Se mettre la rate au court-bouillon

Se faire du souci.

Origine

Voilà une expression sur laquelle il existe peu d'informations.
Elle semble récente (XXe siècle) et, si un de ses éléments a fait l'objet d'un titre de San-Antonio, "la rate au court-bouillon" en 1965 (Lien externe), l'expression elle-même se trouve en 1970 dans "la méthode à Mimile - l'argot sans peine" d'Alphonse Boudard et Etienne Luc.

Elle est à mettre en parallèle avec les mauvais traitements qu'on peut infliger à son propre corps lorsqu'on se fait du souci, comme dans les expressions de même sens "se faire du mauvais sang" ou bien on "se faire de la bile".
Alors rien n'interdit d'imaginer une forme d'auto-torture consistant, parmi de nombreuses autres possibles, à mettre notre pauvre rate à cuire au court-bouillon.

Est-ce que cette locution vient de l'image amusante du titre du premier ouvrage cité, ou bien a-t-elle des racines plus anciennes, nul ne semble le savoir.

Exemple

« Et Mamdani, qui n’entendait que pouic dans l’art de la conversation quand il avait la tête farcie par le gris de Médéa, de se mélanger les pinceaux, de se mettre la rate au court-bouillon, de beugler à nouveau ou de pleurer à chaudes larmes. Il ne savait plus où donner de la tête et de la voix. »
Abdourahman A. Waberi - Les soleils d’Azwaw

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se mettre la rate au court-bouillon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar Y shak m'sarnouIl détruit ses intestins
Angleterreen To worry oneself sickS'inquiéter/ se soucier à être malade
États-Unisen To have a cowAvoir une vache
Angleterreen To be all hot and botheredÊtre tout chaud et inquiet (Se faire du souci/mauvais sang)
Espagnees Quemarse la sangreSe brûler le sang
Espagnees Hacerce mala sangreSe faire du mauvais sang
Italieit Mangiarsi / Rodersi el fegatoSe manger / Se ronger le foie
Italie (Sicile)it PigghiarasìllaS'en prendre à... (quelqu'un ou quelque chose)

Vos commentaires
Un p’tit bordé touille-houx, Claudiiiiiiiiiiiiiiine !
Bon, les gosses : Pépé va continuer à lire les aventures de Jean Bulot, « Capitaine Tempête » à bord des Abeille Languedoc et Abeille Flandre, remorqueurs de haute mer, qui a même porté secours à son ami Olivier de Kersauzon. C’est donc grâce à lui qu’on peut toujours entendre –et lire- ce marin, disciple d’Eric Tabarly, au langage si fleuri, qu’est ODK…
Au lit, les mains sur la rate !
hé oui, bonn’anniv’ Claudine ! et te fais pas d’bile, même si God évoque l’auto-torture !

Momo, Euréka et p’t’être d’autres, comme moi, on ne risque plus de s’en faire de la bile ! plus de vésicule !
mais la "rate", c’est aut’ chose ! Elle a sans doute (et même sûrement) un rôle important dans l’organisme, mais elle empêche de courir vite ! Ne dit-on pas "courir comme un ’dératé’ ?" 
Etymologiquement, le mot vient du néerlandais médiéval qui signifie : gâteau de miel. Ce n’est pourtant qu’un organe mou de la taille d’un poing, pesant 200 grammes et qui capte aussi bien les germes que les cellules vieillies ou dégénérées et en assure ensuite l’élimination. (pas de rapport avec le miel !) Y’a pas de "mauvais sang" à se faire avec elle, puisqu’elle passe son temps à purifier le sang !
mettre la rate au court-bouillon...
Laissez-moi rire... Bien sûr, que cette expression vient de la marine,mille sabords, tonerre de Brest!

D’abord, à l’origine, il y avait deux expressions:
- mettre à la baille: mettre à l’eau, pour un nouveau navire en cours de construction. Et quand il s’agit d’un petit navire, qui n’avait ja-, ja-, jamais navigé, on dit: "mettre au baillon" (ce qui ne veut pas dire taire l’événement)
- mettre en rade: s’arrêter, mettre à l’ancre, en avant du port.
NOOOON; PP, ne me contredis pas!

Alors, quand un très petit navire, ayant été mis à l’eau, est directement conduit en rade, mais juste à la sortie du port, on dit qu’il est mis en rade au court-baillon.
Cette expression a ensuite légèrement évolué vers: mettre en rade au court-bouillon, peut-être parce qu’elle est ainsi devenue plus facile à prononcer, ou alors, parce que certains a(r)mateurs se sont gourés dans les calculs (aux reins) des coûts et ont donc ainsi pris un bouillon. Allez savoir...

Puis - comme on sait que les marins ont une belle descente - cette expression est devenue ce qu’elle est aujourd’hui:
mettre la rate au court-bouillon, faisant ainsi référence (masquée) au foie en éponge de certains d’entre eux...
NOOOOON, PP, ne me contredis pas!
bon anniversaire, Claudiiiiiiiiiiiiiiine!
Permets-moi, avec Marceeeeeeeeel, de t’offrir cyrrhose six roses....
réponse à . file_au_logis le 05/06/2007 à 07h36 : mettre la rate au court-bouillon... Laissez-moi rire... Bien sûr, que cett...
C’est malin ! Si je te décerne la trirème du jour maintenant, Yannou va gueuler aux petits-pois, comme quoi il y aurait collusion entre nous, trafic d’influence, abus et recel de bien sociaux et tout le toutim ! Mais il ne peut pas comprendre, car il n’a pas l’esprit marin, comme toi... 
Bon, faut que j’en fasse des tonnes pour Cotentine, moi, maintenant. Attends, je vais chercher mon café...
Marceeeeeeeeeeel ! Tu aurais quand même pu me le servir !
- La marâtre bottée suture Couillon
- Où mettre notre sac turbo ? Alleluia !
- Moll, ce baratineur, te soule au trot
- Tel court au boulot : la trirème nase...
- La soubrette nue couille à mort, rat !
- Truc à la mouette : loin, le tas bourré
- Le bosco rature la motte à un treuil
- Le moule-burnes carotte lia ta tour
- Ciel ! Le Sultan tatoué bourre à mort !
- Lerin, le tabac à rouler est tout mou
- Le bel amour torsu, ça tient la route ?
- Lu, élu, rata à tout le moins ce Robert
- Un tout a motorisé la cruelle Berta
- Certes, un roi mate tout le bal, Raoul !
- Ils ont tué Moab ! Croûte-leur la rate !
- Tuamotu : il est réel, au balcon rétro
- Monstre au tel cœur raté : au billot !
- La mobilette court, sa roue rate l’un
- Caton SARL : mule, bourri et alouette
- Monsieur Turat cota la belle outre

(à suivre)

Anna Gramme
Et quand on se met la rate au court-bouillon, les rats quittent le navire, morts de trouille.

Bon anniversaire, Claudine !
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 07h52 : - La marâtre bottée suture Couillon - Où mettre notre sac tu...
Je suis le plus souvent muette devant tes anagrammes qui m’épatent ! Relire la page d’hier m’a dilaté la rate puisque c’est, dit-on, ce qui permet la manifestation de la joie.

Ce sera sûrement le cas aujourd’hui encore où je ne ferai que passer, le temps de souhaiter à Claudine un anniversaire jubilatoire !
Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre la rate au court-bouillon et souhaiteraient changer d’auto-torture. Ils peuvent, au choix :
se bouffer le nez, se casser le cul, se moucher du pied, se faire des cheveux, se battre les flancs, se fouler les pouces, se mordre la langue, se mettre du cœur au ventre, se fourrer le doigt dans l’œil et s’en mordre les doigts, suer sang et eau, se ronger le foie, se les mordre et se les rouler, se tuer à la tâche et, bien sûr, tendre l’autre joue.
réponse à . momolala le 05/06/2007 à 08h36 : Je suis le plus souvent muette devant tes anagrammes qui m’épatent&...
Tu prends l’expression du jour, tu l’écris (en capitales) dans ton éditeur de texte préféré, et puis tu mélanges les lettres pour composer autre chose. La recette n’est pas bien compliquée...
réponse à . syanne le 05/06/2007 à 08h49 : Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre l...
là je dis bravo !
je n’avais jamais réalisé le nombre d’expressions qui touchent au corps
Les San Antoniolâtres ne manqueront pas de faire remarquer le rapprochement entre deux titres de Frédéric Dard : "La rate au court-bouillon" et "du mouron à se faire".
Ni d’en conseiller la lecture, voire la relecture...
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 08h57 : là je dis bravo ! je n’avais jamais réalisé le ...
On ne consulte pas Expressio que pour toucher des corps... Aux pieds ! 
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 01h26 : hé oui, bonn’anniv’ Claudine ! et te fais pas d’bi...
bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à jamais de vésicule. Cela fait plus de 20 ans que je m’en passe ( et des meilleures). On peut donc vivre sans vésicule (vive la mobilité) mais pas sans foie (ni loi).
On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de réservoir au sang, elle absorbe le trop et le restitue quand besoin est. Elle fabrique des globules sanguins blancs et rouges et détruit ceux qui sont malades ou trop vieux (Sniffffffff, c’est toujours les vieux qui trinquent).

Bon anniversaire à Claudine
réponse à . tytoalba le 05/06/2007 à 09h17 : bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à ja...
Rassure-nous : tu gesticules encore, sans vésicule ? Que ma pauvre Eureka d’amour, on n’entend plus guère sa blablation, qui tant nous dit "latte la ratte"...
Car, comme Filou, elle a aussi l’esprit marin, Eureka : elle ne tolère aucun rongeur sur la trirème d’Expressio.
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 00h12 : Un p’tit bordé touille-houx, Claudiiiiiiiiiiiiiiine ! Bon, les...
Merci Elpepe. Je ne me mets pas la rate au court-bouillon parce que j’ai un an de plus. C’est la vie !
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 00h12 : Un p’tit bordé touille-houx, Claudiiiiiiiiiiiiiiine ! Bon, les...
Merci Cotentine. Tu me rassures. J’ai encore ma rate, donc je pourrai éliminer mes cellules vieillies et dégénérées Ce qui me permettra d’arriver en assez bon état à mon prochain anniversaire, un chiffre rond !!!.
Je vous remercie tous. Au cas où j’aurais des difficultés à revenir car l’orage n’est pas loin et je vais débrancher. Je t’embrasse.
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 10h06 : Merci Elpepe. Je ne me mets pas la rate au court-bouillon parce que j’ai u...
29 ? 39 ? Bon, j’arrête là mon questionnement, sinon on arrivera très vite à des dérapages salaces...
Pas confondre : rate au court-bouillon et tare au bourre-couillon
réponse à . syanne le 05/06/2007 à 08h49 : Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre l...
"Ils peuvent, au choix :
se bouffer le nez, se casser le cul, se moucher du pied, se faire des cheveux, se battre les flancs, se fouler les pouces, se mordre la langue, se mettre du cœur au ventre, se fourrer le doigt dans l’œil et s’en mordre les doigts, suer sang et eau, se ronger le foie, se les mordre et se les rouler, se tuer à la tâche et, bien sûr, tendre l’autre joue."

Exactement les plaidoiries dans les cas de divorce. Après l’Amour, les tourments !
Il y a un peu souvent de mauvaise… « foie », faut le cuire, euh faut le dire…

Je branche Claudine : allo ? allo ? Bon anniversaire avec ou sans rage...
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 01h26 : hé oui, bonn’anniv’ Claudine ! et te fais pas d’bi...
"Ce n’est pourtant qu’un organe mou de la taille d’un poing, pesant 200 grammes et qui capte "

J’en ai marre qu’on parle sexe ici tout le temps... Il serait important de faire des pauses d’une heure parfois Cotentine... 
C’est vrai ça, avec le mien, je capte grandes ondes et p’tites ondes. Pas de doutes, l’antenne est trop grande. Au départ, je communiquais avec les routiers et la Cibi embarquée mais j’ai cessé : marre de dire "t’es où ?".
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 07h50 : C’est malin ! Si je te décerne la trirème du jour maint...
Je pense que « Filobato » cherche à voguer gratis en plus de collectionner les médailles qu’il s’empresse de revendre sur e.baie. Je sais, je l’y ai vu !!!!
Ah ah, tu ne le savais ça qu’il se fichait en fait des honneurs, médailles et autres récompenses en forme d’ancre. Il est temps de le dire, Filo est intéressé par ton potentiel et pis c’est tout ! C’est vot’vie privée… On n’a pas à commenter ce qui vous rapproche. M’ouais, quand même hein, Filo, ça se trouve, il veut passer sa retraite à Rouperoux pour se gaver de rillettes qui vont lui bouffer la rate… Faut le calmer, ça donnera plus de chances aux autres de décrocher la 3M !
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h25 : "Ce n’est pourtant qu’un organe mou de la taille d’un poing, p...
Yankee Alpha November, ici Echo Lima Papa. je suis par 48° 01’ Nord et 0° 13’ Est. Me recevez-vous ?
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 11h42 : Yankee Alpha November, ici Echo Lima Papa. je suis par 48° 01’ Nord et...
Ouais. Dis, je t’ai attendu hier soir au Disko, dans la baie de Baffin. Chisrtian est pas encore rentré ? Je commence à comprendre, c’est pourtant Dave qu’on devait jeter à l’ours polaire en cas d’attaque... !!! (voir commentaires 50 et 47 ; Pendre la crémaillère).

Perso, responsable mais coupable sur ce coup-là ! 
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h34 : Je pense que « Filobato » cherche à voguer gratis e...
Mes belles trirèmes en chocolat, dorées à l’or fin, sont revendues par Filou en Autriche pour du massif (alpin), conformément à nos accords secrets. Et on se fait ainsi des coucougnettes forgées dans le même métal.

RÉCLAME :

Expressio : le site où on s’enrichit tous les jours
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h47 : Ouais. Dis, je t’ai attendu hier soir au Disko, dans la baie de Baffin. Ch...
Ah non ! Pas les ours ! Pas Chirstian ! Chirstian...
Charlie Hotel Roméo, répondez. Over.
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 11h48 : Mes belles trirèmes en chocolat, dorées à l’or fin, s...
C’est devenu très intime entre vous. Je le savais qu’il fallait coucher pour l’obtenir.
C’est un aveu queue ça. Par contre aller faire ça en Autriche, dans les massifs, un peu loin quand même... Si c’est filmé, le titre sera "Trirèmeator" ; ben oui, forcément... On délocalise sec, à ce que j’vois...
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 08h57 : là je dis bravo ! je n’avais jamais réalisé le ...
« je n’avais jamais réalisé le nombre d’expressions qui touchent au corps »

Le corps a lui seul est une expression de la grâce… Ce à quoi, on peut lui adjoindre un bras armé : Adonis qui est devenu Aldo de Nice. Si tu le connais celui-là, tu vivras des heures inoubliables, faites d’expressions toutes à la queue leu leu.
Faut aimer la salade niçoise en même temps et laisser tomber un peu la pipérade...
Bises. 
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 11h52 : Ah non ! Pas les ours ! Pas Chirstian ! Chirstian... Charlie Hote...
Pauvre Lui ! Anus horribilis ! La seule retombée intéressante après être passé dans les pattes d’un ours, c’est qu’il sera Griffé notre Chirstian, la classe quand même non ?
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h54 : C’est devenu très intime entre vous. Je le savais qu’il falla...
Jaloux ! Oh, que c’est pas beau, ça ! Bon, allez, médite cette pensée du jour :
Si Socrate se dilate, c’est qu’il est repu. Té !
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 12h00 : Pauvre Lui ! Anus horribilis ! La seule retombée intéres...
Anus horribilis
Annus.
Cicéron
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 12h01 : Jaloux ! Oh, que c’est pas beau, ça ! Bon, allez, m&eacut...
Evidemment, lorsqu’on est expert dans l’art d’accoucher les esprits, on est expert dans la dilatation… ce qui lui a sans doute valu quelques problèmes à force de dilater des p’tits jeunes… Vrai, pas vrai, posons la question à Chirstian dès retour avec ou sans son Ours.
A l’origine : oui ! Avec le temps... c’est comme les vieux joints ça, ça se dilate tellement...
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 09h13 : On ne consulte pas Expressio que pour toucher des corps... Aux pieds ! ...
des corps (tège) de pieds (paquet) et de rates en court bouillon
beurk...
réponse à . tytoalba le 05/06/2007 à 09h17 : bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à ja...
"bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à jamais de vésicule/ On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de réservoir au sang, elle absorbe le trop et le restitue quand besoin est/ globules sanguins blancs et rouges et détruit ceux qui sont malades ou trop vieux"

On termine sa vie en kilt ? Euh en kit parfois... De toutes façons, Les z’organes n’ont jamais eu bonne presse, vu que ça filtre trop.

Bienvenue au club suggère des soins à la carte, je ne veux pas être membre associé d’un cercle ou les autres seraient en eux dissociés... Qui a dit qu’il faut arriver au complet au paradis ? Quoique, on peut avancer un accident de crémaillère... ou une rencontre avec un ours polaire... 

Hier, c’était Rôtisserie. Aujourd’hui : Boucherie ! Demain ???
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 12h09 : A l’origine : oui ! Avec le temps... c’est comme les vieux...
Si tu as besoin de resserrer ta rondelle (ce qui semble être le cas), il y a une caisse de clés de 12, posée sur les fagots, dans la cave... Tu t’en souviens, au moins ? 
ah parce que tu trouves que quand le cor pus, il est plein de grâce ???
ja pa vu le brice/aldo de nice tellement, ja pa voulu perdre mon temps
et je préfère une bonne pipérade, le dimanche matin au petit déj’, en terrasse au soleil qu’une salade niçoise. désolée
bisezossi
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 12h13 : des corps (tège) de pieds (paquet) et de rates en court bouillon beurk......
Délicieux, tu veux dire ! Allez, bon appétit à tous.
Marceeeeeeeeeeel !
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 12h19 : Si tu as besoin de resserrer ta rondelle (ce qui semble être le cas), il y...
Je n’ai pas de Vis de forme même hélicoïdale.
Mon céans inspire le recueillement et non l’installation d’une billetterie.

La caisse est à la cave ? Ah, c’est toi qui t’en est servie en dernier ? 
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 12h20 : ah parce que tu trouves que quand le cor pus, il est plein de grâce ?...
Ouais, ben, ce n’est pas gentil ça parce que ça donne envie de débarquer en force chez toi pour déguster le plat… Tous, nous viendrons un dimanche matin, tu verras… P’têt qu’on peut mettre des rillettes dans la piperade ? Bonne ou mauvaise idée ?
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 08h55 : Tu prends l’expression du jour, tu l’écris (en capitales) dan...
t’as vu Momo ... fastoche ! même si ça ne signifie pas toujours quelque chose ...
RESTRUCTURATION AME ALLEE BOULOT
EAU LA RESTRUCTURATION BELLE MOTO !
LOTUS OUI, BRACELET-MONTRE -> LAUREAT
SALUT, BRACELET-MONTRE ! (ELU ROI AOUT)
ARBORICULTURE AUTOMNE = LE SOL ETAT ?
ARBORICULTURE, ANE MATELOT ELU SOT !
MUTUALITE, ETRE SON COLLABORATEUR
ETAT MORUE INSULTE COLLABORATEUR
COLLABORATEUR, MULET, TON ESTUAIRE …
COLLABORATEUR NATUREL SI MOUETTE
SI, EN TETE … LA, COLLABORATEUR MOURUT
SOT COLLABORATEUR MUTILE UNE RATE
TRUITE + MOULE = SANTE COLLABORATEUR
OU EST LE COLLABORATEUR MARIN TETU ??    
Joyeux anniversaire à Claudiiiiiiine,
et félicitations aux anagrammeurs 
Avant tout Bon Anniversaire à Cloclo pour ses t’neuvans iiiiiiiiiiii
qu’elle est ben cool de pas s’mett’ la rate au court bouillon pour une pige de plus et qu’c’est pas monnaie courante chez les meufs !

Bonjour bonjour mes amis, j’ai rate-é quelque chose ?
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 12h44 : t’as vu Momo ... fastoche ! même si ça ne signifie pas t...
Et de deux champions sur ce merveilleux site ! Chirstian et Peinard sont au bouillon dans cette catégorie en ce moment. Tu as donc raison de te lancer : court et rate-rappe-les !
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 01h26 : hé oui, bonn’anniv’ Claudine ! et te fais pas d’bi...
Courir comme des dératés ouais j’veux bien ....mais avec des ratés quand même
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 12h18 : "bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à j...
Je ne sais pas chez toi, mais chez moi c’est déjà charcuterie :
Charcuterie d’Auvergne
Jambon Ibérique
Véritable jambon persillé
Fabricants de charcuterie

Gougueule anticipe donc !

Ma mère faisait de succulentissimes rates de boeuf farcies et rôties au four jusqu’à ce que la vache folle nous en prive. Depuis elles sont revenues sur marché, et pas au court-bouillon, mais maman ne se souvient plus comment elle les faisait. C’est ça, l’art, unique, tant que demeure la mémoire de l’artiste !
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 14h00 : Avant tout Bon Anniversaire à Cloclo pour ses t’neuvans iiiiiiiii...
Merci Eureka. Tu sais j’ai passé l’âge de m’en faire pour ça. On peut dire que Good m’a gâté avec l’expression du jour. Ca aurait pu être pire, par exemple : passer l’arme à gauche ou filer du mauvais coton ou encore sucer les pissenlits par la racine.  
C’est bien sympa cette idée de souhaiter les anniversaires, ça fait chaud au coeur.
Merci à tous : File au logis, Syanne, Momo, Tytoalba, Yannou Jonayla, je vous embrasse tous de tout coeur.
réponse à . momolala le 05/06/2007 à 14h27 : Je ne sais pas chez toi, mais chez moi c’est déjà charcuteri...
Toi, tu as rencontré un charcutier célibataire ou alors, tu t’entraînes à quelque chose... 
bon, j’avais trop de travail ce matin : couru comme un dératé.
Quelques pistes : chez les rats l’expression signifie que la rate va passer à la casserole.
Chez les croisés, elle évoque Godefroy, le court brouillon (parce qu’il était petit et pas très net).
Plus sérieusement le rappel de la légende selon laquelle on desséchait la rate des coureurs avec une décoction de prêle pour améliorer leur performance (courir comme un dératé). Mais y a t-il un rapport demande Bouillon ? Cours lui réponds-je !
Sur un site Canadien je lis cette explication : " la cuisson au court-bouillon est une cuisson très lente. Donc, se cuire la rate au court-bouillon reviendrait à s’imposer une auto-torture particulièrement longue..."
Sur un autre je lis que "le grand court-bouillon " en argot désigne la mer (non, non, c’est juste pour causer).
Bon j’y retourne. Pardon si tout cela a déjà été dit, j’ai lu en diagonale.

PS je suis admirationnatif devant les productions anagramiques. D’autant que (hasard, ou coïncidence troublante) les phrases utilisent les mêmes lettres dans un autre sens. Si, si ! J’en ai vérifié certaines, et je vous assure que oui ! Ils auraient fait expres que ça pouvait pas tomber mieux ! Bravo ! Dans cette catégorie je suis nul ...
réponse à . chirstian le 05/06/2007 à 14h55 : bon, j’avais trop de travail ce matin : couru comme un dérat&e...
Dans cette catégorie je suis nul ...
On t’en veut pas, on ne peut pas être bon partout !

la cuisson au court-bouillon est une cuisson très lente
Vu aussi ! Mais pas retenu, parce que c’est faux.
Ni la préparation du court-bouillon (quand on ne l’achète pas tout prêt), ni la cuisson, du poisson par exemple, au court-bouillon ne sont des cuissons lentes.
réponse à . momolala le 05/06/2007 à 14h27 : Je ne sais pas chez toi, mais chez moi c’est déjà charcuteri...
Ma mère faisait de succulentissimes rates de boeuf farcies et rôties au four
Moi aussi, je confirme !
On voit que toi aussi tu viens de là-bas...  
réponse à . tytoalba le 05/06/2007 à 09h17 : bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à ja...
"On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de réservoir au sang, elle absorbe le trop et le restitue quand besoin est. Elle fabrique des globules sanguins blancs et rouges et détruit ceux qui sont malades ou trop vieux."

Hou la la !
C’est la moelle des os qui fabrique les globules rouges. Je suis certain que tu as aussi des globules rosés au vu de ce dérapage médico-alcoolique !
Ca, c’est la situation normale, si tu es atteint "d’hématopoièse extra-médullaire", tu n’es pas loin de la splénomégalie myéloïde et là, pas de quoi se dilater la rate, mais plutôt se la mettre au court-bouillon (traitement au résultat non garanti).
réponse à . chirstian le 05/06/2007 à 14h55 : bon, j’avais trop de travail ce matin : couru comme un dérat&e...
"j’ai lu en diagonale"

Déjà que tu as fait une diagonale : Disko-Rambouillet...
Ca va la brûlure ? Faut pas lui en vouloir à l’ours, il savait pas ce qu’il faisait mais, je ne te comprends pas non plus, il ne fallait pas lui dire : "Banco sur la Banquise". On ne joue pas à la roulette Inuit inconsidéremment.... Une convention à cet endroit : mauvaise idée !!!
réponse à . SyntaxTerror le 05/06/2007 à 15h21 : "On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de ...
""On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de réservoir au sang, elle absorbe le trop et le restitue quand besoin est. Elle fabrique des globules sanguins blancs et rouges et détruit ceux qui sont malades ou trop vieux."

Est-ce que le vampire rate lui ??? Toutes voiles dehors bien entendu...
Je prétends à la Trirème vu la belle allusion à PDC3.
(Pirates des Caraïbes Troyes)
réponse à . file_au_logis le 05/06/2007 à 07h36 : mettre la rate au court-bouillon... Laissez-moi rire... Bien sûr, que cett...
Fectivement ça vient de la marine, mais l’essplication c’est tout faux !
J’vous donne la vraie version qu’c’est véridique :
Ca se passe sur une embarcation chinoise, une Atakeburne à trois mâts (Atakebune en japonais, vi vi c’est japonais mais on s’en fout, c’est toujours asiatique !), une jonquille, eh oui à trois mâts c’est une petite jonque quoi ! qu’elle s’appelle Drag Quin Bô Ate. A la suite d’une méchante tempête, qu’eux y z’appellent le Tsu Nâ Mi, au large de la Man Drâ Ghor, mer chinoise que tout le monde connait, il s’en fut de peu qu’elle coula, mais il y eut plus de flotte que de mal, et tout l’equipage s’en tira avec quelques litrons d’eau salée dans le bide qu’ça leur a donné un beau barbouillis digestif. Bon je vous passe les détails de la cata, mais tous les vivres périrent qu’àcoz de l’avalanche de flots et passèrent par-dessus bord à la joie des brochets (eh oui, si vous l’savez pas y a des brochets dans c’te mer là) et y restait pù que les rats du bord à becqueter. Le Capitaine Fu Zi La Môa (à ne pas confondre avec Maô) en digne de ce nom, se devait de reprendre vite fait les rennes d’l’embarcation et r’mett’ de l’ordre dans les rangs d’ses matafs encore tout patraques. Leur redonner des forces Ii Li Ko d’abord ! Il appela donc son coq de bord et lui ordonna de faire le tri dans les rongeurs (c’était facile l’avait pas b’zoin de son épuisette pou’ les attrapper vu qu’y z’étaient tous clamsés de noyade maritime) et d’uniquement prendre les rates qu’elles étaient grosses de ratons, ça leur f’ra double ration et donc recta des protéines et de la vitamine C en rab. Ayant quelques notions d’acupuncture, il lui recommanda de les mettre à cuire au court-bouillon, vu que la friture ça risque de leur chambouler les tripes encore plus. Ah tu verrais la tête des matafs ! Déjà qu’y z’avaient failli tenir compagnie aux brochets dans les abysses en pùs se bouffer une rate au court bouillon … beurk ! C les souciat grave ! D’aucun n’ignore que chez les asiatiques le rat et la rate, comme d’ot’ z’animaux d’ailleurs et de chez eux, est un mets très apprécié, en friture généralement. On comprend que la rate au court-bouillon ç’était pas leur tasse de thé et qu’ça leur rongeait le foie d’en bouffer .... d’où not’ esspression du jour ! Ou Aa La
Eureka Fu Yan
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 09h02 : Les San Antoniolâtres ne manqueront pas de faire remarquer le rapprochemen...
J’ai et j’ai lu !
réponse à . tytoalba le 05/06/2007 à 09h17 : bienvenue au club de ceux qui ne se font plus de bile, privés à ja...
L’essentiel, c’est pas le Club des "Ratées", et qu’la fabrique à neurones é gaze à plein tube !
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 15h39 : Fectivement ça vient de la marine, mais l’essplication c’est ...
"c’est japonais mais on s’en fout"

Un dératé Karaté est-il en situation d’échec ? Cela se peut-il ?
Allez, vous y avez droit :

J’ai la rate qui s’dilate
J’ai le foie qui est pas droit
J’ai le ventre qui se rentre
J’ai le pylore qui s’colore
J’ai le gosier anémié
L’estomac bien trop bas
Et les côtes bien trop hautes
J’ai les hanches qui s’démanchent
L’épigastre qui s’encastre
L’abdomen qui s’démène
Le thorax qui s’désaxe
La poitrine qui s’débine
Les épaules qui se frôlent
J’ai les reins bien trop fins
Les boyaux bien trop gros
Le sternum qui s’dégomme
Le sacrum c’est tout comme
Le nombril tout en vrille
Le coccyx qui se dévisse
Ah mon dieu qu’c’est embêtant

Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant
Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant

J’ai la rate qui s’dilate
J’ai le foie qui est pas droit
Puis il faut ajouter
Voyez-vous ce n’est pas tout
J’ai les g’noux qui sont mous
J’ai l’fémur qui est trop dur
J’ai les cuisses qui s’raidissent
Les guibolles qui flageollent
Les ch’villes qui s’tortillent
Les rotules qui ondulent
Les tibias raplaplas
Les mollets trop épais
Les orteils pas pareils
J’ai le coeur en largeur
Les poumons tout en long
L’occiput qui chahute
J’ai les coudes qui s’déssoudent
J’ai les seins sous l’bassin
Le bassin qui est pas sain
Ah mon dieu qu’c’est embêtant

Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant
Ah mon dieu qu’c’est embêtant d’être toujours patraque
Ah mon dieu je n’suis pas bien portant

J’ai la rate qui s’dilate
J’ai le foie qui est pas droit
J’ai le ventre qui se rentre
J’ai le pylore qui s’colore
J’ai le gosier anémié
L’estomac bien trop bas
Et les côtes bien trop hautes
J’ai les hanches qui s’démanchent
L’épigastre qui s’encastre
L’abdomen qui s’démène
Le thorax qui s’désaxe
La poitrine qui s’débine
Les épaules qui se frôlent
J’ai les reins bien trop fins
Les boyaux bien trop gros
Le sternum qui s’dégomme
Le sacrum c’est tout comme
Le nombril tout en vrille
Le coccyx qui se dévisse
Ah mon dieu qu’c’est embêtant
Puis il faut ajouter
Voyez-vous ce n’est pas tout
J’ai les g’noux qui sont mous
J’ai l’fémur qui est trop dur
J’ai les cuisses qui s’raidissent
Les guibolles qui flageollent
Les ch’villes qui s’tortillent
Les rotules qui ondulent
Les tibias raplaplas
Les mollets trop épais
Les orteils pas pareils
J’ai le coeur en largeur
Les poumons tout en long
L’occiput qui chahute
J’ai les coudes qui s’déssoudent
J’ai les seins sous l’bassin
Le bassin qui est pas sain
Et je vous l’cache pas
J’ai aussi, quel souci
La luette trop fluette
L’oesophage qui surnage
Les gencives qui dérivent
Le palais qui est pas laid
Mais les dents, c’est navrant
Les p’tites qui s’irritent
Et les grosses qui s’déchaussent
Les canines s’ratatinent
Les molaires s’font la paire
Pour les yeux, c’est pas mieux
J’ai le droit qui est pas droit
Et le gauche qui est bien moche
J’ai les cils qui s’défilent
Les sourcils qui s’épilent
Le menton qui est trop long
Les artères trop pépéres
L’trou du cou qui se découd
Et du coup voyez-vous
Je suis gêné pour parler
C’est vexant car maintenant
Je suis forcé de m’arrêter
réponse à . momolala le 05/06/2007 à 14h27 : Je ne sais pas chez toi, mais chez moi c’est déjà charcuteri...
"Je ne sais pas chez toi, mais chez moi c’est déjà charcuterie :
Charcuterie d’Auvergne
Jambon Ibérique
Véritable jambon persillé
Fabricants de charcuterie "

Tu traverses Paris et tu cherches un brave couillon pour t’aider à les porter tes valises ? C’est ça ? Fifty-Fifty alors...

@ Saint-Taxe Tout Cki Passe > Tu as mérité un verre d’eau... 
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 10h04 : Rassure-nous : tu gesticules encore, sans vésicule ? Que ma pau...
Bon j’dois dire qu’étant privée de bile, j’m’ai pas beaucoup foulé la rate ces derniers temps, mais t’inquiètes ça va reviendre
réponse à . SyntaxTerror le 05/06/2007 à 15h21 : "On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de ...
faudra donc que je consulte, que je surfe, que je me renseigne, on m’aurait donc menti ? Evidemment, la moelle est un des centres de formation des globules rouges, mais elle ne doit pas être la seule.
Ou alors il faut que je jette mes vieux Larousse, pffffffffffff. Ils vont me manquer. Pas de quoi avoir la rate qui se dilate. Y-a-t-il un médecin pour trancher ?
Les cuisses des femmes que j’aime sont chaudes.
Chaudes sont les cuisses des femmes que j’aime.
J’aime les chaudes cuisses des femmes.
Femmes chaudes, j’aime tes cuisses.

Beaucoup d’appelés, un seul élu : le cuisse tôt, celui qui passe à la casserole… Qui tient le manche gigote la cuisse légère.
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 10h46 : Pas confondre : rate au court-bouillon et tare au bourre-couillon...
ou Tour au Bar Couillon
Couillon au quart de tour
ouais bof !
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h18 : "Ils peuvent, au choix : se bouffer le nez, se casser le cul, se moucher du...
Y m’semb’ qu’elle est déjà "branchée" Cloclo non ?
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h25 : "Ce n’est pourtant qu’un organe mou de la taille d’un poing, p...
Alors là Yannou j’te comprends pù ! Tu vois du sexe partout toi !
Or là on parle d’organe mou ...j’vois vraiment pas comment euuuh comment dire ? M’enfin you see ze topo s’pas ?
réponse à . tytoalba le 05/06/2007 à 15h53 : faudra donc que je consulte, que je surfe, que je me renseigne, on m’aurai...
« la moelle est un des centres de formation des globules rouges »

Alors comme ça, on chasse, on traque les nids communistes ?
La mœlle surtout la substantifique est dans l’Laos… Moelle jaune, moelle rouge, même combat !

@ Eurêka > Elle porte peut-être des bretelles sans le savoir... (sais ce que c’est ?)
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 11h48 : Mes belles trirèmes en chocolat, dorées à l’or fin, s...
...sans payer d’impôts
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 16h06 : Alors là Yannou j’te comprends pù ! Tu vois du sexe pa...
Non, je ne vois pas... N’étant moi-même jamais au repos (Humilitas Veritas), je ne peux te comprendre mon enfant... 
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 12h44 : t’as vu Momo ... fastoche ! même si ça ne signifie pas t...
Ben tu vois, quand tu veux... Maintenant, le sens étant supporté par l’action (le verbe), tâche d’en placer quand tu peux, et le tour est joué.
Anna Gramme
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 11h54 : C’est devenu très intime entre vous. Je le savais qu’il falla...
J’voudrais pas cafter Mon Amiral, pas que ça me dilate la rate de balancer les copains, mais y a comme qui dirait d’la calomnie à bord !
Y serait bon de décharger ta rate de temps en temps, s’pas ?
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 16h13 : J’voudrais pas cafter Mon Amiral, pas que ça me dilate la rate de b...
Taratata… et Bouillon de culture !
réponse à . God le 05/06/2007 à 15h17 : Ma mère faisait de succulentissimes rates de boeuf farcies et rôtie...
Tu quoque, Filii ?
Jules
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 16h09 : Non, je ne vois pas... N’étant moi-même jamais au repos (Humi...
Vous avez bon foie, Dieu vous sauve la rate, Monseigneur
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 16h21 : Vous avez bon foie, Dieu vous sauve la rate, Monseigneur...
Dix par rate contre une qui ne le fait pas…
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 16h11 : Ben tu vois, quand tu veux... Maintenant, le sens étant supporté p...
"le sens étant supporté par l’action"

En tous cas, le bon sens lui... est supporté par la réflexion qui précède l’action.
Je le sais, c’est près de chez moi... le bon sens. 
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 16h13 : J’voudrais pas cafter Mon Amiral, pas que ça me dilate la rate de b...
Le chien à bois, le car à van passe. Bon, content que tu sois là, bien que je doive faire :
1/ mon devoir quotidien
2/ un nez gris
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 15h57 : Les cuisses des femmes que j’aime sont chaudes. Chaudes sont les cuisses ...
Ah ça j’dois dire que c’est du first-rate !
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 15h39 : Fectivement ça vient de la marine, mais l’essplication c’est ...
Ah ben oualà : tout vient à point à qui sait attendre ! La trirème d’or du jour en chocolat, dorée à l’or fin, te revient, par 4 voix contre 3 à Filou_3, qui n’obtient que la trirème d’argent, plaquée papier alu. Yannou_54 obtient celle au chocolat au lait. Sans les noisettes. 
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 16h29 : "le sens étant supporté par l’action" En tous cas, le bon s...
Près de chez toi, surement, ... mais à côté quand même gniarf, gniarf, gniarf   
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 16h42 : Ah ben oualà : tout vient à point à qui sait attendre&...
Pas grave cette tricherie ; j’ai déjà des noisettes... Est-ce utile de le préciser ?

Ah la rate ! Cette Scélérate !
Je m’en suis faite une bonne une fois, je me souviens, c’était à Ratisbonne…
(Rate is bonne). Elle était passée à la casserole celle-là AUSSI.
M’ouais m’ouais m’ouais… j’ai évité une pension alimentaire de peu avec celle-là mais je la nourris quand même chaque jour...
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 16h42 : Ah ben oualà : tout vient à point à qui sait attendre&...
I am most g-rate-ful to you my Admirable Admiral !
Et toc ! @ Yannou la third-rate trirème
réponse à . chirstian le 05/06/2007 à 14h55 : bon, j’avais trop de travail ce matin : couru comme un dérat&e...
Bien reçu, Charlie Hotel Romeo. Content que tu aies pu regagner le bord sain et sauf, Yannou_24 ayant contracté une chaude piste, à courir comme un dératé.
Roger (non, pas le cousin de Marcel : prononcez "Rodger", ce qui signifie "fin de la communication".
réponse à . file_au_logis le 05/06/2007 à 16h43 : Près de chez toi, surement, ... mais à côté quand m&e...
J’habite à côté de mes pompes donc pas loin mais vraiment pas loin du bon sens.
C’est à cette heure là que tu te lèves ?
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 16h48 : Bien reçu, Charlie Hotel Romeo. Content que tu aies pu regagner le bord s...
Charlie Hotel Romeo = CHR ! Il va si mal Chirstian ?
Chaude piste tu veux dire... Que veux tu, les boites exotiques, tu ramènes toujours des ennuis... Pffft.
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 16h47 : Pas grave cette tricherie ; j’ai déjà des noisettes... ...
C’est ce qu’on appelle mordre la rate..euuuh..le sein de sa nourrice !
You ung-rate-ful man !
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 10h46 : Pas confondre : rate au court-bouillon et tare au bourre-couillon...
J’ai le rap au bourre-couillons

Signé : Joe Starr
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 16h06 : Alors là Yannou j’te comprends pù ! Tu vois du sexe pa...
on parle d’organe mou ...j’vois vraiment pas comment euuuh comment dire
faut sortir ma grande ! Y a des modéles parfumés , des extra minces, avec réservoir ou non, mais surtout : y a des modéles avec baleines. "C’est-assez" rigide pour queue ça se passe bien....

Claudine : bon anniversaire. Je te dédie la Chanson de la Rate (c’est dans le docteur Jivago). Demande les notes à Elpepe (tu sais : celui qui a jeté BB avec l’eau du bouillon)
réponse à . <inconnu> le 05/06/2007 à 16h52 : Charlie Hotel Romeo = CHR ! Il va si mal Chirstian ? Chaude piste tu v...
Je ne veux rien dire du tout : je dis ce que je vois. Hier soir, sur la banquise, tu tenais une sacrée chaude pelisse, aussi...
il ne faut pas confondre " court- bouillon " et "bourre- couillon"
Non, confondre il ne faut pas !
réponse à . chirstian le 05/06/2007 à 16h58 : on parle d’organe mou ...j’vois vraiment pas comment euuuh comment ...
Mais je sors je sors collabo-rate-ur et je rentre (même dans le lard des fois) ! Et tu t’es pas foulé la rate pour les options ...
Je disais qu’y avait pas de quoi se mett’ la rate au court bouillon et prétesster que c’est du sexe....quand il s’agit d’un organe mou ! Ca aussi faut pas confond’
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 12h44 : t’as vu Momo ... fastoche ! même si ça ne signifie pas t...
Formidable ! Encore un plus pour le site !

Expressio seul site où l’on ne sait pas ce que l’on RATE

Je vous cong-rate-ule tous !
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 17h10 : Mais je sors je sors collabo-rate-ur et je rentre (même dans le lard des f...
"et prétesster que c’est du sexe....quand il s’agit d’un organe mou !"
Ah les femmes, faut toujours que ça discute de peur de se faire B... euh avoir.
Le sexe, c’est d’abord un prétexte et ensuite toute une histoire... 
réponse à . momolala le 05/06/2007 à 08h36 : Je suis le plus souvent muette devant tes anagrammes qui m’épatent&...
"Je suis le plus souvent muette "

A tout hasard Momo, serais-tu là, grande ?
réponse à . chirstian le 05/06/2007 à 16h58 : on parle d’organe mou ...j’vois vraiment pas comment euuuh comment ...
Rien à jeter dans BB, putaing cong ! Il n’y a pire ratte qu’elle, lorsqu’elle passe en short au bouillon : elle trouve toujours un moyen pour remonter à bord... 
Bon, la chanson de la ratte, voilà :
Mi, sol ré# mi, si ré do sol, fa# fa,
fa, sol, la si, la sol fa# sol, fa mi,
la, do, ré do si do, la la, sol,
sol, sib, si do si do ré, mib, fa...
Evidemment, avec un éditeur de partoches, les belles flûtistes de ce merveilleux site ne se verraient pas contraintes de se jouer la sonate à l’hélicon...
réponse à . chirstian le 05/06/2007 à 14h55 : bon, j’avais trop de travail ce matin : couru comme un dérat&e...
"elle évoque Godefroy, le court brouillon "

Pourquoi tu cites insidieusement un membre de la famille de God qui a eu, il y a bien longtemps, des problèmes ? C’est rate et une bonne occasion... de se taire.
C’est râteler loin dans l’allée du souvenir familial en plus.
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 17h22 : Rien à jeter dans BB, putaing cong ! Il n’y a pire ratte qu&rs...
C’est ratte rattte ratte sur ta mandoline mon petit Elpp...
INFORMATION HISTORIQUE DE L’AMIRAUTÉ :

Godefroy de Bouillon avait un demi-frère jardinier : Kurt. Et qu’il maniait bien le rateau, Kurt Bouillon !
Que d’étincelles !!! Ca part dans toutes les directions. Bravo à la cantonnade. Petite mention spéciale à Eureka qui me laisse sans mots tellement elle en met !

Gros bisou à Claudine ... bon anniversaire ... j’ai aussi arrondi à la dizaine supérieure et n’ai rien remarqué de spécial.
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 17h22 : Rien à jeter dans BB, putaing cong ! Il n’y a pire ratte qu&rs...
Elle m’évoque une chanson la celle qui dit "Fais moi une pipe-rate ou laches moi les basquaises" ou "les basques" chais plus ! Tu connais ?
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 18h42 : Elle m’évoque une chanson la celle qui dit "Fais moi une pipe-rate ...
Euh Thé ah l’ouest là ! Enfin sud-ouest ! "Lâche mes espadrilles petit gorille" ; c’est pas plutôt ça ?

@ Mident : Les étincelles, c’est parce qu’on freine dans les virages (9/19/29/39/49/59/69/79/89/99...). Moi aussi, Eurêka me laisse sans maux et je m’en porte bien... 
réponse à . eureka le 05/06/2007 à 18h42 : Elle m’évoque une chanson la celle qui dit "Fais moi une pipe-rate ...
Fais moi une pipe
My God !
réponse à . SyntaxTerror le 05/06/2007 à 15h21 : "On peut vivre sans rate, même si elle a son utilité. Elle sert de ...
@ tytoalba (62)
extrait de"EUREKA" (vulgaris médical) :
Le rôle de la rate est la fabrication des éléments figurés du sang (globules rouges, globules blancs, plaquettes) avant la naissance. Après la naissance, la rate joue un rôle important dans l’immunité de façon générale.
Rôle
* La rate est le siège de l’érythropoïèse (fabrication des globules rouges) chez le fœtus. Après la naissance, cette fonction s’arrête en dehors de certaines situations comme en présence d’une anémie hémolytique (par éclatement des globules rouges).
* Prolifération des lymphocytes (variété de globules blancs)
* Purification du sang par extraction des globules rouges, des plaquettes détériorées, et filtration de façon générale par élimination des débris cellulaires inutiles, des virus, des corps étrangers, des toxines, etc… Cet organe est capable d’éliminer des globules rouges inutilisables par l’organisme comme ceux anormaux du paludisme, ceux recouverts d’anticorps (anémie hémolytique auto-immune), ceux qui sont déformés par une hémoglobine anormale (thalassémie), etc... La rate joue également un rôle dans la maturation (mûrissement) des globules rouges.
* La rate permet d’emmagasiner puis de réutiliser les produits de dégradation des globules rouges. Néanmoins, une partie de ces déchets est dirigée vers le foie. C’est le cas du fer qui est récupéré puis emmagasiné dans les macrophagocytes de la rate (variété de globules blancs) puis réutilisé par la moelle osseuse pour la fabrication de l’hémoglobine servant à transporter l’oxygène à l’intérieur des hématies (globules rouges). Cet organe emmagasine également les plaquettes (environ 30 % des plaquettes de tout l’organisme en temps normal)
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 19h21 : @ tytoalba (62) extrait de"EUREKA" (vulgaris médical) : Le rô...
Et le ministère des finances, il passe aussi par là pour la taxe sur l’avaleur ajouté? Avec toutes ces transformations, il serait riche depuis déjà beau luron (c’est un homme, chez nous - autrement j’aurais dit belle lurette, bien sûr!)
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 19h21 : @ tytoalba (62) extrait de"EUREKA" (vulgaris médical) : Le rô...
merci, ben dis donc, finalement, y avait qu’à demander. Tu mériterais une bouteille de ratafia.
Je ne te promets pas de tout retenir. Pour replacer ça dans une conversation, c’est pas évident.
réponse à . cotentine le 05/06/2007 à 19h21 : @ tytoalba (62) extrait de"EUREKA" (vulgaris médical) : Le rô...
""extrait de"EUREKA" (vulgaris médical)""

Alors là c’est même pas vrai ! Je m’inscris en fausse ! Gaffe Cocottentine m’fais pas dire c’que j’ai jamais dit ça hein !
My God ? What ?

Oh shocking !!
le court bouillon c’est pas d’la soupe, c’est du rata (parce que c’est fait avec la rate), et ça deviendra quoi ? On voit les anciens troufions ! ...
réponse à . God le 05/06/2007 à 15h12 : Dans cette catégorie je suis nul ...On t’en veut pas, on ne peut pa...
Ni la préparation du court-bouillon (quand on ne l’achète pas tout prêt), ni la cuisson, du poisson par exemple, au court-bouillon ne sont des cuissons lentes
Et ta cuisse, on l’hante*, God ?
* Bon, d’accord, le h est aspiré. Mais chez les spécialistes, surtout...
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 21h03 : Ni la préparation du court-bouillon (quand on ne l’achète pa...
I’m God, not Jupiter !
Nom de Zeus ! J’ai confusionné... Pardon, God !
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 21h38 : Nom de Zeus ! J’ai confusionné... Pardon, God !...
confuciusonné ?
Après avoir échappé aux ours, tu remplis consciencieusement ta mission. Bon, pour la Convention.72 du 27 juin, tu veux que je t’envoie l’itinéraire ?
réponse à . syanne le 05/06/2007 à 08h49 : Voici quelques suggestions pour ceux qui en auraient un peu assez de se mettre l...
Bonjour à toutes et à tous en cette année 2010.

Pour avoir quelque peu cherché, puis-je humblement ajouter : se prendre la tête ?
réponse à . deLassus le 15/08/2010 à 06h01 : Bonjour à toutes et à tous en cette année 2010. Pour avoir...
Autre variante: «Se prendre le chou»

PS: heu, qu’il soit ou non à la crème ou préparé avec de la crème. Mais ce n’est pas la même chose...
Bon, la vie est belle et on va tout de même pas se " masturber l’encéphale" pour des bêtises !
je dirais bien se mettre la tare au bourre-couillon ... mais cela ne veut rien dire alors ! 
réponse à . Elpepe le 05/06/2007 à 21h03 : Ni la préparation du court-bouillon (quand on ne l’achète pa...
on eut pu dire
Et ta cuisse, on l’ente, God ?
qui eut été de bon aloi !
...et qui supprimait le problème du hasch, qui comme chacun sait, si on l’aspire, n’est pas bon pour la santé.
Bon, ben heureusement que je suis pas été (indien) à la SUDvention, hein. Je leur ai téléphoné. Et God lui-même, dans sa grande Sagesse (oui, je sais, il devrait s’arrêter une fois de temps en temps, mais c’est God, spa) m’a confessé que c’était très mal organisé. Non seulement, au lieu des deux boutanches par personne (interposée ou non, j’ai pas bien compris), il n’y a eu que deux Pie-chais de rosé pour toute la tablée, et pas de feu d’artifice! Non mais, vous vous rendez compte! Georges aurait dit: "Taisez-vous, Elkabach, c’est un scandale!".
Mais enfin, je n’ai pas tout perdu, j’ai entendu, comme tombées du ciel, des voix divines: BB, Cotentine, DiwanC, dite Germaine, Lafeepolaire, Momolala, et puis bien sûr Mickey, le G.O.* des J.O.** et notre petit Godemichou adoré soi-même, qui a regardé sa création, a d’abord pensé que c’était bien, a cru alors qu’il pourrait se reposer, puis s’est mis à jurer comme un charretier quand il s’est rendu compte qu’il n’y aurait pas de distribution de vin gratuite comme à Cana. Et ce n’est pas le fait d’avoir commandé du pain et du poisson à nouveau qui a pu le calmer, non. Enfin, bref, la seule vraie nouvelle - à côté de Germaine et de Lafeepolaire, fut que la Comtesse me certifia avoir mis son string bleu pour pouvoir mieux s’accrocher à la tringle. Déjà qu’elle avait grimpé aux rideaux à cause du feu d’atrifesse manqué...
La suite dans le compte rendu qui sera publié bientôt par les intéressé(e)s...

* G.O.: gâteux onomatopiste
** J.O.: joutes oratoires
Franchement.... cette pauvre rate en voit de toute les couleurs ! D’ abord, elle vous donne de désagréables "points de côté" lorsque vous cavalez trop vite. D’ ailleurs le célèbre émissaire de Marathon est-il mort d’ épuisement ou d’ une rupture de la rate ? Faute d’ y être je n’ en sais rien... Mais l’ expression "courir comme un dératé" est restée. Alors, si après une ablation de la rate, il faut encore "mettre celle-ci au court-bouillon"... puis la déguster en compagnie de quelques "cornichons" - à l’ humeur tournant au vinaigre, de plus -, avouez qu’ il y a de quoi se faire du souci !
P.S. Je suis revenue hier soir... en compagnie d’ une bronchite - et suis mal réveillée. Alors les envolées lyriques seront pour un autre jour  !
réponse à . mitzi50 le 15/08/2010 à 09h45 : Franchement.... cette pauvre rate en voit de toute les couleurs ! D’ ...
Mais l’ expression "courir comme un dératé" est restée
Non seulement elle est restée, mais God l’a traitée, ainsi que quelques uns d’entre les meilleurs d’entre nous.
Voir cette page
Bonne lecture, et soigne ta bronchite. Ne viens pas à Paris, il gèle...
réponse à . file_au_logis le 15/08/2010 à 09h22 : Bon, ben heureusement que je suis pas été (indien) à la SUD...
il n’y a eu que deux Pie-chais de rosé pour toute la tablée
J’ai bien fait de ne pas prendre de jet privé. Ca faisait un peu cher le fond de verre.
réponse à . file_au_logis le 15/08/2010 à 09h22 : Bon, ben heureusement que je suis pas été (indien) à la SUD...
Un peu hors-sujet, car "réponse" à une de tes questions d’hier : voir # 66 du 14/08 Etre de la revue.
réponse à . mitzi50 le 15/08/2010 à 09h45 : Franchement.... cette pauvre rate en voit de toute les couleurs ! D’ ...
puis la déguster en compagnie de quelques "cornichons" - à l’ humeur tournant au vinaigre, de plus -
??? Des noms !
Juste des nouvelles nouvelles : Lafeepolaire, Cotentine et moi-même ne nous sommes pas mis la rate au court bouillon, les amionautes ! Rentrées à 1h du matin, levées à 7, 8 et 8 et demi, petit-déj, douche et marché de Fréjus-plage, restau et retour pédestre tranquille à la maison avant d’agiter les mouchoirs pour le départ de notre douce fée blonde dans ses pénates métropolitaines. Dommage pour ceux qui ne sont pas venus ! DeLassus, tu aurais pu apporter quelques boutanches dans ton jet privé ! C’était bien bien cette soirée...
réponse à . deLassus le 15/08/2010 à 10h02 : Mais l’ expression "courir comme un dératé" est resté...
C’ est justement en région parisienne que j’ ai attrapé ma "crève"... Et en attendant j’ ai vérifié un mot (ou plutôt son orthographe "double") : splénétiique (ou spleenétique), adjectif relatif au spleen, attesté depuis 1750. Comme ce mot vient du grec splenos, la rate, j’ en conclus que Baudelaire, lors de l’ écriture du "Spleen de Paris", devait être d’ humeur splénétique (mélancolique...) mais quant à faire cuire sa rate au court-bouillon, je ne pense pas qu’ il se soit ouvert le ventre (ou même celui d’ un autre)... Il a réservé ça à Hannibal Lecter !
réponse à . deLassus le 15/08/2010 à 10h36 : puis la déguster en compagnie de quelques "cornichons" - à l&rsquo...
Des noms ? je n’ en ai pas. Car on ne demande pas leur carte de visite aux malotrus. Explication : bof ! Ce n’ est qu’ une de ces aventures comme il s’ en passe sur tous les parcs automobiles "réservés à la clientèle" et quelque peu encombrés. Un gros B.O.F. au volant d’ un énorme 4X4 audi immatriculé 92 m’ a littéralement agressée alors que je descendais de voiture (sans toucher la sienne, mais en l’ empêchant sans doute de descendre avant moi...), accompagnée de ma belle-fille, alors que c’ était lui qui était très mal garé (il y a des gens à qui il faut deux places, ils ne savent probablement pas viser droit....) et m’ a traitée de connasse et de moins que rien. J’ ai seulement haussé les épaules. Mais quand sa compagne est intervenue en disant " il est charmant quand ou sait par où le prendre..." je me suis retenue pour ne pas dire que vu sa tronche je n’ avais pas envie de le prendre par ses parties génitales si c’ était le seul moyen de profiter d’ un peu de courtoisie de sa part ! Mais après tout il avait peut-être mis... sa rate au court-bouillon.....
réponse à . momolala le 15/08/2010 à 15h58 : Juste des nouvelles nouvelles : Lafeepolaire, Cotentine et moi-même n...
Merci à l’ avance de faire un gros bisou de ma part à Cotentine et de lui dire que ce matin, jour de la fête du Port à Portbail, c’ était le déluge. Là c’ est "un peu moins pire...." mais pas franchement mieux !
Si le bouillon est trop court, il n’y en aura pas pour tout le monde ! 
Merci pour cette expression ; je vais enfin pouvoir river son clou à mon beau-fils qui me dit à tout bout de champ, sous prétexte que je serais quelque peu sodomiseur de diptère (ce qui n’est pas faux) : "arrête de te prendre la tête".
Lui suggérer d’utiliser dorénavant "ne te mets pas martel en tête" c’est quand même beaucoup plus "class", d’autant plus que j’allais lui proposer un piètre "te caille pas le lait" beaucoup moins classieux.
réponse à . momolala le 15/08/2010 à 15h58 : Juste des nouvelles nouvelles : Lafeepolaire, Cotentine et moi-même n...
Chouette, ces nouvelles ! C’est gai de vous savoir réunis, c’est encore mieux d’en avoir des échos pareils à ceux que tu nous envoies !
Merci MamyLola et amitiés à ceux qui sont encore près de toi !

Thx-Hobbes

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se mettre la rate au court-bouillon » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?