Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire la bombe

Faire la fête (avec une connotation de réjouissances gastronomiques ou de grande bouffe).

Origine

Cette expression est une déformation de faire bombance, synonyme de ripailles et de beuveries.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire la bombe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Die Sau rauslassen Faire sortir la truie
Grèce Grec Γλέντι τρικούβερτο (Ghlèdi trikoùverto) Festin (grand) comme un bateau à trois ponts
Angleterre Anglais To have a blow-out Avoir / faire une explosion
États-Unis Anglais To kill the fatted calf Tuer le veau engraissé
États-Unis Anglais To paint the town red Peindre la ville en rouge
Espagne Espagnol Correrse una juerga Faire la bringue
Espagne Espagnol Irse de fiesta Aller à la fête
Espagne Espagnol Pasarlo bomba Le passer bombe (le temps)
Espagne Espagnol Pegarse un festín Faire la bombe
Canada Français Être sur le ''party''
Canada Français Foirer / Faire la foire
Canada Français Partir su'l go
France Français Bringuer
France Français Faire la bidouille
Pays-Bas Néerlandais Aan de zwier gaan Partir en bordée
Pays-Bas Néerlandais De bloemetjes buiten zetten Mettre les fleurs dehors
Brésil Portugais Fazer a festa Faire la fête
Brésil Portugais Se acabar S'épuiser/Se finir
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Faire la bombe » Commentaires

  • #1
    • OSCARELLI
    • 28/09/2009 à 17:36*
    BOUM!
    Quand vous bombez le torse, puis insufflez un grand coup, voilà ce qui se passe: vous faites la bombe!
    BOUM!
  • #2
    • OSCARELLI
    • 28/09/2009 à 17:43*
    Les chansons d’une autre époque voulaient dire quelque chose. Elles étaient profondes. Il y avait du texte là-dedans. Un exemple?
    Voici:
    (Charles traînait Trenet)
    La pendule fait tic-tac-tic-tic
    Les oiseaux du lac pic-pac-pic-pic
    Glou-glou-glou font tous les dindons
    Et la jolie cloche ding-dang-dong
    Mais... boum!
    Quand notre coeur fait boum
    Tout avec lui dit boum
    Et c’est l’amour qui s’éveille
    ...
    Boum!
    L’astre du jour fait boum
    Tout avec lui dit boum
    Quand notre coeur fait boum-boum
    Le vent dans les bois fait hou-hou
    La biche aux abois fait mê-ê-ê
    La vaisselle cassée fait fric-fric-frac
    Et les pieds mouillés
    font flic-flic-flac
    Mais... boum!
    Quand notre coeur fait boum
    Tout avec lui dit boum
    L’oiseau dit boum, c’est l’orage
    Boum!
    L’éclair qui, lui, fait boum
    Et le bon Dieu dit boum
    Dans son fauteuil de nuages
    ====
    Alors, tout-à fait entre nous, hein? N’avais-je pas raison? Et puis, la biche qui fait mêêê. Elle devait avoir eu bien peur, la biche aux abois, pour se mettre à parler soudainement une langue étrangère, spa...
  • #3
    • chirstian
    • 31/12/2009 à 00:06
    a-t-on souvenir d’une explication Godienne aussi courte ? Le reste a du faire boum !
  • #4
    • Elpepe
    • 31/12/2009 à 00:08
    Resservie le 28/09/2009, réchauffée le 31/12/2009 ? C’est quoi, ce boulot, God ? Une fine allusion à la bombance qui se prépare ? Bon : on va plastiquer la perception de Puyricard, alors.
    Le FLNE
  • #5
    • cotentine
    • 31/12/2009 à 01:21
    rigolo, moi j’ai le souvenir de "faire la bombe" à la piscine ... en sautant du bord, genoux repliés après l’envol, les fesses touchant l’eau en 1er, éclaboussant énormément 😉 cette page
  • #6
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 02:45*
    • En réponse à chirstian #3 le 31/12/2009 à 00:06 :
    • « a-t-on souvenir d’une explication Godienne aussi courte ? Le reste a du faire boum ! »
    Circonstances atténuantes pour la brieveté de l’explication de God :
    - Faire la bombe est l’expression du 17/06/05
    - Expressio ne s’est ouvert au public que le 01/08/05, un mois et demi plus tard
    - Faire la bombe est donc dans la période de rodage confidentielle, un mois et un jour après la toute première expression Les doigts dans le nez, du 16/05/05
    - Pendant la période de rodage les commentaires et les longs développements sur l’origine des expressions n’étaient pas le souci N°1 de la mise en route du site
    Je n’invente rien (tu m’en sais incapable !) : je ne fais que répéter des confidences de God à qui j’ai demandé de raconter les débuts du site lors de notre convention panaméenne. C’est mon côté amateur d’histoire, on ne se refait pas ...
    Si je me souviens bien, God a conclu cette évocation par quelque chose comme :" Si un jour j’en ai le temps je retravaillerai les textes de ces débuts".
    Je crois n’avoir trahi ni Sa parole ni Sa pensée.
  • #7
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 03:15*
    Circonstances atténuantes pour l’incroyable prétention de ce qui va suivre :
    - Il est un peu plus de 3 h du matin, et je ne pense pas me rendormir avant mon Grand Lever de 6 h 45
    - La ligne unique d’Origine de l’expression du jour "..déformation de faire bombance, synonyme de ripailles et de beuveries" est extrèmement frustrante, surtout un jour de réveillon
    - Il se trouve que le SEUL bouquin que je possède sur les expressions françaises (Le Bouquet des expressions imagées, de Duneton), est assez long sur cette expression
    - Je n’aurai peut-être pas le temps de chercher autre chose que recopier bêtement la thèse de Duneton, ce qui, je le reconnais, est assez frustrant aussi, d’autant plus que God n’est pas toujours d’accord avec cet auteur
    Pour ne pas vous infliger un pavé d’une page - écran, je ferai cette copie par petits bouts. Pour les messages de l’équipe de nuit, c’est préférable.
  • #8
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 03:25
    Duneton, bas de la page 157 :
    f.XIXème FAIRE LA BOMBE, l’expression apparaît dans les années 1880, en abréviation de bombance - peut-être en cette période d’attentats , par parodie des bombes anarchistes...
  • #9
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 03:30*
    Duneton, milieu de la p 157 :
    FAIRE BOMBANCE, de bombance, masculin au XVIème siècle, ripaille - dérivé de bobant, orgueil, étalage de vanités au XIII°...
    "Fuyez les banquetz et les dances,
    Les chaînes d’or, les grands bombances,
    Les bagues et les grands atours"
    (Ronsard, 1553)
    @ file_au_logis : Duneton cite ce poème que je n’ai trouvé pour le moment nulle part ailleurs !
  • #10
    • OSCARELLI
    • 31/12/2009 à 03:35
    • En réponse à deLassus #9 le 31/12/2009 à 03:30* :
    • « Duneton, milieu de la p 157 :
      FAIRE BOMBANCE, de bombance, masculin au XVIème siècle, ripaille - dérivé de bobant, orgueil, étalage de vanit... »
    tiens, tu lis de bas en haut, toi? Comme les Chinois, alors?
  • #11
    • OSCARELLI
    • 31/12/2009 à 03:39
    • En réponse à Elpepe #4 le 31/12/2009 à 00:08 :
    • « Resservie le 28/09/2009, réchauffée le 31/12/2009 ? C’est quoi, ce boulot, God ? Une fine allusion à la bombance qui se prépare ? Bon : on... »
    Meuh non, sot. Ce fut un jour où je n’avais sans doute rien d’autre à faire que tester ma boîte du "Petit Anarchiste" que j’avais dû recevoir pour avoir été bien gentil pendant les vacances... Cela devait aussi être en préparation aux 3 semaines de vacances supplémentaires que je e suis offertes en octobre...
  • #12
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 03:40
    • En réponse à OSCARELLI #10 le 31/12/2009 à 03:35 :
    • « tiens, tu lis de bas en haut, toi? Comme les Chinois, alors? »
    Bonjour, et patience, ni l’année ni la nuit ni ma # 9 ne sont terminées !
  • #13
    • OSCARELLI
    • 31/12/2009 à 03:43
    Faire bombe anse: c’est vrai que pour lancer une bombe, c’est quand même plus facile quand elle possède une ou des anses...
    C’est sur l’île de Grenade qu’ils sont devenus spécialistes.
  • #14
    • OSCARELLI
    • 31/12/2009 à 03:44
    Avec Mariard Cotillon, c’est pour ce soir!
  • #15
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 04:05*
    • En réponse à Elpepe #4 le 31/12/2009 à 00:08 :
    • « Resservie le 28/09/2009, réchauffée le 31/12/2009 ? C’est quoi, ce boulot, God ? Une fine allusion à la bombance qui se prépare ? Bon : on... »
    Une fine allusion à la bombance qui se prépare ?

    Si j’ai bien compris ce que j’ai lu hier, tu t’apprêtes à boire de l’eau ce soir (voir plus bas autre message de réponse) ?
    Tu étais Amiral, te voilà proclamé ou auto-proclamé Capitaine de soirée ?
  • #16
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 04:19*
    • En réponse à Elpepe #4 le 31/12/2009 à 00:08 :
    • « Resservie le 28/09/2009, réchauffée le 31/12/2009 ? C’est quoi, ce boulot, God ? Une fine allusion à la bombance qui se prépare ? Bon : on... »
    Il y en aura d’autres toute la journée, mais je ne suis pas sûr d’avoir beaucoup de temps :
    [Lien brisé, désolé]
    Pour tes rillettes à l’eau ce soir : par expérience de presque 3 ans sans une gouttte de vin ou d’alcool, essaye le jus de tomates bien tabascoté. Ca passe bien !
  • #17
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 04:47
    Il n’y a pas si longtemps, nous avons déjà un peu beaucoup fait la bombe sur expressio :
    cette page
  • #18
    • <inconnu>
    • 31/12/2009 à 05:18*
    Ben, on dirait qu’il y a du monde sur le pont cette nuit 😉
    est-ce une répépet pour demain soir (rectif: pour ce soir) :’-))
  • #19
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 06:26
    • En réponse à <inconnu> #18 le 31/12/2009 à 05:18* :
    • « Ben, on dirait qu’il y a du monde sur le pont cette nuit 😉
      est-ce une répépet pour demain soir (rectif: pour ce soir) :’-)) »
    on dirait qu’il y a du monde sur le pont...

    Et même maintenant du très beau monde, puisque tu viens de nous rejoindre !
  • #20
    • deLassus
    • 31/12/2009 à 06:46*
    Parmi les ancêtres de l’expression Faire la bombe ou Faire bombance, il y a
    "faire gode chère"
    FAIRE GOD CHER ? DIABLE !