Faire long feu - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Faire long feu

Traîner en longueur, ne pas produire l'effet attendu, échouer.

Origine

Cette expression est une métaphore qui date d'avant l'invention des cartouches étanches, lorsque, par exemple, on chargeait un fusil avec de la poudre parfois trop humide pour qu'elle puisse s'enflammer d'un coup au moment de la percussion et provoquer une explosion (Lien externe).
La poudre pouvait alors faire un misérable 'pschitt' trop mou pour expulser la balle avec force.

D'une manière générale, si l'amorce ou la mèche destinée à faire exploser une cartouche, un bâton de dynamite, un pétard, un baril de poudre s'éteint ou se consume trop lentement pour provoquer l'explosion, ça fait long feu.

Compléments

Ne pas confondre cette expression avec 'ne pas faire long feu' où, cette fois, la métaphore porte sur un véritable feu (à rapprocher de 'feu de paille'), et qui veut dire 'ne pas durer ou rester longtemps'.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire long feu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Allemagne (Bavière)de Zu nichts führen.Mener à rien.
Angleterreen To hang fireSuspendre le feu
États-Unisen To fizzle outS'éteindre en pétillant
Angleterreen To go out like a damp squibS'éteindre comme un pétard humide
Argentinees (hacer algo) al santo Botón(faire quelque chose) au Saint-Bouton
Espagnees Se jode el invento // Joderse el inventoL'invention est foutue (= Ça part en couille) // Se foutre en l'air l'invention (= Partir en couille)
Canada (Québec)fr Ne pas faire long feuAu Québec, on dit le contraire; tu ne feras pas long feu. Ça ne fera pas long feu. Ça ne durera pas longtemps.
Italieit Far(e) fiascoFaire fiasque
Italie (Sicile)it Tiràlla 'e lònghiTraîner l'affaire en longueur
Pays-Basnl Zijn doel voorbijschietenDépasser son but
Pays-Basnl met een sisser aflopense terminer avec un ''pschitt''
Pays-Basnl Uitgaan als een nachtkaarsS'éteindre comme une chandelle de chevet
Brésilpt Nadar, nadar e morrer na praiaNager, nager et mourir à la plage
Roumaniero A face fiascoFaire fiasco (rater complètement)
Roumaniero A se fâsâiFaire fss...

Vos commentaires
eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du tout.
En effet, en artillerie, faire long feu signifie aller très(trop) vite!!!
Faire long feu veut donc bien dire allez très très vite!!
Beaucoup de gens, et je remarque que les meilleurs aussi, se laissent berner par l’expression que donne cette citation d’aller lentement!! C’est une erreur et un avis auprès de n’importe quel artilleur vous en conviencra.
Ce n’est pas parce que la plupart des gens emploient cette expression à l’envers qu’il faut commetre la même erreur.
Dans le même style d’idée, tout le monde dit ’au grand dam’ en prononçant ’dame’. C’est faux, dixit le dictionnaire, il faut prononcer dam comme ’dent’ .
Voilà une humble participation à ce merveilleux site.

Jamy
réponse à . <inconnu> le 31/10/2006 à 08h38 : eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du t...
Ah, ben, dis donc, Jamy, merci pour ces infos ! Remarque, l’expression "au grand dam" pourrait encore être traitée par notre maître à tous, j’ai nommé God lui-même en personne humblement personellement. Ceci dit, je l’entends peu dans le langage courant, on la trouve plutôt écrite que parlée. Ce qui fait que la prononciation D A M me paraît tout-à-fait logique, sinon correcte. Qu’en pense notre seigneur ?
réponse à . <inconnu> le 31/10/2006 à 08h38 : eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du t...
et bien, jamy, pour une première, c’est une première...
Bienvenue à bors, je ne me souviens pas de t’avoir jamais lu avant...

J’ai appris quelque chose, aujourd’hui, je ne me suis pas levé pour rien!
Quand même, tu vas un peu fort, aussi:
"il faut prononcer dam comme ’dent’ ", j’ai toujours cru, moi, que l’on devait prononcer DAM comme DANS. As-tu une dent contre nous, que tu proposes autre chose? 
réponse à . <inconnu> le 31/10/2006 à 08h38 : eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du t...
Que les choses soient bien claires, je n’oblige personne à être d’accord avec moi. D’autant plus que ce n’est pas avec moi que l’accord ne se fait pas, mais avec mes sources.
Alors chacun est libre d’avoir ses convictions et d’aller contre les avis d’un Rey, d’un Duneton et quelques autres lexicographes bien connus, mais moi je ne vous suis pas dans cette voie.
Mais je vous rassure, je ne garderai aucune dam contre vous...

@RISKSE & file_au_sophie
Je confirme que, sur ce point-là, jamy tout-terrain a parfaitement raison.

Et puis je rajoute aussi qu’il ne faut surtout pas confondre les deux expressions "faire long feu" et "ne pas faire long feu" qui, malgré leur similitude apparente, n’ont strictement rien à voir.
Faire long feu aurait, par conséquent, une signification proche de " rater " " échouer lamentablement " ... . Haro sur les journalistes qui accumulent les barbarismes, dont celui-ci . Dans la bouche de beaucoup trop de jounalistes, " faire long feu " équivaut trop souvent à " se consumer trè ou trop vite " .
Merci God !
réponse à . <inconnu> le 02/11/2006 à 10h28 : Faire long feu aurait, par conséquent, une signification proche de " rate...
Dans mon rajout à mon commentaire 4, je précise que l’expression "faire long feu" n’a rien à voir avec "ne pas faire long feu" qui signifie "ne pas durer longtemps" ou "être vite terminé" (elle vient de "ne pas brûler longtemps" à associer, par exemple, à un "feu de paille").
Ces deux là sont souvent confondues, à tort : un "long feu", celui du pétard mouillé qui échoue lamentablement à exploser n’est pas "un feu long", un feu qui dure ; mais qui ne dure pas s’il "ne fait pas long feu"...
réponse à . God le 02/11/2006 à 10h48 : Dans mon rajout à mon commentaire 4, je précise que l’expres...
bref on peut parfaitement dire que : une mêche qui fait long feu ne fait pas long feu !
je précise que l’expression "faire long feu" n’a rien à voir avec "ne pas faire long feu" qui signifie "ne pas durer longtemps"
je nuancerai respectueusement le "n’a rien à voir" :
"faire long feu" = durer longtemps
"ne pas faire long feu" = ne pas durer longtemps  : les deux expressions disent bien la même chose. Mais la nuance est que dans le premier cas on souhaitait un feu rapide : donc l’expression évoque un échec, alors que dans le second cas, on aimerait un feu qui dure : d’où à nouveau échec.
Les deux expressions expriment donc bien un échec ,lié à la brieveté du feu, mais dans un contexte opposé. Sommes nous d’accord ?

@jamy4x4 : c’est parce que tu es artilleur que dans ton pseudo le 4x4 évoque ta tire ? 
Je ne suis pas artilleur du tout. J’ai juste passé, comme cela se faisait à l’époque, un certain temps avec un uniforme kaki. Et c’est là que j’ai appris (mais jamais très bien compris je l’avoue) qu’une mèche qui fait long feu fait juste ’pscchit’ et c’est tout et que cela peut s’avérer dangereux car en cas de pétard par ex: il explose directement.
Voilà mes sources (souvenirs et armée) mais loin de moi l’idée de critiquer ou de déblatérer ni GOD ni ses sources, car comparé à cela moi je ne suis que tout petit petit.
réponse à . God le 02/11/2006 à 09h59 : Que les choses soient bien claires, je n’oblige personne à êt...
Chouette, une polémique (Victor).

Ce doit être une question de couleur, j’ai été chasseur, l’uniforme était bleu et les treillis vert-armée. Jamais les chasseurs n’ont porté de kaki qu’ils appellent péjorativement "moutarde". Bref (!), j’ai reçu la même explication que God, une cartouche mouillée fait long feu.

Quand à cette histoire de paille mouillée qui fait "pschiit", je trouve cela complètement abracadabrantesque.
réponse à . SyntaxTerror le 06/11/2006 à 09h47 : Chouette, une polémique (Victor). Ce doit être une question de cou...
Un diabolo menthe, une paille, effectivement c’est plus un gloubgloub qu’autre chose.
Te laisse pas faire Syntaxterror. 
réponse à . <inconnu> le 03/11/2006 à 06h24 : Je ne suis pas artilleur du tout. J’ai juste passé, comme cela se ...
moi non plus j’suis pas artilleur, j’devais même être ailleurs ! je n’ai pas souvenance de cette expression ...Bon sang, mais c’est bien sûr ... je n’ai pas "fait long feu" devant mon clavier et mon écran ce matin-là (oui, quel Mâtin !) ... youpi, j’me souviens, je m’envolais pour Marrakech l’après-midi du matin du début Novembre ! 

C’eût été mieux si chacun avait écrit quelques lignes, avec un jour de décalage depuis le 1er Novembre, l’expression aurait fait plus long feu ! ... mais n’aurait pas battu le record d’hier ...
« Faire long feu » signification : Traîner en longueur,...
c’est donc une question de temps ! Le temps, grand seigneur de la physique, est une grandeur toute subjective, pour ne pas dire relative. J’en connais qui vont apprécier les définitions du temps à cette page ( et bien d’autres définitions mises à l’index 
Faire long feu, c’est en résumé ce qu’on a dit du Duc de Guise, qui était plus grand mort que vivant.

Ne pas faire long feu, c’est ce qu’on a dû dire de Napoléon, le petit tondu !
réponse à . <inconnu> le 03/11/2006 à 06h24 : Je ne suis pas artilleur du tout. J’ai juste passé, comme cela se ...
loin de moi l’idée de critiquer ou de déblatérer ni GOD ni ses sources, car comparé à cela moi je ne suis que tout petit petit.

Jamy, reviens ! 
Moi, je suis petite, toute petite et derrière les écrans, il doit y en avoir un paquet d’autres qui ne feront pas de longs feux (voir ci-dessus). God est grand, certes, ici, puisque c’est le patron reconnu mais ne lui donne pas de mauvaises habitudes : on ne va pas se prosterner tous les jours en se tournant vers Puyricard, ce que d’ailleurs Il ne demande pas ! Alors reviens, en 4x4 ou en artilleur, c’est le jour de ton grand retour.
Bon, ben voilà.
Quand j’étais djeune, j’ai tiré à l’arme de poing et à l’arme d’épaule, toutes deux à poudre noire.
Ce qui veut dire que l’on chargeait l’arme par la gueule, d’abord la poudre - à l’aide d’une poir ou enroulée dans une "cartouche" en papier, puis le projectile et l’on tassait enfin le tout avec la baguette.
On placait alors un peu de poudre dans le petit réceptacle à droite du canon, qui communiquait avec celui-ci par un petit orifine (pour la propagation de l’étincelle).
Au moment où l’on avait appuyé sur la détente, ceci libérait la gâchette qui libérait à son tour l’élément portant le silex qui venait frotter violement lelevier métallique protégeant la poudre se trouvant dans le petit réceptacle sus-mentionné. Cela provoquait deux choses: cette pièce métallique se soulevait, libérant l’accès à la poudre, et le frottement provoquait une étincelle.
Celle-ci devait (théoriquement) enflammer la poudre, feu qui se propageait via le petit orifice dont au sujet duquel que j’avais déjà parlé plus haut jusque dans la chambre, et cela mettait donc indubitablement le feu aux poudres. Et le projectile partait... un peu plus tard.
Cette question de temps est primordiale. D’une facon générale, il fallait compter jusqu’à une à deux secondes pour que le coup parte, si tout était en ordre.
Si la poudre était mouillée, par exemple, le coup pouvait encore toujours partir, mais plus tard! En effet, c’est la décompressiondes gaz dûs à la mise à feu qui projettent le projectile hors du canon... La poudre sse consummant plus lentement, les gaz mettaient donc plus longtemps à être produits et se dècomprimer. La vitesse d’éjection du projectile en était du coup diminuée, mais une grande prudence d’au moins 10 secondes était requise. Après cela, flop... le projectile risquait de tomber à vos pieds, s’il décidait de sortir...
On dit - en francais - "feu" de quelqu’un qui s’est éteint...
Déjà ca, c’est bizarre...

Alors, quand cette personne est morte depuis longtemps, peut-on dire qu’elle a fait long feu.

Jèsus, étant ressuscité, lui, n’a donc pas fait long feu, c’est ca? 
Dis-donc Filo, tu me files un sacré coup de vieux : j’avais eu, à te connaître, l’impression que nous étions contemporains ! Alors, de deux choses l’une, ou tu fais encore illusion après ton pacte avec Belzébuth (ton deuxième nom étant Faust) ou alors, dans l’ost belgo-autre-richien on est pire qu’en France du côté de la panoplie du petit soldat ! Remarque qu’on s’est rattrapés avec, comme dit Jacques Maillot, le premier porte-avion fixe de l’histoire mondiale, autour duquel on agrandit Toulon !
Lu dans une dépêche AFP de ce jour, à propos du sommet de l’Asean à Cebu aux Philippines. :
« Leurs prières d’intercession semblaient avoir fait long feu vendredi soir dans le fervent archipel où les dirigeants et leurs épouses honoraient un banquet, tous parapluies dehors. »
Spécial Pepe qui ne sait pas où aller cet été : mon clic du jour sur cette page !

Belle journée à tous !
Lu ce jour aussi, une contrib pour "le creux de la vague" sur cette page et le tsunami.
réponse à . file_au_logis le 13/01/2007 à 08h29 : On dit - en francais - "feu" de quelqu’un qui s’est éteint......
On dit - en francais - "feu" de quelqu’un qui s’est éteint...
l’étymologie de l’adjectif "feu, feue" est controversée. Ue première explication évoquait le verbe être : ces personnes "furent" ... Nicot le rattachait à "défunctus" = défunt ; le père Bouhours y voyait une idée religieuse , liée à la béatitude : felix , felicis, felce , feu ; les latins employaient la formule "fato functus" : destinée achevée, qui a donné en bas latin : "fatutus" : qui a accompli sa destinée.
Placé avant le nom, cet adjectif est invariable : feu la reine... Placé après il s’accorde : la feue reine , mais est de moins en moins utilisé.
Mon explication a-t-elle fait long feu ?
réponse à . chirstian le 13/01/2007 à 09h51 : On dit - en francais - "feu" de quelqu’un qui s’est éteint.....
Y’aurait-il un lien avec les feux follets ? cette page

Ou bien aussi une allusion à "mourir à petit feu" ?
Eh bé, si hier c’était la foule sur ce site, aujourd’hui c’est super calme ! Tout le monde est aux soldes apparemment.

@Chirstian
Ton explication bien documentée comme d’habitude vient à l’appui, s’il en était besoin, de l’explication de God sur ses sources en matière d’expressions. Notre langue est vivante et fut bien plus employée à l’oral qu’à l’écrit : qui peut prétendre, à part une évidente étymologie dans une langue ancienne, connaître la source de toutes choses. Yannou aura sûrement une belle démonstration à faire sur ce sujet dans le courant de la journée. 

Aujourd’hui, l’expression feu madame .... ou monsieur... devrait redevenir d’usage avec l’incinération, et on bouclerait la boucle des origines et versions !
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 12h09 : Eh bé, si hier c’était la foule sur ce site, aujourd’h...
Certains marins renégats*, lorsqu’ils passent l’arme à gauche ont besoin de boosters sur les côtés pour atteindre la paradis. D’où l’expression avoir « le feu sacré ».
Ceux qui restent sur le pas de tir font dit-on, « long feu » !

Puis, à l’entrée, ils se frottent à Saint-Pierre avivant ainsi une petite flamme de colère chez celui-ci lorsqu’il constate dans le livre de vie de chacun, de nombreux écarts dans l’existence passée du candidat. Comme quoi, l’expression du jour exigeait une clé pour comprendre.

*Au hasard > Elpépé qui hier était tout feu tout flamme!
réponse à . chirstian le 13/01/2007 à 09h51 : On dit - en francais - "feu" de quelqu’un qui s’est éteint.....
Placé avant le nom, cet adjectif est invariable : feu la reine... Placé après il s’accorde : la feue reine , mais est de moins en moins utilisé.
Mon explication a-t-elle fait long feu ?
Je suis au regret de te dire, que - pour la partie que je cite - OUI, ton explication a fait long feu:
En effet, tu lies l’accord de "feu" à sa position par rapport au nom (substantif), et l’exemple que tu donnes dans la foulée montre un changement de position par rapport à l’ARTICLE...
(Es-tu à l’article de la mort? - Est-ce la signification de cette erreur?)

Abjection, votre Horreur!

L’exemple est correct, l’explication ne l’est pas!
réponse à . chirstian le 13/01/2007 à 09h51 : On dit - en francais - "feu" de quelqu’un qui s’est éteint.....
Avec le mot Feu, le Petit Robert fait une allusion directe au supplice du bûcher.
Est-ce donc à dire qu’il s’agirait d’un supplicié ayant passé tout le temps de la combustion du bois sans en être retiré à aucun moment et de quelque manière que ce soit ? Je veux dire avant terme.

Vous avez le bonjour de Jeanne d’Arc !
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h27 : Avec le mot Feu, le Petit Robert fait une allusion directe au supplice du b&ucir...
Faire "feu de tout bois" en somme ou en tas !
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 08h36 : Dis-donc Filo, tu me files un sacré coup de vieux : j’avais eu...
Nous SOMMES contemporains, ô ma contampo-reine!
Il s’agit ici de copies d’armes en Sienne! J’ai cependant tiré quelques fois avec des pièces de collection. Comme on peut imaginer, c’était chaque fois un bon coup!
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h16 : Certains marins renégats*, lorsqu’ils passent l’arme à...
La clé de 12, au hasard ?

Pépé est toujours tout feu tout flamme ! C’est son naturel qui va au galop ! Et puis, des écarts par rapport à quoi, mon Yannou ? De langage, avec talent, peut-être ; pour le reste, l’infinitésimale partie que les plus entiers d’entre nous laissent paraître d’eux-mêmes ici nous autorise-t-elle à les juger ? C’est de ma faute : à te vouloir ange, j’ai fait la bête, et ouvert la boîte de panpan d’or !  Allez, ris, de toi, de moi, de Pépé, du soleil et de la pluie et même de tes chagrins que tes larmes n’effaceront pas. Je te bise !
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h16 : Certains marins renégats*, lorsqu’ils passent l’arme à...
Certains marins, reines et gars ...
Il y en avait du monde, là-bas!
réponse à . file_au_logis le 13/01/2007 à 12h31 : Nous SOMMES contemporains, ô ma contampo-reine! Il s’agit ici de cop...
Au hasard : "Sophia Loren " ? "Gina lolololobridgida" ? "Jeanne Moreau" ?
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 12h32 : La clé de 12, au hasard ? Pépé est toujours tout feu ...
Allez, ris, de toi, de moi, de Pépé
mais, surtout, n’oublie pas: ris de veau!
réponse à . file_au_logis le 13/01/2007 à 12h31 : Nous SOMMES contemporains, ô ma contampo-reine! Il s’agit ici de cop...
Tu me rassures mon Filo ! Si j’avais déjeuné, et d’autres expressionautes comme moi, avec un suppôt de Satan , c’est pour le coup que Yannou se serait fâché  !
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h34 : Au hasard : "Sophia Loren " ? "Gina lolololobridgida" ? "Jeanne M...
Gna, gna, gna, je ne vendrai pas la mèche: elle ne ferait pas long feu. Je ne donnerai pas mon carnet d’adresses non plus. Je vous le garantis: il faut beaucoup d’adresse pour y arriver!
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 12h35 : Tu me rassures mon Filo ! Si j’avais déjeuné, et d&rsqu...
Ne t’en fais pas: le seul suppôt que je connaisse, c’est le Citoire!
Et celui-là, Satan peut se le mettre où je pense!
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h34 : Au hasard : "Sophia Loren " ? "Gina lolololobridgida" ? "Jeanne M...
Yannou, on voit que tu es jeune ! Vu d’en dessous, tout ce qui est au-dessus semble raccourci ; mais quand même, j’en témoigne, Filo est BEAUCOUP plus jeune que les pièces de collection dont tu parles. Il en a de plus contemporaines : Marlène Jobert, Jane Birkin, mamalolololo....
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 12h32 : La clé de 12, au hasard ? Pépé est toujours tout feu ...
Mais non, je l’apprécie, il m’apprend des choses. Je suis ici avant tout pour apprendre sinon, je ne serais pas là. On se tire la bourre à boulets feutrés. Lui comme moi sommes de bonne composition. Je reconnais être un peu "feu" moi aussi, que veux-tu... Des copains de ce style là, j’en ai eu beaucoup.

Des écarts ? De bords comme on dit dans les régates ! Vive la bordée alors avec ou sans nouilles. Moi aussi, je te bise Momolala et tout de suite encore. Tiens, le bisou, voilà encore un truc très "feu", chaleureux quoi ! 
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 12h39 : Yannou, on voit que tu es jeune ! Vu d’en dessous, tout ce qui est au...
Prière de ne pas tout dévoiler: je vois déjà des problèmes surgir entre Elpépé et Claudiiiiiiiiiiine, entre Elpépé et Eurekette, entre Yannou et Louisann, entre Chirstian et Louisann, tous ces couples triangulaires infernaux, si ces dames devaient tout à coup se sentir des envies et se bousculer au portillon. Que ferais-je de ma moité, qui m’est quand même plus chère que mon tiers provisionnel?
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h42 : Mais non, je l’apprécie, il m’apprend des choses. Je suis ici...
Merci, merci, mon Yannou. Tiens, je te bise aussi, en tout bien tout donneur, bien évidemment!
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 12h39 : Yannou, on voit que tu es jeune ! Vu d’en dessous, tout ce qui est au...
J’ai tapé dans le mauvais carton ! Je vais essayer de lui avoir un rendez-vous avec Morgane Clara. Pimentée non ?
réponse à . file_au_logis le 13/01/2007 à 12h45 : Merci, merci, mon Yannou. Tiens, je te bise aussi, en tout bien tout donneur, bi...
Je vais t’envoyer ma photo, il vaut mieux savoir ce qu’on embrasse non ? 
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 12h48 : Je vais t’envoyer ma photo, il vaut mieux savoir ce qu’on embrasse n...
Bof! Depuis que j’ai embrassé ma carrière, je suis blindé!
Je dois vous quitter, là, maintenant, le déjeuner est prêt! (et il n’aime pas attendre)  
Merci de cette explication qui éclaire bien cette question brûlante. On ne la trouve nulle part ailleurs que je sache, du moins dans les dictionnaires.

Je sais que ceux-ci (le TLF par exemple) mettent côte à côte les deux expressions qui ont l’air de se contredire et qui ont pourtant le même sens, et god reprend ceci dans son explication. Mais je ne pense pas qu’il faille leur chercher deux origines différentes. Je n’ai jamais entendu dire qu’une botte de paille avait fait long feu, au sens de brûler logntemps, donc cette source de la version négative ne me semble pas du tout convaincante.

Au contraire, je crois que beaucoup de choses s’expliquent par le "errare" qui caractérise nos langues aussi bien que nos gestes, et je pense qu’ici, à partir du moment où, n’employant plus que des cartouches, on n’a plus compris le sens de départ, on a tout simplement employé l’expression à tort, prenant "long", non pour un synonyme de "piètre" mais pour un simple indicateur de bonne durée. De plus, l’aspect négatif est plus satisfaisant à l’esprit quand il s’agit de parler de quelque chose qui a mal marché.
réponse à . file_au_logis le 13/01/2007 à 12h43 : Prière de ne pas tout dévoiler: je vois déjà des pro...
God, ton truc y m’a mangé ma contrib ! Il me l’a mise en gris, puis en gras, puis quand j’ai cliqué pour appeler au scours, il m’a mis des stationnements interdits puis il a tout avalé !

Je répépète donc :

Que ferais-je de ma moité, qui m’est quand même plus chère que mon tiers provisionnel?

Tu en profites ici, mais le lui dirais-tu dans la langue de l’Autre-riche qui est la sienne ? Surtout le "quand même" ...

@Yannou (40)
Vas-y doucement quand même* ! A notre âge, on est du genre diesel : préchauffage, allumage progressif, chauffage à fond dans la durée, on prend son temps. Si tu mets du super dans le réservoir, c’est le risque grave d’explosion !

* je récupère celui en trop dans la contrib de Filo et je l’utilise à bon escient, moi !
et mon commentaire en 12 , il a "fait long feu" ! ou alors je suis transparente ce samedi ? J’étais persuadée quecette page vous amuserait ... surtout les pinailleurs, les coupeurs de cheveux en quatre (à moins que ce ne soit les éminceurs de poils de cuisse de grenouille) ... tous les sodomiseurs de diptères, enfin tous ceux qui ergotent sur la taille des boulons et le N° des clés ou même qui décrivent avec force détail la quantité de poudre sèche ou non pour un "long feu"
Bonne digestion à tous !
réponse à . cotentine le 13/01/2007 à 13h58 : et mon commentaire en 12 , il a "fait long feu" ! ou alors je suis transpa...
Ma Contentine, comment pourrais-tu être transparente ? Mais que j’y suis allée dans ta "cette page" et que j’ai tout lu ce qui y avait marqué quand même !

J’ai trouvé ce pauvre Jamy sans son 4x4, tout en émoi, et j’ai songé à le réconforter avant de m’esclaffer de conserve avec vous tous ! Il n’est pas revenu pour autant le pôvre.
Bonjour bonjour, les gosses !
Alors comme ça, vous causez, hein ? C’est vrai qu’avec le fabuliste Filou ou le buraliste* Chirstian, il nous fallait aussi le moraliste Yannou, la latiniste Cotentine ou l’alpiniste** HoubaHOBBES, et, naturellement, le fumiste Elpépé, avec ses histoires de nœuds, là.
Et ne faites pas cette tête, Pépé va vous dire la vraie vérité : l’expression du jour vient de la Marine, et fait référence aux feux de Saint-Elme (cette page), évidemment. Lorsqu’on vit apparaître un feu de Saint-Elme à la pomme du grand-mât, sur la Santa Maria en route pour les Indes, cette nuit de septembre 1492, Cristobal comprit que l’appareillage électronique du bord n’allait plus faire long feu, que le GPS allait griller sous l’éclair foudroyant, et donc qu’on allait se paumer sur le vaste océan. Ce qui fut prestement réalisé.
Et c’est ainsi, mesdames et messieurs, qu’on découvrit l’Amérique, qui, par un de ces raccourcis dont j’ai le secret, nous permet de jouir de George Debeuliou.
Merci qui ? Merci, la Marine !

* tellement fumeux fameux !
** tellement bien gravi les plus hauts sommets de la belle Gique !

PS : j’ai beau essayer d’allumer la mèche en frottant la clé de 12 sur la couverture de l’éditeur de partoche, ça ne produit pas plus d’étincelle que de mélodie expressionautique... Why, God ?
réponse à . <inconnu> le 31/10/2006 à 08h38 : eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du t...
Tout à fait d’accord, Jamy... et j’allais faire feu des quatre sabots pour défendre cette position ..! Il n’y a pas à "rapprocher" ces deux expressions, il est de notoriété publique que "ne pas faire long feu" dans le sens de "ne pas durer longtemps" n’est qu’une évolution -dans le sens de "transformation" devenue barbarisme... "Faire long feu", c’est faire "psssschhhht", comme disait notre Jacquot, et c’est tout...
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 13h15 : Merci de cette explication qui éclaire bien cette question brûlante...
Excuse-moi Hermes ! ton intervention digne de Chirstian arrive au moment du petit café et de la digestion saluée par Contentine.

Entre nous que "ne pas faire long feu" soit le contraire de "faire long feu" n’échappe à personne j’espère, le tout étant de s’entendre sur le sens positif. Pour moi qui allume la cheminée de temps en temps et qui brûle ses rémanents dans son jardin, je sais très bien qu’avec un peu d’humidité le meilleur comburant fait plus de fumée que de flamme, charbonne, grésille et s’éteint lamentablement : bref, il fait long feu, parce que c’est long, avant qu’il prenne, ton feu ! D’ailleurs, à part le mégot dans l’herbe très sèche (surtout si c’est désherbé au désherbant) qui enflamme très vite la végétation, je l’ai vu, je ne peux pas croire à des départs de feux qui ne résulteraient pas d’une intention bien arrêtée et d’une préparation attentive soit qu’ils soient accidentels, soient qu’ils soient simplement volontaires. On parle alors de grand feu, et plus personne ne rit. 
réponse à . AnimalDan le 13/01/2007 à 14h13 : Tout à fait d’accord, Jamy... et j’allais faire feu des quatr...
Bonjour AnimalDan ! Jamy n’est pas revenu.

Je ne partage pas ton avis, mais je n’ai pas, comme God ou Chirstian de sources à proposer sinon la mémoire de mes lectures : je ne me rappelle pas de texte où cette expression aurait été employée avec le sens que tu lui donnes. Allez, j’ose, même si je ne te connais pas encore : si c’est votre adjudant qui vous l’a dit, le même que l’instructeur de Fernand Raynaud (Contentine, je révise), soyez circonspects Jamy et toi !
réponse à . cotentine le 13/01/2007 à 13h58 : et mon commentaire en 12 , il a "fait long feu" ! ou alors je suis transpa...
chère contantine
tu vois je fais pas long feu à "essayer" de te satisfaire, et toi aussi hier t’as pas fait long feu à dire merci eureka bien que c’était pas ce que tu attendais, m’enfin voici especialispéfiiquement pour toi ce qui suit:

"J’suis pas un imbécile !


Moi, j’aime pas les étrangers ! Non! Parce qu’ils viennent manger le pain des Français ! Oui ! J’aime pas les étrangers ! C’est vrai, c’est comme ça, c’est physique ! Et pourtant, c’est curieux, parce que, comme profession, je suis douanier ! Alors, on devrait être aimable et gentil avec les étrangers qui arrivent! Mais moi, j’aime pas les étrangers! Ils viennent manger le pain des Français! Et j’suis pas un imbécile! Puisque je suis douanier! Je peux écrire ce que je veux sur des papiers, j’aurai jamais tort! J’ai le bouclier de la Loi! Parce que je suis douanier! Je peux porter plainte contre n’importe qui, je suis sûr de gagner en justice! J’suis pas un imbécile ! Je suis Français ! Oui! Et je suis fier d’être Français! Mon nom, c’est Koulakerstersky du côté de ma mère et Piazanobenditti, du côté d’un copain à mon père !

Dans le village où j’habite, on a un étranger. On l’appelle pas par son nom! On dit : « Tiens ! v’là l’étranger qui arrive ! » Sa femme : « Tiens ! v’là l’étrangère! » Souvent, j’lui dis: « Fous le camp! Pourquoi qu’tu viens manger le pain des Français ? » Un étranger!...

Une fois, au café, il m’a pris à part. J’ai pas voulu trinquer avec lui, un étranger, dites donc ! Je vais pas me mélanger avec n’importe qui ! Parce que moi, j’suis pas un imbécile: je suis douanier!

Il m’a dit: « Et pourtant, je suis un être humain, comme tous les autres êtres humains, et... »

Évidemment! Qu’est ce qu’il est bête, alors, celui ci!

« J’ai un corps, une âme, comme tout le monde... »

Évidemment! Comment se fait il qu’il puisse dire des bêtises pareilles! Enfin, du haut de ma grandeur, je l’ai quand même écouté, cette espèce d’idiot!

« J’ai un corps, une âme... Est ce que vous connaissez une race où une mère aime davantage, ou moins bien, son enfant, qu’une autre race ? Nous sommes tous égaux. »

Et là, j’ai rien compris à ce qu’il a voulu dire... Et pourtant j’suis pas un imbécile, puisque je suis douanier! « Fous le camp! Tu viens manger le pain des Français! »

Alors, un jour, il nous a dit: « J’en ai ras le bol! Vous, vos Français, votre pain et pas votre pain... Je m’en vais! »

Alors, il est parti, avec sa femme et ses enfants. Il est monté dans un bateau, il est allé loin au delà des mers. Et, depuis ce jour là, on ne mange plus de pain... Il était boulanger!



Fernand RAYNAUD, 1975"
réponse à . eureka le 13/01/2007 à 14h27 : chère contantine tu vois je fais pas long feu à "essayer" de te sa...
Merci Eureka-do !
réponse à . Elpepe le 13/01/2007 à 14h07 : Bonjour bonjour, les gosses ! Alors comme ça, vous causez, hein ...
Bonjour mon ppda, t’as noté qu’ici on fait pas long feu à "jasouiller" sur les gens qui sont tout feu tout flamme. autrement di y zont le feu au c.. pour faire feu de ragots (...suit mon regard !)


et bonjour samediaprèmical à toute la companie
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 14h21 : Bonjour AnimalDan ! Jamy n’est pas revenu. Je ne partage pas ton av...
si c’est votre adjudant qui vous l’a dit
Y a-t-il un adjudant dans la salle ? Bon, là, Momolala, tu vas faire de la peine à MAM, déjà qu’elle vient d’être obligée de "baisser culotte"(1) devant toute la France, la pauvrette...
Il me semble que bien des malentendus viennent surtout de l’usage de la négation d’une négation. Démonstration :
God écrit lui-même : faire long feu = ne pas produire l’effet attendu.
extrapolons : ne pas faire long feu = produire l’effet attendu.
Et là, on voit que toute notion de durée du phénomène disparaît, seul le résultat est pris en compte.
L’âme y râle...

(1) NOTE POUR GOD expression offerte par la Direction des Affaires Maritimes de Toulon
p’têt que demain j’m’en vais gambader et j’aurais pas l’temps, alors je voudrais dire à çui qui va s’anniversairer pour la 56 ème fois (sans le rabais de Chirs qui porte les balais à 53 suite à une opération algébroarythmomatématicale de son cru qu’on sait pas comment qu’y fait) et qui se reconnaitra (moi j’fais dans la discrétion, comprenez ?°

APPY BIRSDAYE TOU YOU
youyou,youyou youyou youyou !!!
p’têt que demain j’m’en vais gambader et j’aurais pas l’temps, alors je voudrais dire à çui qui va s’anniversairer pour la 56 ème fois (sans le rabais de Chirs qui porte les balais à 53 suite à une opération algébroarythmomatématicale de son cru qu’on sait pas comment qu’y fait) et qui se reconnaitra (moi j’fais dans la discrétion, comprenez ?)

APPY BIRSDAYE TOU YOU
youyou,youyou youyou youyou !!!
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 13h55 : God, ton truc y m’a mangé ma contrib ! Il me l’a mise en...
Je comprends ! Il ne faudrait pas qu’un sain désir fasse long feu.

@ Cotentine > Non, tu n’es pas transparente ! Ton lien est fort intéressant, j’ai preneur pas loin de moi.

@ Animaldan > "psssschhhht" indiquerait donc un caractère magique à notre affaire ? Demandons donc à un prestidigitidateur, presstigiditateu, prestidigiateur (dur pour un dyslexcique) de donner sa théorie.

@ Elpp > Fallait-il découvrir l’Amérique ? Avec le recul que possède la vieille europe, aujourd’hui, on s’abstiendrait d’aller marauder par là-bas. Et puis les Indiens seraient à présent une bien belle et grande nation fédérée.

Le Mayflower* aurait pu rester à quai, cela aurait évité la guerre au Vietnam, en Irak... d’un autre côté, nous aurions été sous le joug de la faucille et du marteau.
Entre deux maux, lequel choisir ? S’il faut attendre que nos choix fassent long feu... c’est déserter ses responsabilités d’humain.

* cette page
réponse à . Elpepe le 13/01/2007 à 14h45 : si c’est votre adjudant qui vous l’a ditY a-t-il un adjudant dans la...
Elle pourrait se recycler dans la diplomatie, MAM, car elle a fait fort, même si ça coinçait un peu à l’encolure, pour arrondir les angles et démontrer qu’elle a fait le choix responsable de rejoindre le troupeau, la tête haute, très haute, pour ne pas voir sans doute ceux qui ricanent en dessous (elle est grande, elle !). Filo aura peut-être un avis autorisé sur ce sujet.

Ta démonstration par la logique/l’absurde est brillante, bien entendu. On reconnaît bien là l’oeil perspicace et acerbé du marin auquel nul détail n’échappe pour faire sa route. J’avais une haute opinion de la marine, qui a un très joli uniforme et de beaux pompons ; je savoure, en outre, le fait qu’elle ne compte aucun adjudant !
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 14h58 : Je comprends ! Il ne faudrait pas qu’un sain désir fasse long ...
Avec des si.... on mettrait Bruxelles en bouteille ! (ou Berlin, ou Rome, à l’heure européenne que tu évoques).

Le Bush man ne devrait pas faire long feu, à moins que l’autre, le chef des tortues et des fonds de pension de Miami ne fasse feu de tout bois pour le remplacer.
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 13h15 : Merci de cette explication qui éclaire bien cette question brûlante...
. Je n’ai jamais entendu dire qu’une botte de paille avait fait long feu, au sens de brûler logntemps, donc...
Certes ! Oncques on ne vit une botte de paille mettre longtemps à brûler. Ceci expliquerait peut-être cela.

Désolé hermès, mais là, la conclusion me semble un peu rapide. Rejeter cette possibilité uniquement sur cette base, c’est aller un peu vite, me semble-t-il.

L’origine de "ne pas faire long feu" basée sur le feu qui ne dure pas longtemps est de Rey. Et moi, sur celle-là, microscopique que je suis par rapport à lui, j’approuve d’autant plus que son sens n’est pas du tout la négation de l’expression du jour.
Le DHLF évoque "faire long feu" (en liaison avec la poudre) mais ne parle pas du tout de la version négative. Maurice Rat dit que la seconde n’est pas la négation de la première, sans toutefois en proposer d’origine.
Arnaud Simon dans "Sur le bout de la langue" donne un exemple qui me plaît bien :
"Le moins dégourdi des louveteaux d’une paroisse sait qu’une brassée d’herbes sèches jetées sur un feu qui bat son plein se consumerait avant qu’il ne soit rassis. Ce ne serait qu’un feu de paille qui ne ferait pas (un) long feu. L’expression n’est qu’une bête métaphore".
réponse à . <inconnu> le 31/10/2006 à 08h38 : eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du t...
Bonjour Jamy. Intriguée, j’ai fais des recherches. Encyclopédie LINTERNAUTE va plutôt dans le sens de l’explication de God. Par contre il dit que "ne pas faire long feu" en est la forme négative ? Je ne sais pas qui a raison mais il est intéressant de faire des recherches.
Au sujet de DAM j’ai 2 Larousse qui disent tous les deux " dan ".
Le robert quant à lui dit " dam ".
Je croyais avoir trouvé l’explication. Je clique et je trouve l’intervention d’aujourd’hui sur expressio. J’aimerais bien en savoir plus. Claudine
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 13h15 : Merci de cette explication qui éclaire bien cette question brûlante...
je maintiens mon commentaire (n°7).
" les deux expressions disent bien la même chose. Mais la nuance est que dans le premier cas on souhaitait un feu rapide : donc l’expression évoque un échec, alors que dans le second cas, on aimerait un feu qui dure : d’où à nouveau échec."

J’aurais aimé que mes bonnes résolutions durent : ce n’est pas le cas : elles n’ont pas fait long feu ...
J’aurais voulu que mes propos amoureux embrasent Louisann : raté : ils ont fait long feu... Pshhhetttt
tu écris : " je crois que beaucoup de choses s’expliquent par le "errare" qui caractérise nos langues aussi bien que nos gestes" . Je partage ton opinion. Mais partager, c’est prendre une partie seulement : dire qu’une évolution semble erratique, signifie seulement que nous n’en percevons pas les rêgles. Pas qu’il n’y en a pas - ou qu’il n’y en a pas eu!
Il me semble, par contre 100% vrai de dire qu’une expression négative ext mieux ressentie comme une marque d’échec qu’une expression affirmative.
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 15h24 : Bonjour Jamy. Intriguée, j’ai fais des recherches. Encyclopé...
Au grand dam de tous, certains mots jugés obsolètes, sont tombés en désuétude.

"dam" est de ceux ci. Il n’est plus guère attesté que dans la locution littéraire au grand dam.(et ça n’a rien à voir avec le bricoleur qui dame son béton frais pour que sa terrasse soit bien unie ! et pas plus qu"avec l’expression "Damer le pion à quelqu’un" dont le
sensest : prendre l’avantage sur quelqu’un, l’emporter.)

Du latin damnum , dam signifie donc : dommage, préjudice.
réponse à . cotentine le 13/01/2007 à 13h58 : et mon commentaire en 12 , il a "fait long feu" ! ou alors je suis transpa...
Oui Cotentine, tu es transparente. Je lisais ton commentaire, prête à cliquer sur la page en question lorsque s’affiche à ta place une pub venant de droite. C’est une pub que j’avais visité il y deux jours concernant un produit alimentaire. Evidemment
comme ça il risque d’y avoir beaucoup trop de clics. C’était la première fois que je le faisais donc j’avais pensé que cela servirait à God. C’est finiiiiiiiii je clique plus, voilà !!!
Ta page, elle est bien. Elle va certainement aider Elpepe à connaître les unités maritimes. Bon week-end à tous.
réponse à . <inconnu> le 13/01/2007 à 15h24 : Bonjour Jamy. Intriguée, j’ai fais des recherches. Encyclopé...
Je crois que les dictionnaires rappellent que DAM venant de DAMNER (dans lequel le M n’est pas prononcé) il conviendrait de ne pas prononcer le M, mais d’imaginer un N à sa place.
On peut alors en déduire que la prononciation devrait effectivement être identique à dans ou dent , mais au début du XXs , il y aurait déjà eu 3/4 de personnes à prononcer DAM. Or depuis , avec Black et Mortimer, et l’influence de l’anglais "Damned !" j’imagine que le pourcentage a encore augmenté. Voilà donc une bataille définitivement perdue : le DAN a fait long feu !...

Damned ! Cotentine m’a doublé ...
réponse à . file_au_logis le 13/01/2007 à 12h43 : Prière de ne pas tout dévoiler: je vois déjà des pro...
filo-(french) cancan
toi t’as loupé ta vocation, mais t’as pas fait long feu de vite récupérer....
réponse à . momolala le 13/01/2007 à 13h55 : God, ton truc y m’a mangé ma contrib ! Il me l’a mise en...
attention, chère amie, ne confond pas rat pidité et pressi-pitation:
mon "quand même" signifie ici: "bien évidemment, faut-il donc tout vous expliquer, bande d’ignares" (mais j’avais voulu rester poli et donc utiliser une litote), et non "malgré tout", têtes de linottes"!
Il est donc à prendre dans son sens positif!
réponse à . cotentine le 13/01/2007 à 13h58 : et mon commentaire en 12 , il a "fait long feu" ! ou alors je suis transpa...
Et bien vois-tu, ma Cotentine chérie, c’est parce que j’y ai passé un bout de temps, en prenant du bon temps, que je n’ai pu te répondre dans la minute. Puis, comme j’ai dû m’absinter une petite heure pour le déjeuner, il m’a quand même fallu quelques minutes pour revenir dans le sujet. Ensuite, dès que je fus prêt, il s’en est fallu de quelques fractions de secondes, des poussières, quoi, et hop, c’est fait!
Merci qui, merci Cotentine!
réponse à . chirstian le 13/01/2007 à 16h18 : Je crois que les dictionnaires rappellent que DAM venant de DAMNER (dans lequel ...
Pour rajouter à la BD, il faut se rappeler que cette expression désuète fut remise au goût du jour par un certain Marcel Gotlib dans la bouche de ses héros de la rubrique-à-brac. À cette époque, nous prononcions dam, dame, car nous ignorions tout de sa provenance. Depuis, je trouve que cette expression n’est plus si désuète que cela.

@jamy4x4 : Je ne sais pas pour les artilleurs, mais quand une balle faisait long feu dans un MAS 49-56 au pas de tir, c’était un incident de tir majeur, car on ne savait jamais si le coup allait partir ou pas et il fallait manipuler l’arme avec précaution. Et les fusco (fusiliers marins commandos) qui nous entraînaient, savaient de quoi il parlaient.
Claudiiiiiiiiiiiiiiiiine ! Cotentiiiiiiiiiiiiiiiiiine ! Momolalaaaaaaaaaaaaa ! Eurekaaaaaaaaaa ! Jonaylaaaaaaaaaa ! Je vous aime, toutes ! Allez, bonne nuit, les filles, BB m’attend... 
Et soyez sages, hein ?
réponse à . chirstian le 13/01/2007 à 16h18 : Je crois que les dictionnaires rappellent que DAM venant de DAMNER (dans lequel ...
Sur la prononciation de dam, le Robert dit :
[dã], cour. mais fautif [dam]

En clair, la prononciation officielle c’est comme ’dans’, mais ’fautivement’ les gens prononcent comme ’dame’.
Issu du latin ’damnum’ qui voulait dire ’damner’ (non, ce n’est pas un marque très connue de yaourts).
réponse à . cotentine le 13/01/2007 à 16h03 : Au grand dam de tous, certains mots jugés obsolètes, sont tomb&eac...
"Au grand dam de tous, certains mots jugés obsolètes, sont tombés en désuétude."

J’en suis d’ailleurs fort marrie !
réponse à . Elpepe le 13/01/2007 à 18h33 : Claudiiiiiiiiiiiiiiiiine ! Cotentiiiiiiiiiiiiiiiiiine ! Momolalaaaaaaa...
Et nous aussi, on t’aiaiaiaime 

Sorry pour le long silence radio, l’oeil de Moscou ne me lâche pas, à tel point que j’envisage de changer de boulot. A moins qu’un peu d’arsenic (sans vieilles dentelles ) dans son youghourt ... ? 

Les mèches qui font long feu, ça fait penser à un excellent film avec Jean Reno, l’enquête Corse.

Bises à tous !
Toute cette histoire de dam m’a intriguée. Dans mon Larousse perso à moi, il est indiqué que dam vient du latin damnum qui signifie perte. N’ayant pas fait de latin je ne peux pas en attester. Il se prononcerait bien dan. En théologie, la peine du dam est le châtiment des damnés, et consiste à être privé éternellement de la vue de Dieu.
Mais il y a un autre dam et là je m’étonne que les marins n’en aient pas fait mention. Il s’agit du vieux mot hollandais qui signifie digue pour retenir les eaux, et qui entre dans la composition du nom des villes Amsterdam, Rotterdam, Schiedam.

Après avoir jeté de l’huile sur le feu hier, c’est aujourd’hui le tour de la bonne poire. Ca existe une poire flambée ?
réponse à . tytoalba le 04/11/2007 à 19h07 : Toute cette histoire de dam m’a intriguée. Dans mon Larousse perso ...
Le mot "dam" est encore employé en néérlandais et en flamand, dans le sens de digue, mais aussi de barrage. Il est peut-être vieux, mais il sert toujours !
réponse à . Rikske le 05/11/2007 à 07h26 : Le mot "dam" est encore employé en néérlandais et en flaman...
heureusement que ce dam est encore employé sinon les Pays-bas risqueraient de disparaître ainsi qu’une partie de notre côte belge. 
réponse à . tytoalba le 05/11/2007 à 08h58 : heureusement que ce dam est encore employé sinon les Pays-bas risqueraien...
Ah oui, que serait la Hollande sans l’Edam, euh les dams ? 
réponse à . lorangoutan le 05/11/2007 à 22h05 : Ah oui, que serait la Hollande sans l’Edam, euh les dams ? ...
il lui resterait le God da et les bulbes. Mais où iraient donc chanter les marins sans Amsterdam. cette page
réponse à . tytoalba le 06/11/2007 à 08h45 : il lui resterait le God da et les bulbes. Mais où iraient donc chanter le...
Ah, les porcs ports! 
réponse à . <inconnu> le 31/10/2006 à 08h38 : eh bien exceptionnellement, je ne suis pas d’accord et même pas du t...
Je vois que j’arrive sur ce site après la guerre, mais selon ce que j’avais ouï dire, c’est que faire long feu, c’est effectivement avoir la poudre qui a du mal à s’enflammer comme cela a déjà été mentionné. Mais que dans le cadre des duels de l’époque, lorsqu’un qu’un des deux duellistes faisait long feu , en conséquence, il mourrait rapidement. D’où des confusions, à mon sens, sur cette expression faire long feu (capoter rapidement) , conceptions à la fois de vitesse et de lenteur.
Faire long feu... échouer. Un peu comme les p'tites amours d'un jour, celles qui pourtant sont censées durer toujours. Seulement :

Au second rendez-vous y'
Avait parfois personne,
Elle avait fait faux bond, la petite amazone,
Mais l'on ne courait pas se pendre pour autant...


C'est à peine dans l'esprit de l'expression du jour, certes... Mais on ne va pas bouder le plaisir d'écouter les si beaux souvenirs de not' Georges. C'est là.

À bientôt pour le café et les croissants du dimanche !

Ah, la poignée d'expressions du fond du sac n'est pas encore épuisée....
Encore une quasi neuve de 2007....

Bon hé ben il y a du feu dans l'Auvergnat.........

Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants


Rien à voir avec celui qui nous intéresse mais mais ô combien plus émouvant..

Voilà je prépare le café et je vous dis à demain........

Bon dimanche à toutezétous.............
Imaginez vous l'orgie bestiale si la féminine engeance avait fait long feu des deux fuseaux !
D'ailleurs, votre George s'est gouré grandement en insinuant qu'un gorille - contrairement aux chimpanzees par example - jouit d'une machine impressionnante. L'érection de ce grand singe n'est pas plus grande qu'un petit doigt. Sans doute George l'a fait sans songer à mâle - pardon, à mal.
LE JEU DES MOTS CACHÉS (295) SYNONYMES
Découvrez les 13 SYNONYMES D'ÉCHOUER planqués dans le texte ci-dessous. Vous n'allez pas échouer, hein ?

Les jeunes du quartier se la coulaient douce…à longueur de journée...
- Il est pas loin de cinq heures, autrement dit: heure thé ! Où on va aujourd’hui ?
- C’est chez madame Jeanne, la mère des jumeaux, tu sais le bloc est près de l’école, on y est déjà allé…
- Ah, oui…au fait, Lise et Bruno ne seront pas au rendez-vous…
- Et bien ce sera sans Lise et sans Bruno…Elle ne m’a rien dit pourtant, elle aura sa fessée quand je la reverrai, ha, ha, ha…tiens, la foire est installée depuis ce matin, une fois que tu auras bu tes tisanes, avec les jumeaux on pourrait aller y faire un tour…
Ils arivèrent chez madame Jeanne, qui les reçut gentiment dans son logis, sombre et parfumé…
- Entrez jeunes gens…mais je dois vous dire que j’ai oublié d’acheter les petits gâteaux…
- Ben ce sera thé sans sablés, tant pis…
- Hé, les jumeaux, ça vous dit la fête foraine, elle a commencé à fonctionner cet aprèm… sans foncer, hein, bois en paix tes tisanes Jean-Luc… !
- Bien sûr, ça va être chouette ! répondirent Jean-Luc et Yohan.
Hors sujet :
Deux chèvres "Baba et Baby" lourdement chargées doivent traverser un fleuve sur un radeau.
Baba tombe à l'eau. Que se passe-t-il ?
Baba coule et
Baby bêle !
Bon, on va pas en faire un fromage, mais c'est la récré du dimanche 
Redif
DEVINETTE
Pourquoi un chat craintif se cache dans l'âtre ?
- parce que dans l'âtre, lâche minet.
Expression qui tombe le jour de la célébration du centenaire de la bataille de Verdun.
- Tu sais que Bertrand me fait la cour ?
- Il est chou !
- oui, il échoue !
réponse à . le gone le 18/09/2016 à 11h45 : Expression qui tombe le jour de la célébration du centenaire de la...
Même qu'on y rend hommage dans tous les zoos, à la zone des cervidés...vers daims.
réponse à . BOUBA le 18/09/2016 à 06h15 : Ah, la poignée d'expressions du fond du sac n'est pas encore &e...
et je vous dis à demain...
À ton tour, tu vas visiter le château de Parmonz-Eparvault !
réponse à . sansculotte le 18/09/2016 à 08h32 : D'ailleurs, votre George s'est gouré grandement en insinuant qu...
Mais où diable as-tu lu* que GB prétendait pareille chose ?

Il parle simplement d'un hominidé que les commères – sans doute peu satisfaites des égoïstes chevauchements dont se contentaient leurs compères – contemplaient en rêvant de s'abandonner entre les bras vigoureux et puissants de l'animal, s'imaginant douces et longues étreintes.

Certes, la bête n'est pas montée comme un âne ! mais faire des galipettes dans une asinerie n'a rien de bien exaltant... me semble-t-il !

* Si tu as besoin de réviser, voici Le Gorille

réponse à . joseta le 18/09/2016 à 09h33 : LE JEU DES MOTS CACHÉS (295) SYNONYMES Découvrez les 13 SYNONY...
Bon... je rame un peu... mais avec 11 "bouées", je ne suis pas trop éloignée du rivage !

- D'où tu viens ?
- d'Esch-sur-Alzette, j'avais une affaire à traiter...
- tu viens d'Esch Houet ?
- non, non, de réussir !

1) COULER (coulaient)
2) HEURTER (heure thé)
3) SÈCHER (C’est chez…)
4) MERDER (mère des…)
5) BLOQUER (bloc est)
6) S’ENLISER (sans Lise et…)
7) S’AFFAISSER (sa fessée)
8) FOIRER (foire est…)
9) BUTER (bu tes…)
10) SOMBRER (sombre et…)
11) S’ENSABLER (sans sablés)
12) S’ENFONCER (sans foncer)
13) PÉTER (paix tes…)
Voilà !
Long ou pas long, le feu il a quand même sauvé l'homme.
Des bêtes, du froid, de la viande crue.

Merci Diwan pour hier, le beau petit voyage à Camaret.
Désolé Joseta, suis venu trop tard.
réponse à . ipels le 18/09/2016 à 17h08 : Long ou pas long, le feu il a quand même sauvé l'homme. Des bê...
Et celui qui a découvert le feu, était appelé le pote au feu...
réponse à . ipels le 18/09/2016 à 17h08 : Long ou pas long, le feu il a quand même sauvé l'homme. Des bê...
Histoires de la Préhistoire
- C'est ton ancien chéri qui a découvert le feu, non ?
- si l'ex...mais je ne sais pas en frottant quoi...
- Au secours ! Je ne sais pas quoi faire...mon champ de fenouil commence à cramer !
- Ben, éteins le feu, nouille !
À Altamira, un magdalénien malheureux en amour s'est fait dire :
"Dis-donc tête de noeud, face de chrome à gnons, si tu veux performer fait cuire ta viande, t'es trop pâle, et au lit, tique pas et tout ira bien."
réponse à . joseta le 18/09/2016 à 16h28 : - D'où tu viens ? - d'Esch-sur-Alzette, j'avais une affaire à...
11 seulement... Pourtant j'ai cherché mais je n'ai point "foirer" ni "merder"...
Quoi qu'il en soit : merci.

Et maintenant, à défaut d'expulser la balle avec force - autrement dit, de faire long feu - on va faire péter le bouchon !
Marceeel !

Ben j'dirai plus "ça a fait long feu" pour dire que ça a foiré.
Je dirai "Ca a fait pschit", comme ça tout le monde comprendra.
Salut les zozos.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire long feu » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?