Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Contre vents et marées

Malgré tous les obstacles.

Origine

Tout bon marin (même un mauvais, d'ailleurs) sait que les vents et les marées peuvent parfois grandement contrarier l'avance du bateau dans la direction ou vers le but souhaité.
Mais tout bon marin (c'est moins le cas du mauvais, cette fois-ci) sait persévérer et, malgré ces éléments contraires, naviguer quand même vers son but.
Cette expression qui date du début du XVIIe siècle est une métaphore qui symbolise la lutte contre les obstacles qui peuvent entraver un projet ou l'obstination de celui qui décide de mener une action à son terme, malgré les bâtons que certains lui glissent dans les roues, les peaux de banane que d'autres jettent sur son trajet ou plus simplement les problèmes qu'il peut rencontrer.

Compléments

Au XVIe siècle, "avoir vent et marée" voulait dire "être favorisé par les circonstances".
On retrouve l'image du marin dont l'avancée est facilitée, cette fois, par un vent ou une marée favorable.

Exemple

« Conseils, objurgations, rien n'y fit : ce que maman reconnaissait pour son devoir, elle l'accomplissait contre vent et marée. »
André Gide - Si le grain ne meurt

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Contre vents et marées » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Tunisie Arabe Beraghm men koul chey Malgré tout
Pays de Galles Gallois Er gwaethaf pawb a phopeth Malgré tous et tout
Allemagne Allemand Allen Hindernissen zum Trotz En défiant tous les handicaps
Allemagne Allemand Auf Biegen und Brechen Soit courber ou casser (à tout prix, coûte que coûte)
Allemagne Allemand Gegen Gott und die Welt Contre Dieu et le monde
Allemagne Allemand Gegen heftigsten Widerstand Contre la résistance la plus forte
Allemagne Allemand Gelegen und ungelegen À propos ou pas à propos
Angleterre Anglais Against all odds Contre toutes les chances
Angleterre Anglais At all costs Coûte que coûte / A tout prix
Angleterre Anglais Come hell or high water Qu'il vienne enfer ou hautes eaux
Argentine Espagnol Contra viente y marea Contre vent et marée
Espagne Espagnol Contra viento y marea Contre vent et marée
Espagne Espagnol Cueste lo que cueste Coûte que coûte
Canada Français Envers et contre tous
Israël Hébreu הלך באש ובמים Aller dans le feu et l'eau
Hongrie Hongrois Minden(n)ek dacàra Malgré tout
Italie Italien A tutti i costi Coûte que coûte / A tout prix
Italie Italien Ccu tùtti 'i cuntrarità pussìbbili Avec n'importe quel empêchement
Belgique Néerlandais In weer en wind Dans temps et vent (par tout les temps)
Pays-Bas Néerlandais Door roeien en ruiten gaan Aller à travers les carreaux et les croisillons
Pays-Bas Néerlandais Door vuur en water gaan (biblique Esaïe/Isaïe/Jesaja 43) Passer par le feu et l'eau
Pays-Bas Néerlandais Tegen de klippen op En haut des écueils
Brésil Portugais Apesar dos pesares Malgré les chagrins
Brésil Portugais Contra tudo e contra todos Contre tout et contre tous
Portugal Portugais Contra ventos e marés Contre vents et marées
Roumanie Roumain A trece (sau a sari) prin foc si para (in nici un caz prin apa) Passer à travers (ou sauter par dessus) le feu
Roumanie Roumain Prin foc ?i ap? Par feu et eau
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Contre vents et marées » Commentaires

  • #1
    • cotentine
    • 27/06/2007 à 00:32
    Tout bon marin (même un mauvais, d’ailleurs) sait que les vents et les marées peuvent parfois grandement contrarier l’avance du bateau dans la direction ou vers le but souhaité. Mais tout bon marin (c’est moins le cas du mauvais, cette fois-ci) sait persévérer et, malgré ces éléments contraires, naviguer quand même vers son but.

    Elpépé ! vite, quitte les bars louches du Mans, abandonne Filo au sourire de BB et viens vite, Là ... c’est une expression qu’elle faite rien que pour toi, pendant que tu ne t’en doutes même pas ... en train de te goinfrer de rillettes !
    nous, on vient de donner, en Cotentin ! des vents de plus de 100 km / h. et la marée montante qui envoyait ses vagues saper les piles du pont et notre moral avec !
  • #2
    • HoubaHOBBES
    • 27/06/2007 à 06:15*
    • En réponse à cotentine #1 le 27/06/2007 à 00:32 :
    • « Tout bon marin (même un mauvais, d’ailleurs) sait que les vents et les marées peuvent parfois grandement contrarier l’avance du bateau dans... »
    Mais pas du tout !
    Pour une fois, les allitérations viennent à notre secours pour retirer cette expression des griffes de la Gloutonne (= la Marine Expressionautesque).
    Je m’esplique : les vents dont auxquels il est fait mention ici sont purement gastriques, et les marées sont des "mets ta phore !" électorales : qui n’a entendu parler de la "marée bleue" qui a submergé notre douce Wallonique ce 10 juin ?
    Il s’agit donc, vous l’avez compris, d’une expression E-CO-LO-GIS-TE !
    A moi la Branche d’Olivier (ou de Marceeeeeeeeeeeeeeel), avec palmes, masque et tuba !
    C’est pas tout, mais ’faut aller au charbon !
    L’automne semble aussi précoce en Cotentin qu’ici ! Sortez ls mini-jupes, les filles, ’paraît que c’est le moment !
    Hobbes-toujours-vert
  • #3
    • tytoalba
    • 27/06/2007 à 07:24*
    • En réponse à HoubaHOBBES #2 le 27/06/2007 à 06:15* :
    • « Mais pas du tout !
      Pour une fois, les allitérations viennent à notre secours pour retirer cette expression des griffes de la Gloutonne (= la... »
    "qui n’a entendu parler de la "marée bleue" qui a submergé notre douce Wallonique ce 10 juin ?
    Il s’agit donc, vous l’avez compris, d’une expression E-CO-LO-GIS-TE !"
    Ecologiste la marée bleue ? Faut pas réver !!!! Ce serait plutôt verte d’orage destructeur. Tout ce qui s’est dit avant, pendant et après n’a fait qu’envenimer le climat. Je parle là de DR qui ne mériterait même pas un schtroumph d’honneur.
    Bonne journée à tous.
  • #4
    • cotentine
    • 27/06/2007 à 08:23
    • En réponse à HoubaHOBBES #2 le 27/06/2007 à 06:15* :
    • « Mais pas du tout !
      Pour une fois, les allitérations viennent à notre secours pour retirer cette expression des griffes de la Gloutonne (= la... »
    plus besoin d’aller contre le vent ce matin ... pour me faire mentir, le soleil est là dans un beau ciel bleu tout moutonné de blanc, avec une douceur printanière et la mer est calme avec des vaguelettes sages : les hirondelles ne vont pas tarder ! (pas de canicule)
    c’était la météo du jour en Cotentin 😉
  • #5
    • charlesattend
    • 27/06/2007 à 08:52
    Contre vent, contre pet...je n’ai pas la mer à moins de 600 kilometres à vol d’oiseau,(et encore : une hirondelle d’Afirque non chargée..) alors les histoires de flux et de reflux, ça me fait marée..
  • #6
    • syanne
    • 27/06/2007 à 09:58
    Un poème de Prévert...
    Sables mouvants
    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Au loin déjà la mer s’est retirée
    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Et toi
    Comme une algue doucement carressée par le vent
    Dans les sables du lit tu remues en rêvant
    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Au loin déjà la mer s’est retirée
    Mais dans tes yeux entrouverts
    Deux petites vagues sont restées
    Démons et merveilles
    Vents et marées
    Deux petites vagues pour me noyer.
  • #7
    • OSCARELLI
    • 27/06/2007 à 10:33
    Bon, ben ici, dans les Alpes du Mans (point culminant vers les 250 mètres, j’ai appris ca heir soir) on lutte également contres les vends et maréechaussées. C’est jour de marché quelque part, paraît-il...
    Avec notre GPS, nos boussole, compas, traîneau, lampe flash, chien de montagne auvec leurs gros tonneaux et la caravane de mulets, de zébus et de yaks, nous y arriverons!
    Je me dépèche, LPP vient m’embarquer pour l’expédition dans pas longtemps... Je ne veux rater cela sous aucun prétexte!
  • #8
    • <inconnu>
    • 27/06/2007 à 10:47*
    Il semble que l’expression du jour soit en fait la forme raccourcie de l’ancienne appelletion du jeu des gendarmes et des voleurs : "contrevenants et maréchaussée"... (bon, en plus il pleut, je ferais mieux d’aller me recoucher !)
  • #9
    • syanne
    • 27/06/2007 à 10:58
    • En réponse à <inconnu> #8 le 27/06/2007 à 10:47* :
    • « Il semble que l’expression du jour soit en fait la forme raccourcie de l’ancienne appelletion du jeu des gendarmes et des voleurs : "contrev... »
    Et moi j’ai vu aux noces d’un charpentier, sur le contrevent, la mariée déchaussée.
  • #10
    • <inconnu>
    • 27/06/2007 à 11:51
    • En réponse à syanne #9 le 27/06/2007 à 10:58 :
    • « Et moi j’ai vu aux noces d’un charpentier, sur le contrevent, la mariée déchaussée. »
    un poème pas de Prévert du tout
    Contre vents et marées
    Nous nous sommes fiancés
    Puis, sans les conventions
    Ni toutes les libations
    Avec Monsieur l’curé
    Mais aucun invité...
    Contre bans, et mariés !
  • #11
    • chirstian
    • 27/06/2007 à 13:35
    de beaux poèmes aujourd’hui ! Celui de Prévert était chanté dans le film "Les visiteurs du soir" par Cuny.
    Dans le sens français ("malgré les obstacles"), je trouve que le mot "obstacle" évoque quelque chose de fixe : un mur, un écueil , une montagne ... C’est donc un terme tout à fait négatif : on n’imagine pas être aidé par un obstacle.
    L’expression " vents et marées" est au contraire neutre : il s’agit de courants, de forces en action. Elles peuvent parfaitement servir le navigateur, qui va dans leur sens, et avoir alors un contexte positif. C’est seulement le fait de vouloir aller contre elles ,qui en fait un obstacle.
  • #12
    • chirstian
    • 27/06/2007 à 13:38
    le problème avec le vent, c’est les cheveux qui s’envolent ! Mais j’ai un coiffeur astucieux qui a trouvé la solution, en changeant l’orientation de ma raie : désormais contre vents est ma raie.
  • #13
    • <inconnu>
    • 27/06/2007 à 14:29*
    Contre vents et marées, ton ciré tu sortiras
    Contre Jean et Marie, ta Bible tu réviseras
    Contre Paon et moqueries, ton fusil, tu brandiras
    Contrôles lents et forcés, patience tu déploieras
    Contretemps et migraines, zen, tu resteras
    Contre-attaque et surprise, au complot tu hurleras
    Contrepoids et mesures, au défi tu te mesureras
    Contre-pied et manies, stratégies, tu adopteras
    Contremaître et idioties, logique, tu apporteras
    Contresens et vérité, exemples tu serviras
    Contre-terrorisme et embrigadés, défi tu relèveras
    Contre-ut et contrite sévère, trompette tu saliveras
    Contre-performance et envie, miracle tu réclameras
    Contre tout et rien, con, tu te découvriras
    Le sale temps et les saletés subies chaque jour nous obligent à porter une carapace. La vie est pourtant à Tortueuse sauf en eaux troubles.
    Bien beau d’être contre tout mais encore faut-il avoir un mur solide derrière soit, ou devant soit lorsque les « pour » se lamentent… humblement.
    Justesse de propos.
  • #14
    • Rikske
    • 27/06/2007 à 14:37
    • En réponse à <inconnu> #13 le 27/06/2007 à 14:29* :
    • « Contre vents et marées, ton ciré tu sortiras
      Contre Jean et Marie, ta Bible tu réviseras
      Contre Paon et moqueries, ton fusil, tu brandiras
      C... »
    Sacré Yannou ! Parfois, je me demande si tu n’es pas recteur dans ta paroisse ? Voire défroqué... contre vents et marées ?
    Amitiés !
  • #15
    • <inconnu>
    • 27/06/2007 à 15:02*
    Cette expression fait penser aux voyages d’Ulysse et précisément peut-être lorsque le Roi Eole lui offrit l’outre renfermant les vents…
    @ Rikske > ca, c’est vrai, je me défroque souvent mais je ne puis être qu’un drôle de paroissien dans ce cas... C’est dingue l’Internet, on imagine les autres, d’où les vraies ou fausses étiquettes ensuite... Je suis un Humaniste donc Spirituel au sens large. Ca, je le revendique ! Je suis étudiant en termes marins voire en termes Godesques et de vous, j’apprends pas mal de bêtises mais parfois au détour d’un virage, j’apprends de vous ce qui m’enrichit et je vous en remercie.
    Est-on Saint ? D’esprit ? Qui peut dire l’image qu’il renvoie exactement ?
    Tout le charme de cet outil est là... 😉
    Moi, je t’imagine bon père et jeune grand-père, habile avec les chiffres, doublé d’une propension également à l’habileté manuelle...
  • #16
    • Rikske
    • 27/06/2007 à 15:07
    Je m’demande quand même où sont passés nos conventionneurs manceaux... Sont-ils déja sortis de leur coma-manceau, euh, je voulais dire de leurs commensaux, ou encore comatoutcourt ? Ont-ils digéré leurs rillettes... et le reste ? Bon, je m’arrête, j’ai (aussi) pris un verre avec mes gars... J’men vas chercher mon costume pour l’Ommegang. C’est dit, j’y vais. Pour ceux qu’ça intéresse, la reconstitution aura lieu les mardi 3 et jeudi 5 juillet, à partir de 19h00. Mon charmant 50% fera partie du "bon peuple de Bruxelles", tandis que je serai déguisé en "snaphan" (la garde personnelle de Charles-Quint). Et pour ceux que cela n’intéresse pas plus que ça, je conseille tout de même le spectacle !
  • #17
    • Rikske
    • 27/06/2007 à 15:09
    • En réponse à <inconnu> #15 le 27/06/2007 à 15:02* :
    • « Cette expression fait penser aux voyages d’Ulysse et précisément peut-être lorsque le Roi Eole lui offrit l’outre renfermant les vents…
      @ Ri... »
    Capricorne, mon bon Yannou ! Jeune grand’père sans avoir jamais été père, les chiffres de ma feuille de paie et de ma feuille d’impôts sont brouillés avec moi, mais inventif et bricoleur: oui !
  • #18
    • <inconnu>
    • 27/06/2007 à 15:13
    • En réponse à <inconnu> #10 le 27/06/2007 à 11:51 :
    • « un poème pas de Prévert du tout
      Contre vents et marées
      Nous nous sommes fiancés
      Puis, sans les conventions
      Ni toutes les libations
      Avec Mons... »
    J’aime ton court poème, il est tragi-comique.
    Ambivalent, il suscite l’émoi entre désolation et admiration, entre pitié et force. Il y a un parfum d’automne là-dedans, un parfum appelant de ses vœux et au plus vite, le retour du printemps.
    Contrechamp éclairé. (Bravo Pétula Pétulante)
  • #19
    • <inconnu>
    • 27/06/2007 à 15:16
    • En réponse à Rikske #17 le 27/06/2007 à 15:09 :
    • « Capricorne, mon bon Yannou ! Jeune grand’père sans avoir jamais été père, les chiffres de ma feuille de paie et de ma feuille d’impôts sont... »
    Tu as essayé le "Scud au cul" ? Euh le Sudoku ? Je te pense bien plus doué que tu ne le penses avec les chiffres... C’est peut-être latent...?
  • #20
    • syanne
    • 27/06/2007 à 15:17
    C’est l’histoire d’un contre-ténor devenu poissonnier : hier chantant contre vents et marées, aujourd’hui le haute-contre vend la marée.