Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

En écraser

Dormir profondément.

Origine

Cette expression est de l'argot relativement récent, puisqu'il date du XXe siècle.
Bizarrement, dans le monde de la prostitution du début de ce siècle-là, "écraser un client", c'était "faire une passe", et en écraser, c'était "avoir de nombreux clients".
Mais écraser a aussi d'autres sens comme "faire un travail", "expédier une tâche" ou même "voler" (dans les magasins, pas dans les airs).
Selon Alain Rey, celui qui nous intéresse aujourd'hui est peut-être une évolution de l'argot écraser du XVIIIe siècle qui voulait dire 'supprimer' (écraser un homme) : on 'écrase' le sommeil un faisant un bon somme.
Cela dit, en russe, une expression argotique de même sens se dit "écraser des poux".
On imagine alors facilement ces milliers de pauvres petites bêtes complètement écrasées dès que la tête pouilleuse se pose sur l'oreiller (même si on sait qu'il en faut en réalité beaucoup plus pour indisposer réellement ces bestioles). Est-ce que l'origine ne serait pas plutôt là ?

Compléments

Ce verbe écraser peut être employé à différentes sauces en argot, puisque lorsqu'une femme "écrase des tomates", elle a ses règles, ou que "écraser un pet" se dit pour quelqu'un qui 'dégaze' très discrètement (pour le bruit, en tous cas, parce que pour ce qui est de la maîtrise des désagréments olfactifs...).
Ah, que de poésie dans tout ça !

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « En écraser » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Pays de Galles Gallois Cysgu fel twrch Dormir comme une taupe
Danemark Danois Sove som en sten Dormir comme une pierre
Allemagne Allemand An der Matratze horchen / am Kopfkissen horchen Écouter au matelas / à l'oreiller
Allemagne Allemand Eine Mütze voll Schlaf nehmen Prendre un bonnet(de nuit) plein de sommeil
Allemagne Allemand Schlafen wie ein Murmeltier Dormir comme une marmotte
Allemagne Allemand Sich von innen begucken Se regarder de l'intérieur
Allemagne Allemand Wie ein Toter schlafen Dormir comme un mort
Grèce Grec κοιμάμαι σαν μωρό Dormir comme un bébé
Angleterre Anglais To be dead to the world Être mort au monde
Angleterre Anglais To sleep like a dormouse Dormir comme un loir
Angleterre Anglais To sleep like a log Dormir comme une bûche
Angleterre Anglais To sleep like a pig Dormir comme un cochon
États-Unis Anglais To catch some Z's Attraper des Z
États-Unis Anglais To saw logs Scier des rondins
États-Unis Anglais To sleep like a log Dormir comme une bûche
Argentine Espagnol Dormir como un tronco Dormir comme un tronc
Argentine Espagnol Planchar Repasser (au fer à repasser)
Argentine Espagnol Torrar Torréfier (argot)
Espagne Espagnol Chafar la oreja Écraser l'oreille
Espagne Espagnol Dormir a pierna suelta Dormir à jambe libre
Espagne Espagnol Dormir como un lirón Dormir comme un loir
Espagne Espagnol Dormir como un tronco Dormir comme un tronc
Espagne Espagnol Planchar la oreja Repasser l'oreille
Espagne Espagnol Planchar la oreja Repasser l'oreille
Iran Persan Takht khabidan Dormir profondement
Canada Français Dormir comme une poche
Canada Français Dormir comme une taupe
Canada Français Dormir comme une vache
Italie Italien Dormire come un ghiro Dormir comme un loir
Italie Italien Dormire della terza / della grossa (terza dormita dei bachi da seta) Dormir de la troisième / de la grosse (troisième somme des vers à soie)
Italie Italien Dòrmiri còmu 'n ghìru Dormir comme un loir
Italie Italien Schiacciare un pisolino Écraser un petit pois
Japon Japonais 熟睡する Dormir comme un bébé, profondément
Belgique Néerlandais Een bos kappen Abbattre une forêt (dormir + ronfler)
Belgique Néerlandais Slapen als een roos Dormir comme un rose
Pays-Bas Néerlandais Maffen (argot) Roupillier
Pays-Bas Néerlandais Pitten (argot) Roupiller
Pays-Bas Néerlandais Slapen als een blok Dormir comme un bloc (sommeil profond)
Pays-Bas Néerlandais Slapen als een marmot Dormir comme une marmotte
Pays-Bas Néerlandais Slapen als een roos Dormir (délicieusement) comme une rose
Pays-Bas Néerlandais Slapen als een warmgewassen baby Dormit comme un bébé lavé à l'eau chaude
Brésil Portugais Apagar S'éteindre
Brésil Portugais Dormir como uma pedra Dormir comme une pierre
Portugal Portugais Dormir como uma pedra Dormir comme une pierre
Roumanie Roumain A dormi bu?tean Dormir bûche
Roumanie Roumain A trage la aghioase Tirer aux psaumes (un type spécial) = dormir en ronflant
Russie Russe спать как сурок Dormir comme une marmotte
Russie Russe спать крепким сном Dormir de sommeil fort
Albanie Albanais E shtypi Il l'a écrasé. On dit quand un pigeon mâle se couple avec une femelle
Belgique Wallon Doirmi comme ine' pire Dormir comme une pierre
Chine Chinois 熟睡 Dormir profondément
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « En écraser » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 28/06/2006 à 15:45
    Lorsque mon grand père disait "je vais en écraser" J e me demandais ce que cela voulais dire. Il me répondait que c’était des punaises. Il vrais qu’à l’époque il y en avait parait-il beaucoup. Merci . Claudine
    P.S. il n’y avait pas de punaise chez nous.
  • #2
    • Rikske
    • 29/06/2006 à 08:07
    Que pense notre God de cette piste qui me paraît très intéressante ?
  • #3
    • God
    • 29/06/2006 à 10:28
    • En réponse à Rikske #2 le 29/06/2006 à 08:07 :
    • « Que pense notre God de cette piste qui me paraît très intéressante ? »
    Il en pense que c’était la réponse d’un grand-père facétieux qui allait faire sa sieste à un enfant curieux qui n’aurait pas compris ce besoin impérieux d’aller dormir en pleine journée.
  • #4
    • <inconnu>
    • 29/06/2006 à 11:11*
    Bravo God vous avez certainement raison. Il me disait aussi et je le croyais qu’il y avait des carrières de fromage de gruyère.
    Et que les gens allaient en prison parce qu’ils avaient payé deux fois. je gobais tout.
  • #5
    • chirstian
    • 29/06/2006 à 19:07
    • En réponse à <inconnu> #4 le 29/06/2006 à 11:11* :
    • « Bravo God vous avez certainement raison. Il me disait aussi et je le croyais qu’il y avait des carrières de fromage de gruyère.
      Et que les g... »
    je ne vois pas de raisons scientifiques de douter de l’existence de carrières de fromages de gruyères.
    D’abord parce que le fait de ne pas en avoir trouvé jusqu’à présent, ne prouve en rien qu’il n’en existe pas quelque part : la science est loin d’avoir tout exploré !
    Ensuite parce que dans toute carrière il y a des trous , et que rien ne permet d’affirmer qu’un trou de gruyère a une consistence scientifiquement ou philosophiquement différente d’un trou d’autre chose.
    Je crois donc qu’il faut laisser le bénéfice du doute à votre grand père , et surtout qu’il vous faudra bien transmettre son savoir à vos enfants et petits enfants.
    Pour la prison pour les bi-payeurs je suis plus réservé, mais je n’en ai jamais rencontré. Or il faut bien qu’ils soient quelque part. Pourquoi pas en prison ?
  • #6
    • God
    • 29/06/2006 à 20:26
    • En réponse à chirstian #5 le 29/06/2006 à 19:07 :
    • « je ne vois pas de raisons scientifiques de douter de l’existence de carrières de fromages de gruyères.
      D’abord parce que le fait de ne pas e... »
    On peut d’autant moins affirmer que le trou de gruyère diffère d’un autre que le gruyère n’a aucun trou, contrairement à l’emmental.
    Donc, ce n’est pas en survolant une carrière de gruyère (qui n’est pas pire qu’une carrière de colonel de gendarmerie) qu’on pourra dire : il y a un trou là, là, là itou.
  • #7
    • chirstian
    • 30/06/2006 à 09:13
    • En réponse à God #6 le 29/06/2006 à 20:26 :
    • « On peut d’autant moins affirmer que le trou de gruyère diffère d’un autre que le gruyère n’a aucun trou, contrairement à l’emmental.
      Donc, c... »
    M... c’est vrai , j’aurais du prendre le 50-50, et appeler un ami, si j’en avais un :
    (et pourtant j’en aime un tas(l) !
    Bon, c’est trout, non ? Y va pas en faire un fromage , pour une petite malheureuse fois où il a raison !
    le fondu
  • #8
    • lorangoutan
    • 30/06/2006 à 15:15*
    • En réponse à God #6 le 29/06/2006 à 20:26 :
    • « On peut d’autant moins affirmer que le trou de gruyère diffère d’un autre que le gruyère n’a aucun trou, contrairement à l’emmental.
      Donc, c... »
    Il n’y a pas vraiment de trous dans le gruyère, mais quand même quelques petites bulles d’air...
  • #9
    • chirstian
    • 30/06/2006 à 17:12
    • En réponse à God #6 le 29/06/2006 à 20:26 :
    • « On peut d’autant moins affirmer que le trou de gruyère diffère d’un autre que le gruyère n’a aucun trou, contrairement à l’emmental.
      Donc, c... »
    rectification : il y a de gros trous dans le gruyère, mais ils sont presque entièrement remplis de gruyère...
  • #10
    • <inconnu>
    • 18/02/2008 à 00:34
    Version encore plus utilisée aujourdh’ui: "écrase bonhomme", synonyme de "fais pas chier, ferme ta gueule".😡
    Une des deux expressions les plus utilisées actuellement avec "en écraser une", soit dormir à poings fermés.(et tellement crevé qu’on écrase les punaises sans s’en rendre compte.😮
    Bonne nuit les petits. 😉
  • #11
    • cotentine
    • 18/02/2008 à 00:58*
    et moi, j’en écrase tous les jours ! des mégots ! 😏 en espérant que ce sera le dernier ! j’ai déjà arrêté maintes fois de fumer 4 fois 1 an, puis 5 ans et je me suis cru sauvée ! et désormais, je ne tiens pas plus de 4 à 5 semaines avant de retomber dans ce piège ... c’est toujours la dernière ... avant la suivante, en" tabac de chine" ou au autre ... c’est la galère d’en écraser tant ! 😡
  • #12
    • AnimalDan
    • 18/02/2008 à 03:54*
    • En réponse à <inconnu> #4 le 29/06/2006 à 11:11* :
    • « Bravo God vous avez certainement raison. Il me disait aussi et je le croyais qu’il y avait des carrières de fromage de gruyère.
      Et que les g... »
    Mon père disait qu’il allait planter des poircuitiers dans le jardin.
    Lors de la visite d’un parc, il renseignait ainsi une dame curieuse: "Ca, Madame..? Mais c’est un sparadrad sauvage amélioré..!".
    Il me faisait planter des graines de carottes dans le tas de gravier du "jardin" avant d’aller manger mon jambon-purée du midi. Lorsque je ressortais, de splendides carottes aux fanes triomphantes dépassaient "déjà".
    Mon oncle lui -pâtissier de profession- me faisait rouler au saut du lit -où bien sûr j’en avais écrasé..!- un bien maladroit croissant de pâte fraîche, qu’il fourrait sous son aisselle -eh oui... dans son papier de soie. Le temps que le chocolat soit chaud dans la tasse, il ressortait de ces ombreuses profondeurs une viennoiserie croustillante et chaude, et pas "kloug" du tout. Il me disait: Viens en vacances chez nous, mon "baisot", je te ferai de la morue au chocolat..!
    Je gobais tout, tout "cru" (!) aussi bien sûr.
    Je ne sais pas si l’"on voudait que j’sois sérieux...", mais... j’en écraserais bien une larme de tendresse, une larme de rire d’enfant... de rires d’antan.
  • #13
    • AnimalDan
    • 18/02/2008 à 04:06
    • En réponse à <inconnu> #10 le 18/02/2008 à 00:34 :
    • « Version encore plus utilisée aujourdh’ui: "écrase bonhomme", synonyme de "fais pas chier, ferme ta gueule".😡
      Une des deux expressions les pl... »
    ... Voire "Ecrase ta chique et fais l’mort..!" -ce qui nous ramène à l’"article" précédent, si je ne Mabuse, cher Docteur...
  • #14
    • OSCARELLI
    • 18/02/2008 à 07:10
    Purée!
  • #15
    • OSCARELLI
    • 18/02/2008 à 07:24
    Aaaaaaahhh, aujourd’hui, c’est le weel end, dit-il! Ca me fait vachement plaisir. Allez, retour au lit, les enfants. Et le mains...
    Mais, dis-moi, mon petit Godemichou adoré, m’aimes-tu tellement si tant beaucoup, que tu m’envoies l’expressio.fr du jour quatre fois, ce mâtin, quel journée!?
    Tu as dû en écraser, des orteils, pour passer ainsi en force!
  • #16
    • Rikske
    • 18/02/2008 à 08:13
    • En réponse à OSCARELLI #15 le 18/02/2008 à 07:24 :
    • « Aaaaaaahhh, aujourd’hui, c’est le weel end, dit-il! Ca me fait vachement plaisir. Allez, retour au lit, les enfants. Et le mains...
      Mais, di... »
    Bon, ben, puisque c’est week end, j’fais comme toi: je retourne en écraser !
  • #17
    • momolala
    • 18/02/2008 à 08:14
    • En réponse à OSCARELLI #15 le 18/02/2008 à 07:24 :
    • « Aaaaaaahhh, aujourd’hui, c’est le weel end, dit-il! Ca me fait vachement plaisir. Allez, retour au lit, les enfants. Et le mains...
      Mais, di... »
    God serait-il en vacances qu’on ait droit à une redif un lundi ? Si c’est le cas, bonnes vacances, cachotier. A moins que son nez berge heure ne l’ait encore laissé en carafe avec sa belle expression toute chaude pour ce nouveau matin.
    Mes supporters de Marseille, rentrés à 3 h du matin, en écrasent encore. Je ne connais pas encore le résultat du match mais mon petit-fils chantait en rentrant. Mauvais augure pour PSG ... ? Eh bien oui, vérification faite : ils ne les ont pas écrasés, mais ils ont gagné chez eux, et sans incidents, ce qui est parfait.
  • #18
    • momolala
    • 18/02/2008 à 08:18
    • En réponse à God #6 le 29/06/2006 à 20:26 :
    • « On peut d’autant moins affirmer que le trou de gruyère diffère d’un autre que le gruyère n’a aucun trou, contrairement à l’emmental.
      Donc, c... »
    La Léa Toire de God a gardé le fil du gratin de chicons de Tyto hier pour nous servir la savoureuse carrière de gruyère du grand-père de Claudine. Elle a bien fait : tant qu’à rediffuser, souvenons-nous des jolies choses, n’est-ce pas AnimalDan ? Belle journée bleue à tous !
  • #19
    • God
    • 18/02/2008 à 08:31
    • En réponse à momolala #17 le 18/02/2008 à 08:14 :
    • « God serait-il en vacances qu’on ait droit à une redif un lundi ? Si c’est le cas, bonnes vacances, cachotier. A moins que son nez berge heur... »
    God serait-il en vacances qu’on ait droit à une redif un lundi ?

    Hélas, non !
    Encore une facétie de mon hébergeur. Est-il espiègle, tout de même ?!
  • #20
    • tytoalba
    • 18/02/2008 à 08:56
    • En réponse à <inconnu> #1 le 28/06/2006 à 15:45 :
    • « Lorsque mon grand père disait "je vais en écraser" J e me demandais ce que cela voulais dire. Il me répondait que c’était des punaises. Il v... »
    Lorsque mon grand père disait "je vais en écraser"
    Il te parlait alors de punaise, mais a-t-il précisé s’il s’agissait de sa punaise de femme (sans vouloir manquer de respect à ta grand-mère). On appelle alors cela, une sieste crapuleuse. 🙂 Et s’il était veuf, il pourrait alors rejoindre God dans ses explications.