La semaine des quatre jeudis - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

La semaine des quatre jeudis

Jamais.

Origine

Cette expression existait dès la fin du XVe siècle, sous la forme 'la semaine à deux (à trois) jeudis'.
Au XVIe, elle est devenue 'la semaine des trois jeudis' avant de prendre la forme d'aujourd'hui au XIXe.

Elle fait allusion à une semaine, aussi impossible ou inexistante que la Saint-Glinglin, qui contiendrait deux, trois ou quatre jours identiques.

Pendant la période où les enfants avaient leur jour de repos scolaire le jeudi, on y a aussi attaché le sens d'une semaine utopique, car pleine de jours de loisirs.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La semaine des quatre jeudis » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear Hatta inahhak el b'him fel b'harQuand l'âne braira dans la mer
Allemagnede Wenn Ostern und Pfingten auf einen Tag fallenQuand Pâques et Pentecôte tombent le même jour
Angleterreen When pigs might flyQuand les cochons pourront voler
États-Unisen When hell freezes over.Lorsque l'enfer sera recouvert de glace.
Angleterreen A month of sundaysUn mois de dimanches
Espagnees Nunca jamás !Jamais, au grand jamais!
Espagnees Cuando las ranas crien pelosQuand les grenouilles auront des poils
Argentine (Buenos Aires)es El día del arqueroPour la fête du gardien de but
Espagnees Cuando las gallines meenQuand les poules pisseront
Argentinees El año verdeL'année verte
Canada (Québec)fr Quand les poules auront des dentsQuand les poules auront des dents
Canada (Québec)fr Un bon samedi sur semaineUn bon samedi dans la semaine
Italieit Quando gli asini volerannoQuand les ânes voleront
Italieit Il giorno del maiLe jour du jamais
Pays-Basnl Als Pasen en Pinksteren op één dag vallenSi Pâques et Pentecôte tombent sur un jour
Pays-Basnl Wanneer de kalveren op ijs dansenQuand les veaux danseront sur la glace
Pays-Basnl Met Sint JuttemisÀ la Saint-Glinglin
France (Bretagne)other Bloavezh an erc'h du (en breton)l'année de la neige noire
Bulgarieother ?? ?????? ????L'été du coucou
Polognepl Tu mi kaktus wyrosnie (en montrant la paume)Le cactus me poussera (sous-entendu si ça arrive)
Portugalpt A semana dos nove diasLa semaine des neuf jours
Brésilpt O dia de São NuncaLe jour de Saint Jamais
Roumaniero Când o zbura porculQuand le cochon volera
Roumaniero Când o face plopul pere si răchita micşuneleQuand le peuplier fera des poires et le saule des giroflées
Roumaniero La Sfântul AşteaptăÀ la Saint Attend
Roumaniero la Paştele cailorÀ la Pâque des chevaux
Russieru ????? ???????? ? ??????? - posle dozhditchka v chetvergen jeudi apres la petite pluie
Albaniesq Kur të bjerë borë në muajin gushtQuand il neigera au mois d'août
Belgique (Wallonie)wa Li samaine âx treus jûdisLa semaine aux trois jeudis

Vos commentaires
quand j’étais môme, c’était en effet utopique ... mais en retraite ... c’est toutes les semaines celle des 4 jeudis ! ... puisque j’ai le loisir de faire ce que je veux, quand je veux ! et au moins 5 jours sur 7 ...c’est donc pour quelques-uns la semaine des 4, 5 , 6 ou 7 jeudis. Na na nanère ! elle existe même plus sûrement que la Saint Glinglin ! 
Je suis assez tenté par la suggestion selon laquelle les "jeudis" seraient un jeu de mots sur "je-dis" - c’est la semaine où je vous ferai croire n’importe quoi. Calembour appuyé sur la prétendue référence au calendrier, comme d’ailleurs dans le cas de la saint Glinglin.
On dit aussi "La semaine des quatre jeudis et des trois dimanches" pour donner un accent (grave) à l’utopie. C’est l’équivalent de "aux calendes grecques et "à Paques ou à la Trinité ou "quand les poules auront des dents" également, mais comme on le sait, ces dernières pouvant avoir des dents maintenant, ce n’est plus du domaine de l’impossible. Que la semaine des quatre jeudis, ou le reste, existe dans un certain futur, mais pas certain peut-être, faut s’étonner de rien !
Le mot jeudi vient du latin jovis dies qui désigne le "jour de Jupiter". Mais n’a rien à voir avec l’origine de l’expression. En effet, "la semaine des quatre jeudis" existe depuis le XVe siècle. A cette époque le jeudi était, comme le dimanche, un jour gras, c’est à dire un jour faste où l’on pouvait manger à volonté en prévision du lendemain, le vendredi, qui était, lui, un jour maigre, un jour de jeûne où l’on ne mangeait pas d’aliment gras. Il est évident que l’on préférait les jours de fête aux jours de privation et qu’une semaine "à deux jeudis" aurait été très appréciée.
Au XVIe siècle, par pur esprit d’exagération et pour renforcer le caractère impossible de la chose, la "semaine des deux jeudis" cède la place à "la semaine des trois jeudis". On retrouve d’autre part la trace d’une semaine "des trois jeudis" dans Pantagruel de Rabelais.
Au XIXe siècle "la semaine des trois jeudis" devient celle "des quatre jeudis", puis les enfants s’approprient cette expression quand le jeudi devient leur jour de repos scolaire (de 1945 à 1972) pour parler d’une semaine idéale mais imaginaire où l’on ne travaillerait que 2 jours (4 jeudis + 1 dimanche pour se reposer, ce qui donnait déjà la semaine des 5 jeudis). Effectivement jusqu’en 1972, dans la scolarité française, le jeudi est jour de congé tandis que le mercredi est travaillé. l’abandon progressif du samedi après-midi comme période de travail amena à rééquilibrer la semaine en basculant le repos du jeudi au mercredi en septembre 1972 (arrêté du 12 mai 1972).
Mais on est pas là pour faire un cours d’histoire, et de toutes les façons, nos pédagogues en connaissent un rayon.
Et voilà : cette semaine pour moi était celle des deux samedis ! Variante de l’expression du jour !

@Eureka
Et qu’est-ce qu’on va bien pouvoir dire, et aussi bien que toi, maintenant, hein ? Sais-tu que tu as ici-même au moins deux monuments historiques qui ont enseigné le samedi après-midi et le mercredi, avec le jeudi presque au milieu de la semaine avant de participer à la modernité que tu évoques fort justement ? Le samedi après-midi a disparu à la rentrée 1969, si j’ai bonne mémoire.
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 08h05 : Et voilà : cette semaine pour moi était celle des deux samedi...
"Sais-tu que tu as ici-même au moins deux monuments historiques"

Ca se visite, ça ?
Non, surtout ne me renvoie pas à la semaine des quatre jeudis...
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 01h35 : On dit aussi "La semaine des quatre jeudis et des trois dimanches" pour donner u...
très complet, et en plus 5 expressions étrangères ! chapeau bas...
Le passage de Pantagruel c’est dans la chapitre 1, et il est intéressant parce qu’il rappelle que la semaine des 3 jeudis a pu exister, ce qui n’est pas le cas de celle de 4  :
"Cette année là on trouva des calendes dans les bréviaires des Grecs. Le mois de Mars ne tomba pas en carême, et la mi-août eut lieu en mai. Au mois d’octobre, il me semble, ou de septembre peut-être (pour éviter toute erreur, ce dont je tiens à me garder soigneusement), eut lieu la semaine, si renommée dans les annales, que l’on nomme la semaine des trois jeudis (car il y en eut trois, pour cause d’anomalies bissextile)..."

Avec Patrick Topaloff nous sommes par contre dans un autre registre :
"Pour la semaine des quatre jeudis,
Pour la semaine des quatre jeudis,
Ecoliers de tous pays,
Inscrivez-vous au parti
De "la semaine des quatre jeudis".
Il y a trop longtemps qu’on nous a promis
Notre semaine des quatre jeudis,
Mais, tous enfin réunis
Dans le clan des tout-petits,
Nous n’accepterons plus de compromis."
Mais non, c’est pas comme ça qu’on l’écrit !
C’est : "La semaine des 4 Jedis"

Luke SkyWalker
ne pas confondre
"je gérais les jeudis"
et
"je les digérais"
J ai parfois entendu l’expression populaire:"Quand les poules auront des dents ",dont le sens est à peu près similaire.
réponse à . santygaby le 24/02/2007 à 09h52 : J ai parfois entendu l’expression populaire:"Quand les poules auront des d...
En fin de compte, oui, mais on voit bien, gamin, que tu n’es pas allé à l’école au temps où le jeudi était LE jeudi, où on ne nous programmait pas une papardelle d’activités, où on nous laissait nous ennuyer et rêver ! Là, tu mettrais plein d’autres choses derrière tes quatre jeudis !

Je te renvoie à la liste des "dernières" et tu verras que nous avons longuement disserté sur les dents des poules qui commenceraient d’ailleurs à en avoir (05/02/2007).
réponse à . borikito le 24/02/2007 à 09h12 : "Sais-tu que tu as ici-même au moins deux monuments historiques" Ca se vi...
Ne ferais-tu pas un peu partie du "au moins" toi-même ?
Patience ! Avec la réduction progresive du temps de trail en France on y arrivera; on y est presque 
réponse à . <inconnu> le 24/02/2007 à 10h36 : Patience ! Avec la réduction progresive du temps de trail en France ...
la réduction progresive du temps de trail
les étapes suivantes sont faciles à prévoir :
rédction du temps de trai
réduction du temps de tr
reduction du temps de -
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 11h09 : la réduction progresive du temps de trail les étapes suivantes ...
Ca devient du travail de Jivaro ? (cette page)

@Momo/11. J’étais hélas un très mauvais enseigné, aucune prétention donc à l’enseignement...
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 10h04 : En fin de compte, oui, mais on voit bien, gamin, que tu n’es pas all&eacut...
le changement pour nous, gamins, n’avait pas été d’obtenir le mercredi à la place du jeudi , ou du moins cela ne m’a pas marqué ! Le changement c’était la liberté du samedi (dont avait résulté ce changement) !
Et le plus important dans un jour de congé, c’était le matin : ne pas avoir à se lever, ça c’était le pied absolu, et c’est ça qui tranchait avec une matinée d’école. Une après-midi de liberté : la différence était moins marquée : une fois debout, il fallait bien faire quelque chose, et retrouver les copains , même au prix d’un ou deux cours avait ses bons côtés ... J’ai adoré les récréations durant toute ma scolarité (et j’y étais très bon)!
En vérité je vous le dis
Rien n’vaut le jeu, vaut le jeu, dis !
Que l’on soit deux ou trois ou quatre
Je dis : mardi ou mercredi
Le jeu, ça m’va, le jeu, ça m’dit.

(bon samedi !)
réponse à . syanne le 24/02/2007 à 12h01 : En vérité je vous le dis Rien n’vaut le jeu, vaut le jeu, di...
et je dis ... le jeu, dis donc ce n’est pas toujours simple ! Faut être doué , essaie donc ce jeu dit d’adresse oculo-manuelle : cette page tu vas sûrement pester plusieurs fois avant de faire un bon score ! à moins que tu ne saches te servir de main (1) et tes (2) cerveaux en dissociation ...
@ chirstian : moi aussi, en qualité d’instit. j’ai adoré les récré ... avec mes petiots ! et ma scolarité a duré plus de 50 ans  (depuis ma 1ère rentrée scolaire à 4 ans)
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 10h04 : En fin de compte, oui, mais on voit bien, gamin, que tu n’es pas all&eacut...
Hééélà, tu traites Sainte Gaby de gamin, au lieu de lui souhaiter la bienvenue pour commencer (ou alors, j’ai raté des épizôotes ?) ; où est donc notre bonne vieille coutoisie d’Expressionautes avertis ?

Donc, salut à toi, et bienvenue à bord Santygaby, et n’oublie pas que le patron ici, c’est notre Godadoré (sluurp) : il a toujours raison (en fait pasque c’est lui qui détient la zapette !).

Essuie-toi les pieds, mets les patins et sens-toi à l’aise !

Welcome-Hobbes
Peut-on se poser la question du pourquoi, par jeu ou par vice (c’est un peu fort sans doute), l’humain éprouve le besoin de tenter de faire perdre une notion du temps à un autre humain ? Ce qui ne peut au final être profitable qu’à celui qui « joue » avec dates et calendrier liturgique, peut-être cette option si l’expression est aussi vieille qu’annoncée. A creuser.

Au-delà de se moquer de quelqu’un avec pareille réponse, on lui signifie un non ferme ! Donc, ce serait répondre et en même temps se moquer ainsi que de dérouter quelque peu ? Ce qu’on peut faire avec des représentants agaçants et allant en porte à porte vendre camelote.

@ Eurêka : bien aimé ton travail.
réponse à . <inconnu> le 24/02/2007 à 12h56 : Peut-on se poser la question du pourquoi, par jeu ou par vice (c’est un pe...
Quoi que l’on fasse et que l’on dise, qu’on se le dise, qu’on le chante (v’là le bon temps, v’là le joli temps, v’là l’ bon temps, ma mie m’appelle...) ou qu’on en médise, le Temps nous talonne et nous tient bien serrés au creux de sa main:




Haletants

Notre place
Sur la Terre
Est petite,
Assurément .
Nous avons
Bien du mérite
A nous agiter
Autant !
Et nous courons :
Vite, vite,
Il faut rattraper
Le Temps !
Croyez-vous
Qu’il nous précède ?
Vous vous leurrez
Braves gens.
Nous courons
A notre perte
A ce rythme
Haletant,
Car c’est lui
Qui nous talonne
Jusqu’à nos derniers moments.

AH ! LE TEMPS !

MARCEK (Tous droits réservés)
réponse à . cotentine le 24/02/2007 à 12h37 : et je dis ... le jeu, dis donc ce n’est pas toujours simple ! Faut &e...
Diabolique, en effet ! Mon meilleur score m’a permis d’atteindre l’intelligence d’un parpaing. Constructif !
réponse à . cotentine le 24/02/2007 à 12h37 : et je dis ... le jeu, dis donc ce n’est pas toujours simple ! Faut &e...
amusant : on me dit que j’ai fait le temps de Paris Hilton... mais je suis pas certain que ce soit un compliment !

@1 Cotentine : pas du tout du tout du tout d’accord avec ton :
"c’est toutes les semaines celle des 4 jeudis ! ... puisque j’ai le loisir de faire ce que je veux, quand je veux ! et au moins 5 jours sur 7 "
La semaine des 4 jeudis c’est du rêve à l’état pur. Or le jeudi ne fait rêver, que justement parce qu’il y en a un seul dans la semaine. On peut trouver bien des plaisirs à une semaine d’entière liberté , et je suis certain que tu sais en profiter au mieux, mais ces jours ne peuvent plus avoir la saveur du jeudi, puiqu’ils en ont perdu la rareté.

@20 joli, Marcek !
réponse à . HoubaHOBBES le 24/02/2007 à 12h55 : Hééélà, tu traites Sainte Gaby de gamin, au lieu de ...
Tu as mille fois raison Houba, mais il m’était familier car j’avais lu auparavant d’autres contributions de lui sur des pages précédentes.

Je t’adresse mes excuses les plus rondes (plates, je peux pas faire) et la bienvenue sur ce merrrrveilleux site, cher Santygaby !
réponse à . borikito le 24/02/2007 à 11h16 : Ca devient du travail de Jivaro ? (cette page) @Momo/11. J’ét...
Ce n’était pas à cela que je faisais allusion, c’eût été déplacé, au moins pour ceux qui auraient pu se sentir exclus. Non, je pensais à une adéquation générationnelle, c’est tout !
réponse à . cotentine le 24/02/2007 à 12h37 : et je dis ... le jeu, dis donc ce n’est pas toujours simple ! Faut &e...
Je n’arrive pas davantage que sur le courriel que tu m’as fait parvenir à ouvrir le lien : Orange dit erreur ligne X, deux points c’est tout. C’est dommage, car Syanne aurait pu considérer ensuite son parpaing comme le socle érigé à sa statue : dans ce genre de jeu, je décolle rarement !
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 11h21 : le changement pour nous, gamins, n’avait pas été d’obt...
C’est le samedi après-midi qui a été supprimé en 1969. J’ai enseigné jusqu’en 2002 et les parents n’ont obtenu le samedi matin qu’en 1998 ; dans mon village, c’est seulement depuis cette rentrée.

C’est fort bien que l’expression soit plus ancienne, car s’il avait fallu l’adapter à la réalité scolaire actuelle, on devrait articuler "la semaine des quatre mercredis" ; sûr que ça ferait moins rêver.
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 13h56 : amusant : on me dit que j’ai fait le temps de Paris Hilton... mais je...
moi, itou, j’ai été comparée à Paris Hilton, cette jolie blonde, genre poupée Barbie, mais qui est l’héritière de l’empire des hôtels Hilton ( La fortune de sa famille serait estimée à pas moins de 6 milliards de dollars) ... elle chante, danse et se déshabille et est peut-être habile ...

@ Momo, en Cotentin département pilote (pour certains trucs seulement, mais en l’occurrence pour le samedi matin libre) ... en 1995 , ils ont même instauré la semaine, non pas des 4 jeudis, mais celle des 4 jours scolaires, (pour l’école élémentaire) avec mercredi et samedi libres ... et ça nous a fait râler, nous les instit.car on ne fait pas travailler les enfants de la même façon 5 matinées d’affilée + 4 après-midi ... que 4 journées entières groupées 2 par 2 + quelques journées amputant leurs congés !
Tout d’abord et même avant de dire bonjour, je voudrais adresser, bien qu’un peu tard, mais c’est pas ma fôte, mes voeux pour un Happy Birthday à mon AAA, en lui souhaitant beaucoup beaucoup de bonnes chose, entre autres, la pêche (même à la morue et à la sirène, les maquereaux on sait qu’il les tirent au bazooka). Et je lui fait un gros bisou ! iiiiiiiiii

Mainant en ce samedi *, ça me dit beaucoup et je dis bonjour à tous, que je n’espère pas renouveler la semaine des quatre jeudis

* Jour de prédilection de momo
Eh dis momo quèce t’as fait un de ces quat’ samedis hein pouqu’ça t’reste dans la fraise ? Réflexe conditionné ? allez aboules !
Au fait, j’ai vu qu’hier mon idée des annifs a fait fureur, même au détriment du sujet du jour, et qu’tout l’monde s’en est réjoui, même que God l’a approuvé en l’honorant d’une pseudo-bénédiction.
C’était my baby et on m’a laissée sur la touche. On m’a fait jouer au nègre d’une certaine manière, et c’est pas ma tasse thé, je remets donc les pendules à l’heure. Que l’idée soit adoptée, ou ajournée à la semaine des quatre jeudis, fallait qu’je rende à Cesar c’qu’y appartient à Eureka. J’n’cherchais pas, ni ne cherche, les lauriers, mais j’ai horreur de m’laisser les choses su’la patate ! Oualà
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 15h07 : Au fait, j’ai vu qu’hier mon idée des annifs a fait fureur, m...
Meuh non, la douce Eureka, tu ne vas pas nous faire un (Eure)kaka nerveux ?
Bien entendu tout le mérite t’en revient mais tu sais bien que lorsqu’une idée lumineuse est émise tout le monde s’y précipite et l’applique sans plus se préoccuper du génie qui l’a enfantée.
Elle est excellente, suffit de voir l’engouement qu’elle a suscité : nous avons déjà récupéré pas mal de données et ceux qui ont communiqué les leurs recevront certainement des petites marques d’affection le moment venu, n’est-il pas ?
En tout cas : merci Eureka 
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 14h34 : Tout d’abord et même avant de dire bonjour, je voudrais adresser, bi...
Bonjour bonjour, les gosses,
Bon, je reprends tout depuis le début (hier soir, quand j’ai raccroché).
- Cotentine_97 : je n’ai remonté que ma mémoire récente, et non tous les textes depuis l’ouverture du site ! Je suis expressionaute depuis fin octobre 2006, Cotentine, et donc ai naturellement zappé la journée du 24 septembre. Honte à moi, feignant comme pas deux ! Mais, si tu retournes à ma contrib_89 d’hier, tu verras que tu es maintenant inscrite, comme God et Houba_Hobbes d’ailleurs.
- God_98 : « Et si je te dis le 28 décembre, ça va te servir à quoi ? Et qui va prouver que je ne cherche pas à t’enduire avec une bonne couche d’erreur, à part mes géniteurs ? ». Mais tu fais ce que tu veux, God ! Tu veux être né un 28 décembre ? On est preneurs ! Et on s’en bat les flancs avec des queues de sardines… Mieux : ça nous arrange. Quand on viendra sonner à ta porte pour te faire la bise et t’offrir une clé de 12 en chocolat, pile-poil entre les fêtes, on saura qu’il y a des chocolats, du foie gras, des fruits de mer et des pieds-paquets à tous les étages ! Merci beaucoup.
- Houba_HOBBES_100 : inscrit sur le rôle_89

Et maintenant, place à aujourd’hui. Quand j’étais gamin, à Alger, j’allais au lycée (Gautier) dès la 6ème, on n’avait pas de cours le samedi après-midi. L’année scolaire débutait vers la deuxième semaine d’octobre, et se terminait deuxième ou troisième semaine de juin, à cause du climat et des immenses baies en simple vitrage (eh oui, le double-vitrage n’existait pas, la climatisation non plus !), ce qui rendait la station dans les salles de classe proprement intenable.
Et moi, mon programme de temps hors scolaire, c’était l’école des Beaux-Arts, dès l’âge de 7 ans, en classe de solfège (Mademoiselle Irma Oléo), et de violon (Monsieur Charles Monnier).
Jeudi de 9 heures à 11 heures : solfège. De 11 heures à 13 heures : violon. De 15 heures à 19 heures : violon.
Dimanche de 9 heures à 11 heures : solfège, et de 11 heures à 13 heures : violon.
Et ce jusqu’à l’âge de 14 ans et des. Alors, pour moi, la semaine des quatre jeudis, je n’ai jamais connu… Sauf en été (nos vacances duraient un mois de plus que celles des « Franclaouis »), où je venais passer un bon mois et demi en Métropole, avec ma sœur de cinq ans mon aînée, pris en charge par tantines et tontons… en attendant que nos parents nous rejoignent, puis rentrent avec nous.
Vous comprendrez donc, Mesdames et messieurs, avec quelles motivations je réclame, accords et à criques, un éditeur de partoches, vu que l’harmonie n’a plus de secrets pour moi : je connais la théorie musicale de Danhauser (cette page) par cœur, bien entendu, pour l’avoir étudiée sous la houlette d’Irma Oléo pendant huit années (avec une année de cours privés avant d’entrer aux Beaux-Arts), quatre heures par semaine ! Dictées musicales à trois voix où j’excellais en premier de la classe, toujours, pour briller devant ma copine Annie, qui elle était en classe de piano, et dont j’étais naturellement amoureux, vous pensez bien : me fallait quand même trouver du plaisir à aller m’enfermer tout les jeudis et dimanches matins, hein ? Pendant que les copains jouaient au foot avec une balle de tennis, au Forum ou ailleurs…
Mais ne pleure pas, mon Eureka d’amour_29, c’était il y a longtemps… Bon, on te décerne la MMA(nniversaire) du jour, oualà. Et merci pour ta bise, qui me va droit au cœur. En attendant mieux !
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 01h35 : On dit aussi "La semaine des quatre jeudis et des trois dimanches" pour donner u...
Le mot jeudi vient du latin jovis dies qui désigne le "jour de Jupiter"
hypothèse intéressante, mais jamais vérifiée. Il est vrai que "di" signifiait "jour", mais au Moyen Age, chaque jour avait sa fonction :
- LUN di était naturellement baptisé ainsi parce qu’il était le premier : l’UN
- MAR était le jour de la lessive : le lavoir étant traditionnellement dans la mare,
- MERCRE était le nom de l’inventeur du premier calendrier
- JEU était donc le jour des jeux , ainsi qu’il a été dit sur ce site
- VENDRE était le jour du marché, où l’on allait vendre ses produits
- SAME était le dernier jour : satisfaction du devoir accompli : ce jour était donc placé sous le patronage de Sam SUFFIT , saint de la raisonnablitude.
- MANCHE : jour de liesse ! Oublié le jeûne expiatoire. A table ! On manchait à s’en faire péter la ventrière, après quoi on allait courtiser bobonne : on jouait au jeu du "je te tiens par le manche" etc...
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 16h22 : Le mot jeudi vient du latin jovis dies qui désigne le "jour de Jupiter" ...
Chirstian ! Tricard de trirème ! Mais la MMA(bracadabrantesque) du jour te revient de droit.
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 13h56 : Tu as mille fois raison Houba, mais il m’était familier car j&rsquo...
Nan nan nan nan nan... Houba_HOBBES_sessionnel a mille fois tort, pour une interprétation olé-olé de tes propos, en t’attribuant un état d’esprit de non-courtoisie que personne ici ne te connaît. Traiter Santygaby de "gamin" n’a rien d’injurieux, que je susse ? Pas vrai, les gosses ?
Marcel ! Une triple-Westmalle, c’est pour Houba_HOBBES !
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 16h22 : Le mot jeudi vient du latin jovis dies qui désigne le "jour de Jupiter" ...
Chirstian me pantoufle m’époustoufle encore une fois !
L’adresse du magasin, stp chris ?
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 15h07 : Au fait, j’ai vu qu’hier mon idée des annifs a fait fureur, m...
Bon, depuis que grâce au jeu de Cotentine j’ai pris l’exacte mesure de mon intelligence (stade parpaing toujours pas dépassé), je ne m’étonne plus de ne pas trouver mes mots. Heureusement que les hommes sont là pour rétablir la vérité, et en quels termes suaves !
J’approuve donc sans réserve le beau Rikito et le bel Pépé, on s’est tous jeté sur ton idée comme des goulus, Eureka, mais c’est pas étonnant quand on pense à tous les gâteaux qu’on va partager et aux nombreuses bouteilles qu’on va sabrer : ça fera au moins quatre fois quatre jeudis (très, très faible contribution de ma part au sujet d’aujourd’hui, décidément, je vais essayer de passer au stade Paris Hitlon).
J’ai cru devoir attendre la semaine des 4 jeudis pour arriver à me remettre à jour avec mes Expressio.fr. C’est pas neuf mais quand même.
Qu’entends-je ? les Assises.be le samedi soir ? CATASTROPHE..... 3e x ratées.
La prochaine peut-être... à moins que.
Bon, je me consolerai le 31 janvier de l’année prochaine, jour de mon anniversaire.
Merci Eureka pour la bonne idée.
Merci aussi à tous ceux et celles qui ajoutent des "cette page". (et vous vous demandez pourquoi je passe tant de temps à lire et pas à pondre ?)
réponse à . borikito le 24/02/2007 à 16h44 : Chirstian me pantoufle m’époustoufle encore une fois ! L&rsquo...
Oui, il est bon. Cependant, je te signale qu’il a commis quelques erreurs (de jeunesse : quel gamin !) :
- MAR était bel et bien le jour de la lessive, au lavoir à la mare. Mais avec la lessive Saint-Mar, évidemment.
- MERCRE n’était absolument pas le patronyme de l’inventeur du calendrier (il s’appelait Julien !), mais le juron qu’il poussa en l’inventant, Archie lui ayant coupé l’herbe sous le pied avec son célèbre "merde !"
- Same fut le jour de sortie de "Mon oncle", de Jacques Tati.
Pour le reste, c’est correct. Mais je me devais de rectifier ces errata.
réponse à . mident le 24/02/2007 à 16h51 : J’ai cru devoir attendre la semaine des 4 jeudis pour arriver à me ...
Inscrite aussi, contrib_89 d’hier. Avé la bise à retardement, de celles qui te claquent le baigneur museau quand tu ne t’y attends pas (les meilleures)...
réponse à . Elpepe le 24/02/2007 à 17h06 : Inscrite aussi, contrib_89 d’hier. Avé la bise à retardement...
Merci ElPP. J’apprécie. Autant pour toi.
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 14h34 : Tout d’abord et même avant de dire bonjour, je voudrais adresser, bi...
Je suis venue au monde un samedi ; ça me fait plein de non-anniversaires à fêter et, comme c’est jour de repos pour les travailleurs (le dimanche étant consacré à la famille tant qu’il y en a), tu penses bien que je ne me prive pas ! Enfin, j’essaye : finalement, à mon calendrier personnel, c’était bien hier samedi, aujourd’hui étant à mettre plutôt entre parenthèses. Vivement samedi prochain ! Ou lundi, que je pourrai aussi baptiser samedi si ça me dit !
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 17h46 : Je suis venue au monde un samedi ; ça me fait plein de non-anniversa...
"Ou lundi, que je pourrai aussi baptiser samedi si ça me dit !"

Mais oui ma bibiche ! et même on pourrait tous les appeler momodi en ton honneur.
Bon allez, couvre-toi bien et prends ta pilule. On va faire dodo.
j’ai un doute, tout d’un coup : dit-on
les 4 G 10
ou
les 4 J 10  ?
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 18h10 : j’ai un doute, tout d’un coup : dit-on les 4 G 10 ou les 4 ...
T’inquiètes pas : on s’en occupe. En attendant prends ta température !....
réponse à . borikito le 24/02/2007 à 18h03 : "Ou lundi, que je pourrai aussi baptiser samedi si ça me dit !" Mai...
Je n’en demande pas tant, Bori ! Tout ça est dans la tête ; même à la retraite, j’ai un emploi du temps très structuré, tous les jours, sauf le samedi qui est la journée que je me réserve exclusivement sauf événement contraire comme ce fut le cas aujourd’hui.

Avez-vous remarqué que les noms des jours dans nos langues régionales sont parfois très proches les uns des autres ?

En Occitan Dilún, Dimar, Dimer, Dijov Divén ou Diast Dister , Disol,
En nissarte Dilun, Dimars, Dimècre, Dijoù, Divendre, Dissata, Diménegue ou Diménche
En Breton Dilun, Dimeurzh, Dimerc’her, Diriaou, Digwener, Disadorn et Disul.
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 17h46 : Je suis venue au monde un samedi ; ça me fait plein de non-anniversa...
alors : les samedi 14 août du XXe étage, c’était en 1903, 1908, 1914, 1925, 1931, 1936, 1942, 1953, 1959, 1964, 1970, 1981, 1987, 1992 et 1998. Simple mesure au sextant de l’Amirauté. Donc, Momolala doit avoir entre huit et cent trois ans, six jeunes m’abusent.
EXERCICE A QUATRE JEUDIS SOUS :
Elpépé est né un jeudi, à 17 heures (heure de fin des classes), une semaine des quatre jeudis du XXe arrondissement, dans le 91 (Département d’Alger, à l’époque). Trouvez la direction du vent et la fourchette d’âge de l’Amiral.
en janvier la neige tombait : jeudis blancs...
nous jouions à mille jeux : jeudis verts...
réponse à . Elpepe le 24/02/2007 à 18h27 : alors : les samedi 14 août du XXe étage, c’était ...
Tu peux recommencer avec les samedis 10 août ! Là où tu as absolument raison, c’est sur mon âge : J’AI entre huit et cent trois ans, ce n’est qu’une question de jour, et parfois d’heure !
Je viens de mettre à jour mon pense-bête-anniversaires et j’ai un blanc : je n’y trouve pas Chirstian hmmmmm ?
Et les photos des intéressé(e)s font cruellement défaut.
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 18h25 : Je n’en demande pas tant, Bori ! Tout ça est dans la têt...
Ce qui est sûr, c’est que demain sera un autre jour, n’et-ce pas, Momo ! Pour en finir avec ce samedi (pas terrible, si j’ai bien compris), voici pour toi qui l’aimes bien un dimanche de Prévert

Entre les rangées d’arbres de l’avenue des Gobelins
Une statue de marbre me conduit par la main
Aujourd’hui c’est dimanche les cinémas sont pleins
Les oiseaux dans les branches regardent les humains
Et la statue m’embrasse mais personne ne nous voit
Sauf un enfant aveugle qui nous montre du doigt.
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 18h34 : Tu peux recommencer avec les samedis 10 août ! Là où tu...
Ah, mince ! J’m’a merdu ! Bon, le premier samedi 10 août de la XXe dynastie, c’était en 1901. Tu gagnes virtuellement trois ans, à cent six ans. Et le dernier, 1996, tu prends deux ans par là, à dix ans !
Quelle idée, aussi, de ne pas être née un 14 août !
Bon, allez, BB m’enfonce ses talons dans les côtelettes, j’y vais.
Bonne nuit, les gosses. Les mains sur les couvertures...
réponse à . borikito le 24/02/2007 à 18h45 : Je viens de mettre à jour mon pense-bête-anniversaires et j’a...
je l’avais signalée en son temps.
une piste : inconnue en 2006, elle était passée comme une lettre à la poste en 2005.
réponse à . Elpepe le 24/02/2007 à 18h54 : Ah, mince ! J’m’a merdu ! Bon, le premier samedi 10 ao&uci...
Tu n’as pas tout à fait perdu ton temps ; tu as travaillé pour deux, Syanne et moi. Je préfère, ça m’aurait ennuyée de monopoliser autant d’encre pour moi toute seule !

J’aime bien aussi avoir de 10 à 106 ans ! Tu le crois Pépé, ce qui m’a un peu plombée (en plus d’un tas de petites choses, finalement) la journée, c’est qu’il y a 50 ans aujourd’hui j’embarquais sur un grand bateau pour nulle part avec ma seule poupée et une sucette que mon oncle m’avait offerte sur le quai. On trouve toujours une occasion de regretter un peu de son enfance.

Syanne a raison, demain sera un autre jour. Merci Syanne de ce cadeau de Prévert que j’aime bien car il parle comme les enfants souvent. Je lui laisserai donc le dernier mot :
...Et elle regardait le chevreau et le chevreau la regardait
et elle avait envie de pleurer
Il est comme moi
dit-elle
un peu triste et un peu gai
Et puis elle eut un grand sourire
et la pluie se mit à tomber.
(Nuages, La pluie et le beau temps).

Bonsoir de ce soir donc ! Belle et douce nuit à chacun(e), chacun, chacun avec sa chacune et chacune avec son chacun !
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 19h18 : je l’avais signalée en son temps. une piste : inconnue en 2006...
"une piste : inconnue en 2006, elle était passée comme une lettre à la poste en 2005."

?-?-?-?-?-... et même, si j’osais : ?-?-?-?-?
réponse à . chirstian le 24/02/2007 à 19h18 : je l’avais signalée en son temps. une piste : inconnue en 2006...
ABRACADRABRA :

CHIRSTIAN EST NE AU MOIS DE SEPTEMBRE, UN 24, MAIS CHAIS PAS SI C’ETAIT UN JEUDI

Eh Chirs, si "Merlin"e s’est pa trompée, tu lui en voudras pas s’pas ?
réponse à . eureka le 24/02/2007 à 22h33 : ABRACADRABRA : CHIRSTIAN EST NE AU MOIS DE SEPTEMBRE, UN 24, MAIS CHAIS P...
Merci, vilaine cafteuse.... bises
Tenez, en ce moment, à droite j’ai :"tout sur les prénoms" et c’est à cette page
Bonjour tout le monde! Je voudrais faire un commentaire, s’il vous plait, et je m’excuse pour de ne pas faire des accents (c’est pas possible sur mon clavier). Je pense que Lundi vient de "dies lunae" en latin. En anglais il y a "Monday," qui egalement vient de "jour le la lune"--Day of the Moon = Monday. N’est-ce pas? De plus, Jeudi, je pense, vient du latin aussi, soit dies Jovis (jour de Jupiter). En anglais "Thursday" (Jeudi en francais) vient de "Thor," qui etait un dieu Norse et qui ressemblait Jupiter parce qu’il etait associe avec le tonnerre. C’est ce que je sais, et peut-etre je me trompe. Est-ce que Samedi vient de Saturne? Je ne sais pas mais, encore une fois, en anglais Saturday vient du latin, dies Saturni.

Alors, chaque fois que j’entend le tonnerre a Jeudi, je me dis que Jupiter (ou peut-etre Thor) il veux toujours lui faire remarquer dans le monde.

J’espere que ce que j’ecris est claire parce-que (vous sans doute l’avez devine) le francais n’est pas ma langue natif. Merci!
réponse à . <inconnu> le 24/02/2007 à 23h10 : Bonjour tout le monde! Je voudrais faire un commentaire, s’il vous plait,...
Bienvenue americano. Pour quelqu’un dont le français n’est pas la langue maternelle tu t’exprimes très correctement !
C’est évident que les jours de la semaine portent les noms des planètes du soleil :
Lundi : Lune -
Mardi : Mars -
Mercredi : Mercure -
Jeudi : Jupiter -
Vendredi : Vénus -
Samedi : Saturne -
et Dimancge... le jour du Seigneur !
Vois cette page pour le lundi et en bas de page les autres jours de la semaine.
Et maintenant bonne nuit à tous, ici il est 23h42.
ah Bori c’est pas chouette de ta part ! tu voudrais qu’on laisse tomber un copain ??
Eh, bien encore une journée bien remplie !
Vous ne vous êtes pas ennuyés apparemment !
Bonne Nuit ! Bô Rêv’
réponse à . borikito le 24/02/2007 à 20h12 : "une piste : inconnue en 2006, elle était passée comme une le...
parce que : 24/9/05 : l’expression du jour était : comme une lettre à la poste
et que 24/9/06 : pas d’expression (c’était un week-end)
Chez Georges B., il n'y a qu'une semaine des quatre jeudis. Je te la laisse Bouba.
Moi je vais chercher les croissants du dimanche.
À tout à l'heure... ou pas...
Ah bon t'as trouvé une semaine quadri jeudisque chez Georges toi ?

Ben moi j'ai trouvé quelques quatre: "quatre bacheliers, "quat'z'arts", "quatre vingt quinze", "quatre chansons" et c'est cette dernière que je vous livre in extenso

Mais de quatre jeudi point.......

Allez je vais encore me mettre en quatre pour vous faire le café.....

réponse à . BOUBA le 25/09/2016 à 06h47 : Ah bon t'as trouvé une semaine quadri jeudisque chez Georges toi&nbs...
Mais de quatre jeudi point.......
Bouba tu me déçois !
C'est vrai faut aller voir du côté du Fox-terrier mais il y a une semaine des quatre jeudi tu la trouvera dans L'orphelin
- On annonce une vague de froid...cette semaine je ne mets pas le nez dehors...
- je ne t'entends pas, qu'est-ce que tu dis ?
- cette semaine: qu'âtre je dis...
- Cette semaine, j'ai acheté quatre jeux de Play Station à ma fille...
- Ah, ben c'est la semaine des quatre jeux, dis !
- Pour ce qui est des autobus urbains, cette semaine c'est le tour des quatre qui conduisent comme des manches...
- oui, c'est la semaine des quatre dits manches...
réponse à . gerard5253 le 25/09/2016 à 07h06 : Mais de quatre jeudi point.......Bouba tu me déçois ! C'...
Ah ben on peut pas être toujours au top !.....

Même sur ce meeeeeeeeeeeeeerveilleux site il faudra attendre la semaine des quatre jeudis pour trouver la perfection....
Le pluriel des jours de la semaine est un vrai casse tête.

Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on
Est plus de quatre on est une bande de cons


Et si on cherche à savoir pourquoi toujours ce chiffre quatre, c'est du délire !

Même les trois mousquetaires étaient quatre, unis comme les cinq doigts de la main....
Les vacances c'est un peu ça non ?
réponse à . BOUBA le 25/09/2016 à 09h49 : Le pluriel des jours de la semaine est un vrai casse tête. Le pluriel ne ...
Bien trouvé 
- Combien tu serviras de vins différents pour le repas de Noël ?
- quatre vins !
- quatre-vingt ? tant que ça ?
Un type allait tous les jours chez son poissonnier pour lui demander s'il avait du requin...
- Alors, le requin c'est pour la semaine des quatre jeudis ?
- y'en a marre dis !
- ah, parfait...je passe mardi alors...
une preuve irréfutable en vidéo elle existe bel et bien !!!
C'est pour me rattraper du ratage de ce matin....
Une autre façon d'apprendre les jours de la semaine
QUESTION
L'USS Maine coula dans la baie de La Havane, en 1898. Mais, quel jour était-ce ?
RÉPONSE
Sans pouvoir être trop précis, selon les propres paroles de son capitaine, le naufrage aurait eu lieu un week-end; il avait dit: "Fin de ce Maine" !
André et Alain quittant le boulot...
André: - Enfin vendredi ! Allez, à lundi !
Alain: - que je dise quoi ?
- Tu vas jouer au tennis ?
- oui, je joue toujours en dimanche...
- dix manches ? ben dis donc...
réponse à . momolala le 24/02/2007 à 10h04 : En fin de compte, oui, mais on voit bien, gamin, que tu n’es pas all&eacut...
J'ai été moi aussi sur les bancs de l'école communale à cette époque. Le jeudi était très attendu et l'expression était souvent utilisée dans le sens (travaille un peu plus en attendant la semaine des quatre jeudis)
Cotentine et chirstian... Sont-ils nés un jeudi ces piliers d'Expressio qu'on a toujours plaisir à lire ? En tout cas, ils sont nés un 24 septembre et hier aucun de nous n'a songé à leur souhaiter un bon anniversaire. Dommage.
réponse à . le gone le 25/09/2016 à 12h00 : J'ai été moi aussi sur les bancs de l'école commu...
Tout pareil ! 
À l'époque rares étaient les activités extra-scolaires pour ceux de la communale mais on ne s'ennuyait pas pour autant... sauf peut-être le dimanche :

Les enfants s'ennuient le dimanche.
Le dimanche, les enfants s'ennuient.
En knickerbockers ou en robe blanche,
Le dimanche, les enfants s'ennuient.

Vienne vienne
La semaine,
Lundi, mardi, jeudi,
Car la rue est toujours pleine
De lumière et de bruit !


réponse à . DiwanC le 25/09/2016 à 13h39 : Tout pareil !  À l'époque rares étaient les activ...
Souvenirs, souvenirs : A l'époque nous étions des écoliers (ières) et non pas des élèves. Que nous sommes devenus après en 6ème ou 5ème. Mais au moins après le certif' nous savions lire, écrire et compter. Aujourd'hui il me semble qu'il y a trop de matières... mais je peux me tromper.
réponse à . le gone le 25/09/2016 à 14h11 : Souvenirs, souvenirs : A l'époque nous étions des &eacut...
Trop de matières... suis pas sûre...

Nos "sciences naturelles" ne s'appelaient pas SVT : sciences de la vie et de la terre... nous avions des cours de chimie, de physique ; me souviens encore des quatre temps du moteur à explosion !

Je crois surtout qu'on ne passait pas en classe supérieure si on n'avait pas le niveau requis. C'est là que le bât blesse... à mon avis.

On est toujours dans le Quaternaire.
Et pis d'abord, ça vient des expressions maritimes.

Les marins, en rentrant à la taverne : Oh ! l'eau saine !
Et revenant au navire : S'il te plé, hisse tôt, c'est nous !
Semaine des quatre jeudis
Dans la cour de récré
Le moineau est étourdi
Le silence il n'y est pas habitué
réponse à . DiwanC le 25/09/2016 à 14h30 : Trop de matières... suis pas sûre... Nos "sciences naturelles...
Nos "sciences naturelles" ne s'appelaient pas SVT

C'était même des "Leçons de Choses" que le "Maître" pas encore professeur des écoles nous dispensait aidé par les planches Deyrolle qu'on accrochait au tableau noir.
Je m' sens nostalgique tout à coup!
Bon à l'époque j'avais ma planque près du radiateur l' hiver et pour l' été la fenêtre ouverte enfin bref Le Cancre
"Melancholy is the most legitimate of all the poetical tones." Poe
Aujourd'hui, on serait le 4 Vendémiaire.
On serait la semaine du quartidi !
réponse à . gerard5253 le 25/09/2016 à 18h05 : Nos "sciences naturelles" ne s'appelaient pas SVT C'&eacut...
Dans mon école nous avions sciences naturelles ainsi que étude du milieu (ou leçons de choses)
réponse à . ipels le 25/09/2016 à 18h22 : "Melancholy is the most legitimate of all the poetical tones." Poe...
Sacré Edgar ! Elle est jolie cette pensée
Ce qui est vrai c'est que le jeudi 4 octobre 1582 fut suivi par le vendredi 15 octobre pour rattraper le décalage du calendrier Julien avec celui de Grégoire XIII.
La semaine des dix jeudis en quelque sorte.
Vu sur Google un extrait de "Poèmes des bardes bretons de VI ème siècle",
traduit en 1850, par le Vicomte Théodore Claude Hersart de la Villemarqué :

"Or, d'après les croyances celtiques, le jeudi était un jour néfaste, un jour de meurtre, selon l'expression d'un vieux barde; le proverbe gaélic dit de son côté: Malheur à la mère du Fils du Sage, quand le Bel-Tan arrive un jeudi !"
réponse à . gerard5253 le 25/09/2016 à 18h05 : Nos "sciences naturelles" ne s'appelaient pas SVT C'&eacut...
J' m'attendais à lire ou à écouter ce Cancre.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « La semaine des quatre jeudis » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?