A l'oeil - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

A l'oeil

Sans payer, gratuitement.

Origine

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, cette locution voulait principalement dire "à crédit". Mais pour quelle raison ?
Eh bien selon Esnault, cela viendrait simplement du fait qu'un commerçant n'acceptait de faire crédit à quelqu'un qu'il ne connaissait pas vraiment que sur sa bonne mine, son apparence, donc sur un jugement à la vue ou bien à l'œil.

On comprend bien alors que le sens de 'crédit' ait pu évoluer vers celui de 'gratuité', à force d'avoir des débiteurs ne payant pas leurs dettes.

Mais Duneton indique qu'à cette époque, le sens de 'gratuité' a longtemps coexisté avec celui de 'crédit'. Il cite la phrase de Delvau en 1867 : "Baiser à l'œil : ne rien payer pour jouir d'une femme galante, comme font les greluchons".
Il suppose que, là aussi, cela vient de l'apparence, comme dans le cas du commerçant qui propose la gratuité (d'une petite chose, en général) à une belle jeune femme[1], comportement déjà attesté au XVIIe, mais qui existait très certainement bien avant.

Mais, pour la notion de crédit, il va plus loin (sans avoir de textes pour valider l'hypothèse) en évoquant une pratique citée par Furetière, indiquant que les commerçants, pour comptabiliser la dette de leurs clients, utilisaient des baguettes de bois dans lesquelles ils faisaient au couteau des entailles en fonction du montant dû. Les pauvres, prenaient du pain "à la coche" en attendant de pouvoir payer.
Or, de telles marques en 'v' faites au couteau sur la baguette ressemblent à des yeux. De là, pourrait venir "avoir quelque chose à l'œil" donc à crédit.

Et puis avec l'alphabétisation de la population, donc également des commerçants, la baguette en bois a progressivement disparu, souvent remplacée par une ardoise, ce qui explique la naissance de l'expression "avoir une ardoise chez quelqu'un".

De l'ancienne signification de 'à crédit' sont nées deux locutions inusitées aujourd'hui : "faire (ouvrir) un œil à quelqu'un" pour "lui ouvrir un crédit" et "fermer (crever) l'œil à quelqu'un" pour "lui refuser un crédit".

Enfin, on ne peut passer sous silence l'autre signification argotique bien connue de l'œil, à savoir l'anus, et la possibilité que la notion de gratuité soit venue d'une expression vulgaire du genre : "ma dette, je me la mets à l'œil".

[1] Mais jamais aux vieux, gros et moches. La vie est vraiment trop injuste, non ?

Exemple

« À quelques mètres de moi passe un camion. Un gosse d'une douzaine d'années, a trouvé le moyen de se faire trimbaler à l'œil en se juchant à l'arrière du véhicule (…) »
André Gide - Ainsi soit-il

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A l'oeil » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Bellouchi / BoubléchSans rien (à payer)
Marocar FaborFaveur (mot français passé phonétiquement au dialecte marocain)
République tchèquecz ZadarmoGratuitement
Allemagne (Bavière)de UmsonstGratuitement
États-Unisen BucksheeGratuit (déformation de bakchich)
Angleterreen On the houseSur (le compte de) la maison
Espagnees Ir de gorraAller avec la casquette
Espagnees Por la cara, por el morroPour le visage, pour la tête
Espagnees De baldeDe chose sans valeur
Espagnees (conseguir algo) por (su) linda cara(obtenir quelque chose) pour (son) joli visage
Canada (Québec)fr Sur le bras
Italieit A sbafoPas de traduction littérale, sens de "profiter effrontément sans payer"
Italieit A ufoPour rien
Pays-Basnl Voor noppesPour clopes
Pays Basother Gratis, voor niksGratuit, pour rien.
Polognepl Na ładne oczyPour les beaux yeux
Brésilpt De mão beijadaÀ la main baisé
Roumaniero Pe ochi frumoșiA beaux yeux
Roumaniero Pe daibojA "daiboj" (Pas de traduction littérale, du russe "donne Dieu")
Roumaniero MocaMoka
Slovaquiesk Pre pekné ociPour les beaux yeux

Vos commentaires
Bon, ben voilà. Il semble donc que je sois le premier...
Vous allez donc pouvoir vous rincer l’oeil. Mais attention, hein! Je vous ai à l’oeil, mes gaillards! - Mes gaillardes aussi, c’est sûr. Et pas seulement dans la soupe!
J’espère que Borikito aura bien appris sa leçon d’hier, par coeur en plus, et qu’il ne nous fera plus le coup du "j’avais point vu, m’sieu!"
Que Turpinic et autres gentes dames se sont levées du bon pied ce matin, car bon pied, bon oeil! n’est-ce-pas, ce qui leur éviterait de nous apporter le mauvais oeil sur ce site (attention: site audit, site au fait!) et de nous jeter un mauvais sort quand elles y entrent...
Qu’on leur fasse les yeux doux - d’accord; qu’il se changent alors en -z- yeux ronds, (et ronds, et ronds, petits pataquès) cela arrive. Qu’ils deviennent cependant des oeil-de-boeuf, c’est ça qui serait ... vache! Bof, facile, je sais! Ce n’est pas une raison pour me faire des yeux noirs, m’en coller un et me tartiner un oeil au beurre noir!

Voilà, moi qui ne suis pas encore vraiment réveillé, - je n’ai dormi que d’un oeil - je vous présente mes civilités et ne vous ferai pas payer la visite guidée ce matin (quel - oui, je sais!). Mon oeil!
pourquoi donc les opthtalmoslogistes et oculistes et autres opticiens font-ils payer pusqu’ils soignent à l’oeil? jp
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 07h32 : pourquoi donc les opthtalmoslogistes et oculistes et autres opticiens font-ils p...
qu’est-ce, qu’est-ce, êtes vous enrhumé, que vous toussiez comme cela?
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 07h56 : qu’est-ce, qu’est-ce, êtes vous enrhumé, que vous touss...
Pas du tout.
Faut savoir que le keskess c’est le récipient dans lequel on fait le koskos....
Bon maintenant j’ai une déclaration importante à faire car je vois pointer des critiques "ici et là" comme disait certain homme politik.
Jusqu’à présent, le site vous était, par je ne sais quelle générosité incompréhensible, ouvert Gratos. Je veux dire à l’oeil.
Vous avez, hier, touché du doigt mon pouvoir maléfik ?
Désormais n’auront accès à ce site (mâtin quel site gratos) que ceux qui auront versé l’impôt révolutionnaire à mon compte en Suisse, géré au plus près par file_au_logis, qui me semble-t-il n’attend que ça pour "file_avec_la_caisse"
C’est compris, vouzotres ?
Il me souvient que jadis on utilisait le verbe “oeillader” (qui est devenu obsolète en 2006) et c’était gratuit ! c’était plus que ‘jeter un œil’ !!!

"Mais as-tu vu une beauté plus surprenante ?
- Ma foi, je n’en sais rien, j’œillade la suivante ; comme elle est plus mon fait, elle est plus à mon gré." (Th. CORNEILLE)
par curiosité, aller donc voir ! ... c’est doublement à l’oeil  )
(suffit de coller l’adresse dans votre ’fouineur’)

cette page
l’oeil , poême anatomique

Les "iris " et "cécile" ,"pupilles" de la nation,
Vous feront ça" à l’oeil", avec tant de passion,
Qu’leur petit coeur de "cristal, un" jour se brisera:
Il ne s’ra pas déçu celui pour qui ce s’ra!
Elles ne sont pas fidéles : vous port’rez des "cornes, et"
Vous aurez du" pot, Pierre", de vous en faire aimer.
Pour faire suite aux intentions philanthropiques des commerçants d’autrefois qui faisaient du crédit à l’oeil, je dois informer les populations de contributables que le Ministère de la Coopération, pour lequel j’ai travaillé, pratique souvent des prêts non remboursables à des pays dont c’est devenu le mode de vie.
les commerçants, pour comptabiliser la dette de leurs clients, utilisaient des baguettes de bois dans lesquelles ils faisaient au couteau des entailles en fonction du montant dû.
Pour mieux expliciter ce système dit de "la taille" : le client et le commerçant (notamment le boulanger) avaient chacun une baguette, et à chaque achat , le commerçant faisait une marque sur les deux baguettes à la fois. En fin de mois, il établissait sa facture en comptant les marques de sa baguette, et le client pouvait contrôler avec la sienne. Le papier carbone n’est pas plus efficace.
Ce système existe toujours, et il est réglementé par l’article 1333 du Code civil, qui précise :
" Les tailles corrélatives à leurs échantillons font foi entre les personnes qui sont dans l’usage de constater ainsi les fournitures qu’elles font ou reçoivent en détail."

Ce système a existé dans tous les pays : les tailles des impôts,conservées dans les sous-sol du Parlement de Londres, sont à l’origine d’un incendie qui ravagea la Cité...

Ceci dit, expliquer l’expression "à l’oeil" par ces marques ne me convainc pas du tout ...
Mon intervention ne concerne pas spécialement l’expression "à l’oeil" mais "mon oeil" qui n’est pas encore répertoriée. En anglais, "mon oeil" se dit "my foot", mon pied ! Allez savoir pourquoi. Moi, j’en sais rien.
Si j’ai bien tout lu God ...
argotiquement parlant, un oCUListe serait plutôt un proctologue.

Ça y est, on a glissé !
Bonne fin de journée à tous et espécialement aux grands habitués qui me font bien marrer !
Je m’inscrit en faux, maître God, sur cette assertion qui exclut les vieux, gros et moches...C’est pas vrai, il leur suffit d’être extrêmement riches...
c’est tout !
...et puis les faire rire, ça marche encore, sauf avec les trèèèès blondes...
Bisous les filles !
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 11h53 : Je m’inscrit en faux, maître God, sur cette assertion qui exclut les...
Ca sent le vécu tout cela !
En langage équestre, on dit d’un cheval qu’il est "à l’oeil" quand il fait (trop) attention à tout ce qui l’entoure en promenade par exemple et il est prudent alors d’avoir l’oeil dessus car on risque fort de se retrouver dessous....
réponse à . michonnet le 23/08/2006 à 11h04 : Mon intervention ne concerne pas spécialement l’expression "à...
Les anglais semblent beaucoup utiliser leur pied. Ne disent-il pas aussi :" j’ai parlé avec mon pied dans ma bouche" lorsqu’ils ont parlé à tort et à travers ?
réponse à . mirlou le 23/08/2006 à 12h21 : En langage équestre, on dit d’un cheval qu’il est "à l...
Cela me rappelle l’expression : « Je ne vais tout de même pas te payer sur ta bonne mine… ».

Etre à l’œil avec vous Madame Mirlou, est-ce être au garde à vous ? Vous faites peur là avec votre excitante cravache. Pensez que cheval ou pas, la panique s’inscrit dans ce genre d’attitude, celle d’observer à tous crins… ce qui entoure. La foule par exemple amène à de telles attitudes, ça angoisse, ça terrorise et s’installe alors un stress agressif.
Mais l’œil du maître ou de la maîtresse veille et surveille l’impétueux.

A Borikikass : Vous nous devez une tournée générale.
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 09h48 : les commerçants, pour comptabiliser la dette de leurs clients, utilisaie...
A l’œil souligne aussi une reconnaissance donc une confiance (relative) à une appartenance ethnique qui garantit plus ou moins le futur paiement.
Je suppose que les mauvais payeurs pouvaient se voir refuser des crédits partout dans leur communauté d’origine si un seul n’avait pas été honoré.
Bref, un système mafieux quand les intérêts entrent en jeu et que les hommes de mains entrent eux, en piste… question de bal, euh balles.
réponse à . andre_montagne le 23/08/2006 à 09h48 : Pour faire suite aux intentions philanthropiques des commerçants d’...
...et de jeu puisqu’on dit qu’on retrouve les dirigeants de certains de ces pays dans les meilleurs casinos. Vrai ou pas, l’aide humanitaire quoique controversée est nécessaire mais ce sont les garde-fous qui sont à renforcer.

*nécessaire pour des raisons humanitaires, politiques, stratégiques... j’en passe.
à Louisann à qui je voulais acheter une bague !

À vue d’œil ,j’estimais, sans avoir le compas dans l’œil, pouvoir atteindre ce magasin en 10 minutes. J’y allais les yeux fermé , bon pied bon œil.
Dans la vitrine une bague qui coûtait les yeux de la tête. Un peu tape-à l’œil, pensai-je, l’oeil critique , mais pour Luisann rien n’est trop beau ! Entre quatre-z-yeux , j’avoue que ce n’est pas pour ses beaux yeux que je voulais la lui offrir, ni pour lui jeter de la poudre aux yeux, mais pour lui faire les yeux doux et pour qu’elle ne se dise pas : loin des yeux, loin du cœur !
Le marchand m’avait à l’œil. Il sentait bien que j’avais les yeux plus gros que le ventre. Derrière son comptoir, tout yeux, tout oreilles, il me faisait des gros yeux. La façon dont il me surveillait du coin de l’œil me sortait par les yeux. Le regardant dans le blanc de yeux , et sans avoir froid aux yeux je lui dis : « pour cette femme à qui je tiens comme à la prunelle de mes yeux , pourrais-je avoir cette bague à l’œil ? Manifestement il voyait cela d’un mauvais œil : sans fermer les yeux il m’a dit : « mon œil ! vous vous mettez le doigt dans l’œil, jeune homme ! »
Ca m’a ouvert les yeux. J’étais tellement déçu que j’ai tourné de l’œil, devant ce con qui se rinçait l’œil !
Voila pourquoi, Louisann, je t’ai seulement amené des fleurs !
réponse à . mirlou le 23/08/2006 à 12h21 : En langage équestre, on dit d’un cheval qu’il est "à l...
On dit, selon mes sources savantes, un cheval "sur l’oeil" et non pas "à l’oeil".
Un cheval sur l’œil (tendu, les oreilles dressées) est prêt à faire n’importe quoi, et ça peut faire mal !

Signé un vieux cheval de retour.
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 13h51 : à Louisann à qui je voulais acheter une bague ! À vue...
Des oeillets ?
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 14h16 : On dit, selon mes sources savantes, un cheval "sur l’oeil" et non pas "&ag...
Le vieux cheval sur le retour a pris du viagra, c’est évident... ou alors, il aurait les sens excités par l’éventualité d’une saillie à bon compte. Bon d’accord, envoyez un chèque de 1500 euros à Expressio.fr à la succursale de Vienne où Filologis en Suisse ira le déposer sur les fonds secrets de God.
C’est qu’un Dieu, ça s’entretient. C’est ça ou les rituels de sacrifices humains.
réponse à . borikito le 23/08/2006 à 12h54 : Les anglais semblent beaucoup utiliser leur pied. Ne disent-il pas aussi :"...
A Borikito et Michonnet:

c’est clair, les Anglais prennent leurs pieds à l’oeil.
Ca vaut mieux que de prendre leurs vessies pour des lanternes et puis de se brûler. (Merci, Francis et Pierre!)
(Cela se voit comme le nez au milieu de la figure; et puis d’abord, anglais, ce n’est pas une nationalité, c’est un cas! - Merci, les Frères Ennemis)

Comme ils disent: "on en revient, ou on reste idot!" Et ils ajoutent: "Je n’en reviens pas!" C’est tout dire...
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 13h51 : à Louisann à qui je voulais acheter une bague ! À vue...
vous vous mettez le doigt dans l’œil, jeune homme ! »
A-t-il dit, en réalité, "jeune homme" ou "mon vieux" ?
Dans l’affirmative c’est qu’il était complètement neuneuil, le bijoutier ?
réponse à . borikito le 23/08/2006 à 15h05 : vous vous mettez le doigt dans l’œil, jeune homme ! »...
si c’est pour ce genre d’interventions, c’est pas la peine de refermer la citation, jeune homme ! autant faire péter à nouveau le site ...
Apprenez ,monsieur le jeune bourriquot , que selon l’espérance de vie moyenne d’un sélénite, je suis à peine sorti de l’adolescence.
l’oeil de Dieu a été peu évoqué ici : celui de God surveillant Borikito, ou celui de la conscience poursuivant le crime (Crimée-Chatiment, avec changement à Réaumur -Sébastopol).
Plus modeste que celui de Victor Hugo, mais tellement plus vrai, voici donc un poême sur Caïn:

S’approchant du miroir où il se mire, Abel,
Caïn, le frère jaloux, ivre de mirabelle,
Tue net son frêre Abel, puis pense avoir le droit
d’aller baiser sa belle et pas qu’une seule fois.
Las au premier coït déjà Caïn calla
et sous le r’gard de l’oeil, s’enfuit cahin caha...

Hors sujet ? Comment ça hors sujet ?
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 14h25 : Le vieux cheval sur le retour a pris du viagra, c’est évident... ou...
Je crois quand même que c’est là que God devra aller se faire voir... A moins de 100% de commission, je ne marche pas. A partir de 100%, on peut commencer à tenter de m’approcher. A 120%, il est possible de commencer à me parler. A partir de 145%, je commence à entendre, et à partir de 200%, je commence à comprendre.
Comment, God n’en revient pas?
Un vrai Judas, toi, alors...
N’est-il pas vrai qu’une louche sert à pêcher les yeux dans le potage?
réponse à . mirlou le 23/08/2006 à 12h21 : En langage équestre, on dit d’un cheval qu’il est "à l...
à Mirlou qui nous fait part d’un fantasme, somme toute assez banal  : partir se promener avec un cheval, et :
se retrouver dessous
Rien d’exceptionnel, Mirlou ! Rappelons que c’est ainsi que la Grande Catherine de Russie , ayant épuisé tous les étalons de son royaume finit, perforée par son cheval.
Rappelons que Pasiphaé, femme insatisfaite de Minos demanda à dédale de lui construire une statue en forme de vache, pour pouvoir être honorée par un taureau. (d’où l’expression : l’amour vache )
Et plus récemment, Louisann ne s’est-elle pas faite construire une statue en forme de scooter pour, non pardon , je dis n’importe quoi !
Assouvissez donc sans crainte vos désirs fous, Mirlou  : vous ne risquez quère que d’être déçue, car les chevaux -dit-on-ne sont plus ce qu’ils étaient.

Mais Yannou, si !*

* tout comme God qui loue des emplacements publicitaires sur son site, sachez que je suis prêt à inclure dans mes textes des pages de publicité. A titre promotionnel j’ai mis celle-ci à l’oeil...
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 17h32 : N’est-il pas vrai qu’une louche sert à pêcher les yeux ...
La louche, loucher, action qui consiste à immiscer chez Carla (appelons là comme cela) un oeil en profondeur dans sa gorge profonde et entourée de deux beaux vallons chez cette fraulein bavaroise en pleine maturité. Carla le sait, son sein c’est la vie, son sein est sain et sent bon l’appel d’air, l’appel du loup assoiffé qui, vorace lui rappellera sa fonction suprême, servir les états pulsionnels du prédateur qui sommeille depuis l’enfance dans le saint des saints qu’est notre irrésistible envie… à téter et à tâter ce sein qu’on ne saurait voir, mais bon, pas trop longtemps non plus.

Nous louchons, l’œil rond sur la poitrine généreuse des femmes, quoi de plus normal, de plus vital même ?
L’œil est entier, le lait maternel aussi. Le sein est : UHT > c’est-à-dire, à : Ultra Haute Température…. comme l’oeil du coquin en somme.
C’est un gros bonnet qui vous le dit.
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 13h51 : à Louisann à qui je voulais acheter une bague ! À vue...
Ah mon cher,là,tu m’en as mis plein la vue,j’en suis toute éblouie.Sur ce je vous souhaite à tous une bonne soirée.
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 14h25 : Le vieux cheval sur le retour a pris du viagra, c’est évident... ou...
--- Zappé ---
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 17h39 : à Mirlou qui nous fait part d’un fantasme, somme toute assez banal ...
Attention, Yannou ! La publicité mensongère peut mener au procès. Et quand on sait en son for intérieur (qui n’est celui de Brégançon) qu’on va forcément le perdre, mieux vaut s’abstenir, non ?

(j’ai supposé que si chirstian avait mis cette pub, c’est parce que Yannou le lui avait suggéré, bien sûr).
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 15h50 : si c’est pour ce genre d’interventions, c’est pas la peine de ...
si c’est pour ce genre d’interventions, c’est pas la peine de refermer la citation, jeune homme ! autant faire péter à nouveau le site ...
Normalement, un tel comportement volontairement destructeur ne devrait plus avoir le même effet. Je croise les doigts...

selon l’espérance de vie moyenne d’un sélénite, je suis à peine sorti de l’adolescence
Si on mélange ’sélénite’ et ’adolescence’ et qu’on jette l’eau de boudin, il ne reste plus que ’sénescence’. Il est démasqué !
réponse à . God le 23/08/2006 à 18h43 : si c’est pour ce genre d’interventions, c’est pas la peine de...
Oh, là mon petit God, j’apprécie ! pour quelqu’un d’aussi avare en compliments , reconnaître ainsi publiquement que je suis la saine essence de ce site, ça me touche beaucoup.
(enfoncé feu le dieselHobbes !)

Super 98
Vrai! A partir de 200%, je suis prêt à vous entretenir, ô mon God adoré....
Enfin, soyons clairs (pour y mieux voir!): vous entretenir, oui, de tout et de rien même.
Entre nous, de rien m’arrangerait beaucoup, je crains cependant que vous préférassiez l’autre alternative, slurp! Etant belge de profession, chez nous, ce "slurp" s’appelle un lèche-frites!
réponse à . louisann le 23/08/2006 à 18h26 : Ah mon cher,là,tu m’en as mis plein la vue,j’en suis toute &e...
Visière Louisann, visière ! Pense à rabattre ta visière...

La poudre aux yeux de Chirstian fait des dégâts un peu partout en France.
Gare à ta lune car le sélénite se nourrit de ça ; cela lui rappelle ses champs d’explorations lunaires car dès qu’il voit une lune, hop, il saute dessus.
Ainsi va le Sélénite, une fois par mois, il se régénère de la sorte.
réponse à . God le 23/08/2006 à 18h40 : Attention, Yannou ! La publicité mensongère peut mener au pro...
Je n’ai absolument rien télépathé à Chirstian, c’est lui qui prend sa vessie pour une lanterne... Si procès il y a, on constatera la dérive publico-maniaque du sieur en question.
réponse à . louisann le 23/08/2006 à 18h26 : Ah mon cher,là,tu m’en as mis plein la vue,j’en suis toute &e...
Eh là, t’emballe pas comme ça: en définitive, il avoue quand même n’avoir acheté que des fleurs. Le reste, c’est de la poudre aux yeux. Louisann, tu le connais quand même! C’est vrai que c’est un beau parleur, un excellent rimailleur, mais - bien souvent - il pose sa rime ailleurs! Puis, comme il l’avoue lui-même, sénile est-il Et puis - entre-nous - quand on lit un texte du genre "(enfoncé feu le dieselHobbes !)", j’estime quand même que cet énergumène mérite d’être sans suret!
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 19h29 : Vrai! A partir de 200%, je suis prêt à vous entretenir, ô mon...
Se vendre au premier venu comme ça, franchement... Dites, ça embauche toujours en belgique ou ils laissent les stocks fondre comme neige au soleil ?
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 19h34 : Visière Louisann, visière ! Pense à rabattre ta visi&e...
Bravo, Yannou! Toi non plus, tu ne t’es pas laissé éblouir! Je crois que nous devons - au propre comme au figuré - prendre ces dames sous notre protection!
Je propose dès lors un partage des tâches: tu t’occupes du figuré, je prendrai le restant!
Louisann, Mirlou, Turpinic, Georgieboy (ah non, pardon, je me suis trompé), et toutes les autres Barbies aux yeux aguicheurs... aux coprs en rondeurs ... aux pois de senteur (oui monsieur, "pois" et non "poids") ...
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 19h38 : Eh là, t’emballe pas comme ça: en définitive, il avou...
Ouais, on dirait qu’il l’a enfoncé lui-même tout entier dans le sable.. Quelle haine, c’est horrible.
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 19h43 : Bravo, Yannou! Toi non plus, tu ne t’es pas laissé éblouir! ...
Je veux bien ! Tu sais moi les femmes, je n’aime pas trop m’en occuper.
En plus, je trouve qu’ici, elles parlent trop, se montrent trop...

Tiens, on dirait Miami Vice(s) avec une telle cohorte de donzelles qui nous sautent dessus dès qu’on arrive. J’aime bien avoir le temps de prendre un p’tit café, mais non, il faut qu’elles se jettent sur nous. Nous ne sommes pas à vendre tout de même...
C’est difficile à la fin de supporter tout ça. j’y tiens à ma virginité moi.
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 19h48 : Je veux bien ! Tu sais moi les femmes, je n’aime pas trop m’en ...
Entièrement d’accord, je ne suis pas à vendre non plus: je m’offre!
Avec 200% de commission, je peux me le père mettre...

Et tout ça, à l’oeil. Quoique les Anglais diraient plutôt: au pied!
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 19h40 : Se vendre au premier venu comme ça, franchement... Dites, ça embau...
Ce serait difficile: en Belgique, yapa de soleil.
En Belgique, yapa de neige, sauf celle qu’on sniffe
En Belgique, yapa de stock!

En Belgique, yamêmpa yannou! Yaklè-z-ôtres! C’est pour dire!
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 19h54 : Entièrement d’accord, je ne suis pas à vendre non plus: je m...
Ca me fait sourire ! Je vais me mettre aux enchères sur "ibaies", on verra bien les dégâts. La question qui se pose, c’est, dois-je me mettre nu sur la photo ou pas ?
En théorie le fièvre acheteuse devrait m’épargner cet effeuillage très commercial...

Je demande la nationalité Belge ! Mon pays me déçoit beaucoup car il ne fait que dans le tape à l’oeil sur la scène diplomatique. Nous sommes ridicules.
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 19h17 : Oh, là mon petit God, j’apprécie ! pour quelqu’un...
Peuh !
Même pas pleuré !
réponse à . <inconnu> le 23/08/2006 à 20h24 : Ca me fait sourire ! Je vais me mettre aux enchères sur "ibaies", on...
Attention les gars: il dit qu’il demande la nationalité belge.
NE CROYEZ RIEN DE SES MOTIVATIONS CI-DESSUS ENONCEES !
Il veut nous piquer Cécile de France, c’est tout ce qui l’intéresse, remember !!
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 19h17 : Oh, là mon petit God, j’apprécie ! pour quelqu’un...
Tu sais ce qu’il te dit, dieselHobbes ?
( En clair ou enfoncé d’ailleurs )
réponse à . HoubaHOBBES le 24/08/2006 à 16h53 : Tu sais ce qu’il te dit, dieselHobbes ? ( En clair ou enfoncé ...
et moi, monsieur, je réponds que la bave de la colombe belge n’atteint pas la blancheur du crapaud sélénite.
Et toc !
réponse à . HoubaHOBBES le 24/08/2006 à 16h52 : Attention les gars: il dit qu’il demande la nationalité belge. NE C...
Ah !!! Je pensais que tout le monde avait oublié cet épisode... Il faut savoir faire des cadeaux aux nouveaux arrivants... Houba Houba Hobs, tu es trop perspicace.
réponse à . chirstian le 23/08/2006 à 13h51 : à Louisann à qui je voulais acheter une bague ! À vue...
J’vous aye apportéï des bonbons... pasque les fleurs, ça est périssable...
Inoubliable !
Cfr l’expression lors de laquelle dont au sujet qu’il ressortait que dans un certain bistrot bruxellois (le "Zageman" pour ne pas le nommer, nommément parlant) une conspiratio confraternelle d’expressio-nistes eut lieu sous l’oeil de Dieu (mais hélas ! sans God) et sous le caderke "hier vloekt men niet: God ziet U !", lors de laquelle nous rencontrâmes des petits bonbons roses montés sur scooter et des demi-gueuzes montées en bière. Mousse, mousse, mousse, petit voguillon. Hips !
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 14h50 : A Borikito et Michonnet: c’est clair, les Anglais prennent leurs pieds &...
Tu dis, comme ça: "les Anglais prennent leur pied à l’oeil", bon, moi j’veux bien, mais as-tu déjà vu un Anglais prendre son pied ? Je veux dire: "VU" et: "PRENDRE SON PIED" ? J’ai toujours cru que les Anglais ne savaient pas très bien à quoi ça servait, leur petit (très petit, presque japonais) machin. Imagines-tu le Chârel et sa Cammillaske faire le brol ? Avec les oreilles et le pif ? Moi, ça m’intrigue...
Selon un cérémonial qui devient un peu routinier...

1) Bonjour à ceusses et ceux de 2009

2) Cette expression m’inspire beaucoup, mais me fait à l’instant penser qu’il faut que je les ferme de temps en temps, mes petits yeux.

3) A plus tard !
Allez, ça vaut le coup de se coucher un tout petit peu plus tard !

Baiser à l’oeil : ne rien payer pour jouir d’une femme galante, comme font les greluchons

Le début du livre de JF Kahn, Victor Hugo un révolutionnaire (Fayard, 2001) est consacré à la journée des funérailles du grand Totor (1er juin 1885). J’en extrais rapidement ces petits morceaux :

"On avait voulu confire le grand homme dans l’huile laïque sainte... La déconfiture fut à la dimension du blasphème...
... Ce devait être une communion, ce fut une partouze. Gigantesque, énorme, impudique. Un formidable coït collectif. Une orgie démesurée, ....Explosion de vie dans le sillage d’un mort... Les gagneuses de trottoir offraient en hommage au démiurge de Fantine des visites gratuites de leur outil de travail... Des obsèques ? Ce n’était pas le cas de le dire...
...Cette nuit-là, donc, celle de la veillée funèbre, l’orgie sexuelle, la copulation collectivement frénétique, dopée par ce magnifique don de soi que consentirent tant de girondes professionnelles...atteignit un paroxysme que n’eût même pas oser fantasmer Fellini."
Voici une chanson de carabins du 19° siècle qui a inspiré Delvau, cité par God, pour l’expression "Baiser à l’oeil"

Pour bien montrer que je ne me distrais pas hors-sujet, je mets en gras le passage qui contient l’objet de nos études du jour.
Mais je donne le texte intégral, par respect pour l’auteur (que je n’ai pas repéré) et pour que vous compreniez le sens général de l’oeuvre.
Je ne suis pas responsable de l’absence de virgules.

CHANSON DE BICETRE


On n’peut pas bander toujours

Il faut jouir de ses roupettes

On n’peut pas bander toujours

Il faut jouir de ses amours.

Dans ce Bicètre où l’on s’embète

Loin du Paris que je regrette

J’ai bien souvent et longtemps médité

Sur la vieillesse et sa caducité

Ah! mes amis apprenez à connaître

Ce vieux refrain, ce refrain de Bicètre.

Un jour d’un vieux je tenais la quiquette

Scalpel en main au-dessus de la cuvette

Dans mon esprit tout bas je répétais

Ce que le vieux tout haut me murmurait

"Ayez bien soin de cette pauvre carotte

Un jour viendra, vous pisserez sur vos bottes"

Idiot, fou, épileptique

Sont les arguments sans réplique

Mais maintenant ce pauvre genre humain


L’a plus d’espoir que dans le carabin

Et pour former une race nouvelle

Àmi jamais ne touchez la chanielle.

A l’oeuvre donc jeune athlètes

Cent fois par jour engrossez les fillettes

Baiser, foutez, ne craignez nul écueil

Quand on est jeune on doit baiser à l’oeil

Quand on est vieux, Vénus devient rare

Aux pauvres vieux, le coup est cher et rare.


Quand la vieillesse triste et caduque

Nous foutra son pied sur la nuque

Quand votre vit à jamais désossé

Sur vos roustons pendra triste et frippé

Ami crachez à la face du prêtre

Ce vieux refrain, ce refrain de Bicètre.


@ God : Au fait, notre agrégée-docteur ès lettres-spécialiste de Voltaire-spécialiste de Voltaire, elle est vraiment partie ?
Je ne tiens pas à avoir des ennuis !
Je m’attends déjà à des critiques sur la longueur de mes contributions, ça suffira à mon bonheur...

Très bonne journée à toutes et tous !
Baiser à l’oeil : ne rien payer pour jouir d’une femme galante, comme font les greluchons

Ces greluchons ont perturbé mon court sommeil.
Si comme moi à l’aube, vous ne savez pas pourquoi diable ils baisaient à l’oeil, voici ce qu’en dit le TLFI :

GRELUCHON, subst. masc.
Vieilli. Amant de cœur d’une femme entretenue par un autre homme. Synon. gigolo.
Payer les dettes de son greluchon (ROB.). Quelques amis qu’elle avait parmi les Jacobins l’avaient avertie que le bel Henry, son greluchon, devenait compromettant par ses violences trop outrées pour paraître sincères (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 143).
REM. Greluche, subst. fém., péj. Jeune femme. Rien n’aurait pu me troubler davantage (...) treize filles piaffantes (...) treize greluches fardées, marquées, emperruquées (J. CHESSEX, Carabas, Paris, Grasset, 1971, p. 167).

Le livre d’Anatole France est naturellement Les dieux ont soif. Impossible pour l’instant de trouver qui est ROB !
Cà me rappelle que l’on m’avait offert une alarme pour ma maison. J’étais content d’avoir l’alarme à l’oeil.
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 07h48 : Baiser à l’oeil : ne rien payer pour jouir d’une femme g...
"Impossible pour l’instant de trouver qui est ROB !"

Soit le Robert soit alors Rob baise Pierre (à l’oeil, natürlich). C’était pour faire avancer le schmilblick.

Ach-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 20/12/2009 à 08h26 : "Impossible pour l’instant de trouver qui est ROB !" Soit le Robert ...
Suis-je bête ! C’est sûrement le Robert !
Google Livres l’ignore superbement, il faudra que j’en parle à l’Amiral.
Merci et bonne journée !
J’ai choisi : entre A l’oeil - gratis et A l’oeil - à crédit, le gratis a mes préférences, et je ne chercherai rien sur l’autre sens.
Dans cet esprit, je vous livre cet extrait du Bouquet des expressions imagées de Duneton (Seuil, 1990) :

Chapitre Métiers

XIXème tout-à-l’oeil député : parce qu’il est servi gratuitement partout.
"L’ordre du jour appelant la discussion du projet de loi... , le renvoi a été demandé par un tout-à-l’oeil quelconque pour attendre la présence du citoyen X,..." Le Gaulois, 1882

Je ne connais pas de député, mais j’ai bien connu un commissaire de police. Quand on lui demandait "Que payes-tu de ta poche dans la vie courante ?", il hésitait longuement, et finissait par répondre "Mon loyer".
TOUT le reste, il l’avait à l’oeil !
réponse à . HoubaHOBBES le 20/12/2009 à 08h26 : "Impossible pour l’instant de trouver qui est ROB !" Soit le Robert ...
Charade:
Mon premier est homo
mon second est homo
mon troisième est un ami des homos
mon quatrième est un ami des homos
mon tout est un auteur de BD

réponse: ROTOMAGO
car:
RO baise Pierre
TO pine Ambour
MA cache Bono pendant que Bono baise Ef
GO guette
Une (seule) petite citation sur l’expression du jour :

"L’opticien fait payer très cher ce que les autres ont à l’oeil."
Jules Lévy

A L’OEIL

J. Lévy, dramaturge, est surtout connu pour avoir publié en 1928 le livre Les Hydropathes, à l’occasion du cinquantième anniversaire d’un Club littéraire de joyeux drilles de grand talent.
L’histoire de ce club a son blog, actif en ce moment-même, avec des liens très intéressants :

cette page
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 07h05 : Voici une chanson de carabins du 19° siècle qui a inspiré Delv...
Au fait, notre agrégée-docteur ès lettres-spécialiste de Voltaire-spécialiste de Voltaire, elle est vraiment partie ?
Il suffit de regarder sa contrib pour voir que son pseudo est devenue ’inconnu’, preuve qu’elle est bien désabonnée.
Mais rien ne garantit qu’elle ne vient pas en douce continuer à lire cette littérature de vieillards libidineux qui, j’en suis presque sûr, va finalement beaucoup lui manquer.
réponse à . God le 20/12/2009 à 09h27 : Au fait, notre agrégée-docteur ès lettres-spécialist...
Quand elle reviendra, guérie, elle choisira le pseudo "Libidine" !
Baiser à l’oeil : ne rien payer pour jouir d’une femme galante, comme font les greluchons
Pour ceux qui ne le sauraient pas, le greluchon est tout simplement le mâle de la greluche. Et je vous garantis que malgré Copenhague, WWFF et BB en Péril, c’est une race qui n’est pas près de s’étreindre... 
Être "à l’œil" ne rend pas heureux, souvenez-vous cette page.
En repensant à l’expression et aux interventions d’hier, de Lassus a sûrement une dent contre son dentiste qui ne l’a pas soigné à l’oeil, ce qui, avouez-le eût été le comble pour un dentiste!
C’est à la main qu’il exécute et surtout à l’oeil que l’on devine un bon dessinateur.
Y’en a des ronds et des ronds et des globes et des lumières dans un oeil!
Et cette petite peau dans l’angle...
et faire que le regard aille dans le même sens...
Moi j’aime quand le regard d’un portrait à la peinture, me suit. Je le pousse à l’extrême et le provoque ce regard, en me mettant presque contre le mur où il est suspendu, pour lui échapper. 
Bonjour,
L’encoche sur le bâton était également utilisée avant la Révolution par les collecteurs d’impôts, en particulier la "taille" , d’où le nom de cet impôt presque aussi impopulaire que la gabelle.
réponse à . file_au_logis le 20/12/2009 à 09h51 : En repensant à l’expression et aux interventions d’hier, de L...
Ne m’en parle pas !
Mais OEIL POUR OEIL, DENT POUR DENT (Code d’Hammourabi)

Traduction très libre : chacun son métier !
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 19h58 : Ce serait difficile: en Belgique, yapa de soleil. En Belgique, yapa de neige, sa...
En Belgique, yapa de neige, sauf celle qu’on sniffe
Ce qui n’est pas le cas actuellement. Presque 10 cms de belle neige dans ma région. Et je ne parlerai pas des ardennes, où les pistes de ski sont ouvertes.

J’en ai même vu skier sur les pentes du canal du centre près de chez moi. Et à l’oeil en plus.

Bienvenue à Janleu qui me semble-t-il est nouveau. 
réponse à . file_au_logis le 23/08/2006 à 07h20 : Bon, ben voilà. Il semble donc que je sois le premier... Vous allez donc ...
je t’ai à l’oeil comme dirai un proverbe
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 10h34 : Ne m’en parle pas ! Mais OEIL POUR OEIL, DENT POUR DENT (Code d&rsquo...
surtout dent pour dent avec ton voleur de dentiste , tu as un oeil de perdrix pour tout ce qui concerne tes dépenses ( amicalement)
Chercher l’erreur: l’ophthalmo nous soigne à l’œil et pourtant il nous fait payer ???
réponse à . janleu le 20/12/2009 à 10h31 : Bonjour, L’encoche sur le bâton était également utilis...
C’est Charles VII qui fit de la taille -impôt exceptionnel levé en cas de dépassement de budget- un impôt direct, royal et permanent et le terme remplaça le mot "fouage" (impôt payé par chaque feu (foyer) . Le comble était que l’impôt devait être collecté par un groupe d’habitants , qui en prenaient l’entière responsabilité, répondaient de la collecte sur leurs propres biens, et naturellement, devenaient extrêmement impopulaire durant le temps de leur mission . C’était donc la corvée la plus crainte, au point qu’on cherchait plus à se faire exempter de la corvée de collecter, que du payement de l’impôt.
Au XVII la taille fut remplacée par la capitation (payée par chaque "tête").
(résumé d’un chapitre très intyéressant de Beaucarnot "qui étaient nos ancètres?")
Enfin, on ne peut passer sous silence l’autre signification argotique bien connue de l’œil, à savoir l’anus
d’où il serait toutefois abusif de conclure que les femmes se laissaient baiser à l’oeil gratuitement.
réponse à . God le 20/12/2009 à 09h27 : Au fait, notre agrégée-docteur ès lettres-spécialist...
Il semblerait que cette...pécore Votairienne ex...de chez les Ex ...plus... ultras Voltairiens vous ait profondément traumatisés.
Elle a écrit libidineux?
Oh!
Ça c’est pas mignon.
Sûr que sa libido à elle doit la travailler! 


def:
pécore, nom féminin
Sens 1 Femme stupide et prétentieuse [Péjoratif]. Synonyme pimbêche

Et, comme toutes personnes intelligentes, vous pourriez passer outre!
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 12h22 : C’est Charles VII qui fit de la taille -impôt exceptionnel lev&eacut...
Le Trésorier Principal de notre Trésor Public est toujours réputé responsable sur ses biens propres des impayés de nos impôts. Ce qui justifie son traitement et toutes les indemnités que lui payent les collectivités locales. Il a tant de travail, le povre ! Note que pour la T.V.A. ce sont également des personnes physiques ou morales qui la collectent, sous leur responsabilité entière, au nom de l’Etat auquel ils la reversent intégralement.
réponse à . momolala le 20/12/2009 à 13h28 : Le Trésorier Principal de notre Trésor Public est toujours r&eacut...
exact, mais en partie seulement. Le Trésorier est effectivement responsable, mais seulement de ses fautes : s’il omet d’engager la procédure de recouvrement, ou s’il accorde des délais, il peut avoir à en répondre (en fait il a une assurance professionnelle pour cela !) mais si un contribuable est défaillant, ce n’est pas lui qui paye !
Quant à la TVA chacun collecte effectivement, et engage sa responsabilité, mais seulement à hauteur de ce qu’il doit. Dans le principe de la taille, un village devait payer globalement une certaine somme, et il appartenait aux collecteurs élus (malgré eux !) de répartir la taille entre les habitants, et de les faire payer. D’où litiges quant à la clef de répartition, puis difficultés de faire payer certains, fureur des autres obligés de compléter en cas de défaillance etc...
réponse à . <inconnu> le 20/12/2009 à 12h39 : Il semblerait que cette...pécore Votairienne ex...de chez les Ex ...plus....
Elle a écrit libidineux?
Moi ji pas li bidi neux , ji li gros neux. Si ti mi crois pas ji ti montre ! 
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 10h34 : Ne m’en parle pas ! Mais OEIL POUR OEIL, DENT POUR DENT (Code d&rsquo...
Ne pas oublier «l’œil de merlan frit»
réponse à . <inconnu> le 20/12/2009 à 11h37 : Chercher l’erreur: l’ophthalmo nous soigne à l’œi...
J’ai cherché l’erreur, et je l’ai trouvée : tu n’as pas lu le # 66 !
Sans rancune, ce n’était pas de moi.
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 15h23 : Elle a écrit libidineux? Moi ji pas li bidi neux , ji li gros neux. Si...
Bidi ou gros, ton neux, la pécore, elle s’en bat l’oeil !

Dans le premier cas, elle a une paille dans l’oeil, dans l’autre une poutre.

Elle finira bien par se rincer l’oeil.
réponse à . borikito le 23/08/2006 à 08h39 : Bon maintenant j’ai une déclaration importante à faire car j...
Accepterons-nous d’être écrasés sous le poids de quelque taille, d’une quelconque gabelle ou autre impôt supprimant le peu d’espace gratuit qui nous reste encore offert ?

Aux armes mes frères et mes soeurs ! C’est ainsi que des révolutions naissent, Et vous savez ce qu’il arrive alors : des têtes tombent et avec les têtes... des oeils... enfin... des yeux...
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 12h22 : C’est Charles VII qui fit de la taille -impôt exceptionnel lev&eacut...
Il me semble que nous avons un peu perdu le sujet en route, même si janleu était dans la plaque avec "sa" taille et son encoche, et même si mes impots me coûtent "un oeil" !

J’ai trouvé un bouquin d’accès libre qui parle des anciens impôts en France, à partir de la page 257 (chapitre VIII).
La taille y est longuement évoquée, dès la page 260.

cette page


Sur le rapport étymologique entre taille et entaille, cet article de Dicocitations (c’est moi qui souligne) :

Taille

Etymologie : Voy. ; wallon, teie, coupure ; provenç. talha, incision, impôt , forme , façon ; catal. talla ; espagn. taja, tala, talla ; portug. talha ; ital. taglia. Championnière, De la propriété des eaux courantes, p. 496, sépare taille, impôt, des autres significations, et pense qu’il représente le latin talia (de talis, choses semblables), les rédacteurs d’actes mettant souvent his talia, ou alia talia, à la suite d’énumérations de prestations. Scheler sépare aussi du reste taille, impôt, le tirant d’un type fictif tacula, qui dérive du bas-lat. tacus, imposition . Mais taille, impôt, ne paraît pas être autre chose que l’ extension de la taille usitée dans certains commerces où l’on fait des coches pour marquer ce qui est dû.
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 18h11 : Il me semble que nous avons un peu perdu le sujet en route, même si janleu...
je m’étendais déjà ,en 10, sur la taille, puisque c’est une hypothèse citée par God. Après, la question est effectivement de savoir où commence le hors sujet ! 
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 18h43 : je m’étendais déjà ,en 10, sur la taille, puisque c&r...
Nous sommes tout à fait dans le sujet, et je vous remercie , toi le premier chronologiquement, puis janleu, momolala et toi à nouveau d’avoir suivi cette piste suggérée par God.

En #10, tu indiquais : "Le système a existé dans tous les pays".
Le temps m’a manqué pour lire les 259 premières pages du livre de 1856 que j’ai trouvé, et qui parlent justement de l’ancienne fiscalité d’autres pays. Je me promets de les parcourir.

Si j’ai dit que nous avons perdu le sujet en route, c’est parce que, respectueux de certaines critiques passées (hum...), je m’étais attaché depuis le début de la journée,( # 58), à rester concentré sur "A L’OEIL".
Bien amicalement.
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 18h11 : Il me semble que nous avons un peu perdu le sujet en route, même si janleu...
je doute que tu puisses trouver quelque part la preuve que la taille (impôt) vienne de l’entaille : c’est seulement considéré comme une hypothèse.
Une autre est que le verbe "tailllier" avait en ancien français le sens de "tailler, couper, frapper" mais aussi celui de "décider, convenir, fixer" dès 1080. On peut donc aussi penser que la taille c’était l’impôt "décidé" par le seigneur, puis le roi.
On voit mal, en effet, pourquoi cet impôt et seulement celui-ci, aurait pris le sens de l’encoche, qui servait alors de façon très systématique, pour tous les comptes. Mon arrière grand-père, boulanger, l’utilisait encore car il avait de nombreux clients analphabètes.
Et quant à expliquer l’expression par la forme d’oeil que pourrait avoir une encoche, j’ai déjà dit que je n’y croyais pas du tout.
Un œil qu’il faut tenir... à l’œil: celui du cyclone !
Sans oulbier les six clowns et encore moins les six clones :)
réponse à . <inconnu> le 20/12/2009 à 12h39 : Il semblerait que cette...pécore Votairienne ex...de chez les Ex ...plus....
Elle n’a pas encore l’âge requis pour être qualifier de "rombière atrabilaire" ???
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 18h57 : Nous sommes tout à fait dans le sujet, et je vous remercie , toi le premi...
j’insiste lourdement : la pratique de la taille était universelle , mais pas liée aux impôts : c’était la façon de reconnaître toute dette. Dans l’Histoire des chiffres d’Ifrah il y a un excellent chapitre sur ce sujet. Et justement, ton amie pourrait peut-être confirmer qu’un idéogramme chinois signifiant "contrat" serait la combinaison de deux signes qui signifiaient à l’origine, l’un : couteau, et l’autre bâton à encoches.
C’était la rubrique : précisions à l’oeil !
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 15h21 : exact, mais en partie seulement. Le Trésorier est effectivement responsab...
Et vu ce qui se passe, c’est un métier d’avenir où l’on ne risque nullement le chômage !!!
réponse à . <inconnu> le 20/12/2009 à 19h16 : Elle n’a pas encore l’âge requis pour être qualifier de ...
Tu me poses la question?
J’en sais rien moi ...!
Enfin je vois que cette rombière de pécore vous a pris le chou et que vous la gardez à l’oeil !!!
Vous seriez pas un peu rancuniers? 
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 15h23 : Elle a écrit libidineux? Moi ji pas li bidi neux , ji li gros neux. Si...
Si, Si, ! J’t’y crois! Mon zami.

Tu connais celle de : "Entention Li-zieux"?
Je sais pas trop comment l’amener...mais elle était pas mauvaise. 
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 19h17 : j’insiste lourdement : la pratique de la taille était univers...
#92 : Je doute que tu puisses trouver...la preuve que la taille (impôt) vienne de l’entaille

Bien douté !
Mais il me semble que je n’avais rien affirmé !
En guise de gage quand même, ces citations à l’oeil :

" En doutant, on atteint la vérité" (Cicéron)
" Le doute est père de la création" (Galilée)
" Le doute est le sel de l’esprit" (Alain)
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 19h17 : j’insiste lourdement : la pratique de la taille était univers...
Re-bien vu !
En attendant la vérification que tu me conseilles (mercredi j’aurai la mère et la fille, qui sont sino-coréennes et pourront me donner des indications pour les deux langues), ceci, source Lycos :

Quarante siècles d’Ecriture Chinoise

L’écriture chinoise est très ancienne. La tradition attribue son invention à un empereur du IIIe millénaire (Fou Hi, Houang Ti ou Ta Yu). Sans remonter aussi haut, les textes les plus anciens dont on dispose remontent au XIIe siècle avant notre ère: il s’agit de questions rédigées sur écaille de tortue à fin divinatoire.

Très tôt la Chine semble avoir disposé de structures administratives complexes: il est donc naturel qu’on y ait développé toute une série de moyens servant à conserver la mémoire des faits et des idées et, de ce point de vue, l’écriture ne représente qu’une des techniques expérimentées dans le monde chinois.

On y fait ainsi appel à la cordelette à noeud (chaque noeud symbolisant un objet ou une idée) et au bâton à entaille (employé par exemple dans le domaine des contrats: on entaillait de la même manière des bâtons appartenant aux contractants afin de garantir la parole donnée).
réponse à . deLassus le 20/12/2009 à 19h45 : #92 : Je doute que tu puisses trouver...la preuve que la taille (impô...
Vu l’heure je me taille au lit: "Bonne nuit, les petits..." Gros Nounours.
réponse à . <inconnu> le 20/12/2009 à 22h17 : Vu l’heure je me taille au lit: "Bonne nuit, les petits..." Gros Nounours....
Celui qui a une dent contre moi, je le garde à l’œil. Il peut rire dans sa moustache et parler dans sa barbe, je vais faire la sourde oreille. Il fronce les sourcils ? Cela ne me fera pas bouger d’un poil. Il a tout intérêt à tourner sept fois sa langue dans la bouche avant de parler (surtout s’il a un chat dans la gorge). Je ne suis pas du genre à me laisser mener par le bout du nez. Plutôt du style "œil pour œil, dent pour dent"
Et si vous me dites que mon histoire est tirée par les cheveux, je ne pourrai vous répondre que par un battement de cils... Cela suffira-t-il à sauver la face ?
réponse à . memphis le 20/12/2009 à 22h27 : Celui qui a une dent contre moi, je le garde à l’œil. Il peut...
Heureusement que tu n’as pas un cheveu sur la langue !  :&rsquo)
Il s’en bât l’œil d’avoir un toit, il a gardé la nostalgie du temps où il vivait auprès de son arbre, mais cet œil étincelle sous la plume du père Hugo qui raconte la légende d’une nonne qui tomba amoureuse d’un brigand.......
Moi je retiens surtout cet œil malicieux et pétillant de contentement qu’il lançait au public lorsque celui ci commençait à applaudir, dès les premières notes sorties de sa gratte......

T’en vois d’autres toi, Diwan ?......J’te fais un caoua ?
Lorsque j’ai construit ma maison, j’ai pris tous les matériaux chez le même fournisseur.
Pour me remercier il m’a fait cadeau de l’installation de l’alarme......
C’est sympa d’avoir eu l’alarme à l’œil.........:&rsquo)
Il restait six cigarettes qui me faisaient de l’œil dans mon paquet et j’ai décidé d’arrêter.........
J’ai obéi à l"oeil des six clopes......
Joseta, si tu m’entends.........
Le chercheur voyait son image dans yeux des animaux qu’il avait clonés.....
Il était dans l’œil des six clones......

Joseta.........
L’expression avoir à l’oeil signifie aussi surveiller et qui n’a pas entendu évoquer à une certaine époque l’oeil de Moscou ?

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans...
réponse à . charmagnac le 05/09/2013 à 07h01 : L’expression avoir à l’oeil signifie aussi surveiller et qui ...
Et la conscience avait Caïn à l’œil dans la tombe.......

Je vous parle d’un temps que les moins de xxxxxxxxx ans........

V.Hugo........
"avoir une ardoise chez quelqu’un"
Avis dans un bistrot : Pour éviter les tuiles, nous ne faisons pas d’ardoises.
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 06h40 : Il restait six cigarettes qui me faisaient de l’œil dans mon paquet ...
@ 107 :
Il était dans l’œil des six clones
Quand on est dans l’œil du cyclone, le cyclone, il voit plus rien. On parle d’ailleurs de lentille-cyclone.
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 06h40 : Il restait six cigarettes qui me faisaient de l’œil dans mon paquet ...
C’est bien mon disciple...tiens, justement la semaine dernière je suis allé à la cinémathèque où on passait une série de films de Bob Hope: le cycle Hope !
réponse à . charmagnac le 05/09/2013 à 07h01 : L’expression avoir à l’oeil signifie aussi surveiller et qui ...
Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit tout...
réponse à . <inconnu> le 05/09/2013 à 07h30 : @ 107 : Il était dans l’œil des six clonesQuand on est d...
Bien vu !
Quoique, dans les bistrots pour riches, l’avis dit:
Pour éviter les tuiles, nous ne faisons pas d’ardoise au-dessus d’une brique ! 
Au bar :
- dis, tu m’offres un monocle ?
- c’est quoi ?
- un verre à l’oeil....
Je me suis rincé l’œil avec du sérum physionomiste.
L’ancien sélectionneur belge Guy Thys, avait grossi volontairement pour ne pas payer d’entrée...les portiers l’assumaient, et disaient:
’Tiens, il entre, gras Thys !’
"avoir quelque chose à l’œil" donc à crédit.
Avant le crédit était lié à l’oeil,
Aujourd’hui, le crédit ’lie au nez’ ! 
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 06h03 : Lorsque j’ai construit ma maison, j’ai pris tous les matériau...
Excellent ! Bouba, tu t’auto-plagies #61 
arh ! le piège des rediffusions s’est refermé sur toi !
j’ai un oeil de lynx, moi...bien que myope comme une taupe
réponse à . saharaa le 05/09/2013 à 09h26 : Excellent ! Bouba, tu t’auto-plagies #61  arh ! le pi&egrav...
Pan sur le bec à Bouba !!........Va faudre quand même que je me décide un jour à parcourir les potes des étages supérieurs........
Déjà que deLassus garde un œil sur moi.........
DEVINETTE
Jadis, les mairies du Languedoc-Roussillon élaboraient des relevés de toutes les professions; de ce fait, on a pu déduire qu’il y avait grand nombre d’ophtalmologistes. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 05/09/2013 à 08h03 : C’est bien mon disciple...tiens, justement la semaine dernière je s...
Merci de juger mes traits d’esprit de votre œil averti, Maître.....
Un peu d’histoire naturelle, mêlée de légende...
l’ œil de Sainte Lucie, que l’on peut ramasser, à l’ œil, en zyeutant bien entre les galets, l’hiver, sur la plage abandonnée...inutile d’essayer sur les plages bondées du mois d’août...
mais se méfier des contrefaçons payantes, fabriquées avec des coquillages " des mers chaudes ", qui se détectent d’un simple coup d’œil.
réponse à . lalibellule1946 le 05/09/2013 à 08h05 : Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit ...
Ah ça c’est sur ! ah ça c’est sur !...........
réponse à . saharaa le 05/09/2013 à 09h39 : Un peu d’histoire naturelle, mêlée de légende... l&rsq...
Ces contrefaçons sont infernales. mais quand on en ramasse on sait à quoi on s’attend........le mieux est de laisser Lucie faire.....
Lorsque j’étais gamin et que j’avais trois balles en poche je fonçais au bureau-de-tabac-librairie-épicerie-marchand-de-vin-bistrot du patelin me payer une BD........J’aimais bien L’œil de Zoltek
Rediffusion: LE BORGNE ET L'OPTICIEN
-Bonjour, je voudrais un oeil de verre.
- Oui, en vert?
- Je vous l’ai dit!
- Non, je vous proposais un vert...
- Merci, j’aime pas boire à l’oeil.
- Je vous parlais de couleur, monsieur. (Et il me fit un clin d’oeil pour me vexer, alors que c’est les verres qu’on vexe).
- Je vois, enfin c’est une façon de parler...
- Attendez, je vous montre toute la gamme en un clin d’oeil!
- Je veux bien y jeter un oeil. Tiens, j’en vois un, je l’ai à l’oeil celui-là! Mais avoir un oeil de verre à soi, c’est tout petit non?
- Un oeil de ver à soie, hi,hi,hi, elle est bonne celle.là!
Mais non, c'est un excellent choix, faites-moi confiance, j’ai le compas dans l’oeil!. Essayez-le donc!
- C’est vrai, parfait, ça crève les yeux! Je vous ai obéi au doigt et à l’oeil et j’aimerais bien l’avoir à l’oeil...
- Là vous vous fourrez le doigt dans l’oeil. Ça fait tant.
- Tant que ça?
Le soir, dans mon lit, moi qui ai toujours dormi d’un oeil, en pensant au prix payé, ben j’ai pas fermé l’oeil de la nuit!
Ce jour-là, j’étais tellement fatigué que je me suis endormi en sursaut. Puis j’ai rêvé que je dormais. Quand je me suis réveillé, j’étais tellement reposé que je ne parvenais plus à tenir les yeux fermés.
Rediffusion :

Le pluriel de "œil" est "yeux" quand il s’agit de l’organe de la vision. Dans les autres cas, le pluriel est "œils" comme dans "œils-de-bœuf". Faut-il dès lors dire "les œils d’un aveugle" ? Remarquez que puisque grâce à eux, on voit à travers les murs, on pourrait dire les "yeux-de-bœuf".
réponse à . joseta le 05/09/2013 à 09h34 : DEVINETTE Jadis, les mairies du Languedoc-Roussillon élaboraient des rele...
Réponse
- parce que le Pays d’Oc eut listes.
Elle: - Chéri, tu me grattes dans le dos, s’il-te-plaît ? Je te paierai ça !
Lui: - Laisse tomber ! je fais gratte-os...
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 09h45 : Lorsque j’étais gamin et que j’avais trois balles en poche je...
réponse à . saharaa le 05/09/2013 à 10h29 : L’œil de Zoltekl’oeil de Sauron ? ou l’oeil de saur...
Peut être qu’ensemble nous le saurons, mais moi tout seul j’en sais rien...
réponse à . lalibellule1946 le 05/09/2013 à 08h05 : Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit ...
Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit tout...
N’exagérons rien : en plein café, j’ai quand même loupé le rapprochement entre les # 105 et # 61 de Boubacar.
Je n’ai plus la force de reprendre le rythme de fin 2009, quand j’occupais le terrain jour et nuit... ce qui en plus m’a été beaucoup (et à juste titre) reproché.
réponse à . <inconnu> le 05/09/2013 à 07h27 : "avoir une ardoise chez quelqu’un"Avis dans un bistrot : Pour é...
Et payer une ardoise c’est quand deux mecs vont ensemble aux toilettes pour changer l’eau des patates. Autrefois les urinoirs avaient une paroi en ardoise.

Je vous parle d’un temps...
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 10h48 : Peut être qu’ensemble nous le saurons, mais moi tout seul j’en...
( tiens, mon comm a sauté !)
je recommence :
joliii 
réponse à . charmagnac le 05/09/2013 à 11h14 : Et payer une ardoise c’est quand deux mecs vont ensemble aux toilettes pou...
l’eau des patates
dans le midi on dit l’eau des olives 
réponse à . charmagnac le 05/09/2013 à 11h14 : Et payer une ardoise c’est quand deux mecs vont ensemble aux toilettes pou...
Autrefois les urinoirs avaient une paroi en ardoise.
quelle nostalgie sous cette simple réminiscence du passé...
Merci pour ce moment de poésie 
NEWS
Jeunes peu recommandables dans la province de Buenos Aires:
La police les à l’oeil, les trous du cul de Lanús !
réponse à . deLassus le 05/09/2013 à 10h48 : Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit ...
ce qui en plus m’a été beaucoup (et à juste titre) reproché.
pourquoi " à juste titre " ? chacun a le droit de s’exprimer comme bon lui semble non ?
Expressio.terre-de-liberté.com 
"à crédit".
À l’école, on avait des ardoises à craie, dis !
réponse à . charmagnac le 05/09/2013 à 11h14 : Et payer une ardoise c’est quand deux mecs vont ensemble aux toilettes pou...
Autrefois les urinoirs avaient une paroi en ardoise
Ce qui explique le ’noir’ qui suit ’uri’. J’ai l’air de quoi, en écrivant ça ?
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 09h39 : Ah ça c’est sur ! ah ça c’est sur !............
Faut avoir vu (et apprécié) « le graphique de Boskop » pour la comprendre, celle-là.
réponse à . God le 05/09/2013 à 11h54 : Autrefois les urinoirs avaient une paroi en ardoiseCe qui explique le ’no...
Il est noir Uri Geller ?
Le riz à l’encre de seiche, trop diurétique:
les problèmes du riz noir...
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 06h00 : Il s’en bât l’œil d’avoir un toit, il a gard&eacut...
Moi je retiens surtout cet œil malicieux et pétillant de contentement qu’il lançait au public lorsque celui ci commençait à applaudir, dès les premières notes sorties de sa gratte...
Suis d’accord avec toi Bouba ! À ces moments-là, il glissait un petit coup d’œil complice vers son ami Pierre Nicolas (contrebassiste).

Pendant longtemps, il vécut auprès de son arbre qu’il regretta d’avoir perdu des yeux…
J’habite plus de mansarde
Il peut désormais
Tomber des hallebardes
Je m’en bats l’œil mais…


Plus que fidèle en amitié, il n’hésitait pas à taquiner ses copains, tel Corne d’Aurochs qu’il regardait avec un œil de poète. C’était un tendre le beau Georges, tendre avec les chats, tendre avec les filles ; plein de compassion pour celles qui font les cent pas le long des rues…
C’est fatiguant pour les guiboles
Non seulement elles ont des cors
Des œils-de-perdrix mais encor
C’est fou ce qu’elles usent de grolles
Parole, parole…


Avec l’ami Villon, il évoquait ses amours d’antan :
Car le cœur à vingt ans se pose où l’œil se pose…

Et ensuite, il s’en allait gaiement à la chasse aux papillons, tel
Un bon petit diable à la fleur de l’âge
La jambe légère et l’œil polisson…


Il me tord toujours le cœur lorsqu’il conte ce jour de pauvre noce où son père et sa mère
S’allèrent épouser devant Monsieur le Maire…
Cortège nuptial hors de l’ordre courant
La foule nous couvait d’un œil protubérant
Nous étions contemplés par le monde futile
Qui n’avait jamais vu de noces de ce style


Vais pas les faire toutes, sinon, en voyant se vider son encrier - encrier qu’on utilise à l’œil ! - God me regarderait d’un œil sévère.
Ah ! j’allais oublier : merci pour le p’tit caoua ! 
Une entrée à l’oeil, c’est louche !
Je mangeais un casse-croûte dans le bois et j’ai laissé ’la mie aux pies’, à l’oeil.
(maintenant, je suis presbyte).
réponse à . saharaa le 05/09/2013 à 11h21 : Autrefois les urinoirs avaient une paroi en ardoise.quelle nostalgie sous cette...
Ce sont les croûtenards ( voir ce mot à cette page ) qui doivent avoir la larme à l’oeil en évoquant le bon vieux temps des vespasiennes ...
Suffisait pas d’ouvrir l’œil… encore fallait-il choisir le bon. S’il avait bon pied, on l’accusait d’avoir mauvais œil, le regard en dessous, l’œil torve…

Jamais il n’avait réussi à taper dans l’œil d’une belle, ni celui de la jolie Margot à l’œil de biche (il n’avait d’yeux que pour elle), ni celui de la frivole Ninon qui n’était pas sans charme malgré une légère coquetterie à l’œil, encore moins celui de l’aguichante Marinette qui pourtant n’avait pas les yeux dans sa poche.

Que de fois il avait fait le coup de poing dans les bals du village ! Il revenait souvent avec un œil au beurre noir. Seul, il ne lui restait plus que les yeux pour pleurer sur son triste sort…


Extrait de Les Yeux du Brasse-Bouillon, le célèbre ouvrage de Georges P. que l’éditeur Keylos vous enverra à l’œil si vous en faites gentiment, mais très gentiment, la demande ! Car l’homme est avare au point qu’il ne jette rien, jamais, même pas un œil.

et avec quelques expressions que chirstian a bien voulu ne pas employer @ 20, à moins qu’un oeil avisé de deLassus ne découvre quelque "plagiat".
 
Lange ! Quitte tes plafonds… et - à défaut d’un mouton - dessine-nous un trompe-l’oeil.
réponse à . deLassus le 05/09/2013 à 10h48 : Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit ...
Saharaa a raison (§140]........

"Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire"

(Attribué à Voltaire mais il y a controverse.......)
réponse à . God le 05/09/2013 à 11h56 : Faut avoir vu (et apprécié) « le graphique de Boskop&nb...
J’ai jamais réussi à la voir jusqu’au bout cette pièce........
réponse à . ergosum le 05/09/2013 à 14h04 : Ce sont les croûtenards ( voir ce mot à cette page ) qui doivent av...
Beuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaark !.........faut vraiment être dérangé du neurone !
réponse à . BOUBA le 05/09/2013 à 15h15 : Saharaa a raison (§140]........ "Je ne suis pas d’accord avec ce que...
Attribué à Voltaire mais il y a controverse...
Ah ! Elle nous manque parfois, notre spécialiste de Voltaire-spécialiste de Voltaire...
réponse à . deLassus le 05/09/2013 à 10h48 : Sur Expressio c’est l’oeil de deLassus qui surveille tout, qui voit ...
Bah, le qu’en dira-t-on, plus on vieillit, plus on s’en moque.
réponse à . DiwanC le 05/09/2013 à 14h51 : Lange ! Quitte tes plafonds… et - à défaut d’un mouto...
Lange ! Quitte tes plafonds… et - à défaut d’un mouton - dessine-nous un trompe-l’oeil
Si c’est une commande pourquoi pas. Mais faudrait d’abord que je te fasse un devis.
Et puis attention, avec un oeil au plafond tu risques des mauvais rêves.
[Duneton] ... cite la phrase de Delvau en 1867 : "Baiser à l’œil : ne rien payer...
Duneton de trompe de date : la définition de "baiser à l’oeil" est bien de Delvau; mais non dans son Dictionnaire de la langue verte (1867), mais dans son Dictionnaire érotique moderne (1864).
Lire cette page, et si vous avez des loisirs les autres articles de ce dictionnaire aussi coquin que cul...tivé.
réponse à . lalibellule1946 le 05/09/2013 à 15h37 : Bah, le qu’en dira-t-on, plus on vieillit, plus on s’en moque....
Bah, le qu’en dira-t-on, plus on vieillit, plus on s’en moque.
Oui, mais plus on vieillit moins on cicatrise facilement.
Restant sur ma faim à propos de l’origine de l’expression "à l’œil", j’ai cherché. Et voici où je suis rendu à ç’t’heure.

Il me semble à peu près certain que, comme le dit God, l’expression "à l’œil" a signifié d’abord "à crédit", avant de dériver vers "gratuitement".

Mais aucune des origines avancées, ni l’idée que l’on fait crédit sur la base de la mine de celui ou de celle qui le demande (même si, en pratique, c’est souvent vrai), ni la ressemblance entre l’encoche faite sur le "bâton de taille" et un œil, ne me semble convaincante : toutes deux sont un peu trop logiques pour être véridiques.

Il y a bien Charles Nisard, qui conjecture que cette locution pourrait venir "de la petite carte orange marquée d’un œil, que, au temps de la monarchie de juillet, les agents de police, vêtus en bourgeois, montraient au contrôle des théâtres et des bals publics, pour entrer, sans payer, et faire leur service." Ils entraient donc "à l’œil". Séduisant, mais peut-être un peu tiré par les couettes, voire inventé.

J’imagine plutôt que cette expression aurait à voir (à l’œil nu) avec la pièce de cinq francs, qui a été pendant très longtemps, au moins au XIXème siècle et pendant la première moitié du XXème, une sorte de symbole de la monnaie.

En argot, la pièce de cinq francs était appelée aussi "œil de bœuf", ou tout simplement "œil".

Toujours en argot, dans le jargon des prostituées, on appelait "bouche l’œil" la pièce qu’on leur donnait en rémunération de leurs services, et par extension "une promesse de gratification sous forme d’une pièce d’or ou d’argent placée sur l’œil en guise de monocle" (Lucien Rigaud, 1878).

On trouve aussi dans le dictionnaire d’argot Bob cette phrase si bylline qu’on n’y comprend pas grand chose(*) : " Odry, parlant à un interlocuteur qui voulait se faire servir quelque chose à crédit, lui disait, en se posant sur l’œil une pièce de cinq francs : ’C’est égal, t’as pas l’oeil comme ça’. Ce qui voulait dire qu’avec son argent, il pouvait se passer de tous les oeils des monarques de comptoirs d’étain."

Et dans son roman La Terre, publié en 1887, Zola décrit cette scène :
"Alors, l’autre, très gai, sortit une première pièce de cinq francs, la fit sauter, se la planta dans l’œil. - Hein ? cassons-la, père la Joie !... Entre donc, vieille tripe ! C’est mon tour, tu payes assez souvent. [...]
Quand la première pièce de cinq francs fut bue, il en prit une seconde, se la vissa dans l’œil, cria que lorsqu’il n’y en avait plus il y en avait encore."

Ainsi le geste de porter une pièce de cinq francs devant son œil semblait signifier quelque chose comme la promesse qu’on allait payer. D’où, peut-être, toutes les expressions comme notre "à l’œil" (à crédit), "ouvrir l’œil’ (ouvrir un crédit à quelqu’un), "avoir l’œil" (bénéficier d’un crédit), "fermer (ou crever) l’œil" (cesser de faire crédit à quelqu’un), etc.

Tout ça n’explique pas précisément le lien entre le fait porter une pièce à son œil et le fait de baiser, ou de boire, à crédit. Il reste du boulot ...

Moralité : il ne faut pas pousser l’"à l’œil" dans les orties (cf. l’expression d’hier).

(*) En la relisant, et en ayant en tête que "oeil" signifie "crédit", je crois que je commence à la comprendre. Les "oeils des monarques des comptoirs d’étain", c’est le crédit des gargotiers ...
réponse à . Enkidou le 05/09/2013 à 17h55 : Restant sur ma faim à propos de l’origine de l’expression "&a...
Bravo !
J’en ai pris plein les yeux.
Du haut de la colline, la vue sur la ville était magnifique...et gratuite:
on a la vue à l’oeil !
réponse à . Enkidou le 05/09/2013 à 17h55 : Restant sur ma faim à propos de l’origine de l’expression "&a...
des comptoirs d’étain"
Pas de zinc ? Voire de zinque ?
réponse à . <inconnu> le 05/09/2013 à 22h10 : des comptoirs d’étain"Pas de zinc ? Voire de zinque ?...
Le zinc ne déteint pas alors que l’étain déteint. C’est pourquoi les pompiers s’amènent à tout berzinque.
Pour que ce soit éteint.
réponse à . God le 05/09/2013 à 11h54 : Autrefois les urinoirs avaient une paroi en ardoiseCe qui explique le ’no...
Tu ris jaune ?
réponse à . deLassus le 05/09/2013 à 17h23 : Bah, le qu’en dira-t-on, plus on vieillit, plus on s’en moque.Oui, m...
Il faut être comme les séquoias géants, vieux de 2000 ans, qui résistent au feu et qui cicatrisent quand même. (Bof)
réponse à . saharaa le 05/09/2013 à 11h18 : l’eau des patatesdans le midi on dit l’eau des olives ...
Mais les olives poussent dans le Midi et les patates dans le Nord. J’avais oublié la majuscule à Midi. J’ai eu chaud !
Message personnel : Bouba, remonte aux étages 104 et 146 !

J'ai jeté un œil sur les textes du beau Georges : les "œil" ne manquent pas, on l'avait déjà remarqué. Et ô gué, ô gué ! en voici encore un :

En le regardant avec un œil de poète
On aurait pu croire à son frontal de prophète
Qu'il avait les grand's eaux de Versailles dans la tête
Corne d'Aurochs


Là est toute l'histoire que vous pouvez écouter ici...
réponse à . joseta le 05/09/2013 à 08h27 : L’ancien sélectionneur belge Guy Thys, avait grossi volontairement ...
Ah, la prononciation des mots flamands, mon #178 d'il y a deux jours était prémonitoire ! 
réponse à . DiwanC le 11/01/2016 à 06h02 : Message personnel : Bouba, remonte aux étages 104 et 146 ! J'a...
C'est vrai qu'on a déjà utilisé beaucoup d'yeux du répertoire, mais il y a un oeil que je suis quasiment certain de n'avoir pas jeté dans les bacs tant cette chanson est peu connue, c'est celui de Jehan l'advenu

Et c'est bien Georges qui chante..

Allez, je prépare le café.......à l'oeil comme d'habitude..



Allez, je prépare le café.......à l’œil
Et si tu nous préparais du bouillon avec plein d’œils ?
réponse à . Mintaka le 11/01/2016 à 06h49 : Allez, je prépare le café.......à l’œilEt si tu...
Il n'est pas encore onze heures (avec clin d’œil).
réponse à . Mintaka le 11/01/2016 à 06h49 : Allez, je prépare le café.......à l’œilEt si tu...
Du bouillon au p'tit déj' ? ......Beuuuuuuuuuh..

Et puis d'abord on dit "....avec plein d'yeux" puisque dans ta phrase oeil est au pluriel.....
Le café à l'oeil c'est comme un mirage...on en a plein les mirettes pour pas un rond mais on reste sur sa faim...
Jadis... on mirait les oeufs...et on retirait les yeux des patates...circulez, y a rien à voir...
réponse à . saharaa le 11/01/2016 à 07h21 : Le café à l'oeil c'est comme un mirage...on en a plein l...
Tiens ! Notre amie Niçoise......Tu te fais rare dis moi......

Et les haricots de l'oeil.
Jadis ma mémé en faisait souvent.
Avec un morceau de porc c'était pas cher et la retraite de cantonnier de mon pépé ne leur permettait pas de manger des ortolans tous les jours.
-Levant l'oeil au ciel je vis l'ail pendu au plafond

-Levant les yeux aux cieux je vis les aulx pendus au plafond.

Cherchez pas y en a pas d'autres..... (clin d'oeil)
Ha ce Bouba!
Toujours " Bon pied bon œil"

Il aurait pu avoir aussi "Aux yeux, toujours la flamme qui crépite."
réponse à . BOUBA le 11/01/2016 à 07h30 : Tiens ! Notre amie Niçoise......Tu te fais rare dis moi...... Et le...
Bah, c'est vrai, mais que veux-tu ? C'est la vie ! Je vais par monts et par vaux, (val/vaux), j'erre, ne me demande pas dans quel état... je vagabonde...je fais et défais valise...
réponse à . BOUBA le 11/01/2016 à 07h30 : Tiens ! Notre amie Niçoise......Tu te fais rare dis moi...... Et le...
Ce haricot est également nommé Haricot Saint Esprit ou Haricot du Saint Sacrement même si je préfère Le Nombril de Bonne Sœur
À la plage
- Je ne vois pas comment on pourrait retirer cette épave de l'eau...et je dis 'je ne vois pas' parce que d'un oeil, j'vois pas clair...
- de l'eau, treuil !
- de l'autre oeil j'vois pas non plus comment on pourrait...
Rediffusion
En classe:
- Psssst...la maîtresse, elle a Cécile à l'oeil !
- ses cils à l'oeil ? ben...comme tout le monde !
DEVINETTE
Les obèses envoient des petites missives par internet sans payer. Pourquoi ?
réponse à . joseta le 11/01/2016 à 09h13 : DEVINETTE Les obèses envoient des petites missives par internet sans paye...
Les gras tissent leur réseau gratis.
Gras Thys ? non,non, je t'apprendrai à prononcer le flamand un de ces jours...
Réponse
- parce que gras tweetent
réponse à . joseta le 11/01/2016 à 09h41 : Gras Thys ? non,non, je t'apprendrai à prononcer le flamand un ...
C'est pas Gras Thys mais Guy Thys !
réponse à . gerard5253 le 11/01/2016 à 08h01 : Ha ce Bouba! Toujours " Bon pied bon œil" Il aurait pu avoir au...
Pas toujours, hélas......pas toujours...les outrages irréversibles du temps....
réponse à . gerard5253 le 11/01/2016 à 08h22 : Ce haricot est également nommé Haricot Saint Esprit ou Haricot du ...
Plus prosaïquement "la Dolique à œil noir" ou "le Pois à Vaches", le Black-Eyed Pea".
Pendant la guerre de Sécession aux Ztats (Civil War) il a sauvé de la famine les populations des états du Sud quand les troupes du Nord avaient mis le feu aux champs de blé et épargnant ces haricots en ne pensant pas que les humains pouvaient en manger.
Tu as raison mais je ne connaissais les Doliques que comme "Haricots verts"
N'oublions pas la Cornille qui comme son nom l'indique est cultivée essentiellement à Draveil.....

Merci M'sieur Daudet
- Tu as vu la nana ?
- Laquelle ?
- La bell' !
- Oui c'est un cas, hein !

Merci M'sieur Hugo......
T'imagines les yeux du bouillon quand ils voient approcher ça !.....
réponse à . chirstian le 20/12/2009 à 19h17 : j’insiste lourdement : la pratique de la taille était univers...
Dans l’Histoire des chiffres d’Ifrah il y a un excellent chapitre
Je ne puis que vous inviter à lire cet excellent ouvrage, que j'ai trouvé pas-sion-nant !,
Merci Crishtian de me le rappeler  
réponse à . joseta le 11/01/2016 à 09h13 : DEVINETTE Les obèses envoient des petites missives par internet sans paye...
Parce que - petites missives ou longs messages - ils ont un sens pratique aussi développé que celui des maigrichons, des "sans signe distinctif" ou des gravures de mode !
Pourquoi s'emmernnuiraient-ils à chercher une feuille, à trouver une enveloppe, à lécher un timbre, à courir... enfin à marcher jusqu'à la boîte aux lettres la plus proche ?

Quelle curieuse préoccupation que la tienne...

- Tu viens ? On va faire une longue promenade !
J'ai simplement levé la tête... Devant mon œil incrédule, elle a ajouté :
- Mais si je t'assure ! Allez viens.

"Une longue promenade"... Mon œil ! Elle me fait le coup tous les jours ou presque ! Au bout de cinq minutes, c'est : "Allez ! on rentre !". Elle est si rare cette "longue promenade"... Pourtant j'aime quand on s'attarde un peu sous les arbres... au pied des platanes de l'avenue... autour du chêne de la place ; il y a là des senteurs qu'elle semble ignorer. "Allez ! on continue. Viens !". Et je viens !

De temps en temps, on rencontre une de ses amies. Ça papote un peu... beaucoup. J'adore ! Moi, je poursuis le chemin, m'attardant sous un lampadaire ou près d'une voiture. Je sais qu'elle ne me quitte pas de l'œil ; je sais que bientôt je vais entendre : "Viens ici !" Et je sais que je viendrai ! Parfois, je me dis que j'ai un peu trop tendance à lui obéir au doigt et à l'œil !

Elle s'appelle Iris et c'est la seule femme de ma vie. Elle est vive, jolie. Quand elle me fait les yeux doux, qu'elle jette vers moi un regard plein d'amour, de tendresse, je ramperais à ses pieds ! Elle est adorable et je lui suis d'une totale fidélité. J'aime quand elle promène sa main sur mon corps, j'aime poser ma tête sur ses genoux, j'aime... Je l'aime tout simplement et pour un sourire, pour une caresse d'elle, je donnerais l'Espagne et le Pérou ! Je n'ai jamais bien compris le sens de cette phrase...

Tiens ! elle agite les clefs de la porte ; c'est un signal entre nous.
- Alors le chien ! Tu viens oui ou non ?

Le temps de sauter du panier et c'est parti pour la "longue promenade"...peut-être !

réponse à . DiwanC le 11/01/2016 à 13h02 : - Tu viens ? On va faire une longue promenade ! J'ai simplement lev&e...
Je l'ai déjà dit, et je le répéte: la tienne, la meilleure prose du site !
Bon, c'est l'heure de la sieste, je saute dans mon panier sur mon canapé !
À+
réponse à . michonnet le 23/08/2006 à 11h04 : Mon intervention ne concerne pas spécialement l’expression "à...
C'est vrai, Michonnet. Je peux dire mon oeil en disant MY FOOT, mon pied. Mais je peux dire MY EYE, mon oeil également. Les deux dans le contexte d'incrédulité. My eye!
My foot!
Même MY EYEBALL, mon globe oculaire, est entendu de temps en temps surtout sortant de ma bouche.
réponse à . God le 05/09/2013 à 11h56 : Faut avoir vu (et apprécié) « le graphique de Boskop&nb...
Flute... Justement je ne l'ai pas vu.
Et je n'ai pas d'excuse : il est resté à l'affiche d'une salle d'art et d'essai de Lyon pendant... plus de 10 ans ?
Si God ou Bouba voulaient bien éclairer ma lanterne...
réponse à . lalibellule1946 le 11/01/2016 à 13h49 : C'est vrai, Michonnet. Je peux dire mon oeil en disant MY FOOT, mon pied. Mais...
Si nous avons l'œil soupçonneux ou attentif (comme aujourd'hui), nous avons le "foot" admiratif :
- Quel pied !
réponse à . joseta le 11/01/2016 à 13h39 : Je l'ai déjà dit, et je le répéte: la tienne, l...
... Trop gentil... mais excessif car il y en a bien d'autres sur ce mêêêrveilleux site. Je ne les nomme pas, je risquerais d'en oublier.
Repose-toi bien !
réponse à . lalibellule1946 le 11/01/2016 à 13h49 : C'est vrai, Michonnet. Je peux dire mon oeil en disant MY FOOT, mon pied. Mais...
Bonjour à toi !
Comment le Missouri se remet-il des pluies ?

Je lis que "Urban Dictionary" donne comme exemple la phrase suivante :
Connaissez-vous l'Amérique a un président nègre maintenant?
ce qui, en gros, veut dire :
Savez-vous que les États-Unis ont maintenant un Président noir ?
réponse à . gonalzako le 11/01/2016 à 14h03 : Flute... Justement je ne l'ai pas vu. Et je n'ai pas d'excuse : il est rest...
éclairer ma lanterne...
Que la lumière soit ! Tiens, en voilà 20 minutes gratis... à l’œil quoi !
réponse à . gonalzako le 11/01/2016 à 14h03 : Flute... Justement je ne l'ai pas vu. Et je n'ai pas d'excuse : il est rest...
Je ne connais pas non plus.
Il semble que quelqu'un se soit mélangé entre "Boscop" et "Belle de Boskoop" qui ne se prononce pas "beau scoop" !
réponse à . DiwanC le 11/01/2016 à 14h19 : Si nous avons l'œil soupçonneux ou attentif (comme aujourd...
Oui, même si pour moi et sans doute pour les 'ricains en général, cet usage de pied choque un peu, mais pas plus que certaines de nos expressions choquent les Français...c'est bien connu, le choque culturel...Expressio nous sert de CULTURE SHOCK tous les jours à l'oeil pas besoin de payer le voyage...quel pied !
réponse à . SyntaxTerror le 11/01/2016 à 14h32 : Bonjour à toi ! Comment le Missouri se remet-il des pluies ? J...
RIGHT BACK AT YOU ! Bonjour à toi de même !
Oui, on pourrait passer sa vie entière à corriger les fautes d'autrui, un travail d'Hercule ou de Sisyphe comme tu voudrais.
La question est qui remplacera notre noir dans la Maison Blanche...

Pour les zeaux, il y en a eu dans le coin, oui, juste un tout petit peu au sous-sol de ma maison heureusement. Je rentre en voiture de la Floride hier en passant par trois grands fleuves qui tous les trois sont maintenant le double de leur taille normale, le Mississippi, l'Ohio et le Tennessee. Impressionnant à voir, je vous le dis.
Les trois mousquetaires en Catalogne
Athos: - Je me demande comment on va traverser ce fleuve, dont je ne sais même pas le nom...
Porthos: - Sègre, Athos...
Athos: - même si c'est gratos...
C’est l’histoire d’un gars qui aime bien boire à l’œil.
Il entre dans son rade habituel, salue et s’assied
Le patron « Je te met quoi ?
- Un demi
Le gars boit son demi et s'en va sans payer
Le lendemain le patron lui dit : Dis donc, hier t'es parti sans payer
- J'avais compris que c'était ta tournée, avec ton "je te met quoi ?"
D'accord dit le patron. Et aujourd'hui tu prends quoi ?
- Un demi
Et pareil que la veille
Le lendemain le patron doit s'absenter alors il dit à la serveuse de ne rien dire et ne rien proposer à ce client.
Le client arrive et la serveuse reste derrière son bar
Le gars ne commande rien mais à sa table il sort un sac et confectionne plein de boulettes avec du pain et autres ingrédients pendant un long moment
Intriguée la serveuse s'approche et lui demande ce qu'il fait
Oh... des appâts pour la pêche...
- Et vous prenez quoi ?
- UN DEMI !!!!!
réponse à . le gone le 11/01/2016 à 17h16 : C’est l’histoire d’un gars qui aime bien boire à l&rsqu...
Tu crois que ça marche avec un "Lagon bleu ?
Avec un "tout à l'égout", un "pousse-rapière" etc.
A tantôt
réponse à . DiwanC le 11/01/2016 à 14h35 : éclairer ma lanterne...Que la lumière soit ! Tiens, en voil&a...
Merci, t'es un frère (une soeur ?).
Je savais qu'il y avait Romain Bouteille, mais j'avoue que je ne connais pas les autres membres de la troupe du "café de la gare".
Cela dit, je ne suis pas sur que ces 20 mn me convaincront d'aller voir l'oeuvre dans son intégralité...
réponse à . gonalzako le 11/01/2016 à 18h53 : Merci, t'es un frère (une soeur ?). Je savais qu'il y avait Romain B...
Je n'en ai regardé qu'un p'tit bout parce que j'avais à faire. Ça m'a semblé souriant... sans plus...

Il y avait du beau monde au Café de la Gare.. Je te laisse chercher "Troupe du café de la gare" cher M'sieur Google qui va te proposer ses vidéos.

Euh... au fait... suis une fille, bien carabossée certes... Certains d'ici me surnomment Germaine. Donc, si tu veux que je sois quelque chose, ce sera une sœur !

réponse à . lalibellule1946 le 11/01/2016 à 15h56 : RIGHT BACK AT YOU ! Bonjour à toi de même ! Oui, on po...
Qu'un anglophone parle français comme je parle anglais ne me gêne pas trop. C'est le "N word" que j'ai trouvé particulièrement maladroit, pour le moins.
réponse à . SyntaxTerror le 11/01/2016 à 20h54 : Qu'un anglophone parle français comme je parle anglais ne me gêne p...
Quelle confusion...
NEGRO en anglais était sensé être correct autrefois, je dirais dans les années 60 jusqu'à chais pas quand. Je veux dire politiquement correct. À present c'est un usage douteux.
NEGROID est correct quand il s'agit d'un usage scientifique, autrement offensif.
BLACK est très courant bien sûr mais je dirais que pas mal de gens évitent d'employer ce mot et disent toujours AFRICAN-AMERICAN. Ce qui marche pour la plupart aux Zétats sauf si l'on a affaire à des noirs qui ne sont pas américains, évidemment.
NIGGER, ça alors, quelle histoire déroutante. Souvent injurieux, je ne prononcerais jamais le mot. Mais les noirs s'amusent à l'employer entre eux, des fois pour injurier un des leurs, comme je dirais POOR WHITE TRASH peut-être. Mais le mot est devenu courant dans des sketchs par Chris Rock, par exemple, et dans cette situation le mot a perdu sa force.

réponse à . lalibellule1946 le 11/01/2016 à 22h41 : Quelle confusion... NEGRO en anglais était sensé être correc...
En France aussi, on dit "black", pour désigner aussi bien les Antillais que les "Africains" ou les Haïtiens qui passent facilement pour des Africains.
En français plus châtié, on dit "Noir" et on n'utilise "nègre" que dans un contexte littéraire ou pour désigner un "ghost writer". Sinon, c'est injurieux.
réponse à . lalibellule1946 le 11/01/2016 à 22h41 : Quelle confusion... NEGRO en anglais était sensé être correc...
je ne prononcerais jamais le mot
Certains s'en sont chargé. Le film durant environ deux heures et demie, ça fait à peu près une fois toutes les minutes et demie. Difficile à battre.
réponse à . SyntaxTerror le 11/01/2016 à 23h23 : En France aussi, on dit "black", pour désigner aussi bien les A...
Dans mon enfance, on n'humiliait personne en disant nègre... Il n'était pas dégradant d'être concierge ou facteur... Dans le visage de Monsieur Banania coiffé d'une chéchia, je n'ai jamais vu autre chose que le sourire d'un courageux soldat venu d'Afrique.

Puis un jour on m'a dit : Chasse ces vilains mots de ton vocabulaire, oublie les déshonorantes images qu'on t'imposait ! L'heure est venue de penser noblement !
Ah bon...

Dans les classes d'espagnol, a-t-on encore le droit dans d'apprendre aux élèves cette si douce berceuse que chantait Atahualpa Yupanqui. Parce ce "negrito" ressemble fort à un négrillon...

Duerme, duerme negrito
Que tu mama està el campo
Negrito.


Une plus récente interprétation... car la vidéo d'A. Yupanqui n'est pas très bonne. Il est dommage que cette personne chante si fort, oubliant que c'est une berceuse : Dors, dors négrillon, ta maman est au champ...


réponse à . SyntaxTerror le 11/01/2016 à 23h38 : je ne prononcerais jamais le motCertains s'en sont chargé. Le film d...
Tu ne me croiras pas...j'ai vu ce film il y a deux ans peut-être et je ne me souviens même pas de l'emploi de ce mot. Dans le contexte du film ce mot est normal je crois. Mais Tarantino est un obsédé, 'faut dire.
réponse à . SyntaxTerror le 11/01/2016 à 14h32 : Bonjour à toi ! Comment le Missouri se remet-il des pluies ? J...
Connaissez-vous l'Amérique a un président nègre maintenant ?, ce qui, en gros, veut dire : savez-vous que les États-Unis ont maintenant un président spirituel ?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A l'oeil » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?