Avoir du cul / Avoir du pot / Avoir du bol - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Avoir du cul / Avoir du pot / Avoir du bol

Avoir de la chance.

Origine

Quelqu'un de vulgaire (ni vous ni moi, bien entendu) pourrait dire aujourd'hui de quelqu'un qui a de la chance : "il a du cul !".
Parce qu'en argot, depuis 1960 (semble-t-il), le 'cul' c'est aussi la 'chance' et pas seulement la partie postérieure et charnue d'un être humain.

Or, il se trouve que, toujours en argot, le 'pot' et le 'bol' sont deux termes qui, depuis la fin du XIXe siècle, désignent à la fois l'orifice excrêmement important servant à évacuer les déchets produits par notre usine intestinale, à savoir l'anus, mais aussi ce qui l'entoure, le 'cul' ou postérieur [1].
Alors à moins de n'avoir que deux ou trois neurones, on comprend très vite pourquoi "avoir du cul", "avoir du pot" et "avoir du bol" ont exactement la même signification.

On peut aussi dire "avoir de la veine", mais c'est une autre histoire.

[1] Ne dit-on pas, d'ailleurs, "en avoir ras le bol" pour "en avoir plein le cul" (et inversement), ou bien "manque de pot" pour "manque de chance" ?
Ce 'pot'-là a aussi donné des expressions amusantes comme "avoir le pot près des talons" pour "être de petite taille", ou bien "rire du pot" pour "avoir de belles fesses" (ou "de belles foufounes", pour nos amis les Québécois).
Et c'est ce même 'pot' qui nous a donné le 'popotin'...

Compléments

Il est intéressant d'ajouter que le mot 'cul' (du latin 'culus') a gagné en vulgarité au cours des siècles.
Il y a ainsi de nombreux mots non vulgaires qui en ont été tirés (reculer, acculer, cul-de-sac, culotte...) à une époque où il n'avait pas la même signification de mauvais goût, chose qui serait impensable de nos jours.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir du cul / Avoir du pot / Avoir du bol » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Aandou / Aand'ha ez'harIl / elle a de la chance (ez'har = fleur d'oranger ou son eau)
Bulgariebg Да имаш късметAvoir du pot / de la chance
Allemagnede Schwein habenAvoir du cochon
Argentinees Tener culoAvoir du cul
Espagnees tener una flor en el culoavoir une fleur dans le cul
Espagnees Tener una potraAvoir une pouliche
Espagnees Tener màs suerte que un quebradoAvoir plus de chance qu'un hernié (un hernié ne fait pas des travaux pénibles)
Argentinees Tener tarroAvoir de la boîte ('tarro' mot de l'argot argentin signifiant chance)
Espagnees Tener culoAvoir du cul
Suisse (Romandie)fr Avoir le cul borde de nouillesAvoir le cul borde de nouilles
Canada (Québec)fr Avoir la marde qui colle au cul
Canada (Québec)fr Avoir le cul plein de mardeÊtre très chanceux
Canada (Québec)fr Être bossu comme un chameau
France (Marseille)fr Avoir le cul comme la porte d'Aix
Canada (Québec)fr Avoir de la flouxe
Grècegr ??????????Avoir du gros cul
Italieit Avere culoAvoir du cul
Italieit Avere una gran fortunaAvoir une grande chance
Pays-Basnl hij/zij heeft gezwijndil/elle a cochonné(e), a eu du bol ....
Pays-Bas (Amsterdam)nl mazzel hebben (vient de l'hébreu mazal)avoir du bol, de la chance
Belgique (Flandre)other hoerenchance hebben = dialect flamand (Flandres de l'est?)avoir de la "chance de pute" - une putaine de chance
Belgique (Flandre)other hij is nogal een pietzak! (dialect régional)Qu'est-ce qu'il est un "sac de pierre", sinon qu'il s'agit du "scrotum du pénis" - le "piet" mentionné renvoie au pénis (un "piet" ou pour les enfants un "pietje") - J'ignore l'éthymologie du mot dialect
Brésilpt Ter o cu virado para a luaAvoir le cul tourné vers la lune
Brésilpt Ser cagãoÊtre un chieur
Brésilpt Ter rabo / ser rabudoAvoir une queue / être doté d'une queue
Roumaniero I-a pus Dumnezeu mâna în capLe bon Dieu lui a mis la main sur la tête
Roumaniero A fi plin de noroc ca câinele de puriciÊtre plein de chance comme le chien de puces

Vos commentaires
Le ’pot d’échappement’ suit-il peut-être la même signification (dans le sens de ’sortie’ d’échappement) ?
Quand au mot ’bol’ peut-être vient-il de l’expression ’le bol alimentaire’ ? ainsi l’image "en avoir ras le bol" figurerait trés bien le "trop plein" : on ne peut plus se retenir, c’est le moment d’y aller !
Si quelqu’un a des réponses ou des précisions à m’apporter, qu’il n’hésite pas...
je veux saluer en connaisseur admiratif l’expression " excrêmement " pour cet orifice important. Il y avait le mot-valise, voici le mot-bol. Bravo !

christian
Il en est qui du pot, du bol ou du cul, eurent, et d’autres, plein d’autres, pas. A tous les braves du Royaume Uni, des USA du Canada, de Pologne, de Belgique, des Pays Bas, de Norvège, de Tchécoslovaquie et de France, pardon si j’en oublie, qui donnèrent leur vie pour notre liberté sous un drapeau qui n’était pas le leur, en ce jour anniversaire je leur dédie ce poème.
All our youngs mens of the United Kingdom, of the USA of Canada, of Poland, of Belgium, of the Netherlands, of Norway, of Tchéchoslovaquie and France, for their oldest which gave their life for our freedom and for the majority of between them for a flag which was not theirs, I dedicate this poem.
Souviens-toi d’Omaha
Ils embarquèrent le cœur serré
Sur les péniches ballottées
Par une mer folle ce matin-là
L’aube s’était nimbée de brouillard
Comme si le ciel ne voulait voir
L’enfer qui s’annonçait déjà
Souviens-toi d’Omaha
Ils débarquèrent sous la mitraille
En vomissant toutes leurs entrailles
Face aux collines qui s’embrasaient
Les vagues charriaient des corps brisés
Sur cette plage ensanglantée
Ou la mort faisait son marché
Souviens-toi d’Omaha
Il n’y eut pas de héros
Tous furent héroïques
Ces jours épiques
Ou l’humanité jouait sa peau
C’est peu dire qu’il fut élevé
Le prix de notre liberté
Souviens-toi d’Omaha
L’écume est rouge
Plus rien ne bouge
Le vent emporte outre atlantique
Les âmes des enfants d’Amérique
Et le soleil réchauffe parfois
Leurs 20 ans qui dorment aujourd’hui
Face à la mer de Normandie.
J’ai rencontré ce poème (in french and/ et british sur un bateau qui faisait visiter la pointe du Hoc à Grandcamp, l’été 2003 ou 2004.
Remember Omaha
There they embarked the heart tightened
On the barges rolled around
By an insane sea this morning
The paddle had been covered of fog
As if the sky did not want to see the hell
which was announced already
remember Omaha
They unloaded under the grapeshot
By bringing up all their entrails
In front of the hills which blazed up
the waves carted bodies broken
On this bloody beach
where death made its market
Remember Omaha
It did not have there a hero All were heroic
These days epic where humanity played its skin
is little to say that it was high
the price of our freedom
Remember Omaha
scum is red , nothing move
the wind carries across to the Atlantic
the hearts of the children of America
And the sun heats sometimes
Their 20 years which sleep today
Near the sea of Normandy.
réponse à . <inconnu> le 06/06/2009 à 00h42 : Il en est qui du pot, du bol ou du cul, eurent, et d’autres, plein d&rsquo...
Merci, Epicure, pour ce magnifique poème. Même s’il n’a rien à voir avec l’expressio.fr du jour, il a à voir avec le devoir de mémoire en ce 6 juin!
T’en as plein le cul? T’as pas de bol!

T’en as ras le bol? Manque de pot!

T’as pas eu de pot? T’as pas de cul.

Question de chance, quoi. Allez, je vous souhaite bonne me*de pour la journée.
puisque l’oeil désignait autrefois l’anus, pourquoi ne pas imaginer que l’anus désignait l’oeil ? Ouvrez l’oeil, mes amis, et le bon !... 
réponse à . file_au_logis le 06/06/2009 à 07h59 : Merci, Epicure, pour ce magnifique poème. Même s’il n’a...
Je trouve qu’il a un rapport excrémement étroit avec l’expression du jour : ces braves ont débarqué la peur au ventre. Comme le dit Epicure, ils en ont eu ras le bol de la pluie de mitraille et de leurs 35 kg sur le dos. Certains n’ont pas eu de pot et sont tombés avant de mettre pied à terre. D’autres ont eu du cul et l’ont sauvé : ils reviennent aujourd’hui dans leurs fauteuils roulants se souvenir de leurs frères d’armes tombés. Et nous avons eu du bol, du cul, de la veine, du pot qu’ils débarquent dans notre pays et non en Belle Gique, en Espagne ou en Hollande. Les troupes françaises débarquées avec eux en Normandie et en Provence ont rendu son honneur à la France, sans oublier les Résistants de la première heure qui ont permis d’organiser ces opérations.
Pourtant celui qui était jeté jadis dans un cul de basse fosse n’avait pas de pot..........
réponse à . <inconnu> le 06/06/2009 à 00h42 : Il en est qui du pot, du bol ou du cul, eurent, et d’autres, plein d&rsquo...
Remember Omaha
tiens ? je croyais que c’était Obama !
Le président des Etats-Unis est haut du bas tandis que le nôtre a le pot près des talonnettes. On pourrait dire aussi du premier qu’il rit du pot : je ne connaissais pas cette expression distinguée, mais, ma foi, ainsi expliquée par God, je peux l’employer aujourd’hui sans être irrévérencieuse !
Encore un poème romantique !


J’ai pas de pot ! Déjà à mon âge, j’ai plus d’dents.
Me reste un pot, donc mon potage, je le mange dedans.
Car je n’ai pas de bol et ne me reste qu’un pot
J’ai pas d’cul : pour mon cul, c’est un vrai manque de pot !
Dans certains jeux d’argent, il y a un pot variable selon les mises.
Le gagnant aura de la chance s’il a du pot (dans le sens de quantité).

Ensuite pourquoi pas un glissement d’expression en remplaçant "pot" pas ses synonymes "bol" ou "cul" ?
réponse à . Tonton56 le 06/06/2009 à 09h39 : Dans certains jeux d’argent, il y a un pot variable selon les mises. Le ga...
en remplaçant "pot" pas ses synonymes "bol" ou "cul" ?
... on devrait alors enseigner le calbol à l’école, ou le calpot ? Les potivateurs (et non les bol-terreux) potiveraient des renonboles. On manque de repot pour apprécier les effets de cette réforme, mais elle ne semble ni ridipote, ni ridibole ! Et il est moins vexant d’être traité d’enbolé ou d’empoté, que d’en...
Question de bolture !
Allez, amis boltivés d’Expressio : à la vôtre. Pot sec !... 
réponse à . <inconnu> le 06/06/2009 à 00h42 : Il en est qui du pot, du bol ou du cul, eurent, et d’autres, plein d&rsquo...
Un très beau poème.
Merci! 
réponse à . momolala le 06/06/2009 à 08h25 : Le président des Etats-Unis est haut du bas tandis que le nôtre a l...
Mon grand père, en parlant des gens de petite taille disait : " trois pouces de jambes et le trou du cul tout de suite ". Elégant, non ? Pas besoin d’explication, j’ai toute de suite compris cette expression.
réponse à . <inconnu> le 06/06/2009 à 12h14 : Mon grand père, en parlant des gens de petite taille disait : " troi...
"BONNE FÉTE" CLAUDINE.une bonne journée a vous & a tous.poutous poutous(pour toutes les CLAUDINE)avec,ou sans col du même nom.Gégé@
Celui que je viens de casser, je l’avais acheté au cul du camion à un trou du cul à qui j’avais léché le cul, pour pas rester le cul entre deux chaises. Ce soir ça va être l’hôtel du cul tourné, si ce tire au cul (bordé de nouilles) ne se décide pas à m’en vendre un autre. Ce petit cul béni, avec sa bouche en cul de poule, commence à me casser le cul tellement il est cul.
A ma dernière offre il m’a dit, ce bas du cul, et mon cul c’est du poulet, en se tapant le cul parterre ? Ce à quoi je lui ai répondu, parle à mon cul ma tête est malade.
J’en ai plein le cul de ces discussions de marchand de tapis.
Il va avoir chaud au cul s’il se magne pas le cul, je vais lui foutre mon pied au cul, et j’irais acheter ailleurs, ça lui pends au cul, comme un sifflet de deux ronds.
en attendant Marceeeeel cul sec !
réponse à . mickeylange le 06/06/2009 à 13h59 : Celui que je viens de casser, je l’avais acheté au cul du camion &a...
C’est cul, Efdé!
N’oublie pas demain c’est la fêtes des mers. Pense à faire sa fête à l’amiral.
Chui su’l cul. seulement 19 commentaires à 17h36, c’est pas de bol.
Moi, j’ai eu du cul, ce matin, je suis allée cueillir des cerises, j’en ai eu plein le pot, et tout ça en passant entre les gouttes. Quel bol ! Mais, c’est vrai qu’avec les échelles, il faut avoir du pot, si on ne veut pas passer cul par-dessus tête. (on dit aussi "cupesser". C’est un mot bien de chez nous, mais l’origine est peut-être bien la même!)
Pour avoir du cul à en revendre, fabriquez-vous ce porte bonheur qui fonctionne vraiment !
réponse à . Emeu29 le 06/06/2009 à 18h14 : Pour avoir du cul à en revendre, fabriquez-vous ce porte bonheur qui fonc...
On en mangerait.  
Je suis contente de ton retour, je m’inquiétais de ne plus rien avoir de toi. Oh! je les entends déjà les mauvaises langues. En tout bien tout honneur voyons.
Et pour en admirer quelques uns, rendez-vous à cette page.
Ou bien encore, à cette page
D’être seul, il a plein le cul,
Tout seul d’alimenter le pot,
Epicure, qui manque de bol,
Ne s’avouera pas vaincu,
Courageux, sans prendre repos,
Fort, il restera rock’n roll,
Enrichira de son vécu,
Tous les délires d’expressio,
A grands coups de fariboles.
Et contre vents et marées,
Rimera pour ne pas déprimer.
réponse à . <inconnu> le 07/06/2009 à 00h18 : D’être seul, il a plein le cul, Tout seul d’alimenter le pot, ...
"La qualité de la vie, c’est encore la qualité de notre solitude. D’elle dépend évidemment la qualité de nos relations, sinon l’autre n’est jamais qu’un moyen pour éviter cette solitude ; il n’est pas aimé pour lui-même". Jean-Yves Leloup. Alors, pathos ou agape ? (voir cette page 
... pour Canada (Québec), "être bossu comme un chameau", j'ai jamais entendu... jamais...
... on entend plus "avoir d'la luck".
À ne pas manquer : le récit plein de culs → @ 17 ! 
La voici donc notre "petite dose de culture quotidienne" !...
Qui aurait le culot de la refuser ? Alors, on se lâche au risque de se retrouver le cul par terre, sans pour autant accuser Voltaire.

Chez le beau Georges – qui eut la chance d'avoir des copains fidèles - on a quelques culs, dont celui-ci (un de mes préférés, si j'ose dire !) :
Y' en a un qui m'a dit : "Salut !
Te revoir, on n'y comptait plus..."
Y' en a un qui m'a demandé
Des nouvelles de ma santé
Lors, j'ai vu qu'il restait encor
Du monde et du beau monde sur terre
Et j'ai pleuré, le cul par terre
Toutes les larmes de mon corps.


Désolée pour les fôtes d'ortograf du premier couplet...

Allez ! je vous prépare le caf-thé du petit déj'. Ad'taleur comme dit Bouba !

Ce sketch, de Vincent Rocca, qui s’intitule « Classé cœur »
Parle à mon cœur, ma tête est malade,
La première chose que je regarde chez une femme, c’est son cœur,
Ce jour là, je devais avoir le cœur bordé de nouilles, une veine à faire une phlébite de cheval !
Je n’ai pu résister, je lui ai mis la main au cœur ; elle n’a pas compris, elle m’a dit : « Monsieur, vous êtes un sans cul » -Pardon ? –«  Vous avez une pierre à la place du cul ! », « votre attitude me soulève le cul !».
J’étais sur le cœur, elle me parlait le langage du cul !
-« Permettez-moi, Monsieur, de vous parler à cul ouvert »
Je me disais : « au cœur la vieille ! »
-« N’avez-vous jamais rêvé d’une femme que vous porteriez dans votre cul ? »
J’avais envie de ma taper le cœur par terre !
-« Une femme que vous aimeriez de tout votre cul ? »
-« Vous ne seriez pas un peu coeur-cœur la praline ? »
-« Je n’ai pas le cul à rire, Monsieur »
-« Et bien moi, je n’aime pas qu’on me pousse au cœur, Madame ! »
Mais tout en échangeant des amabilités, je la regardais…elle était là, le cul sur la main, et moi je commençais à me sentir le cœur entre deux chaises….
-« Excusez-moi, je ne suis pas un enfant de cul »
-« Vous me mettez du baume au cul, Monsieur ! »
Une femme qui aurait peut-être un cul à prendre ?
-«  Vous ne voudriez pas en avoir le cul net ? »
Je voulais la blesser, la traiter de faux cœur, de cœur terreux…Je l’écoutais, la bouche en cœur de poule….
-« Du courage, Monsieur, à cul vaillant, rien d’impossible ! »
Je me sentais aussi petit qu’un cœur de jatte…
-« Vous croyez que l’on pourrait s’entendre comme cœur et chemise ? »
-« Je le crois, et nous en donnerions à cul joie ! »
La suite est aussi délectable mais malheureusement j’enfreins les règles de ce mêêêrveilleux site : texte trop long, God va me mettre un coup de pied au cœur….svp, pas sur la tête !

réponse à . DiwanC le 13/12/2014 à 05h35 : La voici donc notre "petite dose de culture quotidienne" !... Qui...
Chez le roi Georges ce n'est pas le cul qui manque on s'en doute bien mais il en est un auquel il rend hommage sans jamais le citer: Venus Callipyge il nous le chante ici
Il y a aussi c'est évident celui qui reçoit La Fessée qu'il nous interprète
Aux dix-huitième et dix-neuvième siècle quelqu'un de cul était une personne stupide,bête grossière enfin bref un con y a t il eut dérapage ?
Le prince Rasso avait invité un ami:
- Qu'est-ce que tu bois ?
- t'as du Curaçao ?
- ben j' me plains pas, j'ai assez de bol, oui...mais qu'est-ce que tu veux boire ?
Apparentées
Plein le cul / Plein pot / Ras le bol
réponse à . Mintaka le 13/12/2014 à 08h49 : Apparentées Plein le cul / Plein pot / Ras le bol ...
Plein pot ?

Payer plein pot veut dire que tu en as ras la frange ?
réponse à . comte_arebours le 13/12/2014 à 07h09 : Ce sketch, de Vincent Rocca, qui s’intitule « Classé c&o...

Appliquons ce petit jeu à quelques répliques célèbres :
- Tu me fends le cul..., aurait déplorer le César de Pagnol.
Tandis que Brassens se serait écrié :
- Une jolie fleur... qui fait la belle et vous mène par le bout du cul...

Ami.mies de la poésie... au revoir et à très plus tard !
réponse à . ipels le 13/12/2014 à 04h19 : ... pour Canada (Québec), "être bossu comme un chameau", ...
Parce que tu es né après la mort du dernier chameau du Québec.
Et c'est ce 'pot' qui nous a donné 'popotin'
DEVINETTE (rediffusion)
Comment appelle-t-on le prêtre orthodoxe fier et distant ?
- le pope hautain
réponse à . DiwanC le 13/12/2014 à 09h25 : Appliquons ce petit jeu à quelques répliques célèbr...
Un petit trou-du-cul deviendrait un petit trou-de-bol ?
En cette période où les associations caritatives fonctionnent plein pot, il nous est demandé de verser notre obole pour ceux qui n'ont pas eu de bol !
réponse à . joseta le 13/12/2014 à 09h27 : Et c'est ce 'pot' qui nous a donné 'popotin' DEVINETTE (rediffusion) Com...
HAÏKU
poto-poto
popotin
hippopotame
réponse à . saharaa le 13/12/2014 à 09h29 : En cette période où les associations caritatives fonctionnent plei...
Tout un symbole !
réponse à . SyntaxTerror le 13/12/2014 à 09h28 : Un petit trou-du-cul deviendrait un petit trou-de-bol ?...
Mais non, pas trou-de-bol, trou de balle ! 
Pas haïku, aïe cul 
Comme disait Bonaparte : ail au cul, paille au nez, même combat.
«Avoir le cul bordé de nouilles» 
Telle est l'expression souvent entendue au cours de ma vie professionnelle, et pourtant j'étais à Paris... J'ai souvent moi-même employé une expression que je croyais typiquement suisse mais qui me semble être passée en français courant (à quelle allure, ça...), tant il il est vrais que les expressions sont promptes aux "échanges culturels":
«Y a pas le feu au lac»
réponse à . SyntaxTerror le 13/12/2014 à 09h55 : Comme disait Bonaparte : ail au cul, paille au nez, même combat....
ail au cul
Il paraîtrait dans les " remèdes de bonnes femmes " que l'ail est un bon vermifuge *, mais encore faut-il l'ingurgiter du bon coté !

* Qui se souvient du célèbre vermifuge Lune, qui a même été chanté...
Dialogue entre deux serpents
- J'ai vu remuer une souris, mais elle m'a échappé de peu, pas de pot !
- comme moi, pas de peau...je viens de la muer...au fait, tu dis que la souris re-muait ? Je ne savais pas que ces bestioles changeaient deux fois de peau !
DEVINETTE
Il avait un énorme poste de radio des années 80, et à chaque fois qu'il s'asseyait dessus, on le voyait rire. Pourquoi ?
Réponse
- parce que assis sur son poste et rieur
réponse à . joseta le 13/12/2014 à 12h22 : DEVINETTE Il avait un énorme poste de radio des années 80, et &agr...
Parce qu'il avait "ducretet" que cet appareil vieillot, TSF le plus souvent mais aussi tourne-disque vibreur, était un véritable tapecul. C'est du moins ce qu'il affirmait quand on s'étonnait de le trouver ainsi dans une position un peu ridicule, faut le dire.
Je me demande pourquoi je m'obstine à jouer...
Parce qu'on préfère tes réponses aux solutions de Joseta, même si en l'occurrence (pas de jeu de mots ridicule), on pense plus aux années 60 qu'aux années 80.
réponse à . Jacques1949b le 13/12/2014 à 10h32 : «Avoir le cul bordé de nouilles»  Telle est l'expression...
"et pourtant j'étais à Paris"

Et Dieu sait qu'à Paris on se permet rarement un tel langage !
réponse à . Jacques1949b le 13/12/2014 à 10h32 : «Avoir le cul bordé de nouilles»  Telle est l'expression...
"Y a pas le feu au lac"
Tu aurais du savoir que c'est une expression typiquement parisienne, il s'agit du lac du Bourget, situé à côté de l'aéroport du même métal ...
réponse à . SyntaxTerror le 13/12/2014 à 14h00 : "Y a pas le feu au lac" Tu aurais du savoir que c'est une expression t...
Pratique pour les hydravions
Depuis qu'il y a été élu maire, en 1983, à Sablé-sur-Sarthe, on dit : avoir du Fillon.
réponse à . DiwanC le 13/12/2014 à 05h35 : La voici donc notre "petite dose de culture quotidienne" !... Qui...
on a quelques culs, dont celui-ci (un de mes préférés, si j'ose dire !) :

Un cul, c'est juste deux fesses,

Les "encore", les "c'est bon", les "continue"
Qu'ell' crie pour simuler qu'ell' grimpe aux rideaux
C'est pure charité, les soupirs des anges ne sont
En général que de pieux menson(ges)
C'est à seule fin que son partenaire
Se croie un amant extraordinaire

Qu'elle le taise ou qu'elle le confesse
C'est pas tous les jours qu'on lui déride les fesses
Les pauvres bougres convaincus
Du contraire sont des cocus
Inutile de dire que tu as compris, personne n'en doute !
réponse à . mickeylange le 13/12/2014 à 17h43 : on a quelques culs, dont celui-ci (un de mes préférés, si j...
Un cul, c'est juste deux fesses, dis-tu.
C'est indiscutable...
Peut-on en déduire que "vaincu" font quarante fesses ?
Me d'mande...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir du cul / Avoir du pot / Avoir du bol » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?