Garder une poire pour la soif

Être prévoyant, garder de côté de quoi assurer des besoins futurs.
Économiser, épargner.

Origine

Citée par Antoine Oudin en 1640 dans ses "Curiositez francoises", cette expression daterait de la fin du XVIe siècle.
La poire étant un fruit juteux, on peut aisément imaginer que celui qui suppose pouvoir avoir soif un peu plus tard, sans avoir d'accès facile à un point d'eau, tel le voyageur d'autrefois cheminant longtemps à pied, ait envie de se garder une poire intacte dans son baluchon pour pouvoir étancher sa soif à venir.

Si le choix de la poire comme symbole de ce qu'il faut mettre de côté pour ne pas avoir de surprises dans le futur n'est pas expliqué (d'autres métaphores auraient tout aussi bien pu convenir), l'image de prévoyance est ici suffisamment explicite pour que l'expression ait perduré.

Exemple

« M. de Bargeton qui comptait ne plus rien avoir à dire, fut consterné du silence que gardèrent les deux rivaux en s'examinant ; mais, quand il se trouvait au bout de ses efforts, il avait une question qu'il se réservait comme une poire pour la soif, et il jugea nécessaire de la lâcher (…) »
Honoré de Balzac - Les illusions perdues

« Il est difficile de se garder une poire pour la soif, mais il est plus difficile, en vieillissant, de se garder une soif pour la poire. & raquo;
Le Charivari - 1er juillet 1892

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Garder une poire pour la soif » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy Cadw dy afraid erbyn dy raidGarder le superflu en prévision du besoin
Allemagnede Für schlechte Zeiten aufhebenGarder pour des mauvais temps
Angleterreen To save something for a rainy day.Garder quelque chose pour un jour pluvieux.
États-Unisen To save (something) for a rainy dayÉconomiser (quelque chose) pour un jour de pluie
Espérantoeo Gardi kandelon por la noktoGarder une chandelle pour la nuit
Espagne (Catalogne)es Guarda't sempre, Peret, una poma per la setGarde toujours, Pierre, une pomme pour la soif
Peroues Guardar pan para MayoGarder du pain pour Mai
Espagnees Quien guarda hallaCelui qui garde trouve
Grècegr Για ωρα ανάγκης...Pour l'heure du besoin
Italieit Mettere da parte qualcosa per i momenti di bisognoMettre quelque chose à part pour les moments de besoin
Italie (Sicile)it Èssiri priviggèntiÊtre prévoyant
Belgique (Flandre)nl Een appeltje voor de dorst bewarenGarder une pomme pour la soif
Pays-Basnl Een ei in het nest latenLaisser un oeuf dans le nid
Pays-Basnl Een appeltje voor de dorst bewaren.Garder une pomme pour la soif
Polognepl Zachować na czarną godzinęGarder pour l'heure noire
Portugalpt Ter um pé de meiaAvoir le pied d'une chaussette
Brésilpt Fazer um pé de meia . Faire un pied de chaussette
Roumaniero Omul gospodar isi face vara sanie si iarna carutaL'homme prévoyant se procure en été la luge et en hiver le carrosse
Roumaniero A pastra pentru zile negreGarder pour des jours noirs
Russieru Откладывать на черный деньMettre de côté pour un jour noir

Vos commentaires
on trouve les poires (1ères mentions dans "Guillaume d’Angleterre" en 1165 .. et ensuite, il est surtout question de "poire d’angoisse" (déplaisir, contrariété ... écrit par le poète Charles d’Orléans dans ses Complaintes)
Dans une de ses lettres du 15 octobre 1640, Chapelain déclare : se garder une poire pour la soif cette page (épargner au cas z’où surviendraient de mauvais jours) ... c’est un peu la fourmi de la fable ! 
Qui est assez bonne poire pour accompagner un vampire en zone inhabitée ?
"Garder une poire pour la soif"
............pour faire simple...........
Nous avons ici l’exemple type d’une structure phono-polysémique endorétrograde.  
En effet:
Au XIV e XV siècle:

poire=grand baton ,pique, pieu.
ex "une barre que l’on nosme poire au pais"(Languedoc)
"une poire ou gra*t baston" 1416 Arch JJ 169 pièce 531

soif,soy=cloture, palissade.
ex "pieu de soif"(G de Courcy)
"une soy d’espines au tour des murs dou chasteil"
(1375 Arch Meuse B1230 f46r)

Au XV l’expression serait "garder un pieu pour la clôture".
Expression qui signifierait prévoir une protection en cas de besoin.

Mais........mais mais mais .........par crainte d’avaler des poires d’angoisse,
et que l’on me promette poire molle......ce n’est qu’une hypothèse et surtout un jeu.  
j’ai des poiriers et des pommiers en mon verger, .. si tu veux une bon alcool de poire pour ta soif ... fastoche : Même si cela paraît étrange on accroche vraiment les bouteilles dans le poirier et on laisse grandir les poires à l’intérieur de la bouteille (pendant quatre mois!). Ce n’est pas une blague. C’est une invention de la famille Germanier (Suisse, dans le Valais). Bien sûr il faut surveiller et décrocher juste à maturité et remplir d’eau de vie et laisser macérer ensuite,puis faire un p’tit sirop pour que ce soit agréable à déguster ! juste pour le plaisir, plus que pour la soif ! 
réponse à . potager le 08/12/2008 à 01h13 : "Garder une poire pour la soif" ............pour faire simple........... Nous av...
La Belle Hélène.
Elle l’était Bonne.
Mais n’aimait pas que l’on se moque d’elle.
Pourtant, un jour en regardant TV MAC,elle tomba (aïe...) amoureuse.
C’était le début de ses dépoires; elle se mit (non,...pas remorque...ni conducteur) à poire(pour la soif) et repoire encore.
Au comble du désespoire, TV MAC ne supporta plus la promiscuité de sa promise cuitée et alla poire ailleurs si elle y était (d’oreiller).
Cette anecdéte hystérique ayant jeté grand froid à l’époque, est à l’origine de la poire Belle Hélene ....çà c’est glass...ben voyons.menfin
réponse à . cotentine le 08/12/2008 à 01h46 : j’ai des poiriers et des pommiers en mon verger, .. si tu veux une bon alc...
Merci à toi cotentine pour cette recette "branchée".
A cette heure-ci tout le monde est sous la couette,la courageuse que
je suis va faire de même.A bientôt.
réponse à . potager le 08/12/2008 à 02h08 : Merci à toi cotentine pour cette recette "branchée". A cette heure...
"tout le monde est sous la couette" : pas vraiment, tout dépend dans quel fuseau horaire on vit, ainsi pour moi il est 17h40 et nous sommes en fin d’après-midi, c’est ça la magie de la toile ! Et ne croyez pas que je me paye votre poire, qui trouvera où ma poire créche ? Si vous passez... la poire passe-crassane.
réponse à . potager le 08/12/2008 à 01h13 : "Garder une poire pour la soif" ............pour faire simple........... Nous av...
...une structure phono-polysémique endorétrograde
Et ça peut se soigner ?
réponse à . potager le 08/12/2008 à 01h13 : "Garder une poire pour la soif" ............pour faire simple........... Nous av...
[poire=grand baton ,pique, pieu.]

Je ne connaissais pas ce sens (dialectal ?), mais je sais qu’au moyen-âge, la poire était aussi un "petit flacon en forme de poire" (Greimas, toujours!), ce qui pourrait a priori paraître expliquer notre expressio du jour, sauf que la poire en question semblait plutôt destinée à contenir des parfums (plus propres à enflammer qu’à désaltérer).

En usiez-vous, Lovendric ?
Je pensais plutôt aux gourdes creusées dans les cougourdes, qui ont une forme de poire, et qu’on garde comme leur usage le veut, en réserve pour la soif. Peut-être les découvreurs des terres inconnues les ont-ils prises pour des poires ? Voir cette page.

Belle journée à tous !
réponse à . momolala le 08/12/2008 à 08h39 : Je pensais plutôt aux gourdes creusées dans les cougourdes, qui ont...
Et bien tu vois, de même que la poire à poudre (outil très prisé par les porteurs d’armes à feu fonctionnant à la poudre noire), la poire - c’est du moins ce que j’ai entendu dans ma jeunesse - rapelle la forme de la panse de brebis (non farcie), de laquelle on fabriquait les gourdes pour garder l’eau bien fraîche. Cette panse a une forme bien pensée et pansue qui rappelle ... la poire... Et c’est à cause de - ou grâce à - elle que l’on chante maintenant:
"C’est à poire, à poire, à poire,
C’est à poire qu’il nous faut-haut-haut".

Dans mon explication ci-dessus, j’ai utilisé certains termes qui se doivent d’être expliquès:
- arme à feu: arme qui sert à donner à certaines personnes le qualificatif de "feu"
- gourde: je ne vise personne en particulier. Qui se sent morveux/morveuse, ...
réponse à . altair le 08/12/2008 à 04h40 : "tout le monde est sous la couette" : pas vraiment, tout dépend dans...
Bah, facile, tu as la tête en bas.
Ou en haut, d’ailleurs, ca dépend de l’hémisphère.
Si tes données sont correctes, tu dois avoir tes pieds qui chatouillent les nôtres. Onze ou douze heures de décalage horaire: Sama, Fidji, Nouvelle-Zélande, Chine, enfin, par là-bas, là-bas, dans la monta-agne...
il faut aussi rappeler que la poire se dégustait durant le repas, entre le plat chaud et le fromage, pour faciliter la digestion. D’où l’expression "entre la poire et le fromage" , pour désigner le moment où la conversation prenait un tout différent, et non "entre le fromage et la poire" comme ce serait l’ordre chronologique aujourd’hui.
Le trou normand prolonge cette tradition.
Si le choix de la poire comme symbole de ce qu’il faut mettre de côté pour ne pas avoir de surprises dans le futur
d’où les expressions les poires fait vivre , ou encore : il faut garder les poires
Bon, mais , blague à part, pourquoi l’origine ne viendrait-elle pas de cette homophonie entre les poires et l’espoir ?
Bonjour les gens. Tonton Georges du matin, le vin.

Quand on est un sage,
et qu’on a du sa-
-voir-boire,
On se garde à vue,
En cas de soif, u-
-ne poire...
Une poire... ou deux,
Mais en forme de
Bombonne,
Au ventre replet
Rempli du bon lait
D’ l’automne...
réponse à . altair le 08/12/2008 à 04h40 : "tout le monde est sous la couette" : pas vraiment, tout dépend dans...
Le territoire de Wallis-et-Futuna  ? une des ïles de l’archipel de Tonga ? ou peut-être Samoa ? c’est forcément encore plus à l’est de la Nouvelle Zélande, qui en cette époque de l’année n’a que + 12 h. de décalage avec l’heure française ... 
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 07h55 : [poire=grand baton ,pique, pieu.] Je ne connaissais pas ce sens (dialectal ...
Les fruits que nous mangeons, au royaume de Jérusalem, sont les abricots, les pêches, les oranges, les dattes, les fraises, les framboises. Et les enfants cueillent les mûres qui garnissent en été les soifs (les haies).
Mais pour nous, poire est un verbe, qui signifie péter. Or si l’un de nous poire, l’odeur qui en résulte est une puanteur n’ayant rien à voir avec l’odeur suave s’échappant de ces petits flacons nommés poires dont tu nous parles, et dont nous ne connaissons pas chez nous l’existence. D’après le TLF, le mot poire désignant un flacon apparut à la fin du XIV° siècle. "Une poire d’or à metre eaue roze" (Inventaire du mobilier de Charles V, 1380)
poire ou conduire, il faut choisir
je vois sur ce site -dont je ne connais pas fiabilité - cette page de nombreux dictons sur la soif.
Assez curieusement il existerait un : "garder une pomme pour la soif" qui viendrait en concurrence avec la poire, bien que la pomme ne soit pas un remède idéal à la soif. A moins qu’on ne parle de la tomate (la pomme d’or italienne) ?
Et si les dictons sur la faim sont encore plus nombreux, on n’en trouve pas pour exprimer la même idée genre : garder du pain pour la faim ...
Pourtant, si la faim justifie les moyens , la faim justifie de garder une poire pour la soif, non ?  
réponse à . Lovendric le 08/12/2008 à 10h49 : Les fruits que nous mangeons, au royaume de Jérusalem, sont les abricots,...
sans vouloir te contredire je lis :
"1071 ans avant JC, au temps de David le poirier apparait déjà sous les murs de Jerusalem. Plus tard les grecs en cultivaient quatre variétés et les Romains 178 ans avant JC la mangeait encore avec Caton qui identifiait même Six variétés différentes. Deux siècles après, Pline citait quarante et une variétés de poires à planter dans les jardins Romains." (cette page)
Tes contemporains se seraient-ils appelés "croisés" parce qu’ils auraient fait une croix sur sa culture ? 
réponse à . Lovendric le 08/12/2008 à 10h49 : Les fruits que nous mangeons, au royaume de Jérusalem, sont les abricots,...
si l’un de nous poire

Villon l’emploie aussi, ce verbe ("s’on l’oyt vessir ne poirre")... ce qui ne nous dit, ni à vous, ni à moi, comment il se conjugue ("si l’un de nous poit", je pense ?).
Mais poire ne faict poirre, n’est-ce pas... La poire, le beau fruit dont étaient si friands vos contemporains, c’est le latin populaire pira. Son homonyme, quant à lui, vient du verbe pēdĕre.
Où l’on voit que l’évolution phonétique peut jouer des tours aux pouètes !

D’après le TLF, le mot poire désignant un flacon apparut à la fin du XIV° siècle. "Une poire d’or à metre eaue roze" (Inventaire du mobilier de Charles V, 1380)

Quant à la référence, elle ne signale que la première occurrence écrite du mot, dont l’emploi métonymique préexistait fort probablement à cette première découverte livresque : l’inventaire a certes inventorié l’objet, mais pas « inventé » le mot.
Tout ceci est fort intéressant, vraiment, mais dans le doute, Jean Poiret quand même à mon cheval...
Moi, l’expression me rapproche de la femme enceinte… en général !
D’ailleurs, ne dit-on pas « porter un enfant en poire ? » ou « en pomme ? »
réponse à . cotentine le 08/12/2008 à 10h15 : Le territoire de Wallis-et-Futuna  ? une des ïles de l’archipel ...
Altaïr_7, Filou_12 et toi : collés samedi ! Car :
1°) on ignore si les "17h40" sont indiquées en heure légale du lieu ou en Temps Universel.
2°) la contrib_7 d’Altaïr est à 4h40 heure légale de Puyricard, soit 3h40 TU.
3°) c’est seulement en sachant quelle est l’heure TU du lieu X (qui peut peut-être se trouver dans les contrées australes avec également, pourquoi pas, heure d’été -Altaïr serait alors en été- et heure d’hiver, comme chez nous) qu’on pourra faire une approximation de l’endroit... Et une approximation seulement, puisque la ligne de changement de date ne suit pas l’antiméridien de Greewich de façon orthodromique de pôle à pôle, mais contourne, dans le Pacifique, les limites des eaux territoriales des Etats.
Sachant que l’heure d’un fuseau horaire n’est qu’une commodité pour terriens, car en réalité il n’est pas la même heure, au soleil, chez Cocotte, à Rouperroux-le-Coquet et à Puyricard... et qu’en heure TU, on n’est pas foutu de savoir si la différence est de 11 heures légales ramenées en TU (donc ves l’Est le même jour) ou de 13 heures (donc vers l’Ouest la veille)
Conclusion : c’est comme si Altaïr nous demandait : "j’ai trois carottes et deux navets, combien ai-je de petits pois ?" Une chose est sûre : si je vous mène en bateau, c’est moi qui me charge de faire le point, c’est ma poire pour la soif. 
L’Amiral
réponse à . <inconnu> le 08/12/2008 à 00h21 : Qui est assez bonne poire pour accompagner un vampire en zone inhabitée&n...
Qui est assez bonne poire pour accompagner un vampire en zone inhabitée ?

Un vampire ? Deux balles suffisent sinon au pieu le finir !
réponse à . altair le 08/12/2008 à 04h40 : "tout le monde est sous la couette" : pas vraiment, tout dépend dans...
qui trouvera où ma poire créche ?
Je l’ignore, pour les raisons décrites en_24. Mais j’affirme que God, sa pomme crèche à Noël ! 
Attention les z’enfants : Poire ôtée laisse dans l’embarras... voire dans l’expectative !
réponse à . Elpepe le 08/12/2008 à 12h17 : Altaïr_7, Filou_12 et toi : collés samedi ! Car : 1&d...
J’ai relu trois fois, je ne comprends rien de rien… De cause, j’ai même failli me tirer en dessert une poire dans la tête ! Sacré pépin (pas bref) en perspective… 
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 11h28 : je vois sur ce site -dont je ne connais pas fiabilité - cette page de no...
Des recettes de Cotentine à la poire pour la faim, on en voit des vertes et des pas mûres. Mais que dire de la blette, sinon qu’elle risque bien de finir au ruisseau.
réponse à . potager le 08/12/2008 à 01h59 : La Belle Hélène. Elle l’était Bonne. Mais n’aim...
C’est chantilly de nous le rappeler…
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 12h31 : Des recettes de Cotentine à la poire pour la faim, on en voit des vertes ...
Au ruisseau ? La faute à....?
réponse à . <inconnu> le 08/12/2008 à 12h29 : J’ai relu trois fois, je ne comprends rien de rien… De cause, j’ai...
Ah, la question du temps... dont on se sert si bien pour de savants calculs de position dans l’espace, indispensable pour déterminer la longitude du lieu, et dont nous sommes infoutus de trouver comment le définir ! On se contente de le mesurer, ce qui n’est déjà pas si mal, pour nos applications terrestres ou astronomiques.
Je me demande quel est le temps d’un Sélénite. Le temps des cerises, ou celui des poires ? Pour la gloire, Chirstian va sûrement nous éclairer...
Prenons deux poires : l’une pour la faim, l’autre pour la soif. Si on garde l’une pour demain et l’autre pour la fin, sachant qu’entre-temps la première pourrait mollir et la seconde pourrir, et soi-même périr (car un pépin n’est pas exclu), à quelle heure GMT est-il souhaitable de préparer la compote ?
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 12h38 : Prenons deux poires : l’une pour la faim, l’autre pour la soif....
L’avant-veille au soir ? Ou bien alors, au moment où tu sers le veau...
(Car avoir le cerveau en compote...) 
Il y a une poire qui s’appelle la Beurré Hardy (cf Wikipédia).
C’est sûr qu’après avoir bu une vieille poire, on peut se retrouver beurré, voir beurré hard (y) !
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 12h38 : Prenons deux poires : l’une pour la faim, l’autre pour la soif....
Pas trop de sucre, dans la compote, merci !
réponse à . PtiPat le 08/12/2008 à 12h44 : Il y a une poire qui s’appelle la Beurré Hardy (cf Wikipédia...
Il y a aussi la "Beurré superfin". Elle a un double emploi : contre la faim et et contre la soif ! Génial ...
réponse à . altair le 08/12/2008 à 04h40 : "tout le monde est sous la couette" : pas vraiment, tout dépend dans...
"tout le monde est sous la couette" : pas vraiment…

Pas vraiment ? Hum, hum, hum… Tu es donc sous une couverture, nuageuse. Je peux donc légitimement te penser avoir le séant bordé de nouilles. Et qui dit nouilles dit pâtes. Ne serais-tu pas en Patagonie par hasard d’habitude ?

Logique !
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 09h17 : il faut aussi rappeler que la poire se dégustait durant le repas, entre l...
Tu voulais dire un "Tour différent", non ?
C‘est à dire sans dopage entre la foire et le fermage pour qui revient d’un tel repas normand à vélo ?
Bourg-Ville >>> 3 Kilos-Maître !
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 09h24 : Si le choix de la poire comme symbole de ce qu’il faut mettre de cô...
les poires et l’espoir

Je sais que l’espoir fait vivre mais que dire des véhicules en forme de poire comme la R14 qui mal maîtrisée, terminait sa course en sortie de route dans le poirier, un soir de brouillard, de beuverie ou de cafard…

Remember : cette page
réponse à . <inconnu> le 08/12/2008 à 13h10 : les poires et l’espoir Je sais que l’espoir fait vivre mais que dire...
En 1834, sous le règne du bon roi Louis-Philippe, point n’était besoin de chercher loin une poire pour la soif ! :- )) ... et l’espoir, vite déçu, d’un avenir meilleur ...
« … Les poires couvrirent bientôt toutes les murailles de Paris et se répandirent sur tous les pans de murs de France ». cette page et aussi cette page
Le sein en poire, est-il une poire pour la soif de bébé ?
(ou de pépé, si BB à les seins en poire)
et si te conseillait d’essayer "le Pipa" pour étancher ta soif de musique (en attendant l’éditeur de partoche) ... elle est bien piriforme, non ? cette page 
réponse à . mickeylange le 08/12/2008 à 13h43 : Le sein en poire, est-il une poire pour la soif de bébé ? (ou...
il faut se méfier des contrefaçons ... à moins que ce ne soit des OGM ? ... ou de l’imagination de certains : cette page
réponse à . PtiPat le 08/12/2008 à 12h48 : Il y a aussi la "Beurré superfin". Elle a un double emploi : contre ...
il y a aussi "la belle épine du Mas" (cette page), à ne pas confondre avec "la belle (Hé!) pine du Mans" qui a fait la renommée de l’amiral, mais qu’il ne cultive qu’en phare. (en phare et dame Nation)
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 14h13 : il y a aussi "la belle épine du Mas" (cette page), à ne pas confo...
Tu vas te faire enfariner…
on appelle poire-eau une variété de poire qui pousse dans tout bon potager, et qui est particulièrement utile contre la soif.
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 14h26 : on appelle poire-eau une variété de poire qui pousse dans tout bon...
Vrai, la variété est une grande soupe… populaire.
Complètement hors-sujet, un énorme merci à toutes celles et ceux qui ont pensé à moi hier.
Pas pris le temps de jeter un oeil ici, faute à une variante picarde de la boisson normande décrite hier :
A une bouteille de cidre (ben oui, on ne connaît pas trop le vin chez nous) ajouter un verre de crème de cassis et un verre "ed goute" (on n’a pas le droit d’appeler ça du calva, vu que c’est des pommes picardes qui le font).
Ca donne des idées et ... ça chauffe les oreilles.

Visite médicale ce matin, plus il y a d’anniv, plus c’est long, mais j’en suis ressorti encore bon pour le service.

Santé à tous !
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 11h56 : si l’un de nous poire Villon l’emploie aussi, ce verbe ("s’on ...
["si l’un de nous poit", je pense ?]
Oui, tu penses bien. Trop de hâte à rédiger, puis à cliquer sur valider. Il eût mieux valu dire: Si l’un de nous se met à poire...
L’invité du jour : cette page
réponse à . Lovendric le 08/12/2008 à 14h50 : ["si l’un de nous poit", je pense ?] Oui, tu penses bien. Trop de h&a...
Attention donc Allah poirtition… 
Ne pas confondre :
Donner la poisse pour une foire,
et
Garder une poire pour la soif !

D’où l’expression, cet enfoiré me donne la poisse ... et non, cet assoiffé a gardé sa poire, (que l’on ne dit d’ailleurs jamais).
réponse à . SyntaxTerror le 08/12/2008 à 14h40 : Complètement hors-sujet, un énorme merci à toutes celles et...
Saint Taxe Terreur, j’espère que tu n’emploies pas la poire d’angoisse comme le faisaient les inquisiteurs ?
Voir cette page ou L P D A.
Avec une photo du système c’est mieux : cette page

Sinon bon anniversaire avec un peu de retard !

Et heureux de voir que je ne suis pas le seul picard sur Expressio ! C’est vrai que le cidre de notre région est excellent, et trop peu connu ! Il n’y a pas que des betteraves chez nous ! (Il y en a d’ailleurs de moins en moins, vu qu’elles filent en Pologne !)
réponse à . Lovendric le 08/12/2008 à 14h50 : ["si l’un de nous poit", je pense ?] Oui, tu penses bien. Trop de h&a...
et à l’imparfait du subjonctif ?
Si l’un de nous se met à poire...

« C’est à poire, à poire, à poire,
C’est à poire qu’il nous faut ! « 
Dit l’échanson

(Il y eut malentendu : on le lui fit sentir)
Poire, Oh des pêches !
Garder une pêche pour la soif.
Encore qu’une bonne pêche procure plus de poisson, à boire avec un bon Muscadet, ou un Anjou, qui lui-même a un goût d’Abricot : voir cette page !
On revient toujours aux fruits quand on va à la pêche, ...
alors qu’on perd sa place quand on va à la chasse ...
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 11h41 : sans vouloir te contredire je lis : "1071 ans avant JC, au temps de David l...
Outre les fruits déjà cités en guise d’exemples, nous avons la figue, le coing, la grenade, la pastèque, le cédrat, le limon, le jujube, la caroube, la sorbe, l’amande, l’olive, et bien entendu le raisin, dont nous faisons nos vins.
Quant aux pommes, elles nous sont connues, mais nous en mangeons très rarement, car les pommiers ne croissent que dans les terres du nord, à Antioche, au royaume d’Arménie ou encore dans la partie septentrionale de la Syrie musulmane. Mais crois-en ma parole, tu ne trouverais pas la moindre poire au bazar de la cité d’Acre. Descends donc de la lune, et viens-y voir, si le coeur t’en dit. Etant d’un naturel hospitalier, nous te réserverons le plus bel accueil.
réponse à . PtiPat le 08/12/2008 à 15h37 : Poire, Oh des pêches ! Garder une pêche pour la soif. Encore ...
Quitte à se faire taxer de "chauvin", ce qui à Noyon se prononce ... Calvin,
j’aime autant ce Muscadet-ci : cette page
sachant que le Muscadet d’ici est meilleur que l’eau de là.
réponse à . SyntaxTerror le 08/12/2008 à 16h01 : Quitte à se faire taxer de "chauvin", ce qui à Noyon se prononce ....
Alors es-tu de Noyon ou de Dieppe ?
Je vois que tu gardes toujours une poire, ... pour faire durer le débat !
Tu es comme Altaïr, à nous garder en haleine jusqu’à plus soif ... 
réponse à . cotentine le 08/12/2008 à 13h52 : et si te conseillait d’essayer "le Pipa" pour étancher ta soif de m...
Quel beau trou du luth ! Ce pipa, ce n’est pas du pipeau. Bon, God, tu penseras à rajouter le jeu de pipa de 12, dans l’EDP ? Merci.
réponse à . cotentine le 08/12/2008 à 13h52 : et si te conseillait d’essayer "le Pipa" pour étancher ta soif de m...
Sympa ce pipa. Finalement ce n’est qu’un luth. C’est le luth final ...  
réponse à . cotentine le 08/12/2008 à 01h46 : j’ai des poiriers et des pommiers en mon verger, .. si tu veux une bon alc...
Ce qui est étrange, c’est que des personnes (citadines ?) puissent penser qu’on attend que la poire ait sa taille adulte pour la faire passer par le goulot.
réponse à . PtiPat le 08/12/2008 à 16h10 : Alors es-tu de Noyon ou de Dieppe ? Je vois que tu gardes toujours une poir...
Ma famille est du Noyonnais et je suis né ... à Paris XVIII ! Autant dire à Barbès.
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 14h13 : il y a aussi "la belle épine du Mas" (cette page), à ne pas confo...
Exact, moussaillon : et plus particulièrement la nuit, quand elle est allumée, et se transforme alors en phare luxe.
le choix de la poire comme symbole de ce qu’il faut mettre de côté pour ne pas avoir de surprises dans le futur n’est pas expliqué
Vraisemblablement du fait d’une quasi-homophonie entre "poire" et "boire", toute naturelle lorsqu’il est question de "soif", non ?
réponse à . SyntaxTerror le 08/12/2008 à 16h19 : Ma famille est du Noyonnais et je suis né ... à Paris XVIII !...
Le 18ème, une province de la Picardie, en somme ... 
réponse à . SyntaxTerror le 08/12/2008 à 16h17 : Ce qui est étrange, c’est que des personnes (citadines ?) puis...
Ben, tout dépend de la taille du goulot, en fait. Ou de la matière de la poire. Avec une poire en caoutchouc, ça marche, rectal !
réponse à . Lovendric le 08/12/2008 à 15h51 : Outre les fruits déjà cités en guise d’exemples, nous...
Et moi qui croyais que le scoubidoutier était originaire du Proche-Orient.
réponse à . lorangoutan le 08/12/2008 à 16h34 : le choix de la poire comme symbole de ce qu’il faut mettre de côt&ea...
quasi-homophonie entre "poire" et "boire"
Ce n’est pas la gloire comme explication notoire. J’ai du mal à la croire. Mais si tu n’as que cela à nous proposer comme histoire, on va la boire. Avec un petit vin de Loire. Au retour de la foire. Et dans le noir, ce sera plus romantique à côté du manoir. Allez, bonsoir ... 
réponse à . Lovendric le 08/12/2008 à 15h51 : Outre les fruits déjà cités en guise d’exemples, nous...
pas la moindre poire au bazar de la cité d’Acre
il est vrai que sur un acre on ne peut faire pousser grand chose. Mais je pensais qu’en espalier ... non, même pas ?
réponse à . SyntaxTerror le 08/12/2008 à 16h17 : Ce qui est étrange, c’est que des personnes (citadines ?) puis...
Et moi qui croyais qu’on soufflait la bouteille directement autour du fruit ... C’est nettement moins technique !  
réponse à . lorangoutan le 08/12/2008 à 16h34 : le choix de la poire comme symbole de ce qu’il faut mettre de côt&ea...
Le choix de la poire...
Certains naîfs ont-ils cru qu’une poire de lavement avait pour fonction de rincer le gosier ?
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 15h36 : Si l’un de nous se met à poire... « C’est à...
va donc, hé , poire sans soif !
réponse à . Elpepe le 08/12/2008 à 16h42 : Ben, tout dépend de la taille du goulot, en fait. Ou de la matière...
Ou une poire d’angoisse. (cf §54)
les poires au vin sont des moutons gentils mais un peu cons. Pas nurge, mais presque !
- Danger, Sir : foire, rue à populo.
- Loup épie four ? Raison garder.

Anna Pussoif
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 16h55 : les poires au vin sont des moutons gentils mais un peu cons. Pas nurge, mais pre...
Dans le livre que tu cites (il s’agit bien de Mille et une rabelaisiennes raisons de ne plus garder vos poires pour la soif mais de les consommer sans attendre qu’elles ne blettissent, de Louise-Bonne Williams, célèbre pour ses conférences, n’est-ce pas ?) je lis, à la lettre t (page 112) :
Tourte aux poires : crustacé bonne pâte pour lequel vous en pincerez.
réponse à . Elpepe le 08/12/2008 à 16h56 : - Danger, Sir : foire, rue à populo. - Loup épie four ? ...
Un sour garder le fare à poil

L’Amiral sourd et nu
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 17h13 : Dans le livre que tu cites (il s’agit bien de Mille et une rabelaisiennes ...
Bien qu’appréciant modérément les confits rances de Louise-Bonne Williams, je trouve très judicieuse cette transition avec le récent : "homard le franc ". C’est ainsi du moins que je me crusse t’assez bonne poire pour pleinement l’apprécier.

les poires, c’est bien connu, sont toutes des pétasses,
ce serait temps perdu , qu’’attendre qu’elles blettassent.
Parfois, c’est moi la bonne poire, au milieu de tous mes assoiffés d’élèves...
Assoiffés dans le sens "déshydratés"....pas assoiffés de connaissances, hélàs!
la Fontaine - l’auteur qu’il faut savoir garder pour la soif - a écrit une histoire de poire trop mûre: le chat, la blette et le petit lapin.  
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 17h23 : Bien qu’appréciant modérément les confits rances de L...
Oh oui, une poire arrosée de Porto Cruz tassé ...
réponse à . Elpepe le 08/12/2008 à 12h17 : Altaïr_7, Filou_12 et toi : collés samedi ! Car : 1&d...
Et c’est toi qu’es recollu samedi.
Pourquoi crois-tu que j’ai écrit Fidji et Samoa, même si c’est Paamoa?
Pasque je sais que la ligne de changement de date (et de cocotte aussi) passe entre ces arrhes chient pèlent.
Na et ätsch!
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 17h23 : Bien qu’appréciant modérément les confits rances de L...
Confit rance pour confit rance, je ne suis pas folle non plus des « poires en bout riche » ni des « poires aux moules en ce moule » (recettes exclusives que Louise concocta pour un mytiliculteur au désespoir*).

* ce qui, d’après son autobiographie posthume, le consola définitivement de tous les maux et mollusques de la terre.
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 17h41 : Confit rance pour confit rance, je ne suis pas folle non plus des « p...
ce que Louise concoqueta ne pèse effectivement palourde. Mais plancton le décor : elle était crevée-est il anormal de le souligner ? Il serait cruel de se marée et je préfère demeurer vague dans mes commentaires.
(L’écume des nuits, par B Vian)
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 18h01 : ce que Louise concoqueta ne pèse effectivement palourde. Mais plancton le...
Le critique Marin Marais (que l’on prend trop souvent par-dessus la gambe), pas chaviré par la carte marine de Louise-Bonne, fit d’ailleurs d’amers commentaires à terre : et que les poires aux moules sont trop frites, et qu’elle nous prend pour des poires… j’en passe et des crassanes (on est sur un site honnête même si dans le phare d’expressio y a des marins qui chantent…)
réponse à . Elpepe le 08/12/2008 à 12h17 : Altaïr_7, Filou_12 et toi : collés samedi ! Car : 1&d...
Bravo à l’amiral pour sa démonstration, il a raison, j’aurais dû donner le fuseau horaire, à défaut la date ou l’heure GMT (UTC), mea culpa ! Voici donc les précisions utiles le lundi 08 décembre 2008 à 04h40 A (heure d’hiver) à Paris, nous étions le dimanche 07 décembre 2008 à 17h40 W ou en GMT 03h40 (soit UTC -10). Le fuseau (longitude 150° ouest) est donc le fuseau W (wiskey en langage OACI, que d’aucun prononce whisky*, comme quoi pour la soif…). Et la solution est la Polynésie française.
* à consommer avec modération sûrement mais pas Expressio.
réponse à . file_au_logis le 08/12/2008 à 17h37 : Et c’est toi qu’es recollu samedi. Pourquoi crois-tu que j’ai ...
Tu ne connais toujours pas le fuseau horaire, avec ça...
réponse à . altair le 08/12/2008 à 18h21 : Bravo à l’amiral pour sa démonstration, il a raison, j&rsquo...
Merci, moussaillon : pendant ta colle, je te laisserai jouer avec ton sextant au salon rose, pendant que Filou sera de corvée de pluche de poires dans le cul-de-basse-fosse. :&rsquo)
réponse à . altair le 08/12/2008 à 18h21 : Bravo à l’amiral pour sa démonstration, il a raison, j&rsquo...
La poirinésie française ! Mais c’est génial ça !
Quel temps fait-il là-bas ?
Et le soir vois-tu Altaïr dans le ciel ? (Sachant qu’on la voit l’été au sein du fameux triangle de l’été, comme on est quasiment en hiver chez nous en métropole, et que tu es "dessous" nous, tu devrais la voir. Exact ?
Et sur quelle île es-tu exactement ? Pas sur celles du désappointement j’espère ? Mururoa ? (Elles ne craignent plus trop ?) Boira-Boira (Même sans soif ?) ? Les îles patissier ? (pour la poire Belle-Hélène...)
Vous n’avez jamais chanté , en colo:
Ta pom’ ta poir’....ta pom’...ta poir’
Les monos se battaient
A coups d’manche à balai..." ?
réponse à . PtiPat le 08/12/2008 à 18h33 : La poirinésie française ! Mais c’est génial &cce...
"Les trois belles d’été" : Véga (α Lyrae / α Lyr), Deneb (α Cygni, Alpha Cygni) et Altaïr (α Aquilae). Si on considère qu’Altaïr l’expressionaute est à Tahiti, par environ 15° Sud, elles doivent y être bien visibles. Chez nous en ce moment, vous pouvez voir Orion, vers le Sud, la plus belle de nos constellations d’hiver.
Poire est aussi le nom l’on donnait à une petite gourde, à cause de sa forme. ("Poire à poudre" a survécu plus longtemps que l’assonante poire à boire).

Il me semble que si la poire, fruit du poirier, est juteuse à souhait, elle ne se conserve pas facilement et celui qui la garderait précieusement au fond de sa sacoche n’y trouverait bientôt que de la blétise.
En effet Altaïr (α de l’Aigle) est actuellement visible quelques temps après le coucher du soleil, mais elle disparaît assez rapidement derrière l’horizon.
réponse à . chirstian le 08/12/2008 à 09h17 : il faut aussi rappeler que la poire se dégustait durant le repas, entre l...
Sauf que dans notre belle Normandie, le trou normand se prend entre l’entrée et le plat principal. Il est censé redonner de l’appétit aux convives et les préparer pour le reste du repas  (On a toujours une bonne excuse pour boire un ’tit coup de gnôle ici)
réponse à . altair le 08/12/2008 à 19h15 : En effet Altaïr (α de l’Aigle) est actuellement visible quelques...
Elle doit culminer actuellement vers 26° d’ascension droite, à l’azimuth 290°, vers tes 19 heures locales par 15°S et 150°W (le tout à la louche), si mes lointains souvenirs d’astronomie sont bons ? C’est vrai que, depuis l’avènement du GPS, on n’entretient plus guère la gymnastique des calculs de point astro ! Bon, donne-moi tes coordonnées exactes en lat/Lon, que je m’amuse à calculer plus précisément ce que tu vois...
réponse à . Elpepe le 08/12/2008 à 19h55 : Elle doit culminer actuellement vers 26° d’ascension droite, à ...
Etant beaucoup plus sud que Tahiti, vers 19h00 locales Altair ne culmine qu’à 12° dans l’azimuth 285° et disparait dans l’azimuth 279. Moi aussi je regrette le "bon temps" du point astro sur nos belles passerelles de la Royale. Hélas le GPS est beaucoup moins "romantique"... mais plus prècis.
Une poire pour la soif, trois étoiles pour l’amour... que demande le peuple, aujourd’hui, sur Expressio ?

("Vega de la Lyre", c’est le joli surnom que mon homme m’a donné, au début de notre été... je n’ai aucune hâte à ce que, venant l’automne, ’il change pour "ma p’tite poire blette").
réponse à . altair le 08/12/2008 à 20h29 : Etant beaucoup plus sud que Tahiti, vers 19h00 locales Altair ne culmine qu&rsqu...
Bon. Maintenant que nous avons deux zamiraux sur le site, vous aller en baver, les filles, moi je vous dit.
Ils s’entraînent déjà tous deux aux sexe tend pour trouver vos points G (PS=chevaux vapeur). Planquez-vous et vos petits trésors par la même occasion.
Comment? Quoi? J’ai dit "petits trésors"? Ben oui, pourquoi? J’aurais pas dû?
on appelle poire-eau une variété de poire qui pousse dans tout bon potager, et qui est particulièrement utile contre la soif.

Ce serait pas la poire de douche ?
("Douche pas à mes poires" disait le cultivateur de poires-eau, Hercule, "sinon je te fous une patate [tu vas prendre une raclette], et ce sera pour ta pomme !")
réponse à . altair le 08/12/2008 à 20h29 : Etant beaucoup plus sud que Tahiti, vers 19h00 locales Altair ne culmine qu&rsqu...
Tuamotu ? Gambier ? Marquises ? Moi qui ne navigue qu’en Méditerranée, Atlantique, Manche et Mer du Nord, ça me fait un peu rêver, ces coins-là. Mais pas en avion, juste à la voile...
réponse à . file_au_logis le 08/12/2008 à 21h13 : Bon. Maintenant que nous avons deux zamiraux sur le site, vous aller en baver, l...
Hé hé !

RÉCLAME

Expressio, le site où la Marine fait le point !
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 20h38 : Une poire pour la soif, trois étoiles pour l’amour... que demande l...
Ah ben tiens, si je devais te trouver un surnom de star, je pense que je choisirais Alcyone (η Tauri), parce qu’elle est la plus brillante de l’amas des Pléiades (M 45). Parce que tu es fille d’Atlas (encyclopédique), et digne héritière de la Pléiade. Que n’en plus, Alcyone, selon Ovide, était la fille d’Eole... La Marine à voile est partout, je te dis !
Oualà.
Avec toutes les poires que les voisins du dessus ont gardées, on ne devrait pas trop souffrir de déshydratation aujourd’hui !
Malgré toutes ces réserves, nous viendra peut-être une soif d’absolu, une soif de bonheur, de conquête, de richesse... voire de vengeance.
Si c’est une « soif à mettre la mer à sec », Marcel se fera un plaisir de nous désaltérer !

Hier, trop occupés par nos combats de coqs et de maîtres–queux, nous avons complètement oublié de dire Bonaniversaire Dadiche !.
Mais on lui a gardé une petite poire !
 

Petit P.S. à 12 h 35 : Tout le monde n’avait pas oublié ! Tytoalba - toujours attentive - s’adressait hier à Dadiche qui lui répondait ! Vous pouvez lire tout ça aux contrib. 141 et 144 "Un maître-queux".
Entièrement d’accord.........cette page
réponse à . syanne le 08/12/2008 à 15h36 : Si l’un de nous se met à poire... « C’est à...
Les poires ne désaltèrent pas particulièrement ; je pense que l’expression vient tout simplement de la ressemblance (paronymie) entre "boire" et "poire". Personnellement, quand j’ai soif, je bois de l’eau (ce qui ne m’empêche pas de boire autre chose que de l’eau quand je n’ai pas soif).
Les gens à l’origine de l’expression ont sans doute confondu poire de lavement et gourde, auquel cas ils auraient pu se boire eux-mêmes, à moins bien sûr qu’ils n’aient été imbuvables.
Aaaaaahhhhhh, Dadiche,
BON ANNIVERSAIRE


Avec Altair, tu formes la paire d’insulaires (et puisque vous êtes toutes deux des dames, vous êtes comme qui dirait insulines*, non?)...
De là-bas...
Avez-vous déjà conventionné ensembles et entre vous, comme des bêtes nous ici?

* Heureusement que vous n’habitez pas la Grande Ourse, vous seriez alors des Ursulines...
Je vous propose une devinette
À quel étal du marché nous fait penser le fait de laver une poire en eau de mer?



(la solution dans 45 minutes)
La poire fait éructer: poire et ses rots, c’est bien connu...
Pour les nostalgiques cette page
réponse à . joseta le 24/02/2012 à 08h15 : Je vous propose une devinette À quel étal du marché nous fa...
A l’étal des fruits de mer. C’est normal, puisque la mer étale. Et la mère aussi, quand elle a lavé son linge sale en famille...
Une autre preuve qu’elles font éructer: les poires au ’sirop’.
réponse à . joseta le 24/02/2012 à 08h20 : Une autre preuve qu’elles font éructer: les poires au ’sirop...
C’est une histoire d’O, cela? Les poires au Sire? Oh!
Chez mon fruitier:
- Quel fruit me conseillez-vous pour servir chaud?
- Essayez la poire...
Et, en effet, la poire au chaud colla!
@ DADICHE
Je suis poli, et le poli n’hési-te jamais à l’heure de souhaiter un
JOYEUX ANNIVERSARE
Solution

Fruit et l’écume.
Qui pense à la poire à lavements ? 
Vous connaissez le poirier indien? Ça donne des poires pour la soif...d’amour.
La preuve: cette page
Un type, en plein désert du Sahara, marchait sur ses mains...Intrigué, le conducteur d’une jeep s’approcha et lui demanda:
- Mais que faites-vous brave homme?
- Le poirier...pouvez pas savoir la soif qu’il fait par ici...
Ne surtout pas confondre siroperie et saloperie ! (encore des paronymes) cette page
Pour la soif, il y a éventuellement la Louise Bonne. Ou les caricatures de Louis Philippe mais je ne sais s’ il désaltérait vraiment son monde ....
Bon anniversaire Dadiche.

La poire de lavement fut découverte par hasard et par un pépiniériste qui greffa un jour un greffon d’hévéa sur un poirier de son verger. C’est gonflé, non ?
Le regretté Elpepe, en ... 68.
Adam et Eve au paradis terrestre : une pomme, deux poires et beaucoup de pépins. Oui, je sais, je l’ai écrit il y a quelques temps, mais bis repetita... comme dit une amie qui a des seins en poire qui me donnent soif.
réponse à . <inconnu> le 08/12/2008 à 19h06 : Poire est aussi le nom l’on donnait à une petite gourde, à c...
Tu dis ça parce qu’on ne connait plus les poires d’hiver à force d’importer toutes sortes de fruits de l’hémisphère sud.

Il existe des variétés de poires qui se conservent jusqu’en mars.
Allez donc voir à cette page des exemples de poires qui ne se cueillent qu’à la Toussaint pour être conservées dans le foin tout l’hiver.
Les meilleures poires, ma mère me les achetait quand je partais en colonies de vacances: j’avais les poire et colo...
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 10h47 : Tu dis ça parce qu’on ne connait plus les poires d’hiver &agr...
Oups, le texte cité est un peu ancien et nomme la "Passe-Crassane", interdite de reproduction depuis 1994 parce trop sensible au feu bactérien. Dommage !
Pareil pour le Nashi (cousin japonais du poirier) "Kumoï", fruit délicieux, fondant et au goût de miel.
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 10h47 : Tu dis ça parce qu’on ne connait plus les poires d’hiver &agr...
Yves Saint Laurent et son jardinier
- Peut pas encore les cueillir tes poires?
- Les poires tardent Yves...
Pensements avec la tête



— Je pense qu’il y a à boire et à manger dans l’expression du jour.

— Je pense que si, à quelqu’un qui a très soif, tu donnes UNE goutte d’eau il aura encore plus soif ! Remarquez qu’en amour c’est un peu la même chose.

— Je pense que j’ai rarement soif : je fais ce qu’il faut pour éviter que les choses en arrivent à ce point.

— Je pense à cette poire : elle est tombée de son arbre, a supporté le gel hivernal, à vécu un doux printemps et le soleil a doucement muri sa pelure. Cela paraît sec à l’extérieur mais à l’intérieur c’est du miel. Prenez-la donc. C’est mon cœur que, bonne poire, je vous offre.

— Je pense, à propos de nourriture, aux encornets dont nous avons récemment (re)parlé. Est-ce que l’encornet mâle est un encornet a deux boules ?

— Je pense à l’eau. EAU, comme le dit Marc Escayrol, est un suffixe désignant les petits des animaux. Ainsi le petit de l’éléphant est l’éléphanteau, le petit du lion est le lionceau, le petit du chameau est le chameaumeau et le petit du thon est le thonneau.

— Je pense que ce dernier animal est la preuve que nous sommes trop grands pour boire de l’eau.

— Je pense qu’un Éthiopien à qui on donnerait une affiche d’une superbe fille toute nue au bord de l’eau, découperait l’eau.

— Je pense qu’ii faudrait, en plus de les élever, éduquer les huitres : ces animaux ne savent pas se moucher.
réponse à . SagesseFolie le 24/02/2012 à 11h05 : Pensements avec la tête — Je pense qu’il y a à boire et &...
le petit du chameau est le chameaumeau

En revanche, le chalumeau n’est pas le petit du chalut, mais, ainsi que personne n’ignore un dromaludaire à deux lubosses.
réponse à . SagesseFolie le 24/02/2012 à 11h05 : Pensements avec la tête — Je pense qu’il y a à boire et &...
le petit de l’éléphant est l’éléphanteau

Peut-on ajouter le petit de la souris est le souriceau, le petit du rat est le radeau, la petite de la poule est la poule d’eau et le petit du chat est le château ?
Mais le petit de la poire n’est pas le poireau !
Pierre Perret disait dans une des ses chansons disait qu’il fallait garde une soif pour sa poire...
Voulez-t-il parler de la soif et/ou de la poire (le visage) ?
le petit du rat est le
raton-laveur 
J’ai hésité entre le rateau et le radeau. Mais le raton-laveur ? Peux-tu m’éclairer ?
réponse à . charmagnac le 24/02/2012 à 11h52 : J’ai hésité entre le rateau et le radeau. Mais le raton-lave...
C’est le troisième du groupe...
réponse à . charmagnac le 24/02/2012 à 11h52 : J’ai hésité entre le rateau et le radeau. Mais le raton-lave...
Peux-tu m’éclairer ?

Le petit de la lanterne est le lanterneau. 
Laisser vieillir une poire: la poire qu’on fait rance.
Mais pour accepter de poireauter en vain il faut tout de même être un peu poire, non ?
Mon copain William le dit souvent "tant qu’il y a de la poire ya de l’espoir"
Il est difficile de se garder une poire pour la soif
Et en Angleterre, c’est encore ’pear’.
réponse à . mickeylange le 24/02/2012 à 11h58 : Peux-tu m’éclairer ? Le petit de la lanterne est le lanterneau...
Et il y a soufent tu pruit tetans !
Pensant m’impressionner, il faisait de sa poire. Il croyait que j’étais une bonne poire, m’ayant pris pour une poire molle. Comme je ne voulais pas en prendre plein la poire, je ne lui promis pas de poires molles. "Tu me fais avaler des poires d’angoisse", me dit-il. "Passe chez moi et entre la poire et le fromage nous couperons la poire en deux". Mon bon coeur m’avait fait être poire.

Pour la signification de quelques expressions tombées en désuétude, je vous renvoie à cette page où il y a un paragraphe "Symbolique".
Bien répondu en termes de diptérophilie.
le petit du chat est le château
Le petit du château, c’est le château d’eau et le petit du tyran, le tirant d’eau.
la petite de la poule est la poule d’eau
Mais la poule d’eau n’est pas nécessairement une poule mouillée.
Le petit du bedeau, c’est le bebedodo. (Le changement dans l’orthographe reste inexpliqué à ce jour.)
réponse à . charmagnac le 24/02/2012 à 13h39 : Pensant m’impressionner, il faisait de sa poire. Il croyait que j’&e...
il y a un paragraphe "Symbolique".

Saint Bolique priez pour nous.
réponse à . mickeylange le 24/02/2012 à 13h04 : Mon copain William le dit souvent "tant qu’il y a de la poire ya de l&rsqu...
Mon copain William le dit souvent
Je pensais acheter de la Poire Williams en boîte de conserve et en fait j’ai pris du crocodile en boîte de la marque William Saurien.
réponse à . SagesseFolie le 24/02/2012 à 11h05 : Pensements avec la tête — Je pense qu’il y a à boire et &...
Je pense qu’un Éthiopien à qui on donnerait une affiche d’une superbe fille toute nue au bord de l’eau, découperait l’eau.
Un peu comme à cette page
réponse à . SagesseFolie le 24/02/2012 à 14h01 : il y a un paragraphe "Symbolique". Saint Bolique priez pour nous....
Saint Roméo n’oublie pas que demain c’est la saint Juliette.
Non non laisse tombé je m’a gouru demain c’est la saint Roméo.
L’âge certainement.
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 14h34 : Je pense qu’un Éthiopien à qui on donnerait une affiche d&rs...
Tout-à-fait et cela même dans le cas de l’Éthiopien "joyeux".
réponse à . <inconnu> le 24/02/2012 à 14h04 : Mon copain William le dit souventJe pensais acheter de la Poire Williams en bo&i...
réponse à . mickeylange le 24/02/2012 à 14h57 : Saint Roméo n’oublie pas que demain c’est la saint Juliette. ...
Il a existé saint Roméo ?
C’est l’inventeur du stencil ?
réponse à . SagesseFolie le 24/02/2012 à 14h01 : il y a un paragraphe "Symbolique". Saint Bolique priez pour nous....
Ne pas confondre:

Saint Turdoré

et

Band Agerniaire
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 15h22 : Il a existé saint Roméo ? C’est l’inventeur du st...
Mais il s’est fait dépasser par Fausto Coppi de chez Canon.
réponse à . Rikske le 24/02/2012 à 15h56 : Ne pas confondre: Saint Turdoré et Band Agerniaire...
Ni les épîtres de Saint Paul et les épaules de Saint Pitre.
réponse à . SagesseFolie le 24/02/2012 à 14h01 : il y a un paragraphe "Symbolique". Saint Bolique priez pour nous....
Mais symbolique ne vient-il pas de "cinq bols" pour celui qui n’en a pas ?
réponse à . <inconnu> le 24/02/2012 à 13h45 : la petite de la poule est la poule d’eau Mais la poule d’eau n&rsqu...
Peut-être que quand il pleut elle se met à l’abri soulot sous l’eau.
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 15h22 : Il a existé saint Roméo ? C’est l’inventeur du st...
Un an sans Remo, c’est long, dix ans sans Remo, c’est très long, mais alors mille ans sans Remo…
Ah non, il s’agissait de Roméo !
Tant pis : Allo Patty ? Non, ’oméo pa’ti, Juliette t’iste.
Alfa Romeo. Aussi belle que la Talbot Lago.
réponse à . joseta le 24/02/2012 à 11h59 : Laisser vieillir une poire: la poire qu’on fait rance....
Pourquoi n’offrir une poire qu’aux miss ? Parce qu’elles n’passent qu’rassane. (je sais, ça ne veut rien dire, mais je m’en suis apercevu trop tard).
réponse à . charmagnac le 24/02/2012 à 16h33 : Mais il s’est fait dépasser par Fausto Coppi de chez Canon....
Mon voisin me dit que je ne devrais pas faire de pub pour Canon. Bon. Je vais en faire pour Reprox :
Avec Reprox, c’est net !
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 15h22 : Il a existé saint Roméo ? C’est l’inventeur du st...
Il a existé saint Roméo ?
C’est l’inventeur du stencil ?

Non Roméo Hahnemann est l’inventeur de "homéopatie Juliette est tiste"
réponse à . charmagnac le 24/02/2012 à 16h38 : Peut-être que quand il pleut elle se met à l’abri soulot sous...
Les hommes-grenouilles communiquent en écrivant sur des ardoises. C’est de la sous-l’eau-graphie, ce qui explique l’ivresse des profondeurs.
réponse à . <inconnu> le 24/02/2012 à 16h55 : Les hommes-grenouilles communiquent en écrivant sur des ardoises. C&rsquo...
joli !!!!!
J’attendais un autre modèle, vu qu’ Alfa roméo s’est senti obligé de baptiser un de ses modèles Giulietta.

-Talbot Lago, tu sais.
- Embrassez-moi.
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 14h34 : Je pense qu’un Éthiopien à qui on donnerait une affiche d&rs...
C’est là qu’il faudrait une poire à lavement, pour nettoyer la France de cet intrus … à défaut de Karcher …
réponse à . <inconnu> le 24/02/2012 à 17h03 : C’est là qu’il faudrait une poire à lavement, pour net...
Avec une poire à lavement, il n’y a pas de pépin.
Guy Poire était passementier. Dans la vie, c’était un tordu.
réponse à . <inconnu> le 24/02/2012 à 13h42 : le petit du chat est le châteauLe petit du château, c’est le ...
Le petit du chat est le château et le petit du château, c’est le château d’eau. Comme Geluck est le père du chat, il est l’arrière-grand-père du château d’eau.
réponse à . charmagnac le 24/02/2012 à 16h43 : Pourquoi n’offrir une poire qu’aux miss ? Parce qu’elles ...
je sais, ça ne veut rien dire,..
Pffffffff... on peut écrire n’importe quoi sur ce merveilleux site et on me le dit seulement maintenant ?
Attendez-moi ! j’arrive ! 
Ce peintre était spécialiste en natures mortes et notable artiste reproduisant les poires; c’est pourquoi sa femme parlait d’époux-art.
réponse à . <inconnu> le 24/02/2012 à 17h23 : Guy Poire était passementier. Dans la vie, c’était un tordu....
Mais il était incorruptible et on le connaît encore sous le nom de guy pur
réponse à . SyntaxTerror le 24/02/2012 à 17h00 : J’attendais un autre modèle, vu qu’ Alfa roméo s&rsquo...
-Talbot Lago, tu sais.
- Embrassez-moi.

Dans quel film ? Quai des stands ? Avec Michèle Morgan ?
Des pommes, des poires et des scoubidous. cette page
Mon beau-frère vient d’arriver et il a de l’appétit; la poire, que je gardais pour la soif, est devenue la poire pour l’affin.

Bonne nuit et à demain, si vous le voulez bien.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Garder une poire pour la soif » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?