Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

A la Saint-Glinglin

A une date hypothétique, dans très longtemps, voire jamais.

Origine

Connaissez-vous quelqu'un qui se prénomme 'Glinglin' ? Dans votre calendrier, avez vous un jour où Saint Glinglin est présent ?
Heureusement non pour les nouveau-nés, car ce 'saint' n'en est pas un. Il est le résultat de la déformation de seing (un signal, une signature, une marque apposée sur un document, comme dans blanc-seing ou sous seing privé) qui, en ancien français, a désigné une sonnerie de cloche puis la cloche elle-même.
Quant au fameux 'Glinglin', il est tiré de glinguer, forme dialectale de la région de Metz voulant dire "sonner, résonner", elle-même issue du klingen germanique signifiant la même chose.
Proposer de payer à la Saint-Glingin, c'est proposer à l'ignorant qui ne connaît pas le calendrier et qui ne sait pas que Glinglin n'a jamais été béatifié, de payer à une sonnerie de cloche, sans préciser laquelle, ni une date précise. Ce qui peut mener très loin dans le temps.

Compléments

D'autres expressions ont la même signification comme "aux calendes grecques", "quand les poules auront des dents" ou la semaine des quatre jeudis", par exemple.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « A la Saint-Glinglin » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Algérie Arabe Ki nouar el mel'he Quand le sel aura les fleurs
Bulgarie Bulgare На конски великден Aux Pâques du cheval
Bulgarie Bulgare На кукуво лято Pendant l'été du coucou
Pays de Galles Gallois Pan ddaw'r Nadolig yn yr haf Quand vient Noël pendant l'été
Allemagne Allemand Ad Kalendas Graecas Aux calendes graecques
Allemagne Allemand Auf die lange Bank schieben Remettre qc à plus tard
Allemagne Allemand Bis zum Sankt Nimmerleins Tag Jusqu'au jour de Saint Jamais
Grèce Grec To mina horis savato Le mois sans samedi
Grèce Grec Του Αγίου Πούτσου À la Sainte-Bite
Angleterre Anglais It's been put off till the Second Coming Il a été mis en pause jusqu'au retour du Messie
Angleterre Anglais Never in a month of Sundays Jamais dans un mois de dimanches
Angleterre Anglais Postponed till the cows come home Reporté jusqu'à ce que les vaches rentre à la maison
Angleterre Anglais Until the first of never Au premier jour de jamais
Angleterre Anglais When pigs can fly Quand les cochons pourront voler
États-Unis Anglais When / Till the cows come home Quand / Jusqu'à ce que les vaches rentreront [de leur propre gré]
Argentine Espagnol El año verde L'année verte
Argentine Espagnol El dia del arquero Le jour de l'archer
Colombie Espagnol Cuando San Juan agache el dedo Quand Saint Jean double le doigt
Espagne Espagnol Cuando las ranas crien pelos Quand les grenouilles auront des poils
Espagne Espagnol Hasta que las gallinas críen dientes Quand les poules auront des dents
Canada Français Dans la semaine des 4 jeudis Jamais
Canada Français Quand les poules auront des dents Jamais
Italie Italien Alle calende greche Aux calendes greques
Italie Italien Il giorno del mai Le jour de jamais
Italie Italien Il giorno di San Mai Le jour de Saint Jamais
Italie Italien Quando piscia la gallina Quand la poule passera
Italie Italien Quando volano gli asini Quand les ânes volent
Pays-Bas Néerlandais Als Pasen en Pinksteren op één dag vallen Quand Pâques et Pentecôte tomberont le même jour
Pays-Bas Néerlandais Met Sint Juttumus À Saint Juttumus (saint inexistant)
Pays-Bas Néerlandais Tot sint juttemis, als de kalveren op het ijs dansen À la saint juttemis quand les veaux danseront sur la glace
Catalogne Autre La setmana dels tres dijous La semaine des trois jeudis
Pologne Polonais Tu mi kaktus wyrosnie (en montrant la paume) Le cactus me poussera (sous-entendu si ça arrive)
Brésil Portugais No dia de São Nunca Au jour de Saint Jamais
Roumanie Roumain Când o face plopul pere si răchita micşunele Quand le peuplier fera des poires et le saule des giroflées
Roumanie Roumain Când o zbura porcul Quand le cochon volera
Roumanie Roumain La calendele grece?ti Au calendes grecques
Roumanie Roumain La Pastele cailor! Aux pâques des chevaux!
Roumanie Roumain La Sfântul Aşteaptă À la Saint Attend
Albanie Albanais Kur të bjerë borë në muajin gusht Quand il neigera au mois d'août
Vietnam Vietnamien Têt Cong-gô À la fête congolaise
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « A la Saint-Glinglin » Commentaires

  • #1
    • borikito
    • 24/09/2006 à 08:10
    Je suis sonné, déglingué par ces révélations. Ce glinglin qui n’a pas droit au calendrier ? Mais que fait la police ?
    Remarquez quand-même qu’aujourd’hui nous avons la saint Thède ! Vous en connaissez beaucoup, vous, des "Thède".
    Il pleut, j’ai le moral dans les chaussettes, je retourne me coucher.
    Bonne nuit à tous.
  • #2
    • OSCARELLI
    • 24/09/2006 à 08:55*
    Quant au fameux ’Glinglin’, il est tiré de glinguer, forme dialectale de la région de Metz voulant dire "sonner, résonner", elle-même issue du klingen germanique signifiant la même chose.

    Bonjour à toutes et à tous.
    Ici, il fait soleil et je me lève. Comme hier, j’ai l’est- ce Thomas dans l’étalon?, mais il me semble qu’expresssio.fr est, et doit rester, la première priorité du jour, comme la prière au seau du lit. Oui, celui qu’il faut vider très vite, avant de se prendre les pieds dedans, même si cela porte bonheur, surtout si on y a mis le pied gauche d’abord...
    Bon, cela étant dit, il est visible ici que nos cousins germains sont utiles à quelque chose, ils nous fournissent du vocabulaire pour étoffer celui qui est le nôtre.
    Ensuite, si glinguer signifie "sonner, résonner", que signifie donc "déglinguer"? Hein? Je vous le donne en Emile, comme disait Jean-Jacques Rousseau (merci, Francis et Pierre). Désonner? peut-être, mais attention à l’orthographe! Ne déconnez pas, les potes, j’en ai vu qui se marraient dans le fond de la classe!
    "Dérésonner"? Vous êtes atteinte de déraison, ma chère...
    Alors quoi? God, mon petit Godemichou, à l’aide, nous avons besoin de tes lumières...
    Heureusement non pour les nouveaux-nés, car ce ’saint’ n’en est pas un

    Et les nouvelles-nées, alors? N’ont-elles pas droit à ce sein dont tout le monde parle mais que personne n’a connu, même bibliquement? Je demande à voir...
    @ Borikito: Je ne connaissais pas la saint Théde. Je connaissais par contre la saint Thèse... Bonne journée à toi...
  • #3
    • chirstian
    • 24/09/2006 à 10:17
    le frêre de saint Glinglin s’appelait Saint Glouglou : il évangélisa la Bourgogne en 325 apJC.
  • #4
    • chirstian
    • 24/09/2006 à 10:22
    Proposer de payer à la Saint-Glingin
    Les patients du docteur Parpalaid le payaient à la Saint-Michel , ainsi que le découvrit Knock au lendemain du rachat de sa clientèle. A quel saint se vouer ?
  • #5
    • OSCARELLI
    • 24/09/2006 à 10:25
    • En réponse à chirstian #3 le 24/09/2006 à 10:17 :
    • « le frêre de saint Glinglin s’appelait Saint Glouglou : il évangélisa la Bourgogne en 325 apJC. »
    apJC
    Appellation Jamais Controllée???
  • #6
    • chirstian
    • 24/09/2006 à 10:31
    en ancien français, a désigné une sonnerie de cloche puis la cloche elle-même.
    si le rapport seing - cloche ne saute pas aux yeux, c’est parce qu’il y avait le mot "seing", mais aussi le mot "sing" : c’est celui-ci qui désignait la cloche, ou le son de cloche, et que nous avons encore présent dans le mot tocsin (toquesing)
    oh, m... j’ai été sérieux ! Pardon, je retourne me coucher et attendre que ça passe!
  • #7
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 10:32
    Connaissez-vous quelqu’un qui se prénomme ’Glinglin’ ? Dans votre calendrier, avez vous un jour où Saint Glinglin est présent ?
    oui, et même qu’il est né un 31 avril, la fameuse semaine qui connut quatre jeudis, à Trifouillis-les-oies (entre Pétahouchnok et Saint Cucufa).
    Bon dimanche pluvieux à tous !
  • #8
    • borikito
    • 24/09/2006 à 10:41
    Il pleut.
    J’entends le bruit égal des eaux.
    Le feuillage humble et que nul vent ne berce
    Se penche et brille en pleurant sous l’averse.
    Le deuil de l’air afflige les oiseaux.....
    La suite m’échappe. M... alors, ça me revient du tréfonds, ça. Quelqu’un connaît-il la suite ? (et l’auteur ?).
  • #9
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 10:44
    • En réponse à chirstian #3 le 24/09/2006 à 10:17 :
    • « le frêre de saint Glinglin s’appelait Saint Glouglou : il évangélisa la Bourgogne en 325 apJC. »
    le frêre de saint Glinglin s’appelait Saint Glouglou : il évangélisa la Bourgogne en 325 apJC.
    et son cousin Glagla est le saint patron des esquimaux.
    Quant à Saint Glanglan, on dit que Rocco Sifredi lui voue un culte sans limites...
  • #10
    • borikito
    • 24/09/2006 à 11:26
    • En réponse à <inconnu> #9 le 24/09/2006 à 10:44 :
    • « le frêre de saint Glinglin s’appelait Saint Glouglou : il évangélisa la Bourgogne en 325 apJC.
      et son cousin Glagla est le saint patron des... »
    Dans la même série :
    Saint guiliguili, le rigolard,
    Saint golo-golo (ki le fait dans la case)
    Saint gala-gala, qui fait dans la sape...
  • #11
    • chirstian
    • 24/09/2006 à 12:22
    • En réponse à borikito #8 le 24/09/2006 à 10:41 :
    • « Il pleut.
      J’entends le bruit égal des eaux.
      Le feuillage humble et que nul vent ne berce
      Se penche et brille en pleurant sous l’averse.
      Le d... »
    Quelqu’un connaît-il la suite ?
    Il pleut. J’entends le bruit égal des eaux ;
    Le feuillage, humble, et que nul vent ne berce,
    Se penche, et brille en pleurant sous l’averse ;
    Le deuil de l’air afflige les oiseaux.
    La bourbe monte et trouble la fontaine,
    Et le sentier montre à nu ses cailloux.
    Le sable fume, embaume et devient roux.
    L’onde à grands flots le sillonne et l’entraîne.
    Tout l’horizon n’est qu’un blême rideau.
    La vitre teinte et ruisselle de gouttes ;
    Sur le pavé sonore et bleu des routes
    Il saute et luit des étincelles d’eau.
    Le long d’un mur, un chien morne à leur piste,
    Trottent, mouillés, de grands boeufs en retard,
    La terre est boue, et le ciel est brouillard,
    L’homme s’ennuie : oh! que la pluie est triste!
    Quant à l’auteur, c’est naturellement Sully-Prudhomme (incroyable que ce gars n’ait pas pris un pseudo pour écrire des trucs comme ça , non ?)
    Chirstiancyclopédique
  • #12
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 12:22
    • En réponse à borikito #8 le 24/09/2006 à 10:41 :
    • « Il pleut.
      J’entends le bruit égal des eaux.
      Le feuillage humble et que nul vent ne berce
      Se penche et brille en pleurant sous l’averse.
      Le d... »
    Pluie
    Il pleut. J’entends le bruit égal des eaux ;
    Le feuillage, humble et que nul vent ne berce,
    Se penche et brille en pleurant sous l’averse ;
    Le deuil de l’air afflige les oiseaux.
    La bourbe monte et trouble la fontaine,
    Et le sentier montre à nu ses cailloux.
    Le sable fume, embaume et devient roux ;
    L’onde à grands flots le sillonne et l’entraîne.
    Tout l’horizon n’est qu’un blême rideau ;
    La vitre tinte et ruisselle de gouttes ;
    Sur le pavé sonore et bleu des routes
    Il saute et luit des étincelles d’eau.
    Le long d’un mur, un chien morne à leur piste,
    Trottent, mouillés, de grands boeufs en retard ;
    La terre est boue et le ciel est brouillard ;
    L’homme s’ennuie : oh ! que la pluie est triste !
    René-François SULLY PRUDHOMME (1839-1907)
    ((Recueil : Stances et poèmes)
  • #13
    • OSCARELLI
    • 24/09/2006 à 12:23
    • En réponse à chirstian #6 le 24/09/2006 à 10:31 :
    • « en ancien français, a désigné une sonnerie de cloche puis la cloche elle-même.
      si le rapport seing - cloche ne saute pas aux yeux, c’est pa... »
    si le rapport seing - cloche ne saute pas aux yeux

    et pourtant, beaucoup de seins sont en forme de cloche, quelques uns d’entre eux seraient à mettre sous cloche, certains, aussi, pendent comme des cloches,et une toute petite partie partie d’entre eux pourraient, dans le pire des cas, filer le bourdon...
    Par contre, il y en a qui vous font sentir toutes les vibrations de l’angélus..., qui vous font vibrer sous un concertn de carillon... De vraies pièces de collection: la haute couture de l’anatomie (sans silicone, rien que du vrai, s’il-vous-plaît), de vrais poèmes de douceur, de sensibilité, de tendresse... Et là, cela saute aux yeux, cela en met plein la vue, je me rince l’oeil, je m’éborgne...je ne vois pas plus loin que le bout de ... mon nez (devinez donc où je l’ai mis...)
  • #14
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 12:24
    • En réponse à chirstian #11 le 24/09/2006 à 12:22 :
    • « Quelqu’un connaît-il la suite ?
      Il pleut. J’entends le bruit égal des eaux ;
      Le feuillage, humble, et que nul vent ne berce,
      Se penche, et b... »
    Coiffé au poteau de torture le Yannou.
    Soyons sport, Chirstian, vous venez légèrement plus vite que moi...
  • #15
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 12:25
    • En réponse à OSCARELLI #13 le 24/09/2006 à 12:23 :
    • « si le rapport seing - cloche ne saute pas aux yeux
      et pourtant, beaucoup de seins sont en forme de cloche, quelques uns d’entre eux seraien... »
    Tu as le nez dans la gorge... rhume annoncé !
  • #16
    • OSCARELLI
    • 24/09/2006 à 12:25
    • En réponse à <inconnu> #12 le 24/09/2006 à 12:22 :
    • « Pluie
      Il pleut. J’entends le bruit égal des eaux ;
      Le feuillage, humble et que nul vent ne berce,
      Se penche et brille en pleurant sous l’ave... »
    @ Yannou
    @ Chirstian
    mesdames et messieurs, chapeau bas à votre Culture! Je n’ai pas peur des mots! Même éctrits avec une majuscule!
  • #17
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 12:34
    • En réponse à OSCARELLI #16 le 24/09/2006 à 12:25 :
    • « @ Yannou
      @ Chirstian
      mesdames et messieurs, chapeau bas à votre Culture! Je n’ai pas peur des mots! Même éctrits avec une majuscule! »
    Personnellement, aucun mérite ! Je suis une bonne tête chercheuse sur le net.
    Par contre, je remercie Bori de Quito qui me fait découvrir quelque chose.
    @ Bori >http://poesie.webnet.fr/auteurs/sullypru.html
  • #18
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 12:38*
    • En réponse à OSCARELLI #13 le 24/09/2006 à 12:23 :
    • « si le rapport seing - cloche ne saute pas aux yeux
      et pourtant, beaucoup de seins sont en forme de cloche, quelques uns d’entre eux seraien... »
    Nous sommes frères jumeaux ! Comme toi, j’adore les poumons des femmes...
    Ah mon Dieu, pourquoi as tu laissé appeler cela seins, ce qui ne nous fera pas de nous des saints... la chair est faible, donc pour les faibles. Pas grave, on en redemande.
  • #19
    • <inconnu>
    • 24/09/2006 à 12:42
    • En réponse à borikito #10 le 24/09/2006 à 11:26 :
    • « Dans la même série :
      Saint guiliguili, le rigolard,
      Saint golo-golo (ki le fait dans la case)
      Saint gala-gala, qui fait dans la sape... »
    Vous avez oublié Saint Gluglu qui à son époque collait un peu trop au derrière de ses paroissiennes...
  • #20
    • OSCARELLI
    • 24/09/2006 à 13:14
    • En réponse à <inconnu> #9 le 24/09/2006 à 10:44 :
    • « le frêre de saint Glinglin s’appelait Saint Glouglou : il évangélisa la Bourgogne en 325 apJC.
      et son cousin Glagla est le saint patron des... »
    Saint glagla, peut-être saint patron des esquimaux, mais surement saint patron des sonneurs de cloches...
    (Qui sonne le glas? Hein, c’est qui? C’est KA! Car KA sonne)
    ... Et à quoi ca sert, hein, que Ducros il se décarcassonne?