Clouer le bec - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Clouer le bec

Réduire quelqu'un au silence, le faire taire.

Origine

Le bec, comme dans beaucoup d'autres expressions, désigne la "bouche".

On imagine alors quelqu'un amenant la tête d'un bavard à proximité d'un plan en bois (table, établi...), lui saisissant et tirant les deux lèvres et lui plantant un clou à travers jusque dans le bois.
Ce très 'sympathique' moyen de contraindre au silence ne doit pourtant pas être si efficace que ça, car on arrive probablement quand même à faire entendre sa douleur quand on est maltraité de la sorte. Sauf quand le tortionnaire entame enfin la deuxième dizaine de clous...

Heureusement, il ne s'agit ici en aucun cas d'une torture de ce genre et il n'y a aucun lien avec un clou quelconque, ni celui en métal, ni celui du spectacle.

Clouer est tout simplement une transformation du verbe 'clore' (fermer) devenu nettement moins utilisé de nos jours.

Si l'expression s'est ainsi modifiée avec 'clouer' au lieu de 'fermer', c'est sans doute à cause de la puissance évocatrice du 'gentil' traitement évoqué plus haut.

Compléments

Notez que, dans le même usage, "fermer le clapet" utilise bien le verbe fermer.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Clouer le bec » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Cau dy benFerme ton visage
Allemagnede Jemanden den Schnabel stopfenBoucher le bec à quelqu'un
Allemagnede halt: die Schnauze, dein Maul, die Klappeferme: ton museau, ta gueule, ton clapet
Allemagnede jemanden zum Schweigen bringenfaire taire qn
Angleterreen To shut someone's trapFermer la gueule (la trappe) à quelqu'un
Angleterreen To put a sock in it.Mettre une chaussette dedans
Angleterreen To shut somebody upLa fermer à quelqu'un / Faire taire quelqu'un
Argentinees Cerrarle el pico a alguienFermer le bec à quelqu'un
Espagnees Cerrarle el pico a alguienFermer le bec à quelqu'un (= Clouer le bec à quelqu'un)
Espagnees Cerrar el picoFermer le bec
Canada (Québec)fr Lui fermer la trappe!
Italieit Chiudere il beccoFermer le bec
Italie (Sicile)it 'Ntuppàri 'a vùccaMettre un bouchon à la bouche (de quelqu'un)
Pays-Basnl Iemand de mond snoerenGarrotter la bouche de qqn
Pays-Basnl iemand het zwijgen opleggenordonner quelqu'un à se taire
Pays-Basnl .....bek houden !..... ta gueule !
Polognepl Ztulic dziobSerrer le bec
Brésilpt Calar o bicoTaire le bec
Portugalpt Fechar o bicoFermer le bec
Roumaniero ciocu mic(fais le) petit bec
Roumaniero A-i lua piuitulLui enlever le piaillement
Roumaniero A-i lua maulLui enlever le "mau" (intrad.) = clouer le bec
Roumaniero A închide pliscul cuivaFermer le bec à quelqu'un
Slovéniesl Zapreti kljunFermer le bec
Serbiesr ZaveziBoucle !

Vos commentaires
Le premier novembre, jour de tous les seins saints n’a pas été générateur de beaucoup de commentaires!
Probablement que cette expression vous a - á l’époque - cloué le bec ou vous a laissé sans voix.
Mais aujurd’hui, ce sera dix ferrants, j’espère.
Beaucoup de voix s’élèveront, se mêleront au chat pitre et nous instruiront.
Bonne journée à toutes et à tous, en ce beau jour plein de brouillard sur la ville endormie.
Bon samedi 12 janvier 2008!
N’y a-t-il pas une notion d’argument "massue" dans cette expression?
Simplement obliger quelqu’un à se taire, n’est-ce pas trop réductif pour cette expression?
Si une personne A dit quelque chose de discutable, et qu’une autre personne B - à moins de ce ne soit C, je ne sais plus - lui envoie un argument tel que A en a pris plein les gencives et ne trouve rien à répondre, on peut alors dire que son interlocuteur ou interlocutrice a "cloué le bec" à A. Ha, ha!
« Bec » vient du latin populaire beccum (latin classique beccus), issu lui-même, probablement, du gaulois : d’ailleurs, beccus désigne plus particulièrement le « bec du coq », alors que le terme général est rostrum (= « bec d’oiseau ») – qui signifie aussi, entre autres, « éperon de navire » - la « rostre » - , et que l’on retrouve, au sens de « bec », dans des mots savants tels que « rostriforme » ou « dentirostre ».

Pour en revenir à notre "bec", sa polysémie s’est déployée de l’ancien au moyen français. S’il signifie bien « bouche » dans l’expression tenir coy le bec (= « se taire », mot à mot : « maintenir sa bouche silencieuse ») ; dans le mot de Villon il n’est de bon bec que de Paris, il prend le sens de « beau langage des dames », et il serait donc erroné de croire qu’il fait allusion aux gastronomes de la capitale, comme on me l’a un jour affirmé.


Quoi ? Je ferais mieux de tenir coy mon bec ?... Vous avez raison, c’est samedi !

Pour me faire pardonner, je vous colle sur la joue un bon gros bec, comme au Québec.
bonjour et bon Week-end à tous. bonne nouvelle - God a cloué le bec aux spammeurs. Aujourd’hui j’ai reçu expressio normalement. Machin j’espère que ça a marché pour toi ?
Bonjour Memphis. Je réponds à ton intervention d’hier soir. Mais oui je peux lire et délirer quand même si je ne reçois pas expressio.
J’ai copié-collé le numéro perso que God nous a octroyé à tous. Une fois dans la barre d’adresse, je l’ai placé dans mes Favoris et le tour est joué.
Aujourd’hui, je n’ai pas pu voir la suite de l’histoire de Perle . C’est encore la faute aux spammeurs ?
A tout seigneur, tout honneur. C’est Epepe qui m’a indiqué le truc. Demande lui, il t’expliquera mieux que moi.
pris en tenaille entre vous, je deviens marteau : vous voulez me clore le bec ? Je vais vous river le clou !
Quand on leur cloue le bec, Auer et Bunsen s’éteignent. (voir cette page pour rafraîchir les mémoires des lycéens avec un lien vers Auer).
réponse à . syanne le 12/01/2008 à 07h36 : « Bec » vient du latin populaire beccum (latin classique b...
Je ferais mieux de tenir coy mon bec
pas du tout ! C’est bien que tu défendes bec et ongles le français, que tu nous empêches de tomber sur un bec, et de rester le bec dans l’eau. Foi de blanc-bec : vive le bec-scherelle !

PS j’aurais dit : "il n’est bon bec que de Paris..." ?
Clouer est tout simplement une transformation du verbe ’clore’ (fermer)
mon Larousse d’ancien français relève au XIII "cloant" ou "cloiant" pour :fermant.
Le clou (du latin clavus) c’était alors le "cloe" (1080) ou le "cloet" :petit clou (1250) et clouer, ou clouter se disaient : closier (1220) et clotier (fin XIII°)
Clofichier signifiait alors crucifier, et Jésus était dit le "Clofichié", de même qu’il y avait un "cloferner" dont le sens est clair, et un "clofire" (de figere) pour fixer avec des clous.
Un local pouvait être clos (cloison cloitre ...) avec des clous, mais on change alors d’origine!
Clouer c’est faire tenir avec des clous, clouter c’est garnir avec des clous : un pas sage est cloué (au pilori) mais un passage est clouté))
Vous en voulez d’autres ? Des clous !
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 09h03 : Bonjour Memphis. Je réponds à ton intervention d’hier soir. ...
Merci Claudine et au secours Elpepe. Tu es attendu dans la salle d’informatique du phare pour un cours "spécial nuls" ! La version de mon petit fils pour l’expression du jour cette page Un peu barbare, non ?
clouer le bec est tout un art ! C’est du moins ce qu’en pense le "philosophe" Frédéric Pagès qui est journaliste au Canard enchaîné et qui a publié (aux éditions des Mille et une nuits) " Philosopher ou l’art de clouer le bec aux femmes." cette page Drôle de canular, ce Monsieur, après avoir été "maître d’école", est passé maître dans l’art de l’humour ... 
Quand le bec cloue : sur cette page.
réponse à . momolala le 12/01/2008 à 09h23 : Quand on leur cloue le bec, Auer et Bunsen s’éteignent. (voir cette...
A ne pas confondre avec le Bec en Bauer, bien que celui-ci ait fait des étincelles en son temps. cette page
réponse à . cotentine le 12/01/2008 à 11h22 : clouer le bec est tout un art ! C’est du moins ce qu’en pense ...
Moi je pense que la meilleure façon de clouer le bec aux femmes c’est de leur rouler un bec, tout simplement !

Bon week-end à tous
réponse à . syanne le 12/01/2008 à 07h36 : « Bec » vient du latin populaire beccum (latin classique b...
Parles-tu de la Paie Rousse, quand tu dis que "Pour en revenir à notre "bec", sa Polynésie s’est déployée..."?
Je ne comprends pas. Hlep!
réponse à . chirstian le 12/01/2008 à 09h54 : Clouer est tout simplement une transformation du verbe ’clore’ (fer...
Un peu de respect, siouplé! Depuis quand dit-on que "Jésus était dit le "Colifiché" de..."
C’est pas parce qu’on l’a mis aux clous qu’il vaut des clopinettes...
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 08h48 : bonjour et bon Week-end à tous. bonne nouvelle - God a cloué le b...
Ravi Claudine. Je suis positivement ravi. Mon Expressio est arrivé a 7h13. 
Merci a god, la tereur des spammeurs. Il mérite bien son nom.
Bonjour a toutes zé a tous et passez une bonne journée.
réponse à . eureka le 12/01/2008 à 12h09 : Moi je pense que la meilleure façon de clouer le bec aux femmes c’e...
c’est nouveau ça ,"rouler un bec !" moi je connaissais rouler une pelle ou un patin !
réponse à . chirstian le 12/01/2008 à 09h33 : Je ferais mieux de tenir coy mon bec pas du tout ! C’est bien que t...
j’aurais dit : "il n’est bon bec que de Paris...
… et tu aurais raison. Y a pas deux de dans le dit de Villon, y en a qu’un, mon Quinquin. Pan sur le bec, en ce qui me concerne !

cette page
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 14h47 : c’est nouveau ça ,"rouler un bec !" moi je connaissais rouler ...
Va donc voir cette page...
L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’une ouverture !

Un blanc-bec est-il un sale morbac ?
Vivant ou mort, qu’il prenne son clouage à deux mains pour sa nécessaire rédemption à Baalbek ou ailleurs.

Bonjour à tous et toutes et bonne armée, euh, non, Bonne Année.
réponse à . file_au_logis le 12/01/2008 à 12h18 : Un peu de respect, siouplé! Depuis quand dit-on que "Jésus é...
Coli, sans doute pas, mais fiché, sûrement, par les Renseignements Généraux de l’époque ! En tout cas, si on avait dû retenir "le clofichement" de Jésus plutôt que sa crucifixion, je ne sais pas si on parlerait encore de la chrétienté. Comme quoi, le choix des mots compte au moins autant que le poids des idées.
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 15h27 : L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’un...
Il est reviendu !
S’il croit qu’on ne l’a pas reconnu sous son nouveau pseudo !
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 12h43 : Ravi Claudine. Je suis positivement ravi. Mon Expressio est arrivé a 7h13...
Ravi Claudine. Je suis positivement ravi.
Au septième ciel, donc !
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 15h27 : L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’un...
Doux bisounours de bienvenue pour ton retour au creux de ton counours. Chaste, car virtuel, mais sincère et joyeux.
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 15h27 : L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’un...
je viens de croiser un veau gras qui se sentait menacé. On le bouffe, ou on l’épargne pour le retour du nounours prodige ? 
voici la tête d’un clou enfoncé dans un bec d’un coup de marteau  
voici la tête d’un clou enfoncé de 2 coups de marteau  
et ici le marteau a raté le clou et a enfoncé le bec  
avant le bec était comme ça : ===
et maintenant il est comme ça :
--w
--w
elle icone mon intervention, non ?
M’en vais vous clouer le bec, là!
Savez-vous pourquoi le P’tit Nicolas a depuis peu un regard de biche effarouchée?
C’est depuis que sa femme ses cils lia!
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 15h27 : L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’un...
Y a pas que nous, nours peau l’air!
Rebienvenue Athois!
Cela fait chaud au coeur
Allez, tous en choeur: Petit Nounours Noel,
Quand tu reviendras du septième ciel...
On va tous chanter et célébrer ton retour, jusqu’à ce que nous syons tous aphones: on en aura le bec cloué!

Maaaaaaaaaarrrrrrrrrrceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeelllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll!
Ca vaut au moins dix-huit tournées, ca!
A taaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaabbbbbbbbllleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!
réponse à . file_au_logis le 12/01/2008 à 17h04 : Y a pas que nous, nours peau l’air! Rebienvenue Athois! Cela fait chaud au...
Rebienvenue Athois!
Aurais-tu l’intention de nous offrir une tarte gouyasse pour le retour de (non, pas Mathilde) yannou (et puis les autres) ?
Je propose alors une tournée de Moinette. Santé.
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 15h27 : L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’un...
Chicchicchic... très heureuse de te lire à nouveau.
Tu nous a manqué !
Mon commentaire ne clouera le bec à personne... heureusement.  
A tous et toutes, merci de votre accueil ! Vous aurez un peu de mon miel et même une visite gratuite de ma grogrotte… avec guet-apens pour les traînardes... 
réponse à . God le 12/01/2008 à 16h15 : Il est reviendu ! S’il croit qu’on ne l’a pas reconnu sou...
Je ne sors plus sans ma fourrure God !
Pas de déductions hâtives, je n’habite pas près d’un certain bois…
De toutes façons, je ne fais l’AAAAmour qu’avec la Grande Ourse.
Le Pioupiou était un jeune soldat et/ou fantassin à qui l’on disait : « Prends en de la graine et tu n’oublies pas de becqueter surtout »

@ Momo 22 : C’est décloutant ! Le terme n’a pas d’importance car ce qui compte c’est sa venue. Certains disent que de Mille Hauts (qui n’en feraient qu’un seul) il serait Vénus….
A voir…
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 17h51 : Le Pioupiou était un jeune soldat et/ou fantassin à qui l’on...
Tout de même, le "Christ clofiché", ça aurait eu du plomb dans l’aile. 

Sur cette page une bécasse qui se fait clouer le bec (personnes sensibles s’abstenir formellement).
réponse à . momolala le 12/01/2008 à 18h11 : Tout de même, le "Christ clofiché", ça aurait eu du plomb da...
Au moins, ta bécasse a donné son autorisation pour ce supplice. Les chouettes clouées sur les portes des granges, n’avaient pas cette possibilité.
Que saint Maclou leur pardonne. cette page
Il est ou Elpépé? il a pourtant l’habitude de le faire: Clouer le bec!!! Désolé ci y’a dé fotes mon capitène mè t’é pa tré la ojourdui
Bonne année à tous
réponse à . God le 12/01/2008 à 16h17 : Ravi Claudine. Je suis positivement ravi.Au septième ciel, donc !...
Mais pas ensemble.  
Bonne année Yanou.
réponse à . syanne le 12/01/2008 à 14h54 : j’aurais dit : "il n’est bon bec que de Paris...… et tu aura...
C’est qu’il a l’oeil pour clouer le bec Chirs. Avec lui faut faire gaffe à son bec et à ses...plumes
réponse à . momolala le 12/01/2008 à 18h11 : Tout de même, le "Christ clofiché", ça aurait eu du plomb da...
Ta bécasse ne se ferait pas plutôt clouter le bec ?
Ca donne la chair de poule.
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 15h27 : L’expression d’aujourd’hui n’est pas le signe d’un...
Aaaaah v’la notre auréolé qui nous revient ! J’en suis bec cloué après cette euh je dirais fugue....mais très ravie de le retrouver de nouveau. Welcome back !

Bonne année j’crois qu’on a déjà dit... alors re-bonne année
réponse à . syanne le 12/01/2008 à 07h36 : « Bec » vient du latin populaire beccum (latin classique b...
"le terme général est rostrum (= « bec d’oiseau ») – qui signifie aussi, entre autres, « éperon de navire » - la « rostre » "

Hé, Elpépé, ça vaut au moins une trirème, non ?

Bonjour à tous, rebienvenue à Yanounours (il faudra faire un remake de la chanson de Carine et Rebecca  )
réponse à . file_au_logis le 12/01/2008 à 17h04 : Y a pas que nous, nours peau l’air! Rebienvenue Athois! Cela fait chaud au...
Alors comme ça t’as décidé qu’on bouffe le veau gras du (26) au lieu de l’épargner ! Et pour les becs fins y a quoi au menu ?
Qui veut des bonbecs fabuleux qui clouaient pour de bon le bec des enfants ..?
cette page
réponse à . momolala le 12/01/2008 à 18h11 : Tout de même, le "Christ clofiché", ça aurait eu du plomb da...
Y en a quand même qui devraient se refaire le bec avant de le clouer ...
Eh machin t’as saisi l’astuce ? Y a pù qu’à...
réponse à . eureka le 12/01/2008 à 19h54 : Eh machin t’as saisi l’astuce ? Y a pù qu’à...
D’autant que ce soir je suis encore au septième ciel. Je viens de recevoir l’expression d’hier.
Avec Free, Machin et moi, c’est une affaire qui marche.
en cherchant à inventer la machine à clouer le bec à qui a la langue de bois, Léonard devint scie.
réponse à . eureka le 12/01/2008 à 19h43 : Alors comme ça t’as décidé qu’on bouffe le veau...
Des clous de girofle...peut-être?
réponse à . <inconnu> le 12/01/2008 à 17h44 : Je ne sors plus sans ma fourrure God ! Pas de déductions hâtiv...
Youpi ! t’es reviendu ! ... comme le soleil cet aprèm. ... ça met la joie au coeur !
Tu t’étais cloué le bec tout seul ? tu t’étais coupé le sifflet ? ...  en général, ça laisse des stigmates ... les clous !
peut-être étais-tu captif, percé de part en part d’un cadenas d’or comme dans la flûte enchantée de Mozart où Papageno a le clapet fermé pour le punir de sa hâblerie ... mais tu n’as rien d’un hâbleur ! ... peut-être étais-tu cloué au lit ? Heu ... non plus ... tu n’as rien d’un insecte de collection qu’on examine à la loupe !
"ravie" de ton retour !
Mon avis sur l’expression ’To put a sock in it’ de la Grande-Bretagne est qu’elle n’est pas équivalente!

"Clouer le bec" à quelqu’un, se dit dans le contexte "On m’a cloué le bec" ou "Il a cloué le bec à quelqu’un", comme coupé la chique en parlant.

’To put a sock in it’ signifie "ferme ta gueule" mais poliment , pas dans le même contexte. C’est un ORDRE. Je ne vois pas d’expression équivalente en anglais.
Chez not' Georges, il y a des clous… il y a des becs… mais il n'y a pas de "clouer le bec" ; Tout au moins je ne l'ai pas trouvé, vais-je prudemment ajouter, redoutant un "Pan sur le bec" du Varois qui pourrait bien dégoter un bec de derrière les pianos !

M'en fous ! Je fais ce que je veux et je choisis ce bec qui "sort" de la marine* :

C'est là l'sort de la marine
Et de toutes nos p'tites chéries
On accoste. Vite ! un bec,

Écoutez !...

* Autrement dit : voici d'un bec deux coups ! 

Ailleurs
Langue     Expression équivalente    Traduction littérale
Espagnol Cerrar el pico a alguien C'est rare le picon aux algues
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 01h28 : Chez not' Georges, il y a des clous… il y a des becs… mais il n'y ...
Et voilà....faut pas s'étonner si après j'ai une mauvaise réputation sur ce merveiiiiiiiiiiiiilleux site...

Non pas de clouage de becs chez Georges mais une usure que l'on trouve dans Le Grand Chêne

Quand ils eur'nt épuisé leur grand sac de baisers,
Quand, de tant s'embrasser, leurs becs furent usés


Et c'est parti pour le premier café de la semaine......
Ça y est, Au terme d'une dure lutte sanctionnée par une érlection à deux balles ouvrant les portes à la pestilentie.. présidentielle, Fillon a en moins de 24h00 dûment cloué le bec aux autres impétrants à la fonction suprême
de Gaulle ne fait plus recette, nous entrons de plein pied dans l'âge de la rillette....
- Quel est ton peintre préféré, Pascale ?
- Clouet...
- Clouet, Lebecque ?
réponse à . cotentine le 12/01/2008 à 11h22 : clouer le bec est tout un art ! C’est du moins ce qu’en pense ...
Ha, ha, oui, il y reprend son philosophe imaginaire Jean-Baptiste Botul, auteur de Landru, précurseur du féminisme cité par l'immense B-H L (Bibliotheca Hagiographica Latina) qui n'a pas manqué de se faire clouer le bec.
réponse à . joseta le 28/11/2016 à 09h20 : - Quel est ton peintre préféré, Pascale ? - Clouet... ...
Mon #53 a-t-il contribué à améliorer ton espagnol ?
réponse à . Mintaka le 28/11/2016 à 09h42 : Mon #53 a-t-il contribué à améliorer ton espagnol ?...
Surtout à améliorer mes traductions... 
Les capsules servent à clouer les Beck's... 
On peut aussi avoir "scotché quelqu'un". Ici, avec du ruban adhésif. On peut aussi lui faire prendre une bonne cuite avec quelques scotchs...
réponse à . syanne le 12/01/2008 à 07h36 : « Bec » vient du latin populaire beccum (latin classique b...
dans le mot de Villon il n’est de bon bec que de Paris
Pour ma part j'ai toujours interprété cette formule dans le sens de :
depuis déjà le XVe siècle, les parisiens ont toujours eu une plus grande gueule que les autres français

réponse à . gonalzako le 28/11/2016 à 10h07 : dans le mot de Villon il n’est de bon bec que de ParisPour ma part j'ai to...
Les bons becs c'était le nom au sens général que nous donnions aux bonbons lorsque nous étions gamins (enfin dans le coin) ailleurs je sais pas.
réponse à . le gone le 28/11/2016 à 10h25 : Les bons becs c'était le nom au sens général que nous ...
Moi aussi quand j'arrivais à resquiller deux balles j'allais m'acheter des bonbecs fabuleux....
réponse à . le gone le 28/11/2016 à 10h05 : On peut aussi avoir "scotché quelqu'un". Ici, avec du ruba...
"scotché quelqu'un"
Quelle horrible horreur d'expression. Mieux vaut lui river son clou, c'est plus solide.
réponse à . BOUBA le 28/11/2016 à 06h21 : Ça y est, Au terme d'une dure lutte sanctionnée par une érl...
" Dure lutte pour une élection à deux balles" serait un bon titre pour un policier, te reste plus qu'à écrire le livre ...
Il partit comme un trait; mais les élans qu'il fit
Furent vains : la tortue arriva la première.
"Eh bien ! lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
De quoi vous sert votre vitesse ?
Moi l'emporter ! et que serait-ce
Si vous portiez une maison ?"
Hein ? Il s'est fait clouer le bec, le lièvre !
réponse à . SyntaxTerror le 28/11/2016 à 10h43 : " Dure lutte pour une élection à deux balles" serait un ...
Déformée:
"Turlute pour une érection à deux balles"
réponse à . SyntaxTerror le 28/11/2016 à 10h43 : " Dure lutte pour une élection à deux balles" serait un ...
C'est vrai, ça fait un titre à la San Antonio....
Pour ce qui est d'écrire le livre là c'est autre chose...
réponse à . SyntaxTerror le 28/11/2016 à 11h00 : Il partit comme un trait; mais les élans qu'il fit Furent vains : la...
Tu paries que ce bon M de la Fontaine a vécu à Draveil ?
Comment as-tu pu penser ne serait-ce qu'une nano-seconde que j'ai l'esprit mal tourné ?
dure lutte sanctionnée par une érlection à deux balles

Tiens je n'y avais pas pensé....
réponse à . BOUBA le 28/11/2016 à 11h12 : dure lutte sanctionnée par une érlection à deux balles Ti...
Ça reste une façon plaisante de clouer le bec...
Pour l'inconscient linguistique français le couple littéral ''cl'' ne comporte que deux sens  :
- soit celui de fermeture d'où clore, conclure, enclave, cloison, claustra, clan, club, claque et clandé (maison close), boucler, couvercle..; etc plus de 300 mots comportent cette notion de fermeture.
- soit le sens ''retentissant'' pour le son ou éclatant pour le son et la vision : claironner, clamer, déclamer, clavecin, clarinette, esclandre, ...éclat (lumineux), clarté. La cloche d'église retentit alors que pour la cloche à fromages ou de plongée, c'est bien la notion de fermeture qui convient.
Pour clouer ""cl" évoque le retentissement des coups du marteau et souvent la fermeture d'un objet (cercueil par exemple). Le clou du spectacle est le moment le plus retentissant. Quant au bec il peut en effet se fermer puisqu'on le nomme aussi clapet (ferme ton clapet, à ne pas confondre avec clapier, cage où l'on enferme les lapins).

- Qu'est-ce que tu fais ? Ah, t'es en train de lire...
- Ouais, l'Beik...
- Houellebecq ? le Goncourt 2010 ?
Et si l'expression venait de la marine ?
En termes de mer : "clouer son pavillon", le fixer au mât du navire, de manière qu'il ne peut plus être amené ; ce qui indique la détermination d'un équipage de ne pas se rendre.

"Ne pas se rendre"... comme celui celle qui occupe l'espace, qui parle pour ne rien dire, qui nous saoule avec des propos sans intérêt, bref, celui celle qui n'en finit pas et qu'on aimerait réduire au silence ; comme qui dirait : lui clouer son pavillon !...

Puis, le temps passant, les batailles navales étant de plus en plus rares, l'expression évolua : le pavillon devint bec.

Heureusement ça n'empêchait pas Georges de chanter la pipe au bec....
réponse à . Chrisor le 28/11/2016 à 12h16 : Pour l'inconscient linguistique français le couple littéral ''cl''...
C'est CLair....
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 12h34 : Et si l'expression venait de la marine ? En termes de mer : "clo...
Dur dur de passer de l'oreille au bec  tu peux même continuer avec bec de gaz et ainsi désigner une autre partie de l'anatomie !
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 12h34 : Et si l'expression venait de la marine ? En termes de mer : "clo...
T'as lu ça dans Alexandre du Mât ?
Joliiiii !
Ton maître va encore être tout ébloui et se confondre en compliments !

- Ah ! mon bon disciple ! Quel esprit est le tien ! Que jamais nul ici ne cloue si brillant bec !

Et puis le patati patata habituel ! 

Je sais c'est pas terrible. Par contre lorsque dans une discussion houleuse quelqu'un prend la parole et d'une seule phrase prouve aux autres qu'ils disent n'importe quoi on dit alors "qu'il a mis tout le monde d'accord". Et tout le monde parle alors d'autre chose  J'en ai été témoin lors d'une âpre discussion sur des résultats sportifs. Ils étaient tous à critiquer je sais plus quel personne ou équipe, et soudain celui qui n'avait rien dit à rappelé les résultats en foot de l'équipe de France face à une autre équipe. Du coup, changement de sujet !
Il y a bien des façons de clouer le bec :

Odette Nilès :
"Guy (Môquet) m'avait dit un jour : 'Est-ce que tu serais d'accord pour me faire un patin ?' Et moi qui ne savais pas du tout ce que c'était, j'avais répondu 'si tu veux'."
réponse à . Chrisor le 28/11/2016 à 12h16 : Pour l'inconscient linguistique français le couple littéral ''cl''...
Ce que tu dis semble intéressant; mais d'où tiens-tu cela?
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 13h42 : Joliiiii ! Ton maître va encore être tout ébloui et se ...
Ah ! mon bon disciple ! Quel esprit est le tien !
Que jamais nul ici ne cloue si brillant bec !

Et toi tu vas avoir droit aux louanges de deLassus..

réponse à . ipels le 28/11/2016 à 16h10 : Il y a bien des façons de clouer le bec : Odette Nilès ...
Guy Môquet mourant au temps d'aimer comme chantait Ferrat..

Respect à ces femmes et ces hommes à qui l'obscurantisme et la barbarie n'ont pas cloué le bec....

-"Aurais je eu le courage d'en faire autant ?"

Je me suis souvent posé la question....je n'aurais jamais la réponse..
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 13h42 : Joliiiii ! Ton maître va encore être tout ébloui et se ...
Oui, 'là, beau et si' je l'applaudis...Qu''est-ce qu'il' fait comme progrés...
Soy un buen alumno.......
Pfff... Toute une éducation "cirage de pompes" à refaire...
Il ne fallait pas dire que tu étais un bon allumé (quoique !) élève, mais qu'il était un buen maestro.
réponse à . BOUBA le 28/11/2016 à 16h22 : Guy Môquet mourant au temps d'aimer comme chantait Ferrat.. Respect &agra...
Moi aussi, je me suis posé la question... une question à laquelle je ne souhaite pas avoir de réponse d'ailleurs.

Je crois que j'aurais pu supporter beaucoup de choses, sauf l'affreuse torture, celle que subit Jean Moulin par exemple. ...sa pauvre face informe du dernier jour, de ses lèvres qui n'avaient pas parlé ; ce jour-là, elle était le visage de la France... qu'évoqua Malraux devant le Panthéon.

Oups... nous voici bien loin de la légèreté habituelle et souriante de ce merveilleux site...
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 17h18 : Pfff... Toute une éducation "cirage de pompes" à refaire...
Si pero un buen maestro no puede hacer nada con un malo alumno......

Mais au fait, ça veut dire quoi çà ?
un bon allumé (quoique !)

Oui, c'est vrai dans le fond je suis un allumé......
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 17h37 : Moi aussi, je me suis posé la question... une question à laquelle ...
Difficile d'en parler de façon objective en effet...

Bon revenons à la légèreté...
- Becquerel, pour s'amuser, a fait une prise de judo à un copain, et celui-ci s'est fâché: ils se sont disputés !
- une prise de Becquerel ?
- oui, une prise de bec, querelle...
"Les Timbrés de l'orthographe" et les "Éditions de l'Opportun" font de la pub dans ma messagerie : Une idée de cadeau de noël "Les 1001 expressions préférées des Français" de Georges Planelles !
... un hommage à notre inventivité linguistique. Quel bonheur de parcourir avec lui ces 1 001 chemins de traverse sur lesquels il pose un regard précis, passionné et attendri !

fbc1962, si tu nous lis... Georges Planelles, c'est le monsieur qui fait des jeux de mots niveau cours élémentaire, façon "ravi-au-lit".
(@ 162)
 
réponse à . DiwanC le 28/11/2016 à 18h27 : "Les Timbrés de l'orthographe" et les "Éditions de ...
U-962 coulé !
réponse à . Chrisor le 28/11/2016 à 12h16 : Pour l'inconscient linguistique français le couple littéral ''cl''...
J'ai un peu de mal avec "clampin", celui qui claudique et retarde tout le groupe.
Pour le clapet, je cède la parole à Maitre Folasse :
Et c'est pour ça que je me permets d'intimer l'ordre à certains salisseurs de mémoire qu'ils feraient mieux de fermer leur claque-merde.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Clouer le bec » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?