Tirer sa flemme - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tirer sa flemme

Paresser.

Origine

Cette expression utilise tirer au sens temporel de "étirer, faire durer" et fait un amalgame avec "tirer au flanc".

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer sa flemme » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede faulenzenêtre paresseux
États-Unisen To veg out"Légumer"
Espagnees HolgazanearFlemmarder / Fainéanter
Espagnees No dar golpeSe la couler douce.
Argentinees RascarseSe gratter
Espagnees VaguearFainéanter
Italieit Battere la fiaccaBattre la flemme
Italieit Far nienteNe rien faire
Pays-Basnl niksenne rien faire, être paresseux
Pays-Basnl luilakkenêtre paresseux
Pays-Basnl dagdieven'voler la journée',(être paresseux)
Pays-Basnl luiwammesenêtre paressseux, passer un temps à ne rien faire
Pays-Basnl Geen steek uitvoerenNe pas faire un point (une maille)
Pays-Basnl lijntrekkentirer une/des lignes, être paresseux
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl lanterfantenfricoter, se baguenauder
Brésilpt LagartearLézarder
Brésilpt Coçar o sacoSe grater les boules
Roumaniero A freca dudaFrotter la mûre
Roumaniero A t?ia frunz? la câiniCouper des feuilles (de plantes) aux chiens

Vos commentaires
Tirer sa flemme, quel ennui ! Pourtant, il suffit juste de pousser sa fatigue à son terminus. Un jour le courage viendra et je serais alors capitaine. Capitaine flemme diront les mauvais esprits !
Tirer sa flemme, quel bonheur les jours de pluie ! Paresser dans le fauteuil devant la télé , en pyjama , sans contrainte aucune, juste pour se remettre des jours de stress .
Je ne rejoins pas le capitaine flemme ! ( beau jeu de mots )
La sobriété de l’explication est un exemple même de cette expression, non ?
Personnellement je suis incapable de tirer ma flemme car, comme Gaston Lagaffe, je m’endors alors "en sursaut".
Bonne fin de semaine. .
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 07h17 : Tirer sa flemme, quel bonheur les jours de pluie ! Paresser dans le fauteui...
Attention, il y a un traitre parmi nous ! Méfiez-vous les uns des autres !
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 07h17 : Tirer sa flemme, quel bonheur les jours de pluie ! Paresser dans le fauteui...
Je suis d’accord avec vous mais ne peut me rabaisser à l’avouer. 
Et puis en Bretagne, il ne pleut jamais, il bruine, c’est tout.
Parfois, c’est vrai, il faut se faire violence pour se décoller du canapé cuir et quitter un programme ennuyeux. Le stress s’évacue mieux par un peu de sport, de méditation, de contemplation. Il suffit pour ce dernier cas de se souvenir des flemmes de sa vie.
Remords, regrets et satisfactions poussent alors à bailler... puis à se recoucher.
"tirer sa flemme"  ? attention à ne pas oublier le "l" !
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 10h06 : "tirer sa flemme"  ? attention à ne pas oublier le "l" !...
je me demandais qui, le premier, oserait supprimer ce ’l’ ...

Je trouve ça beau (d’cheval) la flemme, mais seulement si elle est bien entretenue !
C’est tout un art que de savoir "tirer sa flemme" et seuls les épicuriens savent le bien pratiquer ... Jouisseurs !
je lis que l’origine du mot flemme serait l’italien flemma =« lenteur, placidité » (dep. XVIe s., Tansillo ds BATT.)
et qu’elle désignait d’abord « l’une des quatre humeurs fondamentales de l’organisme ( le sang, le phlegme, la bile jaune et la bile noire) » (dep. XIIIe s., Brunetto Latini, ibid.), de même orig. que flegme
Que la flemme soit l’une de nos 4 humeurs fondamentales , moi ça me va très bien comme explication. Pour le reste, c’est une question de proportion.
Euh... y a des Corses sur le site ?
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 10h15 : je me demandais qui, le premier, oserait supprimer ce ’l’ ... Je tr...
Un art dis-tu ? ça peut être aussi du sport : t’as essayé de faire une sieste dans un hamac ? Sinon pourquoi parlerait-on de la flemme olympique  ?
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 10h15 : je me demandais qui, le premier, oserait supprimer ce ’l’ ... Je tr...
Comme Alexandre le Bienheureux...
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 10h21 : Un art dis-tu ? ça peut être aussi du sport : t’as ...
Les femmes sont adeptes de la flemme car souvent elles s’écrient :
« Sieste, mon mari ! ».

@ Chirstian : J’avais cru lire "Une sieste avec un mac...". :-0
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 10h45 : Les femmes sont adeptes de la flemme car souvent elles s’écrient&nb...
contre la flemme ? un pompier !

dis donc Yannou, t’aurais pas oublié de fermer l’italique en message 10 ?
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 12h46 : contre la flemme ? un pompier ! dis donc Yannou, t’aurais pas o...
Ne le bouscule pas, voyons, il a déjà entamé sa sieste (avec un mac ou un hamac ?)
Inutile d’espérer un redressement rapide de notre italique ?...
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 12h46 : contre la flemme ? un pompier ! dis donc Yannou, t’aurais pas o...
9 ou 10 ? 
c’est depuis la flemme Olympique que ça coince !
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 13h06 : 9 ou 10 ?  c’est depuis la flemme Olympique que ça coince...
ça, c’est ce qui s’appelle "passer pour un con" ou encore " tourner sa souris 7 fois sur son tapis avant de..."
c’est corrigé !

tirer au sens temporel de "étirer, faire durer"
temporellement parlant tirer une gonzesse signifierait donc lui "étirer le..., pour faire durer le plaisir" ? Je m’instruis !

je parie que le suivant va écrire en gras !
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 13h18 : ça, c’est ce qui s’appelle "passer pour un con" ou encore " t...
C’est donc là que tu avais perdu ta tête hier… 

Italique sous contrôle ! L’écriture penchée a du bon seulement si elle penche en votre faveur.
gagné !
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 14h09 : C’est donc là que tu avais perdu ta tête hier…  Itali...
Tu te glisses dans toutes les couches Chirstian.
Peu grave car ce n’est pas plus cher sauf pour God qui utilise plus d’encre pour peindre son site. Au prix où sont les cartouches, tu en mérites une dans le gras du bas de la fesse.
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 10h06 : "tirer sa flemme"  ? attention à ne pas oublier le "l" !...
Bonjour, les djeunes ! Ça, c’est du virage sur l’aile, comme aurait pu écrire Saint-Ex dans Vol de nuit...
Bon, allez, l’ordre du jour nous amène droit à la procrastination (voir cette page ).
Ce très joli mot de notre jolie langue, tombé en complète désuétude, a été, pour la petite histoire, remis au goût du jour par Jacques Lacan, pour nommer l’un des symptômes (très répandu dans la population générale, et plus particulièrement masculine, voire Corse  -cf chirstian-8-) de la névrose obsessionnelle. On n’emploie plus guère que le substantif, d’où mon grand plaisir personnel et complètement hédoniste à procrastiner tant et plus.
Le procrastinateur de vieille date, qui sait de quoi il parle, là...
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 15h25 : Bonjour, les djeunes ! Ça, c’est du virage sur l’aile, c...
qu’est ce que la "procrastination" ?
Grâce au lien fourni par Elpepe nous savons maintenant que c’est une:
Erreur CGI.
L’application CGI spécifiée n’a pas renvoyé le jeu complet d’en-têtes HTTP.


Et pourquoi l’application CGI n’a-t-elle pas renvoyé le jeu complet d’en-têtes HTTP? Hein, ? Hein? Tout simplement parce qu’elle souffre de procrastination !
C’est limpide !
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 10h06 : "tirer sa flemme"  ? attention à ne pas oublier le "l" !...
Ce qui revient à dire: tirer sa flemme sans elle...
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 15h25 : Bonjour, les djeunes ! Ça, c’est du virage sur l’aile, c...
super ! j’ai appris un mot nouveau, aujourd’hui ... à ajouter à ma collection, mais il n’est pas obsolète ... j’en ai lu les troubles décrits à cette page
c’est troublant ! mais ce trouble-là n’est pas typiquement masculin ... et peut-on toujours jouir de procrastiner ?
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 16h14 : super ! j’ai appris un mot nouveau, aujourd’hui ... à aj...
Je suis époustouflationné ! Comment as-tu pu tirer des enseignements d’une Erreur CGI ? C’est codé ?
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 16h14 : super ! j’ai appris un mot nouveau, aujourd’hui ... à aj...
En effet. J’y suis allé à cette page (la tienne sans erreur CGI).
Nous avons même eu droit à une chanson :
"Aujourd’hui peut-être, ou plutôt demain,
"Ce sacré soleil me donne la flemme,
......
"C’est pas qu’on soit fainéants, par ici. Mais il fait si chaud dans notre midi !"
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 15h44 : qu’est ce que la "procrastination" ? Grâce au lien fourni par ...
Bon, je retente : voir cette page. Et, si ça ne marche pas : http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/advanced.exe?8;s=484666770;
Le CGIcide de service.

Bon, effectivement, ça CGIse encore. Bon, vous allez dans le TLFI, et vous tapez "procrastination", voilà !

Boudu ! Ça m’a fatigué !
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 16h14 : super ! j’ai appris un mot nouveau, aujourd’hui ... à aj...
et peut-on toujours jouir de procrastiner ?
pour jouir, et surtout faire jouir ,il vaut mieux un procrastineur qu’’un éjaculateur précoce.
Est-ce que la prostatisation existe aussi ?
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 16h14 : super ! j’ai appris un mot nouveau, aujourd’hui ... à aj...
Au sens psychanalytique, la procrastination est l’un des nombreux symptômes de la névrose obsessionnelle, typiquement, mais non exclusivement masculine. De même que la névrose hystérique est plus typiquement féminine, mais sans exclusive aucune, bien entendu. En gros, l’obsessionnel dira, dans son rapport au temps : "on verra demain", alors que l’hystérique, dans le sien, dira "c’est trop tard".
Quant au fait de jouir (au sens psychologique, domaine de l’inconscient) de procrastiner, oui, certes. Et de bien d’autres manières, également. Si vous saviez combien l’être humain a de capacité à jouir de plein de choses !
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 17h35 : Au sens psychanalytique, la procrastination est l’un des nombreux sympt&oc...
Faire jouir, c’est jouissif. Tous les vrais pervers (de structure) le savent, qui jouissent de la jouissance de l’Autre (ce qui ne veut pas dire que nous soyons tous des pervers absolus, mais simplement que nous en utilisons quelques traits légers - bien "normaux", rassurez-vous !)
- Erreur de" clic : réponse à chirstian, (26)-
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 17h23 : Bon, je retente : voir cette page. Et, si ça ne marche pas : ht...
j’explique : quand une adresse est sous la forme http://bla blabla/bla/bla/.com on peut faire un copier coller
par contre le advanced.exe ? contenu dans l’adresse relevée, c’est un petit programme qui lance une recherche dont la réponse =4846... appelle une page. Mais l’adresse de cette page, c’est un renseignement qui n’est pas exploitable sans relancer au préalable le programme de recherche initial.
Sais pas si je suis clair ?
J’adore l’histoire du fou qui s’écrit : "eh, j’ai une réponse, est-ce que quelqu’un a la question ?"
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 17h45 : j’explique : quand une adresse est sous la forme http://bla blabla/bl...
Merci bien, je n’ai rien compris. Bon, en pratique dans cet exemple, il fallait juste mettre l’adresse de la page d’accueil du TLFI entre accolades, et laisser à chacun le soin de poursuivre, c’est correct ?
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 17h51 : Merci bien, je n’ai rien compris. Bon, en pratique dans cet exemple, il fa...
dans ce cas - comme chaque fois qu’il y a dans l’adresse des "?=" il faut effectivement donner seulement le site et laisser chacun continuer.

échange d’info : (juste une dernière, God, même si nous sommes hors sujet) : je n’aurais pas défini "hystérique" dans ce rapport au temps qui le conduit au "c’est trop tard", bref je ne l’aurais pas comparé avec la procrastination . C’est parce que le sens grand public d’hystérie est différent de son sens médical ?
Voilà le sentiment qui s’installe : nous sommes tous des malades ! Certes, on s’en doutait mais fallait pas nous le rappeler. Vous vendez les boîtes de pilules ?

Au contact de God nous pensions être guéris mais non, nous sommes complètement névrosés et les femmes surtout ont toutes les maladies, surtout l’hystérie.

Voilà Elpépé ou Elgringo, vous avez ici que des amis ou alors que des patients dont il va falloir maintenant s’occuper.
La consultation, combien ? 

C’est chisrtian le plus malade à ce q’on dit.
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 18h01 : Voilà le sentiment qui s’installe : nous sommes tous des malad...
au signal, merci de glisser votre carte VITALE dans le floppy A:/

je suis ,certes, malade, mais je me soigne... à la bière belge, et je cesse mon baratin, sitôt le bar atteint. J’te garde une place et je commande pour deux ?
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 18h01 : Voilà le sentiment qui s’installe : nous sommes tous des malad...
Mais non mais non, Yannou ! Non seulement je n’ai rien à vendre (sauf des salades, à l’occasion), mais vous êtes tous tellement normaux que c’en est un vrai grand bonheur de vous lire ! Pour autant, il ne faut pas forcément redouter de parler de l’inconscient, et de la façon dont il fonctionne.
Mon plus grand ennemi, c’est moi-même, toujours...
Et pourquoi, d’abord, chirstian serait le plus malade, "à ce qu’on dit" ? Moi qui suis ignare en bien des choses, dont le HTML, sa vie son oeuvre, il m’explique bien, chirstian, j’apprends des choses. Et puis, il se soigne ! Dites, Chirstian, y’a une table pour trois ?
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 18h11 : Mais non mais non, Yannou ! Non seulement je n’ai rien à vendr...
Personnellement, je trouve que c’est un très bon sujet à effleurer.

@ Chirstian : Oui oui commande, je remets ça évidemment.
Bonjour, enfin, bonsoir. Oui, je sais que j’arrive tard. J’ai été promener toute la journée. Je n’ai pas bien compris de quoi il s’agissait quand vos parliez de procrastination. M’étant arrêté dans le dico à procréation, j’aurait pourtant dû le voir, la voir l’avoir, ou bateau-lavoir?

Pour revenir quand même au thème du jour, je m’introspecte. Est-ce que Bond, James Bond, aurait tiré son Flemming?
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 18h36 : Bonjour, enfin, bonsoir. Oui, je sais que j’arrive tard. J’ai &eacut...
Bonsoir, file_au_logis. La question est pour Yannou (Flemming), qui ne se soigne apparemment pas qu’à la pénicilline ?
Commentaire sur ce message sibyllin : Alexander Fleming est le découvreur de la pénicilline, en 1928.
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 18h36 : Bonjour, enfin, bonsoir. Oui, je sais que j’arrive tard. J’ai &eacut...
t’as raison fifi , revenons au thème du jour. Tu sais ce qui m’étonne ? C’est que tout le monde, ici, a glosé sur "tirer sa flemme" sans faire remarquer que l’expression que nous utilisons , en réalité, c’est "avoir la flemme" (en tous cas c’est celle que j’utilise!), alors qu’effectivement je dirais "tirer au flanc", mais dans un sens différent , puisque introduisant une nuance de désobéissance aux ordres...
Bon j’ai la flemme d’approfondir, donc je me la tire...
Bon, les djeunes, je retourne voir ma BB (elle est blonde, et Belge, c’est ainsi !). Passez un bon dimanche à procrastiner (tiens, néologisme : à la procrastinée, parce que ça rime riche avec grasse matinée).
Bises à toutes, et pan ! pan !, Lapins.
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 19h10 : t’as raison fifi , revenons au thème du jour. Tu sais ce qui m&rsqu...
t’as raison, Dupont. Ou bien Dupond?
C’est vrai que moi aussi je dis que j’ai la flemme. Et mantenant, plutôt deux fois qu’une. C’est pas pour ca que je vais tirer au flanc. Enfin, pas maintenant. Je me mangerais plutôt un petit flan, ou alors, une crême brûlée, et renversée par la même occasion... Mais pas sur la moquette, notre Godemichou adoré ne voudrait sans dote plus la fumer...  
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 18h48 : Bonsoir, file_au_logis. La question est pour Yannou (Flemming), qui ne se soigne...
Oui, bon. Alexander Fleming a découvert la péniciline... Et alors, il est quand même mort. Moi, je ne l’ai pas découverte, et je suis toujours vivant...
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 18h48 : Bonsoir, file_au_logis. La question est pour Yannou (Flemming), qui ne se soigne...
Oui, il s’était penché sur des champignons le gars !
Comme quoi, on trouve à se pencher !
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 19h21 : Oui, bon. Alexander Fleming a découvert la péniciline... Et alors,...
En es-tu certain ? Qu’est-ce qui nous prouve que tu es vivant là en ce moment ?
Est-ce toi qui est toi ?
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 19h21 : Oui, bon. Alexander Fleming a découvert la péniciline... Et alors,...
Ne soyons pas injustes envers Alexander Fleming (bien que ce fut un Anglois...  ), sa découverte a rallongé l’espérance de vie de l’Humanité d’une dizaine d’années environ, estime-t-on...
Bon, cette fois, j’y vais, BB a déjà son rouleau à pâtisserie à la main !
NB : c’est la mode, aujourd’hui, d’enlever un "l" à tirer sa flemme, comme à pénicilline, à ce que je vois. Et re-bon, comme ma BB m’attirait dans ses rêts, je me tire, avant de me retrouver dans le pétrin (d’ac, sur le grill ou dans de beaux draps, ça a déjà été traité. Mais pas dans le pétrin !
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 19h26 : En es-tu certain ? Qu’est-ce qui nous prouve que tu es vivant l&agrav...
Ben oui, tiens, c’est vrai, ca? Le sais-je seulement moi-même? Il faudra qu’à l’occasion je m’ausculte, je m’introspecte, que je regarde si personne n’est couché dans ma tombe.... Ca la foutrait mal, `quoi.
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 19h29 : Ne soyons pas injustes envers Alexander Fleming (bien que ce fut un Anglois...&n...
C’est donc de sa faute si ma pension a fondu comme neige au soleil. N’en f’ront jamais d’autres, ces fichus rosbifs...
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 19h30 : Ben oui, tiens, c’est vrai, ca? Le sais-je seulement moi-même? Il fa...
Ben en fait, ce n’est pas difficile, si tu es mou, c’est que tu es vivant, si tu es raide, c’est que tu as un problème...
réponse à . Elpepe le 21/10/2006 à 19h29 : Ne soyons pas injustes envers Alexander Fleming (bien que ce fut un Anglois...&n...
Sa découverte arrivait pile poil avant la deuxième guerre mondiale. Je pense que certains soldats ont pensé à lui mettre une bougie pour le remercier car combien de souffrances il a évité...
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 19h33 : Ben en fait, ce n’est pas difficile, si tu es mou, c’est que tu es v...
Et moi qui croyais que le mou, c’était pour le chat, alors que le dur serait plutôt pour le chas...
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 19h36 : Et moi qui croyais que le mou, c’était pour le chat, alors que le d...
Les chattes n’aiment que les durs à cuire…
Un p’tit coup de griffe dans le dos et tu sauras si tu es toujours sur terre.
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 19h35 : Sa découverte arrivait pile poil avant la deuxième guerre mondiale...
@37 et suivants:
Fleming découvrit -par hasard - les antibiotiques. On pu alors traiter certaines maladies et notamment la syphilis. C’est pourquoi on appela ce médicament la pénis illine.
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 19h39 : Les chattes n’aiment que les durs à cuire… Un p’tit coup de...
et si le p’tit coup de griffe est sur le ventre, c’est que je suis 6 pieds sous terre.
Avec les deux miens, ca fait donc huit, ou bien sont-ils compris dans le prix?
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 20h02 : @37 et suivants: Fleming découvrit -par hasard - les antibiotiques. On pu...
quelques explications à propos de ce texte assez obscur:
1) tout d’abord, les "antibiotiques". Ce que vraiment très peu d’entre nous - et des autres - savent, c’est que groupe représente les extrémistes qui veulent à tout crin la destruction de Biot. Cette haine est tellement ancienne que plus personne ne sait d’où elle vient ni où elle voulait aller. Le fait est qu’elle est là et qu’elle s’incruste. Il y a de plus en plus d’antibiotiques sur terre.
2) ensuite la "syphillis". C’est suite à une série de dérives orthographiques que nous en sommes arrivés là. Initialement, il ne s’agissait que d’un outil chirurgical: la scie phillis (du nom de son inventeur). De ce nom propre n’est resté que "illis", d’où est dérivé l’adjectif actuel "illine", comme dans le nom du médicament "pénis illine".
Et voilà. Il suffisait de le dire.
J’ose espérer avoir ainsi fait avancer le schmilblicq, schmilblick, schmilbilibli... hic!
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 20h23 : et si le p’tit coup de griffe est sur le ventre, c’est que je suis 6...
En y réfléchissant encore un coup, ca veut dire quoi: être 6 pieds sous terre?
Quand un pied est mort, il est un pied sous terre, non?
Faudrait-il faire une partouze, pour arriver à être six pieds sous terre?
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 18h01 : dans ce cas - comme chaque fois qu’il y a dans l’adresse des "?=" il...
C’est parce que le sens grand public d’hystérie est différent de son sens médical
ça me rassure ... car j’ai subi une hysterographie, puis une hystérectomie partielle et je ne me sens absolument pas hystérique ! Merci Docteur !
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 20h44 : C’est parce que le sens grand public d’hystérie est diff&eacu...
C’est normal, non? Sachant qu’une hystérectomie concerne l’ablation (partielle, dans ton cas) de l’hyste-rectum, il est clair que tu ne souffres plus d’hysterie. Mais fais attention qu’on ne t’en enlève pas plus: tu pourrais tomber dans le cas incurable (de lièvre) de hystepleure...
Et là, personne ne pourra plus t’aider...
réponse à . cotentine le 21/10/2006 à 20h44 : C’est parce que le sens grand public d’hystérie est diff&eacu...
citation tronquée : je termine par "?" et c’était une vraie question, car je n’y connais rien, sorti des hystéres de Paris ...
Hello les p’tits loups, je sors deux minutes de ma flemme pour venir vous faire un petit coucou.Soyez sages et bonne soirée à tous.
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 20h02 : @37 et suivants: Fleming découvrit -par hasard - les antibiotiques. On pu...
D’accord mais pourquoi t’adresses-tu à moi pour parler de maladies sexuelles et autres MST ? Je suis en parfait état de marche et ne crains pas les surrégimes. 
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 20h23 : et si le p’tit coup de griffe est sur le ventre, c’est que je suis 6...
Tu penses trop terre à terre là ! Entre toi et les femmes, ce n’est pas une question d’argent tout de même ?
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 20h35 : quelques explications à propos de ce texte assez obscur: 1) tout d’...
Phillis ? Ce n’est pas lui qui en changeant de branche s’est reconverti dans la cigarette avec Morris ? Phillis Moriss.
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 20h41 : En y réfléchissant encore un coup, ca veut dire quoi: être 6...
Dès fois dans une partouze géante, tu peux te retrouver les deux pieds sous la mêlée et ne rien comprendre à ce qui t’arrive. Un genre de tête à queue quoi.
réponse à . louisann le 21/10/2006 à 21h08 : Hello les p’tits loups, je sors deux minutes de ma flemme pour venir vous ...
On apprécie l’effort Louisann ! Le scooter, ça va ?
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 21h47 : On apprécie l’effort Louisann ! Le scooter, ça va ...
Ca roule !
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 10h16 : je lis que l’origine du mot flemme serait l’italien flemma =«...
pour Christian ( commentaire 8 si je me souviens bien)

Merci de vos précisions linguisitiques. J’ai du mal avec ma flemme, et j’adore les mots.
Donc, le sujet m’intéresse doublement. Ca me fait plaisur de rire avec vous tous. Mais quand Christian, ou un autre, apporte une précision à une expression, ce serait bien qu’on le remarque. "La petite dose de culture..." elle est parfois trop diluée

PS. je ne suis pas Corse.
réponse à . Sophie le 22/10/2006 à 16h51 : pour Christian ( commentaire 8 si je me souviens bien) Merci de vos préc...
hello Sophie !
vous voulez dire que dans mon commentaire @8 la "petite dose de culture" est trop diluée, ou que, sur l’ensemble des interventions du forum, il n’y en a pas assez qui se placent sur ce terrain ?
Je confesse qu’en ce qui me concerne j’interviens plus souvent pour des jeux de mots (pas toujours très fins!) que pour du sérieux : la raison en est que God fait déjà un tour d’horizon plus qu’exhaustif de la question , et que nous avons tous les mêmes sources sérieuses : dictionnaires, ouvrages de références etc... Pour ne pas paraître pédants, nous essayons donc de sortir des sentiers battus ... et cela nous attire vite dans le domaine du calembour, ou autres déformations verbales auxquelles le français se prête si bien .Est-ce cela que vous regrettez ?
réponse à . Sophie le 22/10/2006 à 16h51 : pour Christian ( commentaire 8 si je me souviens bien) Merci de vos préc...
je crois que je vais changer de patronyme:
File_au_logis va devenir, si God le vieux, pardon, si God le veut, File_aux_Sophies...
réponse à . chirstian le 22/10/2006 à 17h49 : hello Sophie ! vous voulez dire que dans mon commentaire @8 la "petite dose...
Je comprends Sophie et moi aussi, je remercie Chirstian - et je m’étonne que ce n’était pas God himself qui a fourni l’explication du mot "flemme", laissant ainsi à tous les autres le loisir de délirer sur le sujet ou d’en changer, comme d’habitude...

Enfin, j’ai bien rit encore, comme d’habitude !
réponse à . chirstian le 21/10/2006 à 19h10 : t’as raison fifi , revenons au thème du jour. Tu sais ce qui m&rsqu...
Ah mais non, le tir au flan, c’est réservé aux patissiers !!

Pool-Hobbes
réponse à . <inconnu> le 21/10/2006 à 19h39 : Les chattes n’aiment que les durs à cuire… Un p’tit coup de...
"Les chattes n’aiment que les durs à cuire…"

et les Lapins, les durs à selle ...

Mouàpoivre-Hobbes
les champions du flemme sont les anglais, c’est connu. Ne dit-on pas le flemme Britanique ? 

@ cotentine22 et elpepe19 : Je pensais souffrir de procrastination mais en allant sur les pages que vous citez, je m’interroge. Certains symptômes sont bien là, mais je ne me trouve jamais d’excuse et ne me sens pas du tout coupable. Alors qu’est-ce que j’ai Docteurs ?
Ce qui doit être fait, l’est. Le reste est à faire.
J’ai bien des origines espagnoles du côté de ma grand-mère paternelle mais pas vers la Corse. Dois-je faire une recherche? 
ANAGRAMMES
Fêler marmites
Emmêler tarifs
Retire flammes
Mimeras reflet
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 00h13 : Aujourd’hui, nous fêtons la Saint-Léon. ♫ Oh, L&eacut...
N’oublions pas non plus les Nabot-Léon comme disait Bouba.
DÉFORMÉE
Tirer sa femme
J’arrête, il est minuit et demi et j’en ai fait assez pour aujourd’hui.
La flemme, on est bien d’accord, est une envie de paresser… Donc, allons-y !

Avant elle, nous étions tous des paresseux,
Des lève-nez, des cancres, des crétins crasseux.
En travaillant exclusivement que pour nous,
Les marchands de bonnets d’âne étaient sur les genoux.

La maîtresse avait des méthodes avancées :
Au premier de la classe elle promit un baiser,
Un baiser pour de bon, un baiser libertin,
Un baiser sur la bouche, enfin bref, un patin.


Le texte est un sourire et les images un plaisir, l’interprétation de Maxime Le Forestier est sympathique, la musique est hélas de Bertola.
Mais z’êtes pas obligés d’écouter ! 
Tirer sa flemme, comme la procrastination il me semble, sont une saine occupation pour qui elles occupent et ne sont condamnables que dans le regard de l’autre. Je remarque que si je tirais volontiers ma flemme aux yeux de mon père quand j’étais très jeune, plus j’avance en âge, plus mon avenir se raccourcit, plus je suis incapable de me poser et ne rien faire.
réponse à . DiwanC le 10/11/2013 à 01h25 : La flemme, on est bien d’accord, est une envie de paresser… Donc, allons...
Voilà une méthode pédagogique que je n’aurais jamais osé essayer, même si la chanson m’est très plaisante. Les papas m’auraient davantage tentée parfois  !
Ma pile de linge à repasser me regarde avec reproche. Je m’étais pourtant bien débrouillée pour l’oublier en m’activant à pleeeeein d’autres choses ! J’ai la flemme du repassage, voilà, c’est sûr, mais qui cela peut-il déranger à part un coin de mon canapé ?

Belle journée à vous toutes et tous !
réponse à . momolala le 10/11/2013 à 07h42 : Ma pile de linge à repasser me regarde avec reproche. Je m’é...
Diwan a dit en 77 : « La flemme, on est bien d’accord, est une envie de paresser… Donc, allons-y ! ».

De paresser à repasser, il n’y a pas loin !
Joseta, aujourd’hui auras-tu la flemme au point de ne pas aller faire ta sieste ?
UNE DRÔLE DE FILLE


Je promène ma flemme et vais par les chemins,
J’écoute pousser l’herbe et mire les nuages,
le vent du nord jaloux les repousse avec rage,
C’est lui qui a tressé mes cheveux ce matin.

J’ai quitté mes sabots d’Hélène avec entrain,
Je relève mes jupes et pieds nus sur la plage
Je cours, m’éparpille, exulte sur le rivage
C’est le vent du sud qui m’a prise par la main.

Il ondule la grève et moutonne la vague
Qui happe mon pied blanc, et c’est moi qui divague,
Que va dire maman ? Mon jupon est trempé,

Mes sabots sont mouillés, et je suis à la peine,
Ma vie tangue et vire, navire démâté,
Hélas ! Je n’ai point rencontré de capitaine.
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 08h13 : Joseta, aujourd’hui auras-tu la flemme au point de ne pas aller faire ta s...
La sieste est une tradition réparatrice, et j’y tiens !
Je te fais remarquer, au passage, que Sieste: commence ’par S’. 
NEWS
Réclamation (rediffusion)
Un maçon rend un niveau acheté en Corse, parce qu’il coinçait la bulle !
réponse à . joseta le 10/11/2013 à 08h49 : La sieste est une tradition réparatrice, et j’y tiens ! Je te ...
T’as raison, et à "assoupissements" il y a encore plus de s.

Redevenons sérieux : quand tu dors, est-ce que tu fais "sssss", ou "zzzzz", ou encore "rrrrr" ?
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 09h32 : T’as raison, et à "assoupissements" il y a encore plus de s. Redev...
Je ne m’entends pas: je dors sur mes deux oreilles !
.-.-.-.-.-.-.-.-.--.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-..-.-.-.-.-.-.-.--.-.-.-.
DEVINETTE
Pourquoi, le botaniste qui a une obsession pour le fruit du hêtre devient paresseux ?
- parce que faine est hantise.
réponse à . joseta le 10/11/2013 à 08h49 : La sieste est une tradition réparatrice, et j’y tiens ! Je te ...
Sieste :
cette page
cette page : c’est ce qui s’appelle être accro à la sieste.
Merci à God de nous soumettre une telle expression un dimanche.
Il fut un temps où le dimanche était consacré au repos ou à refaire le monde entre copains. Maintenant qu’on n’a plus de copains, on se livre à des plaisirs solitaires et le droit au bricolage le dimanche va bientôt être inscrit dans la constitution française.
Ah, tiens, le voisin du troisième commence à ajouter un milliardième trou au mur de la cuisine.
réponse à . joseta le 10/11/2013 à 09h42 : Je ne m’entends pas: je dors sur mes deux oreilles ! .-.-.-.-.-.-.-.-...
Si, de surcroit, il a une passion pour le fruit du chêne, il finira comme les porcs, à passer ses journées à glander.
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 09h42 : Sieste : cette page cette page : c’est ce qui s’appelle &e...
Aï, aï, aï... ( cette page )
réponse à . joseta le 10/11/2013 à 08h49 : La sieste est une tradition réparatrice, et j’y tiens ! Je te ...
- Ce type est un fainéant !
- Oh, il ne l’est pas, bien qu’il le... paraîsse.
DEVINETTE
Dans quelle nation du Royaume-Uni est-on le plus paresseux ?
- en Écosse, parce que la flemme: est cosse.*

*définition pour lalibellule à cette page (nom commun 2)
réponse à . joseta le 10/11/2013 à 09h54 : - Ce type est un fainéant ! - Oh, il ne l’est pas, bien qu&rsq...
Ma voisine ne fait pas son âge... Elle ne fait rien d’autre, d’ailleurs.
réponse à . joseta le 10/11/2013 à 09h58 : DEVINETTE Dans quelle nation du Royaume-Uni est-on le plus paresseux ? - en...
SIMILAIRES
Avoir la cosse
Tirer sa cosse

Tu devrais les proposer à God !
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 10h01 : Ma voisine ne fait pas son âge... Elle ne fait rien d’autre, d&rsquo...
– Ce type semble amorphe.
– Pour une fois qu’il fait quelque chose...
Non-sens ?
Le manchot des deux bras paresseux se tourne les pouces. 
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 10h08 : SIMILAIRES Avoir la cosse Tirer sa cosse Tu devrais les proposer à God&n...
Il a peur de passer pour un fayot.
Les fayots, on les écosse ?
Set de tournage de ’La veuve Couderc’.
Le directeur s’adressant à Alain Delon et Jean Tissier:
- on dirait que vous avez la flemme...
Delon: - moi je tire au flanc, pas Tissier !
réponse à . momolala le 10/11/2013 à 07h38 : Tirer sa flemme, comme la procrastination il me semble, sont une saine occupatio...
"Procrastination"… je ne l’aime pas trop ce mot qui a l’air de me faire la morale : Ne remets pas au lendemain…

…plus j’avance en âge, plus mon avenir se raccourcit, plus je suis incapable de me poser et ne rien faire.
dis-tu. Pour moi, c’est tout le contraire ! Après avoir couru si longtemps pour tenter d’arrêter un instant le temps qui me mettait toujours en retard - courir pour ne pas rater le bus, le train… courir chercher les enfants… courir faire les courses… vite emmener l’aîné à son cours de ci, la petite dernière à son cours de ça… vite s’asseoir enfin pour terminer le boulot à présenter le lendemain... le temps de la retraite venu, je courais toujours - j’ai appris il y a peu à me poser, à tirer ma flemme, à la traîner une heure ou deux, à l’étirer une journée, à paresser sans honte, à graisser la matinée, à ignorer la pendule, à profiter du vent qui passe, à flâner dans un fauteuil, à vadrouiller dans un bouquin, à me balader sur Expressio…

Le tout sans l’ombre d’un petit commencement de remords même si le temps qui me rapproche de la flemme éternelle se rétrécit !
DEVINETTE
Pourquoi devient-on paresseux en gagnant au rugby ?
- parce que le score: fait par essais.

P.S. C’est l’heure de la sieste...@+
réponse à . DiwanC le 10/11/2013 à 11h46 : "Procrastination"… je ne l’aime pas trop ce mot qui a l’air de me ...
...la flemme éternelle...

Que ta lumière brille longtemps sur Expressio !  
réponse à . lalibellule1946 le 10/11/2013 à 14h57 : ...la flemme éternelle... Que ta lumière brille longtemps sur Expr...
Au besoin, il se trouvera des volontaires pour ranimer sa flemme.
Je suis étonné que nous n’ayons pas encore évoqué Paul Lafargue, qui, dès 1880, réclamait le droit à la paresse.
D’après lui, la mécanisation entraîne la surproduction et donc le chômage.
Il préconisait d’augmenter les salaires pour absorber la production et de limiter la journée de travail à trois heures.
Il n’a pas beaucoup été entendu.
La paresse: Laffe l’aime. 
réponse à . lalibellule1946 le 10/11/2013 à 14h57 : ...la flemme éternelle... Que ta lumière brille longtemps sur Expr...
...
réponse à . SyntaxTerror le 10/11/2013 à 15h26 : Je suis étonné que nous n’ayons pas encore évoqu&eacu...
Lui et son épouse mirent fin à leurs jours dans le petit village « provençal* » de Seine-et-Oise, là où vivait Daudet…
Certains murmurent aujourd’hui que Laura aura été suicidée... un plein gré qui n’était pas vraiment le sien…
*Au cas - bien improbable aujourd’hui - où Bouba passerait par là ! 
réponse à . DiwanC le 10/11/2013 à 17h35 : Lui et son épouse mirent fin à leurs jours dans le petit village &...
Je ne sais pas où il est passé. En Bretagne, avec les gros nez rouges ?
Ceci étant, avec la notion un peu loufoque d’aire urbaine (habiter ou travailler dans une commune dépendante d’une grande ville), la moitié de la France fait partie de l’aire urbaine de Paris, avec un peu de chance, Draveil fait aussi partie de l’aire urbaine d’Aix-Marseille !
réponse à . SyntaxTerror le 10/11/2013 à 15h09 : Au besoin, il se trouvera des volontaires pour ranimer sa flemme....
Demain c’est le 11 novembre.
Personne n’a parlé de gober les mouches, même pas chirstian. C’est un synonyme pour avoir la flemme je crois.

Le flegme, un paronyme de la flemme, veut dire plutôt une qualité de calme, de sang froid ou même de passivité, mais ne veut pas dire la paresse ou la simple oisivité.

Je crois que la flemme, c’est une oisivité ou une paresse passagère et le flegme est une qualité inhérente d’une personne.

En anglais il n’existe pas ces paronymes. Nous n’avons que la qualité, le flegme. Et je crois que le sens est plutôt négatif, i.e., lent, mou.

Gober, du gaulois. "Gobble" en anglais de la même racine sans doute.

Et si ça peut vous intéresser, je n’ai pas tiré ma flemme ce dimanche, du tout. J’ai ramassé 20 milles feuilles mortes.
La Saint Martin,
l’été de la Saint Martin
dure trois jours et un brin.
Une belle journée pour arrêter les hostilités.
Cette année, il sera peut-être en retard.
réponse à . lalibellule1946 le 10/11/2013 à 19h30 : Personne n’a parlé de gober les mouches, même pas chirstian. ...
Gober les mouches, c’est rêvasser, la bouche ouverte. Le sens est un peu différent.
@ 112 LaLibellule

SIMILAIRE
Gober les mouches

Tu devrais la proposer à God !
réponse à . <inconnu> le 10/11/2013 à 20h25 : @ 112 LaLibellule SIMILAIRE Gober les mouches Tu devrais la proposer à ...
Est-ce que c’est moi qui ai l’esprit torturé ?
Je vois dans la flemme une volonté délibérée de ne pas faire le travail qu’on devrait faire, comme disait une ancienne patronne, une capacité de résistance à l’effort.
Dans le gobage de mouches, l’esprit est involontairement occupé à autre chose que ce qui devrait être sa préoccupation première.
réponse à . SyntaxTerror le 10/11/2013 à 21h14 : Est-ce que c’est moi qui ai l’esprit torturé ? Je vois d...
Je reproduis simplement ce que les dicos disent.
Ce n’était pas une attaque personnelle !
On n’est pas là pour se jeter les dictionnaires à la tête, au sens propre comme au sens figuré !
Chez les chiens, le gobage des mouches n’est pas une activité inutile, le summum est atteint avec les guêpes qu’ils arrivent à faire croquer sous la dent.
réponse à . lalibellule1946 le 10/11/2013 à 19h30 : Personne n’a parlé de gober les mouches, même pas chirstian. ...
Gober, du gaulois. "Gobble" en anglais de la même racine sans doute.

Mais ma lib’llule, tu ne sais même pas si c’est exact de parler de racine à propos de la langue des Gaules. Moi, je viens de lire un peu de la page wiki sur le gaulois. Il paraît que les gaulois dû à une particularité de leur religion ne privilègiaient pas une langue écrite et c’est pour ça qu’ils ne nous ont pas laissé grand chose de leur langue. Mais nous savons que les gaulois avaient des déclinaisons et des conjugaisons, donc des racines. Voilà. Tu avais raison sans le savoir, bel insecte.

Miss Souris
"Tirer sa flemme" un dimanche ! Ça c'est de l'à-propos !

Un qui peut paresser tant qu'il veut, certain de ne pas être détrôné, c'est Le Roi :

Il peut dormir, ce souverain,
Sur ses deux oreilles, serein.
.

Écouez !
Elle ne tirait pas sa flemme. Elle tirait son chewing gum. Et puis elle le rattrapait avec sa bouche. Elle était un peu déformée si vous voulez.
Mais où est passé Bouba ? Déjà en 2013, l'expression ne l'intéressait guère et Syntax le cherchait.*

Bon... vais chercher les croissants du dimanche et pis on boit le caf'-thé à cette table !

* @ 109.

Ailleurs

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale

Espagne es No dar golpe Pas de galopé dare-dare

Moi, je me pose une vraie question existentielle :
Est-il plus facile de tirer sa flemme, ou de la pousser ?
J'aimerai bien savoir lequel des deux est le moins fatigant.
Vous me comprenez, j'espère ?
réponse à . gonalzako le 16/08/2015 à 09h28 : Moi, je me pose une vraie question existentielle : Est-il plus facile de ti...
Eh finalement, ce serait pas moins fatiguant de la laisser là où elle est ?
réponse à . file_au_logis le 21/10/2006 à 19h36 : Et moi qui croyais que le mou, c’était pour le chat, alors que le d...
Joliii !
Peut-on tirer sa flemme tout en tirant son/un coup, hmm ? 
réponse à . Jacques1949b le 16/08/2015 à 10h57 : Peut-on tirer sa flemme tout en tirant son/un coup, hmm ? ...
En profitant d'un jour où tu as le hoquet ?
hoquet ? Sur glace ou sur gazon ? Sur gazon, c'est nettement plus confortable... 
Okay, okay. Ya la flemme et ya le flegme. La paresse et la placidité d'esprit. Les Britanniques sont réputés posséder le flegme mais pas la flemme me semble-t-il. Si un Englishman un dimanche préfère tirer sa flemme, n'a-t-il pas et la flemme et le flegme ? La question se pose, cet Englishman est-il capable en même temps de mâcher un chewing gum ?
réponse à . gonalzako le 16/08/2015 à 09h28 : Moi, je me pose une vraie question existentielle : Est-il plus facile de ti...
Encore un flemmard... 
Peut-savoir combien il y a sur ce site en.. pleine activité ? Normalement, il doit au moins faire la sieste...
Dans mon Cotentin natal, on disat plutôt "Étirer sa flemme". Il me semble qu'on a vraiment l'air de "s'évacher". Équivalence québécoise.
Hélène Leclére, Québec.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer sa flemme » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?