Avoir le vent en poupe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Avoir le vent en poupe

Être favorisé par les circonstances, être poussé vers le succès.

Origine

Au sens propre, les marins sont contents d'avoir le vent en poupe.
En effet, quand on sait que la poupe est, peu ou prou, l'arrière du bateau, alors que la proue est l'avant, on se doute que, pour avancer facilement, le marin préfère largement avoir le vent en poupe, soufflant depuis l'arrière vers l'avant du bateau, que face à lui.
Donc, quand le vent est dans ce sens souhaité, notre homme de mer peut considérer être favorisé.

C'est ainsi que, par simple extension et au figuré, notre expression a été utilisée, dès le XIVe siècle, pour désigner ceux qui sont aidés par le sort, qui sont favorisés et qui, par conséquent, ont tendance à réussir ce qu'ils entreprennent.

Exemple

« Son entrée rapide, la fermeté de son salut, le long et calme regard qu'il promène sur ces milliers de têtes nues (...) révèlent l'assurance d'un homme qui a le vent en poupe »
Roger Martin du Gard - Jean Barois

Compléments

À t-on le vent en poupe en levant un poulpe ? Hélas, le commandant Cousteau n'est plus là pour répondre, mais dans une compétition de pêche au poulpe, on peut l'imaginer.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir le vent en poupe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede Aufwind habenAvoir (le) vent ascendant
États-Unisen Everything is going one's wayTout va en sa direction
Angleterreen All wheels in motionToutes les roues en marche
Angleterreen To have a following windAvoir le vent qui suit
États-Unisen To be on a rollÊtre sur un rouleau
États-Unisen to be on the up and upêtre sur le dessus et le dessus
Angleterreen To have the wind in one's sailsAvoir le vent dans ses voiles
Espérantoeo Esti en florantaj tagojÊtre dans des jours florissants
Espagnees Tener el viento en popaAvoir le vent en poupe
Espagnees El viento sopla a favorLe vent soufle en faveur/favorablement
Espagnees Viento en popaVent en poupe
Argentinees Tener viento en popaAvoir le vent en poupe
Italieit Avere il vento in poppaAvoir le vent en poupe
Pays-Basnl de wind in de zeilen hebbenavoir le vent dans les voiles
Pays-Basnl De wind in de rug hebbenAvoir le vent dans le dos
Belgique (Flandre)nl De wind in de zeilen hebbenAvoir le vent dans les voiles
Belgique (Flandre)nl De wind vanachter hebbenAvoir le vent par derrière
Pays-Basnl De wind mee hebbenAvoir le vent avec
Brésilpt Ter a bunda virada para a LuaAvoir les fesses tournées vers la Lune
Brésilpt Ir de vento em popaAller avec le vent en poupe
Portugalpt Ter vento em popaAvoir le vent en poupe
Roumaniero A avea vânt din pupăAvoir vent de poupe
Belgique (Wallonie)wa Veyî r'lûre si coweVoir reluire sa queue

Vos commentaires
On est aujourd’hui, Girls and Boys ..!
Bon... y a des jours où l’on a du mal à croire à l’aléatoire du tirage des expressions, hein... Si ce n’était certifié par God ..!
réponse à . AnimalDan le 26/08/2008 à 00h02 : On est aujourd’hui, Girls and Boys ..! Bon... y a des jours où l&rs...
Les voies de God sont impénétrables. Surtout sans vase !
Line
C’était pas sur le Pont des Arts
Mais qu’il est joli le hasard
Qui t’avait mis le vent en poupe
Juste à temps pour que je ne loupe
Son effet liftant sur ta jupe
Pas dupe
Tu m’as souri de la croupe
D’un petit sourire égrillard
En chaloupant ton p’tit pétard...
réponse à . AnimalDan le 26/08/2008 à 00h02 : On est aujourd’hui, Girls and Boys ..! Bon... y a des jours où l&rs...
Le tirage des expressions aléatoires n’a lieu que les week-ends, sinon pour les expressios des jours ouvrables, tu peux connaitre la suite pour les dix jours a venir en allant voir en haut, à gauche dans "Les prochaines". 
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 00h09 : Le tirage des expressions aléatoires n’a lieu que les week-ends, si...
Bon sang mais c’est bien sûr..! Où donc avais-je l’athlète ..?!
Cela dit, les dix prochaines dans le désordre, pour la jouer gagnant, faut quand même être un sacré turfiste !
Le vent m’empourpre
Le vent t’empoupe
Chapi chapo, tant pis tempo
Le temps nous entourloupe.
réponse à . AnimalDan le 26/08/2008 à 00h11 : Bon sang mais c’est bien sûr..! Où donc avais-je l’athl...
Nan, nan. elles sont dans l’ordre de parution. demain: Etre à quia? (pratiquer deux verbes irréguliers) alors là, j’attends de voir car je n’ai jamais entendu cette expression.
Bon, faut que je vous dise : God est dialectiquement pas voileux pour deux ronds. Et je me tue à le répéter : le plein vent arrière est l’allure la plus casse-gueule d’un gréement bermudien (deux voiles triangulaires), et loin d’être la plus rapide. En général, sur nos voiliers modernes, c’est au près bon plein (close reaching, pour les perfides), entre l’allure de près et le travers, qu’on obtient le meilleur VMG (Velocity made Good), soit la meilleure vitesse de rapprochement au but sur le fond, ou encore la meilleure vitesse surface pure.
Cela dit, au temps de la Marine d’antan, là qu’on n’avait que des "phares carrés" (toutes les voiles enverguées sur chacun des mâts étaient, grosso modo, taillées en rectangles), personne ne pouvait oncques se déplacer à moins de 90° du lit du vent, et encore, avec une dérive importante à cette allure de travers, vu que la quille (le plan anti-dérive), très longue, était surtout très peu profonde.
Dans une course, on ne prvilégiera jamais le "vent en poupe" (plein vent arrière), mais plutôt l’allure de grand largue, plus rapide, quitte à tirer un bord pour atteindre le but, en virant lof pour lof (vent arrière).
Et cette expression vient de la Marine. Oui oui !
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 00h28 : Nan, nan. elles sont dans l’ordre de parution. demain: Etre à quia...
Être à quia ? J’en reste coi. Quoi ? Demain est un autre jour ?
Affirmatif, moussaillon ! Aujourd’hui, restons vent en poupe.
- Le Poupon : ta verveine !
- En prope, voile au vent.
- Ô vive le Ponant épuré.
- Le pope ventru n’a voie.
- Le pope veut n’avoiner.
- L’avionneur vote Pépé !
- Ponte voleur en Pavie.
- Ove ne priva nul poète.

Anna
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 01h03 : - Le Poupon : ta verveine ! - En prope, voile au vent. - Ô vive ...
* Poupon envie la trêve
* Année vive, porte loup
* lave pont envie Proue
* poule envoi pare vent
* prévôt élève un piano
* pan ! loto = Veine prévue …
* Pape être vu non voilé

Ana
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h34 : Bon, faut que je vous dise : God est dialectiquement pas voileux pour deux ...
Ce que tu dis est vrai aujourd’hui, sur nos voiliers modernes, mais nettement moins à l’époque de l"apparition de l’expression, sur un fameux trois-mats fin comme un oiseau.

Pour être à quia, désolé, mais vous aurez une surprise demain.
Sur ce...
Avoir le van en poupe
avoir sa remorque accrochée à l’arrière de sa vésicule...
Meuh non, vous faites pas de bile: je n’ai qu’un peu de vent dans les voiles, matelotes et matelots!
Avoir Levant en poupe.
Ca veut dire que si tu regardes bien vers l’arrière du bateau, tu vas apercevoir plein de gens tout nus sur l’ïle, là bas...
Les "perfides" d’Albion sont de grands marins ; Est-ce pour cela qu’émettre un vent (par l’arrière) se dit" to Poop" en argot !
Betty !
en Sicile, la Pieuvre n’a plus le vent en poulpe.
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h05 : Les voies de God sont impénétrables. Surtout sans vase ! Line...
Je dis graisse et je vous quitte ! à propos de vaseline...
Un homme faisant une étude de marché pour la compagnie Vaseline frappe à une porte et se fait accueillir par une jeune femme ayant trois jeunes enfants accrochés à ses jupes.
L’homme se présente :
- Je fais des recherches pour la compagnie Vaseline. Avez-vous déjà utilisé le produit?
- Bien sûr, mon mari et moi l’utilisons toujours!
- Si ce n’est pas indiscret, j’aimerais savoir pourquoi vous l’utilisez ?
- Nous l’utilisons pour faire l’amour.
- Habituellement, les gens me mentent et me disent qu’ils l’utilisent pour les chaînes de bicyclette ou pour graisser une poulie. Je sais par contre que la majorité des gens l’utilisent dans la chambre à coucher. Je vous admire de votre honnêteté.
Vu votre franchise, pouvez-vous me dire exactement comment vous l’utilisez pour faire l’amour?
- Ça me dérange pas de vous le dire. Mon mari et moi en enduisons la poignée de porte de la chambre, ceci empêche les enfants d’entrer !

reçu en messagerie ce matin, je n’ai pas résisté !
réponse à . Emeu29 le 26/08/2008 à 08h35 : Je dis graisse et je vous quitte ! à propos de vaseline... Un homme ...
Pour un jour de vent en poupe, je ne trouve pas que tu digresses tant que ça. Elle glisse bien ta petite blague. Allez, va bosser, non mais, on n’est pas mercredi !
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h34 : Bon, faut que je vous dise : God est dialectiquement pas voileux pour deux ...
bref sur un bateau on a, peu ou prou, poupe ou proue ?

il y a les bateaux à poupe et les bateaux pas à poupe, et les bateaux à proue et pas à proue, donc il y a les bateaux à poupe à proue, les bateaux pas à poupe à proue, les bateaux à poupe pas à proue, et les bateaux pas à poupe pas à proue.
Mais il y a les proues poupée et les proues pas poupée, et les poupes coupées, et les poupes pas coupées, donc
il y a les bateaux à proue poupée à poupe coupée, les bateaux pas à proue pas poupée à poupe coupée, les bateaux pas à proue pas poupée pas à poupe pas coupée les ... PAN !
désolé : il fallait le faire ! une grande voix d’Expressio s’est éteinte...
en Sicile, la Pieuvre n’a plus le vent en poulpe.
PAN !
désolé : il fallait le faire ! une grande voix d’Expressio s’est éteinte...

La Camorra veille aussi sur Expressio... Qu’on se le dise !!!

Marlo Brando, Napolitain sachant trancher.
réponse à . God le 26/08/2008 à 06h49 : Ce que tu dis est vrai aujourd’hui, sur nos voiliers modernes, mais nettem...
God nous dit quia une surprise demain : être à quia restera à quai . Cette expression aurait-elle le vent en proue ?

#20 : suis buté, oh ! , par Subbuteo ...
c’est triste que l’Evian en poupe ait remplacé le rhum en tonneau..
La poupe est l’arrière du bâteau, là tout le monde est d’accord. Mais est-ce pour mieux tromper le vent, qu’à la proue, certains bâteaux avaient la représentation d’une dame. J’apprends en effet que la poupe est aussi la mamelle des femmes et des femelles de certaines races d’animaux. Voir à cette page. Ce serait donc tromper Eole, qui ne saurait plus à quels seins se vouer.  Et après cela, on s’étonnera que certains marins tournaient en rond et finissaient par se perdre dans le triangle des Bermudes. 
Il avait en guise de proue
une poupée,
peinte à la main
une prouesse de marins,
oisifs,
poètes.
C’est un jour sans vent de poupe
qu’ils avaient planté la poupée,
l’avaient bichonnée,
maquillée
un jour de ...voiles baissées.

Quand le vent de leva
d’un coup,
La poupée-proue fendit les flots
et emporta mon beau navire

Je me souviens...peu ou prou
de la poupée fendant les flots...
Je revois seulement
la poupe du bateau
...son fin sillage...
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 08h50 : bref sur un bateau on a, peu ou prou, poupe ou proue ? il y a les bateaux ...
Oui mais à la différence du bâton qui a toujours deux bouts quand tu le coupes en deux, le bateau, il coule avec une seule proue, et le marin qui est dessus il l’a dans le poupe.
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 10h01 : Oui mais à la différence du bâton qui a toujours deux bouts ...
si tu coupes en 2 le bâton il a 4 bouts, non ?
les gens de mer ont leur vocabulaire, et pour ceux qui imagineraient que seul notre amiral parle chinois ,voici la définition du TLFI :
"proue : Dans les anciens navires en bois, partie comprise entre le coltis et l’étrave, qui est formée par les allonges d’écubiers, la première paire de couples par l’avant et la partie du bordé les recouvrant "

clair comme proue de noix, non ?
non, non ,il a deux bouts, mais je ’accorde que tu as deux bâtons, avec deux bouts,
alors que Chantale* a deux bouts et pas un seul bâton. Mais c’est la seule exception à la règle.
*(Goya)
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h34 : Bon, faut que je vous dise : God est dialectiquement pas voileux pour deux ...
personne ne pouvait oncques se déplacer à moins de 90° du lit du vent, et encore

90° mais c’est bien sûr, c’est pour ça qu’ils tiraient des bords carrés ?
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 10h22 : les gens de mer ont leur vocabulaire, et pour ceux qui imagineraient que seul no...
Argument à la noix ! Même une coquille de noix a une proue. Sauf, évidemment, un prao amphidrome !
Ader Clément
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 10h36 : personne ne pouvait oncques se déplacer à moins de 90° du lit ...
Oui. Et ça ne faisait pas avancer le schmilblick navire pour autant (en emporte le vent dans le nez).
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 10h49 : Argument à la noix ! Même une coquille de noix a une proue. Sa...
La méduse avait une proue et une poupe, mais sur leur radeau ils l’avaient dans le poupe.

Un collègue à Mickeylange.
réponse à . God le 26/08/2008 à 06h49 : Ce que tu dis est vrai aujourd’hui, sur nos voiliers modernes, mais nettem...
Allez, God : vent en poupe !
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 10h22 : les gens de mer ont leur vocabulaire, et pour ceux qui imagineraient que seul no...
partie comprise entre le coltis et l’étrave
Les marins bretons sont le plus souvent entre l’étrille et le coltard, à 12,5° du Moulin à Vent, gars, mais !
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 10h56 : La méduse avait une proue et une poupe, mais sur leur radeau ils l’...
Y a-t-il eu des survivants ? Alors je crois qu’ils l’ont eu dans le dos plutôt ...

merci pour ton cadeau d’hier
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 00h09 : Le tirage des expressions aléatoires n’a lieu que les week-ends, si...
Le tirage des expressions aléatoires n’a lieu que les week-ends, sinon pour les expressions des jours ouvrables, tu peux connaitre la suite pour les dix jours à venir
Dans mon calendrier, j’ai 2 jours de week-end par semaine de 7 jours, ... es-tu sûr que ton compte est bon ? 10 jours c’est une "décade" !
mais dans l’Est, on utilise peut-être encore le calendrier républicain
Ce ne sera donc possible que si tu tombes sur une semaine de 4 jeudis et pour être sûr de l’expression à venir demain, tu peux remonter jusqu’aux "calendes grecques  cette page
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 10h56 : La méduse avait une proue et une poupe, mais sur leur radeau ils l’...
J’ai ri, collègue !
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 11h06 : Y a-t-il eu des survivants ? Alors je crois qu’ils l’ont eu dan...
Non, non, ils avaient le vent en poupe, à la fin des haricots...
réponse à . cotentine le 26/08/2008 à 11h07 : Le tirage des expressions aléatoires n’a lieu que les week-ends, si...
Tss tss, il a écrit "des jours ouvrables", mon lapin !
Inutile de vous présenter ce fameux pétomane qui a été poussé vers le succès becoz il avait, il a toujours le vent en poupe. N’en déplaise à Mon Amiral, mais l’expression ne vient pas forcément de la marine ou alors elle a été empruntée... Ben voilà, tout le monde connait, c’est ça ? OK OK, fallait pas qu’j’ramène ma fraise avec du réchauffé
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 11h15 : Inutile de vous présenter ce fameux pétomane qui a ét&eacut...
Tu connais sa recette ? Un haricot, deux moutons.
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 11h15 : Inutile de vous présenter ce fameux pétomane qui a ét&eacut...
Comme le suggère Eureka, cette expression ne vient pas complètement de la marine.
Plus exactement et pour être plus prés si, elle vient des marins.
Nous savons que les marins étaient des êtres un peu bruts de décoffrage, qui passaient la majorité de leur temps entre eux et qui avaient peu l’occasion de fréquenter des dames et donc d’apprendre les bonnes manières.
A l’époque les marins faisaient fréquemment des rots et surtout des prouts dans leurs cabines ce qui avait tendance à rendre l’atmosphère irrespirable.
Il a alors été donné consigne aux capitaines, garants de . . paix à bord, de dire aux matelots : montez sur le pont pour mettre du vent dans vos prouts et on se sentira mieux.
L’expression était alors "avoir le vent en prout".
Et sous l’effet du temps et du vent justement, elle a perdu son "r" et, bonne, son "t" pour gagner un . . ."p" !
Voilà pourquoi on dit aujourd’hui "avoir le vent en poupe"
Je tenais à rétablir cette vérité historique bien qu’elle ne soit pas dans le vent actuel d’expressio. C’est ça le courage !
Comme je vais être collé samedi, je serais à l’abri du vent, mais cela ne me gène pas car comme vous l’avez constaté, je ne manque pas d’air. 
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 11h06 : Y a-t-il eu des survivants ? Alors je crois qu’ils l’ont eu dan...
Mickeylange est un artiste mais la rose est une oeuvre de saGesseFolie !
Rends donc à César ce ... !

avant la navigation moderne, avec GPS, les navigateurs, pour avoir le vent en poupe, (et savoir d’où venait le vent) se servaient-ils de la Rose des vents ? cette page à 4, 8, 16 ou 32 directions ...
à moins que comme les bretons, ces fiers marins, ils n’humectent un doigt de salive et le lèvent en l’air pour connaître la direction du vent ! 
réponse à . cotentine le 26/08/2008 à 11h07 : Le tirage des expressions aléatoires n’a lieu que les week-ends, si...
Les voitures grecques ont leur calandre à l’arrière, ça évite les chocs frontaux.
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 11h18 : Comme le suggère Eureka, cette expression ne vient pas complètemen...
Ah ! Quand la folie s’empare de Sagesse... (sigh !)
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 11h26 : Les voitures grecques ont leur calandre à l’arrière, ç...
Pour se faire renvoyer aux calandres grecques... Osé, PP, Osé !
réponse à . cotentine le 26/08/2008 à 11h20 : Mickeylange est un artiste mais la rose est une oeuvre de saGesseFolie ! R...
Dis donc Cotcot j’excuse des exiges pour cette remarque subversive. La rose est bien de Sagesse mais la caisse de roses avec un mouton qui en a bouffé une c’est mézigue.
ça va pour cette fois, mais la prochaine, je te fais manger toutes tes pommes, avec la fameuse moutarde normande de l’amiral dont on attend toujours des nouvelles ( de la moutarde pas de l’amiral)
réponse à . momolala le 26/08/2008 à 08h42 : Pour un jour de vent en poupe, je ne trouve pas que tu digresses tant que &ccedi...
Bonjour momolala (*)
Avec un jour en retard pour te répondre, à cause de vent en proue - ou si peu ...
Ach ! Que c’est môffais !
Mais c’est que au fent môffais
Lentement tche m’en fais
Comme Serge l’afait fait
>:::::::)°> 

Sérieusement, j’ai essayé de faire passer le message à Bercy-patrons que - aujourd’hui, où les temps sont durs durs - on ne doit plus parler de créer des emplois mais d’apporter des produits (et services) qui rapportent et donc, à commencer, se vendent et donc, soient vendables ! Partant, il faudra réduire la voilure des charges et serrer les revenus et salaires. Mais là - sur ce dernier point - pour faire bouger tout le monde, il faudra commencer par faire bouger (accepter la baisse de leurs revenus par) les plus haut placés. Bref, vois tu, la sage vertu de l’exemple qui vient de ceux qui ont l’insigne honneur de diriger et qui le font souvent si horriblement mal.
Alors seulement la dégoulinante viendra drue et permettra de lubrifier le tout et sans doute - oui, car c’est une condition absolument nécessaire, mais aussi absolument insuffisante à elle seule - les frottements s’envoleront (au vent en poupe ?) et la machinerie de l’emploi repartira durablement.
°
En un mot, sans justice et exemple ad-hoc, point de salut !
°
PS ... (voir plus haut )
(*)
Me diras-tu, un jour et au su de ton plein gré, la naissance latente de ton pseudo ? Je connais "momo", oh là là ... Je connais ce mot "molah" là aussi ? Alors est-ce que je brûle ?
°
En copyleft ...
A quoi ça sert d’avoir le vent en poupe, si le monde en général - et le pays, en particulier - ne semble pas savoir où il veut aller(quelle philo de vie !!!). Sénèque. Et pis - ah la vache ! - si en plus, on ne semble pas savoir dans quelle mer de jus de chique, on se retrouve malgré toutes ces "techno" à la noix, autant de pauvres coquilles battues d’avance par les flots d’un monde venu de loin rugissant, bondissant, mais sans doute - espérons le, à défaut de confiance benêt - porteur de valeurs éternelles trop trop vite enterrées par ici par une économie sans repère, sans âme, sans conscience, bref, obsolète, inadaptée et à amender au plus vite !
°
Tcheu te mots(fais) expressio-nautique !
"Quel toupet, ce vent à voir à la loupe ?"
Pon, tch’ai essayé, hein ...
°
Je retourne à mon expresso 80/20 arabica/robusta - sans "i" ni sucre svp - le 3è avant d’aller déjeûner.
Avec ou sans ma dame de Bercy ...
°
réponse à . ThanhBach le 26/08/2008 à 11h37 : Bonjour momolala (*) Avec un jour en retard pour te répondre, à ca...
C’est bien connu que ce sont toujours les autres qui donnent le meilleur exemple, et plus ils sont nombreux, plus grand il est, l’exemple aux yeux de ceux qui théorisent sans se mouiller. Ils nous abandonnent dans la pétole sur des coquilles de noix et s’éloignent, le vent de leur suffisance les poussant au loin.

Mon pseudo est é-lé-mentaire te dirait Sherlock ! Demande mon email à God, tout s’éclairera pour toi si tu le souhaites, et viens nous rejoindre sur le Canal 12 par la même occasion !
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 11h18 : Comme le suggère Eureka, cette expression ne vient pas complètemen...
Je dirais même plus, ce que tu ne sais p’têt pas ou que tu ignores, notre expressio du jour est synonymement equivalent à avoir LE vent dans les voiles (bien que comme tout le monde sait, les marins aient la plupart du temps DU vent dans les voiles, ah ce qu’elle est belle cette langue du français !!!). Nos proutmen donc avaient l’ordre, pour éviter la suffocation dans les soutes (ah c’est des cales ? bon brèfle) de se mettre sur le pont à hauteur des voiles pour prouter en choeur, à qui mieux mieux (pour gagner la confiance du chef capitan ... et surtout ses faveurs) à même les voiles siltevousplait que pas un gramme de gaz naturel soit perdu, du hand made, pas de technicité requise, pas de mécanique, que du nature, special ozone, succès garanti ! Les marins étaient soulagés et le raffiot avançait. Tout le monde il était content, y compris le coq qu’avait encore une tonne de fayots à fourguer pour le brunch des matafs , et le capitaine heureux de pas larguer trois macchabées à la flotte pour cause d’asphyxie mortuaire. C’était pas être favorisé par les circonstances, ca ? Mais, mais quand le temps était moins clément en vent arrière pour faire rouler, à voile, la machine sur les flots, eh ben il turbinaient à vapeur. Mais ceci n’étant pas une généralité chez la gent marine, nous ne parlons, il va de soi, que d’une catégorie dont c’est la spécialité... très spéciale, et dont le mérite est à féliciter ! Ca n’engage que l’Amiral qui m’a sussuré un tas de trucs sur les histoires marines ! Eh vlan prends toi ça dans la poupe !

Eureka Lamiteuz
réponse à . cotentine le 26/08/2008 à 11h20 : Mickeylange est un artiste mais la rose est une oeuvre de saGesseFolie ! R...
Voilà l’erreur typique d’un terrien : se servir d’une rose des vents pour savoir d’où vient le vent ! C’est juste le contraire... On regarde d’abord d’où vient le vent, et puis on applique ensuite la rose. Nuance qui peut paraître ténue, et pourtant la méthodologie a de quoi déboussoler !
Divisée en 32 rhumbs de 11° 15’ (11,25°) chacun, c’est toujours cette division ancestrale du cercle de la rose des vents qui est appliquée pour les feux des navires : 10 rhumbs (112,5 °) pour chacun des feux de proue, rouge à bâbord et vert à tribord, depuis la ligne de foi du bateau, et les 12 rhumbs restants pour le feu blanc de poupe (135°).
Autrefois, on disait donc, par exemple "cap au Nord Quart Nord Ouest, pour dire qu’on faisait route au 348° 45’, ou au Nord Ouest Quart Ouest pour un cap au 303° 45’. Il est évident que la précision de ces calculs n’étaient absolument pas tenable à la barre, et donc sur la route. De nos jours, on a divisé la rose du compas en 360° tout bêtes, et on tient à peu près un cap, en barrant à la main, à 5° près. Mais, en s’aidant d’un GPS portable dans la poche de sa veste de quart, le barreur peut suivre la ligne virtuelle tracée d’un point de route à un autre à deux mètres près... en "mode GPS", bien sûr. Moi, je préfère barrer en "mode vent", qui aiguise bien mieux le sens du vent et le réglage fin des voiles, en me servant uniquement du compas de route et de la girouette, le GPS ne devenant précieux pour appliquer les corrections de cap que de loin en loin au large, et à l’approche des atterrages, puis de l’atterrissage proprement dit, à la côte.
réponse à . cotentine le 26/08/2008 à 11h20 : Mickeylange est un artiste mais la rose est une oeuvre de saGesseFolie ! R...
Y a un autre moyen de connaitre la direction du vent ma Cotcot, mais çui là ils ne l’utilisent que quand il avaient trop picolé. Mais je crois qu’à ce moment précis ils s’en battent les flancs du vent et de savoir par où il se dirige ! Vu ? Si non, t’as qu’à demander à l’Amiral ou ses co-marins qu’y t’esspliquent avec un dessin le fin du fond de la forme de la chose. Il en connaissent un rayon de 360° celcius à la ronde, crois-moi, c’est du solide !

Alors tu l’a vue la belle boite de 11 de Mickeylange ? C’est-y pas qu’elle est mignonne tout plein avec le mouton qui me broute... ma rose

J’te bisoute très tendrement ma douce
réponse à . Emeu29 le 26/08/2008 à 11h30 : Pour se faire renvoyer aux calandres grecques... Osé, PP, Osé ...
Ah ben oui, dans mon élan, j’me suis empêtré la levrette voyelle !
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 11h18 : Comme le suggère Eureka, cette expression ne vient pas complètemen...
Comme je vais être collé samedi
Phare-pet te ment !
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 11h37 : Dis donc Cotcot j’excuse des exiges pour cette remarque subversive. La ros...
Z’avez remarqué ? Google est ar-ri-vé, hé hé ! Une fois qu’on saura tous bien parler l’hébreu, y vont nous refiler la moutarde de Normandie, c’est sûr ! 
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 11h26 : Les voitures grecques ont leur calandre à l’arrière, ç...
Mais ça coule de source chez les grecs ! Tu crois que Cotcot le sait pas ? Possible, c’est encore une enfant. Alors vas-y mollo, la brusque pas avec des histoires de poupe à rectangle blanc

Eureka, du vent !! OKOK
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 12h30 : Y a un autre moyen de connaitre la direction du vent ma Cotcot, mais çui ...
Quand tu as le vent en poupe tu peux pisser sur la proue (sans te mouiller les pieds) et pisse versa.
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 11h37 : Dis donc Cotcot j’excuse des exiges pour cette remarque subversive. La ros...
je t’envoie d’exquises excuses, grand maître ... J’ai abandonné mon ordi à 20 h.30 et n’avait donc pas vu la pluie de roses de l’amiral, ni le chef-d’oeuvre digne de Léonardo / St Ex ...
Quand tu as le vent en poupe tu peux pisser sur la proue (sans te mouiller les pieds)
... et quand tu veux te rincer les dents ?? ... contre le vent ! :&rsquo)
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 12h13 : Je dirais même plus, ce que tu ne sais p’têt pas ou que tu ign...
C’était donc "pue ou proue" sur ces beaux navires !
Alors qu’il abattait un peuplier, le bûcheron inverti avait le han en croupe quand son collègue abattait du bouleau.
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 10h29 : non, non ,il a deux bouts, mais je ’accorde que tu as deux bâtons, a...
tu as deux bâtons, avec deux bouts
mais si chaque bâton est debout, combien de bouts à chaque bâton ?
aujourd’hui, en Cotentin, pas de vent ! ni en proue, ni en poupe et encore moins vent de travers ...
De Portbail à son port d’attache, ça va être galère pour voguer jusque chez Syanne ! 
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 12h30 : Y a un autre moyen de connaitre la direction du vent ma Cotcot, mais çui ...
J’ai retrouvé le mouton dont il est question -->


_.,._
.~`, `~.
/(_, ` ,_)\
// (0’-’-’0) \\
(/_/| |\_\)
(`-. | |
( \_ ,-\ " /-,
(_; ( `--u--` , )
`( (` , (^) ` `)
( (` ~~~ `)
{ ( , ` ` , ` )
( ( , )
`( `( , ` )`
( (~, `. , ~)
|-( )_( , )
| |( , )`|-( )`
\ \ |~|\ \ |~|
\ \| | \ \ | |
\ | | \ \| |
w| | ww| |
www www




Ce dessin est également dédié à notre crayon bleu qui me l’a suggéré dans son #79 d’hier. Je ne peux lui répondre qu’aujourd’hui, espérant que ses vacances "corsées" se sont bien passées, et lui souhaitant bon retour par Minou.
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 00h28 : Nan, nan. elles sont dans l’ordre de parution. demain: Etre à quia...
Moi si, nananère !! 
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 14h04 : J’ai retrouvé le mouton dont il est question --> _.,....
Le Pan Pan* urge !

* Dans les conventions radiotéléphoniques internationales, Pan (prononcé « panne ») est l’indicatif d’un message de détresse d’un navire ou d’un avion présentant, justement, une panne ; il se dit toujours par groupe de deux (« Pan-Pan »), et cet indicatif se répète trois fois ; il provient du français. (Wikipedia)
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 14h04 : J’ai retrouvé le mouton dont il est question --> _.,....
Il est bien mignon, ton mouton. Et un éléphant dans un chapeau, tu sais faire aussi ?
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 14h25 : Le Pan Pan* urge ! * Dans les conventions radiotéléphoniques...
Alors on dit : "Zizi pan, pan" (pã) ou "zizi pan’ pan’ " ? C’est que ce n’est pas du tout la même chose !
Ah ! il me semblait bien aussi ! Je suis surprise que nos amis belges ne l’aient pas déjà écrit : Ventenpoupe est un personnage de la BD Cubitus (voir cette page) et ce serait un marin, cet incrusté, si je me souviens bien.
réponse à . momolala le 26/08/2008 à 14h56 : Alors on dit : "Zizi pan, pan" (pã) ou "zizi pan’ pan’ " ...
Ben phonétiquement vaut mieux l’entendre zizi pan-pan comme le pan du "tir" passque zizi panne-panne, hein, c’est pas agréable ! Tu vois la nuance ?
Hein Mon Amiral, c’est pas ça ?
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 13h49 : tu as deux bâtons, avec deux bouts mais si chaque bâton est debout...
mais si chaque bâton est debout, combien de bouts à chaque bâton ?

Si ton bâton est debout, la tête en bas, on ne voit qu’un bout, (l’autre étant bas, on ne le voit pas), mais si tu coupes le haut bout, ton bâton n’a apparemment plus de bout, et pourtant il tient encore debout (c’est sans queue ni tête, cette histoire de bouts à dormir debout).
réponse à . eureka le 26/08/2008 à 15h09 : Ben phonétiquement vaut mieux l’entendre zizi pan-pan comme le pan ...
Mais que vient faire le zizi dans vos salades, les filles ? Moi, je parlais radiocommunications, pas radieux comme une nique à Sion !
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 14h25 : Le Pan Pan* urge ! * Dans les conventions radiotéléphoniques...
Dans les conventions radiotéléphoniques internationales, Pan (prononcé « panne ») est l’indicatif d’un message de détresse d’un navire ou d’un avion

Tu l’as dit Peter, Pan !
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 11h13 : Tss tss, il a écrit "des jours ouvrables", mon lapin !...
Il ne faut pas confondre jour non ouvrable et week-end. Dans la semaine, si on enlève le week-end, il reste cinq jours. Tandis que si on garde les jours ouvrables, cela fait 6 jours. Le jour ouvrable étant celui pendant lequel on travaille (on oeuvre), en opposition au dimanche et aux jours fériés pendant lesquels on est pas censé travailler.
Ceci nous ramène donc à la décade de Machin dont je ne comprends plus comment , pourquoi, de quoi il retourne. 
réponse à . syanne le 26/08/2008 à 15h41 : mais si chaque bâton est debout, combien de bouts à chaque bâ...
Et si son bâton est debout la tête en l’air, on ne voit toujours qu’un bout. Ça fout les boules.
réponse à . tytoalba le 26/08/2008 à 15h51 : Il ne faut pas confondre jour non ouvrable et week-end. Dans la semaine, si on e...
Ah, mais il y a bien six jours ouvrables par semaine, mais seulement cinq ouvrés. Arrête de décader, que sinon la décadence nous guette !
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 15h59 : Et si son bâton est debout la tête en l’air, on ne voit toujou...
Et je dirai même plus : ça foule les bouts.
Dupond
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 15h59 : Et si son bâton est debout la tête en l’air, on ne voit toujou...
et encore : si on voit tout le bout ! Mais souvent on ne voit qu’un bout du bout. Fais bouillir un bâton, par exemple : le bout du bout qui bout est plus chouette quand y bout que l’ibou quand y chouette. Non ?
Enfin ... en quelque sorte, hein ? Parce que le bout de l’hibou qui bout debout dans la boue n’est pas chouette.
Je trouve, personnellement, et sans vouloir m’éventer !
utilisant les moyens mis par God à notre disposition, et cherchant à imiter SagesseFolie dans ses oeuvres, je présente ici ma première comosition, appelée "impression d’une poupe au vent" , en copyright for any countries, included China and North Tibet.

  (           -/-        .       ()                ) 
je suis une poupe de cire
une poupe de son...
(France-Galles , Tournoi des 7 Nations)
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 16h26 : et encore : si on voit tout le bout ! Mais souvent on ne voit qu&rsquo...
Attends, là, faut que j’calcule... Ul !
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 16h26 : et encore : si on voit tout le bout ! Mais souvent on ne voit qu&rsquo...
Bon, le verdict de ma règle à calcul est sans appel : ta dialectique des hiboux est dans les choux. Et moi, sur les genoux, à casser des cailloux après m’être fait casser les bijoux, qui sont pleins de poux, les joujoux. C’est malin...
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 16h34 : utilisant les moyens mis par God à notre disposition, et cherchant &agrav...
C’est de l(hyper réalisme, ta poupe ! On arrivé même à voir le vent. C’est dire...
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 15h59 : Et si son bâton est debout la tête en l’air, on ne voit toujou...
Expressio: le seul site qui pose les VRAIES questions existentielles
Un bâton a deux bouts. D’accord.
Quand on le coupe, on a deux bouts de bâtons, ayant chacun deux bouts.
Donc, d’abord, on en avait deux. Maintenant, on en a six.
Quand on coupe en deux, c’est-y donc qu’on multiplie par trois?

C’est plus un bout, c’est un sac de noeuds...
Eh, Godemichou, l’horloge de ton serveur déconne, là: elle s’est déjà mise à hiverner, ou quoi?
Le boubou même bouillu n’a pas de bout, même au Boukisthan.
Tandis que la bouteille (de rosé) elle a deux bouts différents. La poupe qui a du culot, et la proue qui a le bout chon, et pas seulement à Liège. Le cul ot, c’est d’ailleurs idiot comme nom puisque c’est le bout du bas alors que goul ot, c’est plus logique, quand au gout gueule il est à droite, mais pas tout le temps.
Comment c’est de l’Hébreu ? ben enregistrez vous pour un bateau gonflable hébreu ------------->
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 16h34 : utilisant les moyens mis par God à notre disposition, et cherchant &agrav...
J’ai essayé d’en faire une copie, c’est dingue j’y arrive pas !
tu donnes des cours ?
réponse à . mickeylange le 26/08/2008 à 19h05 : J’ai essayé d’en faire une copie, c’est dingue j’...
Y’a qu’à demander !



| | | |
/ | | \
/ | | \
/ | | \
| | | |
| ___________________| |___________________ |
|/ | | \|
/ | | \
-|oooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo|-
\ | | / o
\ | | / -Y-
\ | | / |
\ | | / /\
\ | | /
\ | | /
\ | | /
) | | (
| | | |
| | | |
| | | |
| ____________| |____________ |
|/ | | \|
()_/_ _ _ _ _ _ _|__|_ _ _ _ _ _ _\_()
\||_U_U_U_U_U_U_U_U__U_U_U_U_U_U_U_U_||/
° =/ \= °
\ / \/
° =| _ _ _____ _ _ |= °
( (_) (_) ( ) (_) (_) )
° =\ \ / /= °
\ \_/ /
\ /
\ /
\ /
\______________________________/


Rikske pendu haut et court à la grande vergue pour
désertion et pour l’exemple, sur le navire-Amiral
de la flotte d’Expressio vent en poupe.
Alors là j’en reste sur le poupe !
je me sauve vent du cul, prendre des cours.
Vos histoires de vents en bouts et de prouts à la rose des vents....
j’en ris que je pleure, comme dirait l’autre !
réponse à . mident le 26/08/2008 à 20h59 : Vos histoires de vents en bouts et de prouts à la rose des vents.... j&rs...
RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE DU JOUR

Un vent de folie a soufflé en rafales sur le phare, aujourd’hui. La tempête devrait se calmer dans la nuit. Enfin, peut-être : la météo expressionautique n’est pas une science exacte non plus. Ça se saurait, hmmm ?
Quand l’Amiral dit "au lit, les mains sur les couvertures !" c’est juste pour que les jours où on a le vent en poupe, les couvertures ne s’envolent pas.
non ? ha bon ! je m’a gourré ?
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 22h19 : RÉSUMÉ DE L’ÉPISODE DU JOUR Un vent de folie a souff...
Bon, y veut pas prendre ma réponse à Mickey_91, alors, j’essaie là...
Ah ben, ça marche ! Je réessaie_91.
Ben non : pas moyen de répondre à la bonne place. Donc :

A MICKEYLANGE 91


Collé samedi ! 
réponse à . momolala le 26/08/2008 à 15h03 : Ah ! il me semblait bien aussi ! Je suis surprise que nos amis belges ...
Rappel:
" présente Pepito par le biais d’une fiche signalétique : issu d’une honnête famille de boucaniers, ses premiers mots furent "À l’abordage !". Mais écrasé par les impôts exigés par le gouverneur de Las Ananas, son pauvre père fit faillite. Il confia le bébé à Ventempoupe et Crochette puis disparut. "

cette page
réponse à . AnimalDan le 26/08/2008 à 23h50 : Rappel: " présente Pepito par le biais d’une fiche signaléti...
C’est de ce Ventempoupe-là dont je me souvenais. J’ai cru qu’il s’agissait de l’autre car je n’en retrouvais pas trace et j’ai pensé que je pécouillais encore. Merci, ça c’est un souvenir sympa !
réponse à . momolala le 27/08/2008 à 17h52 : C’est de ce Ventempoupe-là dont je me souvenais. J’ai cru qu&...
Entre la pétanque et la pécouille c’est juste que les boules sont pas du même métal. Et quand la pétroleuse y met le feu ça fini dans les pétunias ?
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h05 : Les voies de God sont impénétrables. Surtout sans vase ! Line...
Je te remercie, Elpépé, de celle-là. J’ai ri pendant une bonne minute.
Cette expression était valable pour l’ancienne marine à voile où les voiles n’étaient que poussées par le vent. Avec les gréements modernes où la voile est surtout sucée par dépression sur l’extrados (partie convexe) à la manière d’une aile d’avion, les allures les plus rapides sont vent de travers. Pour ceux que ça intéresse : cette page.
On en revient encore au "Coeur volé" de Rimbaud :

Mon triste cœur bave à la poupe ...
Mon cœur est plein de caporal!
Ils y lancent des jets de soupe,
Mon triste cœur bave à la poupe...
Sous les quolibets de la troupe
Qui lance un rire général,
Mon triste cœur bave à la poupe,
Mon cœur est plein de caporal!
Poupe et de cire, poupe et de son : cette page.
Ah, en France on n’a pas droit à visionner la vidéo........C’est l’HADOPI ou kèkchose dans ce genre sans doute......un virus qui n’est pas chez nous un mythe errant.......
réponse à . BOUBA le 06/02/2012 à 07h13 : Ah, en France on n’a pas droit à visionner la vidéo........C...
C’était simplement France Gall - Poupee De Cire, Poupee De Son (1965).
C’est décidé, à partir d’aujourd’hui j’appellerai mon chat " Poupe-ousse".

Et en hommage à l’Opus Dei, ce sera même Poupousse Dei.
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 07h17 : C’était simplement France Gall - Poupee De Cire, Poupee De Son (196...
Ah mais j’avais compris que c’est elle, je connais.........Tu parles, en 65 j’avais déjà 10 ans et on chantait tous çà........
réponse à . BOUBA le 06/02/2012 à 07h27 : Ah mais j’avais compris que c’est elle, je connais.........Tu parles...
Tu parles, en 65 j’avais déjà 10 ans

En 65, j’avais seulement 43 ans !
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 07h43 : Tu parles, en 65 j’avais déjà 10 ans En 65, j’avais s...
Justement, c’est auprès des gamins de 10 ans que cette chanson avait le vent en poupe.......pas aux papas de 45 !!.....Bon çà change tout le temps.......
Je ne parviens pas à retrouver cet épisode des Shadoks où ils prennent l’eau avec des seaux à la poupe du bateau pour la déverser à la proue et ainsi pouvoir continuer à avancer.
Proverbe de la marine:*

Quand t’as le vent en poupe, faut pas avoir le feux au cul.

* toute ressemblance avec un personnage existant ne serait que pure coïncidence.
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 11h04 : partie comprise entre le coltis et l’étraveLes marins bretons sont ...
Je connais des Moulin à Vent qui font plus de 12,5º, pour Régnié du côté de la Côte de Brouilly.

Julie et Nas
réponse à . <inconnu> le 26/08/2008 à 11h18 : Comme le suggère Eureka, cette expression ne vient pas complètemen...
Je sens(!) qu’on va bientôt parler du méthane émis par les vaches (nº 12 de l’expression d’hier).
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h34 : Bon, faut que je vous dise : God est dialectiquement pas voileux pour deux ...
Ton commentaire nº 52 du 21/1 (Du vent dans les voiles) était très clair et celui d’aujourd’hui vient le compléter peu ou prou.
réponse à . file_au_logis le 26/08/2008 à 17h45 : Eh, Godemichou, l’horloge de ton serveur déconne, là: elle s...
Merci pour ta réponse d’hier soir, que je n’ai lue que ce matin pour cause de chute de neige et de coupures de courant à répétition.

J’avoue que ma réponse je récuse était teintée d’un peu de mauvaise foi et je partage ton point de vue. J’aurais bien poursuivi l’échange mais j’étais hors sujet.
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 10h03 : Ton commentaire nº 52 du 21/1 (Du vent dans les voiles) était trè...
Je vais oser : peu ou prout, et non peu ou proue.
Le vent soufflait en poupe, où quelques femmes pratiquaient les arts martiaux...
- Profitez du ’vent, dames’! leur cria un autre passager...
- Tiens! Mr. l’avocat! Quel bon vent vous amène donc à Meaux?
- Travail. J’y viens pour y passer toute l’année...
- Alors, c’est l’année-Meaux, Maître!
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 09h51 : Je sens(!) qu’on va bientôt parler du méthane émis par...
c’était moi "l’inconnu", donc je confirme : je ne manquais pas d’air, hier, ni aujourd’hui par deux vents !
Personne ne l’a encore cité, alors à l’abordage :

I’m Poupe-eye the sailor man
I’m Poupe-eye the sailor man
I am what I am and I think what I am
And I’m Poupe-eye the sailor man - Poupe - Poupe
réponse à . Elpepe le 26/08/2008 à 00h34 : Bon, faut que je vous dise : God est dialectiquement pas voileux pour deux ...
Tu es un puits de science !
J’ajouterai qu’avoir la vent en poupe est dangereux car à la moindre erreur de barre, la grand-voile peut changer de bord et tout balayer en passant avec sa bôme. Il est d’ailleurs très conseillé d’installer un frein de bôme pour éviter la violence du phénomène !
Ceci dit, celui qui "a un pet de travers" (expression suivante), peut ajouter à l’allure en fonction du principe "action-réaction"...
De quoi faire envie à Pet-gaz !
réponse à . chirstian le 26/08/2008 à 08h50 : bref sur un bateau on a, peu ou prou, poupe ou proue ? il y a les bateaux ...
Il y a aussi des Papous papas et des papous pas papas...Mais pour être Papou papy il faut avoir été Papou papa. Mais les Papous pas papys peuvent très bien être des papous papas dont les petits papous n’ont pas encore eux-mêmes des petits papous. De sorte que le Papou en question n’est pas encore papy....
réponse à . Pitchak le 06/02/2012 à 11h59 : Il y a aussi des Papous papas et des papous pas papas...Mais pour être Pap...
Tu as raison, il n’y a pas pis que les Papous ; ils ont toujours confondu échelle de Beaufort et échelle de coupée, avoir le vent en poupe et avoir le vin en coupe.
Les sprout des perfides leur font faire des prouts. Le tout est une question d’orthographe...
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 08h43 : Je ne parviens pas à retrouver cet épisode des Shadoks où i...
Est-ce inspiré de "En remontant le Mississippi" de Lucky Luke ?

Il y a une scène où le capitaine de la Daisy Belle s’exclame : vide ce seau, je n’ai pas besoin que le pont soit mouillé, j’ai besoin que le Mississippi soit mouillé !
Le sicaire se plaisait sur le bateau, parce que quand il avait le vent en poupe, il aimait écouter les rafales...
réponse à . BOUBA le 06/02/2012 à 07h13 : Ah, en France on n’a pas droit à visionner la vidéo........C...
Essaie cette page, le Concours Eurovision de la chanson, la patate chaude que tous les pays essayent de se refiler depuis des années.
Mon PC c’est un Asus, c’est une aphérèse  (sorte d’antonyme d’apocope ) de Pégasus ou Pégase, le cheval ailé symbole de la créativité.
Les méchantes langues diront que mon PC Anus fait pet-gaz, comme tu le disais d’ailleurs si bien !
réponse à . file_au_logis le 06/02/2012 à 12h09 : Les sprout des perfides leur font faire des prouts. Le tout est une question d&r...
Pourquoi ne pas dire les Rosbifs ? Par c’est le plat du jour ???
Vent en poupe... pou pou pidou cette page
Maryline Monroe au musée de cire ?
réponse à . SyntaxTerror le 06/02/2012 à 12h17 : Est-ce inspiré de "En remontant le Mississippi" de Lucky Luke ? Il ...
J’i dû fir tri tri gros pipi : c’i divinu li "mi si, mi si pipi".
Elle est passée par hasard sur une grille près du pont des Arts... l’a croisé le vent, le vent fripon... l’a pas pris garde à son jupon* !
*avec l’aide de Georges Lautre (comme tu dis !) 
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 12h30 : Mon PC c’est un Asus, c’est une aphérèse  (sorte...
Un Asus, ça a un rapport avec deLassus qu’on voit de temps en temps par Minou ?

Rogntudjûûûûû ! J’ai dû prendre mon dico pour revoir le sens exact de deux termes de ta réponse. Bonne révision. Heureusement les deux se trouvent sur la même page.

Mais à propos d’’Asus,comme on n’est pas à un à-peu-près près, j’ai entendu une Portugaise à qui son moniteur de ski demandait : "Tout schuss ?" lui répondre : "Je peux pas. J’ai les lèvres gercées".

Ceci écrit sans aucune méchanceté pour les expressionautes portugaises (Si ! Si ! Il doit y en avoir.) C’est juste pour rire. Et comme disait Beaumarchais (je crois : sinon merci de remettre ma pendule à l’heure)  : "Mieux vaut rire que pleurer. la grimace est plus jolie."
Ceux qui, en ces temps pré-électoraux en France, se prennent pour des figures de proue, se trompent peut-être s’ ils croient avoir le vent en poupe. Ce n’ est nullement certain.
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 12h30 : Mon PC c’est un Asus, c’est une aphérèse  (sorte...
Je connais bien Aphérèse, celle qui rit.
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 12h30 : Mon PC c’est un Asus, c’est une aphérèse  (sorte...
Je découvre que ça veut dire : Huáshuò Diànnaǒ Gǔfèn Yǒuxiàn Gōngsī, soit : Great Splendid Computer Corporation.

Timeo diannao et dona computeres.
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 13h56 : Un Asus, ça a un rapport avec deLassus qu’on voit de temps en temps...
J’ai mis tous les dicos, grammaire etc. dans mon Asus. (dans les favoris, rassure-toi). C’est devenu une véritable machine de guerre, si tu préfères, un Asus belli.
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 13h56 : Un Asus, ça a un rapport avec deLassus qu’on voit de temps en temps...
Ne pas confondre le musicien du XVIe s. Roland de Lassus avec Laurent de Lapsus !
Timeo diannao et dona computeres.
As-tu déjà essayé de faire une simple multiplication avec les chiffres romains ?
Faut pas jouer là au con avec les citations de Virgile. (Pardonne STP les trois lettres un peu lestes mais c’était nécessaire pour le con-texte).
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 14h54 : Ne pas confondre le musicien du XVIe s. Roland de Lassus avec Laurent de Lapsus&...
Si c’est un lapsus linguae, pas de problème : on parle français à Mons (Belgique).
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 15h46 : Timeo diannao et dona computeres.As-tu déjà essayé de faire...
Déjà que additionner "Louis croix vé bâton" avec "Henri bâton vé"...

J’essaye d’écrire un "cheval de troie" (prononcer : trop d’jeunes) pour boulier, pas fastoche !
réponse à . SyntaxTerror le 06/02/2012 à 15h58 : Déjà que additionner "Louis croix vé bâton" avec "Hen...
Pareil pour les papes : Jean croix croix bâton bâton bâton plus Benoît croix vé bâton...
Après sept ans de réflexion.
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 16h02 : Pareil pour les papes : Jean croix croix bâton bâton bâto...
Pourquoi Benoît XVI ? Parce qu’il y avait déjà la chapelle Sixteen !
réponse à . SyntaxTerror le 06/02/2012 à 15h58 : Déjà que additionner "Louis croix vé bâton" avec "Hen...
Jésus qui fait une addition en chiffres romains : Je reporte la croix...
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 16h53 : Pourquoi Benoît XVI ? Parce qu’il y avait déjà la...
Et aussi "Sweet little sixteen" repris récemment par Jerry Lee Lewis en duo avec Ringo Starr
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 15h56 : Faut pas jouer là au con avec les citations de Virgile. (Pardonne STP les...
Le grand prêtre Laocoon [...]

Pas évident de les trouver, tes feintes !
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 15h57 : Si c’est un lapsus linguae, pas de problème : on parle fran&cc...
Un lapsus (du latin lapsus, « action de trébucher ») est une erreur commise en parlant (lapsus linguae), en écrivant (lapsus calami), par la mémoire (lapsus memoriae) ou par les gestes (lapsus gestuel ou lapsus manus) et qui consiste pour une personne à exprimer autre chose que ce qu’elle avait prévu d’exprimer, notamment en substituant à un terme attendu un autre mot.

Lapsus linguae concerne donc bien la fellation de Rachida Dati.
réponse à . SyntaxTerror le 06/02/2012 à 15h58 : Déjà que additionner "Louis croix vé bâton" avec "Hen...
C’est gentil de nous faire tout ce petit bois pour l’hiver ! 
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 17h34 : Un lapsus (du latin lapsus, « action de trébucher »...
Et qui donc est son fellah? On peut s’inscrire?
Non, c’est juste pour faire avancer le Schmiliblilick...
réponse à . DiwanC le 06/02/2012 à 17h48 : C’est gentil de nous faire tout ce petit bois pour l’hiver !&nb...
Faut d’mander à Babar Bachar, c’est le tirant de la scierie.
donc, si j’ai tout bien saisi, cela revient à dire "vent du cul soulage le moteur et permet de foncer droit devant"
Belle science que l’aérologie !
Merdum, j’ai oublié que le voilier navigue en général sans moteur... Donc je vire le mot moteur et le remplace par marin. Ainsi c’est plus naturel
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 17h34 : Un lapsus (du latin lapsus, « action de trébucher »...
Absolument. Et si le lapsus - de quelque sorte qu’il soit - est une manifestation involontaire du subconscient, je vais demander un rendez-vous à Rachida pour l’entretenir d’économie, mais pas par écrit : oralement bien sûr !
réponse à . file_au_logis le 06/02/2012 à 17h57 : Et qui donc est son fellah? On peut s’inscrire? Non, c’est juste pou...
Je pense qu’il doit être du côté de Tel Aviv, car le fellah à Sion.
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 18h15 : donc, si j’ai tout bien saisi, cela revient à dire "vent du cul sou...
Le vent du cul soulage donc le marin. Bien vu car voir commentaire nº 42 .
Quand un poulpe a un vent en poupe, le vent du poulpe est noir d’encre et on ne voit plus la poupe.
Si on ne voit plus la poupe peut-on dire qu’il y a eu vent en poupe ?
La je seiche.
C’est un cas le poulpe. Celui de joseta se nomme Lamar (c’est une chipie ronde) Serge Gainsgourg avait tenté de lui racheter, mais son père Paul (le poulpe) qui était poulpe extralucide pour le Barça l’a disuadé en lui expliquant que Serge était peu fidèle et qu’elle allait se faire encornet. Elle lui a dit tu en a la pieuvre !
réponse à . mickeylange le 06/02/2012 à 18h57 : Quand un poulpe a un vent en poupe, le vent du poulpe est noir d’encre et ...
Elle lui a dit tu en as, la pieuvre !

Les pieuvres ont 8 testicules pleins de ventouses.
réponse à . <inconnu> le 06/02/2012 à 19h19 : Elle lui a dit tu en as, la pieuvre ! Les pieuvres ont 8 testicules pleins ...
Comme les sélénites ?
réponse à . charmagnac le 06/02/2012 à 15h57 : Si c’est un lapsus linguae, pas de problème : on parle fran&cc...
on parle français à Mons (Belgique).
La ville où le battement de l’aile du papillon n’aura peut-être plus longtemps le vent en poupe. 
réponse à . mickeylange le 06/02/2012 à 18h57 : Quand un poulpe a un vent en poupe, le vent du poulpe est noir d’encre et ...
C’est un cas le poulpe. Celui de joseta se nomme Lamar (c’est une chipie ronde)
cette page
C’est mon cas Lamarr.
réponse à . joseta le 06/02/2012 à 20h47 : C’est un cas le poulpe. Celui de joseta se nomme Lamar (c’est une c...
Les calamars sont aussi appelés encornets et ils sont parfois frits comme les frites qui sont aussi en cornets. Calamars, frites, même combat !  :-#
Il y a bien des bateaux chez not' Georges… Des bateaux qui ont forcément poupe et proue… Il y a aussi bien des vents chez not' Georges... Ils s'appellent bourrasque, ou zéphyr, ou ne s'appellent pas.

Alors quel vent retenir ?

Je vous aurais bien remis l'heureux vent d'Ulysse... je l'aime tant !
Avec le soleil et le vent
Avec la pluie et le beau temps
On vivait bien contents
Mon cheval, ma Provence et moi

… mais je vous l'ai servi, il y a peu de temps.

Finalement, j'ai choisi le vent qui s'attarde dans les boucles des filles :
Sans ses cheveux qui volent
J'aurais, dorénavant,
Des difficultés folles
À voir d'où vient le vent.


Écoutez... 

Et moi je choisis................ le Mistral bien sûr !

Non, mais c'est le plus fol
Et le plus magistral
De la bande à Eole,
En un mot : le Mistral


Paroles de Georges bien qu'interprétée par Marcel......

Tiens, ça me fait penser....Marceeeeeeeeeeel ! le café s'te plaît !
C'était une très belle nuit étoilée et Blanquette ratissait le flanc de la montagne à la recherche du grand léchant mou quand elle entendit le flap flap fl…ap flap flap fl…ap asthmatique d'un anthropomorphe céleste aux ailes engluées par des coulures séculaires de peinture à l'huile.
"Tu te prends pour un gourou mais tu n'es qu'un gourou de secours !" lui lâcha-t-elle avant de reculer, écœurée par les miasmes que dégageait la créature au foie cirrhosé par le vin du même nom. Blanquette (de Limoux ?, l'histoire ne le dit pas) leva les yeux au ciel et fut heureusement rassérénée par les scintillements approbateurs de Mintaka et Alnitak.
réponse à . Mintaka le 01/06/2017 à 07h03 : C'était une très belle nuit étoilée et Blanquette ra...
Y' a même pas de menhirs dans ton histoire...
" On dit que j'ai eu le vent en poupe... "
Gabriela Mistral
- Tu sais que j'ai le vent en poupe ?
- je le sais...si, Rocco...
Sans vouloir m'immiscer dans le débat du jour, je pense bien que notre expression vient de la marine.
réponse à . Emeu29 le 26/08/2008 à 08h33 : Les "perfides" d’Albion sont de grands marins ; Est-ce pour cela qu&r...
Est-ce pour cela qu’émettre un vent (par l’arrière) se dit" to Poop" en argot ?
Presque ça. To poop, c'est la grosse commission, émettre un vent, c'est "to poof" ou "to poot".
réponse à . mickeylange le 06/02/2012 à 18h57 : Quand un poulpe a un vent en poupe, le vent du poulpe est noir d’encre et ...
C’est un cas le poulpe.
Son vrai nom, c'est Gabriel Lecouvreur. Son surnom vient de ce que pour l'attendrir, il faut taper dessus.
Nouvel an dans le bureau d'un avocat
L'assistant: - Bonne année mon maître...acceptez cet humble cadeau...
l'avocat: - oh, un cadeau...c'est quoi ?
- un...bon anémomètre..
- oui, merci,merci, mais qu'est-ce que c'est ?
Dans le sud-ouest
- Ce couple d'amoureux n'est pas dérangé...il souffle peu l'autan...
- il souffle pelotant ? qui ?
- Ben dis-donc, le vent violent d'hier soir a brisé des arbres...
- le vent...brise ?
- oh, non, la brise c'est trop léger, voyons !
Gardiens de zoo, un jour où il soufflait un peu de vent...
- J'aime bien l'air au zoo !
- bof, moi je préfère les joncs...
réponse à . Mintaka le 01/06/2017 à 09h31 : Sans vouloir m'immiscer dans le débat du jour, je pense bien que not...
Et tu penses bien !
L'Amiral n'aurait pas laissé passer si belle occasion pour embarquer !

Le 26 de ce mois d'août 2008 n'avait que quelques minutes d'existence qu'il avait déjà pris le vent, la poupe, les bouts et tout le bazar, s'allant tirer des bords au large du Phare et jouant avec Éole.

À quai, les voileux écoutaient le Pacha… les autres amionautes le suivaient du regard…
On raconte que rien qu'à le lire, certains d'ici avaient le mal de mer…

réponse à . DiwanC le 01/06/2017 à 12h19 : Et tu penses bien ! L'Amiral n'aurait pas laissé passer si...
On raconte que rien qu'à le lire, certains d'ici avaient le mal de mer…
Tu veux dire "mal au crâne", il multipliait à plaisir les termes techniques auxquels un terrien ne comprenait rien.
Non… mais il y a de la biquette…

La vigueur de cette bête me surprendra toujours… C'est Phénix façon caprin. Elle se fait malmener un jour, quasi bouffer le lendemain – sans parler des ardeurs viriles des légionnaires qui l'embarquent pour Cythère – et le surlendemain elle est toujours là, fraîche et souriante, cornes zébrées, sabots cirés, prête pour de nouvelles aventures.

Serait pas un peu schizophrène la Blanquette ? Me d'mande…

réponse à . DiwanC le 01/06/2017 à 12h41 : Non… mais il y a de la biquette… La vigueur de cette bête m...
ça te va bien de dire ça, toi qui a invité mon légionnaire en Bretagne ! ;->
t'as vu mes cornes ?

Blanquette

bon, ben la binette à cornes ma préférée ne marche pas
Chez les Desgrands-Lacour Germaine dit avoir le vent en poupe
En Bretagne elle dit... vent du cul.
réponse à . SyntaxTerror le 01/06/2017 à 12h39 : On raconte que rien qu'à le lire, certains d'ici avaient le mal...
C'est vrai !
Dans ces cas-là, je sautais dans l'annexe, ramais jusqu'à la plage et laissais les spécialistes naviguer entre eux.
Mais le soir venu, Elpepe ancrait au port et venait border tout le petit monde d'Expressio non sans un tonitruant : Au lit garnements ! Les mains sur la couverture !.

réponse à . mickeylange le 01/06/2017 à 12h53 : Chez les Desgrands-Lacour Germaine dit avoir le vent en poupe En Bretagne elle d...
Pfffff... n'importe quoi...

Put...n de bord...l de m...rde ! Comment peux-tu imaginer que je pourrais me laisser aller à quelque débordement verbal, en Bretagne ou ailleurs ?!
"Vent du cul"... même pas en rêve, j' cause comme ça !

réponse à . DiwanC le 01/06/2017 à 13h11 : Pfffff... n'importe quoi... Put...n de bord...l de m...rde ! Comment peux...
Put...n de bord...l de m...rde !

C'est du Breton ?
réponse à . DiwanC le 01/06/2017 à 12h41 : Non… mais il y a de la biquette… La vigueur de cette bête m...
Comment fais-tu pour mettre cinq points de suspension dans ton référencement alors qu'au départ il n'y en a que trois ???
réponse à . Mintaka le 01/06/2017 à 13h25 : Comment fais-tu pour mettre cinq points de suspension dans ton réfé...
Par dérogation spéciale de M'sieur IznoG0d... vois que ça...
réponse à . mickeylange le 01/06/2017 à 13h19 : Put...n de bord...l de m...rde ! C'est du Breton ?...
Je ne connais que deux jurons en breton mais je ne les utilise jamais car ils ne me sont pas spontanés ; le temps que je les retrouve dans ma mémoire, il n'est plus la peine de les prononcer !
Gast ! qui correspond au "Putain !" varois.
Kaoc'h !, autrement dit, notre "Merde !" national.
Si tu veux enrichir ton vocabulaire, va voir à cette page, un site parmi tant d'autres.

réponse à . DiwanC le 01/06/2017 à 14h01 : Par dérogation spéciale de M'sieur IznoG0d... vois que &ccedi...
J'ai trouvé grâce aux moult rosés stimulateurs de mes neurones :
Quand le texte est trop long, il est coupé et prolongé par trois points de suspension. Coïncidence, la coupure a été faite après le deuxième point.
le succès
À table
- Félicitations, cette viande est très bonne ! mais....c'est quoi le liquide où elle baigne ?
- le suc, c'est...
- ah,oui, le succés...assuré !
réponse à . DiwanC le 01/06/2017 à 14h17 : Je ne connais que deux jurons en breton mais je ne les utilise jamais car ils ne...
Il y a aussi pour les grenouilles de bénitier :
Alléluia, amen, nom de Dieu !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Avoir le vent en poupe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?