Mordre la poussière - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Mordre la poussière

Être jeté à terre au cours d'un combat.
Par extension, être vaincu.

Origine

Beurk !
Ceux qui ont déjà eu la 'chance' d'avoir du sable ou de la poussière dans la bouche savent que ce n'est jamais volontairement et volontiers qu'on mord la poussière.

Si cela nous arrive, c'est soit involontairement à la suite d'une chute, soit parce qu'on a voulu ou été contraint de se frotter à plus fort que soi et que ce malotru nous a précipité la tête la première à la rencontre du plancher des vaches.

Si cette expression est très ancienne (la métaphore est parfaitement compréhensible et les combats de lutteurs avaient souvent lieu sur des terrains de sable ou de terre poudreuse), son sens étendu ne semble être utilisé que depuis le XVIIe siècle, époque où on utilisait également "mordre la terre".
Mais vu ce qu'il nous en reste aujourd'hui, cette dernière a visiblement mordu la poussière.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mordre la poussière » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Pays de Gallescy llyfu'r llwchlécher la poussière
Allemagnede Ins Gras beißenMordre dans la pelouse / herbe.
Allemagnede Den Löffel abgeben.Rendre la cuillère.
Allemagnede Die Radieschen von unten betrachten.Contempler les radis par dessous.
Angleterre / États-Unisen To bite the dust.Mordre la poussière
Angleterreen To kiss the groundEmbrasser le sol
Espagnees Morder el polvoMordre la poussière
Grècegr τρώω χώμαJe mange la terre
Israëlhe נחל כישלון חרוץSubir un échec cuisant
Italieit Mordere la polvere Mordre la poussière
Japonjp X-ni tsuchi-o tsukeruaccrocher (faire toucher) de la terre à X (au propre, dans la lutte de sumo, puis dans un combat, dans une concurrence)
Pays-Basnl geklopt worden (expr. du milieu sportif, moitié du 20e S))être battu(e), ayant perdu complètement (le jeu)
Pays-Basnl in het stof bijtenmordre dans la poussière
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl in het zand bijtenmordre le sable
Pays-Basnl knock-out gaan ( expr. typiquement des sports de combat)par la suite d'un coup, être mis (K.O.) / hors combat
Pays-Basnl geheel ingemaakt worden ..... (expr; typiquement foot, du milieu du 20e S)être complètement battu(e)
Polognepl Gry?? ziemi?Mordre le sol.
Portugalpt Beijar a lonaEmbrasser la toile
Roumaniero A mânca pamântManger de la terre
Suèdesv Bita i gräsetMordre l'herbe
Turquietr TOZ YUTTURMAKFAIRE AVALER LA POUSSIERE

Vos commentaires
L’expression existe également en anglais sous la forme "to bite the dust" [texto "mordre la poussière"], et a été mise en musique par Queen, le groupe de rock anglophone.
Quoi ! Une rediffusion, un jour de semaine, God ? Alors là, on va te faire mordre la poussière, espère !
- Le mousse perdra roi.
- Ô les pourris à merde !
- Doper la mire rousse.
- L’or, poudre à misères.
- Lord Sourire se pâme.
- Souder prémolaires.
- La roue prise de mors.
- Remords : la soupirée.
- Soir par musée drôle.
- Rapsodie : moules RER.

Anna Gramme
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 00h02 : Quoi ! Une rediffusion, un jour de semaine, God ? Alors là, on ...
je suis témoin ! quand on lui laisse la bride sur le cou, il lâche le rythme notre God favori ... suis inquiète ! aurait-il un problème ? il n’a pas dû le déhousser hier soir et il lui fera porter le chapeau demain ! ça c’est sûr !!! 
" L’ordinateur est un appareil sophistiqué auquel on fait porter une housse la nuit en cas de poussière et le chapeau durant la journée en cas d’erreur." (le p’tit Bouvard)
réponse à . cotentine le 12/12/2007 à 00h27 : je suis témoin ! quand on lui laisse la bride sur le cou, il lâ...
Tu es témoine, j’en suis fort aise... Eh bien, t’es nonne, maintenant ! 
De toute façon, je n’ai pas de soupière à mordre. Alors...
non, ce n’est pas le fils de Bobby, mais son homologue Québécois Eric LAPOINTE qui chantait : (à cette page)
" ... Danger elle t’a déclaré la guerre
Danger elle te fera mordre la poussière
Danger prends garde elle sera te plaire
Danger elle te le fera payer cher

Prends garde à la poussière ..."
réponse à . cotentine le 12/12/2007 à 00h44 : non, ce n’est pas le fils de Bobby, mais son homologue Québé...
Laissons retomber la poussière,
A l’instar des lourdes paupières...

Allez, au lit, les gosses ! Les mains sur les couvertures...
Il vaut mieux mettre les pouces avant de mordre la poussière.
J’ai déjeuné sur le pouce hier, je m’en suis mordu les doigts
car je ne les avais pas mis au bon endroit.
J’ai donc sucer mon pouce pour atténuer la douleur.
Voyant que je me tournais les pouces, mon cœur
m’a demandé de lui donner un coup de pouce.
J’ai répondu d’un pouce en bas, et il m’a rétorqué « Tu pousses! ».
Je me suis tirée avant qu’il ne me réduise en poussière.
Le seul qui n’a jamais mordu la poussière, c’est Chuck Norris, alias Walker Texas Ranger ... si l’on juge les boutades écrites par ses fans à cette page    
(lien reçu de Peinard_Best devenu "inconnu")
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 00h55 : Laissons retomber la poussière, A l’instar des lourdes paupiè...
Le marchand de sable est passé
et Pépé va faire dodo....

Bonjour de ce beau jour, enfin, j’espère... Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une redif de God mais que le passant dénommé Mathieu a laissé son obole en feuilletant les expressions de ce merveilleux site. L’a pas résisté à la tentation et il a très bien fait !

"Mordre la poussière", c’est autrement plus élégant que "mordre la terre" et ça a l’air de faire moins mal. Comme "décéder" a l’air moins trivial que "mourir".

"Je suis tombé par terre
C’est la faute à Voltaire,
Le nez dans le ruisseau
C’est la faute à Rousseau..."
chante Gavroche dans les Misérables de Victor Hugo (pas la comédie musicale éponyme !)
et Gavroche mord définitivement la poussière au nom des idées nouvelles de l’Encyclopédie battues en brèche par Monsieur Thiers.
Une petite chanson, sans éditeur de partoche, sur cette page pour la musique, c’est sur cette page*. Bonne journée à vous tous !

* Enfin, si vous y arrivez, car je ne parviens plus à y accéder !
réponse à . cotentine le 12/12/2007 à 02h14 : Le seul qui n’a jamais mordu la poussière, c’est Chuck Norris...
Et même, on y lit que Quasimodo est la seule personne connue à avoir survécu à une accolade de Chuck Norris...
Ah, tiens, le Jauni aussi ! A cette page.
réponse à . cotentine le 12/12/2007 à 02h14 : Le seul qui n’a jamais mordu la poussière, c’est Chuck Norris...
il y a erreur madame  Chuck Norris a été battu par un petit asiatique du nom de Bruce Lee dans "la fureur du dragon". Scène qui se passe à Rome dans le colisée. cette page

Avec des yeux de lynx, on repère le premier chien coiffé. Dans un premier temps, on boit du petit lait, pour ensuite se passer la corde au cou et finir par mordre la poussière. Serait-ce un conte des temps modernes ?
réponse à . Mathieu le 09/03/2006 à 07h27 : L’expression existe également en anglais sous la forme "to bite the...
L’expression existe également en anglais sous la forme "to bite the dust"
problème, très bien observé par les anglais : si on ne l’utilise pas souvent, il y a de la poussière (the dust) sur la bite (to bite) ,d’où la solution logique : se l’astiquer. 
réponse à . chirstian le 12/12/2007 à 09h12 : L’expression existe également en anglais sous la forme "to bite th...
Serais-tu un fesse-Mathieu, Chirstian ? L’expression anglaise signifie, en réalité, "baiser la poussière" (dans les pas de quelqu’un), signe d’allégeance évidemment feinte, dans la perfide Albion.
Poussière je suis, poussière je retournerai. Qui veut me mordre ?
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 08h32 : Et même, on y lit que Quasimodo est la seule personne connue à avoi...
Oui on y lit aussi
Le phare d’Alexandrie empêchait Chuck Norris de dormir, voilà pourquoi il n’existe plus.
Alors gaffe,
Un poing c’est tout.
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 00h02 : Quoi ! Une rediffusion, un jour de semaine, God ? Alors là, on ...
Je m’demande si qu’y s’rait pas parti aux sports d’hiver, des fois, not’bon God ?
Entre avoir « la corde au cou » et « mordre la poussière »,
je préfère mordre le cou.

Dracula
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 10h20 : Oui on y lit aussi Le phare d’Alexandrie empêchait Chuck Norris de d...
Ah, le con ! M’en vais lui casser la margoulette, moi, à ce Chuck Norris : un marin en colère ne recule pas devant le premier chien coiffé, hein, Rikske ?
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 09h44 : Poussière je suis, poussière je retournerai. Qui veut me mordre&nb...
Par hasard tu confondrais pas avec "mordre l’oreiller", passque ton invite là hein s’pas...

Tout compte fait, c’est nettement mieux que de mordre la poussière !
Cette expression est très récente, car elle n’existait pas quand Syl s’occupait du phare et que le ménage était fait régulièrement.
Elle a été inventée dans salon rose (je ne dirais pas par qui, mais c’est une habituée) et la vidéo de surveillance de pépé l’a fait passer dans le langage courant. Cette expression vient du phare donc :

CETTE EXPRESSION VIENT DE LA MARINE

@23 Eureka c’est pas moi que j’l’ai dit
réponse à . Rikske le 12/12/2007 à 10h23 : Je m’demande si qu’y s’rait pas parti aux sports d’hiver...
Ça s’pourrait bien. Ah, le cuistre ! Et dire que pendant c’temps-là, y croit qu’on s’amuse... Mais il va avoir du taf en rentrant : il m’a promis l’éditeur de partoche pour mon petit Noël. Que sinon, on descend tous à Puypernod et on lui fauche son blé, kif-kif José Norris.
réponse à . eureka le 12/12/2007 à 10h36 : Par hasard tu confondrais pas avec "mordre l’oreiller", passque ton invite...
Un oreiller plein de poussière est source d’allergies.
Elpépallergologue
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 10h39 : Cette expression est très récente, car elle n’existait pas q...
Syl a disparu, certes, mais le ménage est désormais assuré par Marcelle, la fille de Marcel Lapompe-Abière, notre barman, je signale aux distraits Alzheimer...
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 10h36 : Ah, le con ! M’en vais lui casser la margoulette, moi, à ce Ch...
Justement, le seul phare que Chuck Norris n’a pas réussi à lui faire mordre la poussière, c’est celui d’expressio !
PS: je sais qu’c’est pas farpaitement françouais, mais, bon... C’est la licence poïétique !
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 10h46 : Syl a disparu, certes, mais le ménage est désormais assuré ...
Je croyais que Maaaarceeeel s’appelait BAR DIAUX et que Mlle Lapompe faisait d’autres choses que le ménage, dans le salon rose.
Peut-être que depuis qu’elle a rencontré Chuck, elle limite ses activités. Comme David Douillet c’est mis au pièces jaunes quand tu t’es mis au judo.
Par deux poings distincts passe une droite

Chuck Euclide-Noris
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 11h12 : Par deux poings distincts passe une droite Chuck Euclide-Noris...
Direct, ou uppercut ?
tu vois,
ah non, attention
ça sounds good,
même si on se ment,
quand tu fais le calcul,
si je t’emmerde, tu me le dis,
tu comprends, you see
je ne voudrais pas entrer dans des choses trop dimensionnelles, mais c’est juste une question
awareness,
c’est un très très gros travail
le cycle du cosmos dans la vie
on est tous capable de donner des informations,
il faut se recréer… pour créer… a better you
il y a de bonnes règles, de bonnes rules

voila j’ai répondu à ta question et au sens caché que tu lui donnes.
C’est juste un petit exercice de vulgarisation assez simple finalement.
Si tu as d’autres questions n’hésite pas.
Cette expression m’évoque l’ambiance western. Ouais, gredin tu vas mordre la poussière ! Tu va sortir les pieds devant et tu finiras six pieds sous terre, ouais ! Si ça suffit pas on t’mettra la corde au coup et puis tu quittera la ville avec le goudron et les plumes, ouais !

Tout habillé de noir, l’homme est entré en ville,
Au fond de son regard, quelque chose d’immobile.
Sa peau burinée par le soleil de l’été.
La bride du cheval dans sa longue main gantée.

Sur les flancs du cheval, battait sa winchester,
Son noir Smith & Wesson au fond de son holster.
Il a stoppé en face du saloon en bordure
Duquel il a rangé sa superbe monture,

Est entré dans le bar la démarche assurée
Provoquant du regard les cow-boys attablés.
La tension qui montait était presque palpable,
Les nerfs étaient tendus, l’attente insoutenable.

Puis il s’est avancé, a commandé une bière,
La main nonchalamment posée sur le holster
Il a dit "Thomas Jason "woopy" Mc Loola,
Y a-t-il quelqu’un ici qui porte ce nom là ?"

Au bout de ces paroles, un imposant silence,
Qui parut aussi long que le temps de l’absence.
Un homme enfin se lève, un géant magnifique,
Le drame à ce moment atteint son point critique,

Il dit "regarde-moi étranger, fixe moi
Car celui que tu cherches est debout devant toi."
La salle tout à coup s’est vidée de ses âmes,
Et ce vide soudain intensifie le drame.

Et puis comme un éclair, au bout d’un long moment,
Les deux colts ont jaillis comme en un seul instant.
Une seule balle est partie qui atteignit la cible.
Le géant est tombé qu’on croyait invincible.

"Au bout de son voyage se termine ma chasse.
Ce geste que j’ai fait, qu’il fallait que je fasse,
A vengé à jamais la mémoire de mon père
Tué par Mc Loola d’un coup de revolver."

Tout habillé de noir, l’homme a quitté la ville
Au fond de son regard, quelque chose d’immobile.
Et le soleil couchant, rougissait l’horizon
Comme annonçant déjà la fin de la chanson.
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 11h53 : tu vois, ah non, attention ça sounds good, même si on se ment, quan...
C’est très intéressant, ce que tu dis là, Jean-Claude.
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 13h01 : Cette expression m’évoque l’ambiance western. Ouais, gredin t...
Hey, Lucky ! C’est depuis ce temps-là que, déguisé en carpette, il fut canonisé sous le nom de Saint-Maclou, là !
la poussière s’est vengée ! Elle a mis à sac celui de mon aspirateur, qui, du coup, a mordu la poussière.
faute d’aspirateur (à moitié pardonnée) j’ai attaqué la poussière à deux mains, mais en commençant aujourd’hui. Je vous passe les détails de cette lutte épique : j’ai failli devenir chèvre : il y avait même des moutons ! Mais en tous cas, j’en suis sorti victorieux, et je le dis fièrement : la poussière a mordu la poussière.
Si on mord la poussière du Sahara, on a les portugaises ensablées ?
Un grain de poussière est couvert de cicatrices, à force d’avoir été mordu, forcément... Chez moi, je vaccine la poussière contre la rage du ménage : simple principe de précaution.
"Une étoile a mordu la poussière" ... puis a disparu il y a plus de 20 ans ... c’est un mystère ??? voir à cette page
roman à lire ? peut-être intéressant 
réponse à . chirstian le 12/12/2007 à 13h47 : faute d’aspirateur (à moitié pardonnée) j’ai at...
bravo...
dyson que tu as gagné ton combat...
l’affaire est sans le sac

Lynda
réponse à . chirstian le 12/12/2007 à 13h47 : faute d’aspirateur (à moitié pardonnée) j’ai at...
j’ai failli devenir chèvre
Fais comme moi : un vaccin anti-rat-bique.
J’ai perdu la moussiore ! Quelqu’un l’a retrouvée ?
réponse à . cotentine le 12/12/2007 à 13h56 : "Une étoile a mordu la poussière" ... puis a disparu il y a plus d...
"Une étoile a mordu la poussière"
oui j’ai disparue, non je fais pas la poussière.

Lynda
(c’est pas un mystère Lynda des sous a)
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 11h53 : tu vois, ah non, attention ça sounds good, même si on se ment, quan...
C’est pas bien de me copier. Enfin, si c’est bien quand même, cela prouve que tu comprends ce que je sous-entend dans mes délires élucurationnels et tridimensatoires: le temps, le vent, le feu et l’eau. Parce que l’air, ce n’est pas une dimension: ca se respire!
JC Van Damme
réponse à . file_au_logis le 12/12/2007 à 14h16 : C’est pas bien de me copier. Enfin, si c’est bien quand même, ...
Bon, la séance reprend, je vais donc à nouveau mordre la poussière.
réponse à . file_au_logis le 12/12/2007 à 14h16 : C’est pas bien de me copier. Enfin, si c’est bien quand même, ...
Le faux JCVD_32 fait mordre la poussière, c’est net, au vrai_45...
Ménage :
Assurer contre rémunération des travaux ménagers.

Ménager :
Traiter avec égard, avec respect, pour ne pas déplaire, indisposer ou fatiguer.

Scène de ménage :
Violente querelle entre époux.

Faire le ménage :
Réorganiser en se débarrassant de ce qui est inutile.

la rousse.
(la blonde voit les choses autrement)
(la brune elle compte pour des prunes)
réponse à . file_au_logis le 12/12/2007 à 14h17 : Bon, la séance reprend, je vais donc à nouveau mordre la poussi&eg...
tu es tombé dans le ruisseau
c’est la faute à Rousseau
le nez dans la poussière
c’est la faute Voltaire

la la lère 
réponse à . file_au_logis le 12/12/2007 à 14h16 : C’est pas bien de me copier. Enfin, si c’est bien quand même, ...
mes délires élucurationnels

arrête tu bexique...

(scuze le rhube)
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 13h01 : Cette expression m’évoque l’ambiance western. Ouais, gredin t...
Ca me botte, ton western ! Je te stetsonne et je repars sur la point des pieds pour ne pas rayer le parquet de God avec mes éperons...
Yeeess !

C’était à celle-là que je pensais aussi !
les combats de lutteurs avaient souvent lieu sur des terrains de sable ou de terre poudreuse

Oui, d’où le nom d’arène donné par extension au lieu des combats. Le sable a la propriété d’absorber facilement le sang des blessés,qu’ils soient humains, bovins, chevalins, camelins (?).
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 14h01 : bravo... dyson que tu as gagné ton combat... l’affaire est sans l...
Eh Lynda, l’affaire est dans la valise en carton, pas le sac

Remarque depuis le temps elle doit etre enterrée sous un tas de poussière
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 13h01 : Cette expression m’évoque l’ambiance western. Ouais, gredin t...
Pour quelques dollars de plus...à God, on aurait peut-etre eu le son,
hein mon Amiral quèsse t’en penses ??

Tagada tagada tagada !
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 13h01 : Cette expression m’évoque l’ambiance western. Ouais, gredin t...
Ah, je connaissais une autre version :

J’étais tranquille j’étais peinard
Accoudé au flipper
Le type est entré dans le bar
A commandé un jambon beurre
Et y s’est approché de moi
Et y m’a regardé comme ça:

"T’as des bottes
Mon pote
Elles me bottent
J’parie qu’c’est des santiags
Viens faire un tour dans l’terrain vague
J’vais t’apprendre un jeu rigolo
A grands coups de chaines de vélo
J’te fais tes bottes à la baston"

Moi j’lui dis: "laisse béton"

Y m’a filé une beigne
J’lui ai filé une torgnolle
Y m’a filé une châtaigne
J’lui ai filé mes groles

J’étais tranquille j’étais pénard
Accoudé au comptoir
Le type est entré dans le bar
A commandé un café noir
Pis y m’a tapé sur l’épaule
Puis y m’a r’gardé d’un air drôle:

"T’as un blouson
Mecton
L’est pas bidon
Moi j’me les gèle sur mon scooter
Avec ça j’s’rai un vrai rocker
Viens faire un tour dans la ruelle
J’te montrerai mon Opinel
J’te chourav’rai ton blouson"

Moi j’lui dis: "Laisse béton"

Y m’a filé une beigne
J’lui ai filé un marron
Y m’a filé une châtaigne
J’ui ai filé mon blouson

J’étais tranquille j’étais pénard
Je réparais ma mobylette
Le type a surgi sur l’boul’vard
Sur sa grosse moto super chouette
S’est arrêté l’long du trottoir
Et m’a regardé d’un air bête:

"T’as l’même blue jean
Que James Dean
T’arrêtes ta frime
J’parie qu’c’est un vrai Lévis Strauss
Il est carrément pas craignos
Viens faire un tour derrière l’église
Histoire que je te dévalise
A grands coups de ceinturon"

Moi j’lui dis:"Laisse béton"

Y m’a filé une beigne
J’lui ai filé une mandale
Y m’a filé une châtaigne
J’lui ai filé mon futal

La morale de cette pauvre histoire
C’est qu’quand t’es tranquille et peinard
Faut pas trop traîner dans les bars
A moins d’être fringué en costard
Quand à la fin d’une chanson
Tu t’retrouves à poil sans tes bottes
Faut avoir d’l’imagination
Pour trouver une chute rigolote.
réponse à . SyntaxTerror le 12/12/2007 à 16h52 : Ah, je connaissais une autre version : J’étais tranquille j&r...
C’est sûr qu’entre du Renaud et du Alcalin le choix est vite fait, mais quand même son western est plus urbain que le mien, il fait moins couleur locale, quoi.
réponse à . SyntaxTerror le 12/12/2007 à 16h13 : les combats de lutteurs avaient souvent lieu sur des terrains de sable ou de ter...
Quand ils se sont gamellés dans la poussière, ce sont des gamelins, en général...
réponse à . eureka le 12/12/2007 à 16h38 : Pour quelques dollars de plus...à God, on aurait peut-etre eu le son, he...
Combien, God ?
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 17h21 : C’est sûr qu’entre du Renaud et du Alcalin le choix est vite f...
Ben moi, je préfère le tien, de western, tu vois ? Bon, tu veux quelle musique, dessus ? Du Ennio Morricone, ou du Elpépé ?
Ah, avec un éditeur de partoche sur le site, naturellement !
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 17h49 : Ben moi, je préfère le tien, de western, tu vois ? Bon, tu ve...
Avec une bonne musique country derrière ça serait top.

Vas-y Johnny, cash la barraque.
depuis le XVIIe siècle, époque où on utilisait également "mordre la terre".
et dans la marine on utilisait l’expression "mordre la mer", ou encore "mordre l’écume". Observation faite -toutefois- que lorsqu’on taille une pipe en écume , il faut éviter de la mordre, mais je ne vous apprend rien !
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 18h00 : Avec une bonne musique country derrière ça serait top. Vas-y John...
Avec du banjo, évidemment... Je me demande si God ne va pas finir par mordre la poussière, depuis le temps qu’on le tanne, hein ? Tu l’imagines, allant au pas sur son joli jumper de disque dur, vers l’Ouest au soleil couchant, chantant "I’m a poor lonesome programmeur, and a long way from home..."
Quelle belle image ! Tiens, y’en a une, notre cow-girl de Memphis, qui pourrait nous dessiner le tableautin, hein ?
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 00h02 : Quoi ! Une rediffusion, un jour de semaine, God ? Alors là, on ...
Sorry pour ce loupé, mais j’ai été privé d’Internet entre hier après-midi et maintenant.
Et même là, c’est pas vraiment brillant. Sais pas si ça va tenir...
À ceux qui recopient ici des paroles de chansons, merci d’en préciser systématiquement le titre et l’auteur.
C’est une obligation sans quoi la contrib sera zappée, même si beaucoup savent d’où ça vient.
Si cette expression est très ancienne (la métaphore est parfaitement compréhensible
moi je trouve que l’expression est même beaucoup plus compréhensible que la métaphore. Ah si, beaucoup, beaucoup plus !
"je lui ai fait mordre la métaphore" : bon, il reste du mordant, la phrase est ’incisive -ou molaire, je ne sais plus- mais claire : non elle n’est pas ! Alors que si tu mets ta phore de côté, et tu la remplaces par de la poussière (que tu es et dans laquelle tu retourneras), alors là : tout s’éclaire,non ? Comme quoi : acarien ne sert de faire compliqué quand on peut faire simple.
C’est cette simplicité à laquelle j’aspire : mais chacun aspire ce qu’il veut, hein !...
réponse à . God le 12/12/2007 à 19h50 : Sorry pour ce loupé, mais j’ai été privé d&rsq...
un peu de couleur pour redonner du peps à notre God. Pour l’arc-en-ciel, ce n’est pas encore gagné. Si même God reste en rade (et pas de Brest, tonnerre) où va-t-on.
On sait que la feuille de laurier rose est toxique contrairement à celle du laurier sauce qui sert en cuisine. Des soldats romains dit-on, payèrent de leur vie cette confusion : voulant améliorer leur ordinaire , il ajoutèrent un soir à leur menu quelques feuilles d’un laurier rose qui poussait près de leur campement en Provence. Le lendemain on les trouva morts près des jeunes pousses qui les avaient attirés ; à un passant qui s’interrogeait sur la raison de leur décès, un de leur camarade répondit :
"Ah, ils ont mordu la pousse hier"
réponse à . <inconnu> le 12/12/2007 à 22h04 : On sait que la feuille de laurier rose est toxique contrairement à celle ...
Ma chère Myrtine, était ce parce que hier ils mordirent la pousse, ou parce qu’ils suçèrent le laurier (de la) rose hier?
Toi qui est une intello tu pourras peut être m’éclairer d’ un petit coup de Planier (Un phare, cher LPP !), moi qui ni sui qu’in pôvre sidi.
réponse à . Elpepe le 12/12/2007 à 13h51 : Si on mord la poussière du Sahara, on a les portugaises ensablées&...
J’ai pas les portugaises ensablées l’ami, mais bloqué depuis ce matin, jusqu’ à c’t’heure à ne pas toucher terre, et pour entendre parler du SAHARA, après avoir traversé toute la ville, son bitume, ses immeubles, sa corniche, ses lumières...... je ne sais pas si je dois te remercier, ou te dire que j’ai le coeur qui se tord, ami LPP Tellement j’aimerais y retourner... !!
réponse à . God le 12/12/2007 à 19h50 : Sorry pour ce loupé, mais j’ai été privé d&rsq...
Ha ! Ha ! Tu as donc mordu la poussière d’internet ! Tu quoque, Godii... 
réponse à . God le 12/12/2007 à 19h59 : À ceux qui recopient ici des paroles de chansons, merci d’en pr&eac...
Chuis d’accord en plein. Même qu’un lien vers la page idoine économise de l’encre...
réponse à . God le 12/12/2007 à 19h59 : À ceux qui recopient ici des paroles de chansons, merci d’en pr&eac...
Sorry.

Paroles et musique Renaud Séchan
Laisse béton, 1976.

La page où je l’ai trouvée est bourrée (auvergnate) de fôtes.
réponse à . hedgehog le 13/12/2007 à 00h17 : Ma chère Myrtine, était ce parce que hier ils mordirent la pousse,...
Planier (Un phare, cher LPP !)
Mais c’est dingue ! (cette page)
réponse à . SyntaxTerror le 13/12/2007 à 10h53 : Sorry. Paroles et musique Renaud Séchan Laisse béton, 1976. La p...
Collé samedi ! 
réponse à . SyntaxTerror le 13/12/2007 à 10h53 : Sorry. Paroles et musique Renaud Séchan Laisse béton, 1976. La p...
Un petit truc : tu tapes le titre de ta chanson dans ton navigateur et, en principe (si ce n’est pas Voila qui est nul) tu arrives directement sur divers sites de paroles à peu près corrects à une ou deux fautes près, marge tolérée par la sodomite orthographique de diptères que je suis, sic Hedgegog qui n’a pas tout à fait tort. Je privilégie souvent Paroles.net mais si tu cherches dans le site directement, le lien que tu copieras te ramènes à la page index. Voili, voilou et bonne journée.
réponse à . God le 12/12/2007 à 19h50 : Sorry pour ce loupé, mais j’ai été privé d&rsq...
Comme quoi ça arrive à des gens très bien qu’Internet se barre en poussière ! Mais dis moi comment se fait-ce que tu n’aies pas un groupe électrogène internétique pour dans ces cas là ?
réponse à . cotentine le 12/12/2007 à 02h14 : Le seul qui n’a jamais mordu la poussière, c’est Chuck Norris...
merci pour chuque norrisse.trop laule!!!
un ami de notre Houba ? Bienvenue
je n’avais même pas lu jusqu’au bout ... et dans les dernières pages un fan dit : Quasimodo est la seule personne connue à avoir survécu à une accolade de Chuck Norris 
réponse à . cotentine le 17/12/2007 à 02h39 : je n’avais même pas lu jusqu’au bout ... et dans les derni&egr...
mais il n’a pas survécu à une réprimande de God,-la-menace ! 
Oh, pardon je confonds avec MAX-la-Menace ... heu Paix à son âme, il est mort depuis déjà 2 ans (à 82 ans)
générique sans paroles pour ceux qui avaient la télé en 1965 cette page
En courant sus à un voleur qui venait de lui chiper l’heure à sa montre
Oncle Archibald coquin de sort ! fit de sa majesté la Mort, la rencontre

Telle une femme de petite vertu elle arpentait le trottoir du cimetière
Aguichant les hommes en troussant un peu plus haut qu’il n’est décent son suaire

Oncle Archibald, d’un ton gouailleur, lui dit : "Va-t’en faire pendre ailleurs ton squelette
Fi des femelles décharnées ! vive les belles un tantinet rondelettes, rondelettes.

Lors, montant sur ses grands chevaux, la Mort brandit la longue faux d’agronome
Qu’elle serrait dans son linceul, et faucha d’un seul coup, d’un seul, le bonhomme


Depuis Oncle Archibald mange les pissenlits par la racine et, forcément, tous les jours et les nuits que le Bon God ne fait plus pour lui, il mord la poussière.
"Un peu tracté par les couettes" dites-vous... Un peu, je vous l’accorde.. . mais si peu...

Si vous voulez le texte, il est ici ; écoutez-le chanté par Georges (l’autre !).
réponse à . DiwanC le 27/09/2014 à 04h03 : En courant sus à un voleur qui venait de lui chiper l’heure à...
C’est vrai ça fait un peu mal aux cheveux mais bon coté pugnacité le roi Georges faisait pas dans le belliqueux. Pour voire mordre la poussière il faut se rendre à Brive - la - Gaillarde pour assister à l’ Hecatombe (où a Beaucaire pour la Collision une variation sur le même thème paroles et musique).
L’exception
Elle aime mordre l’époux Sière.
La seule poussière que je veux bien mordre, c’est celle des fleurs...
Paul Heine
Par extension, être vaincu.
Transplantations
Je préfère vingt coeurs à vingt culs !
Professeur Barnard
bof !
Avant de s’empocher plusieurs billets et des poussières, l’avare, méfiant, mordit la poussière...
Re-bof !

Bon, faut que j’y aille... À +
DEVINETTE
Quel homme, acteur américain, a une boîte où il garde de la poussière d’or ?
- Dustin Hoffman, parce que: dust, tin of man.
Pfffffffff....
réponse à . joseta le 27/09/2014 à 12h36 : DEVINETTE Quel homme, acteur américain, a une boîte où il ga...
J’arrive ! car tu me sembles un peu seul aujourd’hui !
Comme ça ne se bouscule pas sur le site, suis allée cueillir quelques poussières... En chemin, j’ai trouvé celle-ci qui s’échappe du moulin de maître Cornille...

Vous vous souvenez ? Jamais le vieux meunier n’accepta de mordre la poussière devant les minotiers aux techniques modernes qui recevaient tous les blés des fermes des environs. Jamais il ne s’avoua vaincu, jamais il n’admit que son moulin puisse être muet... Les ailes continuèrent à tourner, à tourner... mais ce n’était pas poussière de farine qui s’échappait.

Alors ? Ça, c’était son secret ; un secret qu’Alphonse Daudet (l’idole parigo-provençale !) dévoile dans ses "Lettres" : il raconte qu’un jour les petits ânes chargés de ballots de céréales grimpèrent à nouveau la colline :

Et nous avions tous des larmes dans les yeux de voir le pauvre vieux se démener de droite et de gauche, éventrant les sacs, surveillant la meule, tandis que le grain s’écrasait et que la fine poussière de froment s’envolait au plafond.

Elle est bien jolie cette poussière-là, non ?, jolie comme celle de la petite chèvre de M. Seguin. Là-haut dans la montagne, elle franchissait d’un saut de grands torrents qui l’éclaboussaient au passage de poussière humide et d’écume.
Serait content Bouba ! 

Un peu plus loin, j’ai ramassé ces quatre grains :
Je ne suis qu’un simple petit grain de poussière,
Poussière de vie, poussière du temps, poussière d’hier.
Mon voyage finit sur l’adret d’une dune,
Au bord de l’océan, où resplendit la Lune.

Stendhal... mais un autre : Paul ! qui écrit cette jolie chose en 2013.

Et puis ça, pour Slepi ! un poème d’Albert Lozeau (1878-1924) considéré comme l’un des plus grands poètes québécois du début du XXe siècle.

La poussière du jour et la cendre de l’heure
Contiennent nos soupirs, nos vœux et nos chansons ;
À chaque heure envolée, un peu nous périssons,
Et devant cette mort incessante, je pleure.
La poussière du jour et la cendre de l’heure...


Si vous en voulez plus, c’est à cette page.
réponse à . DiwanC le 27/09/2014 à 14h28 : J’arrive ! car tu me sembles un peu seul aujourd’hui ! Com...
La poussière du jour et la cendre de l’heure
On monte sur le bûcher pour des cendres. 
réponse à . DiwanC le 27/09/2014 à 14h28 : J’arrive ! car tu me sembles un peu seul aujourd’hui ! Com...
... bonjour toi ! j’arrive aussi... bon, je crache le morceau... connaissais pas Lozeau ! ... mais qu’est-ce que j’en prends de la graine d’humilité ! ... joli morceau ! ... bien apprécié aussi le western d’ Inconnu à 33 et aussi le Renaud que Syntax a envoyé à 56... mais aucune idée de ce que peut signifier l’expression "laisse béton" ! ... je voulais dire quoi moi là ? Ah oui... te réinviter à lire Jean Narrache (Emile Coderre), "Les deux orphelines" et "Conte de Noël"... pour te faire verser une larme, une seule, et pouvoir être ton servant... en t’essuyant cette poussière lacrymale et en soupirant un affectueux "ne-pleure-pas-t’as-de-beaux-yeux-tu-sais"... et si j’exagère... eh bien tu l’as bien mėrité en révélant au monde la vaste étendue du chaud désert de mes méconnaissances... ici, gros soleil justement, comme au Mali tiens... allez... aw ni wula ! ... et kan be sini !
réponse à . ipels le 27/09/2014 à 17h11 : ... bonjour toi ! j’arrive aussi... bon, je crache le morceau... conn...
Mais je n’ai rien révélé du tout !
Et pis, moi non plus, je ne connaissais pas Lozeau avant de le rencontrer sur le bord du chemin poussiéreux ! Pas plus que je ne connais Jean Narrache. [Avec un nom comme ça, joseta te fait une journée de calembours !]
Tu en parles tant qu’il va falloir se pencher sur les écrits de ce bon vieil Émile...

Quant à "laisse béton", c’est tout simplement du verlan, le verlan étant une sorte d’argot ; on inverse les syllabes : verlan → l’envers.
De ce fait, "laisse béton", c’est "laisse tomber", autrement dit "ne t’occupe pas de ça"...

Ici aussi, c’est le grand beau ciel bleu tout ensoleillé...
réponse à . DiwanC le 27/09/2014 à 17h49 : Mais je n’ai rien révélé du tout ! Et pis, moi ...
... aaaah le verlan... bien sûr... merci... vive la France !
réponse à . ipels le 27/09/2014 à 18h22 : ... aaaah le verlan... bien sûr... merci... vive la France !...
Là, tu es peut-être un brin excessif ! 
J’en ai pris plein les gencives, de cette poussière sur Expressio aujourdui !!!!!  
... oh ça, excessif... mmmouais... ptêt un peu... mais, après tout, même si le commerce triangulaire ramasse la poussière sur les étagères de bibliothèque, reste qu’une mère-patrie, on n’en a qu’une !... me demande quand même ouss qu’est passé le bonhomme ! ... mais j’y pense, peut-être que le pére, c’est l’Angla !
réponse à . lalibellule1946 le 27/09/2014 à 20h56 : J’en ai pris plein les gencives, de cette poussière sur Expressio a...
... allez... ça ira mieux demain... promis... ne sommes-nous pas tous des poussières d’étoiles... ?
réponse à . ipels le 27/09/2014 à 21h23 : ... allez... ça ira mieux demain... promis... ne sommes-nous pas tous des...
Ben oui, Stardust, comment je n’y avais pas pensé avant ?
Une belle chanson américaine. Merci, Slepi, de me l’avoir rappellée.
Au regard du lien évident entre l'expression du jour et le RHAMPHORHYNCHUS, je vous invite à le décortiquer en d'autres mots.

Le premier sera bien sûr "rend".
Hé ben oui, y a de la poussière chez Georges......

Je vous avoue que je découvre ce texte aujourd'hui même.....

Ma poussière et ta poussière
Deviendront le jouet du vent
Il faut nous aimer sur terre
Il faut nous aimer vivants


Un p'tit café du lundi ?.......

NB: T'as vu Gégé, y a des politiques qui se mettent en Sueur pour nous.....
- Ca t'a plu le restau Thaï hier soir ?
- Oui, je me suis régalé avec le bambou. J'ai bien aimé mordre la pousse, hier !

Boffffffff...........Joseta, c'que t'en penses ?........
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 04h19 : Au regard du lien évident entre l'expression du jour et le RHAMPHORH...
Là j'avoue que l'astuce m'échappe...............
Quand on voit ce qui peuple la poussière on n'a vraiment pas envie de mordre dedans !.....
Beuaaaaaaaaaark !..........
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 05h27 : Là j'avoue que l'astuce m'échappe..................
Tu étais absent hier, va voir au #120. Laisse tomber les factorielles, mais tu peux quand même lire le #105 et suivantes.
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 05h12 : - Ca t'a plu le restau Thaï hier soir ? - Oui, je me suis r&eacut...
Exemple du Jeu des mots gigognes avec "poussière" qui se décompose phonétiquement en :

pou, pouh
pousse, pouce
poussy
si, ci, scie
hier
ère, erre, aire, hère, air
re

Mots d'au moins deux lettres, les homophones sont les bienvenus,
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 07h33 : Exemple du Jeu des mots gigognes avec "poussière" qui se d&eacu...
Houlààààààààààààààààààààààààààààààààà..........ça devient compliqué vot'truc....

Moi j'aime bien les jeux de mots (laids) mais tant que ça reste dans le genre ".....yau de poele" et ".........toile à matelas"

S'il faut commencer avec les factorielles, moi ça me bouche les sinus et je prends la tangente....

Je sais bien que la carrée de l'hyppo Sinus est la gale au sommier des carrées des deux autres empotés mais quand même.......Je sais qu'on voudrait mordre le Calife pour dépoussiérer le forum mais là c'est plus du dépoussiérage c'est du ravalement, de la restauration, de la remise à neuf......p'têt mêm' dix !

Restons simples que diantre !

Tu reprends un café ?
Laisse tomber les factorielles, c'était une plaisanterie à l'attention de Joseta qui a d'ailleurs très bien répondu « ta proposition, qui n'est rien d'autre qu'une sympathique façon de me compliquer la vie. » En fait il s'agit tout simplement de décomposer un mot en mots plus petits. Ça te paraît si compliqué que cela ?
Meuh non !

anticonstitutionnellement

an, en, han !
ti cons......( j'vais vous apprendre à dire çà !!)
Titus ( y sont fous ces romains )
scion, sion scions ( du bois )
elle ment ( la vilaine et c'est pas beau )

Y a de l'idée ?
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 08h30 : Meuh non ! anticonstitutionnellement an, en, han ! ti cons......( j'...
Bravo ! Maintenant essaie avec "rhamphorhynchus" en #99. 
Il y a des mots qui s'imbriquent les uns dans les autres.
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 08h39 : Bravo ! Maintenant essaie avec "rhamphorhynchus" en #99.  Il...
RHAMPHORHYNCHUS

rang
amphore
forain
qu'eusses

Bon, voiloù mais je t'avoue que j'y passerais pas journées.......
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 08h49 : RHAMPHORHYNCHUS rang amphore forain qu'eusses Bon, voiloù mais je ...
Bon début, mais il en reste 8 à trouver.
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 07h33 : Exemple du Jeu des mots gigognes avec "poussière" qui se d&eacu...
et t'as oublié Po, fleuve italien s'il en faut... et si les omophones sont les bienvenus, il y a aussi Pau, peau, pot, et puis, pourquoi pas, "poh" comme chante Enrico... (poh, poh, poh)
ok bon, j'ai mordu la poussière.....
réponse à . file_au_logis le 12/10/2015 à 08h57 : et t'as oublié Po, fleuve italien s'il en faut... et si les omo...
En Provence on l'E.P.O......Eau-Pastis-Olives....
A noter qu'une Mauresque aussi est de l'EPO...Eau-Pastis-Orgeat...

Ca dépousssière le gosier.........
réponse à . file_au_logis le 12/10/2015 à 08h57 : et t'as oublié Po, fleuve italien s'il en faut... et si les omo...
Je m'escrime à crier sur tous les toits que ce jeu est tellement subtil que ses arcanes échappent même à son auteur. 
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 09h08 : En Provence on l'E.P.O......Eau-Pastis-Olives.... A noter qu'une Maure...
Et de l'EPO, t'en récoltes beaucoup dans tes poches de sang ? 
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 09h10 : Et de l'EPO, t'en récoltes beaucoup dans tes poches de sang&nbs...
Non, j'habite un petit patelin et je connais tous les donneurs (ses). Aucun(e) n'a une ingestion d'EPO abondante......
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 09h08 : Je m'escrime à crier sur tous les toits que ce jeu est tellement sub...
Alors, si l'auteur n'est pas à la hauteur.....où c'qu'on va ?
J'vous l'demande.......
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 09h17 : Alors, si l'auteur n'est pas à la hauteur.....où c'qu'on va ?...
L'ôteur ? Il faut être en hauteur de sainteté...
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 05h12 : - Ca t'a plu le restau Thaï hier soir ? - Oui, je me suis r&eacut...
Il doit en penser qu'en #68, Myrtine, devenue Inconnu(e) ...
Je dois ajouter qu'à ma grande surprise, ce n'est pas l'adaptation en français d'une chanson américaine. Il nous a fait le coup tellement souvent qu'on se trompe facilement.
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 05h12 : - Ca t'a plu le restau Thaï hier soir ? - Oui, je me suis r&eacut...
C'est pas mal Bouba...un autre, moins bon que le tien:
Bûcherons
La femme et l'époux scièrent.
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2015 à 09h53 : Il doit en penser qu'en #68, Myrtine, devenue Inconnu(e) ......
Je n'avais pas lu le nº68...mais je suppose que Bouba non plus !  
Disons donc que dans son cas, ce n'est pas plagiat, mais coïncidence.
À la cuisine
elle: -...et maintenant, je mets de l'ail dans le mixeur, et je bats...
lui: - et ce qu'on bat, c'est du jus d'aulx !
- Au Conservatoire, on est si nombreux, que pour avoir mon instrument, il faut que je me batte...
- lequel ?
- luth !
- oui, oui, que tu luttes, mais quel instrument ?
Je vois bien "rein" et "Rhin" mais je ne suis pas certain de la prononciation (rinkus ?). Sinon, on obtiendrait une "chute de reins" : rein schuss !
A noter que l'infection du rein est la néphrite et l'infection du Rhin est la Rhinite (enfin, je crois).
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 09h08 : Je m'escrime à crier sur tous les toits que ce jeu est tellement sub...
Ça ne m'étonne pas, il y a des gens qui ne sauront jamais jouer aux jeux d'arcane !
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2015 à 11h16 : Je vois bien "rein" et "Rhin" mais je ne suis pas certain de...
Oui, on prononce "rinkus".
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2015 à 09h53 : Il doit en penser qu'en #68, Myrtine, devenue Inconnu(e) ......
Et alors elle est devenue inconnue donc balle au centre
réponse à . joseta le 12/10/2015 à 10h10 : Je n'avais pas lu le nº68...mais je suppose que Bouba non plus !  ...
AAAAAAAAAAAH ! Enfin quelqu'un qui ne sodomise pas les diptères..........
réponse à . joseta le 12/10/2015 à 10h52 : À la cuisine elle: -...et maintenant, je mets de l'ail dans le mixeu...
C'est alors que tata mit la table.......
réponse à . gerard5253 le 27/09/2014 à 08h35 : C’est vrai ça fait un peu mal aux cheveux mais bon coté pugn...
Beaucaire pour la Collision une variation sur le même thème paroles et musique
Cette collision, elle est aussi de G.B., ou c'est une parodie ?
Je ne la connaissais pas.
Bouba a peut-être la réponse ?
réponse à . gonalzako le 12/10/2015 à 11h59 : Beaucaire pour la Collision une variation sur le même thème paroles...
Nan, nan elle est bien de Georges mais jamais mise en musique....

C'est comme le nombril des femmes d'agents et Carcassonne

Même thème au départ et même musique......mais Carcassonne est très peu connue...
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 07h29 : Tu étais absent hier, va voir au #120. Laisse tomber les factorielles, ma...
Oh putain seigneur le bordel délire ! 
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 08h15 : Laisse tomber les factorielles, c'était une plaisanterie à l'atten...
Laisse tomber les factorielles

Donc tu envoies les factorielles mordre la poussière ? 
réponse à . lalibellule1946 le 28/09/2014 à 03h01 : Ben oui, Stardust, comment je n’y avais pas pensé avant ? Une ...
Une belle chanson américaine
Merci, lalibellule1946, de m'avoir fait découvrir Willie Nelson, que je ne connaissais pas : je me suis régalé à écouter une bonne partie de son répertoire ce matin.
Une factorielle ?... ben non... une factricielle bien sûr... m'étonne que les "dames" du MLF ne s'en soient pas encore aperçu... 
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2015 à 11h16 : Je vois bien "rein" et "Rhin" mais je ne suis pas certain de...
A noter que l'infection du rein est la néphrite...

nez frites ? Pourtant le Rhin passe pas en Belle Gique... 
réponse à . joseta le 12/10/2015 à 10h54 : - Au Conservatoire, on est si nombreux, que pour avoir mon instrument, il faut q...
M'étonne que mon disciple (auquel j'ai tendu la perche) n'aie pas répondu qu'il s'agit là d'un instrument soviétique, parce que luth est russe...
réponse à . joseta le 12/10/2015 à 12h26 : M'étonne que mon disciple (auquel j'ai tendu la perche) n'...
C'est la faute de Mintaka qui l'a entraîné dans la lexicotomie 
réponse à . joseta le 12/10/2015 à 12h26 : M'étonne que mon disciple (auquel j'ai tendu la perche) n'...
.......et c'est le dernier car en Soviétie c'est le luth final !.......
réponse à . Ratanak le 12/10/2015 à 12h35 : C'est la faute de Mintaka qui l'a entraîné dans la lexicotomie ...
Ce qui m'étonne, c'est que Joseta et toi ne trouviez rien avec le rhamphorhynchus. À toute allure...
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 12h50 : Ce qui m'étonne, c'est que Joseta et toi ne trouviez rien avec le rhampho...
rhamphorhynchus
T'as besoin de 'renfort' ? 
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 12h50 : Ce qui m'étonne, c'est que Joseta et toi ne trouviez rien avec le rhampho...
ramphorynchus

Tu vas à la foire voir les forains ? Tu verras peut-être des choses à en tomber sur le cul...
Moi je viens de déjeuner... j'étais tellement affamé que j'en ai mordu la soupière ! 
réponse à . Ratanak le 12/10/2015 à 13h10 : ramphorynchus Tu vas à la foire voir les forains ? Tu verras peut-&e...
Attention ! Syntax va te dire d'aller voir au # 110 .........
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 13h15 : Attention ! Syntax va te dire d'aller voir au # 110 ............
Oups ! au temps pour moi ! 
Ou "autant pour moi"........

Voilà un point qu'il faudra dépoussiérer.......
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 13h32 : Ou "autant pour moi"........ Voilà un point qu'il faudra ...
Woui woui woui...

Cela a déjà été tenté ici-même, sans arriver à savoir quelle est la bonne graphie  Et on ne trouve rien de concluant sur le net non plus (wiki par exemple
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 04h19 : Au regard du lien évident entre l'expression du jour et le RHAMPHORH...
Je proposerais "ran", pas le film, mais comme dans "ran-tan-plan" sensé représenter les roulements de tambour, bien que les batteurs savent qu'on dit les "ra" et les "fla".
On va deviner ma position personnelle : il semble que tout le monde soit d'accord sur "au temps" ... à part Claude Duneton.
réponse à . Ratanak le 12/10/2015 à 13h14 : Moi je viens de déjeuner... j'étais tellement affamé q...
À la louche je dirais que tu as pris trois assiettes....
réponse à . BOUBA le 12/10/2015 à 14h46 : À la louche je dirais que tu as pris trois assiettes.......
trois assiettes....

...et des poussières, exact 
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2015 à 14h01 : On va deviner ma position personnelle : il semble que tout le monde soit d&...
Je serais plutôt d'accord avec C.Duneton.......prend sa faucille, la lurette, la lurè-ète........
Idée fixe
Un manifestant, qui revendiquait le catch, au cri de 'catch up !', s'arrêta pour manger un bout:
- ...et qu'est-ce que je mets sur votre hamburguer, moutarde ?
- non, katchup !
Pfffffffff....
«Manger son chapeau»: synonyme ou non ?
Ou alors nous sommes mal armé comme Mallarmé...
Le véto n'était pas content, son chat Pussy hier l'a mordu !
Quand M'sieur Rey mord la poussière... Il commence avec le verbe bien sûr.

Mordre qui apparait dès 1080 avec le sens que l'on connaît : entamer avec les dents. Au sens figuré, on trouve tourmenter, piquer, chagriner. On se mord la langue en 1566 età la même époque, on mord la poussière. Puis vont venir de délicieux dérivés : mordiller, mordillure, mordillonner, mordette...

Quant à poussière, elle viendrait de Lorraine, de Wallonie, de Franche-Comté, avec un petit soupçon de provençal au XIIIe s., mais toujours avec le sens de #terre desséchée réduite à l'été de fines particules"...

Allez... je dépoussière le plancher et vous laisse à votre bonne humeur !

réponse à . saharaa le 12/10/2015 à 17h42 : Le véto n'était pas content, son chat Pussy hier l'a mor...
Veuillez excuser le tardif :
Solution : rhamphorhynchus se décortique en :

rend, rand, rang
fort, fore
renfort
amphore
forain
rein
hein
cul, qu'eût
qu'eusses
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 19h26 : Veuillez excuser le tardif : Solution : rhamphorhynchus se déco...
Merzi à ceu guilent on gonbtibuée au jeu aux packs !
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 19h26 : Veuillez excuser le tardif : Solution : rhamphorhynchus se déco...
Mes zalors !
Nos différentes suggestions sont passées à la Trappe, comme disent les Belges amateurs de bière ! On s'est déjà mis en grève pour moins que ça !

Scusez aussi le retard, Reverpressio m'avait supprimé mes privilèges, plus de flèche ni de crayon !
réponse à . Mintaka le 12/10/2015 à 19h26 : Veuillez excuser le tardif : Solution : rhamphorhynchus se déco...
Le rand est de trop, le D se prononce, il n'y a pas homophonie avec rend et rang 
réponse à . SyntaxTerror le 12/10/2015 à 19h45 : Mes zalors ! Nos différentes suggestions sont passées à...
Reverpressio m'avait supprimé mes privilèges, plus de flèche ni de crayon !

Ah tu me rassures, j'ai eu ça aussi c't'aprem 
réponse à . Ratanak le 12/10/2015 à 19h50 : Le rand est de trop, le D se prononce, il n'y a pas homophonie avec rend et rang...
Je suis d'accord avec toi, Mintaka a été se gourer sur la prononciatiation,

Il y avait aussi us comme dans us et coutumes !
to bite the dest = to die, be killed (U.S. English )
Si "mordre la poussière" veut dire qu'on est vaincu, mais pas nécessairement qu'on est mort, les trois traductions à l'allemand ne sont pas correctes, parce que toutes les trois signifient que la personne est morte

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Mordre la poussière » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?