Tirer au flanc / au cul - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tirer au flanc / au cul

Éviter le travail, les corvées

Origine

Ceux qui s'amuseraient à utiliser un flan comme munition d'un lance-pierres ou d'un canon auraient certainement de graves déconvenues ou bien pourraient en rester comme deux ronds de flan devant le résultat obtenu. Et pourtant, dans certaines lectures, l'orthographe de l'expression pourrait laisser croire que c'est bien de cela qu'il s'agit[1].

Cette expression nous viendrait du milieu militaire à la fin du XIXe siècle.
Dans une armée en ordre de bataille, il y a l'avant de la troupe, le front, là où ça chauffe, où il est possible de faire preuve d'héroïsme et/ou de mourir très rapidement, et les flancs (dénomination utilisée dans ce contexte depuis le XVIe siècle), lieux généralement plus calmes où il vaut mieux se trouver si on n'a trop l'intention de mourir bêtement pour une cause qui nous dépasse (sauf, bien entendu, quand un ennemi belliqueux décide d'attaquer aussi par les flancs, l'imbécile).
Celui qui se trouvait au front et qui, pris d'un besoin pressant (de se mettre à l'abri, pas d'autre chose), se déportait vers le flanc était quelqu'un qui cherchait à échapper aux principaux risques et qui était plutôt mal vu par ses petits camarades.

Par extension, celui qui se faufile en douce vers le côté pour éviter quelque chose de déplaisant, le paresseux qui veut en faire le moins possible, qui cherche à échapper aux corvées, est devenu le tire-au-flanc, sens qui s'est ensuite répandu très largement hors du monde militaire.

Et si, tirer au flanc, c'est essayer d'échapper à la corvée en s'échappant sur un côté, tirer au cul autre version plus vulgaire, c'est aussi se dérober, mais vers l'arrière cette fois.

Maintenant, j'en imagine bien certains qui se disent « j'ai bien compris pourquoi on parle ici du flanc ou du cul, mais pourquoi 'tirer' » ?
Eh bien cela ne vient pas du fait qu'on est à l'origine dans le milieu militaire et que celui-ci se fait un plaisir d'utiliser des armes à feu !
Pensez plutôt au verbe "se tirer" qui veut dire "s'éloigner" ou bien "s'enfuir". Il n'est pas aussi argotique qu'on pourrait le croire, puisque 'tirer' a eu le sens de "aller vers" ou "s'acheminer vers", comme Molière l'utilise dans L'étourdi, par exemple ("Tirons de ce côté") ou comme on le trouvait dans les locutions "tirer de long" ou "tirer de large" qui voulaient dire "s'enfuir".

[1] Cherchez un peu "tirer au flan" sur un moteur de recherche Internet, pour voir...

Exemple

« - Vous pensez qu'il sort le soir ?
- Non pas lui, en tous cas, il n'en a pas la réputation. Disons qu'il a un côté tire-au-flanc et passe beaucoup de temps près du distributeur de boissons. »
Gérard Faure - Les innocents de Roc'h Tredudon

Compléments

Certains dictionnaires anciens proposent une autre explication pour le 'flanc' en faisant un lien avec les animaux qui se couchent sur le flanc pour se reposer. Qui dit repos, dit aussi parfois paresse. Et qui dit paresse, dit usage de moyens pour éviter les choses fatigantes comme les corvées, par exemple.

Cette expression s'est rapidement substantivée en "tire-au-flanc" pour désigner celui qui tire au flanc.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer au flanc / au cul » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Tunisiear khidma tarrèmitravail fessier
Allemagnede Sich vor etwas drückenSe serrer d'un boulot
Angleterreen Keep your head down.Garder la tête en bas (du parapet)
Angleterreen To swing the leadBalancer le plomb
États-Unisen To slack offSe relâcher
États-Unisen To play hookyCéder à la tentation plutôt que faire son travail, glander
Angleterreen To skiveÉviter le travail
Espérantoeo LaborevitiÉviter le travail
Espagnees Escurrir el bultoÉgoutter le volume
Espagnees DespistarseS'égarer (= Tirer au flanc)
Canada (Québec)fr Niaiser
Canada (Québec)fr Se pogner le cul
Italieit Fare lo scansafaticheFaire le fainéant
Pays-Basnl de kantjes er van aflopenprendre des 'raccourcis' (au lieu du droit chemin, plus long)
Pays-Basnl Zich drukkenSe faire tout petit
Pays-Basnl De kantjes ervan aflopenRester sur les contours (ne pas aller au centre de la question)
Pays-Basnl Een lijntrekkerUn tireur de lignes (un paresseux/ quelqu'un qui évite de travailler)
Pays-Basnl Luieren, luiwammesenIntraduisible
Brésilpt Tirar o seu ( o cu ) da reta Tirer le sien ( le cul ) de la droite
Roumaniero A bate lăturileBattre les flancs

Vos commentaires
Déjà chez les Egyptiens on tirait au flanc.
La forme même des pyramides démontre de manière éloquente que déjà les ouvriers avaient tendance à en faire de moins en moins.
le tire-au-flanc c’est celui qui tend à flancher, à "partir sur le côté", effectivement, puis "faiblit" devant les corvées ... en ce moment,je me sens un peu comme ça ! 
le tire-au-cul, comme le précise God, c’est celui qui tire en arrière et freine des quatre fers devant l’ouvrage ... à moins que tous deux n’aient les 2 pieds dans le même sabot !
réponse à . mickeylange le 28/01/2009 à 00h09 : Déjà chez les Egyptiens on tirait au flanc. La forme même de...
Bien observé  !

Ce fut le titre d’un film sorti quand nous étions à peine nés si nous l’étions, sans doute pas un chef d’oeuvre, à découvrir quand même sur cette page.

Tiens, découverte filmographique : ce fut aussi le titre d’un film muet, comique troupier, de Jean Renoir avec Michel Simon de 1928 dont j’ai trouvé la trace par ricochet sur cette page.
réponse à . cotentine le 28/01/2009 à 02h23 : le tire-au-flanc c’est celui qui tend à flancher, à "partir ...
Le procrastinateur serait donc un tire-au-flanc ? 

Souviens-toi de Ronsard s’adressant à Hélène :
"Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain :
Cueilllez dès aujourd’hui les roses de la vie."

(pour mémoire cette page)
réponse à . mickeylange le 28/01/2009 à 00h09 : Déjà chez les Egyptiens on tirait au flanc. La forme même de...
pas du tout, pas du tout. Les pyramides étaient, à l’origine, parfaitement parallélépipédiques et elles étaient environ 4 fois plus hautes, avec l’objectif d’atteindre la Lune (nous y avions construit les mêmes, pour opérer une jonction à mi-parcours).
Malheureusement la base n’étant pas assez solides, elles se sont affaissées : l’ouvrier égyptien ne tire pas son cul, mais la pyramide sa fesse.
(et chez nous ce fût pire : désagrégation totale : le mortier était de mauvaise qualité).
Bref, la liaison Terre-Lune reste à réaliser.Mais il parait qu’Obama y pense pour relancer l’économie mondiale. 
on tire tous à Danette, Danette, Danette ...
ce matin grosse envie de tirer au flanc...
arrivé tard,très tard hier,j’ai pu constater que malgré l’habituelle diarrhée verbale,il n’y avait pas de querelles intestines,et comme toujours la lecture des commentaires m’a permis un bon moment de détente rigolarde.
quant à l’hymne ,et bien que je préfère les hymens,il est des plus séduisants;merci aux auteurs,la francophonie va enfin retrouver la place qu’elle n’aurait jamais dû perdre dans le concert internacional.
mais aujourd’hui ,God nous emmène sur une expression d’origine militaire,et sur la musique de la Marseillaise,me voila qui fredonne "Tirons au flanc de la Patri-i-eu",avec mon étend-dard sans gland . autre hymne,gloire á la paresse.
un ennemi bellliqueux decide d’attaquer par les flancs,l’imbécile
d’abord ,l’ennemi par définition est idiot car il croit dur comme fer que l’ennemi c’est nous,alors que tout le monde sait que c’est lui.
de plus la belle queue n’est pas son privilège.
et enfin,ne pas se plaindre de ceux qui ne tirent qu’au cul ,comme mon épicière qui l’autre jour confiait à une cliente "mon mari me fait cocue",ce à quoi son interlocutrice lui rétorqua " oh,ben,vous plaignez pas,à moi,mon mari y m’fait partout"
bonne journée à tous,je vous lirais ce soir ,vu que c’est pas encore aujourd’hui que je vais "tocarme los cojones" (me toucher les roustons),qui serait une expression espagnole bien proche de celle d’aujourd’hui (en moins guerrière)
Mwouais...Mes élèves tirailleurs au flanc sont aussi vaillants qu’un flan aux oeufs; à moi de leur flanquer un coup de pied au cul....(si je pouvais!!!parfois..., mais bon, il n’est que moral, ce coup de pied...pas touche aux petits cerveaux qui flanchent...)
Le skieur fait du tire-fesses. Pendant que mon banquier, ce pickpocket, fait du vol à la tire. Il a déconné à tire-larigot avant la crise, maintenant il casse sa tirelire, et moi il me reste que mon tire-jus pour pleurer.
Comme dit LPP: Les mouettes partent à tire-d’ailes, mais quand elles ont pied, il est temps de virer !
Ce qui peut laisser supposer une origine maritime...
réponse à . momolala le 28/01/2009 à 07h42 : Bien observé  ! Ce fut le titre d’un film sorti quand no...
j’ai trouvé la trace par ricochet
Ah ben tiens : tu prends un galet bien plat, et tu le lances en rotation rapide parallèlement à la surface de l’onde calme. La gravité (de l’instant) aidant, il s’en rapproche, la frôle, rebondit. Et recommence, mais de manière de plus en plus mollassonne et de moins en moins convaincante.
Toi, pendant que tu comptes les rebonds à la recherche de ton record à battre, le galet, lui, se dit qu’il ne t’avait rien demandé, qu’il lézardait peinard sur la grève, et que tu lui donnes le tournis doublé façon autos-tamponneuses. Alors, il en fait de moins en moins, et quand tu crois qu’il va encore faire un saut (pour battre ton record), hop ! Il en profite pour aller se planquer au fond.
Y a pas plus tire-au-flanc qu’un galet qui ricoche, moi je dis !
réponse à . mickeylange le 28/01/2009 à 10h06 : Le skieur fait du tire-fesses. Pendant que mon banquier, ce pickpocket, fait du ...
Ah, là, Mickey, tu tires au flanc, hein ! Et tu crois que c’est avec une aussi piètre démonstration que tu vas avoir la trirème du jour ? Non, là, moi, je tire à démâter !
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 10h09 : j’ai trouvé la trace par ricochetAh ben tiens : tu prends un g...
tu prends un galet bien plat
Qui t’a autorisé à prendre un galet sur ma plage, hein ?
Tu te tires ailleurs, c’est mes galets !
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 10h17 : Ah, là, Mickey, tu tires au flanc, hein ! Et tu crois que c’es...
Le tire au cul, n’est donc pas qu’un sodomite ?
réponse à . God le 28/01/2009 à 10h27 : tu prends un galet bien platQui t’a autorisé à prendre un ga...
Tu veux me faire plonger, God ? Avé la vase, Line ?
réponse à . God le 28/01/2009 à 10h27 : tu prends un galet bien platQui t’a autorisé à prendre un ga...
Tu te tires ailleurs, c’est mes galets !
Une injonction de ce tonneau, ça fleure bon la Marine, moi je dis !
réponse à . momolala le 28/01/2009 à 07h42 : Bien observé  ! Ce fut le titre d’un film sorti quand no...
j’ai trouvé la trace par ricochet

Ne serait-ce pas plutôt cette page qu’il faudrait consulter. 
réponse à . God le 28/01/2009 à 10h27 : tu prends un galet bien platQui t’a autorisé à prendre un ga...
Tu te tires ailleurs, c’est mes galets !

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi on dit c’est? J’ai toujours trouvé la formulation bizarre.
réponse à . tytoalba le 28/01/2009 à 11h19 : Tu te tires ailleurs, c’est mes galets ! Quelqu’un pourrait-il ...
Cela est mes galets contracté car très désagréable à l’oreille? Ou alors plutôt erreur et devrait-on dire "Ce sont mes galets"? 
réponse à . tytoalba le 28/01/2009 à 11h19 : Tu te tires ailleurs, c’est mes galets ! Quelqu’un pourrait-il ...
Parce que c’est un tirailleur sénégalais qui ne parle pas bien français, tout simplement.
Et puis "tu te tires ailleurs, ce sont mes galets", ça le fait un peu moins, non ?
réponse à . God le 28/01/2009 à 11h37 : Parce que c’est un tirailleur sénégalais qui ne parle pas bi...
Ah, les filles... Faudra prévoir AUSSI un didacticiel de formation musicale de l’oreille aux mots, dans l’éditeur de partoche...
J’attends !
Ça peut être un marin de God, aussi, moussaillon !
Bon, soyons sérieux : deux fois par mois, si vous remarquez bien, juste avant et juste après la Nouvelle Lune, Chirstian tire au flanc (gauche, puis droit). Et après avoir tiré au flanc (droit), il se met sous les feux de la rampe, jusqu’à tirer au flanc (gauche). Tu me suis ?
Bon, je continue. Pendant la Nouvelle Lune, comme tu ne le vois pas, tu crois qu’il est parti se bronzer au soleil en tirant au flanc (de l’autre côté). Grave erreur ! En fait, il te guette, tapi dans l’ombre, tel un jaguar s’apprêtant à bondir sur un phacochère*, car, entre deux de tes mots, il ne choisit jamais le moindre. Et toi, pauvre explorateur de la langue, tu essaies d’avancer dans la jungle de la langue d’Expressio et de Jean-Baptiste Poquelin réunis, avec ton petit bagage : c’est une moindre malle. Et lui te laisse venir t’asseoir sous son arbre, pour prendre un peu de repos dans la moiteur, Sylvestre, en se pourléchant les babines sélénites en forme de trompe évasée, tout en salivant, le Terrible !
En fait, c’est un cancre, las de la langue convenue, Chirstian. Un franc-tireur au flanc, façon sniper, si tu vois ce dont au sujet duquel je te cause, là...

* ce qui représente un sacré bond, par dessus l’Atlantique sud !
réponse à . horizondelle le 28/01/2009 à 11h36 : Cela est mes galets contracté car très désagréable &...
Les deux formes sont admises (et correctes), je cite : "Comme il règne une grande diversité d’usage relativement à l’emploi régulier de c’est et de ce sont, et que les meilleurs auteurs ont employé c’est pour annoncer un substantif au pluriel ou un pronom de la troisième personne au pluriel, on tolérera dans tous les cas l’emploi de c’est au lieu de ce sont." (Arrêté du 26 février 1901 relatif à la simplification de l’enseignement de la syntaxe française)

C’est vrai que parfois "ce sont" sonne mieux (et est en tout cas plus littéraire), mais on dit très naturellement "c’est nous qui écrivons", "c’est eux qui lisent", sans jamais y voir une faute, alors que notre oreille est plus sensible à "c’est" + un substantif au pluriel.

De toute façon, la sainte grammaire s’efface devant l’humour de notre God, et son "Tire ailleurs, c’est mes galets" ne déclenchera donc pas la guerre des puristes . C’est et ce sont,donc, c’est négal.
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 11h50 : Ça peut être un marin de God, aussi, moussaillon ! Bon, soyons...
Je suis étonné . En effet la morphologie des sélénites femelles, explique très clairement l’expression tirer au flanc, puisque God leur a situé la salle de jeu sur le coté (gauche ou droit ? ça dépend de leurs idées politiques) Il reste néanmoins vrai, qu’une sélénite qui tire au cul, n’est, pas comme ici, qu’une procrastinateuse*.

*qui a mal à la tête en sélénite
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 10h09 : j’ai trouvé la trace par ricochetAh ben tiens : tu prends un g...
Le galet rien n’en ramerait pas une ?
Et après, on s’étonne des torpilleurs syndicaux….

Pierre* l’a dit : "Si l’homme ne mène pas sa propre barque à sa convenance et à celle de son dieu, alors celle-ci le mènera aux portes des enfers… "
Moralité : Les ricochets de l’esprit sont parfois les hoquets de l’Histoire.

*Pierre 1er à la cantine = voisin de table idéal. 
réponse à . syanne le 28/01/2009 à 12h30 : Les deux formes sont admises (et correctes), je cite : "Comme il règ...
Donc, ce n’est gale, hé ! Mais ne troublons pas notre Godemichou adoré, qu’il nous fourbit les bits de Sénèque, allez, plus souvent qu’à son tour...
Pour ceux et "sel" qui veulent casser leur monotonie car trop marre de tout rien ne va plus droit les z’autres y font que lasser quitter la france pourquoi pas... : cette page
Bon, là, les gosses, on arrête d’asséner gale : l’expression du jour est "tirer au flanc / au cul".

RÉSUMÉ (provisoire) DE L’ÉPISODE DU JOUR :

On vous mène en drakkar !


Et tout ça, c’est la faute à God, qui nous distrait avec sa grosse ficelle, nous qui ne tirons jamais au flanc, habituellement, avec l’expression du jour...
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 10h09 : j’ai trouvé la trace par ricochetAh ben tiens : tu prends un g...
Tu peux pas faire des ricochets avec tous les galets, la preuve !

Emile
Merci pour les explications sur "c’est ou ce sont". On dit donc comme on veut. Et on l’écrit aussi. Non , peut-être. 
réponse à . mickeylange le 28/01/2009 à 13h09 : Tu peux pas faire des ricochets avec tous les galets, la preuve ! Emile...
C’est une galéjade ? Ton hochet du jour ?
Eric
Tirer au flan n’est qu’une déformation de tirer des bords. Pourquoi ?
Tirer des bords c’est présenter le flan tribord puis le flan babord de la coque au vent. C’est louvoyer, c’est passer beaucoup de temps pour pas beaucoup de route. Et c’est ça, qui par déformation a donné l’expression terrienne, pour désigner quelqu’un qui brasse beaucoup d’air sans faire avancer le schmilililiblick.
Donc CETTE EXPRESSION VIENT DE LA MARINE !
Éviter le travail, les corvées

Faut-il "éviter" le sale boulot ?
Que veut dire "éviter" ? Le dictionnaire dit "se dérober… " Je propose donc que les nanas d’Expressio (les expressionénettes) montrent l’exemple en tombant la robe, la jupe… Du reste, il faut rentabiliser le Salon Rose et ses coûteuses peintures murales… ses sofas dignes des plus grands Vizirs… Et puis, je suis certain que l’Ami Elpp est le roi du cocktail en sus de rondelles de citron finement coupées !?

D’ailleurs et pour une fois, l’expression tiendrait cher à la marine et à ses servants dans la mesure où prendre le large équivaudrait à "mettre les voiles", "se barrer en douce" etc.
Un exemple que je ne critique pas du tout bien au contraire : voyez le chanteur Antoine, il a tiré au flanc direction les p’tites îles paradisiaques de Micronésie et s’en revient de temps à autre vendre un album d’images, un recueil d’impressions de voyages ou mieux, faire l’homme-sandwich pour des lunettes incomparables…
Y’a pas que la taule/l’Atoll qui compte dans la vie, y’a aussi la liberté de vivre comme on l’entend ! Ce qui dérange parfois souvent les moins bien lotis. Allez les filles, mettez-vous en Bikini, nous suivrons le mouvement… de près ! 
réponse à . mickeylange le 28/01/2009 à 13h09 : Tu peux pas faire des ricochets avec tous les galets, la preuve ! Emile...
Sa devise : "Ma racine est au fond des bois" tient mieux la route que celle d’un tapineur : "Ma lapine est au fond des bois…"

Le coeur et le cul à l’ouvrage en somme... et en Picardie ! 
réponse à . <inconnu> le 28/01/2009 à 13h21 : Éviter le travail, les corvées Faut-il "éviter" le sale bou...
il faut rentabiliser le Salon Rose et ses coûteuses peintures murales
Et moi qui pensait que Houbba ne coloriait que pour son plaisir (et le nôtre).
Le plaisir se ferait donc payer. Voilà où vont les sous de notre abonnement à Expressio. Quoi, comment, caisse? Ce site est gratuit ? 
réponse à . mickeylange le 28/01/2009 à 13h19 : Tirer au flan n’est qu’une déformation de tirer des bords. Po...
Ah ben tu vois, quand tu ne tires pas au renard, comme un vieux cheval de retour ! Bon, à toi, la trirème du jour.
Il est également à noter : "un rire calfat", autre preuve de l’origine marine de l’expression du jour.

Ana, flirt curé (écran au flirt, à rut, flan ciré, Râ encula frit, anar frite-cul, le Farr*, ça nuit).

* va voir cette page. Vincent Riou
réponse à . syanne le 28/01/2009 à 12h30 : Les deux formes sont admises (et correctes), je cite : "Comme il règ...
Moi je trouve très "culte":
-c’est les poules qui ont mangé tout le maïs, par exemple.
Enfin, j’ai eu une prof qui nous l’avait présenté ainsi.C’est plus léger que :Ce sont...
réponse à . <inconnu> le 28/01/2009 à 14h39 : Moi je trouve très "culte": -c’est les poules qui ont mangé...
La formule "Light", c’est meilleur pour le régime, qu’y disaient, les industriels de la malbouffe, pour te vendre plus cher un produit de base auquel on a enlevé le meilleur (qui t’est ensuite revendu en complément indispensable à ton équilibre alimentaire, au prix du luxe).
C’est eux qui font les cons ? Ou le sommateur ?
réponse à . momolala le 28/01/2009 à 07h52 : Le procrastinateur serait donc un tire-au-flanc ?  Souviens-toi de Ro...
Le procrastinateur serait donc un tire-au-flanc ?

Justement, non, c’est un hyperactif qui trouve toujours autre chose à faire que la tâche qu’il veut éviter.
réponse à . SyntaxTerror le 28/01/2009 à 15h38 : Le procrastinateur serait donc un tire-au-flanc ? Justement, non, c’...
Aaaahhh... Que voilà une déculpabilisation rondement menée ! Je me sens mieux, moi, tout d’un coup ! Merci, SyntaxTerror !
Jacques là quand ?
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 15h47 : Aaaahhh... Que voilà une déculpabilisation rondement menée&...
Pas de quoi !
C’est 12 kopecks d’Expressio la consultation !
Tirer au flan, c’est enlever la languette de la spécialité laitière.
Je le tiens de François Hollande que tout le PS connait sous le nom de "flanby".
Je parle du PS français, Elio di Rupo serait plutôt "flan bis", rapport à son bronzage génétiquement permanent (ceci est compliment, à ne pas confondre avec une berlusconnerie)
réponse à . SyntaxTerror le 28/01/2009 à 16h15 : Tirer au flan, c’est enlever la languette de la spécialité l...
C’’est Ségo qui lui tirait la languette au François du temps qu’ils chantaient ensemble les vers de Ronsard (en 4) à propos des choses et des roses de la vie.
réponse à . SyntaxTerror le 28/01/2009 à 15h38 : Le procrastinateur serait donc un tire-au-flanc ? Justement, non, c’...
Je te prends comme Avocat !!!
Car tout le monde sait que l’avocat vise la relaxe à Sion.
réponse à . momolala le 28/01/2009 à 16h40 : C’’est Ségo qui lui tirait la languette au François du...
Ah,oui, il lui a demandé :

Will you still need me, will you still feed me, when I’m sixty-four ?

Apparently not !
réponse à . SyntaxTerror le 28/01/2009 à 16h08 : Pas de quoi ! C’est 12 kopecks d’Expressio la consultation ...
Nan nan nan... La monnaie d’Expressio, c’est le zloty.
Qui rime tellement riche avec collé samedi !
réponse à . momolala le 28/01/2009 à 16h40 : C’’est Ségo qui lui tirait la languette au François du...
Et comme on disait, pendant l’alternace précédente : "rose promise, chômedu !"
Selon les créationnistes qui prennent leur pied à la lettre de la Bible, Eve serait une tirée au flanc... Une passive genre étoile de mer quoi, d’où la position privilégiée du missionnaire.
Bon les amionautes, je vous quitte. Haro sur qui dira que les retraités et autres pensionnés tirent au flanc ! Ma soeur ressuscitée et moi ne serons pas en première ligne demain, nous laissons ça aux jeunes, mais nous ne serons pas loin et grande est la force des esprits sincères, n’est-ce pas Yannou ?
Bon, là, God, je voudrais pas cafter, ni refaire un résumé de l’épisode du jour, mais ils ont été particulièrement feignasses, aujourd’hui, hein ? Je suggère que tu verses leurs émoluments sur mon compte, ça leur fera les pinceaux, à ces tire-au-flanc !
réponse à . Elpepe le 28/01/2009 à 22h14 : Bon, là, God, je voudrais pas cafter, ni refaire un résumé ...
Eh je suis là Elpepe, je cherchais l’équivalent en allemand de tirer au flanc. Pas trouvé, désolée. Quand ce tire-au-flanc de Filo sera rentré, il pourra peut-être donner une traduction convenable. En attendant, bonne nuit à tous.
bien d’accord avec elpepe,on a du mal ’a atteindre les 50 commentaires,et de plus il semble que cela devienne de plus en plus endogamique.
malgré tout,le sens de l’humour persiste et signe,la lecture de ce pot-pourri de Desprosge,Bobby Lapointe,Michel Audiard,Rabelais,Jacques Lacan,à la sauce contrepéteuse et aux effluves salvador-daliniennes reste un plaisir quotidien qui permet de sourire aux multiples abrutis par le stress qui tentent de cacher l’horizon et se croient permis de cracher au vent sans même avoir doublé les caps patagons.
bonne nuit les petits
réponse à . <inconnu> le 28/01/2009 à 13h28 : Sa devise : "Ma racine est au fond des bois" tient mieux la route que celle...
Oui, et c’est la pub du conseil général: " Le Bonheur en Somme".
Et bien finalement, une ptite grève, cela ne fait pas de mal ! Cela permet de rattraper le retard de lecture d’Expressio, et ... de tirer (un peu) au flanc !
Bon... voici ouvert le champ 2012, comme cela vous pouvez tirer sur qui – ou sur ce que – vous voulez : à la courte paille, les rois, en douce, à l’anglaise, à quatre épingles, les choses au clerc clair... Vous pouvez même tirer un feu d’artifice car aujourd’hui – Horizondelle l’a inscrit sur son grand livre – on dit :
♫ ♪♫ Bonaniversaire Filo_au_logis♫ ♪ ♫ ♪

Sur ce, je m’en vais étirer mes flancs pour tout le restant de nuit ! 
@ File_au_logis : Pour ton anniversaire, j’espère que tu apprécieras ces quelques anagrammes plus désopilantes les unes que les autres : (Ne me remercie pas, de toutes façons, je les aurais mises, même sans ton anniversaire.) 

– Fuira central (Quoi de plus normal quand on tire au flanc)
– Fractura lien
– Farinerât cul
– Farceur latin
– Articula nerf
– Raréfiant cul

N.B. : L’alignement du texte est bon, c’est du sérieux !  :&rsquo)
[1] Cherchez un peu "tirer au flan" sur un moteur de recherche Internet, pour voir...

– Le moteur de recherche, c’est un moteur à courant alternatif ou continu ?
– Connard, c’est un moteur 2 temps !
Partant du principe qu’il vaut mieux être un lache vivant qu’un héros mort.......voilà une expression que j’aurai bien appliquée si j’avais été un con battant car faire partie des cons vaincus de la patrie, du tricolore, du allons z’enfants ne m’intéresse pas du tout......
Bon anniv’ Philo !!
Il facturera lin pendant que les autres farcirent alu.

Oui, je sais, chez ces gens-là, la notion de temps était assez élastique.
réponse à . BOUBA le 22/02/2012 à 06h48 : Partant du principe qu’il vaut mieux être un lache vivant qu’u...
Winston Churchill disait quelque chose dans le genre : "La guerre, ce sont des gens qui ne se connaissent pas qui s’entretuent pour des gens qui eux, se connaissent très bien."
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 07h00 : Winston Churchill disait quelque chose dans le genre : "La guerre, ce sont ...
La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais mais ne se massacrent pas. – Paul Valéry
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 07h00 : Winston Churchill disait quelque chose dans le genre : "La guerre, ce sont ...
.....Et Tonton Georges nous a gratifié de ces chansons cette page..et..cette page...sans oublier l’incontournable Boris Vian..cette page
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 07h06 : La guerre, un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui ...
Les guerres civiles sont faites au nom d’une idéologie de race ou de caste, mais on se bat pour ses idées, pour soi-même. Ce sont donc les guerres les plus propres. 
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 07h12 : Les guerres civiles sont faites au nom d’une idéologie de race ou d...
Des guerres propres ?.....Vous me la baillez belle !!.....la propreté est à la guerre ce que l’âme est au canon !!!!!!!!!!
réponse à . BOUBA le 22/02/2012 à 07h15 : Des guerres propres ?.....Vous me la baillez belle !!.....la propret&e...
Je veux te faire marcher et tu te mets à courir ! 
Je souhaite mon cher
File au logis
Que pour célébrer ce beau jour il y ait
Foule au logis
Pour qu’on puisse te faire une fête
Folle au logis
Que pas même un seul verre à champagne ne se
Fêle au logis
De façon à les avoir tous et souvent
’Full’ au logis
Enfin, que cette journée soit absolument
triom-Phale au logis.....et aussi au bar du Phare, plus tard, oú on t’attendra tous.
réponse à . <inconnu> le 28/01/2009 à 08h55 : Mwouais...Mes élèves tirailleurs au flanc sont aussi vaillants qu&...
à moi de leur flanquer un coup de pied au cul....(si je pouvais!!!parfois..., mais bon, il n’est que moral, ce coup de pied...pas touche aux petits cerveaux qui flanchent...)
Dis-moi donc, chère Dadou, où mets-tu donc les cerveaux qui flanchent, chez tes petits élèves? 
Tant que je cours vers le flanc ou vers le cul..........
Merci à vous, DiwanC, Mintaka, Joseta et les ami(e)s du Canal 12 pour vos bons voeux qui me vont droit au coeur.
Par contre, pas merci du tout à monsieur Hasard qui a soufflé à God de resortir cette expressio.fr en ce beau jour. Et pas merci à God non plus qui sous-entend que je puisse en être un!
D’accord, j’étais tireur d’élite pendant mon service militaire (il paraît que j’étais un bon coup), mais je n’aime pas le flan, sauf quand je me couche dessus...
réponse à . joseta le 22/02/2012 à 07h21 : Je souhaite mon cher File au logis Que pour célébrer ce beau jour ...
Ouf, tu as reconnu que je ne suis pas un "frêle-au-logis" ...
Bon anniversaire file_au_logis.

Je m’interrogeais aussi sur la concomitance entre ton anniversaire et l’expression du jour. God n’est peut-être pas innocent !

Je reviens en fin d’après-midi.
À l’armée, il y en a qui font para-commandos. Moi, j’étais infirmier, j’ai fait paracétamol.
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 08h32 : À l’armée, il y en a qui font para-commandos. Moi, j’&...
Et moi pour les corvées j’étais para....pide
On parle beaucoup de guerre, ce que je n’aime guère et plutôt que de tirer au flanc, je tirerais à blanc.
Je n’aime pas le culturisme, parce que je n’aime pas les corps ’V’.
réponse à . joseta le 22/02/2012 à 08h45 : On parle beaucoup de guerre, ce que je n’aime guère et plutôt...
Dans les balles à blanc, la poudre, c’est de la poudre à lessiver ?
Il s’endort pour éviter les corvées: il s’en tire ronflant!
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 09h02 : Dans les balles à blanc, la poudre, c’est de la poudre à les...
Peut-être, j’ai entendu un soldat qui disait à l’autre:
- Laisse, Yves....
réponse à . file_au_logis le 22/02/2012 à 07h41 : Merci à vous, DiwanC, Mintaka, Joseta et les ami(e)s du Canal 12 pour vos...
Arrivé un peu tard ce matin je ne savais quoi t’offrir en ce si beau jour d’anniversaire à part bien sûr la tournée chez Marcel car ainsi que tu le dis tu es un tireur des litres. Mais pas seulement bien sûr.
C’est pour cela que j’ai pensé te symboliser en soldat avec une belle ballerine de l’opéra de Vienne pour te faire la fête. Une bonne manière de tirer au flan pour sûr.

Joyeux anniversaire Filo ! !


|
|
|
|.  !
"| .-’!
I | P
I ;__|
I ||’’ filo
I )\=( _ ).log
.I- ;_\-=\ L is
IT ’,_\__7 &s
|I| //’.---..)s&
|I|//_ \\ \ (_
LI|-----|/ \.’ ’-.______
(ID  :’ |) / ’..’-- .;___.-,_
"| Y | .: \ , /_,.--’=--’
| | / | /  ;. ’:.’
|: |_/ |; :  ::_/
|’ / |I |___/
|-| ’’ | )
| | | /
| | |;
__|_|_ __ |/)
( _’---’__) |(
’~~~~~~~’ "(/
réponse à . charmagnac le 22/02/2012 à 08h30 : Bon anniversaire file_au_logis. Je m’interrogeais aussi sur la concomitan...
Je reviens en fin d’après-midi.
Pour faire la colle que God ne va pas manquer de te filer  ? 
réponse à . SagesseFolie le 22/02/2012 à 09h10 : Arrivé un peu tard ce matin je ne savais quoi t’offrir en ce si bea...
Maréchal, général, amiral, caporal, il y a beaucoup de "al", comme dans "à la soupe !".
Je conduisais derrière un camion qui n’avançait pas...ça ne m’a pas étonné quand j’ai lu TIR au cul...
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 09h21 : Maréchal, général, amiral, caporal, il y a beaucoup de "al"...
Allah soupe ? De bon matin  ?  
Parce qu’on lui a dit : "Allah, si tu veux devenir grand, tu dois manger ta soupe".
réponse à . joseta le 22/02/2012 à 08h47 : Je n’aime pas le culturisme, parce que je n’aime pas les corps &rsqu...
Mieux que cela: Tirer un coup...  
Autrement dit: Faites l’amour, pas la guerre
Tirer au cul? Que Dieu m’en préserve, hâtif.
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 09h55 : Parce qu’on lui a dit : "Allah, si tu veux devenir grand, tu dois man...
Ah ? C’est donc pour cela que l’ont dit Allah est grand ?
Parce qu’il avait mangé beaucoup de soupe...
La version marocaine de ’tirer au cul’ est ’tirer au Fès’.
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 06h04 : [1] Cherchez un peu "tirer au flan" sur un moteur de recherche Internet, pour vo...
J’y ai trouvé cette page.
Si c’est tout ce qu’on peut faire avec, je suis content de n’avoir pas eu un Amstrad à l’époque !
réponse à . SyntaxTerror le 22/02/2012 à 10h45 : J’y ai trouvé cette page. Si c’est tout ce qu’on peut f...
J’ai été voir un film sur l’informatique : Website story.
Tirer au cul :

Le tueur clair qui avait fait une cuti rurale, il a cru tuer le truc à luire. Le cruel rit au zéclats.
il, filou sage
le gai filous
file Gaulois
soif glaïeul
gifle os à lui
age fouillis
Bon enivrerai ans, enivrera anis, enraiera vins, raisin vénéra, anniversaire
anagramiversaire Filo 
Mieux vaut tard que jamais : BON ANNIVERSAIRE, FILO !
Flan tireur !
réponse à . <inconnu> le 22/02/2012 à 07h12 : Les guerres civiles sont faites au nom d’une idéologie de race ou d...
C’est ben vrai, tout ça ! D’ailleurs les amères loques parlent souvent de "frappes chirurgicales"
Dans une armée en ordre de bataille, il y a l’avant de la troupe, le front, là où ça chauffe, où il est possible de faire preuve d’héroïsme et/ou de mourir très rapidement, et les flancs
et pour que le soldat placé au front puisse tirer au flanc, on lui a inventé le fusil qui tire à 90°.cette page
Parce qu’il ne faut pas croire : tirer au flan, ce n’est pas un travail repos d’amateur : cela demande beaucoup d’effort. Au point qu’on se rend vite compte qu’il vaut mieux rester discrètement noyé dans la masse. C’est au centre qu’on prend le moins de coups ! *

*"même pas vrai !" signé Bayrou
réponse à . joseta le 22/02/2012 à 08h45 : On parle beaucoup de guerre, ce que je n’aime guère et plutôt...
Chacun son truc.
"Tirer à blanc" c’est être stérile, pour les hommes.
Il est à noter que depuis l’invention du chauffage central, alors que le poêle occupait le centre de la classe, les radiateurs ont été placés sur les flancs. On connait cette appréciation perfide d’un instit’ : Fait des efforts ... pour se rapprocher du radiateur.

Non, je ne cherche pas à tirer à la ligne.
réponse à . SagesseFolie le 22/02/2012 à 09h10 : Arrivé un peu tard ce matin je ne savais quoi t’offrir en ce si bea...
Merci, l’artiss...
Damn’d, il m’a reconnu! Siouplé, rien dire à mon tiers provisionnel...
réponse à . SyntaxTerror le 22/02/2012 à 11h57 : Chacun son truc. "Tirer à blanc" c’est être stérile, p...
"Tirer à blanc" c’est être stérile, pour les hommes.
Tirer à balles, ce n’est pas plus enviable.
Flanc tileul ? Au Canada, on pléfèle re silop d’élabre !
Mélangez la farine, deux pincées de sel, l’huile et l’oeuf.
Ajoutez peu à peu de l’eau de sorte à obtenir une pâte très élastique. 
Pétrissez cette pâte une dizaine de minutes. 
Divisez cette pâte en quatre boules. 
Laissez reposer au sec pendant 30 minutes.
Sur un grand plan de travail, étalez la pâte au rouleau sur une épaisseur aussi fine qu’une feuille de papier.

La règle impose de ne pas la laisser exposée trop longtemps à l’air.
Elle se conserve très facilement dans un emballage hermétique au réfrigérateur 
Il suffit de la sortir 2 heures avant de l’utiliser.

Avec cette pâte Filo, vous ne ferez pas de flan_au_logis même pour un anniversaire, mais vous pourrez faire un gâteau pour y mettre les bougies avant de faire vos prières du soir.
- Ne sois pas tire au flanc sois hardi!

Pour les nostalgiques, cette page
L’expression du jour me semble correspondre à celle que l’on emploie sous le soleil méditerranéen (et peut-être ailleurs)  : « tirer sa flemme ».

Sachant que je cherche souvent (vous me connaissez) à approfondir le sujet (et ce, d’autant plus que le mot flemme est du genre féminin), je me suis aperçu qu’on avait à l’origine le verbe grec (!) phlegein qui signifiait «enflammer ».

Il est alors devenu clair, pour moi, qu’il est difficile d’enflammer sans, au préalable, tirer sa flamme !

Très tôt phlegma désigna une des quatre humeurs de l’organisme, selon la conception de la médecine antique. Notez qu’à l’heure actuelle on désigne par le terme médical phlegmon une inflammation ou un furoncle.

Les trois autres étaient le sang, la bile et la bile noire. Ce phlegma est à l’origine de notre flegme, mot jalousé par tant d’anglais.

Déjà au Vème siècle avant J.C. ce mot désignait l’humeur froide, tranquille.

Emprunté par le latin, flegma aboutit en italien à flemma (nonchalance, paresse) d’où nous avons tiré notre flemme !
réponse à . SagesseFolie le 22/02/2012 à 13h46 : L’expression du jour me semble correspondre à celle que l’on ...
flegma aboutit en italien à flemma
remontons plus loin dans l’éthylique l’étymologie.
Au début, et tout de suite après l’homme, nous avons : femma, la femme.
celle qui est fait main par Dieu, à partir d’une côte surnuméraire d’Adam.(et non d’une dent surnuméraire d’Acôte -comme on le lit parfois.
Nous parlons donc bien d’elle, la femme. Et pour qu’il n’y ait point d’ambiguïté, "elle" a été intégrée dans la "femme" pour donner flemme. (flemma, en latin)
Et il est vrai que la première version flegma incluait un "g", mais qu’il n’y a point g dans la femme moderne, qui ne s’en est pas remis. Et nous rend injustement responsable de ne pas le trouver, en nous traitant de tire au flanc. 
réponse à . SagesseFolie le 22/02/2012 à 13h46 : L’expression du jour me semble correspondre à celle que l’on ...
Expression

« Tirer sa flemme  »

Signification

Paresser.

Origine
 
Cette expression utilise tirer au sens temporel de "étirer, faire durer" et fait un amalgamme avec "tirer au flanc".

Et pis c’est tout ce que God nous disait sur l’expression du 2 août 2005.
Je pense que tu mérites la trirème du jour aux frais de Sa Divinité, parce que ce jour là il avait tiré au flanc !
réponse à . SyntaxTerror le 28/01/2009 à 17h09 : Ah,oui, il lui a demandé : Will you still need me, will you still f...
A bien y regarder aujourd’hui, il a eu bien raison. Si sa nana contemporaine a l’air d’avoir du caractère, du moins n’a-t-elle pas les dents qui rayent le plancher et semble moins chieuse que la Royal Ségolène. En tout cas, il n’a pas le temps de tirer au flanc en ce moment.
En retard pour cause de petite-fille malade, mais bien sincèrement, je te souhaite un heureux anniversaire mon Filolo. Gros bisous.
Et quand un tire-au-flanc perd son flegme et s’énerve...
A plus tard ou à jamais... pour aujourd’hui. 
Une pensée pour André Mouézy-Eon dont la nouvelle "tire au flanc" a donné lieu à "un" film en
1912
1928
1933
1950 et
1961.

Qui dit mieux ?
réponse à . SyntaxTerror le 22/02/2012 à 16h12 : Une pensée pour André Mouézy-Eon dont la nouvelle "tire au ...
Qui dit mieux ?

Au hasard, cette page
Ou bien cette page

Cocorico !
réponse à . deLassus le 22/02/2012 à 16h35 : Qui dit mieux ? Au hasard, cette page Ou bien cette page Cocorico !...
Bon, en effet !

Faudrait affecter un coefficient "notoriété de l’auteur".
réponse à . SyntaxTerror le 22/02/2012 à 16h45 : Bon, en effet ! Faudrait affecter un coefficient "notoriété ...
Ouais, bien dit, ça c’est envoyé !
Haro sur "Tire au Flanc" et vive "Les Trois Misérables" !
réponse à . file_au_logis le 22/02/2012 à 12h21 : Merci, l’artiss... Damn’d, il m’a reconnu! Siouplé, rie...
Siouplé, rien dire à mon tiers provisionnel...

OK Filo, on ne dira rien à ta tendre épouse de tes ébats (ni de tes oh hauts) avec la danseuse étoile. :&rsquo)
réponse à . joseta le 22/02/2012 à 08h45 : On parle beaucoup de guerre, ce que je n’aime guère et plutôt...
Ah ! que la guerre était jolie...
On va leur percer le flanc
Ran tan plan
Tire tire au flanc
Ah ! Bon Dieu c’qu’on va rire ♪ ♫ ♪ ♪ ♫ ♪♫
Ran tan plan tire lire
Merci à toutezétoussent pour vos bons voeux, vos belles idées, vos beaux dessins, vos beaux desseins (oui, en un mot!)...
J’ai dû être dans la lune, le jour où SagesseFolie m’a croqué avec mon étoile....
Beau dulz ami Filou, les chemins du futur estoient cest jor d’hui si encumbrés de gens qu’il me fut durement malaisé d’arriver jusqu’à toi pour te souhaidier joieuse vie et riche anniversaire, ço qu’ores je fais de bon cuer, de par ma foi.
Ha ! si je povois un moment te tirer de ton siècle et faire chemin arrière flanc à flanc avoec toi, chevauchant tant et si bien qu’avant longtemps tu aparcevrois devant toi les murs de la cité d’Acre. Et je te mostrerois en dedans de la cité un si grand nombre de merveilles que tu en resterois ébahi, et les ieuz esbloïs de tout en tout. Nostre roi, crois-en ma parole, t’ébergeroit dans une chambre seignurelle, et t’offriroit pour te faire onorance dîner de feste et souper roial. Tu ouïrois les plus belles chançuns de nos trovères, tu battrois des mains en esgardant devant toi les geus de nos basteleurs. Et après le mangier, tu danserois la carole avoec nos damoiselles, qui sont les plus gracieuses del monde…
Que t’offrir cher file-au-logis en arrivant si tardivement ? Je pense que les expressionautes t’ont déjà comblé... Il ne me reste qu’à te proposer de jeter un petit coup d’œil sur cette page tout en pensant que tu l’as déjà fait, petit filou.
Ah, que n’ai-je le don d’ubiquité cher Filolo. Je t’accompagnerais bien volontiers dans cette belle ville d’Acre, où notre ami Lovendric t’invite.
J’aimerais aussi pouvoir te dire "bon anniversaire" dans ce merveilleux français ancien.

Hélas... je ne peux que te dire " HAPPY BIRTHDAY TO YOU" ,avec un gros bisou.
réponse à . memphis le 22/02/2012 à 19h16 : Que t’offrir cher file-au-logis en arrivant si tardivement ? Je pense...
Je savais pas que Filo portait des petites culottes comme ça ! :&rsquo)
Comme quoi faut pas se fier au appas rances.
Bon anniversaire File_au_Logis. Je t’offre cette page, après un bon repas, un sorbet citron avec cette eau citronnée est conseillé.
Je n’ai pas de dessins à offrir.

Je n’ai pas de poésie à offrir.

Je n’ai qu’un très chaleureux Happy Birthday to you, Filo!
réponse à . lalibellule1946 le 22/02/2012 à 23h08 : Je n’ai pas de dessins à offrir. Je n’ai pas de poési...
Il était bien tard ce jour de 2012, et la poésie fuyait...
Il est bien tôt aujourd'hui... Dans le val, le jeune soldat s'est à jamais endormi... on a tiré sur son flanc...

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.


A. Rimbaud. Le dormeur du val

réponse à . BOUBA le 22/02/2012 à 07h06 : .....Et Tonton Georges nous a gratifié de ces chansons cette page..et..ce...
Cette page... cette page... cette page...
Il fut un jour où un Varois me faisait reproche d'avoir brûlé trop de cartouches le même jour... Pffff...

Bouba ! Je prends la presque expression du jour et je te laisse fêter LE jour... Gâté va ! Mais on peut faire le contraire si tu veux ! 

Elle n'a pas encor de plumes
La flèch' qui doit percer son flanc,
Et dans son cœur rien ne s'allume
Quand elle cède à ses galants.


Écoutez...

réponse à . DiwanC le 22/09/2017 à 03h16 : Bouba ! Je prends la presque expression du jour et je te laisse fêter...
Chouette, chouette, chouette....justement j'y pensais mais si en plus tu me le demandes....alors là c'est que du bonheur.

Donc aujourd'hui nous sommes le 22 Septembre

Un 22 septembre au diable vous partîtes
Et depuis, chaque année, à la date susdite


Plus loin il est question "d'équinoxe funeste"...l'automne, les jours qui raccourcissent, le froid qui arrive, les arbres qui se dénudent...moi ça me file le bourdon et l'envie de tirer au flanc*....

Bon ben automne ou pas, je vous fais le café....

* Yessssssssssss !!
Café noir pour moi.
Bel automne et belle journée à tous.
Au zoo
- Tu t'occupes toujours des lézards ?
- qu'orvets...
- comment ça corvée ? ben...c'est ton boulot, non ?
réponse à . louisann le 22/09/2017 à 07h11 : Café noir pour moi. Bel automne et belle journée à tous....
Bonjour Louisann !
Aujourd'hui, orage sur un Département Français: Lot tonne !
Le bûcheron tire-au-flanc évite le bouleau. 
Expression militaire donc. Et il ne faut pas "prêter le flanc"...
réponse à . BOUBA le 22/09/2017 à 06h36 : Chouette, chouette, chouette....justement j'y pensais mais si en plus tu me...
Très belle chanson que je ne connaissais pas... Comme plein d'autres d'ailleurs je suppose...
Et pour continuer avec les auteurs et des textes inconnus {l'huître et les plaideurs de La Fontaine}
Et puis tiens, toutes ses fables
Fable peu connue {Et pour continuer avec les auteurs et des textes inconnus l'huître et les plaideurs de La Fontaine
réponse à . louisann le 22/09/2017 à 07h11 : Café noir pour moi. Bel automne et belle journée à tous....
louisann ! C'est pas God possible  !

Voilà combien de jours, voilà combien de nuits, voilà combien de temps que tu étais partie... On avait pensé qu'au printemps tu serais de retour... mais les étés, les automnes ont passé et les hivers aussi...

Tous les jours on pensait : mais quand reviendra-t-elle ? elle, au moins le sait-elle ? Ah là là... que de temps perdu* !

Alors dis-nous : comment va chirstian le Sélénite ? possèdes-tu encore ce scooter rose qu'on avait tant de plaisir à entendre vrombir ? Si tu veux, tu nous racontes tout ça chez Marcel.
Il n'a pas intérêt à tirer au flanc ce midi car il va y avoir du monde au Bar du Phare !

* Merci pour ce prêt Mme Barbara...
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 10h06 : Et pour continuer avec les auteurs et des textes inconnus {l'huître e...
Fichtre ! 247 fables... je n'aurais pas dit tant... C'est vrai que bien des textes nous sont inconnus... Pour ma part, sur ta liste, je n'ai coché que trente-deux titres... 

Quoi qu'il en soit, merci pour ce lien que je conserve précieusement  !
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 10h00 : Très belle chanson que je ne connaissais pas... Comme plein d'autres...
Comme plein d'autres d'ailleurs je suppose...
Paraphrasant Jules Renard, tu pourrais dire : Quand je pense à tous les titres* qui me restent à découvrir*, j'ai la certitude d'être encore heureux

Lui a écrit : "tous les livres qui me restent à lire". Mais ça tu le savais déjà, s' pas.

réponse à . louisann le 22/09/2017 à 07h11 : Café noir pour moi. Bel automne et belle journée à tous....
louisann ...vous z'ici ?...quelle bonne surprise.....
Après avoir tiré au flanc si longtemps !...j'en reste comme deux ronds de flan.
Sans sucre le café ?
réponse à . BOUBA le 22/09/2017 à 11h57 : Pour la moultitude de Belges qui hantent ces pages... Tiens, voilà du bo...

Nous avons aussi plein de recette pour les flans. Ce matin je discutais avec un pote et lui, sans parler de flan m'expliquait sa façon méridionale de cuisiner les courgettes. Huile d'olive, pistou etc. Et il y a aussi bien des recettes pour les flans sucrés ou salés. J'ai une préférence pour ceux qui sont sucrés.
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 12h33 : Nous avons aussi plein de recette pour les flans. Ce matin je discutais avec un ...
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 12h33 : Nous avons aussi plein de recette pour les flans. Ce matin je discutais avec un ...
plein... de flans.
Les flans B et les flans accusés d'être bloyants... Les flans Berge, les flans dits de "coteau",... Et il serait dommage d'oublier les flans "Bart" et les flans beaux !
réponse à . DiwanC le 22/09/2017 à 12h49 : plein... de flans.Les flans B et les flans accusés d'être bloyants...
Tout bon ! 
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 12h33 : Nous avons aussi plein de recette pour les flans. Ce matin je discutais avec un ...
façon méridionale de cuisiner les courgettes. Huile d'olive, pistou

C'est très bon et c'est pas du flan !
réponse à . DiwanC le 22/09/2017 à 12h49 : plein... de flans.Les flans B et les flans accusés d'être bloyants...
les flans "Bart"

Et le capitaine Flam....
Capitaine Flam tu n'es pas
De notre galaxie
Mais du fond de la nuit
Capitaine Flam !
D'aussi loin que l'infini
Tu descends jusqu'ici
Pour sauver tous les hommes


Ah ! dis donc ! ça rajeuni !

Sauver tous les hommes... Un a essayé... Certains croient qu'Il a réussi. Lange par exemple, sinon pourquoi aurait-il des ailes ?
À moins qu'il ne croit qu'au Père Noël... Sais plus... 

J'avais jamais entendu parler de ce flan lyonnais jusqu'à ton message ! Et j'ai aucune idée de l'époque... Je sais pas si ça existe encore et surtout c'est un bon flan ou c'est du flan ? Je vais faire des recherches.
réponse à . DiwanC le 22/09/2017 à 11h02 : Comme plein d'autres d'ailleurs je suppose... Paraphrasant Jules Renard, tu pour...
Je ne lis pas, je dévore. J'ai la chance énorme de bénéficier d'un réseau de bibliothèques avec échanges entre elles par porteur spécial. Je peux donc lire jusqu'à plus soif ! Longtemps j'ai acheté des bouquins mais à moins de mettre des étagères partout... ma femme n'apprécierait pas !!! Et je serai bien bête d'acheter au lieu d'emprunter et découvrir encore et toujours 
Et vlan ! En haut de cette page j'ai une pub avec une galette de légumes 
Dans un hebdo je viens de lire un article intitulé "Le robot ami ou ennemi du boulot ?" Pourquoi dit-on robot au lieu de automate ? Bref, je n'ai pas encore compris si ces trucs feront du bien ou du mal aux humains... J'ai idée que l'article entier est un sophisme. Histoire de rire (jaune) vous verrez que dans x années on pourra acheter un "robot apéro" qui tiendra compagnie aux gens esseulés ! Brrrrrrrrrrr ça fait froid dans le dos ! Zut, je voulais écrire automate ! Mais comme j'ai la flemme...
J'ai cherché le flan lyonnais et trouvé que cette pub date des années 50 ! Belle recherche de ta part ! As-tu une mémoire eidétique ?
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 15h18 : J'ai cherché le flan lyonnais et trouvé que cette pub date de...
Mémoire eidétique... Wouaahh... comment qu'y cause bien le monsieur....
Vais essayer de me souvenir de ce mot que je découvre...
- J'étais dans un autocar avec une de mes poules et elle voulait pondre un oeuf...mais elle a mis un temps fou à le pondre...
- finalement t'as eu l'oeuf lent au car Amel ?
Pffffffffffff....
réponse à . DiwanC le 22/09/2017 à 16h10 : Mémoire eidétique... Wouaahh... comment qu'y cause bien le mo...
Je l'ai découvert aussi la semaine passée  Depuis pas mal de temps quand lors d'une lecture un mot m'interroge, je consulte le dico à côté de moi. Et pourtant c'est pas tout le temps des revues scientifiques.
Bon, je vous laisse et je vais regarder un reportage sur l'île d'Ouessant. Un truc romantique en plus.
L’expression « se pogner le cul » ou « se pogner le beigne » est utilisée au Québec pour désigner une personne qui ne fait pas grand-chose ou qui fait quelque chose très lentement.
réponse à . le gone le 22/09/2017 à 10h09 : Fable peu connue {Et pour continuer avec les auteurs et des textes inconnus l�...
Boileau et La Fontaine ont traité cette fable. Normal, on boit l'eau de la fontaine !
D'autre part il est écrit en (3) de cette fable : « Je ne l'ai pas mauvais aussi (3) » à la place de « non plus ».
God aussi a usé de cette tournure de style en #153. Peut-être est-il la réincarnation de La Fontaine ? Ou de Boileau ? Je pense d'ailleurs avoir lu qu'il ne boit pas de boissons alcoolisées.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer au flanc / au cul » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?