même de toches mais de touzes. Il travaille à quoi, God? Il se réserverait pas l’expérimentation au-delà du nécessaire et peut-être même du raisonnable de sa merveille qui serait fin prête depuis des millénaires mais qui lui offrirait un terrain de jeu infini? Et s’il n’était ni prêteur ni partageur, God?
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 21h44 : La plupart de musichiens et chiennes ne parlent plus depuis longtemps d’&e...
Ah ben non, tu prends le train en marche, il faudrait que tu relises tout depuis octobre 2006 : je suis à l’origine de la demande d’un éditeur de partoche à God. Ça existe, j’en ai un ! Et ça permet d’écrire, comme son nom l’indique, des partitions musicales. Avec le mien, j’ai 64 voix (64 instruments différents, si tu préfères), soit de quoi écrire non seulement n’importe quelle symphonie, mais aussi de la restituer. Un orchestre complet à portée de souris.
Ainsi, j’ai composé l’hymne d’Expressio, et en ai co-écrit les paroles avec Momolala. Hymne que nous avons chanté pour la première fois à la "Convention toulonnaise du 31 juillet 2008 15h32", avec God (et Godess), Momolala, Cocotte, Sagesse (et Juju), Mickey, BB et moi.
Sachant que God est ingénieur programmeur, que je suis marin ET musicien, ceci explique cela : l’éditeur de partoche d’Expressio est devenu un serpent de mer, au même titre que le phare, la clé de 12 ou la colle de samedi et j’en passe... 
Cela dit, si tu veux écouter l’hymne (en attendant l’edp), tu demandes mon canal 12 à God et je te l’enverrai. Mais ce serait tellement plus simple de cliquer sur le trombone, hein !
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 22h28 : Ah ben non, tu prends le train en marche, il faudrait que tu relises tout depuis...
Des éditeurs de part..., il en existe plein sur le marché. En notation américaine et en notation traditionnelle européenne... Tous les musiciens, arrangeurs, compositeurs en usent largement!
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 23h02 : Des éditeurs de part..., il en existe plein sur le marché. En nota...
Oui. Encore faut-il avoir le matos qui fait bien, derrière. Les chipset-son intégrés à la carte-mère de la plupart des ordinateurs grand public sont à la musique ce que le vin du Postillon est au Château Margaux.
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 23h10 : Oui. Encore faut-il avoir le matos qui fait bien, derrière. Les chipset-s...
Aucune idée de ce qu’est un chipset-son... Mais j’ai cru comprendre que les musicos créent des "brouillons" sur ordi (mac avec logiciel idoine) et passent ensuite s’ils en ont les moyens à l’enregistrement que je n’ose plus qualifier de traditionnel tant il y a d’électronique dans les studios... Le logiciel nouveau l’Elpégod ou Godpépé, sur un pc de moyenne gamme fera-t-il mieux que Seiji Ozawa dirigeant ... l’orchestre que tu veux ou bien d’Orchestrer Bach en ...Slam ?
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 23h23 : Aucune idée de ce qu’est un chipset-son... Mais j’ai cru comp...
Un chipset-son, c’est un petit circuit électronique de la carte-mère qui s’occupe de traiter le son. Pour avoir un son de qualité, il faut utiliser une carte-son-fille, dont les circuits sont autrement élaborés et les possibilités bien plus grandes, en entrée/sortie, avec mixage possible etc... Et c’est le programme (l’éditeur de partoche, donc) qui la pilote, lorsque tu écris de la musique. Bien entendu, Windows sait aussi s’en servir, mais au millième de ses possibilités.
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 23h31 : Un chipset-son, c’est un petit circuit électronique de la carte-m&e...
Bien sûr que je me fais l’avocat du diable... Il sera donc absurde de passer dix ans de sa vie à apprendre les techniques, disons composition, harmonie, contrepoint, puis tout au long de sa vie les travailler au moins deux heures par jour pour être le plus grand de tous les compositeurs et le prouver au monde entier tout seul, face à un clavier AZERTYU... J’aime moins les disques que j’avais tant aimés en vynile te que j’ai rachetés en numérique. La question que je me, te pose, un éditeur de Part... de meilleur qualité que ce qui existe sur le marché ce-jour, a-t-il un avenir?
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 23h49 : Bien sûr que je me fais l’avocat du diable... Il sera donc absurde d...
Ah ben oui ! Les logiciels et matos professionnels sont indispensables, au même titre que l’apprentissage de la musique et de l’harmonie d’ailleurs. Tu pourrais donner le meilleur traitement de texte à quelqu’un qui ne sait pas écrire...
Mais, la musique étudiée, tu peux composer pour tout un orchestre, le faire répéter autant de fois que tu veux, rajouter des instruments, en enlever, modifier la partoche de chacun... cet orchestre-là ne dort jamais plus que toi. C’est tout de même pratique ! Et ça réclame moins d’organisation que de devoir réunir des instrumentistes, tu n’as pas besoin d’une salle de répétitions, tu sais jouer de tous les instruments à toi seul... Bref : maintenant qu’on a ça, on ne peut pas plus s’en passer que d’un téléphone, un ordinateur ou un réfrigérateur !
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 00h01 : Ah ben oui ! Les logiciels et matos professionnels sont indispensables, au ...
Je suis évidemment d’accord avec toi...Faut-il tout de suite couper les mains de tous les jeunes violonistes que forment, et plutôt bien, les conservatoires, et qui n’auront d’autre débouchés que de former les générations futures de violonistes qui n’auront plus aucun autre débouché que de former des violonistes chômeurs?
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 00h10 : Je suis évidemment d’accord avec toi...Faut-il tout de suite couper...
Mon instrument de base est le violon, étudié pendant sept années à l’école des Beaux-Arts d’Alger. Trop jeune pour entrer au conservatoire, en arrivant en Métropole en 62, j’en ai profité pour ne pas m’inscrire à celui du Mans, ce que ma sœur a fait, mais elle avait déjà son premier prix d’Alger. Elle a fait Le Mans, puis Paris, étudié un an au Canada, avant d’entamer une carrière de violoniste professionnelle dans plusieurs grands orchestres internationaux. Métier de chien ! La musique, c’est bien, mais il ne faut pas en faire sa profession. Je parle de la musique classique, la variété est une toute autre histoire, avec du bon et de la soupe. Beaucoup de soupe...
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 00h20 : Mon instrument de base est le violon, étudié pendant sept ann&eacu...
Il y a disons quelques années, j’assurais en même temps et sur les mêmes terrains la commercialisation et la logistique des prestations de Salvatore Adamo, un vrai type bien, et de Pierre Henry ( La messe du temps présent), un type plus difficile. J’ ai aussi balladé (plus tard) des opérettes... Il y a encore pire que le sort des musiciens, celui des danseuses.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 00h29 : Il y a disons quelques années, j’assurais en même temps et su...
Bien fait pour leurs pieds ! A faire des pointes tout le temps, elles ont les articulations des orteils nazebroques. Il faudrait prévenir Sarko... :&rsquo)
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 00h35 : Bien fait pour leurs pieds ! A faire des pointes tout le temps, elles ont l...
Nazebroques pas que des orteils, cassées de partout dès la mi-saison si elles doivent danser cinq ou six french cancans by week, misérablement payées, malades à l’idée de prendre vingt grammes, et pour la plupart (toutes celles qui n’ont pas la capacité de devenir prof), terrorisées devant un avenir plus que sombre, dès la trentaine atteinte, par la concurrence de plus fraîches, pas moins bien formées, et plutôt plus que moins prêtes à tout pour se voir garantir d’un coup, si j’ose dire, le mimimum de cachets nécessaires pour bénéficier un an du statut d’intermittente. Danseuses, sauf une sur mille peut-être, rament très dur sur les trirèmes du spectacle.
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 00h57 : Nazebroques pas que des orteils, cassées de partout dès la mi-sais...
Oui, je sais ça. Mais je garde des souvenirs impérissables des Beaux-Arts. Pour me rendre au cours de solfège ou de violon, je passais par un long couloir où s’ouvrait, à gauche, la salle de dessin. Là où les étudiants dessinaient des nus, à partir de modèles, mieux qu’HoubaHOBBES dans la salle de coloriage du phare. Tu penses si je me rinçais l’œil, en passant ! Les premières femmes que j’ai vues nues ! Visions volées... J’avais sept ans, mais pas que mon violon sous le bras !
God, qu’elles étaient belles ! C’est peut-être de là que je tiens cet amour des femmes ? Va-t’en savoir...
réponse à . Elpepe le 04/06/2009 à 01h12 : Oui, je sais ça. Mais je garde des souvenirs impérissables des Bea...
J’ai un copain, contrebassiste connu, qui raconte que lorsqu’il jouit contre sa grand-mère, le concert est réussi
réponse à . <inconnu> le 04/06/2009 à 01h32 : J’ai un copain, contrebassiste connu, qui raconte que lorsqu’il joui...
Bon, eh bien, cette contrib est un excellent chiffre pour tirer... ma révérence, et m’en aller au lit sans tambour ni trompette, hein ?
A demain, pour encore des travaux d’Hercule sur Expressio...
réponse à . Elpepe le 03/06/2009 à 18h58 : Haowww ! A very Nice evening, touillou. enceinte... stéréo......
Ben oui j’avais compris, tu amplifies là !
réponse à . <inconnu> le 03/06/2009 à 18h49 : Alors là, je suis" partition" veut ,à mon" cor" défendant, ...
J’adore quand tu nous le dis de cette manière 
Bonjour,

Quand j’ étais à l’Athénée, en Belgique, vers les années1958 (Exposition de BRUXELLES), un de mes amis avait rédigé un poème. Il s’ inquiétait de trouver un titre à son œuvre
Un condisciple lui demanda :
’ Parles-tu de tambours?’
’Non’
’Parles-tu de trompettes?(
(Non’
’Alors, intitule-le : ’sans tambour ni trompette’
C’ est simple,non?

PS : en lisant les commentaires, ce que je n’avais pas fait, je vois qu’il y avait déjà la même plaisanterie, de Sacha GUITRY : voir commentaire n°15. Qui a copié l’autre? Sacha ou mon ami?
Bonne journée.
Ben voui, j’ai déjà fait mention de cette anecdote. Ainsi elle est vraie.
On attribue tellement de choses aux gens célèbres et qui parfois sont fausses.
réponse à . BOUBA le 02/07/2012 à 05h35 : Ben voui, j’ai déjà fait mention de cette anecdote. Ainsi el...
Rassure-toi, parfois on attribue des choses vraies à des gens célèbres qui sont faux !
Aujourd’hui, c’est la Saint-Martinien.
Bonne fête à tous les Martiens ! cette page

La devise des Martiens :
Trompette-de-la-mort
Et tambour-major
Les Anglais disent: Filer à l’indienne
Comme les amérindiens... essentiellement.

Qui pourrait fournir des équivalents ?
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 09h15 : Les Anglais disent: Filer à l’indienne Comme les amérindiens...
En file indienne –> à la queue-leu-leu, à la file, l’un derrière l’autre, à la file indienne.

Par contre "filer à l’anglaise" devient "filer à la française" en Angleterre.
Il sortait du VIOLON, où il avait passé quelque temps à cause de ce fichu poignon de la CAISSE... et où on avait même voulu lui faire l’APPEAU. Il sortait sans TAMBOUR, ni TROMPETTE, et si je ne me TROMPE, PIANO, PIANO...Soudain, il entendit sonner un CARILLON, regarda sa montre et se dit: ’ FLÛTE, il est déjà CITHARE? Suis-je CLOCHE? Je suis libre à prèsent! C’est dans la MUSETTE!’. Alors malgré la douleur aux pieds que lui produisaient ses CORS, il prit le raccourci par le HAUTBOIS, il était pressé de regagner son foyer, où sa femme, malgré l’absence, ne lui aurait sûrement pas planté les CORNES!
réponse à . joseta le 02/07/2012 à 09h49 : Il sortait du VIOLON, où il avait passé quelque temps à cau...
... malgré son sexaphone pour que la situation reste clarinette.
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 09h15 : Les Anglais disent: Filer à l’indienne Comme les amérindiens...
Et les eunuques filent à l’anglaise: ils n’ont pas d’instrument. 
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 09h53 : ... malgré son sexaphone pour que la situation reste clarinette....
Je NOTE, pour pouvoir LYRE.
Point d’orgue : dans la fanfare des hommes-grenouilles, il jouait du tuba.
"Nach Frankreich zogen zwei Grenadier
Die waren in Russland gefangen.... Ce texte de Heinrich Heine, mis en musique par Robert Schumann, commence, en effet, sans tambour ni trompette. La retraite de Russie fut calamiteuse... Mais la dernière strophe (ou le dernier couplet...) "Dann reitet mein Kaiser wohl über mein Grab
Viel Schwerter klirren une blitzen
Dann steig ich gewaffnet hervor aus dem Grab -
Den Kaiser, den Kaiser zu schützen
est clamée haut et fort aussi bien par le piano que le chanteur... sur une mélodie ressemblant fort à... notre Marseillaise, ce qui était volontaire.
(pour les non-germanistes, je traduis cette dernière : Alors l’ empereur chevauchera au-dessus de ma tombe, nombre d’ épées étincelleront et retentiront - le me lèverai, tout armé, du tombeau - pour protéger l’ Empereur, l’ Empereur"). Il faut dire que Heine admirait Napoléon (au début tout du moins) et vécut en France. Il y est même enterré....
Voilà comment on fait d’ une débâcle calamiteuse un chant de gloire ! (pour notre plus grands bonheur... enfin, pour le mien !)
S’efforçant d’être discrets comme le recommandait God, furent une fois de plus étourdissants les voisins du dessus !

Dis Momo - toi et tous les autres, savante Syanne, tendre Houbba, Dan-bleu du Danube, et tous les sages et les fous des jours enfouis - quand reviendras-tu ?
Dis ! au moins le sais-tu ?
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère...
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus !
merci Barbara

Et aujourd’hui, ça continue ! Tambourinant dans la soufflette ou sifflotant sur le tambourin les Expressionautes s’expriment dans un assourdissant silence !
réponse à . DiwanC le 02/07/2012 à 11h18 : S’efforçant d’être discrets comme le recommandait God, ...
Oui! Je rends hommage à Germaine, Momo, Syanne, Horizondelle etc. avec tambour et trompette, car ’des si belles s’honorent’.
réponse à . joseta le 02/07/2012 à 12h25 : Oui! Je rends hommage à Germaine, Momo, Syanne, Horizondelle etc. avec ta...
Merci... mais vous en êtes un autre ! 
Germaine
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 09h15 : Les Anglais disent: Filer à l’indienne Comme les amérindiens...
Les Anglais disent; Filer à l’indienne

Quand ils parlent du tissu fabriqué à Madras.
Quand il s’agit de s’éclipser discrètement, ils disent "to take French leave", comme l’indique Mintaka un peu plus haut.
réponse à . mitzi50 le 02/07/2012 à 11h02 : "Nach Frankreich zogen zwei Grenadier Die waren in Russland gefangen.... Ce text...
Voilà comment on fait d’ une débâcle calamiteuse un chant de gloire !
Moi qui ai eu le bonheur (!) de servir un an dans les chasseurs zàpied, j’y ai appris que la plus grande cérémonie est le souvenir de la bataille de Sidi-Brahim (23-26 septembre 1845) pendant la quelle un colonel incompétent a envoyé au massacre 390 chasseurs (11 ont survécu). Ce fait d’armes est célébré, entre autres, par une marche militaire cette page.
Pour les musiciens, c’est cadencé à 140 pas par minute, les chasseurs étant recrutés parmi les "gens de petite taille", ils devaient marcher à cette cadence pour suivre le pas redoublé d’infanterie (90 bpm)

Au fait, les chasseurs n’ont ni tambours ni trompettes, ils ont des cors. Ce qui sert à la chasse n’a rien à voir, c’est une trompe.
Ne pas confondre non plus avec le cor de postillon qui sert de symbole à beaucoup de services postaux (sauf en France où c’est un pigeon voyageur).
réponse à . SyntaxTerror le 02/07/2012 à 16h02 : Voilà comment on fait d’ une débâcle calamiteuse un ch...
les chasseurs n’ont ni tambours ni trompettes, ils ont des cors
A marcher à cette vitesse, ce doit être des cors aux pieds !
sans tambour ni trompette

Une expression à 5 balles ?

Une troupe militaire qui s’en va sans un tambour et sans une trompette, c’est un peu léger en terme de fanfare !
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 09h37 : En file indienne –> à la queue-leu-leu, à la file, l’un de...
Par contre "filer à l’anglaise" devient "filer à la française" en Angleterre.
En plus, il existe l’expression "prendre des ris à l’irlandaise" qui désigne le fait de donner des coups de couteau dans la voile pour l’aider à se déchirer et diminuer ainsi l’action du vent lors de tempêtes particulièrement violentes où l’on est dépassé par les événements.
Les Anglo-Saxons ne se privent pas d’employer le terme "prendre des ris à la française".
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 17h32 : Par contre "filer à l’anglaise" devient "filer à la fran&cce...
Et si les ris ont la foi(e), ce sont des ris dévôts.
réponse à . <inconnu> le 02/07/2012 à 17h32 : Par contre "filer à l’anglaise" devient "filer à la fran&cce...
lors de tempêtes particulièrement violentes où l’on est dépassé par les événements.

On dit alors sans tampette ni trombour.
réponse à . DiwanC le 02/07/2012 à 11h18 : S’efforçant d’être discrets comme le recommandait God, ...
Pour Diwan la nostalgique, de la part de Syanne (plus fervente que savante) :
versions sans tambour ni trompette, mais avec accordéon à cette page ou piano à cette page

(la seconde a ma préférence, mais la reprise québécoise n’est pas mal non plus.)
« Sans tambour ni trompette  »
Expression interdite pour Louis de Funés dans cette page.
Karina, Monika et la chienne russe à la plage.
- Regarde comme je me lance à l’EAU KARINA!
- Ton plongeon, c’est de l’ART MONIKA! Tiens, comme elle a sauté avec toi, j’envoie la BALLE À LAÏKA, elle aime en jouer; c’est sa LUTTE dans l’eau...
Pluie battante sur le tambour, tambour battant sous la pluie.
Ras-le-bol.
Je suis parti sur la pointe des pieds, je reviens sans tambour ni trompette.
Avec nos 37°C à l’ombre, pour l’instant, ce serait plutôt des trempettes qu’il nous faudrait...
réponse à . file_au_logis le 02/07/2012 à 21h57 : Je suis parti sur la pointe des pieds, je reviens sans tambour ni trompette. Ave...
Viens à Paris ! Avec un 25 max, on se demande où est l’été...
réponse à . syanne le 02/07/2012 à 19h34 : Pour Diwan la nostalgique, de la part de Syanne (plus fervente que savante) ...
Quelle belle surprise que celle de ta visite Syanne !  A très, très bientôt n’est-ce pas ?
réponse à . SyntaxTerror le 02/07/2012 à 16h02 : Voilà comment on fait d’ une débâcle calamiteuse un ch...
Oh, je crois que nous avons notre lot d’ incompétents... Il n’ y a qu’ à se souvenir de l’ offensive du Chemin des Dames en 1917, tellement mal préparée, et tellement stupide du point de vue stratégique. Nivelle avait repris une idée de Joffre, mais avait laissé tout le temps aux allemands de conforter leurs positions, sur les crêtes... Cela devait durer 2 jours et dura des semaines. Cet échec se transforma en "semi-victoire" après que Nivelle ait été relevé de ses fonctions et envoyé... en Algérie. Pétain le remplaça. Mais, sur l’ ensemble des camps en présence, les pertes seront de 500.000 hommes au moins, et entraînèrent le début des mutineries en France. Pétain, dont on doit tout de même saluer la façon dont il tenta toujours de limiter les pertes humaines inutiles, fit en sorte que sur plus de 3700 hommes passés en conseil de guerre, 49 seulement furent fusillés. A mon avis, c’ étaient 49 de trop. Avec ou sans tambours....
Devinette et réponse
- Pourquoi quand j’écris ’sans tambour ni trompette’, on voit quatre instruments de musique?

- Parce que, en haut, à droite, y’a deux trombonnes!
réponse à . mitzi50 le 03/07/2012 à 09h44 : Oh, je crois que nous avons notre lot d’ incompétents... Il n&rsquo...
Les généraux incompétents modernes s’appellent les financiers, les capitalistes. Ils sacrifient le bien-avoir et le bien-être des gens sur l’autel de leur modèle socio-économique, mais en pure perte : leur modèle est une chimère non viable qui porte les germes de son auto-destruction et qui leur pétera à la gueule quand les gens se révolteront.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Sans tambour ni trompette » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?