Au débotté - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Au débotté

Au moment où on arrive
À l'improviste

Origine

Cette expression n'a rien à voir avec les radis, au moment où, cruellement, on les sépare les uns des autres, alors qu'ils se tenaient bien au chaud, serrés qu'ils étaient au sein de leur botte.

Et, si le sujet du jour est bien, comme on le devine aisément, lié à la botte, il ne s'agit pas non plus de celle de Nevers, pas plus que l'italienne.
En effet, c'est la chaussure montante qui est à l'origine de ce 'débotté'.

Ce mot désigne principalement le moment où le porteur de bottes les ôte, où il se débotte. Donc, généralement, le moment où il arrive (chez lui, par exemple, après avoir longuement trimé dans les champs ou à l'étable, ou bien après une longue chevauchée par monts et par vaux).
D'où le premier sens de l'expression qui (comme le second, d'ailleurs) date du tout début du XVIIIe siècle.

Mais si en plus, quelqu'un s'approche de façon inattendue avant que le porteur de bottes ait eu le temps de se débotter, on ajoute la notion de surprise que contient le deuxième sens.

Exemple

« (...) il avait pris cette habitude d'arriver régulièrement avec des retards ou des avances de plusieurs jours, de façon à pincer son monde au débotté (...) »
Georges Courteline - Les gaîtés de l'escadron - 1886

Compléments

Beaucoup d'ouvrages anciens utilisent aussi "au débotté (du roi)" non pas en tant qu'expression mais simplement pour indiquer ce moment privilégié (c'était un honneur de pouvoir y assister) où le roi quittait ses chaussures ou ses bottes en présence d'une partie de la cour.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Au débotté » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
États-Unisen Out of the blueSortant du bleu
États-Unisen On the flyÀ la volée (2ème sens, à l'improviste)
Angleterreen unexpectedlysans qu'on s'y attende
Espagnees De repente.En sursaut.
Espagne (Catalogne)es Amb els pixats al ventre (familier)Avec le pipi dans le ventre
Espagnees A quemarropaà brûle pourpoint ( brûle vêtement)
Italieit All'improvvisoSoudain
Italieit Di bottoD'un coup
Pays-Basnl Op de bonnefooiÀ la bonne foi
Polognepl Jeszcze w proguAvant de franchir le seuil de la maison
Brésilpt De calças curtasAvec pantalons courts
Roumaniero Fără a-şi trage sufletul/suflareaSans tirer son âme/souffle
Roumaniero Pe nepusă masăAvant que la table ne soit mise

Vos commentaires
Ah ben, ca alors!
Je suis à nouveau le premier. Que pasa?
N’y aurait-il plus de somnambules, sur ce mêêêêêrveilleux site?
Allez, alors, au saut du lit et au débotté, je vous souhaite une bien belle journée.
Charles Déperrault nous a écrit de bien beaux décontes, dont Le Chat Débotté.
Il est sûr que les bottés devaient avoir plus belle allure chaussés desdites que laissant voir leurs orteils sales dans leurs bas troués. Ils étaient surtout plus vulnérables aussi ôter ses bottes devait relever de la plus stricte intimité au temps où elles étaient l’accessoire indispensable des spadassins de tout poil. Va donc réussir la botte de Nevers avec l’élégance et l’efficacité voulues sans le claquement du talon qui va avec !
réponse à . file_au_logis le 18/11/2009 à 07h03 : Ah ben, ca alors! Je suis à nouveau le premier. Que pasa? N’y aurai...
Cotentine est privée d’Internet par la tempête, Epicure est grand-père à plein temps et demi et PP doit se remettre de sa lutte contre les éléments à Trebeurden. Quant à deLassus, ce doit être LA nuit où il dort ! 
Alain Proviste faisait beaucoup de conquêtes, toutes des beautés !
réponse à . file_au_logis le 18/11/2009 à 07h03 : Ah ben, ca alors! Je suis à nouveau le premier. Que pasa? N’y aurai...
Moi aussi j’adore le chat débotté.
Je dirais même plus le chat des beautés me botte.

"Le chat botté débotté" est le titre d’un spectacle pour jeunes enfants où l’on voit le chat retirer ses bottes . . . pour mettre des baskets !
réponse à . momolala le 18/11/2009 à 08h22 : Cotentine est privée d’Internet par la tempête, Epicure est g...
M’en parle pas ! On a paré le bateau pour l’hivernage, et il a fallu calculer le coup pour réussir à dédrailler les voiles, entre les rafales qui nous tombaient sur le râble au débotté à plus de 50 nœuds, que le zéphyr ne nous les arrache pas des mains...
En hiver, le paysan ne nourrit pas ses vaches à l’étable de foin au débotté. Quoique...
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 08h50 : M’en parle pas ! On a paré le bateau pour l’hivernage, e...
il a fallu calculer le coup pour réussir à dédrailler les voiles, entre les rafales qui nous tombaient sur le râble

Ah que d’aventure dans la marine ! Que de luttes contre les éléments déchaînés, de combats contres les vents et tempêtes, alors vous imaginez le sort des ceusses qui sortent du port ?
:&rsquo)
PS: Finalement t’en avais plein les bottes...
Sortir dans la botte (et non pas dans ses bottes) c’est sortir dans les premiers de Polytechnique. Il y en a pas des bottes !
Les bottes de 7 000, sont la version marine des bottes de 7 lieues.
réponse à . SagesseFolie le 18/11/2009 à 08h43 : Moi aussi j’adore le chat débotté. Je dirais même pl...
Je dirais même plus le chat des beautés me botte.
d’où la tentation de leur proposer la botte. Et alors, ou bien cela les touche, ou elle débottent en touche.
Mais si en plus, quelqu’un s’approche de façon inattendue avant que le porteur de bottes ait eu le temps de se débotter, on ajoute la notion de surprise que contient le deuxième sens.
pourquoi : "avant que.." ? Tu imagines que les deux sens ne se passent pas au même moment : le premier pendant qu’il se débotte, et le second avant qu’il ne soit débotté ? Je ne perçois pas une telle nuance.
Laisse moi raconter, au débotté, ton histoire ami footballeur.

Au début du match, tu n’avais pas d’à-priori et de tabou envers l’arbitre. Tout juste avais-tu remarqué qu’il avait un genre " âge tendre et tête du boa". Et quand la première fois il te débouta, tu pris ça pour boutade et compagnie...

Mais cela a empiré et il a de but ôté en but accordé à tort changé le résultat du match !
Alors à bout d’arguments et à bout de souffle, ta tête changea !

Oui ! Toi qui avais reçu en dot beauté et talent, ta tête bouda !

Anna Ecritmemesurlefoot
réponse à . mickeylange le 18/11/2009 à 09h10 : il a fallu calculer le coup pour réussir à dédrailler les v...
Persifle, beau merle ! J’aurais voulu t’y voir, toi, hors du port... Tu te serais senti bien seul, et aujourd’hui je serais en train de jeter une gerbe à ta mémoire. Il n’était même pas question de quitter le ponton, que le moteur n’aurait pas étalé la ventouse, et que tu te serais retrouvé avec de jolis nœuds, entre tes haubans et ceux des autres, ou bien fracassé contre les brise-lames de la jetée... Non, j’ai doublé les amarres, avec des aussières grosses comme ma cuisse, en espérant que le ponton ne soit pas arraché, comme ça s’est produit à Camaret, que là tu n’as plus que tes yeux pour pleurer encore plus que l’assureur, et que ça accélère la montée des eaux. Non, fallait pas faire le malin. D’ailleurs, aucun Breton n’a crâné, ce qui est quand même un signe, hein !
réponse à . mickeylange le 18/11/2009 à 09h25 : Les bottes de 7 000, sont la version marine des bottes de 7 lieues....
Soyons précis : parles-tu de la lieue terrestre, de vingt-cinq au degré (4,444 km, soit 2,4 MN), ou de la lieue marine, de vingt au degré (5,555 km, soit trois MN) ?
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 09h54 : Persifle, beau merle ! J’aurais voulu t’y voir, toi, hors du po...
J’ai navigué sur les trois océans, moi môôssieur. Si tu connaissais Folcoche tu saurais ce qu’est une vraie tempête, sans sortir de chez toi. Sérieusement suis d’accord avec toi il n’y a rien de plus dangereux que le porc en Bretagne.
réponse à . chirstian le 18/11/2009 à 09h44 : Je dirais même plus le chat des beautés me botte. d’o&ugrav...
ou bien cela les touche, ou elle débottent en touche
Notons la rime riche avec "mouche"... 
Je ne prends jamais la chèvre au débotté.
Le légionnaire de garde
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 10h00 : Soyons précis : parles-tu de la lieue terrestre, de vingt-cinq au de...
La mesure de la lieue a évolué au cours du temps et selon les régions, mais est d’environ 4 kilomètres. Les bottes de sept lieues permettent donc de parcourir en une enjambée 28 km, soit la distance qu’un marcheur moyen met sept heures à parcourir. Toutefois, comme toute indication chiffrée dans un conte, la valeur absolue de la distance parcourue grâce aux bottes magiques compte moins que la signification purement symbolique du chiffre 7. (Wiki)
Pour tout savoir sur les bottes de sept lieues cette page
réponse à . SagesseFolie le 18/11/2009 à 09h53 : Laisse moi raconter, au débotté, ton histoire ami footballeur. Au...
Oh! Anna n’a pas fait ce texte au débotté. Ce sont de bien jolis mots qui en sont sortis 
Parfois ce sont les pieds qui se débottent et parfois ce sont les dents qui se déchaussent...allez comprendre ! Les pieds peuvent pourtant se déchausser, mais les dents peuvent-elles se débotter ?
réponse à . momolala le 18/11/2009 à 08h22 : Cotentine est privée d’Internet par la tempête, Epicure est g...
Pas sûr ! L’honnêteté m’obligne à un petit rectificatif.
Vers 4 h (premier signe de dérèglement), j’ai trouvé au débotté l’expression du petit jour.
J’ai attaqué mes gammes : TFLI, "confrères d’expressio" et citations diverses (voir plus bas).
Puis, ne voulant pas être pris non au débotté mais au dépourvu, j’ai trouvé 5 expressions anciennement traitées sur ce site.
- J’ai commencé par (Se fâcher) à propos de bottes, du 20/12/06, et je me demande toujours où God a pu trouver cette expression
- J’ai ensuite lu Se tenir droit dans ses bottes du 07/12/05
- Puis Chercher une aiguille dans une botte de foin du 08/12/05, reprise le 24/12/06, et j’ai même noté que plusieurs d’entre vous ce jour-là souhaitaient aux autres non un joyeux Noël mais une bonne année

Comme tout ça prend un peu de temps, mon indispensable second sommeil m’a pris au débotté alors qu’il me restait :
- Mettre du foin dans ses bottes, du 20/10/06
- Proposer la botte du 09/08/07

J’en suis toujours à ce stade alors que 10 h viennent de sonner à mon église, il me reste donc un peu de boulot pour les seules questions de cours.

Pour ne pas vous laisser trop impatients, je vous fait part de mon unique "trouvaille" de la nuit.
Au débotté = A l’improviste, et Paul Léautaud a écrit dans Passe-temps :
"Ne rentrez jamais chez vous à l’improviste : si votre femme n’est pas seule, vous l’ennuierez; si elle est seule, vous vous ennuierez."
Vers 6 h, j’ai trouvé ça un peu faible pour l’ouverture du bal.

Vous avez dit "tâcheron" ? Mais non, c’est pur plaisir !
Vite, un double café !
Quatorze millions de porcs... Combien de Bretons ?
réponse à . chirstian le 18/11/2009 à 09h51 : Mais si en plus, quelqu’un s’approche de façon inattendue av...
D’accord avec toi : j’ai oublié dans mon compte-rendu les longues minutes passées à essayer de comprendre la Parole Godesque, en vain.
De moins en moins l’algue verte tue même leurs chevaux.
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 09h54 : Persifle, beau merle ! J’aurais voulu t’y voir, toi, hors du po...
...aucun Breton n’a crâné, ce qui est quand même un signe...

Je n’y connais pas grand-chose, mais je ne suis pas sûr que seuls les Bretons soient de bons marins. Un certain Eric Tabarly était je crois un assez bon marin. Or il est né le 24 juillet 1931 à Nantes.
Or, Nantes en Bretagne, c’est toujours en débat...

Mais je viens de me documenter avec les nouvelles les plus fraîches, et dans Ouest France : cette page
Si NS s’en mèle, le problème est résolu !
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 10h27 : D’accord avec toi : j’ai oublié dans mon compte-rendu le...
"Pendant qu’il se débotte", ça part du moment où les arpions sont au fond des bottines, jusqu’au moment où le talon va surgir de la tige. L’action se déroule donc dans la durée.
"Avant qu’il ait eu le temps de se débotter" indique qu’il allait le faire, mais que l’entreprise n’avait pas encore démarré. Il s’agit donc là d’une intention, voire d’un but à atteindre.
L’intention vaut-elle l’action ? En l’espèce, je dis : que nenni ! Simple question d’unité de temps, de lieue et d’action. Tu mords, là, comme Eddy ? Non, le laïus de God, [slurp]c’est clair comme du lisier qui amende le champ de notre inculture[/slurp]. L’inconvénient, c’est que Chirstian en a les cheveux verts...
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 10h06 : Je ne prends jamais la chèvre au débotté. Le légionn...
Tu lui mets les pattes postérieures dans tes bottes, pour la faire tenir tranquille ? 
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 11h04 : "Pendant qu’il se débotte", ça part du moment où les ...
le laïus de God, [slurp]c’est clair comme du lisier qui amende le champ de notre inculture[/slurp]

C’est beau comme du Totor !
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 10h50 : ...aucun Breton n’a crâné, ce qui est quand même un sig...
Ouh là là... Tu vas nous déclencher la première guerre galactique, là... D’autant que le patronyme Tabarly n’est nullement originaire de Bretagne, mais principalement du Tarn et Garonne, depuis la fin XIXe, puis a essaimé un peu en Loire-Atlantique entre les deux guerres, avec une seule naissance, celle d’Eric, puis deux naissances dans ce même département entre 1941 et 1965, et, entre 1966 et 1990, envahissement de la Bretagne avec deux naissances en Ille et Vilaine, une dans le Morbihan et trois dans le Finistère, dont sa fille Marie, née le 22 août 1984 à Gouesnac’h, mais plus aucune en Loire Atlantique, tandis que durant cette même période, trente-cinq Tabarly naissaient dans le Tarn et Garonne !
Je vais donc de ce pas suggérer à Nicolas de faire de Montauban la nouvelle capitale de la Bretagne. Et je suis certain qu’il en est capable.
réponse à . Rikske le 18/11/2009 à 11h22 : Tu lui mets les pattes postérieures dans tes bottes, pour la faire tenir ...
Ah ben vi... que sinon, elle veut pas !
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 11h04 : "Pendant qu’il se débotte", ça part du moment où les ...
le laïus de God,c’est clair comme du lisier...

TFLI
Lisier : Mélange fluide composé d’urine et d’excréments d’animaux...
Comme tu la traites, la Parole !
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 11h39 : le laïus de God,c’est clair comme du lisier... TFLI Lisier : M&e...
Ben pourquoi, Patron ? C’est de l’engrais à zoo, té !
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 11h36 : Ouh là là... Tu vas nous déclencher la première guer...
Mon très cher Elpépé,

Oublie mes chipoteries sur le lisier.
Je suis natif de Montauban, mes familles paternelles et maternelles sont du Tarn et Garonne.
Je ne pensais pas que dans nos lignées il y aurait un grand marin, mais puisque tu le dis...
Rien ne pourrait me faire plus plaisir que d’être natif de la capitale de la Bretagne.
Mais comme maintenant j’habite le 92, je vais peut-être demander au Fils de prendre en mains ce petit problème. Entre deux cours en amphi, il a des loisirs.
- Mon loup, y es-tu ?
- je retire mes cuissardes.
- Non, garde-les, ça m’excite !
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 11h04 : "Pendant qu’il se débotte", ça part du moment où les ...
L’intention vaut-elle l’action ?
si tu veux distinguer l’action de l’intention, c’est le premier sens ("au moment où l’on arrive"), qui est celui de l’intention. Au débotté indique alors qu’on vient d’arriver et qu’on n’a même pas eu le temps d’ôter ses bottes. C’est le second ("à l’improviste"), qui indique la surprise d’un événement qui survient pendant qu’on est en train d’ôter ses bottes. Et non l’inverse. Je persiste et signe !
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 11h51 : Mon très cher Elpépé, Oublie mes chipoteries sur le lisie...
Je suis natif de Montauban

Monte hauban la patrie des marins forcément. 
prendre un paysan au désabotté est plus dur que de prendre un sportif au deNiké. Mais prendre un moustique au détété est plus simple que prendre un kangourou au déslipé.
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 11h51 : Mon très cher Elpépé, Oublie mes chipoteries sur le lisie...
Mes sources sont à cette page. Si elles sont exactes, entre 1891 et 1990, 216 des 454 naissances, pour ce patronyme, sont du Tarn et Garonne, plus 105 dans le Tarn, la Haute Garonne et l’Aveyron, soit plus des deux-tiers à nos jours. J’ai toujours sû que les Montalbanais sont de grands marins. Encore bravo !
Bon, j’enlève mes bottes de gros temps, et je descends dans le carré : c’est l’heure. Marceeeeel !
réponse à . chirstian le 18/11/2009 à 12h06 : L’intention vaut-elle l’action ? si tu veux distinguer l&rsqu...
Tu as aussi trouvé des bottes à la pointure des pattes arrière de mouches. Mais pas chez le même bottier que moi, voilà tout...
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 12h26 : Tu as aussi trouvé des bottes à la pointure des pattes arriè...
Berluti elle me botte.

Alexandre Dumas. (Pour Alexandre je suis pas sûr, pour Dumas c’est bon)
réponse à . chirstian le 18/11/2009 à 12h06 : L’intention vaut-elle l’action ? si tu veux distinguer l&rsqu...
Je suis solidaire et signe ce début de pétition : 9 heures après avoir découvert l’expression du jour, je n’ai toujours pas compris le lien subtil entre ses deux sens.
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 12h21 : Mes sources sont à cette page. Si elles sont exactes, entre 1891 et 1990,...
Je connais bien cette source, toujours grâce à expressio.
Je trouve que les Tabarly étaient déjà bien dispersés il y a 100 ans.
Pour mon patronyme, il y a jusqu’après 1945 90% de Tarn et Garonne, et un peu de Lot.
Et entre 1891 et 1915 UNE naissance en Guyanne !
Un fils de bagnard libéré sur place ou un fils de maton ? Je crois que je ne saurai jamais.

Les montalbanais ne sont certes pas de grands marins. Il a fallu que j’épouse une bretonne (une vraie, avec un nom en Lequelquechose), pour découvrir que des hommes civilisés mangent des huitres vivantes aux réveillons.
La même aventure conjugale m’a amené pendant des années à Perros, Ploumanach’ et bien sûr Trébeurden ! Tu vois, quand tu parles, je comprends un peu.
Kénavo !
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 11h36 : Ouh là là... Tu vas nous déclencher la première guer...
Le 6 juillet 1976, Tabarly a descendu les Champs Elysées pour se faire acclamer après sa victoire dans la transat en solitaire sur Pen Duick VI. Il a été reçu par Chirac à Matignon.
La soirée s’est poursuivie par un grand cocktail dans les locaux d’’Europe N° 1, et j’eus la chance d’être parmi les centaines d’invités. Je lui ai trouvé une bonne tête. Maintenant que j’apprends qu’il était originaire du 82, je comprends pourquoi.

Au fait, le surnom de Tabaly était Pépé. Il y aurait un rapport ?
"après avoir longuement trimé dans les champs ou à l’étable"(!) "début XVIIIe"(!!)

Le premier zazou de l’histoire?
L’inventeur du snobisme paysan?
Vite, une photo!
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 13h24 : Le 6 juillet 1976, Tabarly a descendu les Champs Elysées pour se faire ac...
Un rapport, certes non : comparaison n’est pas raison. Mais un rapporteur breton, ça, c’est sûr !
Je t’ai bien eu : baudet ôté !

L’âne Hagram
Si un Italien (au choix et tout-à-fait au hasard, par exemple, t’as pas la berlue, Sconi?) se fait mettre à la porte de son pays - envoyer en exil, pourrait-on dire - peut-on dire de lui que c’est un débotté?
réponse à . file_au_logis le 18/11/2009 à 15h25 : Si un Italien (au choix et tout-à-fait au hasard, par exemple, t’as...
Pour l’instant, il veut se désardaigniser de la Costa Smeralda, en vendant sa guitoune, la villa Certosa, au "prince Jean" d’Abou Dhabi (qui ne fait pas le moine), pour 450 millions d’euro. Une misère, en ces temps de crise...
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 15h48 : Pour l’instant, il veut se désardaigniser de la Costa Smeralda, en ...
Je ne connais qu’un seul Prince Jean.
Même que quand on cherche Son magazine (magazine du Conseil Général des Hauts de Seine) dans Google, la première référence est la meilleure :

HDSmag

Tu as vu ? J’ai compris ton astuce du 46 du premier coup ! Merci ! J’ai presque ce que je voulais.
Je rêve Herbert
Dans le bandeau publicitaire de droite j’ai une pub pour un test de QI avec une photo de Nicolas S. avec son QI de 161
En plus ses yeux sont tournés vers le bas de la page là où précisément je couche ces quelques mots. Je suis certain qu’il lit tout ce qu’on écrit, la preuve, son sourire et son regard sont inquiettants.
Big Brother n’est pas américain !
Ca y est.
A 17:30, j’ai fini les questions de cours commencées dans la nuit.
Faut dire que j’ai longuement contribué non à expressio, mais à l’entretien de la Ferrari de mon dentiste (il ne peut plus se passer de moi, je dois lui botter).

J’ai lu Mettre du foin dans ses bottes, du 20/01/06, reprise le 24/05/08, même que :
- Le 24/05 c’était l’anniversaire de Jonayla
- En #18, chirstian se demandait si sa citation était bien d’Allais. Je confirme et lui donne le texte que j’ai trouvé :
"Dans sa volonté de supprimer les intermédiaires, il cherchait le moyen de passer directement du foin au lait sans passer par la vache"
Hélas, comme souvent, ma source Evene ne donne pas le titre de l’ouvrage.

J’ai lu Proposer la botte, du 09/08/07, avec deux caractéristiques notables :
- Les (d)ébats se sont poursuivis jusqu’au 14/09, avec sur la fin de nombreux dialogues avec God himself
- Notre Amiral s’y est exprimé jusqu’à 23:52:14 inclus. Depuis, il se couche beaucoup plus tôt

Synthèse : Dans AUCUNE des 5 expressions contenant le mot botte ne figurait l’expression Au débotté. Pas même une allusion.
Je ne suis donc pas plus avancé qu’au petit matin !
Mais comme d’habitude j’ai passé de fort bons moments. Merci à tous.
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 16h44 : Je ne connais qu’un seul Prince Jean. Même que quand on cherche Son ...
En cliquant sur ton lien, j’ai :
La page XML ne peut pas être affichée
Impossible d’afficher l’entrée XML en utilisant la feuille de style XSL. Corrigez l’erreur, puis cliquez sur le bouton Actualiser ou réessayez ultérieurement.
--------------------------------------------------------------------------------
Un caractère incorrect a été trouvé dans un contenu de texte. Erreur de traitement de la ressource http://www.hauts-de-sein...

Il a plus de ressource ? Ben ça alors ! Et l’allusion à son caractère incorrect, c’est quand même le pompon, hein ! Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut corriger l’erreur... paraît-il.
réponse à . <inconnu> le 18/11/2009 à 17h01 : Je rêve Herbert Dans le bandeau publicitaire de droite j’ai une pub...
Moi depuis très peu de temps j’ai une pub pour des bottes et bottines fourrées : Cardy Boots in stock now. (www.ebootonly.net)
Pour une fois, ça ne colle pas trop mal. Mais peut-être cette pub est arrivée pendant la rédaction laborieuse de mon intervention de 17:52, qui contenait plusieurs fois le mot botte
J’aurais eu Google à l’usure ?
réponse à . file_au_logis le 18/11/2009 à 15h25 : Si un Italien (au choix et tout-à-fait au hasard, par exemple, t’as...
A propos d’Italien, savez-vous pourquoi on dit de l’Hurlu-Berlu que c’est un OVNI?


Vous savez, hein? Un OVNI, c’est quelque chose dont tout le monde parle mais que personne n’a jamais vraiment vu (quoique, là?)


Hein? Non? C’est parce qu’il est un Ouvrier Volontaire de Nationalité Italienne ...   


Noooooon, pas sur la têêêêête.... Aaaaiiiieeee
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 15h48 : Pour l’instant, il veut se désardaigniser de la Costa Smeralda, en ...
Il croit encore qu’il peut Lire dans les pensées et qu’il pourra ainsi dévaluer l’Euro... Mais il y a encore loin de l’Euro à la Lire...
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 17h56 : En cliquant sur ton lien, j’ai : La page XML ne peut pas être a...
Bizarre !
Tu as bien cliqué dans Nos publications - Conseil Général des Hauts-de-Seine ?
Moi j’obtiens, encore à l’instant, une page touffue de formules à mourir de rire (je mourrais de rire si je ne venais pas de payer ma taxe d’habitation, mais c’est un autre débat).

Si mon lien ne veut pas marcher, fais une recherche sur Google en indiquant "magazine du conseil général des hauts de seine" et clique dans la première "trouvaille".
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 16h44 : Je ne connais qu’un seul Prince Jean. Même que quand on cherche Son ...
À propos du Prince Jean, z’avez vu à qui il ressemble (cette page) ?
Hallucinant, non ?
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 16h44 : Je ne connais qu’un seul Prince Jean. Même que quand on cherche Son ...
Moi idem.
réponse à . God le 18/11/2009 à 18h11 : À propos du Prince Jean, z’avez vu à qui il ressemble (cette...
C’est trop d’honneur, Votre Divinité, de vous intéresser au Gotha des contrées nordiques, et de nous envoyer un rapprochement saisissant que je ne connaissais pas.
Notre Prince a depuis cette photo changé totalement de look : il a le cheveu court et porte des lunettes. Il a aussi pris quelques kilos.
Il fait un peu jeune émoulu d’un MBA américain. Mais au rythme où il poursuit ses études, il aura des cheveux blancs en même temps que son MBA.

Le Prince du dessin animé porte des fleurs de lys sur son vêtement. J’ai vaguement vu à la télévision un certain Prince Jean, soi-disant héritier du trône de France. Il faisait la promotion de son bouquin. Mais pour moi (voir en #50), il n’y a qu’un Prince Jean, et il est alto-séquanais.

Merci encore, je suis tout en dévotions.
Désolé pour le dérangement. Chez moi ça fait ce que je voulais.
Essaye ce que j’indique en fin de #57.
Si ça ne veut rien savoir, laissez tomber, ça ne méritait pas plus que quelques secondes.
Et comme n’osait pas dire chirstian, j’étais complètement hors-sujet !
Et comme ça ?

cette page

Encore une fois, chez moi ça marche...
Bon, les gosses : Pépé s’en va prendre BB au débotté. Alors au lit, les mains sur les couvertures, hein !
réponse à . file_au_logis le 18/11/2009 à 18h06 : Il croit encore qu’il peut Lire dans les pensées et qu’il pou...
bon la ça marche mais cet apres midi  : pas moyen de se conecter !
Du coup je ne sais plus ce que je voulais repondre !!!

Ha oui le site du musee de la poste  :c’est super !!
réponse à . Elpepe le 18/11/2009 à 09h06 : En hiver, le paysan ne nourrit pas ses vaches à l’étable de ...
Dis PP faut sortir le dimanche ! il n’y a quasiment plus de bottes de foin dans nos campagnes, ce sont des balles rondes ou carrées bien plus lourdes (400 kg) que les bottes qu’on pouvait porter à la main ou au débotté.
Parfois dans une réunion, quand on nous pose une question pas prévue et/ou délicate, si on ne peut pas répondre au débotté, on peut botter en touche. J’en connais qui sont très forts pour ça.
réponse à . deLassus le 18/11/2009 à 18h25 : C’est trop d’honneur, Votre Divinité, de vous intéress...
A propos de Prince Jean, et celui-là alors ? cette page 
réponse à . renoir2 le 18/11/2009 à 21h42 : Dis PP faut sortir le dimanche ! il n’y a quasiment plus de bottes de...
Des roudballers, je sais : je sors aussi le dimanche. Et même en montagne, aousque si tu veux en faire, t’as le bonjour d’Alfred : ils seront rendus dans le fond du val, à écraser le dormeur qui n’en demandait pas tant, le pôve, avant toi !
Une autre question ? 
C’est au débotté que la camarde faucha l’aïeul de Georges (l’autre !), un homme bâti pour vivre cent.
Et là, problème... Les descendants étaient tous légers d’argent et le marchand de bière ne voulait rien entendre :
Chez l’épicier, pas d’argent, pas d’épices,
Chez la belle Suzon, pas d’argent, pas de cuisse...
Les morts de basse condition,
C’est pas de ma juridiction.


Un discours qui agace l’héritier :
Or, j’avais hérité de grand-père
Une paire de bottes pointues.
S’il y a des coups de pied quelque part qui se perdent,
Celui-là toucha son but.

Ma botte partit, mais je me refuse
De dire vers quel endroit,
Ça rendrait les dames confuses
Et je n’en ai pas le droit.


Si vous voulez en savoir plus, écoutez...

Message personnel : Bouba ! Ne t’énerve pas, il y en a d’autres !
DÉFORMÉES
Aude est beauté

SIGNIFICATION
Aude est beauté

EXEMPLE
Aude est beauté

AILLEURS
Pays/Région	Expression équivalente		Traduction littérale
Partout Aude est beauté Aude est beauté
réponse à . DiwanC le 22/12/2012 à 01h38 : C’est au débotté que la camarde faucha l’aïeul de...
Certes, certes, il y eut les bottes d’oignon au sujet desquelles les gaillardes Brivistes se crépèrent le chignon, les bottes héritées du grand père qui donnaient des coups de pied quelque part, ainsi que les bottes usées de l’épave........et en prime, n’oublions pas l’histoire de faussaires où il est question du Marquis de Carabas qui comme chacun le sait fut tiré d’un mauvais pas grâce à un greffier chaussé de bottes dites de 7 lieues.......

Cà te botte comme réponse ?

Dans un registre moins primesautier que celui de tonton Georges, il y a ces bottes là.........cette page
réponse à . BOUBA le 22/12/2012 à 06h46 : Certes, certes, il y eut les bottes d’oignon au sujet desquelles les gaill...
A Nancy, Sinatra chante These boots are made for walking
réponse à . <inconnu> le 22/12/2012 à 06h30 : DÉFORMÉES Aude est beauté SIGNIFICATION Aude est beaut&ea...
DÉFORMÉE de la DÉFORMÉE
Claude est beauté

COMPLÉMENTS
Ne s’agirait-il pas du clos des beautés ?
Au débotté dès potron-minet.

Le Chat botté
réponse à . file_au_logis le 18/11/2009 à 07h03 : Ah ben, ca alors! Je suis à nouveau le premier. Que pasa? N’y aurai...
au saut du lit et au débotté
S’il faut en croire la Parole Godesque:
Ce mot désigne principalement le moment où le porteur de bottes les ôte
il y a tout lieu de penser que tu as dormi avec tes bottes...
Et qui c’est qui fait la lessive ? hein ? tu y as pensé ? hein ?
J’ai mis mes bottes dans la cheminée. Il y a mis des bûches.
C’est devenu plein d’embûches, tout ça!
Ca m’embotte un coin!
réponse à . ergosum le 22/12/2012 à 10h43 : au saut du lit et au débottéS’il faut en croire la Parole Go...
Je n’arrête pas, pisque c’est mwââââââ!
réponse à . ergosum le 22/12/2012 à 10h43 : au saut du lit et au débottéS’il faut en croire la Parole Go...
Si c’est une histoire à dormir debout, il y a peut-être avantage à laisser ses bottes ?
réponse à . file_au_logis le 22/12/2012 à 10h46 : J’ai mis mes bottes dans la cheminée. Il y a mis des bûches. ...
Si c’est plein d’embûches, ne trébuche pas !
réponse à . file_au_logis le 22/12/2012 à 10h46 : J’ai mis mes bottes dans la cheminée. Il y a mis des bûches. ...
Ben moi c’est aux pieds que je me les mets because cette metéo pourriTE !
C’est pas un temps à sortir un expressionaute
réponse à . <inconnu> le 22/12/2012 à 11h10 : Ben moi c’est aux pieds que je me les mets because cette metéo pour...
Je peux me permettre un message personnel ?
Oui?
Bon, merci.

Diwan, est ce que tu connais cette page
Lundi soir ça sera plutôt au déhotté.

Le père Noël
Noël au balcon, Pâques aux tisons
Noël à la Havane, Paco Rabanne
réponse à . BOUBA le 22/12/2012 à 11h16 : Je peux me permettre un message personnel ? Oui? Bon, merci. Diwan, est ce...
Non !!! Merci de la signaler ! Je l’ai parcouru rapidement mais j’y reviendrai lire ce qu’on raconte sur Brassens, sur le délicieux et si délicat Pierre Louki, et pis tout le reste.

Outre les bottes d’oignons du marché de Brive-la-Gaillarde, je t’avais laissé le beau texte du Testament dans lequel Georges s’interroge :
Est-il encore debout le chêne ou le sapin de mon cercueil ?

Dans lequel il
… rêv’ d’encore une amourette
Je rêv’ d’encor m’enjuponner
[Quelle est jolie cette expression !]

Dans lequel il prête tout à l’éventuel époux de sa veuve…
Qu’il boiv’ mon vin, qu’il aim’ ma femme
Qu’il fum’ ma pipe et mon tabac
Mais que jamais - mort de mon âme
Jamais il ne fouette mes chats


… jusque - et y compris – ses bottes !
Dieu veuill’ que ma veuve s’alarme
En enterrant son compagnon
Et qu’pour lui fair’ verser des larmes
Il n’y ait pas besoin d’oignon
Qu’elle prenne en secondes noces
Un époux de mon acabit
Il pourra profiter d’mes bottes
Et d’mes pantoufl’s et d’mes habits


5 min. et 49 secondes de bonheur !... pour ceux qui aiment ! 
. Joliiiii !
Accompagné du Père Fouettard
Pour les décul-hottées
Un peu capillotracté, mais les scuptures et les tableaux de Fernando botte héros Botero sont sans doute plus connus que son nom lui-même.

cette page

et

cette page
Dernier (?) amusement :
Botte un des téléphones.
Finalement, à bien y réfléchir et les choses étant ce qu’elles sont, les "débotté" ne sont rien que des "va-nu-pieds"...
A très plus tard ! 
réponse à . BOUBA le 22/12/2012 à 06h46 : Certes, certes, il y eut les bottes d’oignon au sujet desquelles les gaill...
Dis, tu parles des bottes d’oignons (moi, j’y met un "s" pasqu’y en a plusieurs, spa...), mais le Chat Botté, lui il va te parler des bottes de rat, dis, foi de Père Haut!
Sachez, et que ce soit là CHOSE SÛRE,
Qu’aucun talent ne couvre ces NUS PIEDS,
Car reconnaissance, mes vers, jamais POINT EURENT*,
Incapable de pouvoir, mes idées, comme si j’étais SAOUL, LIER.
Pourtant de mes MOTS QU’À SAINTS je loue,
J’attends un petit miracle et faire ÇA BEAU pour vous...
parce que: ODE EST BEAUTÉ.

* faire la liaison pour lire pointure.
Comme le chat ? 
Elle nous servit de belles infusions à l’improviste, et nous bûmes eau des beaux thés.
Douce Nuit, Sainte Nuit
Mon beau Sapin
Leise rieselt der Schnee
Alle Jahre wieder
Petit Papa Noel
Le Grand Saint Nicolas
White Christmas
Minuit Chrétien
Merry Christmas

Le Père Noel m’a apporté la botte de neuf airs...
réponse à . joseta le 22/12/2012 à 18h53 : Elle nous servit de belles infusions à l’improviste, et nous b&ucir...
Fais-nous un bon thé, divine !
J’arrive en retard, un peu "au débotté", mais c’est juste pour vous dire bonjour, et je ne suis pas (encore) dans le botte un!
réponse à . joseta le 22/12/2012 à 17h53 : Sachez, et que ce soit là CHOSE SÛRE, Qu’aucun talent ne couv...
Je trouve ça beau. (De Noël)
réponse à . charmagnac le 22/12/2012 à 13h54 : Un peu capillotracté, mais les scuptures et les tableaux de Fernando bott...
Oui, je sais. Moi aussi je préfère Botticelli.

cette page

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Au débotté » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?