En rester comme deux ronds de flan - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

En rester comme deux ronds de flan

Être stupéfait, ébahi.

Origine

Connaissez-vous le gobage de Flanby® ? Si non, sachez que c'est un sport de haut niveau qui mériterait de devenir une épreuve des jeux olympiques. Je vous laisse donc d'abord aller vous renseigner là : Lien externe, ainsi que sur les pages annexes.

Ca y est, vous êtes de retour ! Vous savez donc maintenant qu'une fois le Flanby® bien gobé, il ne doit laisser dans l'assiette qu'une simple trace qu'on peut appeler un "rond de flan".
Et deux ronds de flan côte à côte, cela peut se comparer à deux yeux complètement écarquillés par une surprise intense.
Ce qui nous permettrait de retomber sur nos pattes si cette expression était bien liée au flan, ce dont ne semblent pas convaincus Alain Rey et Sophie Chantreau les seuls à l'aborder.

Elle est relativement récente puisque citée par Esnault en 1901.
Mais à part ça, son origine n'est pas claire du tout pour ces deux auteurs.

Une première explication viendrait d'un mot du XVIe siècle, 'flaon' ou 'flan' qui signifiait 'monnaie' ou 'denier'.
Tout comme on frappe une monnaie, on peut être frappé de stupeur. On aurait donc ici un jeu de mots utilisant le double sens de 'frapper' (ce qui se dit 'polysémie', en termes académiques), les deux ronds de la monnaie correspondant aux yeux grands ouverts d'étonnement.
Mais l'écart de date, le mot n'étant plus du tout utilisé à la fin du XIXe siècle ou début du XXe, laisse planer un doute certain.

En typographie depuis la fin du XIXe siècle, le flan est un morceau de carton recouvert d'un enduit épais, destiné à recevoir en creux l'empreinte d'une composition et nécessaire pour fabriquer le cliché qui sert ensuite à la reproduction du livre.
Une autre hypothèse part de ce flan-là, mais sans expliquer vraiment pourquoi rond et pourquoi deux.

Une dernière hypothèse assez capillotractée viendrait de la perte du 'c' de 'flanc'. Les 'deux ronds de flanc' seraient alors les fesses. Celui qui serait ébahi serait alors 'sur le cul'.
De quoi en être stupéfactionné, non ?

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « En rester comme deux ronds de flan » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne (Bavière)de Baff seinÊtre baba
Allemagne (Bavière)de Perplex seinÊtre perplexe
Angleterreen to be flabbergastedêtre ébahi,
Angleterreen to be dumbfoundedrester sans paroles, ébahi
États-Unisen To be bug-eyedÊtre bestiole-oeil / Avoir les yeux d'une bestiole
Angleterreen to be gobsmacked (speechless)en être baba, estomaqué
Angleterreen To be puzzledÊtre perplexe / Rester perplexe
Espagnees Quedarse heladoRester gelé (= Rester abasourdi)
Uruguayes Quedar con los ojos como platosEn rester avec les yeux comme deux assiettes
Espagnees Quedarse patidifusoRester pantois
Espagnees Quedarse boquiabiertoRester bouche bée
Espagnees Quedarse de pasta de boniatoRester comme de la pâte de patate douce
Espagnees Quedarse pasmadoRester stupéfait
Italieit restare di stuccorester de stuc
Italieit Rimanere a bocca apertaRester à bouche ouverte
Italieit Rimanere di merdaRester de merde (= Rester épaté / ébahi)
Japonjp me-o maruku sururendre ronds les yeux (bridés, s'entend)
Pays-Basnl sprakeloos staanse trouver sans paroles, bouche bée
Pays-Basnl Met open mond staan kijkenRegarder avec la bouche ouverte
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Kijken alsof men het in Keulen hoort donderenRegarder comme si l'on entend le tonnerre à Cologne
Pays-Basnl Met zijn oren klapperenClaquer avec ses oreils
Pays-Basnl Paf staanEtre debout baba
Belgique (Flandre)nl aan de grond genageld staanÊtre cloué à terre
Pays-Basnl Perplex zijnEtre perplexe
Brésilpt Ficar com cara de tachoEn rester avec une tête de casserole
Roumaniero A r?mâne cu gura c?scat?En rester bouche bée
Roumaniero A sta ca viţelul la poartă nouăRester comme le veau devant la porte neuve
Roumaniero A c?dea pe spateEn tomber sur le dos
Roumaniero A r?mâne paf.En rester baba
Roumaniero A r?mâne masc?En rester masque

Voir aussi

Vos commentaires
En métallurgie, un flan est un morceau de tôle destiné à être embouti (comme le flaon du XVIe siècle était un rond de métal destiné à être estampé pour faire une pièce de monnaie). Ce morceau peut être rond (par exemple pour faire une boîte de conserve). Cela lève le problème de l’extrème ancienneté de l’origine que vous évoquez. Et c’est donc cette origine qui pourrait être la bonne à mon avis. Peut-être une origine ouvrière au 19e siècle ?
l’origine est effectivement perdue dans la nuit des temps, mais les plus sérieuses seraient les suivantes :
D’abord une expression éthiliquement nébuleuse :
On disait autrefois " flan de coto" pour les pentes où poussaient la vigne. Et ceux qui la cultivaient s’appelaient les "vigne -ronds" , ou simplement "ronds" . L’expression rappellerait donc l’air hébété , les jours de vendange, des ronds de flan.
Mais soyons sérieux !
Les tailleurs utilisaient autrefois le mot "flan" , masculin peu connu de "flannelle". Un pantalon usé finissait par avoir deux ronds de flan qui provoquaient la moquerie au grand étonnement de son propriétaire qui ne pouvait en avoir la raison, puisqu’il "n’avait pas les yeux en face des trous" .

christian
Je voudrais que l’on n’oublie pas d’intégrer dans les disciplines olympiques le tir au flan (sport pâtissier s’il en est, demandez au Gloupier)

Je reste perplexe devant les explications bien documentées de cette expression-ci : alors on pourrait carrément perdre l’origine d’une expression ? Ceci justifie à lui seul les recherches dont vous nous faites profiter! Merci pour ce beau boulot!
réponse à . <inconnu> le 16/03/2006 à 09h20 : En métallurgie, un flan est un morceau de tôle destiné &agra...
Voilà une piste intéressante. Pourquoi pas ?
réponse à . chirstian le 16/03/2006 à 09h24 : l’origine est effectivement perdue dans la nuit des temps, mais les plus s...
La deuxième pourrait être une piste et je veux bien y prêter attention, à la condition que vous m’indiquiez une source digne de foi où ce flan-là est cité.
Parce que mes recherches (rapides) après lecture de votre contribution n’ont rien donné.

Et puis j’ai aussi une question importante : dans votre ’flannelle’, pourquoi tant de ’n’ ?  
réponse à . HoubaHOBBES le 16/03/2006 à 09h54 : Je voudrais que l’on n’oublie pas d’intégrer dans les d...
Ben ouais ! Il y a même de nombreuses expressions sur lesquelles, comme pour celle-ci, on se perd en conjectures quant à l’origine.
Si z’aviez été consciencieux et bien lu toutes les expressions déjà passées, vous le sauriez déjà...  

Par contre, ce qui est quand même étonnant, c’est que l’origine soit perdue malgré la ’jeunesse’ de l’expression.
Bon, ben moi, je reste perplexe devant la page où God nous envoie. Si j’omets le mot "flan" et le remplace par le mot "schmilblick", par exemple, ça donne :
Approche lente, il faut sentir le schmilblick contre ses lèvres.
Raffermir la prise des lèvres autour du schmilblick.
Positionnement des lèvres pour faire joint autour du schmilblick. L’air ne peut plus passer !
Débuter l’aspiration.
Sentir la déformation du schmilblick. Celui-ci ne peut plus s’échapper, il sait qu’il va y passer.
Accentuer l’aspiration, par contraction vive du diaphragme. Le schmilblick est téléporté.
Il va malgré tout tenter l’impossible, à savoir la rotation dans la bouche !
Vous pensez avoir gagné. Il n’en est rien ... Le pire reste à venir, il faut rester vigilant !
Et voilà ... Le schmilblick se casse, mais le gobeur continue son effort.
Aspiration des bris de schmilblick
Le slurp final ... Un joli perfect, malgré une rotation et un disloquement du schmilblick.
On fait un petit concours, les filles ? Je veux bien me prêter au jeu... Mais attention, hein ? C’est pour la Science, à laquelle je prêterai le flanc sur ce coup-là.
Une première explication viendrait d’un mot du XVIe siècle, ’flaon’ ou ’flan’ qui signifiait ’monnaie’ ou ’denier’.
n’a-t-on pas utilisé des sous percés, à une certaine époque ?
1 sou = l1/20 ème du franc,...et la pièce de cent sous valait cinq francs ; ceci jusqu’à ce que la dernière pièce de 5 anciens centimes soit démonétisée dans les années 1940.
Place donc 2 pièces de 1 sou sur un fond d’assiette et tu auras le dessin de 2 yeux ahuris, étonnés comme 
réponse à . cotentine le 22/11/2008 à 01h03 : Une première explication viendrait d’un mot du XVIe siècle, ...
J’ai du mal à voir comment on peut "rester comme deux ronds"... on resterait plutôt "(avec) les yeux comme deux ronds" dans cette hypothèse, non..? J’ai toujours compris les "deux ronds" comme "deux sous", c’est à dire pas grand chose, et chez moi on disait aussi bien "comme deux ronds de nic-nac", ce qui "alimente" l’acception pâtissière du flan... 
réponse à . cotentine le 22/11/2008 à 01h03 : Une première explication viendrait d’un mot du XVIe siècle, ...
moi j’en reste comme 2 ronds de ton explcation
réponse à . cotentine le 22/11/2008 à 01h03 : Une première explication viendrait d’un mot du XVIe siècle, ...
n’a-t-on pas utilisé des sous percés, à une certaine époque ?

Cette époque tu as du la connaitre comme moi (un vieux de la vieille). Je me souviens trés bien que ma moman gardait tout les sous troués et les enfilaient sur un bout de fil de fer formé en cercle avec deux crochets. Et quand le cercle était plein, elle allait s’acheter une babiole au magasin "La ruche" a côté de chez nous.cette page
Moi, j’aime bien l’origine monétaire: quand on parle saoul, c’est qu’on est rond. Et si on est vraiment rond, on voit double et on est sur le flanc.
Mettez tout cela ensemble, centrifugez tout le bazar, ne gardez que l’existentiellement correct, on vlan: comme deux ronds de flan.

Moi, ca m’a fatigué, là. je suis sur le flanc. Mais un seul, ici.
réponse à . file_au_logis le 22/11/2008 à 08h15 : Moi, j’aime bien l’origine monétaire: quand on parle saoul, c...
C’est une expression à deux balles, pour les fauchés qu’ont pas un rond. T’as pas cent balles ? Qu’on aille boire un coup, et qu’on en finisse, putaing cong !
Marceeeeeeeeel...
réponse à . <inconnu> le 22/11/2008 à 02h47 : n’a-t-on pas utilisé des sous percés, à une certaine ...
Nous avons connu aussi les sous percés. Pour moi, c’était les 25 et 10 centimes, peut-être aussi les 50 mais je n’en suis plus sûre. Voir cette page.
réponse à . <inconnu> le 22/11/2008 à 02h47 : n’a-t-on pas utilisé des sous percés, à une certaine ...
Dis-donc!!! "La ruche"....que de souvenirs!!!On en avait une dans mon village!
C’était une chaîne??? une mini-chaîne alors?
On allait acheter les rouleaux de réglise avec une grosse dragée au mileu.
Et l’épicière avait de gros lolos. Alors, les plus petits frappaient de leur petit poing sur les lolos pour dire
-Hep! Je suis là! En -dessous!Et je veux des bonbons!
On avait peur quand elle coupait le jambon contre son gros sein...qu’elle s’en enlève une tranche!
Elle coinçait le haut de la cuisse sous le menton et prenait le manche dans la main, comme si elle avait tenu un violon.
Armée d’un couteau à lame fine et affutée...elle glissait par petites secousses jusqu’à hauteur de son nez et chlaff, elle faisait glisser la tranche sur un papier sulfurisé.

Merci! pour la ruche. Avait-elle un logo?Me souviens pas...
réponse à . God le 16/03/2006 à 10h05 : La deuxième pourrait être une piste et je veux bien y prêter ...
le 16 mars 2006, ainsi qu’en témoigne cette intervention de God, il est prouvé que :
-God me vouvoyait avec respect,
-ce qui ne l’empêchait pas de corriger mes photes d’orthografe,
-et que - ne distinguant pas très bien mes inepties de mes propositions sérieuses - il poussait la conscience professionnelle jusqu’à les vérifier.
J’en reste rétrospectivement, comme deux - que dis-je ?- comme au moins trois ronds de flan !
réponse à . cotentine le 22/11/2008 à 01h03 : Une première explication viendrait d’un mot du XVIe siècle, ...
Sans même qu’ils soient percés, cette expression peut s’entendre en référence à la monnaie si on lit le TLFI qui dit que le flan est "un disque de métal destiné à la frappe d’une monnaie, d’une médaille, etc..." Deux ronds de métal vierge, on ne peut trouver moins expressif, comme le regard que tu évoques.
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 09h06 : le 16 mars 2006, ainsi qu’en témoigne cette intervention de God, il...
Et tu t’appelais encore Christian. C’était avant de devenir sélénite ?
@God tout puissant :
Tandis que je rédigeais ma réponse à Cotentine, une voix féminine non sollicitée m’indiquait que j’étais sur le site d’ACE et me vantait tout au long les époustouflantes opportunités de crédit que cet organisme inconnu (de moi) m’offrait. Expressio serait-il hanté par les disparus de la crise financière ?
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 09h06 : le 16 mars 2006, ainsi qu’en témoigne cette intervention de God, il...
Tout fout le camp, hein ? Mais depuis, il faut dire qu’on a appris à te connaître un peu... 
Au douzième rond de flan, God regarda son œuvre et vit que c’était bien. Alors, il mit au point son éditeur de partoche.
réponse à . momolala le 22/11/2008 à 09h12 : @God tout puissant : Tandis que je rédigeais ma réponse &agra...
Nan nan... En fait, c’est God himself qui te cause. Si tu as besoin d’argent, il en prête à taux zéro à tous les abonnés, et en donne même à ses disciples. Tu n’as pas encore reçu ton chèque ?
réponse à . momolala le 22/11/2008 à 09h12 : @God tout puissant : Tandis que je rédigeais ma réponse &agra...
Je supprime temporairement le système de pubs dans le texte (les double-soulignements en rouge) car je soupçonne ce fournisseur d’être responsable de ces pubs pleine page intempestives (je lui ai posé la question, mais je n’ai eu droit qu’à un silence dédaigneux).

Si jamais vous avez encore ce genre de choses dans les jours qui viennent, merci de me le faire savoir via le formulaire de contact (cause que je n’ai pas le temps de lire toutes vos élucubrations ici).
réponse à . <inconnu> le 22/11/2008 à 02h47 : n’a-t-on pas utilisé des sous percés, à une certaine ...
Moi la mienne, elle les mettait dans un pot. Et elle arrondissait les fins de mois difficiles avec. La Ruche, c’est dans le sud-ouest ça ? Je connais.
réponse à . cotentine le 22/11/2008 à 01h03 : Une première explication viendrait d’un mot du XVIe siècle, ...
Je me souviens que mon grand père ne disait jamais 5 francs mais cent sous.
réponse à . HoubaHOBBES le 16/03/2006 à 09h54 : Je voudrais que l’on n’oublie pas d’intégrer dans les d...
Siiii, le tir au flan est aux pâtissiers ce que le tir aux clés est aux serruriers !

Pool-Hobbes-Pan-Pan !
réponse à . God le 22/11/2008 à 09h38 : Je supprime temporairement le système de pubs dans le texte (les double-s...
Ca aussi, cela ne doit fonctionner (ponctionner, dans ce cas-ci?) que dans l’hexagone with the wind, car je n’ai jamais vu vu ces machins en rouge, souligné doublement dans le texte des pubs dans les textes que je ne comprends rien de nada à ce que quoi ca peut bien vouloir dire...
réponse à . God le 22/11/2008 à 09h38 : Je supprime temporairement le système de pubs dans le texte (les double-s...
cause que je n’ai pas le temps de lire toutes vos élucubrations ici).
les termes de mon message n°16 trouvent ici leur confirmation. Autrefois God aurait écrit :
"à mon grand regret il ne m’est pas toujours possible de lire -en temps réel- toutes vos précieuses contributions, qui élèvent le niveau de ce site, nous aident à pénétrer les secrets de ces belles expressions françaises, et à travers elles, de notre langue admirable. Dieu vous garde, Dieu garde la France."

C’est dur pour nous, les enfants, d’être traités ainsi par notre papa, après seulement 3 ans de vie commune !
La véritable origine de cette expression est Suisse. En effet Flon est un quartier de Lausanne.
Les Suisses disaient, "j’ai des ronds à Flon".
Après la crise de 1929 ceux qui avaient tout perdu n’avaient plus que deux ronds à Flon. Ils étaient sur le flanc. Vous connaissez la suite...
Hmmm !
réponse à . file_au_logis le 22/11/2008 à 09h52 : Ca aussi, cela ne doit fonctionner (ponctionner, dans ce cas-ci?) que dans l&rsq...
Pareil ici en BelleGique qui blanchit. Pas de doublement de ligne, ni en rouge, ni en d’autres couleurs. Pas plus que de clignotants, mais ça se doit être Explorer.
De temps en temps une musique quand j’ouvre le lien.
Un flan deux ronds trois raisons de gober tout et n’importe quoi  !!
ne pas confondre deux ronds de flan avec deux flancs d’héron.
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 10h20 : cause que je n’ai pas le temps de lire toutes vos élucubrations ici...
Elucubration n.f. Résultat de recherches laborieuses et souvent dépourvues de sens ; divagation, extravagance.
La Rousse.

God n’a plus le temps, allons redorer le veau dehors avec bravitude. Je suis candidate à sa succession, au poste de premier secrétaire d’expressio, pour renouveler le site, et après concertation avec les partenaires social nous redonnerons un nouvel élan (sans les cornes) à ce site abandonné par son créateur. Camarades de tous pays d’Expressio, réunion samedi, chez Marceeel au Zénith du phare.
Fraternité

Ségo.

(putain cong, c’est durdur de trouver du boulot!)
Certes, il vaut mieux être sur le "flan" que disposé sur la tarte !
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 10h52 : ne pas confondre deux ronds de flan avec deux flancs d’héron....
Ni deux Flon de rang. Y avait qu’une grande Suzanne...
Un coucou (suisse..?) sur cette page
réponse à . mickeylange le 22/11/2008 à 10h55 : Elucubration n.f. Résultat de recherches laborieuses et souvent dé...
.
Je pense que cette expression est pour moitié largement amputée... de sa vérité. God ménage son p’tit personnel, c’est évident !!!

Eh oui, il y a bien longtemps, "être flanflan" signifiait l’ébahissement d’un jeune homme courtois, drôle et fantaisiste devant une simple tulipe. Ce qui a d’ailleurs donné la célèbre chanson " Flanflan la Tulipe " > écrite par le chansonnier français Paul-Emile Debraux en 1819 sur un air populaire anonyme du 18ème siècle dont voici un extrait retrouvé :

Comme l’mari d’notre mère
Doit toujours s’app’ler papa,
Je vous dirai que mon père
Un certain jour me happa,
Puis me m’nant jusqu’au bas de la rampe
M’dit ces mots qui m’mirent tout sens d’ssus d’ssous :
J’te dirai, ma foi,
Qui gnia plus pour toi
Rien chez nous,
V’là cinq sous,
Et décampe.
Refrain
En avant,
Fanfan la Tulipe,
Oui, mill’ noms d’un’ pipe,
En avant !

Voyez sur l’aile gauche là, en bas, il a été oublié le fameux" L" à " flanflan" et par deux fois en plus… Non mais, à qui fera-t-on croire des sottises pareilles ?

Avec des preuves, on avance sur le chemin de l’exactitude. Cela est rassurant non ? 
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 10h52 : ne pas confondre deux ronds de flan avec deux flancs d’héron....
ne pas confondre deux ronds de flan avec deux flancs d’héron.

Pour le gobage du flanc d’héron, il est préférable d’en choisir un petit, du genre patapon, et, pour éviter qu’elles ne vous percent le flanc, de lui couper les pattes (ah bon ?).
réponse à . syanne le 22/11/2008 à 11h58 : . Ta réponse est concise. Mais je suis d’accord....
c’est pas une réponse, c’est un rond de flan, et voici en complément deux ronds de flan:
. .
on ne pourra pas nous reprocher de ne pas illustrer l’expression, hein ?
En généalogie, les "deux ronds" sont en "bordel" un peu partout !
Il faut croire que ces gens-là, avant, dans l’temps, étonnaient leur monde, sans doute par une capacité à satisfaire sexuellement tout un bouge…?

Famille Deron : sens incertain, peut-être celui qui est originaire de Ronne, Rhône, également nom de diverses localités belges. De Flan/dres ? Si elles sont sur le flanc d’une colline, ça fait réfléchir…

J’aime lorsque nous creusons car nous trouvons de tout et du presque n’importe quoi qui accréditent le sens détourné de l’expression du jour. Ce qui est, avouez scélérats, notre sport quotidien passé 10H00…

Eh oui, nous détournons une expression comme nous détournerions un avion. Une fois fait, on s’en remet à Inch’ Allah pourvu que ça passe... sinon, j’trépasse. 
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 12h04 : c’est pas une réponse, c’est un rond de flan, et voici en com...
Dans ta demande annuelle de frais & fournitures à God, tu lui commandes beaucoup de feutres toi ? Comme le feutre, c’est in, c’est donc le grand retour de la feutrine…
réponse à . <inconnu> le 22/11/2008 à 12h36 : Dans ta demande annuelle de frais & fournitures à God, tu lui commandes b...
je lui en commande beaucoup, mais il n’en a rien à feutre ! 
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 10h20 : cause que je n’ai pas le temps de lire toutes vos élucubrations ici...
C’est dur pour nous, les enfants, d’être traités ainsi par notre papa, après seulement 3 ans de vie commune !
Ne nous l’énerve pas, que notre éditeur de partoche va encore en rester comme deux rondes efflanquées, nous serons tricards pour notre petit Noël... C’est malin !
réponse à . mickeylange le 22/11/2008 à 10h55 : Elucubration n.f. Résultat de recherches laborieuses et souvent dé...
Comment voudrais-tu que l’étalonnette grandisse ? Hmmm ?
Les magots, Sirène, se ramassent à l’appel.
quand la passion s’émousse, on finit par rester comme deux ronflants.
Pendant que le mari en reste comme deux ronds de flan, dans le même temps, sa femme dépense sans flancher ses ronds…

Moralité : Une ambiance un peu plus carrée est recommandée à la maison. Il faut, Monsieur Macho, desserrer votre ceinture et serrer un peu plus la guêpière de votre femme… sinon bourdon assuré et compte(s) vidé(s).

Contre la crise > Plan Orsec !cette page
réponse à . chirstian le 22/11/2008 à 14h21 : quand la passion s’émousse, on finit par rester comme deux ronflant...
Si la passion "s’émousse", c’est que ça "tique"...
Plaie !
Un flan de camion au mois de mars et voilà le rond de flancette page
Les ronds d’flan? Ils chantent "ça tourne pas rond" et autres rondes flaneries cette page 
Les ronds de Flan(dre) sont des écus appelés aussi "caramboles", mais ils s’utilisent pour payer et non jouer...enfin, je crois 
réponse à . horizondelle le 22/11/2008 à 16h09 : Les ronds de Flan(dre) sont des écus appelés aussi "caramboles", m...
Et bien, tu vois, la période glacière nous est brutalement tombée dessus, là.
L’hirondelle a fait ses trois petits tours il y a déjà quatre heures et plus, et depuis, plus rien, silence radio...
Qu’on en reste comme deux ronds de flan, pas étonnant, après les pages où tu nous envoies...
réponse à . file_au_logis le 22/11/2008 à 20h33 : Et bien, tu vois, la période glacière nous est brutalement tomb&ea...
Ah, c’est moi qui ai provoqué "ce silence radio" ? 
Il neige, la période glacière s’installe, alors merci d’être venu rajouter un petit mot... même si c’est pour dire que c’est à cause de "mes pages"  
Bonne soirée à toi et à tous les autres qui hibernent...
réponse à . file_au_logis le 22/11/2008 à 09h52 : Ca aussi, cela ne doit fonctionner (ponctionner, dans ce cas-ci?) que dans l&rsq...
Pareil pour moi, quand je suis à München, je n’ai pas ces mots soulignés en rouge. Quand je suis dans ma Lorraine (française) préférée et aussi froide et neigeuse que la Bavière aujourd’hui, j’ai droit à ce système de pub. J’en reste comme 2 ronds de flan.
j’en reste comme deux ronds de flan : j’ai reçu 16 fois l’expressio du jour !
réponse à . horizondelle le 22/11/2008 à 20h58 : Ah, c’est moi qui ai provoqué "ce silence radio" ?  Il ne...
Eh, ho, c’était pensé comme un compliment! Elles sont tellement bien, ces pages, que tout le monde est resté scotché dessus... 
réponse à . file_au_logis le 23/11/2008 à 21h26 : Eh, ho, c’était pensé comme un compliment! Elles sont tellem...
Ahh, bien sûr vu sous cet angle...  
(J’avais pas vu ça comme ça..., je devais être à côté de la plaque, ou plutôt dans la lune pour rester dans les expressio(s) de ces jours)
Je suis extrêmement content de cette expression, pour comique qu’elle puisse paraître.ça sonne parfaitement bien à l’oreille.J’en fais déjà bon usage.

Brice Armel mokoko
réponse à . <inconnu> le 28/11/2008 à 17h24 : Je suis extrêmement content de cette expression, pour comique qu’ell...
Que Mozart ait de l’oreille n’est pas une surprise ! Bienvenue à toi que je ne connais pas encore. Ta venue annoncerait-elle l’éditeur de partoche tant attendu ?
réponse à . <inconnu> le 16/03/2006 à 09h20 : En métallurgie, un flan est un morceau de tôle destiné &agra...
N’en déplaise à certains, je souhaiterais rappeler que depuis belle lurette, les pâtissiers nomment "flan" tout mélange fait à base d’oeufs, de lait et de farine et que ceux-ci sont enore cuits dans des ronds patissiers plus ou moins larges qui pourraient ici constituer les "ronds de flans" ... Ces ronds-là sont nettement plus anciens que les "flamby" et avoir les yeux grands comme des ronds de flan signifierait donc en rester ébahi de surprise.
Point de rond de flan chez Georges mais surement des ronds dans l’eau avec les ricochets........

Vous vous souvenez en Mai 2011 quand on a vu apparaître DSK encadré par les cops de N.Y ?
On en est restés comme deux ronds de flan.........

Hé ben résultat, on a eu Flanby à l’Elysée...........

Allez, hop au café matinal........le premier qu’arrive offre les croissants..........
Un jour que sa femme et Jean Tissier assistaient à un spectacle de magie, l’épouse en resta comme deux ronds de flan; pas Tissier...
réponse à . BOUBA le 13/06/2014 à 06h33 : Point de rond de flan chez Georges mais surement des ronds dans l’eau avec...
"En rester comme deux ronds de flan", c’est être stupéfait, ébahi, dit God. Autrement dit, être étonné... comme ceux-là !

Les croquants, ça les attriste, ça
Les étonne, les étonne,
Qu’une fille, une fill’ bell’ comm’ ça,
S’abandonne, s’abandonne
Au premier ostrogoth venu:
Les croquants, ça tombe des nues.


Sur ton carnet de chansons, les paroles sont  ; et v’là deux minutes de musique !
réponse à . BOUBA le 13/06/2014 à 06h33 : Point de rond de flan chez Georges mais surement des ronds dans l’eau avec...
Aujourd’hui on remplace les croissants par des carrés de flans cette page soyons fous.... !
DEVINETTE
Au Moyen-Âge
Pourquoi le meilleur, de tous les employés d’un seigneur, était surnommé ’le flan’ ?
C’est mesquin...

-( à l’attention de Bouba, il s’agit là d’une réplique emblématique prononcer par un Noir ultra élégant. Mais le film, d’art et d’essai, est bien bien vieux quant au titre ?)-

Je me surprends à faire le tour de l’environnement de l’expression quand même déroutante. Un peu comme la jeune fille méfiante qui, se rendant à un premier rendez vous galant, fait discrètement le tour du quartier pour vérifier qu’elle n’a point affaire à un bellâtre qui aurait invité ses aminches pour les faire rigoler à ses dépens.

Et ainsi, cette expression est aussi associée, en pâtisserie familiale, à la trilogie du démoulage de flans: un moule dans chaque main - deux vagues "tas" tremblotants - le bruit spécifique que l’on peut facilement reproduire avec un mouvement de lèvres.
Le tout donnant un une image..."comme deux ronds de flan."

Et, dans le jardin du voisin d’en face: "au culot". Agir au flan.

Avouez que c’est bouleversant, ce genre de révélation...

Plus de croissants, mais j’ai opté pour des ficelles ultra fines parfaites avec le beurre de JY Bordier.
réponse à . horizondelle le 22/11/2008 à 16h09 : Les ronds de Flan(dre) sont des écus appelés aussi "caramboles", m...
Ce sont ceux qu’on appelle "gailus" ?

Un gailu, rond des Flan dres s’en vint en Wallonie cette page
réponse à . joseta le 13/06/2014 à 09h47 : DEVINETTE Au Moyen-Âge Pourquoi le meilleur, de tous les employés d...
Réponse
- parce que c’était la crème des serfs
DEVINETTE (rediffusion)
Si j’ai deux flans, A et B, lequel des deux est cramé au rhum ?
- le flan B
Le bandeau de droite me propose de lancer sans tarder un test de QI !
Qu’est-ce à dire ? Gouggle aurait-il des doutes ? Ou serait-il ébloui par la pertinence des commentaires ? 
Sa Divinité tes esssplications c’est du flanc !

La véritable origine de cette expression c’est.... la marine.

Si vous n’oubliez pas le ’c’’ comme God, Alain Rey et Sophie Chantreau (qui tirent au flanc), vous avez les flancs d’un bateau, les ronds étant simplement les hublots.
Je m’en bats les flans.
EPICESTTOUT
réponse à . BOUBA le 13/06/2014 à 06h33 : Point de rond de flan chez Georges mais surement des ronds dans l’eau avec...
Flanby à l’Elysée
Tu te rends compte à quoi on a échappé ?
On aurait pu avoir le directeur du FMI, on a un ennemi de la finance !
réponse à . saharaa le 13/06/2014 à 10h44 : Le bandeau de droite me propose de lancer sans tarder un test de QI ! Qu&rs...
test de QI
Ne fais pas ça !
Même si l’objectivité en est sujette à caution, on en sort très déçu.
Un jour, un journaliste posa cette question au chansonnier et vaudevilliste Alexandre Flan:
- Comment pouvez-vous écrire des textes aussi osés ?
- facile ! -répondit Alexandre- je suis un Flan, et les Flan osent, eux !
Je ne me fais pas d’illusions sur mes capacités intellectuelles  mais je vais suivre ton conseil ! ça ne sert à rien de se faire du mal !
réponse à . SyntaxTerror le 13/06/2014 à 10h03 : Ce sont ceux qu’on appelle "gailus" ? Un gailu, rond des Flan dres s...
Ah ça ! 
On retient le plus souvent, rayon crèmerie oblige, les flans mous et tremblotants comme référence dudit. Mais un flan c’est aussi et d’abord dans la chronologie si je ne m’abuse, une préparation aux oeufs comme l’a souligné Joseta en 74, que l’on faisait cuire sur une pâte dont on avait chemisé un moule. Rond, le moule et composé d’une plaque ET d’un cercle formant le bord afin de pouvoir le démouler et le servir sans le rétamer car l’appareil pâtissier avait tendance à ramollir la pâte de support. Me fais-je bien comprendre ? aujourd’hui on a des moules à charnière mais j’ai encore un de ces moules à tarte, en tôle, avec fond amovible. Dans un cas comme dans l’autre, avec deux moules, on a deux ronds... de flan !
réponse à . saharaa le 13/06/2014 à 09h40 : Aujourd’hui on remplace les croissants par des carrés de flans cet...
J’en reste comme deux carrés de flan !.........
réponse à . SyntaxTerror le 13/06/2014 à 11h05 : Flanby à l’ElyséeTu te rends compte à quoi on a &eacu...
on a un ennemi de la finance

Mouaaaaaaaaaahhhhhhhh........ha ha ha ha ha............!!!............... 
Je m’étonne que personne n’ait encore posé l’éternelle question philosophique :
Qu’est-ce qui est apparu d’abord : la poule ou ... le couteau ?
Un jour ma petite fille, en rentrant de l’école me dit:
- Papa, je crois que je confonds les métiers de fabricant de torches et de pâtissier...
- Mais ça n’a absolument rien à voir, mon ange, -lui dis-je- l’un fait des flambeaux et l’autre des beaux flans !
Un journaliste et l’agent du chanteur Bobby Vinton
le journaliste: - Énorme succés...
l’agent: - j’en reste comme deux ronds de flan...
le journaliste: - et Bobby ?
l’agent: - ébaubi, en effet...
God l’avait prévu en 2006, c’est bien la preuve que God saiit tout, même ce qui n’est pas encore advenu.

Vous savez donc maintenant qu’une fois le Flanby® bien gobé, il ne doit laisser dans l’assiette qu’une simple trace qu’on peut appeler un "rond de flan".

Vu l’augmentation des prélèvements, impôts et taxes diverses (en France), Flanby ne laissera bientôt plus grand’ chose, même pas une trace de rond de flan. Et les pessimistes diront qu’il n’y aura même plus d’assiette, sauf celle qui sert au calcul des impôts. 
réponse à . charmagnac le 13/06/2014 à 13h43 : God l’avait prévu en 2006, c’est bien la preuve que God saiit...
Bien vu !

Et c’est quand même limite croyable que ce culte du "toujours plus bas" arrive à éroder même les proverbes et dictons, le socle même de l’expérience et la sagesse d’une civilisation.

"Deux ronds de flan " tendrait donc vers la définition du vide: un trou avec rien autour...
réponse à . charmagnac le 13/06/2014 à 13h43 : God l’avait prévu en 2006, c’est bien la preuve que God saiit...
Il y a trente ans, Rocard disait déjà qu’on vivait au-dessus de nos moyens et qu’il était nécessaire de prendre des mesures pour réduire les dépenses, modifier les conditions de retraite, etc. Toutes décisions extrêmement impopulaires qu’aucun dirigeant (droite ou gauche) n’a voulu prendre.

De grands timides sans doute !
[Ils sont parfois là où on ne s’y attend pas...]

Aujourd’hui, la reculade n’est plus possible : on est dos au mur et le pain se fait rare... Qu’importe ! les jeux sont là ! Une bière, une pizza, vingt-deux garçons et un ballon rond... Le bonheur est sur le gazon.
réponse à . DiwanC le 13/06/2014 à 19h52 : Il y a trente ans, Rocard disait déjà qu’on vivait au-dessus...
A force de marteler qu’il n’y a pas d’autre politique possible, on va finir par y croire.
Enfin, presque ...
réponse à . SyntaxTerror le 13/06/2014 à 23h50 : A force de marteler qu’il n’y a pas d’autre politique possible...
Mais c’est tout ce qu’on nous demande !
"Je pense pour vous... votez pour moi. Et si vous n’êtes pas contents, c’est pareil."
Après les cakes d'hier, voilà les flans, plus besoin de croissants.
réponse à . <inconnu> le 16/03/2006 à 09h20 : En métallurgie, un flan est un morceau de tôle destiné &agra...
En métallurgie, un flan est un morceau de tôle destiné à être embouti.
En pâtisserie, un flan est un morceau de tarte destiné à être englouti.
Quand Margot a dégrafé son corsage le maître d'école et ses potaches, le maire le bedeau, le bougnat, le facteur, les gendarmes, les enfants de choeur et tous les mâles de la commune en sont restés comme deux ronds de flanc.......

Et je suis pas d'accord avec Mintaka, moi j'y tiens à mes croissants dominicaux......

Allez je fais le café.




Quand j'ai vu sa tronche de cake, j'en suis resté comme deux ronds de flan. C'est comme si j'en étais resté baba, dit Saint Honoré. Oui, je sais c'est pas du gâteau... C'est même un peu tarte, je le concède. Ce n'est pas une raison pour me qualifier de misérable! Allez, je vais me rhabiller; je commencerai par mon calisson...
Il est encore temps de se mettre à l'ouvrage pour confectionner deux ronds de flans.
réponse à . file_au_logis le 18/10/2015 à 08h18 : Quand j'ai vu sa tronche de cake, j'en suis resté comme deux ro...
......Tu nous fais une visite éclair ou tu restes un peu ?
Réponse à saharaa ( la 'tite flèche bleue marche pas...)

..........Un flan niçois ?
réponse à . BOUBA le 18/10/2015 à 09h01 : Réponse à saharaa ( la 'tite flèche bleue marche pas.....
C'est à tester mais pas avec de la ratatouille en boite ! Malheur ! Comment peut-on ? J'en reste baba !
Ps : a marche chez moi la 'tite flèche...
réponse à . Mintaka le 18/10/2015 à 07h10 : Après les cakes d'hier, voilà les flans, plus besoin de croissants...
Je me faisait la même réflexion.
Le tirage (allé à Thouars ?) de Reverpressio en profite pour créer une nouvelle expression : Sauter du cake au flan.
réponse à . saharaa le 18/10/2015 à 08h55 : Il est encore temps de se mettre à l'ouvrage pour confectionner deux...
Ben dis donc, après la défaite (62-13) contre les kiwis, Michalak a déjà arrêté le rugby pour se mettre à la pâtisserie !
J'en reste, comment dire ?
réponse à . file_au_logis le 18/10/2015 à 08h18 : Quand j'ai vu sa tronche de cake, j'en suis resté comme deux ro...
Quand j'ai vu sa tronche de cake
Tu aurais dû voir celle de la pâtissière quand je lui ai demandé
- Mettez moi pour deux ronds de flan.

(Je profite honteusement de la panne d'oreiller de la connexion de joseta pour dire des trucs que lui-même n'oserait pas)
réponse à . SyntaxTerror le 18/10/2015 à 09h47 : Ben dis donc, après la défaite (62-13) contre les kiwis, Michalak ...
J'en reste, comment dire ?
Comme une poule qui a trouvé un couteau ? Cf ton #80 
ANAGRAMME
Exerceront démons mus de Flandre
réponse à . saharaa le 18/10/2015 à 09h35 : C'est à tester mais pas avec de la ratatouille en boite ! Malh...
Ah non, pas de boite......une ratatouille digne de ce nom on cuit les légumes séparément dans l'huile d'olive.....s'pas ?
Connaissez-vous le gobage de Flanby® ?

Y a t il quelqu'un qui pourrait m'expliquer pourquoi sur le flanc du nom de la marque de flan Flanby il y a un rond avec un R dedans.........

Fançois H.
réponse à . BOUBA le 18/10/2015 à 10h58 : Connaissez-vous le gobage de Flanby® ? Y a t il quelqu'un qui pour...
Flan soit Hollande.
réponse à . SyntaxTerror le 18/10/2015 à 09h47 : Ben dis donc, après la défaite (62-13) contre les kiwis, Michalak ...
Ben dis donc, après la défaite (62-13) contre les kiwis,
Suffit pas d'avoir un entraîneur qui est un saint mais qui ne fait pas de miracle.
Un kiwi court plus vite qu'un coq.
Saint-André il est comme Flanby, depuis qu'il est là on ne gagne plus rien.
Quelqu'un pourrait-il demander à Germaine de descendre de ses rideaux pour aller chercher les croissants ?
réponse à . mickeylange le 18/10/2015 à 11h17 : Quelqu'un pourrait-il demander à Germaine de descendre de ses rideau...
C'est vrai qu'elle se fait rare notre Germaine.......Elle nous manque d'autant pus que ses interventions en général c'est pas du flan.....
Bon allez, on va voir les enfants.......y aura peut être du flan au dessert......
Bonne fin de dimanche à tous......
«Celui qui serait ébahi serait alors 'sur le cul'.» Et avoir le cul trouvé:
«Ça me troue le cul» Comme déjà dit aux Guignols, est-ce un synonyme de notre expression du jour ?
réponse à . Jacques1949b le 18/10/2015 à 14h26 : «Celui qui serait ébahi serait alors 'sur le cul'.» Et avoir ...
vvvvvvvvvvvvv......

Il me semble que dans "ton" expression, il serait question de proctoperforation et non de trouvaille, mais je peux me tromper 
Je suppose qu'en Bretagne, on dit "En rester comme deux ronds de far", non ? 
réponse à . Ratanak le 18/10/2015 à 16h44 : Je suppose qu'en Bretagne, on dit "En rester comme deux ronds de far&q...
Flan far rond !
Histoire (sans rapport) mais qui m'a laissé sur le coup, comme deux ronds de flan:
En réponde à un collègue:
«Tu ne vas m'en faire un faire un autre»
«Non, mais je peu te l'agrandir»...
réponse à . Jacques1949b le 18/10/2015 à 18h56 : Histoire (sans rapport) mais qui m'a laissé sur le coup, comme deux ronds...
réponse à . Jacques1949b le 18/10/2015 à 18h56 : Histoire (sans rapport) mais qui m'a laissé sur le coup, comme deux ronds...
Justement, il y a un rapport !
La perforation rectale est généralement liée à l'intromission d'un corps étranger. La situation est sans doute surprenante, mais surtout humiliante et se termine aux urgences de l'hôpital.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « En rester comme deux ronds de flan » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?