Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Frotter le lard ensemble

Forniquer, faire l'amour.

Origine

Cette expression du XVIe siècle est tombée en désuétude.
Bien que désignant l'acte sexuel d'une manière peu ragoûtante, on comprend qu'elle ait pu avoir cette signification dans certaines couches basses de la société d'alors.

Exemple

« (...) qu'il sera heureux celui à qui vous accorderez la grâce de prendre dans ses bras cette femme, de l'embrasser et de frotter son lard contre le sien. »
Rabelais - Pantagruel

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Frotter le lard ensemble » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Mit jemandem ins Bett gehen Coucher avec quelqun(e)
Angleterre Anglais Dip your wick Tremper sa meche
États-Unis Anglais To bump uglies S'entrecogner les mochetés
États-Unis Anglais To knock boots Faire cogner ses bottes [rangées en dessous du lit]
Espagne Espagnol Echar un casquete Jetter une calotte
Espagne Espagnol Echar un kiki Tirer un coup
Espagne Espagnol Echar un polvo Balancer la poussière
Espagne Espagnol Joder Baiser
Canada Français Fourrer Avoir une relation sexuelle
Canada Français Prendre une botte Forniquer
France Français Faire la bête à deux dos Faire l'amour (position missionnaire)
France Français Gazer
Italie Italien Scoppare Avoir un rapport sexuel / baiser
Belgique Néerlandais Rollebollen Roulerbouler
Belgique Néerlandais Van bil gaan Aller de cuisse
Belgique Néerlandais Vogelen Oiseauter
Belgique Néerlandais Vossen Renard'er
Pays-Bas Néerlandais Gedag zeggen Dire bonjour
Pays-Bas Néerlandais Het breiwerk beginnen Attaquer le tricotage
Pays-Bas Néerlandais Iemand de broek vol jong'n jaag'n (Twents) Chasser la culotte -de quelqu'un- pleine de jeunes. (Expr. de l'Est des Pays-Bas/Twente)
Pays-Bas Néerlandais Naaien Coudre
Pays-Bas Néerlandais Op de kruk gaan Aller sur son tabouret de trayeur
Pays-Bas Néerlandais Op de lat schuiven Emboîter sur la latte
Pays-Bas Néerlandais Op z'n duimstok leunen S'appuyer sur son mètre pliant
Brésil Portugais Afogar o ganso Noyer le jars
Brésil Portugais Molhar o biscoito Tremper le biscuit
Brésil Portugais Trocar o óleo Changer l'huile
Roumanie Roumain A unge gogoaşa cu glazură A se juca cu răţuşca Graisser le beignet avec de la glaçure Jouer avec le caneton
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Frotter le lard ensemble » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 27/11/2005 à 16:27
    Pas totalement tombé en désuétude. J’atteste avoir entendu, au mois de deux personnes , cette expression dans le Perche il y a une vingtaine d’années. Entendu aussi dans la Sarthe " Frotter la couenne".
  • #2
    • OSCARELLI
    • 29/06/2006 à 21:22
    • En réponse à <inconnu> #1 le 27/11/2005 à 16:27 :
    • « Pas totalement tombé en désuétude. J’atteste avoir entendu, au mois de deux personnes , cette expression dans le Perche il y a une vingtaine... »
    vous nous tendez donc la Perche, cher Inconnu! Etait-ce vous, l’autre?
  • #3
    • <inconnu>
    • 30/06/2006 à 12:07*
    • En réponse à <inconnu> #1 le 27/11/2005 à 16:27 :
    • « Pas totalement tombé en désuétude. J’atteste avoir entendu, au mois de deux personnes , cette expression dans le Perche il y a une vingtaine... »
    Dans mon souvenir, "frotter la couenne" d’un individu c’était le "battre comme plâtre", lui "filer une avoinée" ou une "bonne raclée", lui "refiler un bouquet de violettes" (du gauche)...
  • #4
    • OSCARELLI
    • 25/07/2006 à 07:27
    • En réponse à <inconnu> #1 le 27/11/2005 à 16:27 :
    • « Pas totalement tombé en désuétude. J’atteste avoir entendu, au mois de deux personnes , cette expression dans le Perche il y a une vingtaine... »
    C’est certainement à Saint-Jean-Pied-De-Porc que cette expression vit encore ses heures de gloire!
    Dites-vous vrai: ce serait Jean-Paul Sarthe qui parlerait de "frotter la couenne"?
  • #5
    • Rikske
    • 25/07/2006 à 08:35
    • En réponse à OSCARELLI #4 le 25/07/2006 à 07:27 :
    • « C’est certainement à Saint-Jean-Pied-De-Porc que cette expression vit encore ses heures de gloire!
      Dites-vous vrai: ce serait Jean-Paul Sart... »
    Casse pas ta tête, "inconnu" s’est désabonnée depuis un bon bout de temps. C’était la regrettée Bastet...
  • #6
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 08:49*
    J’ai entendu aussi moultes expressions apparentées en milieu rural, si ça me revient je reviens les dire...
    je suis pas ailleurs étonné que rien de graveleux n’ait encore surgi des commentaires, c’est God qui va être content, mais bon c’est vrai que c’est pas encore l’heure 😉
    J’ai entendu "frotter les abbatis" mais c’est plutôt dans le sens que proposait Loulou
  • #7
    • Rikske
    • 25/07/2006 à 09:06
    • En réponse à <inconnu> #6 le 25/07/2006 à 08:49* :
    • « J’ai entendu aussi moultes expressions apparentées en milieu rural, si ça me revient je reviens les dire...
      je suis pas ailleurs étonné que... »
    Exact, de même que, par exemple, "caresser les côtes".
  • #8
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 09:44
    • En réponse à Rikske #7 le 25/07/2006 à 09:06 :
    • « Exact, de même que, par exemple, "caresser les côtes". »
    se frotter, se fritter... tous des dérivés.
    mais "caresser les côtes" me fait penser que entre se battre et se caresser il n’y a souvent qu’un pas, que certains franchissent allégrement d’ailleurs !
  • #9
    • HoubaHOBBES
    • 25/07/2006 à 09:45
    Bigre, 7 commentaires à cette heure -dont trois- et pas un dérapage !
    Je nous admire, et comme dit Petitvillage, c’est notre Godichounet qui va être fier de nous!
    On le lui aura montré qu’on sait se tenir bien .
  • #10
    • OSCARELLI
    • 25/07/2006 à 10:00
    Fichtre! Bigre, a-t-il dit!
    C’est vrai aussi que si l’on devait parler au passé, nous dirions: L’art fut, mais!
    Tandis que pour le présent: l’art, ça l’est!
  • #11
    • Rikske
    • 25/07/2006 à 10:01
    • En réponse à <inconnu> #8 le 25/07/2006 à 09:44 :
    • « se frotter, se fritter... tous des dérivés.
      mais "caresser les côtes" me fait penser que entre se battre et se caresser il n’y a souvent qu’... »
    Y’a p’têtre aussi un rapport caresser/battre dans le proverbe "qui aime bien, châtie bien", non ?
  • #12
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 10:02
    • En réponse à HoubaHOBBES #9 le 25/07/2006 à 09:45 :
    • « Bigre, 7 commentaires à cette heure -dont trois- et pas un dérapage !
      Je nous admire, et comme dit Petitvillage, c’est notre Godichounet qui... »
    quand je vous dit qu’on se sent bien ici... on se frotte juste ce qu’il faut pour stimuler le neurone, pas plus !
  • #13
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 10:07
    Cela peut être aussi deux têtes de cochon qui se prennent le lard, le chou…
  • #14
    • Rikske
    • 25/07/2006 à 10:14*
    • En réponse à <inconnu> #13 le 25/07/2006 à 10:07 :
    • « Cela peut être aussi deux têtes de cochon qui se prennent le lard, le chou… »
    Ah ! Une bonne potée aux choux, avec du lard grillé ! (On va encore dire que je ne pense qu’à mon petit ventre rond, mais j’adore le "stoemp"...)
  • #15
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 10:20*
    • En réponse à Rikske #11 le 25/07/2006 à 10:01 :
    • « Y’a p’têtre aussi un rapport caresser/battre dans le proverbe "qui aime bien, châtie bien", non ? »
    L’art fut mais l’art sale est, c’est vrai ça, il n’y a plus guère d’art que chez le regretté Frédéric dont le héro savait caresser avec style toutes les sorte de côtes (de porc ?)
    d’ailleurs, j’en reprendrais bien un peu, de la potée, avec ça au moins on se prend pas le chou (tiens, d’où ça vient cette expression là ?)... je vais aller là ou mon pote est !
  • #16
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 10:38
    • En réponse à <inconnu> #15 le 25/07/2006 à 10:20* :
    • « L’art fut mais l’art sale est, c’est vrai ça, il n’y a plus guère d’art que chez le regretté Frédéric dont le héro savait caresser avec styl... »
    Le marin dit : « Ensembles, lardons les amarres… et frottons les avirons »
    Aujourd’hui, vous avez raison les cochons ! Il ne faut pas découenner !!!
  • #17
    • <inconnu>
    • 25/07/2006 à 10:41
    • En réponse à <inconnu> #3 le 30/06/2006 à 12:07* :
    • « Dans mon souvenir, "frotter la couenne" d’un individu c’était le "battre comme plâtre", lui "filer une avoinée" ou une "bonne raclée", lui "... »
    D’où l’expression : "Je vais te rentrer dans le lard..." !
    Pas toi Loulou, de toutes façons, tu n’es pas là... lol
  • #18
    • louisann
    • 25/07/2006 à 12:35
    Bonjour à tous, ça y est je l’ai mon uniforme! vous voyez il me va bien hein,surtout la cakète!!
  • #19
    • OSCARELLI
    • 25/07/2006 à 12:59
    • En réponse à louisann #18 le 25/07/2006 à 12:35 :
    • « Bonjour à tous, ça y est je l’ai mon uniforme! vous voyez il me va bien hein,surtout la cakète!! »
    Avec une chaleur pareille, cet uniforme ne peut être qu’un trikini, n’est-ce-pas?
    Mais, diable, qu’est-ce donc qu’un trikini? Expressio.fr ne connaît pas (encore) ce terme...
    Trikini = cakète, lunettes solaires et tongues...
    Il manque quand même la photo...
  • #20
    • chirstian
    • 25/07/2006 à 13:56
    courrier du coeur :
    Elle était belle et avait accepté sans hésiter ma proposition de venir frotter le lard chez moi. En entrant, elle a paru surprise que je lui propose la cuisine plutôt que la chambre. J’ai sorti le lard, j’en ai coupé un gros morceau -assez pour deux - avec mon couteau à tailler des pipes, et je lui ai proposé de commencer.
    Elle est partie furieuse me traitant de calembourgeois dégénéré. 20 ans après je me demande encore pourquoi.
    Y-a-t-il parmi vous des gens bons qui pourraient m’expliquer si c’était du lard ou du cochon ?