Se regarder le nombril - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Se regarder le nombril

Être égocentrique et prétentieux.
Ne s'intéresser qu'à soi.

Origine

Le nombril, c'est la trace de l'origine de quelqu'un. C'est par là que la vie lui a été donnée par sa mère.
Passer son temps à contempler cet endroit, c'est oublier, voire nier l'existence des autres, ne pas les considérer.

Cette attitude est aussi nommée le nombrilisme.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se regarder le nombril » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Algériear يشوف غير عند نبفو ychouf ghir 3and nifou Il ne voit guère loin de son nez
Allemagne / Autrichede Nabelschau betreibenContempler son propre nombril
États-Unisen To be stuck upÊtre collé (attaché/affiché/mis) en haut
Angleterreen To gaze at/contemplate one's navelSe contempler le nombril
États-Unisen To be self-centeredÊtre soi-centré
Espagnees Mirarse el ombligoSe regarder le nombril
Puerto-Ricoes Creerse el ombligo del mundoSe croire le nombril du monde
Espagnees No tiene abuela !Il n'a pas de grand-mère ! (= Il se vente) (Les grand-mères ventent leur petits-enfants, et celui qui n'a pas de grand-mère doit se venter lui-même)
Espagnees Creerse el ombligo del mundoIl pense être le nombril du monde
Argentinees Ser ombligista.Etre ombriliste.
Canada (Québec)fr se prendre pour le nombril du mondese croire supérieur à tous
Grècegr OmfaloscopoRegarder son nombril
Italieit Credersi il centro dell'universoSe croire le centre de l'univers
Pays-Basnl NavelstarenNe pas s'intéresser à son entourage, ne regarder que... son nombril
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl navelstarenavoir les yeux fixés sur le nombril
Norvègeno En navelebeskuende menneskeUne personne qui se regarde le nombril
Polognepl Widzieć własny pępekVoir son (propre) nombril
Brésilpt Só olhar para o próprio umbigoNe regarder que son nombril
Roumaniero A fi buricul pamantuluiÊtre le nombril de la terre

Vos commentaires
Enfin, God, toi qui créa Adam et Eve, va donc leur expliquer cela. Ils te croiront, tiens!
Pour celles et ceux qui se demanderaient comment on a pu parvenir de l’ombilic au nombril voici l’explication du TLFi :
"D’un lat. pop. *umbiliculus, dér. du lat. class. , v. ombilic par une série d’altérations; à partir du lat. pop. *umbiliculus on a eu régulièrement umblil (cf. Brut, ms. Munich, 1178 ds GDF. Compl.), puis par agglutination de l’art. déf. élidé *lonblil (d’où par dissimilation la forme lonbril rencontrée dans des var. ms. de Chr. de Troyes, v. T.-L.) et par agglutination de l’art. indéf. nomblil (WACE, loc. cit.), d’où est issue, par dissimilation du 1er -l-, la forme moderne."

J’explique, au cas où ceux qui ont tendance à se regarder le nombril croiraient que leur nom y brille. Quand on lit ailleurs dans le TLFi que le nombril est également la "«cavité à la partie des fruits opposée à la queue» (Trév.)" on peut penser qu’avec un peu de souplesse, ils pourraient se regarder dans l’oeil qui leur renverrait leur image la plus fidèle (j’ai dit "ceux" au début de ce paragraphe !).
Bonjour,

Je signale qu’il existe une secte (à Paris notamment), les "adorateurs du nombril" où les participants méditent longuement en admirant leur nombril. Authentique.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 07h00 : Bonjour, Je signale qu’il existe une secte (à Paris notamment), le...
Il paraît même qu’ils s’appellent des omphalopsiques. Ce qui semble évident, non ?
réponse à . God le 27/01/2007 à 07h09 : Il paraît même qu’ils s’appellent des omphalopsiques. Ce...
omphalopsyques de (-psychie, du gr. «âme»). Je constate que la recherche pseudo-spirituelle y va souvent par 4 chemins !
On peut même se "lècher le nombril"... c’est juste une question de souplesse !
Enfin pour un grand singe comme moi... c’est facile 
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 07h00 : Bonjour, Je signale qu’il existe une secte (à Paris notamment), le...
Bonjour jc en minuscules ! Salut Bonobo ! La souplesse figurerait aussi au catalogue des tes vertus cardinales ! Jusqu’à quel point, souple, oserais-je le demander en associant ma contrib 2 et la tienne ? Je reste assise en attendant ta réponse !
On peut peut-être ajouter à ces périples anatomiques, réels ou (pour ce qui est de celui de Bonobo) désopilants, le fait que le nombril est à peu près au centre du corps humain, ce qui a mené les Anciens comme les Bouddhistes à le considérer comme emblème du centre autant que de l’origine. D’où l’idéz de "nombril du monde" ( pour les Grecs le temple de Delphes, pour les Juifs la ville de Jérusalem). Regarder son propre nombril est donc aussi en un sens négliger le vrai centre spirituel, qui est ailleurs.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 08h20 : On peut peut-être ajouter à ces périples anatomiques, r&eacu...
En effet, je trouve très réducteur de chercher en un si petit point de notre anatomie, même s’il symbolise le lien à la mère si cher aux Juifs, de rapporter par ce moyen à l’individu une essence spirituelle à valeur universelle. Mais ce que tu décris est aussi ce qu’on appelle l’égocentrisme. Quant à celles et ceux qui se pensent le nombril du monde !
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 07h20 : On peut même se "lècher le nombril"... c’est juste une questi...
On est étonné de la souplesse de certains !
Tiens ! T’as qu’à voir ! y en a même qui se réveille la tête dans le c... ! Alors, cela ne m’étonne pas que tu puisses te lécher le nombril !
Mais, à l’hyperlaxité des ligaments je préfère la souplesse d’esprit dont font preuve les membres de ce forum !
Bonjour à tous et bon ouikinde (comme dit LPP)
pourquoi réduire l’expression à "se regarder son propre nombril"
L’amour c’est aussi "se regarder mutuellement le nombril" , non ? (et plus si affinité), et je vous assure bien que, lorsque je contemple le nombril de ... , la définition " oublier, voire nier l’existence des autres, ne pas les considérer." ne me semble pas du tout appropriée.
Mais il faut dire que son nombril !..... mais son nombril !... C’est la cible qui d’abord attire l’oeil, pour l’amener ensuite à explorer plus haut et plus bas. S’il n’avait pas ce rôle , pourquoi le placer là : il aurait pu être dans le dos, sous l’aisselle etc... Non ! Sa place est voulue par un Dieu qui, en même temps que l’homme et la femme, a inventé le désir. Et je suis certain qu’Adam avait aussi un nombril, juste pour le plaisir d’Eve , et que c’est seulement ensuite que Dieu lui a trouvé une utilité...
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 07h20 : On peut même se "lècher le nombril"... c’est juste une questi...
"On peut même se "lècher le nombril"... c’est juste une question de souplesse " . J’ai connu un gars qui était capable de lècher le nombril des femmes. Elles en étaient toutes folles !
Bon, tu me diras, c’est pas compliqué : on sait tous le faire. Sauf que lui il leur lèchait... de l’intérieur !
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 08h56 : pourquoi réduire l’expression à "se regarder son propre no...
Cela me plaît bien, cette interprétation absente de toute diabolisation du désir, mais en l’occurrence, crois-tu que si Dieu il y a, il ait besoin de trouver une quelconque autre utilité au nombril ? A de rares exceptions, souvent criminelles, l’enfant qui naît est le fruit d’un désir réciproque entre ses géniteurs, même si ce n’est que dans l’instant de sa conception. Le désir est en soi un cadeau inattendu comme il se doit, et ma foi, si je devais croire en une déité, ce serait bien là l’occasion de le faire !
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 09h00 : "On peut même se "lècher le nombril"... c’est juste une quest...
C’est celui qu’on appelait "p’tite tête" alors ? 
Je cite (je m’en souviens pour l’avoir lu hier):
Dans son ouvrage sur l’architecture, Vitruve, l’architecte, dit que la nature a ordonné le corps humain selon les normes suivantes: ... ... ...
En ouvrant les jambespour perdre environ un quatorzième de sa taille et en écartant les bras jusqu’à ce que les doigts du milieu s’élèvent au niveau du sommet de la tête, le centre des membres étendus sera le nombril, ... ... ...
tiré de "Le Code Da Vinci décrypté" de Simon Cox.
C’est cet "Homme de Vitruve" que Leonardo Da Vinci a si bien su rendre dans son très fameux dessin où le corps humain a deux paires de bras...
L’expression du jour est l’expression de la première étape, avant que l’être humain ne se prenne pour le nombril du monde... Ou serait-ce plutôt pour le non-brille du monde?
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 06h29 : Pour celles et ceux qui se demanderaient comment on a pu parvenir de l’omb...
par dissimilation la forme lonbril
j’aime bien le TLFI, mais ses étymologies ne sont pas toujours d’une clarté évidente !!!
le latin umbilicus (=nombril) a donné le définitif umbiliculus , et le phénomène de dissimilation signifie que le premier l s’est différencié du second en devenant r
pour former umbiriculus qui a abouti à ombril.
On imagine - sans être certain- que le N qui s’est alors fixé devant le mot serait venu d’une fausse compréhension d’expressions comme "mon, ton, ou son ombril"...
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 09h33 : par dissimilation la forme lonbril j’aime bien le TLFI, mais ses é...
Tu es comme moi, dans l’expectative devant la transition entre l’ombilic et le nombril, le TLFi ne m’ayant pas convaincue de cette agglutination, pas plus que le Littré ni le Larrousse qui énoncent la même étymologie. D’autant que les uns et les autres la font remonter au latin populaire, mais latin quand même, où je ne me souviens pas que les déterminants aient pu se terminer par la consonne n, et où ils suivaient le nom déterminé : omblil tuum plutôt que tuum omblil, non ?
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 09h30 : Je cite (je m’en souviens pour l’avoir lu hier): Dans son ouvrage su...
C’est cette belle description géométrique qui révélerait la perfection des proportions du corps humain et justifierait son essence divine : pour nous faire aussi beaux, Il n’a pu nous faire qu’à son image, parfaite ! Notre nombril serait donc là pour rappeler notre différence avec notre créateur et justifierait la démarche des omphalopsyques évoqués ce matin par God. Mais alors, quid du nombril des autres mammifères ?
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 06h29 : Pour celles et ceux qui se demanderaient comment on a pu parvenir de l’omb...
on peut penser qu’avec un peu de souplesse, ils pourraient se regarder dans l’oeil ..

ou avoir recours à un miroir, ce qui explique que l’égo sans trique passe la journée à s’admirer....

Nombrilistes du monde entier, je ne vous salue pas ! (mais je sais qu’il n’y en a pas ici !)
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 09h53 : on peut penser qu’avec un peu de souplesse, ils pourraient se regarder dan...
Bonjour Petula ! Ce qui est sûr, c’est que Pepe a bien fait de partir en ouiquinde : cette expression ne vient certainement pas de la Marine ! Les deux yeux sur la ligne d’horizon ! Sinon comment pourrait-il nous raconter la lueur verte aux Sanguinaires ?

l’égo sans trique passe la journée à s’admirer....
le nombril ! Plus bas, ya plus personne !
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 09h51 : C’est cette belle description géométrique qui rév&eac...
Pas au centre, bien sûr: regarde les Zoran Utan (qu’ils soient slaves ou non): avec des bras et des jambes comme ils ont, c’est dans la galerie des glaces déformantes qu’ils seraient à leur place...
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 09h58 : Bonjour Petula ! Ce qui est sûr, c’est que Pepe a bien fait de ...
le nombril ! Plus bas, ya plus personne !
Ajoute à cela le fait qu’aucun être humain n’est digne de pouvoir s’accoupler avec, théoriquement, la race devrait s’éteindre ! et pourtant .....(encore un coup de la parthénogenèse sans doute...)
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 09h51 : C’est cette belle description géométrique qui rév&eac...
pour nous faire aussi beaux, Il n’a pu nous faire qu’à son image, parfaite !
est-ce Dieu qui a fait l’homme à son image, ou (pardon yannou!) l’homme qui a fait Dieu à la sienne ?
au référendum sur la constitution Européenne on a vu que certains croient encore que la France est le nombril du monde.
Moralité :
le oui brille par son absence et le nombril par sa présence
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 10h36 : au référendum sur la constitution Européenne on a vu que ce...
Mais aujourd’hui les non brillent discrètement : les 18 ne sont-ils pas en train de chercher à comprendre les raisons du non et prêts à modifier en conséquence la constitution initiale ?
Un coup d’oeil sur Wikipedia où un article apparemment traduit de l’anglais (c’est pas triste, les tortures du nombril !) indique que les tortellini seraient des nombrils de Vénus : donc regarder son assiette pleine reviendrait à "se regarder les nombrils" ? Typiquement Italien, ça, hein ?
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 11h12 : Mais aujourd’hui les non brillent discrètement : les 18 ne son...
je ne crois pas : il n’existait pas de "plan B" et il n’en existera pas : les pays qui ont ratifié la constitution attendent que la France l’approuve, et elle le fera probablement, dès qu’elle aura compris comment faire avaler la pilule aux électeurs (qui n’ont pas exprimé un vote d’opposition à un texte (incompréhensible par la majorité de ceux qui s’y sont essayé) mais une peur devant l’avenir). Le parlement votera en nous affirmant qu’en changeant une virgule du 36° pargraphe de la 50° section, on a levé toute ambiguité sur le texte...
Mais nous sortons probablement du cadre de ce Forum !
Je propose qu’on rebaptise le nombril, le OUIBRIL !
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 11h26 : je ne crois pas : il n’existait pas de "plan B" et il n’en exis...
J’en parlais parce que c’était dans l’actualité du jour. Association d’idées, c’est tout ! Il est certain que notre forum n’est pas le meilleur lieu pour en débattre. Il semble qu’aujourd’hui les paysages enneigés en aient incités quelques uns et leurs unes (et réciproquement) à prolonger leur séjour sous la couette ! Ici il fait TRES beau et froid sec et même pas de vent : le soleil brille !
Bien que je n’ai trouvé nulle part de lien vérifiable entre Omphale et les omphalopsyques, j’ai décidé qu’il y en avait un et je vous propose de découvrir les jeux d’Omphale et Héraclès sur cette page. Enfin, s’il y a quelqu’un d’autre ici !
quelle forme a le nombril de ceux qui sont sortis de la cuisse de Jupiter ?
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 10h31 : pour nous faire aussi beaux, Il n’a pu nous faire qu’à son i...
"est-ce Dieu qui a fait l’homme à son image, ou (pardon yannou!) l’homme qui a fait Dieu à la sienne ?"

On a le Dieu qu’on mérite. L’image n’étant qu’une illusion, autour de quoi devisons-nous ? Je te le demande.
J’ai une (en fait plus d’une) question ouverte à tous :
Pourquoi les djeun’s (les jeunes) mettent-ils des piercings à cet endroit (le nombril) ?
Ont-ils besoin de se rattacher d’une manière symbolique à leur cordon ombilical ? Au foetus qu’ils ont été ?
Comme ils aiment à le montrer en public, est-ce une manière d’affirmer leur présence au sein de la société ?
Est-ce une défiance ?
Un appel ?
Se percer le nombril, quelle est la symbolique consciente et inconsciente ?
Quel rapport avec les moeurs Hindouistes ?
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 11h39 : J’en parlais parce que c’était dans l’actualité ...
Ici aussi, plein soleil, TRRRRRRRRRRRES froid, (température négative, aux environs de -3°C - ce qui est TRRRRRRRRRRRRRRES froid quand on revient de Sicile, que l’on a quitté sous les nuages, hier, vers 17:00 heures, avec 14°C...

Quant à Dieu, j’aime l’idée musulmane (ou juive, d’ailleurs!) qui nous interdit de le représenter et de le nommer, ce qui clôturerait le débat, ici...
Comme demande Yannou, de quoi devisons-nous ici? Devises étrangères?
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 12h18 : Ici aussi, plein soleil, TRRRRRRRRRRRES froid, (température négati...
Qui élève une clôture à l’envie folle de se claquemurer !

Plus sérieusement, ne penses-tu pas, toi qui reviens de Sicile, que le nombril de l’île est son volcan ?
N’y a-t-il pas une dynamique puissante, semi invisible qui dirige tout (interactions) depuis ce lieu ?

Faut pas être sorti de l’Etna pour dire ça, juste du lit ! 
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 12h18 : Ici aussi, plein soleil, TRRRRRRRRRRRES froid, (température négati...
Hier il faisait -1 à 20 h quand je suis rentrée. Aujourd’hui je n’ai pas mis le nez dehors, mais il ne doit pas faire plus de 9 °. La semaine dernière il faisait 21 ! On a du mal à s’adapter aussi mon Filo !
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 12h18 : Ici aussi, plein soleil, TRRRRRRRRRRRES froid, (température négati...
Tout à fait d’accord avec toi Filo: sur la météo d’abord, je suis logée à la même enseigne que toi, après tout, nous sommes presque voisins !
Pour la question de la religion aussi: ne pas l’aborder en public me semble être la solution la plus sage pour éviter les conflits, et il en va de même de la politique . La loi britannique interdit de polémiquer contre Dieu et la Reine (et la politique en général). Ce décret étant valable pour les pubs (c’est d’ailleurs pourquoi je le sais!), cela évite bien des discussions animées (et avinées, heu, non, pardon, bièrisées).
Juste une petite anecdote au sujet de l’évocation du nom de Dieu (enfin, là il s’agit de son fils), et puis après, promis, j’arrête: j’ai appris cette semaine que l’interjection alsacienne "HOJE !" (pronnocez "oyé !") correspond à la troncation volontaire de "HO JESUS !", ceci afin d’éviter une invocation inutile de son nom.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 12h14 : J’ai une (en fait plus d’une) question ouverte à tous : ...
Pourquoi les djeun’s (les jeunes) mettent-ils des piercings à cet endroit (le nombril) ?
je serais tenté de répondre qu’ils mettent des piercings à tout ce qui dépasse : nez, oreille, nombril etc... et qu’il est plus facile de se le mettre au nombril, que de se pincer la peau du ventre en un quelconque endroit . Mais il est possible que certains voient une symbolique particulière à certains endroits. Des adeptes parmi nous ?
Bonjour
Je suis nouveau et je m’aperçois que les commentaires partent tous azimuts. J’adore parce que cela prouve une certaine vivacité d’esprit mais je déteste aussi car, je pense, cela nous éloigne du sujet. Je vais m’en éloigner aussi mais c’est pour mieux l’appréhender par le fait. Cette expression nous décrire une attitude négative de "trous du cul" qui ignore le monde alentour pour ne s’interesser qu’à eux. Je voudrais les défendre ces gens là car, non seulement ce sont de véritables contorsionnistes, ils n’ont pas, tout à fait, tort. Il faut penser à soi car si ce n’est pas le cas, nous ne pouvons à étre sur qu’un autre y pansera pour nous ( jeu de mot, vous avez trouvez?). Et même seraient-ils un milliard à penser à nous, nous pouvons étre sur que la majorité se trompe sur ce que nous sommes et que la minorité restante le fait en ne connaissant qu’une partie de ce que nous sommes. Seul moi ai la possibilité de connaitre ce que je suis. Possibilité seulement car me connais-je véritablement, dans mon intégralité? Non! Il y a des éléments que j’ignore, consciemment ou non, et d’autres que je refoule. Aussi, je me plais à regarder mon nombril car cela me rappelles qui je suis, mon origine: ma mére, mes parents, ma famille, mon ethnie, mon humanité. Cela me permet, ainsi, de connaitre de connaitre les autres à travers moi. Et,quand je regarde les autres, cela me fais un bien terrible, au dos et à l’esprit. Car le corps n’est pas fais pour rester dans cette posture et qu’en voyant les autres, je peux voir des variations de moi, agréables ou non, car possédant un nombril (je ne connais ni Adam, ni Eve).
Aussi, vivent les "trous du cul" nombrilistes contorsionnistes car ils me font penser à moi.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 13h41 : Tout à fait d’accord avec toi Filo: sur la météo d&rs...
Un seul God sur ce site ! Que son nom brille !
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 14h13 : Bonjour Je suis nouveau et je m’aperçois que les commentaires part...
Bonjour cher nouveau

Franchement, comment veux-tu qu’on ne s’éloigne pas du sujet avec l’expression du jour ? Sinon chacun va y aller de sa tirade nombrilique, et quid des échanges, des escarmouches, de l’humour lui-même ? Mais si tu lis bien, tu verras qu’on n’en est jamais très loin et qu’on sait y revenir même par 4 chemins. Si tu veux nous montrer d’autres voies, nous serons preneurs aussi, curieuses et curieux que nous sommes !
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 14h13 : Bonjour Je suis nouveau et je m’aperçois que les commentaires part...
Là tu défends l’instrospection, non pas l’omphalopsychie. Tu ne donnes pas à ta réflexion sur toi-même une dimension spirituelle. Il est en effet bon de se connaître soi-même, de s’assumer, de progresser si on le peut, et d’être indulgent pour autrui. Est-il utile d’être contorsionniste pour ça ? J’avoue qu’à mon grand âge je ne me contorsionne qu’utilement et je fais attention !
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 12h44 : Hier il faisait -1 à 20 h quand je suis rentrée. Aujourd’hui...
« Aujourd’hui je n’ai pas mis le nez dehors, mais il ne doit pas faire plus de 9 °. La semaine dernière il faisait 21 ! On a du mal à s’adapter… »

Lorsque l’on fait de l’effeuillage intensif, on comprend la gêne… Kelly !
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 14h48 : « Aujourd’hui je n’ai pas mis le nez dehors, mais il ne d...
Tap tap tap tap tap taptap ! (claquettes)
Le premier qui rira aura une...????
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 14h13 : Bonjour Je suis nouveau et je m’aperçois que les commentaires part...
Ne pas s’ouvrir aux autres, c’est s’assurer une très longue vie, ennuyante et banale. Ce qui fait l’intérêt d’une existence, c’est justement qu’elle permet de se nourrir des autres et de pourquoi pas de nourrir aussi les autres (l’échange) et l’intérêt porté aux autres permet un développement personnel.
On prend de l’épaisseur d’âme au contact des autres.

Se replier sur soi, c’est refermer sa main sur une graine. Pour sûr alors qu’elle ne donnera jamais de fleurs, de fruits. Ta conception est dérangeante et va à contre-courant de la philosophie d’un forum par exemple et au-delà de tout ce qui régit une société.

Tu dis que toi seul a la possibilité de te connaître. N’est-ce pas le rôle de l’Amour, de l’Amitié que de se voir connu d’un être aimé, cher ? Enfin quoi, pourquoi se met-on en couple si ce n’est pas pour justement s’offrir et prendre de l’autre ? Encore une fois : l’échange et le courage sur base de l’Amour, de l’Amitié, du don de soi.

Je pense que si tu te traites toi-même de « trou du cul », c’est que tu vis mal car c’est insulter père et mère te t’avoir donné le jour. Curieuse allusion… car tu n’es pas venu au monde par cet endroit.

Cette dureté de synthèse que tu as m’a fait penser que ton texte était une grosse blague…

« Appréhender par le fait » suggère une existence, un comportement axé vers l’extérieur et je ne peux croire qu’un être humain ne puisse pas être captivé par une curiosité qui justement l’empêcherait de n’être centré que sur lui-même.
Il ne suffit pas d’appréhender, il faut aussi savoir domestiquer et là encore, c’est une histoire de courage, d’envie et de pugnacité.

Etre un « trou du cul » n’est pas un objectif de vie ni une finalité même pour… un majeur.

Je dis ça avec respect de ta personne évidemment.
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 13h59 : Pourquoi les djeun’s (les jeunes) mettent-ils des piercings à cet ...
Oui, paraît-il que les adolescents le font pour s’affranchir d’une relation dominée par les parents. Et précisément, je viens de lire que les adolescentes qui se mettent un piercing au ventre le feraient pour couper une seconde fois le cordon d’avec leur mère.

On en pense ce qu’on en veut. Je cite là un anthropologue français.

C’est sans doute un peu la même chose avec les tatouages…
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 13h41 : Tout à fait d’accord avec toi Filo: sur la météo d&rs...
Pas d’accord avec toi Pétula ! Christian contribution n°24 n’est pas en son tort d’exprimer ce qui ce matin lui tient à cœur. On suit ou pas…

La polémique suscite le débat là où elle devrait appeler la Sagesse de part et d’autre, ça, c’est vrai.Alors, la polémique, au fond et en fin de compte, n’est-ce pas un mal pour un bien ?Faut-il des sujets où tout le monde serait a priori d’accord ?

Tout l’intérêt réside dans le fait que la polémique a pour vocation de ne plus en être une, une fois évacués les débats contradictoires qui certes peuvent êtres pour certains et à l’évidence proche de l’éternité. Mais depuis des siècles, que de choses résolues grâce à la polémique. L’avancée de nos sociétés grâce à ses ressorts au service de la pensée que sont notre pensée, notre philosophie, psychologie, théologie et autres centres d’intérêts ne peut se faire sans douleurs.
Je sais que cela peut faire souffrir de part et d’autre mais ensuite, c’est repos et joie comme après un accouchement plus ou moins difficile. On boit un coup et on recommence… sachant qu’ici, les plages de plaisanteries ne sont que des soupapes nécessaires. Comme le dit Momolala, il faut savoir décompresser de temps en temps.

Le temps d’une « gestation polémique » a sa part d’utilité même si cela doit durer des siècles. C’est là un avis. Là où tu as raison, c’est que tout le monde doit être respecté. Et tout le monde, c’est en premier celui, celle ou ceux qui semblent êtres en minorité.

Expressio est aussi un formidable lieu que je compare à une croisée des chemins. Chacun y amène son savoir, ses connaissances, ses opinions, ses sentiments frappés ou pas aux quatre coins du bon sens et ensuite, nous nous confortons, nourrissons dans ce qui est notre intime conviction… que nous pouvons partager ensuite avec acquis auprès d’amis, familles ou autres groupes de discussions.
En cela, Expressio agit donc bien au-delà de sa sphère visible et sans nommer God le nombril de son site, on pourra dire de lui qu’il en est en tous cas et de façon certaine : l’âme et le cœur.
Oui, oui, c’est un hommage de circonstance que partageront tous ceux qui ont grandi en ce lieu avec l’hormone de croissance Expressionniste.

Un bouquet de jonquilles pour toi Pétula !!!   
cette page
Pour que l’encre ne sèche pas sur la page j’ajoute cette ligne : allez découvrir le Festival du nombril de Pougne-Hérisson sur cette page.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 16h21 : Pas d’accord avec toi Pétula ! Christian contribution n°24...
Merci Yannou, ton bouquet est aussi lumineux que ton discours !
Je prend le train en marche là, OK
Remarque vaut mieux se regarder le nombril que se prendre pour le nombril du monde !

Avec les erreurs médicales, vaut mieux se prendre en charge soi-même, se regarder le nombril c’est se faire son auto-ombilicoscopie tout simplement

Pas besoin de sortir de la Fac de médecine pour se faire une auto-ombilicoscopie

Un bonjour aprèmidi-sa"medical" à tous les nombrilés et nombrilettes de ce nombril du net !
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 15h24 : Ne pas s’ouvrir aux autres, c’est s’assurer une très lo...
Yannou, mon Révérend - mon rêve errant? - mon rave et rang? - là tu vas un peu loin...
Tout d’abord, bonjour et bienvenue à Holmesjack. Encore du sang neuf parmi nous, et cela fait du bien bien, comme disait un des amis vampire....

Sérieusement, maintenant, revenant à ce que tu disais bien plus haut: aimer, c’est regarder le nombril de l’autre...
Pas d’accord, aimer c’est regarder ensemble dans la même direction, accomplir les mêmes choses, avoir les mêmes desseins (surout pour nos compagnes, d’ailleurs, j’aime quand le gauche et le droit se ressemblent), avoir les mêmes buts, avoir la même vision des choses de la vie...
Se regarder le nombril l’un l’autre, oui, une fois de temps en temps, bien sûr, cela est salutaire. Il faut savoir à quoi l’autre ressemble, ne pas l’oublier, l’apprécier même. Il faut pouvoir lui dire - sincèrement! - : tu es belle, tu es beau.
Il faut aussi, bien sûr le lui prouver: vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage...
Mais là, nous entrons dans l’intimité, et je vous laisserai faire sans moi. Trop occupé moi-même...

La suite du message te parviendra par courriel séparé...
Eh oui, les filles, c’est comme ca! Soyez pas jalouses, vous en aurez votre part aussi...
Si vous êtes gentilles, ... TRRRRRRRRRRRRES gentilles avec moi....
réponse à . eureka le 27/01/2007 à 16h52 : Je prend le train en marche là, OK Remarque vaut mieux se regarder le no...
Ben alors, grrrrrrassssse matinée ? s’tasteur-ci qu’t’arrive ?
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 16h56 : Yannou, mon Révérend - mon rêve errant? - mon rave et rang? ...
Proverbe italien pour mettre tout le monde d’accord :
Au-dessous du nombril, il n’y a ni religion, ni vérité. (citation de mon e-poux en direct)

alors que je m’apprêtais à vous servir : "Celui qui a peur du pubis caresse le nombril." (Massa Makan Diabaté)
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 16h56 : Yannou, mon Révérend - mon rêve errant? - mon rave et rang? ...
"aimer, c’est regarder le nombril de l’autre..."
J’ai dit ça ? Ou ? Parce que ce n’est pas ce que je voulais exprimer. S’ouvrir à l’autre, aux autres... pour un partage, une démultiplication de l’amour, amitié, ce qu’on veut tant que ça reste positif.

la suite dyu message te parviendra par courriel séparé.
Eh oui, les filles, c’est comme ça, pas de scènes, un autre soir peut être si vous êtes gentilles, PLUS qu’avec Filo. Eeeeeet toc. 
réponse à . momolala le 27/01/2007 à 17h17 : Proverbe italien pour mettre tout le monde d’accord : Au-dessous du n...
"Au-dessous du nombril, il n’y a ni religion, ni vérité. (citation de mon e-poux en direct)"

Voici une string vérité bien ficelée.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 17h59 : "aimer, c’est regarder le nombril de l’autre..." J’ai dit &cce...
bouscule pas, bouscule pas, y s’pourrait bien qu’il y en ait pour tout le (beau) monde.... si ces demoiselles le souhaitent ...
Eeeeeeeet re-toc, c’est pas du toc!
Pourquoi le marsupilami, qui est ovipare, a-t-il néanmoins un nombril ?
Ceux qui sont allés voir la superbe exposition qui se tient pour le moment à l’Autoworld (Cinquantenaire, Bruxelles, Jolie Gique), ont la réponse ...
Si vous êtes trèèès gentils avec ceux qui vous sont chers, je vous la donnerai   
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 14h13 : Bonjour Je suis nouveau et je m’aperçois que les commentaires part...
Ton approche m’est sympathique (tape-là, Momolala !)

Il me semble, malgré ma vocation olympienne (j’espère que Zeus regarde ailleurs), que tu devrais te renseigner sur le bouddhisme.
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 15h24 : Ne pas s’ouvrir aux autres, c’est s’assurer une très lo...
Et oui! Je suis un grand comique que t’ignores. Mais mon humour n’est pas là où tu panses (j’aime bien ce jeu de mots) car je m’assimilais pas à un trou du cul. Je nommais ainsi des personnes que l’on pouvaient mépriser car ils sont repliés sur eux-même (comme un trou du cul peut l’étre quand il regarde son nombril mais là: CHAPEAU!).
Simplement, je cherchais à défendre le nombriliste comme j’aime défendre les cotés obscures de toutes théses où chacun est d’accord pour dire que Yoda est un sage et que Dark Vador un XXXXXX de sa XXXX de mort. Ce n’est pas facile mais cela amméne la contradiction et ça: J’ADORE!
réponse à . chirstian le 27/01/2007 à 13h59 : Pourquoi les djeun’s (les jeunes) mettent-ils des piercings à cet ...
A tout ce qui dépasse ! Ces pauvres jeunes, dépassés par la culture de l’image ! Si ça dépasse pas, c’est pas intéressant ! Donc allez-y, mettez-y des trucs voyants pour que ça dépasse encore plus !

Alors que nous autres Olympiens, héritiers du savoir et de la pratique, savons très bien (je l’ai rappelé à Zeus l’autre jour alors qu’il me demandait conseil sur comment faire une fois que la petite jeune l’avait pris pour un beau cygne) que le nombril (que nous les dieux n’avons pas, et pour manque de cause...) est plus ou moins insensible parce que non innervé, mais que si on promène son doigt ou sa langue, ou tout autre truc autour (en haut, en bas surtout) on est sûr de tomber quelque part sur de l’éroginie féconde.

Moi je serais pour demander à God qu’il introduise dans sa savante analyse (dès qu’il reviendra de sa semaine-fin qui a l’air de s’éterniser - pardon, Zeus !) une distinction entre les inter-nombrilistes (qui savent comment imaginer, auto-nombril échéant) et les alter-nombriliistes (à diviser ensuite entre admlirateurs, joyailliers, pourlécheurs, tâteurs, et tutti quanti par ordre strictement alphabétique, c’est comme ça qu’on nous a formés à la polytechnique des dieux).
Sauf à supposer qu’ils "avouent" ainsi ne pas parvenir à "couper le cordon"... hypothèse de plus en plus aisément et empiriquement vérifiable...
A part de d’ça... (Litt.) Voir: L’Ombilic des Limbes", non ..?
réponse à . <inconnu> le 27/01/2007 à 15h32 : Oui, paraît-il que les adolescents le font pour s’affranchir d&rsquo...
les adolescentes qui se mettent un piercing au ventre le feraient pour couper une seconde fois le cordon d’avec leur mère.


Ma fille a un piercing au nombril et un sur la langue aussi. Pourquoi ? La langue serait l’un des premiers moyens de communication avec la mère (après la peau). La langue permet de sucer et donc de se nourrir. Le foetus se nourrit par le cordon ombilical et le bébé par succion avec la langue. Et pourquoi les garçons ne se mettent-ils pas de piercing au nombril alors qu’ils en ont à d’autres endroits? Ne veulent-ils pas couper le cordon ?
S’il y a un psy pour expliquer, je suis preneuse.

Et un petit plus marin. Le nombril marin est le nom donné anciennement aux opercules de divers mollusques gastéropodes que l’on prenait pour une plante et dont on se servait comme médicament .
°
c’est malin et ça me fait bien rire . J’ai tout relu la page, et ça m’a pris du temps, juste pour pouvoir zieuter ton nombril. 
réponse à . file_au_logis le 27/01/2007 à 16h56 : Yannou, mon Révérend - mon rêve errant? - mon rave et rang? ...
D’abord, le nombril, c’est une histoire de nœud... Une bonne sage-femme qui a appris à les faire avec son mari marin, on peut pas rêver mieux, surtout si, en plus, elle coupe le cordon avec les dents; c’est style, ouaf!
Quant à vos citations récupérées sans citer le nom de leur auteur, c’est pas beau de re-copier: "Aimer, c’est regarder ensemble dans la même direction" ce serait-y pas d’un certain saint...Ex quand il reluquait son "horizon artificiel" en tenant le manche de son engin d’observation à deux queues (fuselages) avec lequel il a bu la tasse en Méditerranée ? Même s’il louchait, c’est pas une raison pour l’oublier dans ses écrits et pensées; sinon faudra pas s’étonner si "le petit grince"....
Bref, une telle terminaison pour un commencement, c’est vrai que c’est bon comme un tortellini (avec de la crème, mais pas anglaise).
Adam interrogatif.
Au Québec, on dit " se prendre pour le nombril du monde".
Lorsqu’on se regarde trop le nombril, il advient, finalement, qu’on a mal au cou. (André Sauvé)

En plus, les nombrils ne sont pas beaux. (lalibellule)
Égocentrique et prétentieux... ce n'était pas le genre du beau Georges qui se préoccupait de ses amours et de ses copains et n'avait pas pour habitude de se contempler le nombril.

Un nombril qu'il a chanté ! Et dont Bouba vous parlera certainement.

Je me suis réservé ce court poème (que j'adore ! et je ne vois pas pourquoi je m'en priverais) de Jean Richepin :

Philistins, épiciers
Tandis que vous caressiez,
Vos femmes
En songeant, aux petits
Que vos grossiers appétits
Engendrent
Vous pensiez, Ils seront
Menton rasé, ventre rond
(donc avec un p'tit nombril !)
Notaires
Mais pour bien vous punir
Un jour vous voyez venir
Sur terre
Des enfants non voulus
Qui deviennent chevelus
Poètes


Écoutez...

Un jour, en prenant sa douche, Dieu découvrit qu' il avait un nombril et commença à se poser la question de son origine.
Denis Langlois
réponse à . DiwanC le 21/09/2016 à 02h47 : Égocentrique et prétentieux... ce n'était pas le genre du b...
Un petit pouème parfait, j'adore aussi. Merci Diwan et Jean Richepin.
réponse à . DiwanC le 21/09/2016 à 02h47 : Égocentrique et prétentieux... ce n'était pas le genre du b...
Le nombril des femmes d'agent bien sûr........

Non mais sans rire, on se demande bien où il allait les chercher........

Voir le nombril d'la femm' d'un flic
N'est certain'ment pas un spectacle
Qui, du point d'vu' de l'esthétiqu',
Puiss' vous élever au pinacle


Un peu tôt pour le café....

Ad'taleur..


Le bal des nombrilistes a commencé et ne se terminera qu'en Mai prochain lorsque le plus égotique d'entre les impétrants aura atteint la Coupole....
Dans cette danse du ventre la danseuse était belle, tout le public regardait son nombril...
Bouba, tu as déjà rangé la cafetière ? j'en prendrais bien un petit...
DEVINETTE
Pourquoi les prétentieux de la Rome antique, aimaient le numéro 49 ?
- Qui c'est ces deux-là qui se regardent le nombril ?
- Anna, Tommy...
réponse à . joseta le 21/09/2016 à 08h06 : DEVINETTE Pourquoi les prétentieux de la Rome antique, aimaient le num&ea...
7 x 7 = 49, mais à part ça...?
Réponse
Parce qu'ils adoraient regarder le nombre IL
- Cette bande d'anglais nous attaque et on n'a même pas un gros bâton pour nous défendre !
- Ça ne fait rien, on est égaux sans trique !
- On est égocentriques, nous ?
Cet homme, Billich, il se regarde le nombril. 
Attention faut pas que je déconne il paraît...
Il montrait son poulailler à un type maniéré...
- Regarde cette poule pond peu...
- pompeux, moi ?
réponse à . joseta le 21/09/2016 à 08h50 : Réponse Parce qu'ils adoraient regarder le nombre IL...
Alors là, c'est tout simplement excellent !
réponse à . BOUBA le 21/09/2016 à 04h00 : Le nombril des femmes d'agent bien sûr........ Non mais sans rire, o...
Quand j'étais dans le midi j'avais une voisine qui était une ancienne contrôleur(euse) des impôts et qui était femme de flic. Baiser les deux d'un coup c'était jouissif !
Avec ton coyote tu devrais pouvoir en trouver beaucoup des femmes de flics !
réponse à . mickeylange le 21/09/2016 à 11h42 : Quand j'étais dans le midi j'avais une voisine qui était...
Je les cherche au radar mais elles ont toutes fait amende honorable*

* de lapin bien sûr. ...
réponse à . mickeylange le 21/09/2016 à 11h42 : Quand j'étais dans le midi j'avais une voisine qui était...
Je les cherche au radar mais elles ont toutes fait amende honorable*

* de lapin bien sûr. ...
réponse à . BOUBA le 21/09/2016 à 13h27 : Je les cherche au radar mais elles ont toutes fait amende honorable* * de lapin...
elles ont toutes fait amende honorable
Essaie avec *de lièvre... Ça fera moins répétitude... moins ordinaire...
Et pis ça t'a un délicieux p'tit côté champêtre !

T'imagines Expressio sans déconnation ? Mais ce serait la désolation, la route ouverte vers la morosité absolue... Impensable !
Bon. Ben v'là aut' chose :

"Il y a des règles à respecter: ainsi le nombre d'or (1.61803399) qui est la hauteur de la pyramide de Khéops divisée par sa demi-base.
Si vous divisez votre taille par la distance sol-nombril, vous devez obtenir ce chiffre,
qui doit aussi être égal à la distance sol-nombril divisée par la distance nombril-sommet du crâne..."


Frédéric Beigbeder
réponse à . mickeylange le 21/09/2016 à 11h42 : Quand j'étais dans le midi j'avais une voisine qui était...
Ah ! c'est pour ça que - bousculé par le flic et menacé de la vérole* - tu as émigré vers tes terres plus tranquilles où on ignore tout de ton passé !

*Merci GB.
Un petit extrait de La Gloire de mon père, le meilleur remède contre la morosité tant il vous met de soleil dans la tête.

Une petite sœur était née, et tout justement pendant que nous étions tous les deux chez ma tante Rose, qui nous avait gardés deux jours, pour faire sauter les crêpes de la Chandeleur.
Cette invitation malencontreuse m'empêcha de vérifier pleinement l'hypothèse audacieuse de Mangiapan, qui était mon voisin en classe, et qui prétendait que les enfants sortaient du nombril de leur mère.
Cette idée m'avait d'abord paru absurde : mais un soir, après un assez long examen de mon nombril, je constatai qu'il avait vraiment l'air d'une boutonnière, avec, au centre, une sorte de petit bouton : j'en conclus qu'un déboutonnage était possible, et que Mangiapan avait dit vrai.


Marcel Pagnol
Adam et Êve avaient-ils un nombril ? Le joli Filo s'interroge aussi, tout là-haut (@1).

En fouillant ici et là, j'ai lu que Jean-Baptiste Santerre, peintre réputé pour ses portraits fantaisistes, a volontairement suscité un scandale avec son tableau Adam et Ève au milieu du paradis terrestre. il décide volontairement de représenter Adam et Ève... sans nombril.

L’Église s’en mêla et affirma que le premier homme et sa femme étaient bel et bien dotés d’un nombril. Le chapitre 35 de l’Évangile de Barnabé explique même que le nombril d’Adam serait en fait la trace du crachat de Satan sur la glaise dont Dieu se servit pour façonner le premier homme.

Le scandale autour du tableau de Santerre enfla à tel point que l’œuvre fut retouchée pour rendre nos deux ancêtres conformes à l'idée que l’on se fait d’eux, à notre image : avec un nombril !
(cette page)

J'ai lu aussi que ... l'omphalisme est une croyance selon laquelle Dieu aurait créé Adam et Ève avec un nombril. Mais selon l'anomphalie du Moyen Âge, Adam et Ève seraient dépourvus de l’ombilic car ils n’avaient pas de mères qui auraient accouché d’eux et n'étaient donc pas issus d'une gestation. Ce sujet fit débat dans l’Église et....

Legone !
Tu n'aurais pas une plaisante déconnation ? Parce que le résultat de ces fouilles est tout... sauf souriant !
Merci d'avance ! 
Les martiens ont-ils un ou plusieurs nombrils ou pas du tout ? réponse ici
réponse à . DiwanC le 21/09/2016 à 16h04 : Adam et Êve avaient-ils un nombril ? Le joli Filo s'interroge aussi, ...
L’Église s’en mêla et affirma que le premier homme et sa femme étaient bel et bien dotés d’un nombril.
Comment Eve lui aurait fait des guiliguili sans nombril ?
Mais soyons un peu sérieux, la chèvre de monsieur Seguin a-t-elle un nombril ?
Les anges n'en ont pas puisqu'il n'y a évidement pas d'ange femelle.
Inquiétude sur ce sujet dans ce forum
lunettes bril c'est leur nom !
réponse à . ipels le 21/09/2016 à 14h47 : Bon. Ben v'là aut' chose : "Il y a des règles à ...
Pas du tout c'est ceci !
Nom : Bril et son prénom c'est Paul Il serait né aux pays-bas (c'est logique) ou encore à Anvers...
réponse à . mickeylange le 21/09/2016 à 16h59 : L’Église s’en mêla et affirma que le premier homme et s...
Les anges n'en ont pas puisqu'il n'y a évidement pas d'ange femelle.
Seulement, ce n'est pas aussi simple :
Les anges sont unisexes, et même pour être précis, ils n'ont pas de sexe. Par essence, un ange n'est qu'une abstraction, un esprit. Par soucis de reconnaissance, ils ont été représentés sur divers tableaux et gravures comme ressemblant à des êtres humains mais en aucun cas l'amalgame ne doit être fait. Les anges n'ont aucune enveloppe physique, ne vivent pas, n'existent pas.

Mickey ! Sors de ce non corps ! 

Jolie visite !
Mais je me demande, les deux aigles partis des extrémités de la terre pour se croiser à Delphes, ce nombril du monde, ils seraient partis quand la terre était encore plate alors ! *

Allez, bonne à Pythie !

* J'y pense tout à coup, c'est ce jour d'hui que Magellan, en 1519, s'est
embarqué pour son tour de la terre. Elle était peut-être plate après tout,
puisqu'il n'est pas revenu, il est peut-être tombé !  
Un ange, une abstraction ?
Et celui que Devos a vu passer alors, hein ?
réponse à . DiwanC le 21/09/2016 à 17h48 : Les anges n'en ont pas puisqu'il n'y a évidement pas d'ange femelle.Seule...
Va dire ça à certains Corses 
Non... Si c'est pour me retrouver devant certains énervés qui doivent regarder leur nombril en pensant qu'on leur doit tout... c'est non.
réponse à . DiwanC le 21/09/2016 à 18h41 : Non... Si c'est pour me retrouver devant certains énervés qui...
T"as pas tort !
A tantôt 
réponse à . DiwanC le 21/09/2016 à 17h48 : Les anges n'en ont pas puisqu'il n'y a évidement pas d'ange femelle.Seule...
Mickey ! Sors de ce non corps !

Si j'en sort ça va être ta fête  !
réponse à . mickeylange le 21/09/2016 à 21h05 : Mickey ! Sors de ce non corps ! Si j'en sort ça va ê...
... c'est pas en décembre ?
Bien que d'une exquise modestie, il m'arrive de me regarder le nombril, pour en extraire quelques bribes de ce qui s'y est trouvé récupéré dans la journée - ou la nuit: quelques bribes de coton du "ticheurte" ou du maillot de corps par exemple, sans préjudice de quelque(s) miette(s) arrivées là on ne sait (que trop) comment...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se regarder le nombril » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?