L'un dans l'autre - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

L'un dans l'autre

Tout bien considéré, tout compte fait.
En définitive.

Origine

Je tiens tout de suite à préciser à ceux qui ne s'en seraient pas encore rendu compte qu'expressio n'est en aucun cas un site pornographique.
Il faudrait donc avoir l'esprit bien mal tourné, n'est-ce pas, pour voir dans cette expression une allusion quelconque à ces choses de la vie qui influent plus ou moins sur le comportement de chacun.

Cette expression, qui daterait du début du XIXe siècle (citée par Wartburg en 1812), marque un constat, une évaluation a posteriori d'une situation généralement équilibrée ou favorable.

L'origine n'en est pas vraiment connue.
Alain Rey indique qu'il peut s'agir d'une image d'un emboîtement de deux pièces bien adaptées l'une à l'autre, comme un tenon et une mortaise (Lien externe) dans deux pièces de bois constitutives d'un meuble, par exemple.

Le Dictionnaire de l'Académie Française de 1832 indique que l'un dans l'autre avait la même signification que "l'un portant l'autre" avec le sens de "en compensant l'un avec l'autre".

Exemple

« Quel bouge ! Mais l'un dans l'autre c'était une bonne soirée, dit Henri »
Simone de Beauvoir - Les mandarins

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'un dans l'autre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagnede insgesamten tout
Allemagnede alles in allemtout en tout
Allemagnede definitivdéfinitif
Angleterreen What with one thing and the otherPuisqu'il y a une chose et l'autre
Angleterreen All toldTout (étant) compté
Espagnees Después de todoAprès tout
Espagnees A fin de cuentasA la fin des comptes
Italieit Tutto sommatoTout additionné
Italieit A conti fattiÀ comptes faits
Belgique (Flandre)nl Het een met het ander bekekenvu l'un avec l'autre chose
Pays-Basnl Alles gewikt en gewogenTout pris en considération et pesé
Belgique (Flandre)nl (als) puntje bij paaltje (komt)(quand) petit point joint petit poteau
Pays-Basnl als puntje bij paaltje komtquand le petit point vient vers le petit poteau (on considère, conclut, et passe à l'action)
Belgique (Flandre)nl alles bij elkaartout (pris) ensemble
Brésilpt No final das contasA la fin des comptes
Roumaniero Una peste altaUne sur l’autre
Roumaniero La urma urmelorA la fin des fins

Vos commentaires
En définitive, je me suis fait couper l’herbe sous le pied par God car, tout bien considéré (en un seul mot) tout est dit ou presque, mais l’un dans l’autre l’expression me paraît bien partie pour faire fort, encore.

Que de délires en perspective, que vont nous concocter momolala, eurêka, syanne et autre marin de l’acabit de LPP,de chirstian pour ne citer que les plus anciens, sans oublier God qu’est cap de nous remettre une couche.

Tout compte fait, cela devrait être pas mal du tout ! À vos claviers !
Comme dirait LPP, voilà une affaire qui s’emboitent bien comme une bôme sur un vit-de-mulet.cette page

Bonn’ uit ! Bô Rêv’
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 01h39 : Comme dirait LPP, voilà une affaire qui s’emboitent bien comme une ...
La page à laquelle tu nous renvoies avec escient et doigté - nous n’en attendions pas moins de ta part -

...

mais d’abord, bien le bonjour matinal d’un gars qui frime trime déjà

...

cette page, disais-je, nous éclaire le sujet d’une lumière peu banale:
que le vit-de-mulet, encore nommé la queue de Malet (que vient-il faire ici celui-là, je lui avais dit de rester coi) soit également le col de cygne montre déjà le caratère hermaphrodite de la chose.
Qu’ensuite il soit écrit que cela fait référence à la petitesse de la chose est assez sidérant. Que l’auteur n’ait jamais fréquenté un jardin zoologique, ne sois jamais allé dans lea régions montagneuses, enfin - en un mot - n’ait jamais vu de vit de mulet est plus que surprenant quand il se met à écrire une encyclopédie. Ou alors, il est soit jaloux, soit vantard...

Enfin, il faut le lui laisser quand même: il a écrit vergue correctement...

Donc, l’un dans l’autre, son texte ne vaut pas tripette (à la mode de Caen).
Et, quoiqu’il fasse référenceà la marine, je ne pense pas qu’il faille lui décerner une mé- mé- médaille.
L’un dans l’autre, c’est là qu’on est le mieux.(avec visa favorable du contrôle parental). La preuve, chez Michel Fugain :

Mon jean et moi

On s’est connu dans un surplus de la rue Daru
Et entre nous, c’est fou le flash qu’on a eu,
Mon jean et moi.
(toudou doudou) Émoi.
Et l’un dans l’autre,
J’ai bien vu que nous deux c’était pas de la frime
Et que j’allais en faire mon habit intime
Mon jean et moi,
(toudou doudou) et moi,
Moi je l’ai traîné partout, les bus, les boums et les bars
les (Yeayeayeayea) plus bizarres.
Y a des jours où, je l’confesse,
On a même eu chaud aux fesses
Péché de jeunesse.

Mon jean et moi,
On vivait, mon jean et moi
(Toudoudoup toup)
Parce que c’était lui,
Parce que c’était moi,
L’histoire
D’un mec et d’un blue-
Jean et moi
On était mon jean et moi
(Toudoudoup toup)
Parce que c’était lui,
Parce que c’était moi,
Un team,
une équipe en bleu Denim.
.....
réponse à . file_au_logis le 19/02/2007 à 08h18 : La page à laquelle tu nous renvoies avec escient et doigté - nous ...
Pour faire avancer le schmilblick, je rappelle que le mulet, comme le bardot (ou bardeau) (pas la brigitte),même l’un dans l’autre, ne peuvent pas se reproduire et se passent très volontiers de protection.
réponse à . momolala le 19/02/2007 à 08h26 : L’un dans l’autre, c’est là qu’on est le mieux.(a...
"L’un dans l’autre, c’est là qu’on est le mieux"

YESSSSS
réponse à . borikito le 19/02/2007 à 08h38 : Pour faire avancer le schmilblick, je rappelle que le mulet, comme le bardot (ou...
â non ! cher Bourikito ! La protection ne sert pas qu’à ça ! Que fais-tu des maladies, comme le sidâne (non, pas Zizou !) par exemple ? ânesse pas ?
On est quand même vraiment bons sur ce site : tout à l’heure dans le bandeau de droite on voulait nous cloner, maintenant on veut nous coter en bourse(s ?). Ah, là, c’est plus grave : "Expression conséquence, site de soutien scolaire en ligne" ; que doit-on en penser ?

L’un dans l’autre, c’est que nous serions atypiques, non ? Pourvou qué ça doure dirait Madame Laeticia !
Je digresse, je sais, mais l’expression du jour est un peu -comment dire ?- intimement fermée et je ne voudrais pas déranger...
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 08h47 : â non ! cher Bourikito ! La protection ne sert pas qu’&agr...
OK. Je te l’accorde. Mais si tu dois mettre des protections à cézanimo, l’un dans l’autre, tu vas nous épuiser vite fait les exploitations d’hévéas ?
Parcequ’ils consomment, les bougres !
Ah non ! Là c’est de la provocation... alors comme ça, y nous balance des expressions équivoques et y voudrait qu’on soit sages.
Y serait pas un peu sarkosien le chef !
Oui, je sais, je fais de la politique, mais l’un dans l’autre tout est politique.
Donc je propose comme nouvelles expressions :
L’UN SUR L’AUTRE
L’UN SUR L’UN
L’UNE SUR L’UNE
L’UN SUR L’UN DANS LA LUNE DE L’AUTRE ET L’URNE DE L’UNE.
"l’un dans l’autre" signifierait donc, d’après God , "tout con fait"
C’est un peu court comme explication, God ! Regarde dans ton dico. La page sur les Huns. ’As t’y la’ page ? Bon : tu vois donc que l’expression était " l’ Hun dans l’autre". Qui était l’autre ?
Eh bien, les Huns passaient des mois loin de leur famille : cavaliers géniaux ils chevauchaient sans mettre pied à terre, bouffant le steack qu’ils stockaient sous leur selle pour l’attendrir (la selle, pas le cheval). Quand ’ils n’en avaient plus, ils bouffaient le cheval, en gardant les pattes pour la fin, pour pouvoir galoper jusqu’au bout. Mais je m’égare ...
Bref, toutes ces secousses les exitaient, et comme ils n’avaient pas de femmes, l’ hun d’eux était désigné pour soulager ses petits camarades. On l’appelait tantôt "l’ hune", tantôt "l’autre".
Et je ne vous donne pas plus de détails, parce que God nous a mis en garde contre la dérive pornographique...
réponse à . borikito le 19/02/2007 à 08h38 : Pour faire avancer le schmilblick, je rappelle que le mulet, comme le bardot (ou...
je rappelle que le mulet, comme le bardot (ou bardeau) (pas la brigitte),même l’un dans l’autre, ne peuvent pas se reproduire
c’est tout à fait injuste ! Mais désormais il peuvent adopter librement.
L’enfant adopté par un couple mulet - bardot s’appelle un mulot ( pluriel : une bardée)
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 09h38 : "l’un dans l’autre" signifierait donc, d’après God , "t...
Waou ! Christian, quelle forme ce matin !
C’est vrai que c’est difficile de ne pas déraper avec une expression pareille... Comme le souligne le grand singe, c’est presque de la provoc’. C’est peut-être pour cela que les fripons et les coquines du site (et je ne vise personne en particulier, bien sûr!) s’abstiennent pour le moment ...
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 09h05 : Ah non ! Là c’est de la provocation... alors comme ça, ...
"L’UN SUR L’UN DANS LA LUNE DE L’AUTRE ET L’URNE DE L’UNE."

N’étant pas bonobo, personnellement et sans vouloir faire de politique (ce n’est pas ici le lieu) j’aurais fait l’inverse.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h00 : Waou ! Christian, quelle forme ce matin ! C’est vrai que c&rsqu...
Je joins mes compliments béats aux tiens : Chirstian est revenu, lui-même ! Mais le coup du "tenon et de la mortaise, par exemple" sent assez le soufre sans qu’on en rajoute à cet assemblage si bien serti qu’on ne sait plus par quel bout le prendre !
réponse à . borikito le 19/02/2007 à 10h04 : "L’UN SUR L’UN DANS LA LUNE DE L’AUTRE ET L’URNE DE L&rs...
Acrobate, plus que Bonobo, alors ? 
T’as une idée des prises qu’ça donnerait ! c’est plus que ça dis moi donc, c’est du contortionnisme...

Bonjour les uns, bonjour, les autres, l’un dans l’autre, l’autre dans l’un, l"un dans l’un, l’autre dans l’autre...
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 09h38 : "l’un dans l’autre" signifierait donc, d’après God , "t...
l’ hun d’eux était désigné pour soulager ses petits camarades. On l’appelait tantôt "l’ hune", tantôt "l’autre".

Est-tu sûr de la véracité de tes sources historiques, car cela pourrait expliquer les pandémies galopantes.
Nota : Ceux au régime "sans selle" avaient un estomac d’acier ou mouraient de faim.
Mais l’un dans l’autre, ils demeuraient sensiblement envahissants.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h00 : Waou ! Christian, quelle forme ce matin ! C’est vrai que c&rsqu...
Aaaah Pétulaverte! la cause du retard est p’têt due au fait d’un l’un dans l’autre tout bien considéré !
Quand on en a un grief contre quelqu’un: on lui rentre dedans!
On peut donc dire que l’un rentre dans l’autre...
Alors je vais encore donner à L’UN (Chirstian) l’occasion de rentrer DANS L’AUTRE(ma pomme)!

Si vous prenez L’UN (un glaçon de 4cm de diamètre) et que vous le mettiez DANS L’AUTRE (un verre conique de 11cm de hauteur et 7 cm de diamètre), en faisant un faux col de 15mm, quelle quantité de "Laphroaig" allez vous offrir à elpépé ?(qui vous dira qu’il ne met pas de glaçon dans son Whisky!)

Mais, comme momolala, je digresse! Allez Chirstian, tire "à boulets rouges"!!!
L’un pouvant être n’importe qui, et l’autre, pourquoi pas un miroir, je vous invite à découvrir surcette page : moi dans le miroir

Le temps a passé : il faut aller en page 2 de la liste affichée aujourd’hui !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h29 : l’ hun d’eux était désigné pour soulager ses pe...
faites comme si mon texte était encadré.
Bug ?
ce matin déjà, le strike m’était interdit ! les boules (de bowling)
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 10h34 : Aaaah Pétulaverte! la cause du retard est p’têt due au fait d...
Dans ce cas, toute mes confuses pour le dérangement, Euréka Brioles du Matin (ça a de la gueule, comme nom, non ?) 
Je pense que cette expression peut avoir une origine philosophique.
L’"un" n’étant pas éloigné du "tout" & "l’autre" différent du "soi", du "moi" ou du "je".
Si l’un est dans l’autre, cela peut vouloir dire que le "soi", le "moi" ou le "je", est perçu d’une manière exagérée par rapport à la taille (et non par l’importance) qu’il a vraiment.
Cela implique, de fait, que nous ne sommes pas éloigné du "tout", de "l’autre".
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h53 : faites comme si mon texte était encadré. Bug ? ce matin d&eac...
Non Peinard, c’est parce que tu as mis une majuscule à citation, c’est tout !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h55 : Je pense que cette expression peut avoir une origine philosophique. L’"un"...
Voilà pourquoi JR, il faut aller voir dans le miroir en (22) !
réponse à . momolala le 19/02/2007 à 10h57 : Non Peinard, c’est parce que tu as mis une majuscule à citation, c&...
Mieux, merci Momolala !
réponse à . momolala le 19/02/2007 à 10h48 : L’un pouvant être n’importe qui, et l’autre, pourquoi pa...
bonjour momolala, pour ma culture personnelle, comment fais tu pour inserer "cette page" qui renvoie à un lien sur le net? merci!
réponse à . momolala le 19/02/2007 à 10h57 : Non Peinard, c’est parce que tu as mis une majuscule à citation, c&...
"Non Peinard, c’est parce que tu as mis une majuscule à citation, c’est tout !"

Eh oui ! les calés en informatique (moi je l’ai appris par hasard) disent qu’il faut respecter "la casse".
Y sont bons, eux !
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 11h14 : bonjour momolala, pour ma culture personnelle, comment fais tu pour inserer "cet...
A toi, Momo, répète un peu au monsieur ce qui a, me semble-t-il déjà été dit moult fois...
réponse à . borikito le 19/02/2007 à 11h17 : A toi, Momo, répète un peu au monsieur ce qui a, me semble-t-il d&...
tu peux me répondre toi même! je dois te faire un aveu affreux, je ne consulte pas expressio tous les jours... il m’arrive de partir longtemps, et dans mon sac à dos, mon micro est trop lourd!!! je sais, c’est pas beau et c’est dommage...
Réflexion faite je ne dois pas être le seul à me poser cette question... alors, pour les infidèles ou les petits nouveaux,peut être aurait elle sa place dans la FAQ, qu’en pense GOD?
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 11h24 : tu peux me répondre toi même! je dois te faire un aveu affreux, je ...
Ah bon ! alors si c’est ça, tu est pardonné plusieurs fois.
Je t’esplik : en haut de cette page, dans la rubrique "vos commentaires", tu trouves en caractères gras "mode d’emploi. En cliquant dessus tu obtiens un fichier Pdf qui t’explique tout (je veux dire ce qui concerne le site)....
A+, vieux
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 10h43 : Quand on en a un grief contre quelqu’un: on lui rentre dedans! On peut do...
Alors je vais encore donner à L’UN (Chirstian) l’occasion de rentrer DANS L’AUTRE(ma pomme)!
précision Santiago (que je répète aussi souvent que d’autres, les consignes de mise en forme informatique!) :
a) je n’ai pas plus de droits que toi à dire ce que doit ou non être ce forum. C’est à God d’arbitrer en cas de besoin.
b) je dis seulement , et régulièrement, que nous pouvons nous permettre tous les débordements possibles - sous la seule réserve de la correction et du respect des autres- s’ils tournent , même de loin , autour de l’expression. Mais que si nous nous mettons à échanger des problèmes, devinettes, ou même simplement des infos personnelles, je pense (opinion personnelle!) que nous partons sur un terrain miné.
c) il existe de nombreux forum pour les jeux de l’esprit. Si tu t’y intéresses, je te conseille notamment l’association MENSA, qui organise en plus des rencontres régulières, et a une dimension internationale. Je peux t’en parler pour en avoir fait partie.
Ce n’est donc pas que cela ne me plaise pas, c’est que j’estime que ce n’est pas le lieu...
... l’un dans l’autre !
réponse à . borikito le 19/02/2007 à 11h31 : Ah bon ! alors si c’est ça, tu est pardonné plusieurs f...
merci, mille fois, vraiment, je n’avais jamais fait attention à cette rubrique, pressé que je suis à entrer dans le forum!!! elle répond à toutes mes questions!!!
merci encore!
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 11h43 : merci, mille fois, vraiment, je n’avais jamais fait attention à ce...
Ce n’est donc pas que cela ne me plaise pas, c’est que j’estime que ce n’est pas le lieu
tout cela a commencé le jour de l’expression avoir ses ours, j’étais un peu "sec" et j’ai cru que mon petit problème sur la couleur de l’ours pouvait en amuser quelques uns(es), ayant eu des réponses je me suis pris au jeu!
je n’ai aucune envie de polluer ce site que je trouve super sympa! mais je sens bien aussi que de temps en temps, ça s’essoufle un peu, alors comme dis momolala, une petite digression peut "décoincer"...sans rancune et merci pour ta franchise!
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 11h32 : Alors je vais encore donner à L’UN (Chirstian) l’occasion de...
fausse manip c’est à toi que je voulais répondre !!! voir commentaire 37
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 08h47 : â non ! cher Bourikito ! La protection ne sert pas qu’&agr...
Si je comprends bien (!), l’un dans l’autre, c’est kif-kif bourricot ?
réponse à . borikito le 19/02/2007 à 11h31 : Ah bon ! alors si c’est ça, tu est pardonné plusieurs f...
Tu as tout bien dit ! Mes excuses Santiago, j’étais au bout de mon pinceau dans un rayon de soleil de passage !
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 12h03 : Ce n’est donc pas que cela ne me plaise pas, c’est que j’estim...
Et tu vas où, avec ton sac à dos ?
réponse à . momolala le 19/02/2007 à 10h48 : L’un pouvant être n’importe qui, et l’autre, pourquoi pa...
Des fois, les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images ...

oui bon momo, tu vas dire, l’un dans l’autre, qu’l’euréka ce jour c’est l’autre, pas l’une d’hier, donc l’autre sans l’une ! et l’un dans l’autre, t’as parfaitement pas tort toi l’autre (passqu’y en des uns et des autres qui m’l’ont dit c’matin, et même aux autres et aux uns) c’est pas clair ? eh ben oui c’est ça
Demande
L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant par ma messagerie, je me retrouve avec les adresses de beaucoup d’entre vous.
M’autorisez-vous instamment, à les conservez, pour qu’à l’occase, je puisse vous contacter.
Moi, c’est le michel de laposte.net au cas où vous ne le souhaiteriez pas)
Bonnes assises aux ceusses qu’auront la chance d’y participer.
God ! Mes confuses pour le grand dérangement.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h55 : Je pense que cette expression peut avoir une origine philosophique. L’"un"...
Dans ce cas, y a une certaine dissociation ! pourquoi ne traduirait-on pas " l’un dans l’autre" par: forme de.... schizophrénie !
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 10h43 : Quand on en a un grief contre quelqu’un: on lui rentre dedans! On peut do...
Pourquoi qu’à LPP le Laphroaig ?
Marceeeel ! Mets-z-y donc une tournée à Santiago pour le faire sortir de sa coquille.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
l’un dans l’autre, si t’as la mienne, c’est banco pour moi
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
Pour moi itou, sans rien peser !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 10h55 : Je pense que cette expression peut avoir une origine philosophique. L’"un"...
Houla ! JR essaye de nous obliger à réfléchir pour tenter de comprendre où il veut nous emmener. Mais de quel univers impitoyable débarque-t-il ?
Maintenant que j’essaye de l’afficher, je n’ai plus la pub sur la MdN.
Est-ce que quelqu’un pourrait me dire vers quel site elle pointait.

Pourquoi cette question indiscrète et hors de propos, me direz-vous ?
Eh bien c’est because je viens de voir que des pubs sur la dianétique (la scientologie, quoi) s’affichaient souvent aujourd’hui et qu’il m’est soudain venu à l’esprit (oui, déjà !) que je peux mettre en liste noire les adresses des sites pour lesquels je ne veux pas voir la pub à droite.

Donc je viens d’y mettre ’mentalementvotre.com’ mais je voudrais aussi y ajouter le site de la MdN.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
Pareil qu’Eureka et Momo et j’en profite pour formuler la même demande
réponse à . God le 19/02/2007 à 13h33 : Maintenant que j’essaye de l’afficher, je n’ai plus la pub sur...
ça mène vers la vitrine d’une épicerie fine de Toutain-Barville qui propose des produits régionaux à des Parisiens en manque d’authenticité 
Message aux uns et aux autres, l’un dans l’autre (j’le mets qu’ça tourne autour du sujet du jour et qu’ça passe pas pour une info personnelle...)

Oyez, Oyez ! Je dis oui à tous les ceusses et les celles qu’ont mon adresse mail (qu’y leur aille), et ben qu’les uns et les autres en font usage quand ils le souhaitent  !
cette page
C’est le nouveau lien vers un téléchargement des photos de côtes de naufrageurs beaucoup plus légères, rapport avec l’expression d’il y a 2 jours "tomber sur un bec". J’ai suivi les conseils de l’amiral (on ne dit pas l’amiral, mais le copain rouspète, mais l’un dans l’autre)
Le dossier des photos est zippé, donc l’un dans l’autre.
God ! Mes re-confuses.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h09 : Pourquoi qu’à LPP le Laphroaig ? Marceeeel ! Mets-z-y don...
Ah...tu as trempé les lèvres dans ma devinette pour Chirstian? va pas être content le bougre... donne lui pas la réponse!
Mais tu as un peu raison, comme les escargots, j’ai souvent une coquille sur le dos, sauf que je ne suis pas hermaphrodite mais seulement un bon vieil hétéro et que je la pose pour pratiquer l’un dans l’autre!
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h39 : ça mène vers la vitrine d’une épicerie fine de Toutai...
Saint-Cloud, Pétula ! Je la tiens !
Je ne sais pas quel est le délai de désactivation des pubs (j’ai toujours la dianétique pour l’instant), mais normalement on ne devrait bientôt plus voir la MdN aussi.
réponse à . God le 19/02/2007 à 13h33 : Maintenant que j’essaye de l’afficher, je n’ai plus la pub sur...
Chez moi, y a du neuf : les cours d’hébreu (hebrewonline) et les armées françaises (ts.eads) ! géographie oblige !!! ça t’intéresse ?
Par contre le TNT (promega), le gene expression (qiagen) et les cours de français (maxicours) sont omniprésents depuis mathusalem
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 13h53 : Ah...tu as trempé les lèvres dans ma devinette pour Chirstian? va...
dans le dos ?????
réponse à . God le 19/02/2007 à 13h33 : Maintenant que j’essaye de l’afficher, je n’ai plus la pub sur...
ça mène sur cette page
réponse à . God le 19/02/2007 à 13h56 : Saint-Cloud, Pétula ! Je la tiens ! Je ne sais pas quel est le ...
Ya qué zé mé souis réveillée trop tard et qué zé pas tout lu avant de dégainer !
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 13h53 : Ah...tu as trempé les lèvres dans ma devinette pour Chirstian? va...
Oh mais que je t’ai posé une question et que tu ne réponds pas : et où vas-tu avec ta coquille sur ton dos, sur quels chemins du monde (l’un dans l’autre, mis bout à bout, c’est là l’aventure !)
loin, partout, longtemps... mais seulement à la belle saison!
Les vieux os de l’un ne supportant plus la fraicheur des nuits à la belle etoile, la chaleur de l’autre serait la bienvenue!
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 14h03 : loin, partout, longtemps... mais seulement à la belle saison! Les vieux o...
Santiago Le Bourlingueur ! oui, l’un dans l’autre, c’est original comme sobriquet, tu le vaux bien !
comme tu veux eureka, pas de principe rigide dans le domaine...
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 14h03 : loin, partout, longtemps... mais seulement à la belle saison! Les vieux o...
Mais c’est toujours la belle saison quelque part, non ? Moi, j’en ai un pas loin qui s’affûte pour un programme estival costaud : l’un dans l’autre le Mont Rose, le Dôme des Ecrins, le Vieux Chaillol, le Cheval Blanc, le Canigou de nuit et quelques uns des Pyrénées pas encore bien définis, dans un ordre ou dans l’autre ! Mes vieux os et mes petits poumons ne me permettent pas beaucoup plus de 400 m de dénivelé d’un coup. Je fais ce que je peux mais je n’essaie pas de suivre !
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 13h53 : Ah...tu as trempé les lèvres dans ma devinette pour Chirstian? va...
Tout compte fait, en définitive, et tout bien considéré, c’est quand même mieux pour celle qui t’accompagne, sinon gare aux bleus l’un dans l’autre.

tout con te fais, tout con me fais aussi !
tu reprendras bien un peu de liqueur d’Écosse, l’une faisant du bien dans l’autre (avec modération, s’entend, pas plus d’un verre à la fois)
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 14h15 : Tout compte fait, en définitive, et tout bien considéré, c&...
Superbes tes photos, que je suis enfin arrivée à télécharger : l’un dans l’autre, ta Bretagne ressemble bien au Maroc de mon enfance !
Il est l’heure que je me retire, comme l’océan, pour revenir demain sans doute. Bonne soirée à toutes et à tous !
réponse à . momolala le 19/02/2007 à 14h13 : Mais c’est toujours la belle saison quelque part, non ? Moi, j’...
Mais c’est toujours la belle saison quelque part, non ?
Ce que j’aime, c’est le côté positif et la sagesse de tous tes écrits, Momolala !
L’un dans l’autre, mais hors de l’autre aussi, sûrement !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
Tu peux sans problème mettre dans ton carnet.

@ 46 et 50 aussi.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 14h15 : Tout compte fait, en définitive, et tout bien considéré, c&...
avec plaisir! comme toi et surement pas mal d’entre nous, j’ai un faible pour cette boisson... surtout quand elle vient d’Islay , de Jura ou de Skie, avec ce petit goût de "tourbé"... à la tienne, dis à Marcel qu’il la mette sur mon compte!
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 14h11 : comme tu veux eureka, pas de principe rigide dans le domaine......
Le supplice de Tantale...
sans plus de commentaires, la mise en garde a été claire dès le départ, mais l’un dans l’autre, on fait bien not’beurre !!
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 14h33 : Le supplice de Tantale... sans plus de commentaires, la mise en garde a é...
comme tu dis ...
allez pour calmer les esprits je vais faire un tour avec momolala!!! bonne soirée à toutes et à tous aussi, et ne le répétez pas!!!
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 14h30 : Mais c’est toujours la belle saison quelque part, non ?Ce que j&rsquo...
L’un sur l’autre, l’un à l’autre, l’un contre l’autre, l’un sous l’autre, l’un avec l’autre, l’un vers l’autre, l’un et l’autre, l’un est l’autre, l’un pour l’autre, l’un devant l’autre, l’un de l’autre, l’un plus l’autre, l’un derrière l’autre... ou des fois l’un ou l’autre, l’un sans l’autre, l’un contre l’autre (l’ot sens) ou ni l’un ni l’autre...

Quoiqu’il en soit, l’un dans l’autre, c’est toujours la belle saison quéque part, n’étant pas l’une pis l’autre, même si l’un part et l’autre reste...
Y s’appelle Alain
Sa femme c’est Lolotte
Z’ont une chambre d’hôte
Quelque part dans l’Ain :
Disons qu’l’un dans l’autre
C’sont les hôtes dans l’Ain.
Jamais l’autr’ sans l’un
Du matin au soir
(Du soir au matin
Je n’peux pas savoir
Vu qu’ils sont dans l’noir...
- Faites pas les malins
Et n’allez pas croire
Des choses sans les voir !)
Chez la mère Lolotte
On mange du colin
Sauce à l’échalote
Après quoi l’Alain
Vous sert la charlotte.
Pis c’est l’heure du bain (dans l’Ain),
Enfin on s’pageote (chez l’hôte).
Dans les lits d’Lolotte
Y a des draps de lin.
Enfin, l’un dans l’autre,
Chez les hôtes dans l’Ain
Qu’est-ce qu’on y est bien !
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Wâââââouwww ! Su-per-be !
réponse à . God le 19/02/2007 à 13h33 : Maintenant que j’essaye de l’afficher, je n’ai plus la pub sur...
Comme je l’ai à l’instant, la M de N, c’est www.toustain-barville.com.

CafHobbes
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Dis donc, Bobby Lapointe aurait été jaloux !!!!

Magnifique !

Happy-Hobbes
Bonjour bonjour, les gosses,
Bien dormi, sages tout le ouiquinde ? Bon, j’ai tout bien vérifié partout en rentrant, en fin de matinée : la trirème de samedi (un bec) revient à Peinard_best_5 haut la main, puisqu’il fut le seul à se préoccuper de la Marine en mon absence. Des sanctions seront prises. Et merci, Penne_Ar_Beg.
Et la trirème d’hier va direct à Canard_Hobbes_25, ah que ! Il n’y a qu’ouais ! Quant à mon Eureka d’amour_35, d’hier toujours : sublimissime, j’chus d’accord, Peinard_best. Quant à God_56, sans sa clé de 12 magique pour transformer le vendredi en lundi, il n’est plus que l’ombre de lui-même, le pôve. Va falloir qu’on se cotise, lui en offrir une en or, sertie de diamants, kif-kif la raquette que la petite Amélie à soufflé hier, au nez et à la barbe de Kim Clijsters, au tournoi d’Anvers, et contre tous(1) les spectateurs belges qui l’ont sifflée, les cuistres, avant de réserver le même sort(1) à une triple Westmalle.
Bon, tout ceci nous amenant, l’un dans l’autre, au faux rhum forum d’aujourd’hui, je me dois de faire quelques remarques.
Commençons par le coup du Laphroaig_21 de Santiago (son sac de para sur le dos) : comme tous les Single, c’est un Malt. Or donc, on ne met jamais de glaçon, ni rien d’autre, dans un Malt, pas plus que dans un verre de Bordeaux ! Il n’y a que les blended qu’on ne doive jamais boire purs, mais avec glace, en long drink avec eau plate, jus de fruit ou préparation gazeuse quelconque…
Ensuite, je déclare ici solennellement que, si God est en mesure de nous débarrasser effectivement de la moutarde de Normandie, nous ne pourrons faire moins que l’élire Président. GOD PRÉSIDENT ! Et même, on pourra lui cafter quelques autres adresses tout aussi collantes, l’Hun dans l’côtre (2)
Ensuite toujours, mon Eureka d’amour_44, bravo pour ta clinique. Tu fais quoi, dans la vie, si ça n’est pas indiscret ? Non, je demande, c’est parce que je suis un ancien soignant, et que je sais donc qu’il vaut mieux être associé l’un dans l’autre (névrosé lambda) que dissocié l’un hors de l’autre (schizophrène), comme tu le fais si justement remarquer… sachant que mon jeu de mots sur l’expression du jour, du point de vue clinique justement, n’est pas à prendre au pied de la lettre, évidemment.
Enfin, pas de trirème ce jour ? Mais que se passe-t-il donc ? Houba_Hobbes, Filou, Chirstian, collés samedi !
(1) oui ?
(2) c’est ça aussi, amiral d’Expressio...
C’est vaste et profond comme le Gange, majestueux comme le Taj-Mahal
Ca peut y être dangereux, comme un tigre du Bengal
On peut y respirer le thé vert et le bois de santal
Mais c’est parfois surpeuplé, encombré, et même un peu sale...

Oui, décidément, c’est bien l’Inde en l’autre...

PS: je tiens à m’excuser auprès de nos amis Indiens pour ces clichés à la Tintin

PS2: je tiens à m’excuser auprès de nos amis Belges pour avoir critiqué Tintin
(pour me faire pardonner, je leur offre, au nom de toute la France, un beau Johnny (presque) tout neuf)
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 12h03 : Ce n’est donc pas que cela ne me plaise pas, c’est que j’estim...
Magnifique explication entre adultes.
Merci à Crshaint et Santiano pour ce bel exemple de franchise et d’humidité.

Pacific-Hobbes
No God,
Tout (n’étant) pas dit, mais Tout est Compté traduction litérale, ou tout compte fait, en fait ça remonte à une ancienne définition de "to tell"= to count" et non "to tell = to say" d’où teller = caissier
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Super Syanne !
Quel boulot !
Quel esprit !
Quel... hein ?... dans l’autre... excusez-moi Guy Lux, mon micro ne fonctionnait pas !
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 15h55 : Bonjour bonjour, les gosses, Bien dormi, sages tout le ouiquinde ? Bon, j&r...
Bonjour mon ppda, "AAA"
Y a pas qu’toi qui files des disstinssions hé hé
3 A l’un dans l’autre, 3 A en un, 3 A bien considérés... hahaha
y en a des ceuss qui savent pas lire, pas toi s’pas ?
Heureuse qu’mon canardou t’ait plu !!
Est-ce bien "L’un dans l’autre" ? Oh, God!
Ou bien serait-ce "le Hun dans l’Ostrogoth" ?
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 09h38 : "l’un dans l’autre" signifierait donc, d’après God , "t...
Ah t’y l’as déjà fait!
J’aurais dû lire avant d’écrire...
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Magnifique ! God, un porte-clef de 12 pour la dame.
Et, bien qu’ayant déconnecté (à plein tube) depuis t’aleur, je me la colle toujours, la spécialité de Cotentine, avec Le Monde, l’infection d’insectes et le trinitrotoluène terroriste, LCI... bref, on va en avoir à cafter, des adresses, qu’on finira par avoir un beau bandeau vierge, aousqu’on pourra mettre les paysages bretons de Peinard_best...
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Dans l’Ain t’es super bien dans l’hôte d’Alain ! Alain l’ôte-il dans l’Ain à l’hôte ?
Bravo
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 15h55 : Bonjour bonjour, les gosses, Bien dormi, sages tout le ouiquinde ? Bon, j&r...
Cher LPP !
Comme tu le sais, point n’est besoin da trouver une origine marine à cette expression, tant elle basva de soi. S’il est barré avec élégance, comme certain amiral de notre cher site (mâtin, quel site !), le voilier se couchera dans le lit du vent et tous deux ne feront plus qu’un.
Éole gonflera les voiles de ces vagabonds des mers, focs, tourmentins, ou autres noms d’oiseaux parleurs et colorés pour les plus grands d’entre eux,et celles-ci, faisant obtacle à son écoulement naturel, créeront la dépression nécessaire à l’aspirer littéralement pour le faire évoluer.
Le Zéphyr gonflera le spi, comme la robe d’une femme prête à mettre au monde, l’Aquilon fera au marin prendre un ris (auto de L’eusses-tu-cru) et l’un par l’autre, l’un avec l’autre, l’un dans l’autre, ils navigueront de conserve, sur belle-mèremer belle, tel Jean-François de Nantes, gabier sur la "Fringante" oh, mes bouées !
En définitive, l’histoire d’amour entre la mer et l’homme par le bateau, c’est très sensuel !
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 16h33 : Magnifique ! God, un porte-clef de 12 pour la dame. Et, bien qu’ayant...
Merci cap’tain !
Merci à l’un et l’autre pour Linlin et Lolotte.
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 16h39 : Cher LPP ! Comme tu le sais, point n’est besoin da trouver une origin...
BINGO ! Enfin... mon petit Peinard_bestinou, mon disciple, mon second, mon frère... La trirème du jour, pour toi !
Ô mais combien de Huns,
sur les grands mâts de hune,
souvent en ont vu d’autres,
naviguer sur des côtres ?
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 16h21 : Super Syanne ! Quel boulot ! Quel esprit ! Quel... hein ?......
Quel... hein ?... dans l’autre... excusez-moi Guy Lux, mon micro ne fonctionnait pas !

Alors là, Léon, j’ai rien lu, rien vu, rien entendu.
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 16h50 : BINGO ! Enfin... mon petit Peinard_bestinou, mon disciple, mon second, mon ...
Pour ce quatrain, je n’ai qu’un (dans l’autre) mot à dire :
Sri Lanka, euh... pardon... ex-ceylan !
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 16h38 : Dans l’Ain t’es super bien dans l’hôte d’Alain&nbs...
Faut demander à Lolotte (qui l’a dans l’Aisne, qui sait, la vilaine...)

Thanks, et bises, Eureka
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 16h52 : Quel... hein ?... dans l’autre... excusez-moi Guy Lux, mon micro ne f...
Léve la tête Syanne, je suis dans le Haut-Léon (entre Landivisiau et Plouescat, St Pol et Lesneven(prononcez vin -comme le pif-))
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 16h56 : Léve la tête Syanne, je suis dans le Haut-Léon (entre Landiv...
Ah oui ! quand je me penche un peu vers la gauche et vers le bas*, j’te vois ! youhou !

* Oui, je sais, ça fait pas très marin, tout ça, mais entre l’babord, le gauche, et le suroît de surcroît, l’un dans l’autre, j’ai un peu de mal à naviguer.
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 17h13 : Ah oui ! quand je me penche un peu vers la gauche et vers le bas*, j’...
va donc faire un tour à cette page, Syanne, le cours de navigation colle bien avec l’expression du jour... 
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 15h55 : Bonjour bonjour, les gosses, Bien dormi, sages tout le ouiquinde ? Bon, j&r...
l’un dans l’autre, l’AAA, t’a pas trouvé ?
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 17h32 : l’un dans l’autre, l’AAA, t’a pas trouvé ?...
Euh... La petite pile bâton toute fine, R3 ? Sinon, je ne vois pas le sigle, non, mon Eureka d’amour. Mais tu vas me l’indiquer, hein ?
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 17h27 : va donc faire un tour à cette page, Syanne, le cours de navigation colle ...
Ah mais dis donc, cap’tain, ça c’est de la navigation pour matelot sur matelas qui monte l’hune et mate l’autre...
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 17h32 : l’un dans l’autre, l’AAA, t’a pas trouvé ?...
euh ! l’Adresse Ajoutée Automatiquement sur les invit’ aux Assises...
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 17h40 : Ah mais dis donc, cap’tain, ça c’est de la navigation pour ma...
L’un à Messine, l’autre à Lorient
L’un sera capitaine et l’autre, lieutenant
L’un dans l’autre, il risque d’être mis hauban de la société bien bandante pensante
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
J’allais oublier... OK, pour moi itou.
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 17h40 : Ah mais dis donc, cap’tain, ça c’est de la navigation pour ma...
Ben... C’est pas interdit, hein ? D’abord, moi, quand j’s’rai grand, je serai un marin bigame : j’aurai deux femmes dans chaque port...
Mais là, faudra gérer dur, hein ? C’est pourquoi je ne suis plus trop pressé de devenir un grand marin... pour l’instant, BB de fond en comble, de la quille à la pomme de mât et de la cave au grenier, si tu veux tout savoir, l’un dans l’autre, ça va ça vient...
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 17h32 : l’un dans l’autre, l’AAA, t’a pas trouvé ?...
sinon y’acette page ou bien encore cette page
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 17h48 : Ben... C’est pas interdit, hein ? D’abord, moi, quand j’s...
Quel incorrigible gourmand !
Marceeeel, un Lagavulin, double, pour mon ami, ça l’aidera à voir deux BB (ou BBBB)
Bon, moi, j’ai pris la peine de décrocher du site pour lancer l’appel. Syanne, reporte-toi donc à ma réponse première à Filou, dont tu as un double dans ta boîte aux lettres perso. J’attends de savoir qui es-tu, parmi les adresses sans pseudo, et si je peux te bouffer t’incorporer dans mes adresses privées d’Expressio, afin de pouvoir commu-niquer hors du phare avec vue sur mer (vaut mieux) entretenu par God, là que le public nous contemple, du haut des quarts à antiennes rougissants(*)...

(*) C’est ça, aussi, amiral d’Expressio...
même remarque qu’LPP en 106
@+
Alain Rey indique qu’il peut s’agir d’une image d’un emboîtement de deux pièces bien adaptées l’une à l’autre, comme un tenon et une mortaise
tenons et mortaises ? Toutes des salopes !
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 18h12 : Alain Rey indique qu’il peut s’agir d’une image d’un em...
Je trouve chirstian que tu portes, là, un jugement de valeur que l’on peut qualifier de sévère. J’en ai connu, qui sont rentrés dans les ordres comme prie-God, ou stalles dans une cathédrale. Mais c’est vrai aussi que ces considérations, certains papes ou évêques se sont assis dessus. Mais bon ! l’un dans l’autre, je m’inscris en faux...
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 18h12 : Alain Rey indique qu’il peut s’agir d’une image d’un em...
J’chus d’accord, par solidarité de prince (hips !) : tétons et mord-baise... comme y dit, l’Chirstian. Hips !
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 18h17 : J’chus d’accord, par solidarité de prince (hips !) ...
Marceeeel ! Javais dit UN double pas deux !
L’Un (le Lagavulin) dans l’autre (le verre) et hop !
T’as vu dans quel état tu l’as mis, l’ami l’amiral !

M’en fous j’en paierai qu’un ! Na ! D’abord (à bord !)
@109 et 110
j’assume et réitère ! Mais je voudrais en outre revenir sur la définition Godiche:
Cette expression, qui daterait du début du XIXe siècle (citée par Wartburg en 1812), marque un constat, une évaluation a posteriori d’une situation généralement équilibrée ou favorable.
que "l’un dans l’autre" soit une situation "favorable", ni moi, ni Louisann n’en douterions, s’il nous était donné de l’expérimenter. Qu’elle soit "équilibrée", soit : on n’est pas obligé de faire ça sur son scooter !
Que ce soit là, la marque d’un "constat" , je proteste car n’importe qui peut se tâter n’importe quoi et je sais de quoi je parle, Mossieu.
Mais "a posteriori" , alors là, non ! Nous avons parfaitement le droit d’être l’un dans l’autre dans n’importe quelle position !
Je n’ai rien à ajouter !
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 18h29 : @109 et 110 j’assume et réitère ! Mais je voudrais en ...
surtout à postériori !
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 17h38 : Euh... La petite pile bâton toute fine, R3 ? Sinon, je ne vois pas le...
@ peinardotomatic 100, Non
Bon, vous donnez vot’ langue ? au chat ou à la .. , OK
C’est
Afrogrand Amiral d’Amour
Bon là tu vas faire des jaloux ppda, mais y a pas de raison t’étant le seul Amiral à bord et l’un dans l’autre c’est une distinction spéciale marinerie, mais j’en trouverai d’autres pour les uns-unes et les autres
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 18h35 : @ peinardotomatic 100, Non Bon, vous donnez vot’ langue ? au chat ...
Je me doutais d’un truc comme ça !
Bon ! ben, voilà, c’est fait, je suis, nous sommes jaloux !
Il faut le dire !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 18h37 : Je me doutais d’un truc comme ça ! Bon ! ben, voilà...
Allez toi t’as le BBB
l’un dans l’autre ça donne : T’es Ze "Best Bougrement Bath"

A qui le tour ?
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 18h42 : Allez toi t’as le BBB l’un dans l’autre ça donne :...
Mais l’un dans l’autre, LPP a le AAA et la BB, il y gagne !
Bon, ça ira,en définitive on n’est pas jaloux, cépabô !
et à fortiori,
"On a toujours tort d’essayer d’avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu’ils n’ont pas tort ", voyons !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
Si elle est bien installée, à l’abri, bien au chaud, pas de problème, tu me la gardes.
réponse à . eureka le 19/02/2007 à 18h35 : @ peinardotomatic 100, Non Bon, vous donnez vot’ langue ? au chat ...
Ben ça alors ! Si je m’attendais ! Moi, ton ... comme tu dis, là : j’en ai mon érythème pudique de la jeune fille qui me monte aux... joues, oui, parfaitement ! Remarque, je préfère à ppda, car l’autre, avec son frelot, y nous écrivent des trucs sur la Marine, que c’est parfaitement imbuvable, ma gosse ! Pédants, ampoulés, alambiqués, qu’y sont, les deux poivrés. On m’a offert "Coureurs des Mers", c’est chiantissime à souhait, j’en ai lu trente pages, par devoir. Non, dans les temporains, je préfère Antoine, ou Kersauzon, là, on rêve en se tapant sur le ventre, sans se masturber le bulbe cerébelleux avec une pince à épiler...
Bon, j’accepte la louange, mon ange (passe). Je suis ton Amiral d’Amour d’Afrique, une grande passion est en train de naître entre nous, au grand dam de Peinard-best aux grandes dents, le cuistre !
Mamours, mon Eureka d’amour !
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Je suis béate d’admiration.
Comment faites-vous, Syanne, Eureka, Momolala, pour pondre aussi facilement, rapidement, magnifiquement vos textes et vos vers. L’un dans l’autre, pas moyen de vous départager.
Bravo.
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 19h10 : Ben ça alors ! Si je m’attendais ! Moi, ton ... comme tu ...
Trente dedans, deux dehors, mais j’me soigne !
Je me les brosse à la râpe à bois (...et le car à vannes passe) et elles sont beaucoup moins longues qu’avant ! Elle sont à mi-dent, maintenant !
Allez ! bonne chance à tous les deux ! L’un dans l’autre vous riskskez d’aller loin !
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 19h25 : Trente dedans, deux dehors, mais j’me soigne ! Je me les brosse &agra...
Et surtout, à la vitesse de la lumière de God (sauf quand son serveur est en rideau, Slave à deux soies).
Tiens, dans le sujet ; connaissez-vous le penis captivus ? Eh bien, c’est quand, l’un dans l’autre, la dame (généralement dans un endroit où le couple peut être surpris, comme un parking de Mammouth, ou la foire aux bestiaux de Rouperroux-le-Coquet, si vous mordez le tableau) se met soudain à avoir une crampe du muscle releveur de l’anus, ce qui emprisonne son partenaire et rameute tous les voyeurs des alentours, jusqu’à ce qu’un, un peu plus charitable, appelle les pompiers sur son GSM.
Lesdits pompiers arrivent bien un quart d’heure après, et embarquent le couple en fâcheuse position sous les applaudissements de la foule en délire... Monsieur est flatté, madame, moins.
Et, tandis que, l’un dans l’autre, ils sont conduits à l’hôpital toutes sirènes hurlantes, madame reproche à monsieur son manque de savoir-vivre :
- tu vois, Alphonse : tu m’aurais prise par derrière, comme je voulais, on aurait pu y aller à pied, à l’hôpital...
@Syanne (74)
Va sur cette page !

@Chirstian 109, 110 et 112, puisque tu réitères :
  

@Peinard et Mident
Quand on est en bonne compagnie, ça vient tout seul !

Bonsoir définitif de ce soir ! Bon appétit et douce nuit à tous !
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 19h47 : Et surtout, à la vitesse de la lumière de God (sauf quand son serv...
Pour éviter d’appeler les pompiers, ou le seau d’eau :
On se calme et on introduit un doigt dans l’an... du partenaire captivant...
Libération ! YEEEES

Ça peut servir !
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
J’ai dû m’absenter sans avoir eu le temps de te féliciter pour ton super poème !
Voilà qui est réparé. On imagine bien pour l’accompagner une petite musique joyeuse et sautillante. Mais pour ça, faut voir avec Pépé. Hein Pépé ?
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 19h55 : J’ai dû m’absenter sans avoir eu le temps de te félicit...
Pardon Petula. j’ai omis ton nom dans mon TOP des super-nanas.
réponse à . syanne le 19/02/2007 à 15h36 : Y s’appelle Alain Sa femme c’est Lolotte Z’ont une chambre d&r...
Mon God, Jean, que tu en as, là, tdu beau talent.
Viens donc nous en faire part, lors des prochaines Assises...
Parait que tu crèches pas loin...
Je ne sais pas si c’est de Bruxelles, alors il faut absolument venir, ou si c’est de chez Momolala, et alors, tu viens avec elle...
C’est pas plus difficile que ca...
réponse à . lorangoutan le 19/02/2007 à 16h25 : Est-ce bien "L’un dans l’autre" ? Oh, God! Ou bien serait-ce "...
Que, quoi, comment, de quoi s’agite-t-il?
J’y pige que dalle, comme disait Béatrice.
L’Austro God
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 19h55 : Pour éviter d’appeler les pompiers, ou le seau d’eau : O...
Monsieur est un connaisseur... Il est exact que le penis captivus s’amende par un massage doux de la prostate de la dame. Mais qu’est-ce que je débloque, moi, là, hmmm ? C’est ta faute, aussi, Peinard_best, à donner des indications médicales incomplètes ! Non, le spasme du releveur de l’anus cède lorsqu’on le caresse dans le sens du poil. L’un dans l’autre, encore un coup...
Ah, non, God, je te jure ! Qu’est-ce que tu nous fais pas faire, hein ? Et le pire, c’est qu’on le fait ! Les doigts dans le nez...
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 18h00 : Bon, moi, j’ai pris la peine de décrocher du site pour lancer l&rsq...
Ben, j’ai un gros blème là, pisque j’ai pas l’adresse à Syanne. Et que donc, j’lui ai rien envoyé, et que donc, elle a pas nos/vos/leurs réponses en direct...
Ca devient con - pli - quai!
réponse à . file_au_logis le 19/02/2007 à 20h20 : Ben, j’ai un gros blème là, pisque j’ai pas l’ad...
Vois avec God, lui est omniscient, c’est d’ailleurs pourquoi il est God(1)... Je n’ai pas non plus l’adresse de Syanne, du moins clairement identifiée...
(1) God, tu es God, et super hanc godas edificabo pagodam meam
réponse à . God le 19/02/2007 à 13h56 : Saint-Cloud, Pétula ! Je la tiens ! Je ne sais pas quel est le ...
je reviens de loin et de longtemps ... et l’un dans l’autre, j’ai toujours les mêmes pubs : "M de N ...", LCI, Intelligo et le monde !!! 12 jours sans Internet e retour, sans changement de bandeau !
réponse à . santiago le 19/02/2007 à 14h03 : loin, partout, longtemps... mais seulement à la belle saison! Les vieux o...
Les vieux os de l’un ne supportant plus la fraicheur des nuits à la belle etoile, la chaleur de l’autre serait la bienvenue!
C’est un appel au peuple ??? je servirais bien de ’bouillotte" pour un frileux ... l’un dans l’autre ce ne serait pas une mauvaise idée ! 
réponse à . cotentine le 19/02/2007 à 20h29 : je reviens de loin et de longtemps ... et l’un dans l’autre, j&rsquo...
Ah ben, Cotentine, on t’attendait, mais on s’est goinfré ton encre ! Bon, la Sarthe et le Cotentin sont dans la même région publicitaire, j’ai les mêmes que toi, depuis aussi longtemps. Allez, on te laisse plein de place. Bon ap’
réponse à . cotentine le 19/02/2007 à 20h29 : je reviens de loin et de longtemps ... et l’un dans l’autre, j&rsquo...
Aaaaaahhhhh! Que ca fait plaisir de te lire.... de te voir ..... de t’entendre...... de te savoir de retour parmi nous, saine et sauve....... de savoir que France Télécom t’a laissé partir.... et revenir .....
oui ramènes-toi vite, là, et n’oublie pas de t’inscrire pour nos assises prochaines....

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhh!
Le PIED!
réponse à . chirstian le 19/02/2007 à 18h12 : Alain Rey indique qu’il peut s’agir d’une image d’un em...
ben quoi, c’était pas des pièces de puzzles qui s’imbriquaient ? bon, alors, je n’ai rien compris ! 
JE PEUX ALLER DORMIR EN PAIX, MAINTENANT QUE TU ES REVENUE ... 
Bon retour parmi nous ! Cotentine !
bonne lecture de tous tes messages !
L’un dans l’autre, je pense qu’en définitive, y a du classement vertical à faire.
@+
réponse à . cotentine le 19/02/2007 à 20h34 : Les vieux os de l’un ne supportant plus la fraicheur des nuits à la...
juste pour ajouter mon grain de sel,

je servirais bien de ’bouillotte"

moi qui ai toujours les pieds en nez de chien, tout bien considéré, tout compte fait, l’un dans l’autre et en définitive, je crois bien que je préfèrerais être réchauffée...  

et même par un frileux !
réponse à . Elpepe le 19/02/2007 à 20h17 : Monsieur est un connaisseur... Il est exact que le penis captivus s’amende...
La situation que tu évoques avec tant de délicate compassion pour les protagonistes a fait l’objet d’un film qui porte précisément l’expression du jour comme titre, mais ce dut être un bidus occultus total car je n’ai trouvé mention que de son titre et d’une partie de sa distribution sur les sites spécialisés (en cinéma !)
réponse à . momolala le 20/02/2007 à 05h13 : La situation que tu évoques avec tant de délicate compassion pour ...
Il faut bien reconnaître que, faire tout un film sur le penis captivus, ça doit être douloureux pour le spectateur, une heure et demie de ce régime... Y’en a vraiment qui ne savent pas quoi raconter, hein ?
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 13h06 : Demande L’un dans l’autre, les messages pour les assises transitant ...
Je réponds un peu tard, mais c’est aussi ok pour moi. 
réponse à . momolala le 20/02/2007 à 05h13 : La situation que tu évoques avec tant de délicate compassion pour ...
Il en a été question dans un épisode d’"Urgences".
Et c’est parti pour un "Penis captivus 2" ! Tout c’qu’y a à espérer c’est que depuis c’te lurette y a eu des nouveautés en la matière et qu’on ait des choses palpables et racontables à épancher. Mais au fond, je n’ai aucun doute que ce l’un dans l’autre n’en sera que plus grossi ! J’attend que de voir !
Ouh!!!!!
J’attends un peu!!!!moi aussi....Des fois qu’on penserait que je ne fais que penser à ce que je lis , là juste au-dessus...
Bon, on va essayer ça, alors :

Il était l’Un, l’unique amant
Le tout, le ciel, l’amour ardent
Et le soleil

Un laid matin sans crier gare
Il s’est fondu dans le brouillard
Plus de soleil

Il était devenu un autre
Et l’un dans l’autre,
Rien n’est pareil.
Il est clair que grâce à ce Meeerveeeilleuuux site et ces expressions non moins Meeerveeeilleuuuses que, l’un dans l’autre j’ai élargi le cercle de mes amis !    

Bonne journée à tous !

PS : je constate qu’à l’époque (2007) je m’appelais encore Peinard Best !
connaissez vous cette gentille comptine:

dans les fermes du poitou
les petites filles ont de petits trous
les petits garçons de petits bâtons
le tien fait mouiller le mien
le mien fait lever le tien
le tien, le mien, le notre
s’emboitent l’un dans l’autre.......
Et l’un dans dans l’autre se quitteront après :)
réponse à . BOUBA le 16/05/2009 à 10h13 : connaissez vous cette gentille comptine: dans les fermes du poitou les petites ...
Ils ont ça dans le Poitou ?
Drôle d’anatomie !
réponse à . God le 16/05/2009 à 12h03 : Ils ont ça dans le Poitou ? Drôle d’anatomie !...
je suppute ( il n’y a pas de sot métier ) que la charmante région du Poitou n’a été choisie que pour la rime avec "trou".....

Une anecdote à ce sujet. Lorsque Aznavour écrivit la chanson "Comme ils disent" il chercha un nom de rue qui rimait avec "chatte"......Il prit un plan de Paris et il découvrit qu’une seule rue faisait l’affaire, il la mit donc dans sa chanson.....Il s’agit de la " rue Sarazatte....."comme quoi le succès tient à peu de choses
L’un c’est un.
C’est pas cinquante.
L’autre c’est lui.
Et à chacun sa vie.
A d’autres.

La petite poupée s’interroge
Elle est tout au fond.
Elle ne peut s’ouvrir celle là.
Elle est en bois de peuplier.
Elle n’est pas encore née.
Il s’agit là d’une baba.

L’une dans l’autre
elles sont.
Et la dernière
porteuse du secret
de ses ainées,
attend.
que les autres,
emboitées l’une dans l’autre,
à force d’avoir servi
de boite à bijoux, à trombonnes
ne tombent en sciure.

Alors enfin libérée
elle pourra sauter et danser.
réponse à . <inconnu> le 16/05/2009 à 12h59 : L’un c’est un. C’est pas cinquante. L’autre c’est ...
Voilà qui me plaît beaucoup !

L’un dans l’autre, c’est la devise de la famille Tuyau de poêle ! Regardez cette page.

C’est Expressio-soft aujourd’hui !
Dentier à l’un, les dents l’autre,
C’est pas vilain, laid dans l’autre.
L’est très malin, l’aidant l’autre,
C’est même beau : l’un l’est dans l’autre.
C’est l’vrai câlin, l’aide en l’autre.
L’un dans l’autre, si on est plus de deux, ça devient une partouze ! cette page
réponse à . mickeylange le 16/05/2009 à 18h59 : L’un dans l’autre, si on est plus de deux, ça devient une par...
Mais l’un dans l’autre à partir de deux c’est plusieurs !

Bon God, là j’commence à m’mett’ Marcel en tête ! Y a pas un chat et encore moins une chatte ! Que d’écrire dessus ce l’un dans l’autre hé ben apparemment, et y z’ont raison, y sont tous là occupés à l’mett’ en pratique, you see ? Ca va pas êt’ possible avec la pelée et la tondue que chuis que j’pourrais t’faire un l’un dans l’autre comme il se fait et se doit. Va falloir voir à y voir, pas nous balancer des esspressios qu’on s’est déjà pratiquement tous trituré les uns les autres là-dessus. En zyeutant bien dans tes "toutes" au hasard de mes ballades dans ta turne, j’ai à plusieurs reprises r’marqué qu’y en une moultestude de déjà diffusées mais qu’y a peau de z. de commentaires d’dans. Pas que j’veux fourrer mon naze dans ton biz, mais chais pas comment qu’tu fais ta mayo pour le random de rediff du week-end, et si tu l’permets, y s’rait bon d’revoir tes tablettes afin d’nous donner au moins une miche pour not’ planche weekendale.
Ouais je sais, y a l’comment qu’y faut bafouiller au boss en cas qu’on a à braire, mais m’suis dite (si si dite) qu’c’est une occase d’bourrer la page quasi non imprégnée d’la sauce nouvelle et qu’tous y peuvent éventuellement émett’ un avis sur mon avis en attendant ton avis. Mais l’un dans l’autre y a que la vis du chef qui compte  !
Aïe, ouch ! Pas sur la tête !
expressio n'est en aucun cas un site pornographique

Mais qui a dit ça ? On peut très bien jouer le jeu de la bête à deux dos sans pour autant tomber dans le graveleux...........Manquerait plus que ça........

Le seul reproche , au demeurant
Qu'aient pu mériter mes parents
C'est d'avoir pas joué plus tôt
Le jeu de la bête à deux dos


Quand on joue à la bête à deux dos, c'est bien qu'on s'emboite l'un dans l'autre, non ?..........Même que je l'ai vu dans "la guerre du feu"...........Déjà à l'époque, alors hein ?

On se retrouve au café ?...........



Souvenirs de troisième mi temps à l'époque où j'étais pilier et que je supportais l'alcool..........

Dans les fermes du Poitou
Les petites filles ont des petits trous
Les petits garçons ont des petits bâtons
Le tien fait lever le mien
Le mien fait mouiller le tien
Le tien, le mien, le nôtre
S'emboitent l'un dans l'autre..........


Temps hélas révolu..........

Maintenant je supporte tout juste la camomille..........
En 2007, God demandait aux amionautes de ne pas s'égarer et de décortiquer sagement cette expression. Ce qu'ils firent… enfin presque !
Ne manquez pas l'explication de chirstian [@12], ni le beau sourire de syanne [@74]. L'un… comme l'autre en valent la peine !
S'il vous reste un temps, attardez-vous sur l'écrit d'eureka, là, juste au-dessus, figure d'Expressio, au style si particulier !
réponse à . BOUBA le 12/02/2015 à 04h45 : expressio n'est en aucun cas un site pornographique Mais qui a dit ça&nbs...
Eh bien moi, je n'ai rien ! Nada ! Bernique et encore moins...

J'ai fouillé dans tous mes bacs, inventorié toutes mes étagères... Peau de balle...

J'ai bien essayé de tirer les couettes, de détresser les frisettes, de scalper les poètes chevelus, enfants de Philistins... Rien de rien... le vide... le néant.

Tant pis ! On ne va pas se mettre la rate au court bouillon pour si peu !

réponse à . DiwanC le 12/02/2015 à 05h17 : Eh bien moi, je n'ai rien ! Nada ! Bernique et encore moins... J'ai f...
C'est rare mais il arrive qu'on sèche..........Il y avait bien aussi ce texte

L'un tient le couteau, l'autre la cuiller:
La vie, c'est toujours la même chanson


mais bon, déjà qu'on nous accuse de trop en faire avec Georges........On va pas en rajouter, pas vrai ?

Allez, à très plus tard comme tu dis si bien..........
OUIIIIIIIIII ..... C'EST CE SWÂÂÂÂÂÂÂÂRRRR !!!!
réponse à . <inconnu> le 19/02/2007 à 16h39 : Cher LPP ! Comme tu le sais, point n’est besoin da trouver une origin...
Je connais la chanson Jean-François de Nantes, mais je ne l'avais jamais vu écrite. Du coup, je viens de percuter pour "oh mes bouées", formule que ne n'avais pas comprise et que j'aurais écrite "oh mes boué" qui pour moi était une variante (bretonne) de "oh la la". Merci, <inconnu> d'il y a 8 ans !
Marie-José Nat se couchait souvent pour tester des draps: à soie l'un, à lin l'autre...
C'était le control de Nat alitée...
- Quels sont tes deux chanteurs préférés ?
- l'un Alain Barrière, l'autre Marcel Amont..
- l'autre est Amont ? ouais...ça fait le 'compte'.
réponse à . BOUBA le 16/05/2009 à 12h39 : je suppute ( il n’y a pas de sot métier ) que la charmante ré...
En fait, il en existe une autre, mais à Paris personne, y compris le parolier d'Edith Piaf, ne sait qu'il faut prononcer rue "Labatt" et non rue là-bas.
Que voilà une belle expression à deux (doigts) jours de la Saint Valentin !
All things considered...toutes choses tenues en compte...c'est une émission de NPR, National Public Radio.
Je viens d'apprendre le décés de Roger Han'un et pas un autre...survenu hier 11 février.
Adieu cher commissaire Navarro.
Si là-haut, tout marche bien pour Alain et Lolotte, ici rien ne va plus entre Paulin et Jeannotte... car mal lunée est la Jeannotte et tout vautré est le Paulin.
Aussi, l'une va habiter dans l'Aude
L'autre ira crécher dans l'Ain
Histoire sans rimes et sans raison, histoire sans fin...
Quoi d'autre ? Rien... Mais l'un dans l'autre, ça se tient !
Parce qu'aujourd'hui, l'un ne va pas sans l'autre et que leur union fait association d'idées, je me souviens de :
Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas
L'un court et l'autre a des ailes


Une petite lichette de poème... À tremper dans le café de l'après déjeuner ! 
réponse à . joseta le 12/02/2015 à 12h03 : Je viens d'apprendre le décés de Roger Han'un et pas un autre...su...
Affaire DSK, l'un dans l'autre je n'y comprends rien : en France, il peut y avoir des putes, mais on peut pas s'en servir (en payant) ?
... un jour, un homme qui chassait l'émeu sous un soleil de plomb avec des balles en sulphate d'aluminium, finit par en débusquer un... Pan ! Pan ! ... ah ! fit-il, j'ai enfin réussi
à faire pénétrer l'alun dans l'autruche ! (... mouais !)
réponse à . Mintaka le 12/02/2015 à 15h04 : Affaire DSK, l'un dans l'autre je n'y comprends rien : en Fr...
L'un dans l'autre, comme on dit, ça va,ça vient.
Ce qui est interdit, c'est le proxénétisme.
réponse à . SyntaxTerror le 12/02/2015 à 16h08 : L'un dans l'autre, comme on dit, ça va,ça vient. Ce qui ...
Le proxénétisme et le racolage récemment ainsi défini : le fait, par tout moyen, y compris par une attitude même passive, de procéder publiquement au racolage d'autrui en vue de l'inciter à des relations sexuelles en échange d'une rémunération ou d'une promesse de rémunération, est puni de deux mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende." (Loi du 18 mars 2003).

Ces jeunes et vigoureuses filles - un brin gourgandines... faut bien le reconnaître - seraient condamnées pour avoir contraint un homme vieillissant sans défense (un z'âgé donc aux facultés mentales diminuées s' pas, déjà si fort humilié par une puissante et piégeuse woman déguisée en femme de chambre et chef d'une organisation internationale), l'avoir incité à des relations sexuelles comme il est dit dans la loi, ternissant ainsi sa réputation au point qu'il ne puisse plus exercé sa profession, tout cela en le séquestrant dans l'appartement d'un immeuble cossu, eh bien ça ne m'étonnerait pas plus que ça, vois-tu !

Ouf ! suis pas mécontente d'avoir réussi à me sortir de cette phrase à rallonge !

En anglais, "all tolled" au lieu de "all told". This means, "all things counted" rather than "everything said".
réponse à . Laurie71949 le 12/02/2015 à 17h20 : En anglais, "all tolled" au lieu de "all told". This means,...
Tous droits acquittés.
« Toll » peut se traduire par « redevance », « péage ».

Comme le verbe "to toll" a aussi un autre sens, vous n’échapperez pas à la MEDITATION XVII de John Donne

No man is an Iland, intire of itselfe; every man is a peece of the Continent, a part of the maine;
if a Clod bee washed away by the Sea, Europe is the lesse, as well as if a Promontorie were, as well as if a Manor of thy friends or of thine owne were; any mans death diminishes me, because I am involved in Mankinde; And therefore never send to know for whom the bell tolls; It tolls for thee

Aucun homme n’est une île, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien ; la mort de tout homme me diminue, parce que j’appartiens au genre humain.
Aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas : il sonne pour toi.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « L'un dans l'autre » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?