L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette ! - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette !

Être possédé, dupé, victime, malchanceux, vaincu.
Avoir affaire à plus habile, plus rusé que soi.

Origine

Argotique et vulgaire (familière diraient certains), cette expression est une autre forme de "être baisé", donc d'être 'possédé' mais contre son gré et avec toute la connotation humiliante lorsqu'il s'agit de sodomie, encore renforcée par l'utilisation d'un accessoire comme la 'balayette' dont le rôle était autrefois limité aux lieux d'aisance.

Ces deux formes de l'expression dateraient du XXe siècle, mais Scarron (Lien externe), au XVIIe, utilisait déjà "en avoir dans le cul" pour dire "être perdu, vaincu".

Pour ceux qui la trouveraient trop vulgaire, on peut la remplacer par "l'avoir dans l'os" (pourquoi l'os ?) ou "l'avoir dans le dos", euphémisme pour le 'cul'.

Exemple

« Nello s'esclaffa, heureux :
- Les Russes avancent, les Chleuhs sont massacrés dans ton pays, et dans le mien. Les Ricains vont venir ici...
Et il rectifia :
- Adolf l'a dans le cul ! »
Raymond Cantel - Rien que des hommes

Compléments

Au XIXe, "avoir quelqu'un dans le cul", c'était ne plus pouvoir le supporter, le détester, le mépriser. Ce qui se conçoit bien si ce quelqu'un est venu se loger là sans autorisation préalable.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Marocar NiaNe pas être malin
États-Unisen Take it in the assÊtre baisé (forciblement) au cul
Espagnees Estar jodido / Estamos jodidosÊtre baisé / On est baisés
Espagnees ir de culoaller de cul
Espagnees Meterla dobladaL'avoir dans le cul (mais pliée en deux)
Canada (Québec)fr Se faire fourrer
Israëlhe אכל אותה!Il l'a mangé / avalé
Israëlhe אעל את הלוקשIl a mangé le bobard
Italie (Sicile)it Pigghiarasìlla 'n cùluLa prendre dans son propre derrière
Italieit prenderlo in tascal'avoir (le prendre ) dans sa poche
Pays-Basnl de pisang zijnêtre la banane
Pays-Basnl de lul zijn (expr. vulgaire)être couillonné, être baisé
Belgique (Flandre)nl Gesjareld zijnEtre "charlé" (du prénom Charles désignant le sex masculin: pour épargner les Josephs?)
Belgique (Flandre)nl Piet snot zijnêtre Pierre morve
Pays-Basnl de pineut zijnêtre le 'pineut' ( probablement.du Français 'pine'), un malchanceux, le gars qui rentre avec la pine sous le bras
Pays-Basnl de klos zijnêtre la bobine..... (être le dindon de la farce)
Belgique (Flandre)nl Voor lul staanFigurer pour bitte
Belgique (Flandre)nl Gepakt langs achteren (en langs voren)Pris par derrière (et par devant) (vulgaire)
Pays-Bas (Amsterdam)nl de schlemiel zijnêtre un malheureux, un malchanceux, un mufle, un déveinard
Pays-Basnl Genaaid zijn (expr. vulgaire)Être baisé
Belgique (Flandre)nl Gejost zijnEtre 'José' (du prénom Joseph: pour épargner les Charles?)
Belgique (Flandre)nl de sigaar zijnêtre le cigare
Brésilpt Tomar no cu ! ( vulgaire)Prendre dans le cul
Roumaniero Mi-a tras-o / M-a fututOn me l'a tiré / On m'a baisé (vulg.) (pour les deux, sous entendu, au cul)
Roumaniero A-l avea la degetul micL'avoir au petit doigt

Vos commentaires
Tremblement de terre ? Inondation majeure ? Grippe aviaire ? Match de foot ?
Y’a quelqu’un ?
A propos de l’équivalent "l’avoir dans l’os", l’expression fait référence au sacrum. Quand on voit sa position, l’expression parle d’elle-même.
réponse à . God le 28/06/2007 à 07h53 : Tremblement de terre ? Inondation majeure ? Grippe aviaire ? Matc...
Pour beaucoup, c’est déjà les vacances mon cher God ! En tout cas, si y sont pas là, ils l’auront dans le c.. !
"...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limité aux lieux d’aisance."
Je ne savais pas que la balayette avait aujourd’hui une autre fonction que celle qu’elle avait autre fois !
remarque c’est vrai qu’on pourraît aussi utiliser la balayette pour se nettoyer les lunettes, le clavier de l’ordi, se gratter le dos et que sais-je encore. On est vraiment trop conditionné !!!
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 08h12 : "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limit&e...
On n’est pas conditionné, on en a seulement l’air ! B’jour, Lamone !
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 08h12 : "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limit&e...
J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me sert à ramasser la poussière que j’ai balayée avec un balai ou nettoyer ma cheminée mais je n’en fais pas d’usage sodomite, que God m’en préserve !
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 08h15 : On n’est pas conditionné, on en a seulement l’air ! B&rs...
Hello Rikske ! Je te renvoie à ma dernière contrib d’hier ; je veux tout (sa)voir de l’Ommegang.
Quand nous n’étions encore que de jolis enfants purs et insouciants, gambadant grâcieusement dans le bocage normand, nous adorions l’expression ô combien joliment imagée "l’avoir dans le cul, la balayette", et, jeunes poètes en herbe, nous ajoutions "le manche avec et l’étiquette !". Que de belles carrières avortées dans l’oeuf !
Eh bien, vous toutes et vous tous qui n’avez pas participé à la Convention.36H, c’est dans le baba que vous l’avez.
L’avoir dans le baba, autre forme de la même expression, qui signifie la même chose, surtout quand on voit la forme du baba ô Rome!
Et il n’est pas nécéssaire d’aller se faire voir chez les Grecs, pour cela...
Elpépé, sa BB à adhésion renforcée et tous les autres, nous vous saluons.
Nous avons décidé de réfléchir: allons-nous vous faire bénéficier d’un compte-rendu, ou non? L’avez-vous mérité? Castello, oui, qui nous a souhaité de passer une Convention géniale, ayant affirmé qu’il serait de tout coeur avec nous.
A suivre...
Le Pépé vous dira que l’expression du jour vient de la Marine... Il suffit de savoir où l’on pouvait se mettre la bomme de grand’voile apès avoir maqué la manoeuvre de virage lof pour lof...
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 08h21 : Hello Rikske ! Je te renvoie à ma dernière contrib d’hi...
L’Ommegang: c’est très simple, chère Momo: c’est la dernière lettre, la première étant l’Alphang.    
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 08h12 : "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limit&e...
Si tu utilises la balayette à cette page, c’est bien du gachis (même pas Parmentier), à mon avis.
Mais bon, c’est toi qui vois...
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 08h20 : J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me ...
Et que désigne "la balayette infernale" ? hum ?
Un petit indice: parmi ses inombrables appellations, on trouve par exemple "le piège à mémés".... 
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 08h21 : Hello Rikske ! Je te renvoie à ma dernière contrib d’hi...
B’jour Momo ! L’Ommegang est une reconstitution historique de la fête donnée en l’honneur de la Joyeuse Entrée de l’empereur Charles-Quint et de son fils Philippe II d’Espagne le 2 juin 1549 par le Magistrat de Bruxelles (celui que nous appelons aujourd’hui le bourgmestre, le maire en France). Il s’agit d’un cortège en costumes d’époque, rassemblant près de 1500 participants, tous bénévoles. A noter que le rôle des nobles d’autrefois est tenu par des nobles ou annoblis d’aujourd’hui. Plus d’infos sur www.ommegang-brussels.be (j’oublie toujours comment faire pour "cette page"...)
A noter que cette année, je ne serai pas en militaire, mais bien en bon bourgeois de Bruxelles, avec ma bourgeoise. Ce que nous sommes, finalement...

RECTIFICATION: l’adresse du site a changé, voir sur www.ommegang.be
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 08h20 : J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me ...
c’est aussi ce que je pense et ce que confirment mes différents dicos. La balayette est un balai de moindre importance et pas seulement utilisé pour les toilettes. Elle peut être de formes très différentes.
Peut-être est-il moins douloureux d’avoir une balayette dans le cul qu’un balai, pourtant je n’essaierai pas. Mais il me semble que lorsque on emploie le balai plutôt que la balayette, on parle alors d’une personne qui a une attitude rigide, méprisante, qui regarde les autres de haut. En tout cas c’est comme cela que je l’ai toujours compris, dans ma région.
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 07h54 : A propos de l’équivalent "l’avoir dans l’os", l’e...
Le sacrum, c’est pas "l’os qui pue" ? (CDB pour l’occiput...)

PS: CDB = Comme Dit Bérurier
réponse à . file_au_logis le 28/06/2007 à 08h29 : Eh bien, vous toutes et vous tous qui n’avez pas participé à...
Je préfère les babas au rhum... sans babas !
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 08h12 : "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limit&e...
la balayette s’appelle de plus en plus "le balai de chiottes" .
Une balade dans les dicos m’indique l’expression "rôtir le balai" avec le sens de "mener une vie de désordre, de débauche"...sans doute en souvenir des sabbats où les sorcières viennent à cheval sur leur balai. Peut-on imaginer une petite sorcière y venir sur une balayette.
Louisann, si la balayette est au balai ce que le scooter rose est à la voiture, nous rotirons nous un jour le scooter ?
Bonjour. Je suis en conge et peux enfin participer un peu. A L’os Angeles les hommes peuvent figurativement (meme litteralement) l’avoir dans le cul en prison, mais evidemment si on a de l’argent, il n’y a pas de chance l’avoir dans l’os. (Paris Hilton, la pauvre fille, est libre.)
en vieux français, le balai ou balain, c’était la verge, le fouet en même temps que le balai. Ces branches liées servaient donc à la fois à nettoyer et à battre. Entre avoir des coups de balai sur le cul, avoir le balai au cul, avoir le balai dans le cul ... on passe en douceur (si j’ose dire!) du chatiment corporel aux sévices sexuels, manières graduées de prouver sa supériorité .
N’est-il pas significatif que la verge, soit à la fois la baguette pour fesser, et le phallus ?
ça dépend, s’ils sont cools ! 
Ce qui se chantait pendant l’occupation allémonde 1940-44 :

Dans le cul !
Dans le cul !
Ils auront la Victoire.
Etc ...
Bonjour bonjour mes amis, me revoilou là mes lolas lolos (à ne pas confondre avec lolas à lolos) !

Ah j’reviens de loin là encore, et cette fois c’est pas qu’acoz de la bile faites-vous pas d’bile ! C’était la cave de la croix et le grenier d’la bannière entre turf (prépa du festoyage des 25 berges d’la taule qu’a l’honneur de me faire marner) et épousailles du morveux d’mon neveuton, et plein le cul qu’j’en avais c’est peu z’y dire, à n’en plus pouvoir s’asseyer, m’enfin il est entier ’reusement !

Bien évidemment vous m’avez tous terriblement manqué, sûr que j’passerais en revue les dernières et mes zesscuz à tous ceux qu’ont eu la gentillesse de d’mander après moi et à qui j’répondrais un à une en aparté au plus vite.
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 09h10 : en vieux français, le balai ou balain, c’était la verge, le...
et on passe en douceur à l’expression poétique... l’avoir dans le cul la balayette avec les poils et le manche avec !
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 09h10 : en vieux français, le balai ou balain, c’était la verge, le...
Faut-il y voir, chez les femmes maniaques du ménage, une façon de réfréner leur nymphomanie teintée de masochisme ? et que dire des hommes maniaques ? 
réponse à . God le 28/06/2007 à 07h53 : Tremblement de terre ? Inondation majeure ? Grippe aviaire ? Matc...
Eh ben voilà ça c’est une bonne chose ces silences matinals, ça nous donne au moins l’occasion d’avoir le plaisir, l’avatange, la fierté, le privilège et l’honneur de te voir parmi nous !
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 09h51 : Eh ben voilà ça c’est une bonne chose ces silences matinals,...
On passe un p’tit coup de balayette à reluire, mmhhh ?
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 08h10 : Pour beaucoup, c’est déjà les vacances mon cher God ! E...
"En tout cas, si y sont pas là, ils l’auront dans le c.. !"

Ca dépend !

Et pis pourquoi les ..? La décence ? Ah bon OK vi vi si si j’lai dans l’cul
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 08h12 : "...la ’balayette’ dont le rôle était autrefois limit&e...
Ben voyons Momone ! La balayette l’a pas un manche par hasard ?
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 08h24 : Quand nous n’étions encore que de jolis enfants purs et insouciants...
Ah Pétu c’est beau c’que tu nous dis là ! C’est un peu Le Cul euuuh pardon Le Cercle des Poètes Disparus
réponse à . file_au_logis le 28/06/2007 à 08h29 : Eh bien, vous toutes et vous tous qui n’avez pas participé à...
Ah vivi j’confirme, mais moi j’donnerais une ot’ version qu’la tienne. Pas besoin de détails, l’Amiral voit très bien de quoi qu’il s’agite ...
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 09h10 : en vieux français, le balai ou balain, c’était la verge, le...
Au risque de l’avoir dans le cul j’pose quand même la question, quand on dit d’un homme qu’il a cinquante balais c’est quoi t’esse au juste et comment ça se peusse et se passe  ?
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 10h26 : Au risque de l’avoir dans le cul j’pose quand même la question...
Toujours à propos de la théorie de Christian: "du balai !" = "va te faire f....(encore la décence), non ?
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 10h45 : Toujours à propos de la théorie de Christian: "du balai !" = ...
Si qu’t’avais utilisé "mettre", ç’aurait donné le même résultat et t’aurais pas eu besoin de décencer, s’pas ?
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 07h54 : A propos de l’équivalent "l’avoir dans l’os", l’e...
God: "l’avoir dans l’os" (pourquoi l’os ?) ..."
Sacré ou pas, un os est de toute façon un os, et si vous regardez un os en coupe, un gros, de ceux que l’on dit "à moëlle", justement vidé de ladite moëlle, l’image vous sautera aux yeux... un tube évidé aussi évident que le "baba" sans le rhum, un "trou" duq’uel... découle la met-ta-fort...
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 10h26 : Au risque de l’avoir dans le cul j’pose quand même la question...
"50 balais " ?

puisque l’origine de balai serait le mot "genêt" ( utilisé à cet effet, au point qu’il existe la variété "genêts à balais" ) ne peut-on penser que l’homme de cinquante balais, est celui qui a connu 50 floraisons de genêts ?
D’où la question : est-il encore un "jeunet" celui qui a connu 50 genêts ?
Bon, c’est une supposition , mais c’est peut-être con comme un ... aspirateur !
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 11h05 : "50 balais " ? puisque l’origine de balai serait le mot "genêt...
et "50 piges", ça ne concerne que les journalistes quinquagénaires, spa ?
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 10h54 : Si qu’t’avais utilisé "mettre", ç’aurait donn&ea...
oui, ou "va te faire aimer", c’est encore plus correk !
VIVANTS !
Nous avons réchappé à la Convention.36H ! Bon, d’accord, Filou a un peu la tête dans le cul ce matin, mais bon, hein ?
God, on en a marre, des cadences infernales ! Nous réclamons un statut du Conventionnaute. Bricole-nous ça à la clé de 12, que sinon, tu cours droit au mouvement social.
Et dire que la Convention.12H avec Hobbes-Sessionnel démarre dans deux jours...

RÉCLAME :

Le Mans, Capitale mondiale d’Expressio

Bon, vite fait sur le gaz :
- Bonjour, mon Eureka d’amour ! Toi, là, enfin !
- Rikske : avec ta culotte bouffante, tu n’as rien à redouter de l’expression du jour.
- Je débranche illico ma machine, indisponible donc quelques jours sur le site comme aux courriels. Je vais reviendre dès que tout est en ordre.
- Bise à toutes.
« L’avoir dans le cul / Dans le cul la balayette ! »
Être possédé, dupé, victime, malchanceux, vaincu.
Avoir affaire à plus habile, plus rusé que soi."

Ah ça, malheur à celui qui tourne le dos à ses ennemis que cela soit sur le terrain de bataille ou autre champ politique.
Les flèches atteignant alors, le postérieur.

L’avoir dans le cul, est-ce une chasse (de dos) réservée exclusivement aux tire-au-cul ?
Derrière cette expression se cache la puissance physique des coups de reins et c’est pour ça qu’ en patois, on dit : « Rein à foutre ! »

C’est vulgaire aujourd’hui mais constatons « l’Hardeur » au travail, alléché par la présence excitée des femmes de ce site d’ailleurs… Et ce n’est pas du trompe-l’œil ! 
Mon excellent Larousse dit ceci : " Dans les applications domestiques de l’électricité, les balais sont remplacés par l’aspirateur" A tout prendre je préfère le balai pour l’usage que conseille God.
Et puis imaginez la sorcière assise sur son aspirateur, la longueur du fil à moins qu’il fonctionne à l’énergie solaire.
Et pour ceux qu’une excursion (même virtuelle) tenterait cette page
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 08h20 : J’appelle aussi "balayette" la brosse munie d’un long manche qui me ...
"mais je n’en fais pas d’usage sodomite, que God m’en préserve !"

Heureusement que toi à jeun ! Si tu avais omis d’écrire le pet de préserve, cela aurait donné : "...que god m’en réserve !". Fâcheux car de toi, j’ai l’image d’une Blanche Colombe...
réponse à . tytoalba le 28/06/2007 à 12h02 : Mon excellent Larousse dit ceci : " Dans les applications domestiques de l&...
Si elles sont écologiques ces sorcières, pourquoi ne feraient-elles pas du co-balai-voiturage ? Pouah, elles sont repoussantes et ne paieront jamais la (future) taxe sur le carbone… car bonnes, elles ne doivent pas l’être.
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 11h29 : oui, ou "va te faire aimer", c’est encore plus correk !...
dans le style correct : le moment de rappeler aussi le "envoyer chez Plumeau" traité ici il y a quelques balais ?
(avec la précision que : entre avoir une balayette dans le chose , ou avoir un plumeau , si le recevant ne fait sans doute pas la différence, l’entourage peut au moins profiter des plumes. A rapprocher alors de l’expression " se parer du plumeau du paon"  ?
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 08h57 : la balayette s’appelle de plus en plus "le balai de chiottes" . Une balad...
"Louisann, si la balayette est au balai ce que le scooter rose est à la voiture, nous rotirons nous un jour le scooter ?"

Avec un peu d’essence : Allumer le feu...

@43 > Paon, dans l’cul !
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 09h10 : en vieux français, le balai ou balain, c’était la verge, le...
"N’est-il pas significatif que la verge, soit à la fois la baguette pour fesser, et le phallus ?"

C’était alors se retrouver pour la victime de la baguette dans un sacré pétrin... certains disent encore aujourd’hui : "Pétrin coup, t’es tout pâle !". 

Une bonne fessée n’a jamais fait... à personne ! Des adeptes ici ?
Par contre des coups de balais, ça doit faire mal... Oh oui !
On a beaucoup parlé de décence ce jour et y a pas de quoi se casser le cul. Je vais pas tortiller du cul une seconde et je me lance. Comme j’aime appeler un chat un chat j’appellerais donc un cul cette partie de notre individu qu’on nomme poliment "postérieur" ou encore (pire) "fondement", mais là y a de quoi rester sur le cul par tant de pudeur et d’éducation. Rien de tel que d’user d’un langage direct, comme le faisaient naturellement nos anciens qui ont fait qu’on se délecte aujourd’hui de tant de belles expressions très imagées, mais généralement péjoratives qu’on juge grossières ou vulgaires. A mon humble avis, c’est un tort, je les trouve bien imaginées et parfois même très évocatrices. Comme nous sommes tous ici comme cul et chemise, tous nos fouette-culs (avec tout le respect que je leur dois) ici présents devraient être d’accord avec moi sur le principe de proposer ces expressions dans leurs prochains programmes éducatifs. Y a qu’à évoquer, entre autres : bas du cul, fier cul, cul-nu, peigne-cul, cul terreux, péter plus haut que son cul, n’avoir rien à se foutre sur le cul ou n’avoir rien sur le cul, trou du cul, avoir le cul gelé, pour imaginer aisément les choses ou les situations. Et le petit bout de cul hein, c’est pas joli joli tout plein mignon ? Remarquez à quel point le cul est prêté aux choses et zéro intérêts siouplait (alors heureux ??) ! Tiens j’vous l’donne en mille, savez vous d’où vient « bonder le cul » (si si c’est bien bonder, pas bander) ? Eh ben vous l’avez deviné… du tonneau et de sa bonde évidemment ! On comprendra à quel point le cul est important ; il faut donc rendre au cul ce qui appartient au cul et rendre un hommage particulier aux culs bénis ! Et cul sec à la santé du cul !
Je sais farpètement que mon laius ne paraitra jamais dans un torche- cul et qu’il serait tout bénef dans un panier sans cul.
Bon y en aura beau cul qui seront pas prêts de me faire une révérence à cul ouvert et voudraient bien me foutre un coup de pied au cul, mais je dirais à ceux qui ne sont pas contents qu’il se tournent le cul au vent. Mais bon de là à les traiter de faux-culs, non, au grand jamais, ça me ferait mal au cul euuuh pardon au coeur.

Bon ça suffit là, je m’en va grailler vite fait sur le cul de l’assiette, où c’est qu’elle est la sortie ? Ah bon, c’est un cul-de-sac ? Tans pis, je l’ai dans le cul !

Pan pan cul cul

Eureku
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 09h48 : Faut-il y voir, chez les femmes maniaques du ménage, une façon de ...
"Faut-il y voir, chez les femmes maniaques du ménage, une façon de réfréner leur nymphomanie teintée de masochisme ? et que dire des hommes maniaques ?"

On ne peut laisser ces femmes sur le carreau… tiens, le petit flacon muni d’un jet propulseur pour nettoyer les vitres, est-ce cela qui peut exciter la ménagère ?

Quant aux maniaques, on peut tout leur reprocher sauf d’être motivés...
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 13h02 : On a beaucoup parlé de décence ce jour et y a pas de quoi se casse...
"On comprendra à quel point le cul est important ;"

Ben oui, il est même côté en bourse...
réponse à . AnimalDan le 28/06/2007 à 10h55 : God: "l’avoir dans l’os" (pourquoi l’os ?) ..." Sacr&eacu...
"Sacré ou pas, un os est de toute façon un os, et si vous regardez un os en coupe, un gros, de ceux que l’on dit "à moëlle", justement vidé de ladite moëlle, l’image vous sautera aux yeux... un tube évidé aussi évident que le "baba" sans le rhum, un "trou" duq’uel... découle la met-ta-fort..."

Ceci n’est pas une Sainte Thèse, trop ostentatoire... 
une remarque incidente pour rappeler que si la balayette évoque irrésistiblement les chiottes, et si celles-ci évoquent tout aussi clairement la merde, celle-ci n’a pas toujours eu le seul sens négatif qu’elle a aujourd’hui. Je me souviens du tas de fumier, dans la cour de ma grand-mère, où nous venions vider nos seaux ( qui avaient l’avantage énorme de nous dispenser d’utiliser les WC du jardin , avec la terreur que nous avions d’être visités en plein travail, non par des balayettes, mais par des frelons où autres insectes !)
Ce tas de fumier, pour revenir à lui, avait une valeur véritable : enrichi chaque jour, il remplaçait les engrais modernes. La galette de bouse séchée, reste dans certains pays un objet précieux.
Et si le mot "chiottes" n’est pas très valorisant, le mot "lieux d’aisance" évoque bien, au contraire, le plaisir , que dis-je : le soulagement que nous y éprouvons.
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 13h02 : On a beaucoup parlé de décence ce jour et y a pas de quoi se casse...
Bon, c’est dit, à l’instar d’un de mes Maîtres (San-A, pour le citer), j’appellerai un chat une chatte, et un c.. un cul ! D’ailleurs, on pourrait confondre avec un c.. ,
y’a le même nombre de points de suspension !
sans vouloir, mes chéries, en rien vous commander :
si un soir, par hasard, vous venez pour dîner,
en l’absence de ma femme, soignez votre tenue !
Je vous le dis tout net, et sans nulle retenue :
sachez que je préfère un cul en bas résille
qu’un cul en bas layette , qui bien moins m’émoustille.

moralité : y en a plus !
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 14h24 : sans vouloir, mes chéries, en rien vous commander : si un soir, par ...
Poil au cul ! Oué, bon, je sé, c’est pas terrible, hein, mais ch’suis un chouïa tafigué...
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 14h26 : Poil au cul ! Oué, bon, je sé, c’est pas terrible, hein...
non, non ! Pas de fausse modestie : ce poil au cul est parfaitement approprié, la rime est riche, le style enlevé, concis. Un modéle, Rikske, un vrai modéle qui souligne tout ce que le site a perdu en ton absence !
euh... et tu repars quand ? (poil aux dents)
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 14h37 : non, non ! Pas de fausse modestie : ce poil au cul est parfaitement ap...
J’m’en vas (poil au tibia), j’rentre chez moi (poli au bras) ! Mais ça veut pas dire que j’vas pas continuer (poil au nez, tiens !) à sévur (poil au fémur) sur le site (poil à la bite -j’ai osé, hein, Eurêkaske ?-) !
réponse à . tytoalba le 28/06/2007 à 12h02 : Mon excellent Larousse dit ceci : " Dans les applications domestiques de l&...
N’importe quel aspirateur comporte un rotor, et... ses balais !
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 13h02 : On a beaucoup parlé de décence ce jour et y a pas de quoi se casse...
Te lancer dans une telle tirade à peine revenue, c’est pas bien. Tu as dû faire fuir les cul-serrés ! 
réponse à . chirstian le 28/06/2007 à 14h14 : une remarque incidente pour rappeler que si la balayette évoque irr&eacut...
Comme quoi le pied, c’est une affaire de cul... même assis dessus
Oups !
réponse à . God le 28/06/2007 à 15h10 : Te lancer dans une telle tirade à peine revenue, c’est pas bien. Tu...
Tu me connais s’pas, j’ai toujours le feu au cul (et j’en vois venir quéque zuns pour les interprétations, lui God y sait le sens que j’y adresse) !
En pùs, faut croire que j’ai du cul ou si tu préfères j’ai le cul bordé de nouilles de pouvoir tirader ici comme je le sens (quicé qu’a dit la hein ?) et fissa fissa ...alors j’me prive pas

et les culs serrés, t’inquiètes, c’est des culs-de-jatte (poil aux pattes)
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 14h41 : J’m’en vas (poil au tibia), j’rentre chez moi (poli au bras)&n...
Chapeau, bravo (poil aux lolos)
My God, quel feu d’artifice !!
C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, dès que Pépé a le dos tourné, on dit des gros mots, hein ?
Et la trirème, dans tout ça ? J’en fais quoi, moi ?
Bon, là, je suis sur le portable d’un aminche, vu que le mien est chez le garagiste. Et figurez-vous que l’aminche en question a conventionné avé BB, Flupke et l’Amiral, mardi soir. Résultat : un petit nouveau sur Expressio (il vient de s’inscrire, le couteau sous la gorge). Le Khmer Rose, qu’on l’appelle, nous (et je ne vous dirai pas pourquoi). D’où le pseudo qu’il a choisi : Khmerose. Voili voilou. Mon Eureka d’amour a failli le connaître, si elle ne s’était pas fait tant de bile !
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 15h25 : Tu me connais s’pas, j’ai toujours le feu au cul (et j’en vois...
Même quand l’Amiral n’est pas là ?
Comment ça l’est pas là ?? T’es louf ou quoi ? avec sa faculté ubiquitique que j’y connais ... qu’elle est même ubaquatique ! Non mais des fois ..
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h31 : C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, d&e...
Bah, la trirême, j’l’ai gagnée sans rien dire, comme d’habitude, puisque j’l’ai décidé ainsi, non ? Me semb’ quand mêm’ que la convention mancelle a été dure ! Nous, hier, on l’a eu dans l’cul la balayette, rapport à vos contribs qu’elles z’étaient un tantisoit pauvresquement absentes ! Alleï, j’va m’offrir une ch’tite triple, pour me consoler de votre absence d’hier (poil au nerfs) !
réponse à . eureka le 28/06/2007 à 15h27 : Chapeau, bravo (poil aux lolos) My God, quel feu d’artifice !!...
et quel feu d’artifesse ! Bravo vrabissimo.

Un peu de technique, faut en profiter, j’ai un petit quartier libre !
Savez-vous comment en BelleGique se présente une balayette ?
Une espèce de boîte métallique rectangulaire, cul vers le bas, plus un manche, dans laquelle pivotent deux brosses rondes parallèles. Avec le mouvement de va-et-vient imprimé au manche, les brosses tournent et expédient miettes et petits débris dans la boîte.
Jamais, au grand jamais on ne s’en sert pour les chiottes.
Ici on se sert d’une brosse à joc pour cet usage.
Pourquoi joc ???
Excellente question. Merci de la poser.  
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 15h42 : Bah, la trirême, j’l’ai gagnée sans rien dire, comme d&...
Tout doux, bijou ! J’ai foie en moi, moi... Alors, aujourd’hui, hein ? A l’eau, le Conventionniste...
réponse à . mident le 28/06/2007 à 15h43 : et quel feu d’artifesse ! Bravo vrabissimo. Un peu de technique, fa...
Tu parles d’une "ramassette", non ? C’est pour les miettes de pain qu’on retrouve sur la nappe après un repas ?
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h46 : Tout doux, bijou ! J’ai foie en moi, moi... Alors, aujourd’hui,...
Tu me fais d’autant plus regretter de n’avoir pas été présent, Marin de mon coeur ! Je l’ai eu dans le cul, quoi !
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h31 : C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, d&e...
Ben quoi Mon Amiral ? Tu veux qu’on te rencarde sur l’origine marine et tu veux pas de gros mots, non mais faudrait savoir là ! Entre nous soit dit j’crois qu’y a des jours où y faut décréter "Dispense de Trirème". Tu vois l’esspression du jour et connaissant bien tes co-lurons-ronnes, tu juges si c’est un jour avec ou sans.

Nous qu’on s’démène depi’ c’matin avec le cul....et pis c’est normal qu’on soit tous déchainés, t’as rien à nous r’procher Na, c’est la faute à God, fallait pas qu’y nous chatouille s’pas
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 15h47 : Tu parles d’une "ramassette", non ? C’est pour les miettes de p...
Que nenni. Une ramassette ce n’est qu’une pelle retournée améliorée pour ramasser à l’aide d’un balai.
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h31 : C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, d&e...
Ah ouais bien le bonjour à Khmer (et M) Rose, en lui disant ce n’est que partie remise (pour lui), et mise... pour toi
Chez M. Okû, bazar nippon. Profitez des soldes : balais Okû, layette Okû, balayettes Okû, etc.
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h31 : C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, d&e...
Est-ce bien le jour pour un parrainage ?
Il a perdu la balayette mais il s’en fout : cette page
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 14h49 : N’importe quel aspirateur comporte un rotor, et... ses balais !...
"N’importe quel aspirateur comporte un rotor, et... ses balais !"

Là, tu as eu un tuyau pour annoncer ça... (poil au doigt alors)
réponse à . Rikske le 28/06/2007 à 14h49 : N’importe quel aspirateur comporte un rotor, et... ses balais !...
à ne pas confondre avec l’hélicoptère. 
Poil au derrière !
C’est une position ça non ? Atterissage un peu brutal, c’est pourquoi, il convient d’être sanglée... Enfin bon, poil au bonbon !
Salut a tous Il y aura dorénavant un autre "trou du CUL " en lien avec l’expression du jour !!
Sous la containte je dois remercier ELPEPE !!
A vous lire et à rire.
Oulah ! Ça vole haut aujourd’hui.
C’est pas une simple balayette qui va suffire à nettoyer tout ça, quelle que soit la manière de l’utiliser.
Poil au jardinier.
réponse à . Khmerose le 28/06/2007 à 18h24 : Salut a tous Il y aura dorénavant un autre "trou du CUL " en lien avec l&...
Sous la containte je dois remercier ELPEPE
Parce qu’en plus, Elpépé est un tortionnaire !
réponse à . Khmerose le 28/06/2007 à 18h24 : Salut a tous Il y aura dorénavant un autre "trou du CUL " en lien avec l&...
un autre "trou du CUL " ?
un trou de balle, ou de balle-ayette ?
réponse à . God le 28/06/2007 à 18h26 : Oulah ! Ça vole haut aujourd’hui. C’est pas une simple b...
Ben, tu vois, fieu: ça marche ! Et en plus, tu fais des adeptes ! Poil à ... Heuh ? J’ai un trou, là, là, itou !
réponse à . God le 28/06/2007 à 18h27 : Sous la containte je dois remercier ELPEPEParce qu’en plus, Elpép&e...
Tu le savais pas ? Y torture au ... (célèbre whysky pur malt, mais l’espace publicitaire est laissé libre; faire offre à God, qui transmettra à LPP), et y va bientôt s’essayer à torturer à la triple Westmalle !
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 18h41 : Tu le savais pas ? Y torture au ... (célèbre whysky pur malt,...
Dis, Rikskemaabuum, le p’tit nouveau là, Khemrose, son pseudo, c’est parcequ’il a une Rose, poil au chose ?
VOUS libérez les énergies aujourd’hui, c’est monstrueux, pensez à ceux qui lisent !Maire de... >>> cette page >>> poil au-dessus des yeux... et en dessous aussi et sur les côtés également... 
réponse à . God le 28/06/2007 à 18h26 : Oulah ! Ça vole haut aujourd’hui. C’est pas une simple b...
Tu nous la bailles belle, cher God ! Tu proposes, en usant du registre soutenu, une expression que d’aucuns pourraient trouver trop vulgaire, et tu t’étonnes qu’on en abuse vulgairement !

@Khmerose :
Te demander, je n’ose
L’aurais-tu bridé, et rose ?

RECLAME :
Expressio ! le seul site où les trous du cul ont de l’esprit, poil au salsifis !
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 19h14 : Tu nous la bailles belle, cher God ! Tu proposes, en usant du registre sout...
Momo, c’est trop profond là.... j’veux dire : ta réclame bien sûr.
réponse à . momolala le 28/06/2007 à 19h14 : Tu nous la bailles belle, cher God ! Tu proposes, en usant du registre sout...
houlààà... je n’aurais jamais osé.
J’ai posé la question à Rikske parceque lui et Houba et Filou savent qu’ici on déforme assez bien le bon Neerlandais qui devrait dire "j’ai une petite amie qui s’appelle Rose" .

@Khmerose : pour donner le sens de Mamolola il fallait "Khmnerose" . Bienvenue au club des Louf, des Peï, des Zot.
Mon Robert me donne 4 pages d’expressions reprenant le cul, c’est dire tout l’intérêt de cette partie de notre anatomie. Mais méfions-nous quand même. Julos Beaucarne a dit (ou re-pété): "A force de pêter trop haut, le cul prend la place du cerveau"
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h31 : C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, d&e...
Comment, ton engin est chez le garagiste ? ... et tu as un copain portable ? génial !
Suis en train de tout réinstaller ... en mon absence hier, mon Hard Disk agonisait d’être privé de courant, de sa maîtreese et de tous les amis ... je l’ai trouvé dans un râle d’agonie lorsque je l’ai rebranché (l’était pas tout à fait mort, mais le bouche à bouche n’a pas suffit,le choc électrique n’a pas permis de rétablir un rythme normal et de sauver l’engin, comme dans les feuilletons de "Urgences" à la télé).
et je l’ai eu dans l’cul ! j’ai été obligée de racheter un disque dur et de le faire naître petit à petit ... Quelle catastrophe ! toutes les expressions, même celles du week-end, que j’avais gardées précieusement, tout à disparu ... même mes favoris ! un tsunami dans mon bureau !
J’ai lu en diagonale et presque tout a été dit !
@ Youpi, Eurêka, je me faisais du mouron (pour les p’tits oiseaux)
Chouette, te re-voilà en super-forme ! ... et y’a pas que toi ! tous se sont lâchés ! 
réponse à . file_au_logis le 28/06/2007 à 08h29 : Eh bien, vous toutes et vous tous qui n’avez pas participé à...
je compte pour du beurre ? Moi aussi, je vous ai souhaité une ’bonne convention" ... Dommage pour moi de n’avoir pu m’y rendre ... mais peut-être êtes-vous soulagés que je n’y soit pas venue ! (poil au barbu) 
réponse à . cotentine le 28/06/2007 à 21h05 : je compte pour du beurre ? Moi aussi, je vous ai souhaité une &rsquo...
Décidément, un mot, un geste, et Rikske fait le reste ! Bonne nuit à tous, j’m en vas dormiturer. Ch’uis crevé, et malheureusement pas par la Convention expressio.fr/manceaux.id=LPP?&filou
Amitiés à tous les expressionautes ! Bon, ch’uis patri. Yannnoooouuuuu !
réponse à . Elpepe le 28/06/2007 à 15h31 : C’est pas bientôt fini, les gosses ? Alors comme ça, d&e...
Ce Khmer a-t-il aussi le scooter assorti ???

Vroup-Hobbes
réponse à . God le 28/06/2007 à 18h26 : Oulah ! Ça vole haut aujourd’hui. C’est pas une simple b...
Comme quoi, quand on met 100 balles dans la fente, on réveille l’"aspiration" de nos souvenirs d’enfance.

avec cette Qriosité du jour, vous n’avez eu, oQmessieurs, oQmesdames, oQne hésitation à deviser avec Qlot*.

J’ai mal oQ
J’ai mal oQ
J’ai mal oQpé ma jeunesse
A faire des Q
A faire des Q
A faire des Qlottes de draps
Pour des vieux Q
Pour des vieux Q
Pour des vieux Qrés de campagne
qu’yavaient plus d’Q
qu’yavaient plus d’Q
qu’yavaient plus d’Qlottes de drap

Tsoin Tsoin !
poil au groin

*mais quand on a le Qlot, on n’a pas forcément le bas laid
réponse à . <inconnu> le 28/06/2007 à 11h29 : oui, ou "va te faire aimer", c’est encore plus correk !...
une autre facon correcte de désigner l’acte, prononcée par mon père dans le pas de calais:
"se faire faire un enfant dans le dos"
et quand on constatait qu’on l’avait bien eu dans le dos, la réponse était:
"mais je lui réserve un chien de ma chienne"
salutations à tous et à l’amiral en particulier(respect oblige de la part du petit nouveau au plus ancien), et bises à toutes les filles.
Réellement j’ai ri un bon Q ! (eureka ... et les autres !)
réponse à . <inconnu> le 24/07/2007 à 22h05 : une autre facon correcte de désigner l’acte, prononcée par m...
Salut, Machin, et bienvenue parmi nous.
Tu es belge ?
Tu connais la Brabançonne ? Alors, apprête-toi à nous la chanter à la prochaine convention, car avec l’éditeur de partoches de l’Amiral, concocté, mitonné par notre slurp-God-slurp adoré, nous verrons si tu as les capacités intellectuelles d’être des notres ....

Terne-Hobbes
réponse à . HoubaHOBBES le 26/07/2007 à 19h16 : Salut, Machin, et bienvenue parmi nous. Tu es belge ? Tu connais la Braban&...
tu connais la Brabançonne ?

Pourquoi devrais-je connaitre la Brabançonne quand votre ex-futur/futur-ex premier ministre ne la connait pas lui-même ?
En fait je suis de Béthune dans le Pas-de-Calais (Cthi-Mi et fier de l’être).
Mais je connais bien la Belgique quand même pour avoir fréquenté ses plages et parcs de divertissement dans ma jeunesse. j’y ai fait aussi plusieurs chantiers de pose de pipe-line,entre la frontière Néerlandaise et la frontière Française.L’un où j’étais basé a Roërmond et l’autre a côté de Huy ou d’ailleurs j’étais logé chez l’habitant.j’ai gardé un merveilleux souvenir de l’accueil chez les Wallons. Par contre je ne pourrais pas en dire autant du côté Flamand, ou nous avons failli nous faire lyncher parce que nous parlions en Français. Je vous conterais peut-être cette histoire un jour si vous le désirez !
Maintenant j’habite à côté de Colmar depuis 42 ans avec une escapade de 13 ans à Voutré dans la Mayenne.j’allais assez souvent au Mans que j’ignorais alors être le capitale de l’expressio(nisme)  Ah! les rillettes, MIAAAAAMMMM !
Maintenant je suis dans le pays de la choucroute où l’on ne dit pas "godfordom" une fois, mais "godfordamy nor a mol !      
Allez, bonne nuit les petits et faites de beaux rêves  
réponse à . <inconnu> le 24/07/2007 à 22h05 : une autre facon correcte de désigner l’acte, prononcée par m...
Eh, ho, là, rastrin, hein. L’Amiral n’est pas le plus ancien, hein...
Moi non plus, d’ailleurs.
Lui, par contre, c’est peut-être le plus (dé)gradé, quoi que ...   

C’est vrai qu’au pays de la choucroute, c’est pas la kiche qui est reine...
Quand, pour la première fois, on pousse la porte de ce meeerveiillleux site, on avance timide, respectueux du savoir qui inonde l’écran, heureux de découvrir par le menu comment est née l’expression que propose le maître* des lieux, comment elle a évolué au fil du temps...
Avec délicatesse, on dénoue le ruban qui enserre la boîte où somnolent de délicieuses ou savantes expressions comme avoir le coeur qui bat la chamade ou la femme de César ne doit pas être soupçonnée.
Et pis un jour, pan ! on se réveille surpris - mais on le serait à moins ! - avec un outil de nettoyage malencontreusement... rangé !
Et on ne peut même pas se plaindre : Sa Divinité a prévenu que chaque jour, il distillerait une petite dose de culture  ! On ne lit jamais avec suffisamment d’attention les différentes clauses des contrats !
Pour notre plus grand bonheur, ne reste plus qu’à en rire... poil à frire ! 

*on ne sait pas encore qu’il s’agit de God himself.
Est-ce pour illustrer l’expressio du jour que GOD limite l’accès à ceux utilisant la porte de derrière...
A moins que ce soit Saint-Serveur qui fasse la grève de la distribution pour que l’on comprenne bien que sans lui...
Bonne journée à tous, sans
Être possédé, dupé, victime, malchanceux, vaincu.
réponse à . patrickonthenet le 19/04/2011 à 04h38 : Est-ce pour illustrer l’expressio du jour que GOD limite l’acc&egrav...
Toutafé ! Après avoir prétendu régler tout comme du papier à musique hier ! Nous, on s’endort tranquilles et voilà, pas d’Expressio, et "dans le cul la balayette" ! Cher God, je t’ai connu plus élégant !
Il paraît que gogole nous inflige dans le bandeau de droite des pub en rapport avec l’expression en cours. Je ne sais que penser à propos de celle qui s’ouvre ici "Modatoi". Est-ce par dérision dérisoire* qu’on nous prévient du peu d’intérêt de ce site de vente de grolles ? En tout cas, je réfute l’hypothèse du "Mo d’à toi"; que le "toi" hypothétique sache bien qu’il l’a là où God le lui met en ce qui me concerne.

* Merci Alain du sucre Souchon
réponse à . momolala le 19/04/2011 à 08h09 : Il paraît que gogole nous inflige dans le bandeau de droite des pub en rap...
Si ce n’ est le nom du site qui a un rapport avec la mode, c’ est la fille qui est à vendre 24,90 euros... Mais si j’ étais un monsieur esseulé, je me méfierais, maintenant qu’ on veut aussi punir les clients des amours tarifées. C’ est pour lors qu’ il l’ aurait dans le.... Je pense que les talons des godasses sont d’ ailleurs presque assez hauts pour servir de manche !
réponse à . patrickonthenet le 19/04/2011 à 04h38 : Est-ce pour illustrer l’expressio du jour que GOD limite l’acc&egrav...
Je suis dans le même cas... nous n’ avons donc pas à nous croire victimes d’ un quelconque ostracisme !
Celui qui l’a dans le cul, s’affaisse.
Nuance
Les contrats de location, c’est du vol: dans le cul le bail honnête.
ERREUR J’ai confondu balayette et bayonnette, xcusez-moi.
L’avoir dans le cul? Que Dieu m’en préserve, hâtif.
Deux témoins à une belle supercherie:-
-" tu t’es fait avoir et dans le cul la balayette"
-"...et jusqu’à la ficelle!
comme dit mon cul : "vous me la balayettez belle ! "
La version marocaine est: l’avoir dans les Fès.
réponse à . momolala le 19/04/2011 à 08h04 : Toutafé ! Après avoir prétendu régler tout comm...
Pourtant Sa Divinité est honnête ! Dès le 16 mai 1995 (ouverture du site), elle crée l’ambiance en nous accueillant les doigts dans le nez !
Cela dit, on aurait intérêt à extraire rapidement la balayette de l’endroit dont auquel elle séjourne actuellement car si demain God propose cette expression ou celle-ci... on est mal !
réponse à . DiwanC le 19/04/2011 à 11h15 : Pourtant Sa Divinité est honnête ! Dès le 16 mai 1995 (...
tu veux dire des expressions comme  : avoir la tête dans la balayette, avoir le feu à la balayette, voire même avoir la balayette bordée de nouilles ? Ce serait un second degré intéressant !
Dans le cul la balayette, s’est s’être fait avoir !

Mais ceux qui ont le cul serré, chers à God, et qui seront ravis sur ce meeeeeerveilleux site en ce jour ou tout le monde se lache, n’auraient-ils pas, eux, un balai dans le cul ? 
Et d’ailleurs mon grand-père (qui n’était pourtant pas marocain...) disait toujours, quand il avait des flatulences, qu’il fallait toujours laisser les Fès faire (ou l’effet se faire, pour les ceusses qui n’auraient pas compris), mais tout cela n’a évidemment aucun rapport avec les gaz à efFès de serre si chers à nos bovins biens aimés.
je me souviens des séances de cinéma à l’école primaire. Les plus grands étaient chargés d’accrocher les rideaux noirs, et le maître projetait chaque année le même film de Zig et Puce, ou de Laurel et Hardy en première partie. Mais ensuite venait le moment de magie et d’émotion : "Crin blanc".
Pour ceux qui n’ont pas connu, je précise : ce n’était pas l’histoire d’une balayette, mais celle d’un cheval blanc et de son amitié avec un enfant, face au monde hostile des adultes. Non l’expression :"ça craint" ne vient pas de là. Mais nous galopions avec eux dans ce paysage de Camargue parfaitement irréel pour nous, en imaginant une fin heureuse.
réponse à . LeboDan_Ubbleu le 19/04/2011 à 12h10 : Et d’ailleurs mon grand-père (qui n’était pourtant pas...
Il pouvait aussi dire qu’il fallait laisser les fèces se faire... 
réponse à . HoubaHOBBES le 28/06/2007 à 22h47 : Ce Khmer a-t-il aussi le scooter assorti ??? Vroup-Hobbes...
Il est toujours préférable (de lapin) d’être un Khmer rose qu’un Khmer rouge : cette page
en imaginant une fin heureuse.
Si ma mémoire est bonne, l’histoire se terminait sur l’image de Crin Blanc monté par l’enfant qui s’éloignaient dans la mer.
Mais c’est peut-être mon imagination qui me fait prendre des vessies pour des lanternes, et là gelé (euh je l’ai) dans le c..
A tous ceux qui en ont ras la balayette, rendez-vous au bar du Phare : on s’assoira entre deux chaises (sage précaution aujourd’hui)... puis on assèchera le fond de nos verres !
Marceeeeel* ! tournée générale !

*tu inscris ça sur l’ardoise de Filo ; il est comme cul et chemise avec le fabricant de balayettes ! 
Je partage le même souvenir que toi, pas question de génération, tu es beaucoup plus jeune que moi, mais, faut dire qu’avant 1968 l’école se répétait volontiers. On y ajoutait toutefois en ce qui me concerne, avant Laurel ou Charlot, un documentaire sur les poumons bouffés par le charbon de la cigarette et le foie cyanosé par l’alcool. Des poumons et un foie "pour de vrai" en noir et blanc. Rien sur les hémorroïdes, ni sur les balayettes.
Hier eut lieu une course entre amazones: les perdantes l’ont eu dans les culs hier.
réponse à . momolala le 19/04/2011 à 12h47 : Je partage le même souvenir que toi, pas question de générat...
tu es beaucoup plus jeune que moi
ne parie pas : tu l’aurais dans ... 
"Tu l’as dans l’cul"
"T’es marron !"
"T’es chocolat !" cette page
Même genre de souvenir, chirstian...
Perso, c’était au patronage laïque, au patro si tu préfères, que j’ai le souvenir des séances de cinéma avec Charlot...
qui l’avait si souvent dans l’cul.
L’était trop sentimental, trop rêveur, cible idéale pour les conquérants toutes verges dehors pour les lui mettre...
En Inde, celui qui l’a dans le cul, rit.
Tu as l’air de t’y connaître dans le cul riz indien, dis moi, ça vient du kamasutra la balayette ?
Euh... l’espace d’un instant faudrait p’t’être dissimuler les balayettes, prendre un peu de recul, et rajuster la tenue car aujourd’hui on dit : Bonaniversaire Marcek !
réponse à . DiwanC le 19/04/2011 à 13h59 : Euh... l’espace d’un instant faudrait p’t’être dis...
un balai de plus ? A peine : une balayette tout au plus !
Allez : un verre de marc_sec pour arroser l’heureux événement !
regardez, dans l’écu, là-bas : les yettes !*
* c’est de l’héraldique, comme chacun sait...
C’est quand même pas de pot d’avoir son anniversaire le jour d’une expression pareille !

Mais bon, un joyeux anniversaire pour toi, et on ramassera les miettes après ... à la balayette !!
réponse à . <inconnu> le 19/04/2011 à 12h57 : "Tu l’as dans l’cul" "T’es marron !" "T’es chocolat...
Je connaissais plutôt cette page :
T’as des doutes et t’y dis pas tout
Et c’est toi qui l’a dans l’dos
Bon anniversaire Marcek !
Ah, si tu pouvais, là, saisir la balleayette au bond et nous concocter un de tes savants poèmes...
réponse à . DiwanC le 19/04/2011 à 12h39 : A tous ceux qui en ont ras la balayette, rendez-vous au bar du Phare : on s...
*tu inscris ça sur l’ardoise de Filo ; il est comme cul et chemise avec le fabricant de balayettes !
Et moi qui pensais t’avoir dans la peau, je finirai par t’avoir dans l’os, si pas dans le nez. Moi qui croyais t’avoir à l’oeil, ben, je l’ai dans le cul.
Et l’ardoise, tu fais comme pour les rideaux, tu te l’accroches, pasque, moi, Mêdême, je n’y grimpe pas... enfin, pas toujours... mais - ne portant pas de string - je n’y reste pas accroché...
Allez, c’est ma tournée. Et, content, je paie comptant, étant celui qu’on tend...
Excuse-les, chère Marcek, ils ont un peu dérapé sur la... enfin glissé sur le ..., enfin, oui, bon, tu vois ce que je veux dire...
Non, je ne l’ai pas sur le bout de la langue...
A quoi tu penses, là, dis-moi?

B O N A N N I V E R S A I R E
réponse à . file_au_logis le 19/04/2011 à 17h58 : Excuse-les, chère Marcek, ils ont un peu dérapé sur la... e...
Allez, c’est ma tournée.
Nul ne doutait de toi, mon Joli ! Tous, nous étions sûrs de ta généreuse réaction ! Rendez-vous dans une heure chez Marceeeeel ? On recommence ! 
réponse à . SyntaxTerror le 19/04/2011 à 16h16 : Je connaissais plutôt cette page : T’as des doutes et t’y...
...Tapissée partout même dans les toilettes ?????
Mon gamin de 16 ans, cultivé, plutôt distingué, m’a donné une nouvelle version de l’expression en me racontant sa soirée :
"Si elles veulent la bite au cul, c’est leur problème"
" Et de la corde d'une toise
Saura mon col que mon cul poise. "
Villon
Après tout quand on va s'faire enculer..........On l'a dans le.....j'vous fais pas un dessin

Je vous laisse et vous souhaite un bon week end Pascal.
Bon... encore un ou deux ustensiles - telle la balayette du jour ou celui-ci - et on va pouvoir faire notre petit nettoyage de printemps !
réponse à . BOUBA le 04/04/2015 à 05h46 : Après tout quand on va s'faire enculer..........On l'a dans le....
Tu m'as l'air bien pressé ce matin... Aurais-tu le feu quelque part ?...
réponse à . BOUBA le 04/04/2015 à 05h46 : Après tout quand on va s'faire enculer..........On l'a dans le....
Le doux poète qu'est not' Georges a pour habitude d'employer le mot qu'il faut, là où il faut... et tant pis s'il fait rougir quelque bergère ou quelque douairière.
Aussi, avons-nous dans ses textes deux ou trois jolis petits culs qu'il aime à fesser et quelques autres qu'il n'hésite pas à botter.

Et puis il y a le sien !

Y'en a un qui m'a dit : " Salut !
Te revoir, on n'y comptait plus"
Y'en a un qui m'a demandé
Des nouvelles de ma santé
Lors, j'ai vu qu'il restait encor
Du monde et du beau monde sur terre
Et j'ai pleuré, le cul par terre
Toutes les larmes de mon corps.


Allez ! un peu de culture dont sont friands God et ce site de haute tenue !

Dans l'écriture si policée de Proust, on trouve bien des "ridicule" et plusieurs "circulaire" "particulière" mêlées à des "difficulté" "majuscule"... mais il eut été miraculeux d'y trouver un cul, fut-il élégamment posé sur la commode, s'pas.

Eh bien si :
Ah ! c’est bien comme on disait dans le patois de ma pauvre mère :
« Qui du cul d’un chien s’amourose
Il lui paraît une rose. »


Autre style chez le truculent Rabelais ! Lequel – soucieux de son confort – n'utilise pas une balayette comme torche-cul mais un petit d'oie. Lisez plutôt* :

...je dys et mantiens qu'il n'y a tel torchecul que d'un oyzon bien duveté, pourveu qu'on luy tienne la teste entre les jambes. Et m'en croyez sus mon honneur. Car vous sentez au trou du cul une volupté mirificque, tant par la doulceur d'icelluy dumet que par la chaleur temperée de l'oizon laquelle facilement est communicquée au boyau culier et aultres intestines, jusques à venir à la region du cueur et du cerveau.

* mais si vous préférer "dingo" à votre aise ! 
Allez ! à très plus tard.
«L'avoir comme ça»: cela devrait permettre de faire le ménage, un peu dans le style de Daffy Duck... 
Dans un film ou Anthony Quinn jouait le rôle d'un indien, il avait employait l'expression:
«Sinon on risque de l'avoir dans le cul, le balayette; Et bien profond»
réponse à . Jacques1949b le 04/04/2015 à 08h45 : «L'avoir comme ça»: cela devrait permettre de faire le m&eacu...
AAthont Quin jouit le rôle d'un indien
J'ai compris  : Anthony Quinn jouait le rôle d'un Indien (un rôle de composition pour ce comédien né Antonio Oaxaca à Chihuahua). Pas de quoi jouir dans le rôle d'un Indien ...
Je pense à "L'homme de la plaine (The plainsman)" dont j'ai retenu une autre réplique :
Calamity Jane : Enlève ton chapeau quand tu parles à une dame.
Wild Bill Hickok : Je le ferai quand je parlerai à une dame.
Fion signifie trou du cul : le terme troufion est-il donc un pléonasme ou une tautologie ?
De plus, quand on sait que troufion signifie simple soldat, "simple troufion" soulève la question avec encore plus d'acuité.
Votre expression est incomplète. Elle finit par " avec le manche et l étiquette "
réponse à . gitane96 le 04/04/2015 à 11h55 : Votre expression est incomplète. Elle finit par " avec le manche et ...
En fait, à l'origine, l'expression était celle-ci :

L'avoir dans le cul la balayette avec le manche, l'étiquette et la p'tite ficelle qui permet de la ranger quand on n'en a plus l'usage, en la suspendant au clou dans le placard au fond du couloir.

Signalée par un linguistique du XVIIIe s., l'expression est relevée une première fois dans un roman de cape et d'épée, introuvable aujourd'hui. En voici un extrait :

- Morbleu ! Comment as-tu pu me faire ça à moi, ton ami de vingt ans ?
- Tu as trahi ma confiance...
- Scélérat ! C'est toi qui m'as dupé !
- Certes... mais pour l'honneur de ma lignée, la vengeance est impérieuse ! C'est grande satisfaction de te voir balayette dans le cul avec le manche, l'étiquette et la p'tite ficelle qui...
Etc.

Le temps passant, l'expression fut amputée tant à l'oral qu'à l'écrit. Aujourd'hui, c'est :
- tu la ds l'Q.


réponse à . gitane96 le 04/04/2015 à 11h55 : Votre expression est incomplète. Elle finit par " avec le manche et ...
Bonjour à toi, Gitane Maïs.
Je sais bien qu'il est fastidieux de relire les étages supérieurs, certains méridionaux se vantent de ne pas avoir le courage de le faire.
Il existe nez en moins, un truc facile à employer : l'usage combiné des touches Ctrl et F qui permet de rechercher un mot dans la page. Comme je voulais faire la même intervention que toi et que je suis arrivé au numéro 8, j'ai rangé mon crayon.
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2015 à 13h03 : Bonjour à toi, Gitane Maïs. Je sais bien qu'il est fastidieux d...
On raconte – mais que ne raconte-t-on pas sur ce mêêêrveillleux site – qu'en colonie de vacances, l'Inconnu de l'escalier 8 chantait :

♫♪♫♪ Nous en avons plein l' dos, plein l' sac
Plein l' fond des godillots
Des pelles et des pioches
Des gamelles, des bidons
Plein l' cul d' la balayette
Des vis et des boulons ♫♪♪♫♪


Il semblerait que d'autres versions existent...

réponse à . Mintaka le 04/04/2015 à 10h46 : Fion signifie trou du cul : le terme troufion est-il donc un pléonas...
Est-ce le fils illégitime du troupier et du troufignon ?
De quelqu'un qui soigne trop les détails, on dit qu'il "poildecu(l)tise" ou qu'il "troufignolise".
réponse à . DiwanC le 04/04/2015 à 13h48 : On raconte – mais que ne raconte-t-on pas sur ce mêêêrve...
Plusieurs versions, en effet.
C'est en colo que j'ai appris celle avec des carottes et des navets, plus tard, à l'armée, avec les AMX10 "l'armixdisse" nous avons appris l'existence de la balayette, des vis et des boulons.
Un siècle ne s'est pas encore écoulé et déjà on ne sait plus très bien si le Lieutenant-Colonel Charles Stanton, officier du Corps Expéditionnaire Etats-Unien, a déclaré en arrivant en France : "Nous sommes ici" ou "La balayette, la voici".
Doute également en ce qui concerne la déclaration de Mirabeau, contemporain de Ch. Stanton : Nous sommes ici par la volonté du peuple et nous n'en sortirons que par la force des..... dans le cul !
Dans le brouhaha de l'Assemblée, certains ont entendu "balayettes" (on a même prétendu qu'il avait joint le geste à la parole) d'autres "baïonnettes".
L'histoire a retenu les secondes et tronqué l'exclamation d'Honoré-Gabriel.
C'est nettement moins drôle mais beaucoup plus digne, s'pas.

réponse à . gitane96 le 04/04/2015 à 11h55 : Votre expression est incomplète. Elle finit par " avec le manche et ...
Pour un ménage complet, l'expression, Argentine, «Va au diable» est aussi fort usité en France, j'ai eu l'occasion de le constater mainte fois. Et pour l'avoir bien profond, hé bien il faut le manche de la balayette !
réponse à . Jacques1949b le 04/04/2015 à 15h53 : Pour un ménage complet, l'expression, Argentine, «Va au diable&raqu...
T'es certain que l'expression "Va au diable" ne vient pas de Tasmanie ?
Par ailleurs, le diable ne sert pas à faire le ménage mais à transporter des colis pondéreux. D' où l'expression : avec son diable, celui-là, qu'est-ce qu'il trimballe !
réponse à . DiwanC le 04/04/2015 à 15h34 : Doute également en ce qui concerne la déclaration de Mirabeau, con...
Bon alors, d'une part, le Corps Expéditionnaire Etats-Unien dont au sujet duquel je fais allusion, c'était pendant la première guerre mondiale et pas pendant la Révolution.
D'autre part, certaines sources fiables prétendent que Mirabeau aurait dit : Nous sommes ici par la volonté du peuple pour rédiger la Constitution et pas juste pour tricoter de la layette.
Paraît qu'Alphonse D. avait écrit :
S'élançant vers la montagne, la brave petite chèvre s'écria :
- Tu l'as dans le c...l, Monsieur Seguin !


Mais l'éditeur demanda une rectification prétendant que cela pourrait faire confusion avec l'expression sur les balayettes...
........................
Si Bouba passe par là, il va encore contester, hurler à l'obsession... Et pourtant, tout cela n'est que vérité pure.
réponse à . SyntaxTerror le 04/04/2015 à 16h39 : Bon alors, d'une part, le Corps Expéditionnaire Etats-Unien dont au sujet...
Oups... Je reconnais avoir lu un peu vite la fiche de M'sieur Stanton... Me voici bleue d'humiliation, blanche d'embarras et rouge de confusion...
réponse à . DiwanC le 04/04/2015 à 16h42 : Paraît qu'Alphonse D. avait écrit : S'élançant ...
Paraît qu'Alphonse D. avait écrit :
S'élançant vers la montagne, la brave petite chèvre s'écria :
- Tu l'as dans le c...l, Monsieur Seguin !

Aujourd'hui il dirait (peut être) la même chose en s'adressant à son maire ?
C'est pas le pied c'thistoire !
Enfin si un peu quand même...
Lequel maire risque de se retrouver avec un ustensile de ménage au complet (manche, étiquette, ficelle et tout l' bazar !) enfoncé bien profond dans l'orifice troufignolesque (comme dit Syntax), illustrant ainsi la deuxième partie de l'expression : "Avoir affaire à plus habile, plus rusé que soi."

Ça va toi ? Tu devrais viendre plus souvent car tu me nous manques bien ici...
... l'ange manque à tout le Canada !
Lange ! Tu as lu ?
Tu ne vas quand même pas désespérer la belle Province entière !
... pas pantoute ! ...
c'est parce que l'ange, c'est trop un esprit, on le voit pas assez ... mais à Pâques demain, les anges, les plumeaux aux épaules, ils vont tous descendre avec leurs luths ... mais Lange il a une harpe, c'est plus long.
réponse à . ipels le 04/04/2015 à 23h21 : ... pas pantoute ! ... c'est parce que l'ange, c'est trop u...
Naissance d'une idylle...
... après la nôtre, bien sûr.
C'est tout prévu... dans notre autre vie !
réponse à . ipels le 04/04/2015 à 23h21 : ... pas pantoute ! ... c'est parce que l'ange, c'est trop u...
mais Lange il a une harpe, c'est plus long.
Vit-il pour autant ses idylles avec des harpies ?

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'avoir dans le cul / Dans le cul la balayette ! » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?