Fauché (comme les blés) - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Fauché (comme les blés)

Très pauvre, ruiné.

Origine

Prenez un champ de maïs OGM.
Amenez-y un José Bové et glissez-lui adroitement une faux bien affûtée entre les mains avant d'appuyer sur le bouton 'marche'.
Vous verrez qu'en deux temps trois mouvements, il ne restera plus rien de votre champ, complètement fauché.

'Fauché', à l'origine participe passé du verbe 'faucher', est une simple métaphore qui assimile l'état du portemonnaie de la personne totalement démunie (il n'y reste rien) à celui du champ complètement fauché (il n'en reste rien).
Selon Gaston Esnault, elle date de 1877.

Quant à son extension avec 'comme les blés', elle serait apparue en 1899. Si cette comparaison coule de source (le destin d'un champ de blé est d'être fauché), il faut aussi y voir une certaine malice, puisqu'en argot, le 'blé' désigne l'argent.

Et si la métaphore parait évidente, on peut tout de même noter qu'au XVIIe siècle, à une époque où les gens se promenaient encore avec des espèces sonnantes et trébuchantes dans des bourses pendues à la ceinture, le voleur 'fauchait' lorsqu'il coupait la bourse et l'emportait (pas les bourses !).
On retrouve là un lien avec deux des sens argotiques de 'fauché' puisque celui à qui on a 'fauché' (volé) sa bourse est sans le sou (il est donc fauché).

Exemple

« Sur les épouvantables billets de banque, on voit le travailleur
éclatant de santé
dans un ravissant paysage d’été
et fauchant en chantant alertement les blés
mais on ne voit jamais
l’image simple et vraie
le travailleur en sueur et fauché comme les blés. »
Jacques Prévert - Paroles

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Fauché (comme les blés) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede (Völlig) abgebrannt seinÊtre (complètement) brûlé jusqu'aux fondations
Canada / États-Unisen Stone-broke / Stone broke~Cassé dur (Complètement ou impitoyablement cassé)
États-Unisen Poor as a church mousePauvre comme un souris d'eglise.
États-Unisen BrokeCassé
Angleterre / États-Unisen to not have even a pot to pee inn'avoir pas même un pot de chambre pour y faire pipi
Angleterreen not to have a beanne pas avoir un haricot
Angleterreen Skint(argot intraduisible mot pour mot)
Angleterreen Skint [variante dialectale de "skinned"]Écorché
États-Unisen Down and outBas et dehors
Angleterreen Skint(Argot intraduisible)
Espagne (Catalogne)es Escurat / pelatRamoné / pelé
Argentinees Pobre como una rataPauvre comme un rat
Espagnees Tener más hambre que el perro de un ciegoAvoir plus faim que le chien d'un aveugle
Espagnees Estar tiesoÊtre raide
Espagnees Estar sin una gordaÊtre sans le sou
Espagnees Estar sin blancaêtre sans blanche
Espagnees Estar pelado / mal de dineroÊtre pelé / sans le sou
Canada (Québec)fr Cassé comme un clouêtre sans le sou
Israëlhe אין הפרוטה מצויה בכיסוN'avoir pas un sou en poche
Israëlhe עני ואביוןÊtre pauvre et miséreux
Italieit Essere al verdeÊtre au vert
Pays-Basnl Gesjochten(intraduisible)
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl blutintraduisible, mais apparenté à "bloot" (nu => dépourvu (d'argent)
Belgique (Flandre)nl Hij heeft geen nagel om aan zijn gat te krabben.Il n’a pas un clou pour se gratter le cul.
Pays-Basnl Zo arm als een kerkrat!Pauvre comme un rat d'église
Pays-Basnl StraatarmPauvre comme (dans) la rue
Belgique (Flandre)nl Platzak zijnAvoir la poche vide
Pays-Basnl Zo arm als jobPauvre comme job
Portugalpt Estar nas lonasEtre dans les toiles
Brésilpt Sem ter onde cair mortoSans avoir où tomber mort
Roumaniero PârlitRoussi (brûlé)
Roumaniero (Sărac) lipit pământului(Pauvre) collé à la terre
Slovaquiesk Byt chudobny ako kostolna mysEtre pauvre comme une souris d'église

Vos commentaires
Aprés "plein aux as", tout et son contraire: "Fauché comme les blés".
Joli enchainement des expressions. Moi je suis plutôt du deuxième genre. :&rsquo)
Les blés, faut pas croire, ne sont pas toujours fauchés. Certes il arrive un moment où ils sont censés l’être. Encore cela suppose-t’il qu’ils aient auparavant poussé leurs épis au bout de longues tiges. Quand j’étais -car j’ai été- gamin, les vacances d’été avaient goût de grains de blé mâchés en manière de "chewing-gum". On ne se disait pas mâchés comme les blés pour autant. Et puis on dit aussi "blond(e) comme les blés". Ca ne veut pas dire que toutes les blondes soient fauchées, certaines tirent très bien leur épingle du jeu de la botte de foin. Foin des expressions !
J’ai toujours eu des trous plein les poches, d’où l’oseille coulait comme grains de blé. J’en ai soupé de l’oseille, et marc du café, mais je ne vois pas le rapport et vous non plus.
Un rajah, des rajih. Les rajih de nos amis sont souvent très riches, parce que blé nos rajih.
Il y a des nuits où l’on ferait mieux de rester couché. Couché comme les blés ..? Si vous voulez, oui, aussi...
Blé: Artiche chaud.
Il vaut mieux posséder une grammaire riche qu’être fauché comme le Bled.
bleds: "l’ensemble des céréales cultivées en Europe (toujours au pluriel : bleds) : blé, seigle notamment " (Wikipedia)
----> fauché comme les bleds. On n’en sort pas.
Fauché comme Schmoll: voir cette page
On y va pour les synonymes d’argent?Je commence avec fric,oseille et flouze!Et j’en veux pour mon argent!!
Ah celle là je la connais. Je l’ai entendu depuis mon enfance. Quand on a pas de blé, c’est qu’on est fauché. On peut être heureux quand même. On s’en fait pas pour le cour de la bourse et on peut faire comme le savetier de la Fontaine.
réponse à . Muscat le 24/10/2008 à 08h33 : On y va pour les synonymes d’argent?Je commence avec fric,oseille et flouz...
ah ! tu veux des pépettes ? … alors je t’amène l’artiche, les tunes ou thunes, le pognon, les picaillons, le grisbi, des radis, du pèze, de la galette, de l’avoine, de la braise, des fafiots, de la fraîche, du liquide, des sous, du rotin et tout ça pour pas un rond !
une faux bien [u]affûtée[/u]; elle [u]parait[/u]

Vous n’êtes pas encore sûr si vous aimez la nouvelle orthographe ou non ? :)
...et il en faut du blé, pour aller chez Fauchon...
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 03h15 : Aprés "plein aux as", tout et son contraire: "Fauché comme les bl&...
il vaut mieux être plein aux blés que fauché comme un as.
enfin ... je crois !
la bourche baiche  : le jeu financhier est fauché. moi auchi (mais ch’était d’avant !)  
Michel Leeb a beaucoup perdu en bourse. De là est née l’expression : Fauché comme Leeb l’est.
Est-ce agréable d’être lèché comme beauf l’est ?
réponse à . cotentine le 24/10/2008 à 08h56 : ah ! tu veux des pépettes ? … alors je t’amène l...
Pour pas un rond tu peux rajouter: de la flèche,des pépettes, des pésettes des broques, de la féraille, de la mitraille, mornifle,vaisselle de fouille, balle, sac, billeton, faffe, fafiot, talbin, ticson.
Et mainant t’es riche !
Se dit en español.....
ESTAR SIN UNA GORDA. . . ou . . . NO TENIR NI GORDA...
tout ça c’est du pareil au même c’est toujours sans blé....
il m’a ’’ sans blé " utile d’ajouter mon grain d’ blé, heu! pardon de sel . . . .
A cause des conneries (le mot est faible) des banquiers, voilà les ouvriers de Renault qui vont se retrouver fauchés comme les blés à la veille de Noël. A un autre moment de l’année, ce ne serait pas plus drôle d’ailleurs. On leur file notre blé, celui de nos épargnes, aux rapaces et ils se servent au lieu de servir les entreprises dont ils sont censés soutenir la trésorerie. L’exemple de Renault n’est pas le meilleur sur ce point, mais c’est un signe révélateur de l’appauvrissement de notre pays : les gens au chômage ou menacés de l’être ne changent pas de voiture !
réponse à . momolala le 24/10/2008 à 12h07 : A cause des conneries (le mot est faible) des banquiers, voilà les ouvrie...
Les problèmes de Renault c’est à cause de la marine.
Si Elpépé avait acheté une Renault à la place de son Isetta Deluxe, ça serait pas arrivé.
réponse à . mickeylange le 24/10/2008 à 12h42 : Les problèmes de Renault c’est à cause de la marine. Si Elp&...
C’est vrai d’ailleurs le slogan en vigueur dans les manifs sera :

"LPP tu nous niques
Y faut ach’ter nos scenics"

B. Thibault
réponse à . Muscat le 24/10/2008 à 08h33 : On y va pour les synonymes d’argent?Je commence avec fric,oseille et flouz...
Déjà multi-répertoriés ici, Muscat ! 
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 13h10 : C’est vrai d’ailleurs le slogan en vigueur dans les manifs sera ...
Je suis faux cul en accusant LPP puisque j’ai fait pareil. Mais quand j’ai voulu changer de voiture et que j’ai comparé les offres du marché, j’ai dû me rendre à l’évidence, avec les offres françaises j’avais l’impression qu’ils me prenaient pour une bille, tant au niveau des prix que de l’équipement ou de la fiabilité (la durée de la garantie). C’est comme ça que j’ai acheté une Isetta.
réponse à . momolala le 24/10/2008 à 12h07 : A cause des conneries (le mot est faible) des banquiers, voilà les ouvrie...
Le fait de ne pas changer de voiture n’est pas un indice de pauvreté flagrant, Momo... à 58 balais je n’ai encore jamais eu une bagnole neuve, preuve s’il en était besoin du gaspi devenu apparente nécessité... 
réponse à . AnimalDan le 24/10/2008 à 13h24 : Le fait de ne pas changer de voiture n’est pas un indice de pauvreté...
Mais quand toi, comme moi, tu en achètes une d’occase, il y en a au moins un autre quelque part qui en achète une neuve. De toute façon, ce n’est pas Renault qui m’inquiète en tant que telle (entreprise, pour l’accord) mais l’effet-domino d’une crise qui atteint une économie réelle déjà en difficultés du fait d’un libéralisme échevelé et amoral à cause d’apprentis-sorciers sans conscience ni même intelligence. Excusez-moi, mais tout ça me met dans une colère noire, surtout à cause de l’impuissance dans laquelle nous sommes placés.

Les pleins aux as, au bout d’une pique ! Ah ça ira, ça ira...
Quand l’équipe de France de football était au zénith, le seul moyen pour les adversaires de les arrêter était de les descendre sauvagement. De là vient l’expression "fauchés comme les bleus". Néanmoins j’ai du mal à croire à cette origine vu la signification de l’expression.
réponse à . cotentine le 24/10/2008 à 08h56 : ah ! tu veux des pépettes ? … alors je t’amène l...
Tu triches!Moi j’en avais dit que 3 pour faire durer le plaisir!
réponse à . momolala le 24/10/2008 à 13h44 : Mais quand toi, comme moi, tu en achètes une d’occase, il y en a au...
T’es toute excusée 
Je peux même plus dire que ça me met en colère, perso. L’écoeurement, oui, et l’angoisse quand je pense à nos petits-enfants... cent cinquante ans d’"ère industrielle" et voilà le travail (!). Mais un peu tard pour jouer les Giono.
réponse à . momolala le 24/10/2008 à 13h44 : Mais quand toi, comme moi, tu en achètes une d’occase, il y en a au...
libéralisme échevelé et amoral

T’inquiète, le petit avec sa belle coupe au rasoir et son effet brushing va nous "moraliser" le libéralisme... y a pas de raison de pas le croire, hein ..?
Et pourquoi pour illustrer "fauché comme les blés", God commence par nous parler de maïs ???

Toujours est-il qu’ à force d’être fauchés comme les blés, on n’a pas fini d’emblaver.
réponse à . AnimalDan le 24/10/2008 à 15h23 : T’es toute excusée  Je peux même plus dire que ça...
Sans vouloir en rajouter
(c’est assez compliqué comme ça)
Ca va plutôt bientôt ressembler à du Zola !
Ca ressemble à quoi le libéralisme peigné et moral ?
La même chose, mais en plus présentable ?
réponse à . momolala le 24/10/2008 à 13h44 : Mais quand toi, comme moi, tu en achètes une d’occase, il y en a au...
mais tout ça me met dans une colère noire
Westons politiquement cowwects, s’il-vous-plaît!
Il s’agit ici de "une colèwe de couleuw", mais vous aviez cowwigé, bien sûw!
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2008 à 16h07 : Et pourquoi pour illustrer "fauché comme les blés", God commence p...
T’as raison: c’est bien un zoo, là!
Une vraie ménagerie!
réponse à . AnimalDan le 24/10/2008 à 04h21 : Les blés, faut pas croire, ne sont pas toujours fauchés. Certes il...
parce que blé nos rajih
De quoi chaudement pisser de rire... 
Bonjour bonjour, les gosses. En ce moment à la Bourse, c’est également chaud, l’artiche, chaud... Même qu’il y en a qui se retrouvent fauchés comme les blés (nos pauvres banquiers) : le flouze les blouse, et ils ont le blues du flouze facile. Ah, les pauvres, hein ?
Plagiat de mon_34... Non ? En tout cas, ça y ressemble !
Euh... non, rien.
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2008 à 16h18 : Ca ressemble à quoi le libéralisme peigné et moral ? L...
Tu as raison, à la réflexion : le libéralisme des banques est par définition échevelé et amoral. Il n’y a aucune limite à la virtualité. Comme quoi, il vaut toujours mieux tourner sa langue 7 fois dans la bouche du voisin que de se mettre en colère. 
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 10h08 : Est-ce agréable d’être lèché comme beauf l&rsqu...
Amurez sans -non, assurément.
L’Amiral
réponse à . Elpepe le 24/10/2008 à 16h52 : Plagiat de mon_34... Non ? En tout cas, ça y ressemble ! Euh......
J’préfèr’me taiiiiire... 
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2008 à 16h18 : Ca ressemble à quoi le libéralisme peigné et moral ? L...
C’est ce que ça voudrait, ce me semble...
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 16h17 : Sans vouloir en rajouter (c’est assez compliqué comme ça) Ca...
Tu sais, du Zola, en grattant un peu "dans les coins" -et ils sont larges- on n’a jamais vraiment cessé d’en voir... 
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 13h10 : C’est vrai d’ailleurs le slogan en vigueur dans les manifs sera ...
@Mickey_19 et toi : Quand vous verrez mon Isetta Deluxe à la prochaine Convention, moussaillons, j’ai bien peur que deux tournées générales choient sur vos endosses...
réponse à . Elpepe le 24/10/2008 à 17h10 : @Mickey_19 et toi : Quand vous verrez mon Isetta Deluxe à la prochai...
De là à penser qu’il y a un losange dessus et qu’il y a écrit "laguna", y a pas loin !
réponse à . mickeylange le 24/10/2008 à 13h23 : Je suis faux cul en accusant LPP puisque j’ai fait pareil. Mais quand j&rs...
Je suis faux cul en accusant LPP
Mais pas du tout, voyons... Tu es dépressif, en ce moment ? Ton portefeuille d’actions qui se barre en quenouille ? Allons, ressaisis-toi : plaie d’argent n’est pas mortelle ! Enfin... chez nous, pas encore. Sauf s’il te prenait l’envie de massacrer ton banquier, mais je sais bien que tu n’y penses pas plus que moi. Hmmm ?
Mais, j’y pense... la multiplication des pains, c’est dans l’évangile selon quel épeautre, déjà ..?
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2008 à 17h15 : De là à penser qu’il y a un losange dessus et qu’il y ...
Nan na nan... Vous ne saurez qu’en participant à la prochaine Convention, et pas avant. Bisque bisque rage... ?
Alors, faut déjà virer Borloo ! 
Pas moi ! Hi ! Hi !
réponse à . AnimalDan le 24/10/2008 à 17h17 : Mais, j’y pense... la multiplication des pains, c’est dans l’&...
Saint Nicolas ?
S’en faut déjà que d’un cheveu... 
Au petit poil ! Avec tout ce beau linge, on n’est pas fauché, hein ?
Ressorti des archives de l’audiovisuel, j’ai revu récemment, non sans plaisir d’ailleurs, un film X des années 50 en plein baby-boom : "Chauffée comblée", d’INA.
réponse à . Elpepe le 24/10/2008 à 17h45 : Ressorti des archives de l’audiovisuel, j’ai revu récemment, ...
"Ca promet..!"
C’est vrai.
réponse à . mickeylange le 24/10/2008 à 10h58 : Pour pas un rond tu peux rajouter: de la flèche,des pépettes, des ...
j’avais déjà cité les "pépettes" ou pépètes ... mais je savais bien que tu aurais un bon supplément dans ton vocabulaire argotique (dont tu es fan et un "as) 
réponse à . momolala le 24/10/2008 à 13h44 : Mais quand toi, comme moi, tu en achètes une d’occase, il y en a au...
mais l’effet-domino d’une crise qui atteint
effet domino ou effet papillon ??? comme le chante si bien Bénabar cette page
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2008 à 16h07 : Et pourquoi pour illustrer "fauché comme les blés", God commence p...
et quand le paysan dans son champ magne et tique, sa bine erre...

Bon, je vais me reposer 
Joyeux week-end à tous, et n’oublions pas de changer l’heure dimanche 

Merci pour l’heure...J’allions oublier!
Et bon wikend à tous.
Mickey, comment as-tu fait ? dans ta contrib 88 d’hier, tu annonçais l’expressio d’aujourd’hui !mais comment t’as fait ?
C’est toi le voyant que mystère gouggggle s’escrime à nous impo(t)ser ? craignant que God soit fauché comme les blés j’ai cliqué sur sa pub (du voyant) mais il ne m’a annoncé que les nouvelles d’hier et d’avant-hier. Bizarre ! tu dois être plein aux as avec un talent* pareil !
*talent : une ancienne monnaie si je ne Mabuse...
Chirstian s’il te plaît, va voir la contrib 90 d’hier : il y a une remarque pas très agréable pour nous et une question. Je suis sûre que tu peux répondre aux deux.
Merci
réponse à . renoir2 le 24/10/2008 à 22h12 : Mickey, comment as-tu fait ? dans ta contrib 88 d’hier, tu annon&cced...
En avant première rien que pour toi celles de la semaine prochaine.

Lundi-Rouler sur l’or
Mardi-Faire un carton / Cartonner
Mercredi-Ric-rac
Jeudi-La portion congrue
Vendredi-En deux coups les gros

Nous les apôtres* de ce site avons ce privilège de prédire l’avenir, exceptionnellement je t’expliquerais comment il faut faire. Si LPP te propose la même chose fais attention lui il facture 12 Zl.

* Elpépé, Cotentine, SagesseFolie, Momolala, enfin les cinq, qui ont reçu la grâce et qui ont rencontré God.
réponse à . mickeylange le 25/10/2008 à 08h55 : En avant première rien que pour toi celles de la semaine prochaine. Lund...
ok bon alors, ni apôtre, ni épeautre, n’ayant pas reçu la grâce, je me contenterai du pain quotidien (fabriqué avec les blés fauchés ci-dessus) réservé aux non-initiés. Bonne journée.
réponse à . renoir2 le 25/10/2008 à 10h19 : ok bon alors, ni apôtre, ni épeautre, n’ayant pas reçu...
Tu vas dans le menu en haut à gauche et les a dans l’ordre de parution sauf pour les WE où c’est aléatoire.
réponse à . mickeylange le 25/10/2008 à 08h55 : En avant première rien que pour toi celles de la semaine prochaine. Lund...
lui il facture 12 Zl
Par expression prédite, hors taxe godesque de 12/12.
réponse à . mickeylange le 25/10/2008 à 17h40 : Tu vas dans le menu en haut à gauche et les a dans l’ordre de parut...
Oui j’avais déjà vu, mais God disait que ce n’était pas dans l’ordre de parution. Si même God ment,où va-t-on ?
de toute façon on dit que "l’argent ne fait pas le bonneur !"
mais c’est très discutable tout de même...
réponse à . <inconnu> le 26/10/2008 à 14h50 : de toute façon on dit que "l’argent ne fait pas le bonneur !" ...
on a souvent cru parler d’argent mais c’est d’amour qu’il s’agit
réponse à . renoir2 le 25/10/2008 à 23h15 : Oui j’avais déjà vu, mais God disait que ce n’é...
Si même God ment, où va-t-on
on... je ne sais pas si on émarge tous aux Restos du Coeur..
Mais, fauché comme les blés, God y va.
Dans le plus simple appareil *
Comme la lady du même nom.

*et c’est l’occasion de tenter de répondre à une question qui me turlupine: God a-t-il un nombril ?
Les faux, les vraies faux, sont très écolo.
Elles n’ont besoin ni de gazole ni de pétrole.
Elles ne font pas de bruit.
Elles ne surchauffent pas.
Elles sont durables.
Elles sont efficaces.
Les faux fauchent.

Le mot en anglais pour une faux, c’est SCYTHE, d’origine germanique.
réponse à . lalibellule1946 le 24/10/2012 à 01h55 : Les faux, les vraies faux, sont très écolo. Elles n’ont b...
Le mot en anglais pour une faux, c’est SCYTHE, d’origine germanique.
Et moi, je suis le fauché de ce ’scythe’...
réponse à . Jonayla le 24/10/2008 à 20h40 : et quand le paysan dans son champ magne et tique, sa bine erre... Bon, je vais ...
En 57, Jonayla nous écrivait:
... et n’oublions pas de changer l’heure dimanche
comme quoi, cela reste d’actualité 4 ans plus tard!

Et Kiervel qui reste fauché comme les blés et dont le sort sera réglé à la pelle aujourd’hui...

Et la Bavière qui veur récupérer le fric qu’elle a englouti dans la déroute, la banqueroute et la faillite de la banque Alpen-Adria (la Bavière était actionnaire!) et que c’est l’état autrichien (autre actionnaire) qui devrait rembourser... Enfin, quoi, c’est donc le con-tribuable qui casquera... Déjà que nous sommes tous pochés comme l’abbé fauchés comme les blés...
réponse à . lalibellule1946 le 24/10/2012 à 01h55 : Les faux, les vraies faux, sont très écolo. Elles n’ont b...
ce scythe, c’est pas un mythe!
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 07h09 : En 57, Jonayla nous écrivait: ... et n’oublions pas de changer l&rs...
Et la Bavière qui veur récupérer le fric
Les fauchés en Bavière: démunis,quoi...
Je suis fauché ça fait une paille et ça me botte pas.
Épi c’est tout!
Cet homme politique est cité comme exemple de pauvreté: on dit toujours être fauché comme l’cette page.
réponse à . ergosum le 24/10/2012 à 00h27 : Si même God ment, où va-t-onon... je ne sais pas si on émarg...
God y va. Dans le plus simple appareil

donc une main devant une main derrière, comme l’Expression du 1/7/2009*

*Merci à qui m’expliquera comment faire le lien avec une Expresssion déjà publiée.
réponse à . charmagnac le 24/10/2012 à 09h09 : God y va. Dans le plus simple appareil donc une main devant une main derri&egrav...
Ben, c’est pas difficile: tu ouvres la page de l’expressio.fr que tu veux citer, puis tu fais un copier-coller de l’adresse web de la-dite page. Tu n’oublies pas de mettre le coller entre accolades...
comme ceci, mais avec des accolades à la place des parenthèses
(http://www.expressio.fr/expressions/se-retrouver-etre-une-main-devant-une-main-derriere.php]

Puis, ensuite, après avoir validé, tu modifies (la case au crayon, celle du milieu), et tu mets le texte que tu veux à la place de "cette page" dans l’adresse que tu trouves libellées comme il se doigt!
Et voilà.
Epi fauché c’est tout!
Quand les tournesols ont été récoltés, il reste dans les champs de grosses tiges d’environ 30 cm de hauteur. Avant de labourer, on coupe ces tiges au ras du sol pour dégager le terrain : on appelle cela "disquer".

Disqué comme les tournesols, ça a moins d’allure que fauché comme les blés. Quant à disqué comme les blés, c’est impensable. Ne laissons pas remplacer "fauché" par "disqué". Là-dessus il ne faut pas CD céder.
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 07h09 : En 57, Jonayla nous écrivait: ... et n’oublions pas de changer l&rs...
Effectivement, Kerviel passera sur le gril (à maïs ???) aujourd’ hui. Il a acquis une certaine notoriété... Mais il est loin d’ être un cas unique ! La notion de profit et de compétition est devenue telle que les traders (entre autres) se mesurent les uns aux autres, perdant tout bon sens... pour finalement entraîner jusqu’ à la faillite les banques qui les ont fait travailler, et se retrouver fauchés avec elles, lessivés, rincés. Pour s’ enrichir encore plus, car ce n’ est plus l’ argent en lui-même qu’ on recherche, mais en avoir deux, quatre, seize, deux cent cinquante six fois plus que son copain... on est prêt à courir le risque de faire tout s’ écrouler. Et là il n’ y a même plus de quoi glaner un épi dans le champ moissonné....
Le cinglé, exaspéré parce qu’il est fauché comme les blés: le fou rage!
Jacques Prévert - Paroles
Il sortait de la ville sans le sou, et c’est à la campagne qu’on voyait le ’pré vert’ fauché!
Argot intraduisible
Etonnant, "skint" est le participe passé irrégulier (ou déformé, les dictionnaires ne sont pas d’accord) de "to skin", peler.

Aux Ztats, on dit aussi "busted". A cette page la version originale de la chanson popularisée par Johnny Cash, l’homme en noir, reprise aussi par Ray Charles (que je connais moins).
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 07h09 : En 57, Jonayla nous écrivait: ... et n’oublions pas de changer l&rs...
Et Kiervel qui reste fauché comme les blés et dont le sort sera réglé à la pelle aujourd’hui...
Humour douteux de la part des magistrats !
Nous sommes le 24 octobre, anniversaire du "jeudi noir" de 1929.
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2012 à 10h17 : Argot intraduisibleEtonnant, "skint" est le participe passé irrégu...
Johnny Cash
Si Cash, c’est qu’il n’est pas fauché comme les blés.
(et il s’en Cash pas).
et fauchant en chantant alertement les blés
faucher en chantant, ou chantant en fauchant ou chanter faux en fauchant...

PS: j’ai eu l’occasion de voir faucher à la faux, le faucheur sachant faucher avait envie de tout sauf de chanter alertement !
réponse à . mitzi50 le 24/10/2012 à 09h39 : Effectivement, Kerviel passera sur le gril (à maïs ???) aujourd...
La notion de profit et de compétition est devenue telle que les traders (entre autres) se mesurent les uns aux autres, perdant tout bon sens... pour finalement entraîner jusqu’ à la faillite les banques qui les ont fait travailler,
T’as sans doute raison, Dupondt, mais pas tout-à-fait. Il y a toujours la responsabilité de l’employeur qui se doit de mettre des garde-fous. S’il en a mis - de sérieux! - OK, t’as raison. S’il en a mis des contournables, des moins que bons, des moins que rien, alors, c’est l’employeur qui a ainsi laissé la bride sur le cou qui est responsable.
J’espère que la Justice (oui, j’y mets ici un grand J) parviendra a faire honnêtement la part des choses et ne pliera pas devant le pouvoir de l’argent. Il est possible - il est probable - que Kerviel soit coupable d’une démesure certaine, il est possible aussi cependant que nous assistions à une démesure partagée.
Je pense de toute façon que le jugement d’aujoud’hui sera de la plus haute importance et qu’il ne sera pas seulement suivi de belles paroles suaves et endormantes.
Des actes! Du contrôle, de la rigueur! En définitive, c’est avec notre fric, nous pauvres citoyens trouffions payeurs qu’ils ont joué... et perdu. Alors, le fric, c’est à nous qu’il faut le rendre.
En 1789, ils ont été aux barricades pour moins que cela. Imaginez: les barriques étaient vides et tout le monde a suivi Marianne Germaine lorsqu’elle est montée aux rideaux!
Marceeeeeel! Deux Lagons Bleus, siouplé, on va en avoir besoin!
J’ai montré 100$ à ma femme et elle me les a fauchés sur le champ!
il ne restera plus rien de votre champ, complètement fauché
Quand on s’y prend bien. Dans le cas contraire, restent les épis non fauchés qu’on appelle "gendarmes".
Moralité : quand tu es fauché, tu vois les gendarmes.
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 11h29 : La notion de profit et de compétition est devenue telle que les traders (...
c’est avec notre fric,... qu’ils ont joué... et perdu. Alors, le fric, c’est à nous qu’il faut le rendre.
Pas tout à fait, ils ont joué avec du fric virtuel. Ces milliards perdus n’existent pas.
Donc
c’est avec leur fric qu’ils ont joué... et perdu. Alors, le fric, c’est à nous qu’il faut le prendre
réponse à . charmagnac le 24/10/2012 à 09h20 : Quand les tournesols ont été récoltés, il reste dans...
J’ignore si la récolte des tournesols s’appelle "fauchage" mais

Quand les blés ont été fauchés, il reste dans les champs de fines tiges d’environ 30 cm de hauteur. Avant de labourer, on enfouit ces tiges dans le sol pour nettoyer le terrain : on appelle cela "déchaumer".
DEVINETTE
- Pourquoi les allemands, en 1914, avaient peur de se faire faucher leurs tactiques militaires par un maréchal?
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2012 à 12h02 : c’est avec notre fric,... qu’ils ont joué... et perdu. Alors,...
Pas tout à fait, ils ont joué avec du fric virtuel.
Alors, si je te suis et te comprends bien, la banque a un préjudice virtuel et Kerviel a été condamné en première instance à rembourser virtuellement les 5 milliards? Ben tiens, au Monopoly c’est plus marrant, il y a une case départ où tu encaisses du fric!
réponse à . joseta le 24/10/2012 à 12h22 : DEVINETTE - Pourquoi les allemands, en 1914, avaient peur de se faire faucher le...
Parce que le maréchal Foch ? 
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 12h25 : Pas tout à fait, ils ont joué avec du fric virtuel.Alors, si je te...
C’est ça, le tour de passe-passe, faire croire qu’il s’agit de "vrais" milliards.
Y a-t-il un dirigeant assez inconséquent pour croire que Kerviel pourra un jour rembourser 5 milliards ? Ou alors, il (J.K.) est encore mieux payé que je ne crois.
Excellente réponse!
T’as gagné une triple westmalle, que je te laisse payée au Phare. 
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 11h29 : La notion de profit et de compétition est devenue telle que les traders (...
En 1789, ils ont été aux barricades pour moins que cela. Imaginez: les barriques étaient vides et tout le monde a suivi Marianne Germaine lorsqu’elle est montée aux rideaux !
… et est tombée par terre, la faute à Voltaire sans doute…

Bien plus tard, en 1882, la révolte dépassée, un Crésus de l’époque – qui ne fauchait pas n’importe quel champ – murmurait à l’oreille de sa belle
Mignonne, quand le soir descendra sur la terre,
Et que le rossignol viendra chanter encore,
Quand le vent soufflera sur la verte bruyère,
Nous irons écouter la chanson des blés d’or !


...vieillotte ritournelle évoquée ici par Georges (l’autre !).
Avec tout ça, avouez que z’êtes pas fauchés ! 
réponse à . joseta le 24/10/2012 à 12h38 : Excellente réponse! T’as gagné une triple westmalle, que je ...
T’as gagné une triple westmalle, que je te laisse payée au Phare.
Ben alors, mon grand… t’es fauché ? pauvre comme Job ? raide comme passe-lacet ? miséreux comme pauvre diable ? lessivé comme vieille chaussette ? rincé comme verre à bière ? T’es dans la dèche, la débine, la mouise, la pouillerie, la misère noire ?

Bienheureux assis à la droite de God qui met à gauche ses zlotys d’or fauchés dans les champs expressionautiques !

Allez ! on va organiser une collecte à ton profit… ainsi, tu pourras rembourser Rikske. À vot’ bon cœur M’sieurs Dames !
Celle-là, cette page, des gens, elle fauche pas de blé,mais ’ses âmes’.
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2012 à 12h38 : C’est ça, le tour de passe-passe, faire croire qu’il s’...
Y a-t-il un dirigeant assez inconséquent pour croire que Kerviel pourra un jour rembourser 5 milliards ?
Pour les dirigeants, je ne sais pas. Apparemment, il y a des juges qui le croient... Et pis la banque aussi...
Nous, on est sensés, nous! 
Bon, allez, je vous laisse. C’est à mon tour, mainant, d’aller chez les Dufond de Lacour, paraît qu’ils ont de nouveaux rideaux...
réponse à . DiwanC le 24/10/2012 à 13h50 : T’as gagné une triple westmalle, que je te laisse payée au ...
Mais non! c’est moi qui la lui laisse payée, autrement j’aurais écrit ’que je te laisse payer’, mais je me suis sans doute mal exprimé, j’ai traduit de l’espagnol
’que te dejo pagada’; que je te paye, en d’autres mots.
xcusez-moi.
réponse à . DiwanC le 24/10/2012 à 13h50 : T’as gagné une triple westmalle, que je te laisse payée au ...
Soin ! comme on dit en Picardie.

Il a écrit "que je te laisse payée au bar" et non "que je te laisse payer au bar".
J’en déduis qu’il est allé payer la bière au bar.

Je sens que les mouches ont encore du mouron à se faire.

Zut, je me suis fait gratter de deux minutes !
réponse à . DiwanC le 24/10/2012 à 13h00 : En 1789, ils ont été aux barricades pour moins que cela. Imaginez...
la chanson des blés d’or
Elle se retrouve aussi dans le beau conte de Marcel Aymé intitulé "Les Sabines" (in "Le passe-muraile").
Le blé d’or: pléonasme ? 
réponse à . joseta le 24/10/2012 à 12h38 : Excellente réponse! T’as gagné une triple westmalle, que je ...
La triple Westmalle, elle est blonde comme les blés. Mais un peu plus forte de goût, quand même ! Allez, viens, l’Ami, je t’en offre une ! 
réponse à . joseta le 24/10/2012 à 14h18 : Mais non! c’est moi qui la lui laisse payée, autrement j’aura...
Mais non ! c’est moi qui...

Pfffff... M’sieurs Dames ! on rembourse... (après déduction des frais d’organisation, frais de gestion z’et impôts divers, ’videmment !).
Vous pourrez acheter une reproduction du tableau Les Faucheurs de Luzerne par Julien Dupré (du pré, parfait) pour la maigre somme de 79€, comme quoi vous ne serez pas fauché du tout. Cela peut servir de modèle pour les traders qui tombent d’en haut en bas, il y a des emplois que d’être faucheur qui sont plus "down to earth," à terre.

cette page
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 14h03 : Y a-t-il un dirigeant assez inconséquent pour croire que Kerviel pourra u...
Fais un détour chez les Desgrands-Lacour, gens charmants qui - s’ils ne roulent pas sur les blés d’or - ont pignon sur champs qu’ils fauchent avant que la bise vienne !
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2012 à 14h20 : Soin ! comme on dit en Picardie. Il a écrit "que je te laisse pay&e...
A propos de mouches, où est-il le Sélénite ? Fait son blé dans le champ des étoiles ?
réponse à . Rikske le 24/10/2012 à 14h33 : la chanson des blés d’orElle se retrouve aussi dans le beau conte d...
Le blé d’or: pléonasme ?

Quand il est mur, mais si j’en crois Colette, on n’est pas obligé d’attendre.
Quand Solon allait faucher le blé, il prenait toujours Sappho avec lui.
Oserais-je rappeler que depuis l’inénarrable Thierry Roland et ses commentaires quasi-métaphysiques des rencontres de ballon rond, on dit aussi "fauché comme un lapin en plein vol" ? Probablement hors du charnier natal, comme on dit à Palos de Moguer.

Entre ici, Thierry Roland, avec ton terrible cortège de chauvinisme, de machisme et de mauvaise foi.
Aller à la guerre sans avoir les français de son côté, c’est comme aller à la chasse sans un accordéon.  

On n’est jamais fauché quand il y a de l’humour...
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 09h18 : Ben, c’est pas difficile: tu ouvres la page de l’expressio.fr que tu...
Merci pour ces explications bien claires. Je te laisse une conso de ton choix payée d’avance chez Marcel. 
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2012 à 12h08 : J’ignore si la récolte des tournesols s’appelle "fauchage" ma...
C’est exact, mais les tiges des tournesols sont très épaisses, bien plus que celles des épis de blé, et c’est sans doute pour faciliter le labourrage et ne pas encombrer la terre de ces grosses tiges que l’on "disque" les champs. Autre conséquence : tant que les champs de tournesol n’ont pas été disqués le petit gibier s’y réfugie pour se cacher et s’alimenter. Après le disquage, plus de petit gibier. Les chasseurs le savent bien.
réponse à . SyntaxTerror le 24/10/2012 à 12h02 : c’est avec notre fric,... qu’ils ont joué... et perdu. Alors,...
Effectivrement ces milliards sont virtuels. Mais ils figurent bien dans les comptes (et donc dans le bilan) de la banque. Leur disparition les déséquilibre et on joue sur les mots en laissant croire que Kerviel devra les rembourser. Si on le laissait "trader" de nouveau, il pourrait gagner 5 milliards virtuels et rembourser la banque de cette façon sans en avoir touché un seul euro. Et comme par miracle les comptes de la banque seraient de nouveau nickel chrome.

Si la banque ne met pas de garde-fou, elle est responsable. Et si elle en met, qu’elle se méfie : avec des virtuoses comme Kerviel on n’est jamais sûr qu’ils ne trouveront pas une faille dans le système.
réponse à . charmagnac le 24/10/2012 à 18h58 : Merci pour ces explications bien claires. Je te laisse une conso de ton choix pa...
Merci, merci. Ma conso, c’est un plein de super sans plomb, 95. J’en mets environ 60 litres dans le réservoir. Ma consommation est cependant assez réduite: quand je ne fonce pas en Allemagne (là, je frise les 7,8l/100km), je consomme à peu près 6,5l/100km. A environ 1,62€/l pour l’instant, on n’est pas loin des 100€ de mise de fond. Marceeeeeel ne m’a pas dit que tu avais mis autant. Faut-il faire venir Kerviel ou préfères-tu la banque....
Noooooon, je déconne, un seau de Lagon Bleu suffira. 
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 20h41 : Merci, merci. Ma conso, c’est un plein de super sans plomb, 95. J’en...
Un seau ?
Marceeel ! une paille s’te plaît ! 
Germaine
réponse à . file_au_logis le 24/10/2012 à 11h29 : La notion de profit et de compétition est devenue telle que les traders (...
Tu as raison, Filo, mais le problème n’ est pas de sécuriser le système, les ultra-libéraux vont crier à la perte de leurs libertés et saisir la Cour Internationale des Droits de l’ Homme. Non... Hélas, il est permis et même encouragé de prendre des risques inconsidérés, mais il est interdit de perdre. Le problème est qu’ on ne peut pas gagner éternellement et que pour gagner du fric il faut toujours le prendre à quelqu’ un. L’ exemple le plus flagrants sont ces prêts immobiliers à taux variables, qui ne sont pas remis en cause par le salaire de l’ emprunteur, mais par la plus-value (estimée de manière totalement artificielle...) du bien. Dormez, braves gens, les arnaques continuent.
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 03h15 : Aprés "plein aux as", tout et son contraire: "Fauché comme les bl&...
Eh oui, comme déjà signalé par Saharaa, nous suivons l'ordre des parutions de 2008.
Avec le temps - le succès venant - not' Georges a connu l'aisance. Mais ce ne fut pas toujours le cas : ainsi, quand il est "recueilli" par Jeanne et l'Auvergnat, il est plus fauché que les blés... pauvre comme Martin :

Pour gagner le pain de sa vie,
De l'aurore jusqu'au couchant,
De l'aurore jusqu'au couchant,
Il s'en allait bêcher la terre
En tous les lieux, par tous les temps !

Pauvre Martin, pauvre misère,
Creuse la terr', creuse le temps


Écoutez...  

réponse à . Mintaka le 16/07/2017 à 01h28 : Eh oui, comme déjà signalé par Saharaa, nous suivons l'...
D'où l'avantage de pas lire les VDD....
Ça fait moins routinier, t'as l'impression de vivre chaque jour une expression nouvelle.....Et pis c'est tout....
Du blé il en est question ici...

Un champ de blé prenait racine
Sous la coiffe de Bécassine


Et c'est qu'il nous chante cette très jolie et tendre ritournelle...

le café qui va bien avec les croissants dominicaux et je vous dis à demain...
Aujourd'hui c'est l'anniversaire du petit dernier...Louis a 6 ans et il faut fêter ça dignement...
réponse à . BOUBA le 16/07/2017 à 06h28 : D'où l'avantage de pas lire les VDD.... Ça fait moins ro...
Demain il s'agira de chandelle, mais faut pas l'ébruiter.
"Je suis fauché" !
Marc Lavoine
"Avec nos produits, on fait notre blé"
Établissements LEGRAIN
Au troquet
Alphonse: - Qu'est-ce que tu prends ?
l'ami: - café serré Al...
Al: - café de céréales ?
L'agriculteur: - Pfff...j'en peux plus...je viens de faucher le blé...
sa femme: - faucher le blé ça rase hein ?
lui: - sarrasin ? non, non, c'est du blé dur !
réponse à . joseta le 16/07/2017 à 09h25 : Au troquet Alphonse: - Qu'est-ce que tu prends ? l'ami: - café serr&...
café de céréales
C'est quelque chose qu'ont connue mes parents et mes grands-parents pendant l'occupation allemande. Le café étant devenu introuvable, il a été inventé le "petit noir" ou "café national" à base de céréales torréfiées. Ce devait être infect.
Oui, ça...c'est fort de café ! 
réponse à . joseta le 24/10/2012 à 12h38 : Excellente réponse! T’as gagné une triple westmalle, que je ...
Tu aurais pu répondre "Joffre la triple westmalle"  
réponse à . gonalzako le 16/07/2017 à 10h28 : Tu aurais pu répondre "Joffre la triple westmalle"  ...
Bien vu ! La santé, ça 'pète, hein' ?
Et pour peu que c'eut été au mois de 'juin'....
réponse à . <inconnu> le 24/10/2008 à 10h06 : Michel Leeb a beaucoup perdu en bourse. De là est née l’expr...
joseta, cesse de nous dire que tu n'étais pas présent en 2008 !
Ayons, mes amis, une pensée émue pour notre God qui doit, après nous avoir enfumé avec son fils, être enfumé à son tour avec l'incendie de Saint-Cannat (15 km de Venelles). Les habitants appelés jusqu'à présent les Saint-Cannadéens sont depuis quelques jours les Saint-Canadairiens.
God qui voulait arrêter de fumer !
réponse à . deLassus le 16/07/2017 à 11h20 : joseta, cesse de nous dire que tu n'étais pas présent en 2008 ...
C'est vrai ! Ce matin, en relisant les VDD, je me suis attardé sur cette contribution...et j'ai pensé que j'aurais très bien pu en être l'auteur !
Excusez ce manque de modestie...mais c'est deLassus qui a commencé, hein ?
- Tiens, voilà la famille Blas, ils viennent de mettre au monde le petit Ruy...
- dans cette famille, Ruy naìt ?
- oh, ruinée peut-être pas, mais c'est vrai qu'ils ne sont pas bien riches...

Excusez-moi Monsieur Hugo.
café de céréales?

J'ai bu du "chicory", une boisson faite de cette plante. Je trouvais ça ni bon ni dégueulasse, plutôt entre les deux.

Comme tu peux le lire, ce n'est pas du tout une céréale, comme le blé ou l'orge, mais la racine de l'endive qui est torréfiée. Ma grand-mère se préparait ça tous les matins en faisant bouillir une poignée de petits morceaux de racines torréfiés.
expression parfois complété: comme mles blés...après la moisson
réponse à . SyntaxTerror le 16/07/2017 à 15h28 : Comme tu peux le lire, ce n'est pas du tout une céréale, comm...
Mes tantes chtis ajoutaient toujours quelques grains de chicorée* au-dessus de la dose de café "al chauchette"...

*la chicorée Leroux bien sûr !
- Tu connais la dernière ? Catherine Frot dit qu'elle est fauchée, elle a pas de blé !!!
- Frot ment !
Redif
- Tout ça est à vous ? des champs de blé à perte de vue, alors que d'autres n'ont absolument rien...c'est injuste !
- c'est mes champs !
- non c'est pas méchant, c'est la vérité !

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Fauché (comme les blés) » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?