Etre dans la mouise / la panade / la purée

Être dans le besoin, la misère.

Origine

Je signale d'emblée à certains, que Mouise n'est pas celui qu'on voit écarter les eaux de la Mer Rouge pour laisser le passage aux Hébreux dans le film d'un certain Cecil Billet DeMille[1].

'Mouise' est un mot d'argot qui signifie 'misère' depuis 1892 ou 1895, selon les sources.
Il vient de dialectes de l'est de la France (à Montbéliard, la 'mouesse' désignait une confiture grossière ; dans le Doubs, la confiture s'appelait de la 'mousse' ; dans le sud de l'Alsace, la 'mouisse' était une bouillie) où les variantes du mot viennent de l'allemand 'Mus' pour marmelade ou bouillie.

Avant de prendre le sens actuel, au début du XIXe siècle, le mot a d'abord désigné de la soupe de mauvaise qualité, puis des excréments coliqueux.

Le cheminement qui a provoqué l'évolution de la signification est à comparer à celui de 'purée' ou 'panade' qui, tous les deux, désignaient une forme de bouillie plus ou moins épaisse (la 'panade' provençale était une soupe faite avec du pain) et ont également fini par prendre le sens de 'misère' puisqu'on dit aussi bien être dans la purée ou être dans la panade qu'être dans la mouise.

Qu'est-ce qui peut expliquer ce glissement sémantique ?
Deux choses :

  • Les soupes de mauvaise qualité, bouillies et autres purées étaient souvent des plats de jours difficiles, et elles ont fini par désigner la misère elle-même ;
  • Leur consistance molle n'était pas sans rappeler celle des excréments (sens par lequel est passé le mot 'mouise') qu'on retrouve dans l'expression similaire "être dans la merde".
[1] Je profite de l'excellente occasion qui m'est donnée par l'auteur de ces lignes pour signaler à ceux qui se sont toujours demandé ce que cachait réellement le 'B.' de Cecil B. DeMille, qu'il s'agissait de 'Blount'. Mais ce n'est pas pour autant lui qui a tourné 'Les révoltés du Blounty'...

Exemple

« Je suis directeur d'une grande maison d'automobiles (…) Et toi ?… Toujours dans la mouise ? »
Pierre Mac Orlan - Quai des brumes

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre dans la mouise / la panade / la purée » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Bei mir ist FlauteC'est le calme plat (pas de vent dans les voiles ... de mon porte-monnaie)
Allemagnede Bei mir ist EbbeC'est marée basse chez moi.
Allemagne / Autrichede Ganz schön in der Patsche / der Tinte sitzenÊtre tout joliment assis(e) dans la panade / l'encre
Angleterreen To be broke / To be hard upÊtre fauché
Irlandeen To be bog-poorÊtre pauvre comme une fondrière
Angleterreen To hit hard timesConnaître des temps difficiles
Angleterreen To be in the soupÊtre dans la soupe
Angleterreen To be in a pickleÊtre dans la saumure
Espagnees Estar a dos velasÊtre à deux bougies
Espagnees Estar hasta el cuelloEn avoir jusqu'au cou
Espagnees Estar a la cuarta preguntaÊtre à la quatrième question
Espagnees Estar con una mano atrás y otra adelanteÊtre avec une main derrière et l'autre devant
France (Marseille)fr Être dans la mouscaille
Italie (Sicile)it Èssiri cc'u cùlu 'ntèrraAvoir le cul par terre
Portugalpt Estar com uma mão na frente e outra atrásÊtre avec une main devant et l'autre derrière
Roumaniero A intra la apăRentrer à l'eau

Vos commentaires
autrement dit, la misère, c’est la pauvreté et donc être aussi dans la dèche, la débine, la limonade, la mistoufle, la mouscaille, la poisse (rien que des mots féminins !!!)
heureusement qu’on dit aussi "être dans l’embarras quand on a pris un "bouillon" ! 
et on est dans les "ennuis" quand on a le "guignon" !
réponse à . cotentine le 15/10/2007 à 00h32 : autrement dit, la misère, c’est la pauvreté et donc êt...
Un autre p’tit masculin pour te changer : le pétrin
Eh God si t’as trouvé ça tout seul, t’es vachement drôle ! J’m’ai bien fendu la poire en lisant les essplications là-haut, surtout pour le Mouise qu’a ouvert la Mer, et le biffeton DeMille balles, alias Blount pour les intimos, qu’apparemment y connait bien, qu’a pas fait clap-clap dans le Blounty. Simply génial !

Bon expressio n’est ni l’armée du salut ni les restos du coeur, mais au moins tous les ceuss et cellesses qui sont dans le panard euuh scuze panade, la mouise, la purée, le pétrin, ou autre mélasserie du genre, pourront trouver une certaine détente certaine qui leur fera oublier l’espace d’un instant (d’un matin s’il veulent), leur misère. Et à l’instar des deux charitables cités plus haut, c’est gratuit.
réponse à . eureka le 15/10/2007 à 01h34 : Un autre p’tit masculin pour te changer : le pétrin...
Un autre p’tit masculin pour te changer : le pétrin
s: Maréchal
Avisssss, avisssss,
à la peau, pull à sillon:

Memphis passera sur le billard demain: souhaitons-lui de ne pas avoir les boules, de ne pas perdre la boule et de ne pas devenir maboul.
Qu’elle ne soit pas sur les rotules, après son opération.
Remets-toi bien et reviens-nous vite, c’est tout le mal qu’on te souhaite!
On devrait dire "être dans la mollise" pour être complètement au féminin, non ? A moins que ce ne soit une question du Major Thomson : de la mou, is ? (W. Marmaduke, celui des "Carnets" de Pierre Daninos).

Bonne journée à tous !
réponse à . momolala le 15/10/2007 à 07h32 : On devrait dire "être dans la mollise" pour être complètement...
ou être dans la mélasse, dans la saumure... mais très franchement je n’ai aucune idée du goût qu’ça

Le fait d’être dans tout ça n’est-il pas une résultante de la misère avec tout ce que ça implique comme ennuis, difficultés, et tout le toutim et non la misère, la pauvreté ou le besoin soi-même ??

Là chuis dans la purée de pois ...cassés
Bonjour de ce jour où la mouise n’est pas de mise.
Oyez, oyez, bonnes gens de plus en plus de personnes seront désormais dans la mouise. On annonce une hausse des tarifs de gaz et d’électricité pour janvier. Pour le gaz, je suis à l’abri, j’ai ma propre production.  Ceci concerne la Belgique. Mais réfléchissez au nombre de choses qui fonctionnent à l’électricité, à commencer par ce PC qui me permet d’être relié au monde entier et de communiquer avec vous. Cela me rappelle l’émission de Ruquier où une dame de 82 ans venait dire qu’elle avait enfin l’électricité.
La panade chez nous, c’est un mélange de biscuit, banane ou pomme râpée et un jus d’orange. Le tout écrasé et donné aux jeunes enfants en guise de quatre heures. Et puis il y a l’inoubliable "soupe de lait" de mon enfance, mélange de vieux pain, de lait et de cassonnade. Si ça c’est de la mouise, j’en pendrais bien encore un peu.

Encouragements à Memphis. Ne t’inquiète pas, les chirurgiens ont trouvé une nouvelle méthode pour s’entraîner. cette page
"le hachis est dans la purée"
(Parmentier)
Où est le roi demandait Fouquet ?
Il est dans la Louise...

Quasilavallière
ma grand-mère, qui a eu 12 enfants se concoctait une "panade" après chaque
accouchement. C’était du pain trempé dans du lait. Je ne sais pas trop ce qu’elle y ajoutait, mais elle en palrait avec émotion des années après. Cette panade semblait par ailleurs un excellent remontant !


erika
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 09h16 : ma grand-mère, qui a eu 12 enfants se concoctait une "panade" aprè...
En tous cas, ça devait pas être la pillule qu’elle ajoutait ! Sacrée Mémé, quelle santé ! Moi c’est au Pépé que j’pense, l’était pas un peu dans la panade par hasard ?

ereuka

Et bienvenue parmi nous à erika-tsinta que je ne connais pas encore
réponse à . file_au_logis le 15/10/2007 à 07h23 : Avisssss, avisssss, à la peau, pull à sillon: Memphis passera sur ...
Transmets mes amitiés et mes encouragements à Memphis. Je lui souhaite un prompt rétablissement.Elles vont nous manquer toutes les deux, elle et ça gentille chienne.
En tout cas, ni purée, ni panade, ni mouise en France ! Me voilà rassurée...

cette page
réponse à . syanne le 15/10/2007 à 10h10 : En tout cas, ni purée, ni panade, ni mouise en France ! Me voil&agra...
tu en as de la chance, dans mon beau pays on pédale dans la semoule, toujours pas de nouveau gouvernement, donc pas de grandes décisions (ni petites d’ailleurs) au niveau budgétaire.

Bienvenue à Tsinta.
Misère ! C’est tellement bon, la purée, qu’on en mangerait sur la tête d’un pouilleux !
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 10h47 : tu en as de la chance, dans mon beau pays on pédale dans la semoule, touj...
Lorsque les décisions sont mauvaises il est préférable de ne pas les prendre.
@Syanne - pas mal ta page.
Bienvenue à Tsinta.
J’ai l’impression que nous avons mélangé DEUX expressions: être dans la dèche, donc dans rien, puuisque le porte.monaiie étant vide, on se retrouve sans rien, on est déchu.
Et " être dans la panade, la mouise", qui veulent plutôt dire que nous sommes embourbés dans des choses collantes, pas bonnes (par manque de moyens fimnanciers pour acheter des trucs meilleurs?). Et alors, on "pédale dans la semoule"... pour s’en sortir.

Faites attention à ce que vous mangez: la semoule, c’est d’ailleurs très bon. Mais la mouise... beurk. M’enfin... faut bien se réchaufer le corps.
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 11h30 : Lorsque les décisions sont mauvaises il est préférable de n...
La meilleure décision qu’ils puissent prendre serait de nous donner enfin un gouvernement. Pour le reste, on verra ensuite. 
Bonjour à tous.
Dans le Nord de la France, on appelait cette "panade" le "pain perdu". Après la guerre, c’était assez souvent le repas du soir (chez nous). Il était composé de pain dur trempé dans du lair et sucré à la cassonnade rousse. Bien loin de la recette actuelle... loin de la mouise alimentaire.
1/2 litre de lait - 2 œufs - 50 g de sucre
2 cuil. à soupe de sucre vanillé - cannelle (facultatif)
100 g de beurre - 6 tranches de pain de mie ou de pain rassis

Bon appétit.
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 11h43 : J’ai l’impression que nous avons mélangé DEUX expressi...
J’ai l’impression que nous avons mélangé DEUX expressions:
tu as raison, et je pense que c’est cela qu’évoque God, quand il cite un "glissement sémantique".
Pour Alain Rey : "être dans la panade, c’est être dans la misère , dans une situation inextricable".
On y trouve donc bien les deux idées : n’avoir que de la panade (purée, mouise...) à manger : donc = misère,
et être englué dans quelque chose d’épais ( et effectivement la semoule, ou même le yaourt font aussi l’affaire)

Purée de nous z’ôtres !
Mouise Alsace a été élue hier ! C’est un beau brin de brunette avec qui il doit être bon de prendre son panade - Désolé
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 11h58 : Bonjour à tous. Dans le Nord de la France, on appelait cette "panade" le ...
objection votre honneur ! La panade est une soupe, dans laquelle le pain mijote pour donner à l’arrivée une sorte de bouillie qui ne peut se manger qu’à la cuillère.
Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf-sucre (+ une petite dose de crême fraiche ?) qui est ensuite poêlée ou passée au four et qui garde son apparence de tranche de pain. Les américains l’apprécient toujours au petit déjeuner, sous le nom de French bread.
Je constate que les Espagnols défendent leurs arrières avant leurs avants, au contraire des Portugais. Domenech en est-il informé ?
réponse à . chirstian le 15/10/2007 à 12h28 : objection votre honneur ! La panade est une soupe, dans laquelle le pain mi...
Et c’était bien bon au goûter de notre enfance !
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 11h54 : La meilleure décision qu’ils puissent prendre serait de nous donner...
Nous, on en a un  
Mouise n’a pas encore été sauvée des zoos (Vingt scènes à cette page)
Bonjour bonjour, les gosses.
La java des miséreux (sans éditeur de partoche !)

Il était dans la mouise
Et n’avait qu’une chemise.
Elle était dans la dèche,
N’avait même plus de bobèche.
Pour payer le loyer
Z’étaient dans la purée.

Tous les soirs, engueulade
A cause de la panade
Et elle pleurait : «Hélas,
On est dans la mélasse !
Tu m’as porté le s’rin,
On est dans le pétrin.»
réponse à . chirstian le 15/10/2007 à 12h28 : objection votre honneur ! La panade est une soupe, dans laquelle le pain mi...
non, non, et non.  Ici le pain perdu est une tartine de pain (si possible rassis ou dur) trempé dans un mélange oeuf-lait et cuit à la poêle. Lorsque cette tranche est cuite, on y met ce qu’on veut : choco, confiture, sucre. Et se contenter d’une serait un péché.
réponse à . momolala le 15/10/2007 à 12h29 : Je constate que les Espagnols défendent leurs arrières avant leurs...
Ca se comprend, ils défendent leurs miches... des cornes, qu’sinon y risquent d’être dans le purin euh la purée ! Purée d’moi
Olé Olé Toréador
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 13h21 : non, non, et non.  Ici le pain perdu est une tartine de pain (si possible r...
Oui, oui, oui, c’est comme ça qu’on fait 
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 13h21 : non, non, et non.  Ici le pain perdu est une tartine de pain (si possible r...
Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf-sucre (+ une petite dose de crême fraiche ?) qui est ensuite poêlée

non, non, et non. Ici le pain perdu est une tartine de pain (si possible rassis ou dur) trempé dans un mélange oeuf-lait et cuit à la poêle

Euh... tu m’expliques la différence entre les deux recettes ? je patouille dans la panade, là.
"Il faut mouiller plus sa chemise, pour n’être plus dans la mouise",
qu’y disait, l’autre...
réponse à . syanne le 15/10/2007 à 13h50 : Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf...
Moi aussi, là, je suis perdu.
Elpépain
Bonjour de ce beau jour !
Bienvenue à Tsinta, et courage à Memphis.

Comme dh’ab, pour les petits et grands nouveaux, il y a une tradition traditionnelle : on confie au site sa date de naissance, ce qui permet à tous de souhaiter un joyeux anniversaire au jour dit.

Question (piège) : combien d’animaux Mouise a emporté dans son arche ?
 
réponse à . syanne le 15/10/2007 à 13h50 : Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf...
Il ne faut pas de crème fraiche. tout est là.
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 08h52 : Bonjour de ce jour où la mouise n’est pas de mise. Oyez, oyez, bon...
[La panade chez nous, c’est un mélange de biscuit, banane ou pomme râpée et un jus d’orange. Le tout écrasé et donné aux jeunes enfants en guise de quatre heures.]

Quand j’étais petite, ma mère devait quelquefois en faire 2 portions : une pour moi et une pour ma marraine, qui adorait ça, bien qu’ayant 14 ans de plus que moi 
Cette expression vient bien évidemment de la marine :
Etre dans la purée, c’est bien entendu être dans le brouillard, à couper au couteau, et devoir utiliser la corne de brume, afin de sortir de la panade (c’est surtout à Champignac que cette expression est utilisée ...   cette page
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 13h21 : non, non, et non.  Ici le pain perdu est une tartine de pain (si possible r...
J’vois vraoment pas la différence...à part le sucre dans le mélange

A moins qu’ce soit la marque de la poêle ...
Tu t’es rassis ?
réponse à . syanne le 15/10/2007 à 13h50 : Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf...
Moi aussi j’en ai une différente, que ma Môman (Dieu ait son âme) nous faisait encore y a pas longtemps à peu près une quinzaine d’années exactement, avec les même ingrédients, la même prépa, sauf que le sucre elle en faisait un sirop et trempait les tartines-tranches de pain toutes chaudes (après le passage à la poêle bien sûr). Et le jour où elle en faisait, histoire de pas foutre à la poubelle le pain rassis, croyez-moi, c’était pas jour de mouise, encore moins de panade, mais jour de purée... au menu

Nostalgie, nostalgie !
réponse à . syanne le 15/10/2007 à 13h50 : Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf...
Et en flamand, le pain perdu se dit "gewonnen brood", (= pain gagné), ce qui quelque part est assez logique, puisqu’il n’est alors pas tout à fait perdu 
réponse à . syanne le 15/10/2007 à 13h50 : Le "pain perdu" c’est une tranche de pain baignée dans le lait-oeuf...
dans la mienne on ne met pas le sucre avant de cuire la tartine mais après. Et pas de crème fraîche avant non plus. Après l’avoir cuite, on la mange comme on veut. Essayez les différentes recettes, vous verrez que le goût n’est pas tout à fait pareil au final.
Il ne faut pas de crème fraiche. tout est là
çà c’est mon côté normand-par-ma mère : à la maison il y avait une larme (ou un sanglot!) de crème avec tout : une viande grillée, des nouilles ... maman c’était la crème des femmes !
réponse à . chirstian le 15/10/2007 à 12h28 : objection votre honneur ! La panade est une soupe, dans laquelle le pain mi...
Chaque région ses appellations. La crème fraîche dans les années de juste apès-guerre n’était pas une denrée courante. On faisait avec les moyens du bord. (de bas-bord pour marins dans la mouise).
Il est par contre exact que j’avais oublié de dire que ce pain était passé à la poêle.
Merci d’avoir rectifié. 
Tranche ou tartine avec ou sans crème, sucre et/ou sirop avant ou après la poêle (mais en tous cas avec sa p’tite dose de nostalgie), ce que l’on retient c’est que perdre le pain est le meilleur moyen de ne pas gâcher celui qu’on a durement gagné à la sueur de son front.
Boris Vian, dans la mouise virtuelle j’espère chantait "Je bois" (sur cette page) pour faire descendre le pain tout à fait perdu de ses illusions.
Recette de la purée perdue :

Après avoir soigneusement aveuglé les yeux des pommes de terre, vous plongez la purée dans la poix et vous tournez la casserole dans tous les sens de façon à désorienter la purée. Elle devrait alors se prendre pour une purée de pois et être complètement dans le brouillard. C’est moins bon que le pain perdu, mais ça fait moins grossir.
A défaut de pouvoir bâfrer passqu’on est dans la mouise, on a toujours les recettes

Expressio seul site gastronomique du Babelweb exclusivement spécialisé dans la mouise, la panade, la purée et le pain perdu avec ou sans sucre
Rassis ? Avec vos conneries de recettes de cuisine de grand-mère, JE SUIS EN MIETTES !!!
réponse à . Jonayla le 15/10/2007 à 13h54 : Bonjour de ce beau jour ! Bienvenue à Tsinta, et courage à Me...
Bonne blague Jon’ ... c’est l’arche de Noé qui embarqua des couples de z’animaux ! Mouise n’était même pas encore né ! et même si Noé passe pour avoir vécu 950 ans (moins que Mathusalem -> 969) il était mort au moment de l’exode à laquelle participa Moïse en -2488 !!! ;’)
On avait dit : plus de recettes de cuisine sur Expressio.
C’est paine perdue...
Je signale d’emblée à certains, que Mouise n’est pas celui qu’on voit écarter les eaux de la Mer Rouge pour laisser le passage aux Hébreux dans le film d’un certain Cecil Billet DeMille

On peut dire que c’est Mouise (ou Moussa) qui a mis son peuple dans la mouise (ou la moussaka).
Il est bien connu que s’il avait pris à droite au lieu de continuer tout droit, les Hébreux seraient possesseurs des puits de pétrole !
réponse à . SyntaxTerror le 15/10/2007 à 15h55 : Je signale d’emblée à certains, que Mouise n’est pas c...
Ah, le con ! L’avait pas d’avion renifleur (cette page) ?
réponse à . momolala le 15/10/2007 à 15h22 : Boris Vian, dans la mouise virtuelle j’espère chantait "Je bois" (s...
Hé oui,

et en 1979, Bashung répondait "je fume pour oublier que tu bois"
réponse à . Elpepe le 15/10/2007 à 16h04 : Ah, le con ! L’avait pas d’avion renifleur (cette page) ?...
Allons, allons l’Amiral, à l’époque ça n’existait pas encore le reniflage par avion, on y allait au pif, tu comprends, et son GPS l’était compètement cramé pour cause de brulure solaire, l’avait donc rien qu’la même boussole (pour piétons) que Cristofo... on comprend donc comment il ait pu s’gourer d’itinéraire
Je repose ma question de ce matin : Ne peut-on pas être dans la mouise, la panade, la purée, sans pour autant être dans le besoin ou la misère ?????
réponse à . eureka le 15/10/2007 à 16h31 : Je repose ma question de ce matin : Ne peut-on pas être dans la mouis...
évidemment que si ! la misère n’est pas drôle sans un kopek, mais on peut avoir des besoins affectifs et être dans une grande détresse morale (pour différentes causes)
et quand la déprime s’installe, "purée"! c’est pas facile de s’en sortir ...
réponse à . chirstian le 15/10/2007 à 12h01 : J’ai l’impression que nous avons mélangé DEUX express...
Purée de nous z’ôtres

Comme dirait l’Amirauté. Je n’ai connu cette expression qu’après 1962. D’aiileurs ceux qui nous l’on apporté diasaient aussi "purée d’chott" ce qui prouve bien qu’elle vient d’Al Djaziria.
réponse à . eureka le 15/10/2007 à 16h31 : Je repose ma question de ce matin : Ne peut-on pas être dans la mouis...
Oui, aujourd’hui dans mon village, il y en a qui ne sont pas dans la misère, loin de là, mais qui sont dans le désespoir. commme dirait Elpepe P...de C.. cette chasse !
Un jeune de 17 ans tué accidentellement par un de ses copains. Tous deux, connus de tous. Nous sommes tous très triste.
réponse à . cotentine le 15/10/2007 à 16h42 : évidemment que si ! la misère n’est pas drôle san...
C’est ben c’qui m’semblait, mais pas c’que nous débite le GodMan en étayant par la soupe populaire des pôvres démunis
Il m’en a fait des misères... j’étais dans le pastis

Je traduis donc maintenant besoin = par besoin de n’importe quoi qu’on ne peut avoir avec le pèze qu’on a en pagaille, et la misère par tous ennuis, épreuves ou tuiles en tous genres qui, eux peuvent être réglés avec le blé dont on ne sait quoi faire tellement qu’il déborde de nos fouilles !

Faut pas qu’il y a qu’les pôv’s qui payent, s’pas ?

Ca va mieux, dis donc !
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 16h57 : Oui, aujourd’hui dans mon village, il y en a qui ne sont pas dans la mis&e...
Quel horreur, quel malheur, j’en suis toute triste moi aussi
Bon, les gosses : Pépé part remettre en ligne l’ordinateur d’un aminche, ce soir. Vous laissez les fusils de chasse chez l’armurier, pas que les conneries, fatalement, arrivent, et avec elles leur lot de tristesse.
Et au lit, en joie, les mains sur la queue de détente les couvertures. On peut tirer des coups sans qu’il y ait de morts, putaing cong !
réponse à . file_au_logis le 15/10/2007 à 07h23 : Avisssss, avisssss, à la peau, pull à sillon: Memphis passera sur ...
Merci à tous et toutes pour votre gentillesse et vos encouragements. Rendez-vous dans environ un mois, mais en attendant vous pouvez toujours aller voir les 834 dessins de ma bestiole sur mon blog!Bisouxxxxxxxxxxxxxxxx
réponse à . memphis le 15/10/2007 à 17h45 : Merci à tous et toutes pour votre gentillesse et vos encouragements. Rend...
Dans un mois on va avoir une memphis toute relookée avec des gambettes toutes neuves, prête à danser le rockenrolle !! Une piste de danse est d’ailleurs prévue très prochainement dans le phare, et c’est pas les cavaliers qui manqueront !
Nous aurons not’ danseuse...

Bon courage et à très vite !
Bon courage Memphis. Nous t’espérons déjà.

@Claudine
Quel chagrin ! quelle connerie, tu vois, moi, je mets toutes les lettres pour toi. C’est désespérant qu’on n’apprenne rien de l’expérience des autres. Chaque village a son lot. En temps de paix, on devrait faire un monument aux morts à la chasse. Ca leur refroidirait le cépon. Je suis horrifiée et désolée.
réponse à . Elpepe le 15/10/2007 à 15h54 : On avait dit : plus de recettes de cuisine sur Expressio. C’est paine...
c’est qui ce "on". Il a bon dos. Tu dis ça par pure jalousie parce que tu as pas le droit d’y toucher. Faudra que tu nous le (ou la) présentes un de ces quatre. 
réponse à . momolala le 15/10/2007 à 18h07 : Bon courage Memphis. Nous t’espérons déjà. @Claudin...
Et ce matin on a quand même entendu des coups de fusil. C’est le second accident de chasse dans le village. L’autre, il y a quelques années était plus vieux mais il a laissé femme et enfant. Dans quelques jours la chasse recommencera et il se partageront le sanglier et se régaleront avec des grives.
réponse à . Jonayla le 15/10/2007 à 14h29 : Et en flamand, le pain perdu se dit "gewonnen brood", (= pain gagné), ce ...
C’est donc bien la preuve qu’il y a des transfers illicites entre la Wallonie (qui perd son pain) et la Flandre (qui le gagne).
Maintenant, ca s’appelle un transfer de technologie...
Etre dans la mouise, c’est peut-être pas nade, mais presque...
Bonsoir à tous et toutes.
Comme d’habitude à c’t’heure, tout a été dit... donc, bon courage à Memphis, bienvenue au petit nouveau et bonne soirée.
N’oubliez pas d’éteindre avant de vous aller, l’éléctricité coûte cher, n’est-ce pas
Tyto ?
réponse à . memphis le 15/10/2007 à 17h45 : Merci à tous et toutes pour votre gentillesse et vos encouragements. Rend...
Un mois sans toi...
Et toi, tu te dis en parlant de ta demeure:
un toit sans moi...

et toi, tu dis, un mois
c’est long, pour moi,
sans toi,
il est vide, mon toit,

et je reste sans voix,
quand je te vois,
montrer la voie

la montrer du doigt,
et je pense que je dois

être aux abois,
alors qu’au fond des bois,
avec les copains, ... on boit!
réponse à . mident le 15/10/2007 à 19h08 : Bonsoir à tous et toutes. Comme d’habitude à c’t&rsquo...
Ah non, c’est un peu court, jeune dame!
On pourrait dire, ô Dieu, bien des choses qui damnent!
...
Allez, reviens-nous, invente...
Bienvenue à Morrigane (la Fée bretonne?)

et à Tsinta (il - ou elle? - me fait penser au Pastis et/ou à l’absinthe)
réponse à . file_au_logis le 15/10/2007 à 19h14 : Ah non, c’est un peu court, jeune dame! On pourrait dire, ô Dieu, bi...
Merci Filou de ce moment partagé de la convention Bruxelles d’automne. A demain de vous lire avec plaisir. Bonne soirée et douce nuit à tous !
réponse à . file_au_logis le 15/10/2007 à 19h18 : Bienvenue à Morrigane (la Fée bretonne?) et à Tsinta (il -...
Tsinta a signé Erika. Donc, on peut supposer que c’est une femme. Et pas une calamité comme le bateau du même nom. 
réponse à . mident le 15/10/2007 à 19h08 : Bonsoir à tous et toutes. Comme d’habitude à c’t&rsquo...
... l’éléctricité coûte cher, n’est-ce pas...
J’envisage d’acheter un vélo et de pédaler dans la semoule pour produire ainsi mon électricité. 
réponse à . file_au_logis le 15/10/2007 à 19h13 : Un mois sans toi... Et toi, tu te dis en parlant de ta demeure: un toit sans moi...
Fait pas un peu frisquet, dans les bois, pour boire ? Non ?
Et c’est en buvant soi même qu’on console les futures opérées ?
En plus, ça donne de jolis mollets.
Je suis d’accord avec les deux expressionautes qui ont voulu séparer les trois expressions du jour, réunies un peu hativement, car il y a des connotations différentes :
- panade a deux sens selon la région : bouillies diverses au pain, mais aussi pétrin ou bac où on le pétrit - c’est donc plus collant que la mouise
- purée s’emploie en argot pour purin - c’est donc plus désagréable que la mouise.
Au fond il vaut mieux rester dans la mouise, car il y a pire juste à côté.
et comme tu as deux jambes, ca fait d’oeufs mollets.  
réponse à . mident le 15/10/2007 à 19h49 : Fait pas un peu frisquet, dans les bois, pour boire ? Non ? Et c&rsqu...
C’est pas pour la consoler, c’est pour m’aider à supporter le choc opératoire!
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 19h45 : Tsinta a signé Erika. Donc, on peut supposer que c’est une femme. ...
TSIN TA GA DA TSOIN TSOIN...

et SANS Lady Theur de par Toches, palsanbleu!
Ils le sont déjà. Ce n’est pas d’aujourd’hui que je fais de la marche et du vélo.
sur Expressio pas de copains perdus
Merci Ô grand chef Oeil-de-bouillon-gras ! (c) Gottlib
Mais la prochaine fois, tu peux te fendre d’un coup de téléphone (pas sur la tête), hein, lors de notre convention expressio.unefois.be ?
réponse à . memphis le 15/10/2007 à 17h45 : Merci à tous et toutes pour votre gentillesse et vos encouragements. Rend...
On est tous avec toi, ma cocotte ! Bises, tout se passera bien, et tu pourras venir nous rejoindre en courant la prochaine fois !
C’est notre Amiral qui est dans les panades lorsqu’il va à Pâturages !
Et moi, j’y serai derechef dans 7 semaines, lorsque notre fille nous aura fait un autre petiot !

Amitiés à Mateo et gros becs à son Elpapy (ou l’inverse !)

Papylou-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 15/10/2007 à 21h12 : C’est notre Amiral qui est dans les panades lorsqu’il va à P&...
Ca, mon p’tit vieux (heuh, escuse, j’voulais dire mon p’tit père... ah, merde, encore gouré... bref, mon pote en zwanzerie) ça méritera quand même une rencontre à Bruxelles, non ? Ou ailleurs, ch’uis pas difficile... Qu’en penes-tu, fieu ?
Sept semaines, ça nous met (si j’ose dire) dans la dernière semaine de novembre. On pourrait débouchonner quelques bouteilles, non ? A moins que tout le monde ne soit dans la mouise, rapport aux fêtes, ou dans les panades (bienvenue au club, mais apprends lui vite le stoemp, les saucisses et le pain perdu, plutôt que la Blédine), ou alors les purées de pomme de terre... à l’aïl !
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 22h42 : Ca, mon p’tit vieux (heuh, escuse, j’voulais dire mon p’tit p&...
J’ai dû mal calculer (ou toi ?), car la date, ce sera le 5 décembre : pauvre chouke, naître la veille de st Niclolas ! Quel malheur !!

Papyl-Hobbes
Mais pour un faro ou une gueuze ou une Chimay bleue , d’accord !
réponse à . tytoalba le 15/10/2007 à 18h35 : c’est qui ce "on". Il a bon dos. Tu dis ça par pure jalousie parce ...
"On" était l’une de vous, mesdames, qui à juste titre faisait remarquer qu’il y a d’autres sites spécifiques traitant de la cuisine, et que celle d’Expressio concerne plutôt les épices et aromates qu’on met autour de l’expression du jour, histoire de l’accomoder un brin pour qu’elle fleure bon à nos narines délicates.
Mes contribs_34_50_52, bien qu’à dessein dépourvues du moindre smiley, sont donc à prendre avec tout l’humour à froid qui me caractérise, plutôt qu’en ronchonnant... Hmmm ?
Allez, mijote, Tytoalba ! 
réponse à . HoubaHOBBES le 15/10/2007 à 21h12 : C’est notre Amiral qui est dans les panades lorsqu’il va à P&...
Merci, HH ! Je rentre juste de chez mon pote, et son informatique marche comme sur Déroulède. Il était dans la panade, il nage dans le bonheur.
Allez, tiens, moi, je vais de ce pas faire un tour à demain.

RÉCLAME :

Expressio : le site où on a un temps d’avance !
réponse à . Elpepe le 16/10/2007 à 00h00 : "On" était l’une de vous, mesdames, qui à juste titre faisai...
Je te vous signale que c’est sa seigneurerie God qui a commencé en citant : bouillie, panade, confiture et marmelade. Je n’ai fait que suivre la pîste. 
Et puisque God ne m’a pas sanctionnée, LUI, je continuerai à dire ce que je veux. Non mais des fois, c’est qu’il ne faut pas la pousser beaucoup, la pas encore bobonne.
Va, je ne te hais point. Je te lis toujours avec autant de plaisir.  
Ben, non! Je n’en suis pas encore tout à fait sortie de la panade, mais je suis quand même rentrée chez moi . Et tout de suite... Expressio, ma drogue! Si vous voulez suivre mes aventures et mésaventures, vous connaissez l’adresse, n’est ce pas? Sinon, en demandant gentiment...
Je me souhaite un bon retour parmi vous!
Si vous avez le cœur à marée basse, que c’est donc le calme plat et que vous ne pouvez rentrer à l’eau…
Si vous connaissez des temps difficiles au point que même la soupe est saumurée…
Si vous êtes fauchés au point qu’il ne vous reste que deux bougies pour éclairer vos fondrières…
Si à la quatrième question, vous répondez une main devant, une main derrière…
Si vous pleurez le cul par terre…
Eh bien ! vous êtes comme toute l’Europe de l’ouest (ou presque) : joliment assis dans la panade et dans la mouise la plus totale !
:&rsquo)
Bonjour, Mickey Mouise! :&rsquo)
réponse à . DiwanC le 02/12/2010 à 00h36 : Si vous avez le cœur à marée basse, que c’est donc le ...
C’est ça ! Avec la neige, je suis dans la mouise ! mais pour l’instant, j’ai toujours du jus pour me chauffer et m’éclairer !
réponse à . <inconnu> le 15/10/2007 à 19h50 : Je suis d’accord avec les deux expressionautes qui ont voulu sépare...
D’ailleurs, ça se dit aussi "être dans le pétrin" ou "être dans le purin". Reste à trouver le rapport entre le pain et la m...
réponse à . DiwanC le 02/12/2010 à 00h36 : Si vous avez le cœur à marée basse, que c’est donc le ...
joliment assis dans la panade et dans la mouise la plus totale !
mais Fauchon, ou Hermes vont être pris d’assaut pour Noël . Les délais de livraison de Ferrari ou Rolls s’allongent. Les ventes aux enchères d’œuvres d’art battent tous les records. Les palaces sont complets, et les croisières de luxe aussi.
Il y a ceux qui sont dans la mouise, mais aussi ceux qui la survolent d’assez haut pour ne pas avoir à se boucher le nez. D’ailleurs, c’est bien connu : l’argent n’a pas d’odeur !
avec la crise, Paris ne s’appelle plus Paname, mais Panade.
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 09h25 : avec la crise, Paris ne s’appelle plus Paname, mais Panade....
Pour les SDF, c’ est rigoureusement exact. Et un bon nombre d’ entre eux travaillent ("petits boulots", soit, mais ils prennent ce qu’ ils trouvent...). Par contre, vu les prix de l’ immobilier, et les ventes qui se font au profit de ceux qui veulent avoir un pied-à-terre dans notre capitale, lequel ne sera utilisé que de temps à autre, il est sûr que la panade n’ est pas le lot de tous. D’ ailleurs si on divise le prix de l’ appartement par le nombre de nuits passées, on se demande si le "George V" ne serait pas, en fin de compte, plus économique ! Et tu as raison de dire qu’ on "fait la queue" devant chez Hermès, enfin que les délais de fabrication des articles faits sur commande s’ allongent.
P.S. Tu as oublié Hédiard dans ta liste, et Pétrossian. Eux aussi vont être prix d’ assaut pour les fêtes. Ainsi que Ladurée et Berthillon....
réponse à . mitzi50 le 02/12/2010 à 09h55 : Pour les SDF, c’ est rigoureusement exact. Et un bon nombre d’ entre...
on se demande si le "George V" ne serait pas, en fin de compte, plus économique
c’est ce que pensent la plupart des SDF, qui renoncent à acheter dans la capitale. D’ailleurs le Georges V n’est pas si cher ! Certes, le tarif des suites n’est pas indiqué sur leur site, mais il y a des chambres entre 895€ et 2595€ (pour deux, mais à ce prix là, l’hôtel ne fournit même pas la seconde personne). cette page
Bon, finalement : faire la queue chez Petrossian ou aux Restos du Coeur, c’est toujours faire la queue !
quand il neige, les SDF sont dans la purée en flocons. 
Les recettes des voisins du dessus sont nombreuses ; en voici une, inratable actuellement ! A réaliser avant que le pain d’une éventuelle panade ne soit trop dur…
c’est donc le 15 octobre 2007, que cette expression avait ainsi suscité ce vaste débat sur la recette du pain perdu, divisant le monde scientifique entre ceux qui sucrent avant et ceux qui sucrent après. Le Grenelle du Pain Perdu en sera l’aboutissement quelques mois après.

Personnellement j’ajoute une petite noix de crème, et les crèmoseptiques ne me feront jamais taire !  
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 10h22 : on se demande si le "George V" ne serait pas, en fin de compte, plus éco...
Bon, finalement : faire la queue chez Petrossian ou aux Restos du Coeur, c’est toujours faire la queue !
Effectivement ! Ces files d’attente sont insupportables ! C’est la raison pour laquelle j’ai renoncé à me fournir… chez Petrossian...
réponse à . eureka le 15/10/2007 à 01h57 : Eh God si t’as trouvé ça tout seul, t’es vachement dr&...
Être dans une béchamelle infernale. Dixit les «Les Tontons flingueurs»
Autre version: une méchante béchamelle.
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 10h22 : on se demande si le "George V" ne serait pas, en fin de compte, plus éco...
l’hôtel ne fournit même pas la seconde personne
Même pas, ce qu’en langage hôtelier on appelle un oreiller?
réponse à . DiwanC le 02/12/2010 à 10h44 : Bon, finalement : faire la queue chez Petrossian ou aux Restos du Coeur, c...
Mieux vaut faire la queue et prendre la file, que prendre la queue et faire la file… 
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 10h39 : c’est donc le 15 octobre 2007, que cette expression avait ainsi suscit&eac...
Personnellement j’ajoute une petite noix de crème
Tu fais comment pour en faire une noix?  :&rsquo)
Tu n’habites pas "en Gruyère", tu sais , là où la crème est tellement épaisse que l’on peut y sculpter ce que l’on veut, même des noix 
Jesus , fils du même peuple que celui de Moise est né dans la mouise , près du tas de purin (98), et ses parents ont gagné l’Egypte (une main devant , une main derrière ) pour y retrouver la recette d’un pain permettant de faire mouillettes et pain perdu .
Celui qu’avait ramené l’ancêtre n’avait pu lever pour lui permettre de marcher à travers les flots .
(marcher sur l’eau c’est pour Jésus ; Moise , autre prophète n’a fait que traverser la mer rouge sans se mouiller ce qui n’est pas évident même à marée basse )
Faute de moïse Marie et Joseph ont couché le petit dans le pétrin .... beau début dans la vie !
Pour la purée , c’est pas au programme des évangiles .
réponse à . cornelius le 02/12/2010 à 12h52 : Jesus , fils du même peuple que celui de Moise est né dans la moui...
et être dans la moïse, ça donne quoi ? 
«Mutiny on the Bounty»
réponse à . DiwanC le 02/12/2010 à 10h37 : Les recettes des voisins du dessus sont nombreuses ; en voici une, inratabl...
Ton image m’est interdite d’accès.  Sûrement punie par manque d’assiduité !
et avec du kif, cela donne du haschich parmentier ?
réponse à . cornelius le 02/12/2010 à 12h52 : Jesus , fils du même peuple que celui de Moise est né dans la moui...
Et si c’est de la purée de pois, elle au programme des zaviateurs ! 
Tiens, une idée comme ça: c’est peut-être parce qu’il était dans la purée que le fondateur de Moulinex® à inventé le presse-purée ???
réponse à . cornelius le 02/12/2010 à 12h52 : Jesus , fils du même peuple que celui de Moise est né dans la moui...
Jésus est né dans la mouise

Raté !
Il était fils de charpentier, une des corporations les plus riches et les plus cultivées.
réponse à . eureka le 15/10/2007 à 01h57 : Eh God si t’as trouvé ça tout seul, t’es vachement dr&...
Au bout de 3 ans d’intenses recherches, je n’ai toujours pas retrouvé qui l’avait surnommé Billet de Mille.

Il me semble que c’est Alexandre Breffort, l’auteur d’Irma la douce.
réponse à . cornelius le 02/12/2010 à 12h52 : Jesus , fils du même peuple que celui de Moise est né dans la moui...
Faute de moïse Marie et Joseph ont couché le petit dans le pétrin

Voila ce que c’est !
C’est Joseph qui avait dit : bon, c’est que pour un recensement, rien ne presse.
Total, même le "George V" était complet.
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 10h22 : on se demande si le "George V" ne serait pas, en fin de compte, plus éco...
Oui. Mais entre une boite de cassoulet bas de gamme et une boite de caviar de la même contenance, le prix est quelque peu différent ! Je doute, du reste, qu’ ils aient du caviar en stock aux restos du coeur....
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 10h39 : c’est donc le 15 octobre 2007, que cette expression avait ainsi suscit&eac...
En ce qui me consterne, suivant la recette du Dr Parkinson, j’ajoute des fraises avant de sucrer.
réponse à . <inconnu> le 02/12/2010 à 14h53 : Et si c’est de la purée de pois, elle au programme des zaviateurs&n...
Le presse-purée a été inventé par le fondateur de Moulinex (je ne me souviens plus de son nom), sous le nom de "moulin-légumes", en premier lieu pour aider sa femme. Mais maintenant on revient de plus en plus au bon vieux pilon muni d’ une plaque perforée....du moins pour faire la purée. Pour la soupe, ça ne fonctionne pas. Mais nous avons des mixers-plongeurs !
réponse à . mitzi50 le 02/12/2010 à 15h54 : Le presse-purée a été inventé par le fondateur de Mo...
c’était Jean Mantelet. J’ai travaillé dans une banque qui ne se vantait pas trop d’avoir refusé de le financer en affirmant que l’idée n’avait aucun avenir ! (même refus pour Matra !) Il est vrai que finalement Moulinex a déposé son bilan ... 70 ans après.
réponse à . chirstian le 02/12/2010 à 16h21 : c’était Jean Mantelet. J’ai travaillé dans une banque ...
On a tous le droit à l’erreur.
En ce moment, toutes les concurrentes rigolent de la banque qui fournit des abonnements au téléphone mobile. Va savoir.

Le slogan de Moulinex était "Moulinex libère la femme" ce qui faisait classe dans les années soixante mais avait le don d’énerver les syndicats, connaissant les conditions de travail et les salaires des ouvrières de Moulinex.
réponse à . mitzi50 le 02/12/2010 à 15h49 : Oui. Mais entre une boite de cassoulet bas de gamme et une boite de caviar de la...
"Misèreu misèreu misèreu ...

Ce s’ra toujours les mêmes salauds
Qui nous bouff’ront l’caviar su’ l’ dos"

Chantait le fondateur des Restos du coeur.
Pierre Bénichou a toujours nié être l’auteur de ces paroles.
réponse à . momolala le 02/12/2010 à 14h35 : Ton image m’est interdite d’accès.  Sûrement punie...
Alors je te décris l’image... parce que c’est toi ! 
Il s’agit de deux jolis oeufs de poule, à la coquille toute blonde, délicatement posés sur un tapis de neige étoilée de soleil. D’où "recette inratable en ce moment" : des oeufs à la neige !
Bon... y’a pas de quoi passer Noël là-dessus !
Plus de 3 ans déjà et je suis toujours dans la panade avec ce damné genou qui me fait beaucoup plus souffrir qu’avant la prothèse. Seule consolation, je n’en suis plus à 835 notes, mais à presque 1500. Et pour cet anniversaire Memphis renouera avec les expressions françaises. A son niveau : elle n’est qu’une petite chienne...
réponse à . DiwanC le 02/12/2010 à 17h25 : Alors je te décris l’image... parce que c’est toi ! ...
P’t’être pas Noël, mais le réveillon, t’en dis quoi ? 
oui mais Marie a accouché dans l’étable  ; le pt’it bout dans la paille .... c’est pas vraiment aussi douillet qu’un lit bien mortaisé par le charpentier avec une couette en plumes d’ailes d’ange .
Gabriel avait pourtant laissé- sans le faire exprès - à Marie de quoi fabriquer un nid d’ange et le reste au moment où il a dû se cacher dans le placard .
Certains disent que Gabriel et l’Esprit Saint c’est kif-kif .... ceci explique pourquoi lors de son retour il n’avait plus que la taille d’un pigeon
réponse à . memphis le 02/12/2010 à 19h39 : Plus de 3 ans déjà et je suis toujours dans la panade avec ce damn...
ben voilà qui ne me remonte pas le moral , le chirurgien parle prothèse de genou et moi je vais à reculons ... au point d’être souvent " le cul par terre"
est ce qu’on est vraiment "dans la panade" après  ?
Misère !
dansla moïse je ne sais pas mais dans le moïse cette pagepeut vous donner une idée de la chose
réponse à . momolala le 02/12/2010 à 14h35 : Ton image m’est interdite d’accès.  Sûrement punie...
J’ai réussi à voir l’image des oeufs à la neige. Il suffisait de retaper l’adresse et ensuite dans la zone de recherche de taper oeufs. cette page.
J’espère que cette fois tu les verras. 
réponse à . SyntaxTerror le 02/12/2010 à 17h08 : "Misèreu misèreu misèreu ... Ce s’ra toujours les m&...
On peut toujours prétendre que le caviar n’ est que du poisson pas né.
réponse à . cornelius le 02/12/2010 à 19h57 : ben voilà qui ne me remonte pas le moral , le chirurgien parle proth&eg...
La panade , non ! les petits pois, si. Ceux qu’on sort en sachet du congélo pour "glacer " le genou douloureux. "On a toujours besoin de petits pois chez soi". Pour moi c’est toujours une nécessité absolue. Mais demande autour de toi, il y a des opérations réussies. Il paraît...

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Etre dans la mouise / la panade / la purée » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?