Se faire des cheveux (blancs) / du mouron / de la mousse - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Se faire des cheveux (blancs) / du mouron / de la mousse

S'inquiéter, se faire du souci

Origine

La première forme date de la deuxième moitié du XIXe siècle, la deuxième de la fin du même siècle (selon Gaston Esnault) et la troisième du début du XXe (on la trouve chez Aristide Bruant en 1911, par exemple).

Pour ce qui est des cheveux, le point de départ est simple : on a pu constater chez certaines personnes qui avaient subi un choc émotionnel important, que ce soit de graves soucis ou une grosse frayeur, que leurs cheveux avaient viré au blanc très rapidement (le temps d'une nouvelle pousse, pas en quelques heures Lien externe).
Il n'en a pas fallu plus pour ce phénomène remarquable et remarqué donne naissance à se faire des cheveux blancs, généralement raccourcie en se faire des cheveux, comme une métaphore symbolisant parfaitement les soucis ou l'inquiétude.

Venons-en maintenant au mouron.
Il s'agit d'une plante répandue dans les régions tempérées d'Europe où elle pousse en grosses touffes abondantes. C'est de ces touffes qu'est née la métaphore argotique qui, au XVIIIe siècle, désigne aussi bien les cheveux qu'une touffe de poils. En se basant sur cette acception et en faisant l'impasse sur le petit détail de la couleur, se faire du mouron est donc bien identique à « se faire des cheveux ».
Et si cette forme de la locution est arrivée assez tardivement, on trouve déjà en 1768, selon le DHLF (Lien externe), l'expression imagée ne plus avoir du mouron sur la cage pour dire « être chauve ».

Pour finir, attaquons-nous à la mousse. Si vous vous êtes déjà promené dans les bois pendant que le loup n'y était pas, vous avez pu constater, sur certaines des pierres qui ne roulent pas[1], un beau dépôt vert, d'apparence frisée et touffue, quoiqu'assez ras : de la mousse ; pas celle qu'on trouve au sommet du pichet de bière, mais celle qu'on peut, avec beaucoup d'imagination et de croyance en l'existence des petits hommes verts, assimiler à une touffe de cheveux posée sur le crâne poli du gros caillou.
C'est ce qu'ont fait ceux qui ont adapté se faire des cheveux en se faire de la mousse.

[1] Car il est bien connu que pierre qui roule n'amasse pas mousse.

Exemple

« Qui peut se targuer aujourd’hui de rassembler dans ses concerts autant de gamins à peine majeurs que de quinquas nostalgiques ? Même les Rolling Stones ou AC/DC peuvent se faire des cheveux blancs face à l’impressionnant renouveau du public d’Indochine. »
Emmanuel Marolle - Le Parisien - Article du 26 juin 2010

« J'estime qu'entre pères de famille, on n'a pas le droit d'agir déloyalement
- Ne te fais pas de mouron, conseilla la soeur. Cet homme-là, il suffit de le regarder : de l'employé honnête, voilà ce que c'est. »
Marcel Aymé - Le chemin des écoliers - 1946

« Elle allait tomber à la renverse. Mais le cocher la retint.
- Allons, allons, ma petite ! Te fais pas de mousse... Je comprends. C'est tous des mufles qu'il y a là-dedans. »
Aristide Bruant - La loupiote - 1911

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se faire des cheveux (blancs) / du mouron / de la mousse » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne / Autrichede Sich Sorgen machenSe faire des soucis
Allemagnede Sich graue Haare wachsen lassenSe laisser pousser des cheveux gris
États-Unisen To have one's hair go grey.Se faire des cheveux gris
Espagnees Hacerse mala sangre.Se faire du mauvais sang.
Espagne (Catalogne)es Fer-se mala sangSe faire du mauvais sang
Grècegr Με τρώνε τα βάσανα (Me tròne ta vàssana)Se faire manger par les soucis (tourments)
Italieit Stare in pensieroRester en pensée
Pays-Basnl Grijze haren krijgenObtenir des cheveux gris
Belgique (Flandre)nl Er grijze haren van krijgenEn recevoir des cheveux gris
Roumaniero A scoate cuiva (peri albi)Faire pousser des cheveux blancs (a quelqu'un)
Serbiesr OsedecuSe faire des cheveux blanc

Vos commentaires
pour ne pas se faire de cheveux (blancs), il suffit d’être chauve, comme Eschyle , par exemple ! 
Il avait le privilège de savoir le jour et la date et le "comment" de sa mort inéluctable (les devins le lui avaient prédit) Il devait succomber la tête fracassée par un objet qui lui tomberait dessus ... de quoi se faire des cheveux ! ... sauf que son crâne était lisse et brillant comme une boule de billard. Pour éviter une tuile ou un pot de fleurs (comme dans les BD), il partit au jour dit dans le désert au milieu d’un paysage aussi pelé que son crâne et ... et un gypaède ayant capturé une tortue ... vous connaissez la suite !
Pour "Se faire du mouron", les meilleur(e)s ont déjà vidé leur sac, en mai 2006 et, plus longuement, en septembre 2007.
Voir cette page
en faisant l’impasse sur le petit détail de la couleur, se faire du mouron est donc bien identique à « se faire des cheveux »
Je veux bien faire toutes les impasses, mais il est dit plus haut, et aussi dans Rey/Chantreau que "Se faire des cheveux" est un raccourci pour Se faire des cheveux blancs. Or Se faire du mouron n’est pas le raccourci de Se faire du mouron blanc. Idem pour la mousse.
Personnellement, et sans justification, j’aime assez l’idée suivante : Se faire des cheveux serait autonome, sans la couleur. Après tout, en cas d’intoxication alimentaire ou autre, nous avons bien des poussées de boutons de fièvre, ou d’urticaire.
God nous disait d’ailleurs en 2006 :
A la place du ’mouron’, on peut aussi "se faire de la bile" ou "se faire du mauvais sang".
réponse à . deLassus le 27/10/2010 à 07h24 : en faisant l’impasse sur le petit détail de la couleur, se faire du...
Alors j’esplique : Le mouron, comme la mousse, est vert. Pas les cheveux, qui sont blancs. D’où la comparaison qui suppose de faire l’impasse.

Pour ton 2, je ne dirais qu’un mot : damned !
On m’a demandé les cheveux blancs. Tout en étant persuadé en avoir déjà causé quelque part, mais sans avoir trouvé l’expression en tant que telle, j’ai cru bon d’y rajouter le mouron et la mousse. Sans vérifier si l’une ou l’autre était déjà traitée, d’où le facheux doublon.
Elle avait bien raison Madame Edme, mon professeur de français de 5ème, qui nous interdisait l’emploi du verbe faire ! Voilà comment on se perd en conjectures avec des expressions capillotractées ! Se faire des cheveux, est-ce le résultat du zinzin qui nous tourneboule la tête quand on se fait du mouron, zzz zzz comme si des cheveux y poussaient à toute allure, seul résultat d’opiniâtres efforts à trouver une solution ronde à un problème carré ? De même pour la mousse, quand notre pauvre crâne entre en émulsion ? Aucun doute, on est soi-même l’auteur et la victime de ces inutiles tortures. Ou bien faut-il entendre se faire comme dans l’expression "je vais m’le faire" et en conclure que les cheveux, on se les arrache, que la mousse, on se l’envoie par-dessus la cravate pour oublier le temps des malentendus et le temps perdu à savoir comment oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi... Une seule contrib, mais de taille ! Belle journée bleue, j’espère, à vous tous !
réponse à . momolala le 27/10/2010 à 07h37 : Elle avait bien raison Madame Edme, mon professeur de français de 5&egrav...
quand on se fait du mouron, zzz zzz
Tu fais bien le bruit du mouron qui pousse à toute allure !
Oh, pardon, Madame Edme, j’ai utilisé le verbe faire !
réponse à . deLassus le 27/10/2010 à 08h00 : quand on se fait du mouron, zzz zzzTu fais bien le bruit du mouron qui pousse &a...
Tu reproduis, tu imites, tu rends, tu bruites (bien le mouron qui...): y’avait l’embarras du choix, et sans attrapper de cheveux blancs, encore ! 
-mouron...
Ça ne m’inspire pas pour le moment...
Je repasserai
Pas trop envie de me faire du soucis comme ça , au réveil...

"Un pauvre bûcheron tout couvert de ramée...
Le trépas vient tout guérir, mais ne bougeons d’où nous sommes
Plutôt souffrir que mourir. C’est la devise des hommes. "
réponse à . momolala le 27/10/2010 à 07h37 : Elle avait bien raison Madame Edme, mon professeur de français de 5&egrav...
Il est savoureux d’ apprendre qu’ un prof interdise l’ emploi du verbe "faire"... On m’ a toujours conseillé de (bien) faire mes devoirs, et de ne pas faire l’ andouille (ou autre vocable de même signification), du moins en classe. Si j’ avais su... Quant aux cheveux blancs, ils viennent sans que je leur aie rien demandé, alors je "fais" avec ! Et un beau bandeau publicitaire me conseille de cliquer pour avoir une tête bien chevelue sans contrainte et sans chirurgie. Pour le mouron, je m’ en tiens au "Mouron rouge", et à ses aventures sous la Terreur. Zorro avant Zorro, quoi....Cette lecture a enchanté mon enfance.
Les chats ont ils leur mot à dire, quand on leur fait du mou rond? "Un peu, che veux!", répondent-ils quand ils sont alsa-chiens...
Se faire des cheveux blancs.
Il y a mieux.
Je connais quelqu’un qui se fait des cheveux rouges !
Hein Momo ?
Je connais une Belge qui se fait des cheveux blonds !
Hein BB ?
Sa Sérénité, lui, ne peut plus se faire de cheveux blancs, ils le sont déjà tous
Hein God ? 
réponse à . mitzi50 le 27/10/2010 à 09h08 : Il est savoureux d’ apprendre qu’ un prof interdise l’ emploi ...
C’est simplement parce que le verbe faire est un verbe un peu "fourre tout" qu’on utilise souvent à la place d’un autre. Ce qui reviendrait à dire qu’on l’utilise par facilité pour ne pas se casser la tête à en chercher un autre.

Exemple : "Se faire du mouron" à la place de : "Se prendre la tête", ou "S’inquiéter".
Ou encore : "On ne va pas se laisser faire", à la place de : "On va pas se laisser emmerder".

Mais il faut faire attention à ne pas trop laisser "l’effet se faire" (les fesses faire, pour les ceusses qui n’auraient pas compris), car si on on serre les fesses, il y aura moins de gaz à effet de serre... CQFD...
réponse à . file_au_logis le 27/10/2010 à 09h59 : Les chats ont ils leur mot à dire, quand on leur fait du mou rond? "Un pe...
Oui, mais ils ne peuvent le dire qu’à la mi-aout...
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 27/10/2010 à 10h38 : C’est simplement parce que le verbe faire est un verbe un peu "fourre tout...
Pour sûr ! Il y a aussi une expression qu’ on entend beaucoup en Basse-Normandie, mais qui semble se répandre un peu partout : "Ca va l’ faire" (ou son contraire : ça va pas l’ faire....). A employer pour un peu tout : ce qui reste pour boucler les fins de mois, ce qu’ on peut utiliser à défaut de...., un remède contre le "mal aux cheveux", pourquoi pas ? Quant à ne pas laisser "les fesses faire" peut-on le demander aux vaches et en être compris ?
réponse à . mitzi50 le 27/10/2010 à 11h10 : Pour sûr ! Il y a aussi une expression qu’ on entend beaucoup e...
peut-on le demander aux vaches et en être compris ?
J’ai ouïe dire que les "scientifiques" travaillaient sur une molécules ou je ne sais quoi qui permettrait aux vaches de moins péter, donc moins produire de méthane, redoutable gaz à effet de serre.
Si l’info s’avère vrai, ça nous permettrait à nous autres pollueurs avec nos gros 4x4 de nous en donner à cœur joie et de pousser les gaz à fond.
Mais faut pas pousser le car à fond sans quoi le car pète...et ça amplifie encore les gaz à effet de serre... reCQFD
réponse à . deLassus le 27/10/2010 à 07h24 : en faisant l’impasse sur le petit détail de la couleur, se faire du...
en cas d’intoxication alimentaire ou autre, nous avons bien des poussées de boutons de fièvre

Comme tu dis : ou autre !
On attrape des "boutons de fièvre" en consommant des moules pas fraiches, mais sans doute pas au sens où tu l’entends.
réponse à . deLassus le 27/10/2010 à 06h12 : Pour "Se faire du mouron", les meilleur(e)s ont déjà vidé l...
En effet !

Certains avaient raison : le mouron des oiseaux a des fleurs blanches.
Comme dans beaucoup d’expressions françaises, il y a un jeu de mots sur "mouron". C’est avoir des idées suicidaires, penser à (se donner) la mort.
Ce soit être pratique de se faire des cheveux...
cela permet de se passer de moumoute ! 
réponse à . SyntaxTerror le 27/10/2010 à 14h33 : en cas d’intoxication alimentaire ou autre, nous avons bien des pouss&eacu...
On attrape des "boutons de fièvre" en consommant des moules pas fraiches, mais sans doute pas au sens où tu l’entends.
Petit coquin, va ! 

Quant au mouron, chacun sait que c’est pour les petits zoizeaux.. heu, il peut y avoir deux acceptions pour ce terme: à vous de choisir ! Personnellement, je ne dirais rien concernant ma préférence, sic! 
C’est Steve Jobs qui a déclaré :

Ma pomme, c’est moua-a-a-a, je n’me fais jamais d’mousse, en douce, j’me pousse.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 27/10/2010 à 12h21 : peut-on le demander aux vaches et en être compris ?J’ai ou&ium...
Les "scientifiques" ne dervraient, en aucun cas, oublier:
les éléphants et sur surtout, surtout les baleines bleues, et les autres baleines en générale. Mieux vaut ne pas être à proximité lors du dégazage... 
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 27/10/2010 à 12h21 : peut-on le demander aux vaches et en être compris ?J’ai ou&ium...
Ca se peut, mais ce sont surtout les rots des ruminants qui produisent du gaz.
L’autre problème, c’est la quantité de nourriture qu’il faut donner aux vaches pour avoir un kilo de viande.
Va falloir apprendre à s’en passer.
réponse à . God le 27/10/2010 à 07h34 : Alors j’esplique : Le mouron, comme la mousse, est vert. Pas les chev...
"Pour ton 2, je ne dirais qu’un mot : damned !"
Alors là t’es sévère avec toi même !
Etant ancien enseignant j’avais toujours compris que l’art d’enseigner est de répéter les mêmes choses sans le faire trop remarquer...
Bis repetita quoi !
Donc, pas de complexe : une bonne dose de rappel ne ME, nous, fait aucun mal. 
réponse à . <inconnu> le 27/10/2010 à 14h54 : On attrape des "boutons de fièvre" en consommant des moules pas fraiches,...
pour les ziozios le mouron blanc est bon, mais le mouron rouge quant à lui leurs est toxique.Qu’ils soient blanc ou rouge, ils prolifèrent en terre riche en humus et ont le pouvoir d’enerver le jardinier minutieux !
= vague souvenir d’un de mes cours de botanique ...
réponse à . <inconnu> le 27/10/2010 à 17h13 : "Pour ton 2, je ne dirais qu’un mot : damned !" Alors là ...
Alors là t’es sévère avec toi même !
Tout à fait d’accord. Je n’avais pas signalé cette sorte de rediffusion pour embêter Sa Divinité, mais pour éviter que certains ne redisent les mêmes choses.
voilà qui est bien dit et compris. Pas de problème suis totalement en phase.
Amitiés
Agromome 
réponse à . <inconnu> le 27/10/2010 à 15h40 : Les "scientifiques" ne dervraient, en aucun cas, oublier: les élép...
Je préfère ce dégazage là à celui des pétroliers...
réponse à . SyntaxTerror le 27/10/2010 à 16h55 : Ca se peut, mais ce sont surtout les rots des ruminants qui produisent du gaz. L...
C’est déjà fait, tu prêches un convaincu !
Une bien tendre chanson que Georges (l’autre !) écrivit par sa Jeanne…

La Jeanne, la Jeanne
On la paie quand on peut des prix mirobolants
Un baiser sur son front ou sur ses cheveux blancs

Là, vous avez les paroles
Avec les 26 dernières …ou presque !*

- Y’a pas à tortiller ! Faut que j’ le vire et dare-dare ! Faut qui s’casse et vite fait !
Il y a longtemps qu’elle aurait dû prendre cette décision. Cette fois le danger s’approchait…
- Ça va être un mauvais moment à passer, pour lui comme pour moi… mais ça ne va pas me coûter un bras ! Faut pas exagérer.

Lui, c’était Martin. Elle l’avait rencontré un vendredi soir… un soir où elle hésitait entre des envies de meurtre et des idées de suicide, un soir encore plus noir que les autres.

Elle venait de vivre une épouvantable semaine, ne décrochant pas un seul rendez-vous près des directeurs des supérettes. Le mardi, son dossier de conquête de clientèle - un dossier en bonne et due forme, elle en était persuadée - lui avait été retourné par le chef des ventes avec en marge : « Trop terre à terre ! Faites table rase de principes révolus. Aujourd’hui, le dynamisme d’une entreprise se mesure à l’aune des rêves qu’on offre aux clients ! »
- Comment qui cause, ce mec ! avait-elle pensé.

Le jeudi, en réunion de secteur, le directeur n’était pas à prendre avec des pincettes.
- Ça ne va pas du tout ! On ne fait pas un chiffre d’affaires avec de la poudre de perlimpinpin ! Faut vous reprendre, vous secouer, donner un coup de collier ! C’est valable aussi pour vous Isabelle !
Ce qui l’avait agacée, ce n’est pas tant cette attaque personnelle, c’était le ricanement de Jacqueline, la comptable qui sentait toujours la clope à plein nez.

Et puis, le vendredi soir, ce fut le bouquet ! Sa demande d’augmentation était refusée. Elle en avait eu les larmes aux yeux. Yves s’était approché d’elle.
- Tu ne vas pas bien, toi, en ce moment. Consulte un psy. Ça te fera du bien de parler.
- C’est ça ! Prends-moi pour une dingue en plus !
- Mais…
- Y’a pas de mais. Fous-moi la paix !

Elle lui avait tourné le dos, regrettant déjà ce mouvement d’humeur car il était gentil Yves ; elle l’aimait bien et elle aurait volontiers plongé dans le bleu des yeux de ce beau garçon… Seulement Yves était fidèle… fidèle à Jean-François. Quel gâchis !

Alors ce fameux vendredi, elle n’était pas rentrée chez elle ; elle s’était arrêtée dans un bar, commençant par un gin-fizz, continuant par un whisky, puis un autre… C’est à ce moment-là que Martin s’était approché. Elle l’avait trouvé charmant, un peu vieille France, pas vraiment canon mais charmant. Cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas fait une touche !

Depuis deux mois, ils se retrouvaient presque chaque soir : il l’invitait au théâtre, au cinéma, au restaurant. Elle l’écoutait parler, c’était reposant, même si ce n’était pas passionnant outre mesure.
- Tu comprends, je lui ai dit à Jean-Marc : on ne peut être juge et partie ! Moi je suis proustien et la subtilité du texte sur la madeleine ne saurait être comparée à la substantifique moelle, fut-elle rabelaisienne ! Tu penses comme moi, non ?
Elle se contentait de hocher la tête en lui souriant. Ça suffisait à Martin qui repartait dans un monologue sur n’importe quel sujet, la pêche en mer au large de Saint-Raphaël ou les raisons d’un été indien. Elle rêvassait…

Elle s’était brusquement réveillée quand elle avait entendu :
- … et demain soir, j’ai invité ma mère ! Elle m’a dit « J’espère que cette fois tu as fait main basse sur une perle rare ! Que tu as jeté ton dévolu sur une jeune fille de notre monde ! Qu’enfin tu as trouvé chaussure à ton pied ! Parce que tes rencontres au petit bonheur la chance, ça suffit Martin !». Elle est rigolote ma mère. Suis sûr que vous allez bien vous entendre ! Elle a hâte de te connaître, tu sais !
Isabelle était médusée… Elle prétexta une soudaine migraine et demanda à Martin de la raccompagner…

- Trouver chaussure à ton pied ! Pour qui elle m’ prend la vieille ? Oh là, ça commence à sentir le fagot ! Y’a pas à tortiller ! Faut que j’ le vire le Martin et dare-dare ! Faut qui s’casse et vite fait !

*Il en manque une… l’exception qui confirme la règle, en quelque sorte. Mais vais pas me faire du mouron pour ça !
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h32 : Une bien tendre chanson que Georges (l’autre !) écrivit par sa...
Sans oublier "Trompe la mort" dont les deux premières strophes font allusion a sa tignasse blanche........cette page

Pour ceux qui sont intéressés par la version chantée, privilégiez l’interprétation de Tonton sur You Tube plutôt que la vidéo de parolesmania .....

On a entendu pire mais que voulez vous, pour moi du Brassens chanté par un autre c’est essayer une Ferrari à la campagne, manger une soupe sans sel ou draguer une belle fille à qui il manque un œil.....

Dis moi Diwan, des amis normands m’ont dit que le Mont St Michel était situé en Normandie avec pour preuve le dicton suivant:
"Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie"

C’est vrai, çà ?..........
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
Alors là chapeau......Du grand art.....!!
Hé ben moi çà me traumatise pas mon look mi poivre mi sel (de plus en plus sel d’ailleurs !!...)
Paraît que les temps grisonnantes çà plaît aux dames !
Et puis, plus vieux est le bouc, plus dure est sa corne........
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
Personne, hormis toi, ne peut faire pareille performance...tu es l’exception qui confirme la règle !
La boucle est bouclée.
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
"Alors là chapeau......Du grand art.....!!"
Te dit notre ami Boubacar.
Je partage ce compliment
Et t’admire, sincèrement.
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
Jolie comtesse tu es, sans conteste, la plus grande artisse de ce merveeeeeilleux site !!!!!! Pas de risque de se faire des cheveux blancs avec toi ( c’est plus économique que le coiffeur ! ) :&rsquo)
Dis donc Diwan, tu vas te retrouver à l’Académie Française entourée de vielles badernes chenues et grisonnantes......
Il se faisait du souci,du mauvais sang, ’le Sémi’.
réponse à . joseta le 03/05/2013 à 07h53 : Il se faisait du souci,du mauvais sang, ’le Sémi’....
Es-tu sûr de ton lien ? Car là je ne comprends pas du tout...
réponse à . deLassus le 03/05/2013 à 08h10 : Es-tu sûr de ton lien ? Car là je ne comprends pas du tout......
Mauvais sang----->leucémie-----> le Sémi

Tiré par les cheveux (blancs), mais aujourd’hui je suis dans le sujet...
DEVINETTE
Le bûcheron a de l’argent, mais il se fait du mouron. Pourquoi ?
- le bûcheron qui se fait des sous, scie.
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
Si c’est pas de la littérature, ça, madame! On dirait du Pré Vert...
Joliiiiiiii, comme dirait Jon’...
B-R-A-V-O, comme dirait Filo...
réponse à . BOUBA le 03/05/2013 à 05h18 : Sans oublier "Trompe la mort" dont les deux premières strophes font allus...
Le Mont St Michel est bien normand, quoique le lit du Couesnon soit un peu capricieux. Ce dicton populaire n’ est pas la preuve... Mais c’ est saint Aubert, évêque d’ Avranches, ville incontestablement normande, qui, en songe, reçut l’ ordre de faire construire une chapelle dédiée à St Michel archange sur le "mont Tombe" (ancien nom de l’ ilôt rocheux du Mont St Michel). Ne s’ exécutant pas assez vite, la fureur divine s’ abattit sur lui (sous forme d’ un coup sur la caboche...). L’ abbaye a été construite postérieurement. Mais, historiquement, elle est bien normande, même si sa situation géographique est frontalière.
Quant aux cheveux blancs, je n’ ai pas besoin de me les faire. Ils se font tout seuls....
Donc, on se faire de la mousse en se faisant des cheveux blancs, inversement et réciproquement ?
réponse à . cotentine le 27/10/2010 à 01h31 : pour ne pas se faire de cheveux (blancs), il suffit d’être chauve, c...
Je te conseille la lecture de "La tortue d’Eschyle et autres morts stupides", ouvrage collectif relatant les morts de Pline l’ancien, Louis III de France, le colonel Fabien, Lawrence d’Arabie et beaucoup d’autres.
En ce qui concerne l’explication Godesque de la mousse sur les arbres, oserais-je proposer une autre origine ?
La mousse est aussi une prolifération végétale sur les toitures. La présence de mousse sur un toit est peut-être un signe de vieillissement, en tout état de cause, elle ne fait "pas propre". On sait que la toiture désigne aussi le sommet du crâne. Se faire de la mousse n’est sans doute pas bon signe.
réponse à . BOUBA le 03/05/2013 à 05h50 : Hé ben moi çà me traumatise pas mon look mi poivre mi sel (...
Et entendu dans le répertoire des Vamps : Quand il y a de la neige sur le toit il y a du feu dans la cheminée.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 27/10/2010 à 10h38 : C’est simplement parce que le verbe faire est un verbe un peu "fourre tout...
Sans compter que "le désir s’accroît quand les fesses l’effet se recule".

C’est un kakemphaton de Corneille (Polyeucte). Voici le lien qui m’a appris l’existence et la signification de ce mot que les hellénistes auront déjà devinée.

cette page
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
Bravo ! Bravissimo ! On en redemande !

Mais quand même, je me fais du mouron pour Martin. Bon d’accord, il était un peu relou. Pourtant il n’avait ni l’air jaloux, ni l’air méchant, ce pauvre Martin ! Pauvre misère !
DEVINETTE
À quoi reconnaissait-on que le fabriquant d’appareils de chauffage, chauve, se faisait du souci ?
- il ’peignait’ les poêles, blancs.
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 00h39 : Avec les 26 dernières …ou presque !* - Y’a pas à to...
Quel talent !
Je suis membre d’une association "les amis du livre" la présidente est une amie. Je vais lui envoyer ton texte. je suis sûr qu’elle va le publier dans leur revue .
réponse à . mitzi50 le 03/05/2013 à 09h08 : Le Mont St Michel est bien normand, quoique le lit du Couesnon soit un peu capri...
Merci pour ces précisions éclairées.....
réponse à . Enkidou le 03/05/2013 à 10h16 : Bravo ! Bravissimo ! On en redemande ! Mais quand même, je...
Il creuse la terre
Il creuse le temps
En allant vite, en se cachant
Le qui passe inexorablement
Et nous décore de cheveux blancs
Histoire d’embêter les gens.........
réponse à . charmagnac le 03/05/2013 à 09h49 : Et entendu dans le répertoire des Vamps : Quand il y a de la neige s...
Disons qu’il peut y avoir du feu mais plus il y a de neige, plus il est long à prendre.......
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2013 à 09h22 : Je te conseille la lecture de "La tortue d’Eschyle et autres morts stupide...
J’ai ce livre et il est vrai que certains ont eu une fin peu ordinaire......Comme on dit: On mettrait çà dans un film, on trouverait que le metteur en scène exagère, on en serait atterré !!.....Mais parfois la réalité dépasse l’affliction........
"Rappelons d’abord d’où vient la pigmentation du cheveu. Sa couleur provient des grains de mélanine contenus dans le cortex du cheveu. La mélanine est produite par les mélanocytes actifs de l’unité de pigmentation, localisée dans le bulbe du follicule pileux, autour de la papille dermique."
Ce qui fit chanter à Jean Dutourd de l’académie française;

La p’tite Mélanine m’avait bien promis
Trois poils de son cul

Pour en faire un tapis.

Les poils ont blanchi, l’tapis est foutu

La p’tite Emilie n’a plus de poils au cul
réponse à . mickeylange le 03/05/2013 à 11h38 : "Rappelons d’abord d’où vient la pigmentation du cheveu. Sa c...
Ca explique ma confusion de l’autre jour:
Dans les rayons du supermarché, je tombe sur un produit mal rangé : Total Repair Express (en français dans le texte). Vu le nom, j’ai cru que c’était une bombe anti-crevaison, il s’avère que ce serait de la lotion capillaire. Je dois vraiment avoir un "cerveau masculin" pour ne pas être capable de deviner que les cheveux doivent être réparés en urgence.
Un p’tit message en courant et un graannnd merci à ceux qui ont bien voulu sourire en lisant mes élucubrations ; ils se reconnaîtront !
Pour l’Académie, j’ dis pas non ! :&rsquo) à condition d’être assise entre d’Ormesson et Orsenna. J’écouterai ces merveilleux conteurs. Et là, je vous assure qu’il n’y aura pas fille plus silencieuse que moi sur cette terre ! Je serai tellement muette que j’attendrai pousser mes cheveux... blancs !

À très, très plus tard !
Quand ses sketches ne marchent pas, il se fait des cheveux blancs, Nouar.
Quand il se fait du souci dans son appart. surchauffé, il se fait de la mousse au chaud Colas.
réponse à . DiwanC le 03/05/2013 à 12h03 : Un p’tit message en courant et un graannnd merci à ceux qui ont bie...
No possible !!
Les places sont prises entre d’Ormesson et Orsenna ........cette page

Il te reste quatre sièges vacants et un strapontin contre le radiateur.......
réponse à . BOUBA le 03/05/2013 à 12h50 : No possible !! Les places sont prises entre d’Ormesson et Orsenna ......
Pas à cet endroit là, mais tous les espoirs sont permis, il y a bien VGE dont la production littéraire ne m’a pas frappé.
J’ignorais qu’il y avait aussi Jean-Luc Marion que j’avais croisé avant qu’il ne soutienne sa thèse. Je dois avouer que nos options politiques étaient difficilement compatibles.
A propos de VGE, en voilà un qui ne se fait plus de cheveux depuis longtemps. Ils ont été remplacés par ce qu’on appelait dans ma jeunesse par un "vélodrome à mouches" ou un "aéroport à mouches".
Finalement, vaut peut-être mieux se faire des cheveux.
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2013 à 16h10 : A propos de VGE, en voilà un qui ne se fait plus de cheveux depuis longte...
VGE, le tombeur de princesses ?......Warf !......
Quant à Marion, je ne connaissais même pas son existence mais vu ce que j’ai lu de lui sur Wiki, on n’est pas près de passer nos vacances ensemble....
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2013 à 16h10 : A propos de VGE, en voilà un qui ne se fait plus de cheveux depuis longte...
On appelle çà un capillo-restreint.......
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2013 à 16h10 : A propos de VGE, en voilà un qui ne se fait plus de cheveux depuis longte...
ce qu’on appelait dans ma jeunesse par un "vélodrome à mouches" ou un "aéroport à mouches".

Il faut lui présenter Chirstian !
FREDOGRAMMES
Se faire des cheveux – > Fred achève essieux
Se faire des cheveux blancs – > Fred avec ex-blanchisseuse
réponse à . <inconnu> le 03/05/2013 à 17h59 : FREDOGRAMMES Se faire des cheveux – > Fred achève essieux Se faire des ...
Il ne manquait plus que ça ! T’as vraiment rien d’autre à foutre ?
réponse à . <inconnu> le 03/05/2013 à 18h00 : Il ne manquait plus que ça ! T’as vraiment rien d’autre ...
28 secondes pour réagir aux élucubrations mintakesques : il y en a d’autres qui ont des loisirs !
réponse à . <inconnu> le 03/05/2013 à 17h59 : FREDOGRAMMES Se faire des cheveux – > Fred achève essieux Se faire des ...
Fred avec ex-blanchisseuse
La maréchale Lefebvre dite Madame Sans-Gêne ?
réponse à . deLassus le 03/05/2013 à 18h10 : 28 secondes pour réagir aux élucubrations mintakesques : il y...
On dit mintakanesques !
réponse à . deLassus le 03/05/2013 à 18h10 : 28 secondes pour réagir aux élucubrations mintakesques : il y...
Et bételgesques ! En moins de 28 secondes !
Il y a comme des problèmes, snif !
réponse à . joseta le 03/05/2013 à 12h20 : Quand ses sketches ne marchent pas, il se fait des cheveux blancs, Nouar....
Quand ses sketches ne marchent pas
On lui lance des tomates, ça fait du sketch-up.
réponse à . <inconnu> le 03/05/2013 à 18h38 : Quand ses sketches ne marchent pasOn lui lance des tomates, ça fait du sk...
SOS sketch-up !!
Sur une goélette, le petit mât est à l’avant, sur un ketch c’est l’inverse.
réponse à . <inconnu> le 03/05/2013 à 19h01 : Sur une goélette, le petit mât est à l’avant, sur un k...
Rien n’empêche d’ailleurs d’inviter des goélands sur un ketch et de faire des sketches sur une goélette !
Une bonne nouvelle qui n’a rien à voir :
Firefox est passé de la version 20.0 à 20.0.1. Sous Windows 8, ça n’affiche plus en caractères minuscules et le bandeau de gauche "A savoir" arrête de défiler jusqu’en haut de l’écran. L’intérêt d’installer sur un ordinateur un système d’exploitation prévu pour les tablettes continue à m’échapper.
Bof, avec un petit coup de coloration..... quand au mouron et bien, un petit coup de cire.
Et puis d’abord elle pousse pas en grosses touffes abondantes la mousse ! 
Et elle n’est pas frisée et touffue ! Non mais ho ! C’est qu’on nous ferai passer pour des yetis !
réponse à . <inconnu> le 03/05/2013 à 20h37 : Et elle n’est pas frisée et touffue ! Non mais ho ! C&rsq...
Bah de toutes façon a quoi bon essayer de plaisanter avec des plaisanteries foireuses c’est pas marrant de se faire des cheveux blanc. Pas pour les cheveux blancs on s’en fiche y a les colorations. Mais pour ces P...de soucis à la C....
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2013 à 16h01 : Pas à cet endroit là, mais tous les espoirs sont permis, il y a bi...
L’ Académie Française n’ abrite (et n’ a pas abrité) que des gens de lettres... Clemenceau, médecin et homme politique y fut bien élu en 1918. René Clair était cinéaste... Bon, j’ arrête la liste car depuis sa fondation, cette honorable institution a accueilli pas mal de gens qui n’ ont pas écrit grand-chose ou qui sont tombés dans l’ oubli... mais a refusé de très grands écrivains !
réponse à . SyntaxTerror le 03/05/2013 à 16h10 : A propos de VGE, en voilà un qui ne se fait plus de cheveux depuis longte...
Ou aussi "mouchodrome" ou, comme dit Laurent Gerra, "un crâne en peau de fesse".

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Se faire des cheveux (blancs) / du mouron / de la mousse » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?