Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

Faire chou blanc

Ne pas réussir son coup, ne rien gagner.

Origine

Cette expression pourrait venir du Berry où un coup se prononçait "choup" en dialecte berrichon.
Au jeu de quilles (), très en vogue au XVIe siècle, un c[h]oup blanc était un coup nul, sans résultat.
Un autre 'coup blanc', pourrait venir de la fumée blanche produite autrefois par des coups de feu tirés, même sans aucun résultat.

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Faire chou blanc » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne Allemand Ein Schuss ins Leere Un coup dans le vide
Allemagne Allemand Eine Fahrkarte schießen Faire un ticket de train
Grèce Grec [Mia trypa sto nero] Un trou à l'eau
Angleterre Anglais To draw a blank Dessiner / Tirer un blanc
États-Unis Anglais To miss the mark Rater la marque
Espéranto Espéranto Celis anseron, trafis paseron Il visait une oie, il a atteint un moineau
Espagne Espagnol Errar el tiro Manquer le tir
Espagne Espagnol Fer una cagade Faire une cagade
Espagne Espagnol Se jode el invento ! On fout en l'air l'invention ! (= On fait chou blanc)
Canada Français Faire patate
Canada Français Passer dans le beurre
Canada Français Péter au trou
France Français Faire une cagade
Italie Italien Essere bocciato Être rejeté / recalé
Italie Italien Fallìri Faillir
Italie Italien Fare un buco nell'acqua Faire un trou dans l'eau
Pays-Bas Néerlandais * een zeperd oplopen/krijgen * een nul op het request krijgen * subir un traitement au savon * voir sa demande honorée par un zéro
Pays-Bas Néerlandais Bot vangen Attraper du flet
Roumanie Roumain A da chix Donner "chix" (mot intraduisible provenant de l'allemand)
Roumanie Roumain A o da in bara La donner dans la barre
Ajouter une traduction

Commentaires sur l'expression « Faire chou blanc » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 21/04/2006 à 11:34
    Ca y est je viens de comprendre ce que me disait ma mère par "Berrichon tête de c.." à C(h)ateauroux quand j’étais petit : elle voulait certainement dire "Berrichon tête de choup". Même avec Gainsbourre j’avions point compris.Ah merci beau coup, Mon God!
  • #2
    • cotentine
    • 04/03/2007 à 00:26
    après la pierre blanche, v’là le chou !!! quel week-end ! Oups !
    S’il est blanc, c’est un Chou-fleur de Bretagne, et s’il n’est pas blanc, c’est le chou vert pour confectionner une bonne "potée" ... auvergnate, bien sûr !
    à moins que vert clair et lisse, le "Chou cabus" se rapproche du chou blanc et alors, là ... Choucroute et on repart dans l’Est ... Ah, avec Expressio, on voyage et on régale les papilles !
  • #3
    • eureka
    • 04/03/2007 à 00:46
    "Week-end Blancheur"
    Alors donc, ce s’rait les berrichons qu’ont inventé le bowling ?
  • #4
    • <inconnu>
    • 04/03/2007 à 01:29
    Chou En-Laï lui était jaune ?
    Certes mais vert de rage aussi vis à vis de la bétise de Mao. D’où le chou blanc lorsqu’il passa de vie à trépas.
    Les choux-titres ne sont pas ici nécessaires...
  • #5
    • eureka
    • 04/03/2007 à 01:30
    Si tu fais dans le chou, mon chou, que tu fais pas de choux gras, tu fais donc chou blanc, et t’es dans les choux !
  • #6
    • Marcek
    • 04/03/2007 à 04:27*
    • En réponse à eureka #5 le 04/03/2007 à 01:30 :
    • « Si tu fais dans le chou, mon chou, que tu fais pas de choux gras, tu fais donc chou blanc, et t’es dans les choux ! »
    Chouchou
    Chou blanc, chou vert chou rouge
    Que personne ne bouge
    Chou cabus, chou-fleur, chou pommé
    Sans hésitation : consommez !
    Ces crucifères généreux
    Sont des remèdes merveilleux
    Que le jardin met dans l’assiette
    Bénéfiques à tout bilieux
    Incomparables pour les yeux
    Usez-en sans modération
    Et ceci jusqu’à réplétion !
    De ces légumes, à tous repas
    Vous pouvez faire vos choux gras !
    Le chou farci perd son allure bucolique
    Quand de lardons et de saucisse on le garnit
    Il réveille les appétits mélancoliques
    Sa farce réjouit les plus aigris !
    Quand de Bruxelles nous arrive la famille
    De ces jolies Bracicassées
    Petits choux exquis qu’on habille
    De beurre avant de fricasser
    Avec quel plaisir on s’attable
    « Passe-moi donc le sel, mon chou ! »
    Et l’on vit des joies ineffables,
    La serviette autour de son cou…
    D’aucuns diront les flatulences
    Provoquées par ces aliments
    Qui leur font souvent remontrance
    Les plongeant en quelques tourments
    Mais le jeu en vaut la chandelle
    Et la santé passe avant tout
    Et tant pis pour les ritournelles
    Des vents provoqués par les choux !
    MARCEK
  • #7
    • momolala
    • 04/03/2007 à 06:53*
    • En réponse à Marcek #6 le 04/03/2007 à 04:27* :
    • « Chouchou
      Chou blanc, chou vert chou rouge
      Que personne ne bouge
      Chou cabus, chou-fleur, chou pommé
      Sans hésitation : consommez !
      Ces crucifè... »
    Mais l’estintin pas d’accord ! Regrets !
    @Santiago spécial dimanche
    A la chouriquette à la chouriqua
    Chest la danche des Auvergnats....
    Ouf ! que j’échuie mon front plein de chueur !
    (me rappelle plus le reste ni le nom de l’auteur !)
    Donc faire chou blanc est une expression auvergnate qui voulait dire "faire sou blanc" à une époque où les piécettes étaient en métal de cloche ; elle fut perpétuée lorsque les pièces de 5 et 10 centimes de franc étaient en zinc ou en cupro-nickel : pour n’importe qui, c’était faire une mauvaise affaire, mais pour un Auvergnat, mazette, c’était pire encore. Cette expression a été largement employée par les Auvergnats de Paris qui sont presque aussi nombreux là-bas que les Bretons (d’ailleurs, y a-t-il des Parisiens à Paris ?) et elle est restée dans les mémoires sous la forme où God l’énonce ici.
    J’oubliais ma source sur cette page
  • #8
    • God
    • 04/03/2007 à 08:34
    • En réponse à momolala #7 le 04/03/2007 à 06:53* :
    • « Mais l’estintin pas d’accord ! Regrets !
      @Santiago spécial dimanche
      A la chouriquette à la chouriqua
      Chest la danche des Auvergnats....
      Ouf... »
    Lorsque j’ai traité cette expression (juste après l’ouverture du site), je n’avais pas encore toutes les sources que j’ai aujourd’hui.
    À la vérification, aucune de celles qui traitent cette expression n’évoque l’origine que tu proposes, la berrichonne étant la plus proposée.
    Vu l’incertitude sur le sujet, on ne peut pas d’office rejeter la tienne, mais Duneton, dans "La puce à l’oreille" cite deux textes qui pourraient confirmer l’histoire des coups de feu tirés sans résultat.
  • #9
    • Michelwiss
    • 04/03/2007 à 09:18
    • En réponse à God #8 le 04/03/2007 à 08:34 :
    • « Lorsque j’ai traité cette expression (juste après l’ouverture du site), je n’avais pas encore toutes les sources que j’ai aujourd’hui.
      À la... »
    Bonjour, faut’il voir un lien entre le tir blanc et l’actuelle balle à blanc ? sans doute... Bonne journée
  • #10
    • <inconnu>
    • 04/03/2007 à 09:19
    En voilà une expression bien dominicale !
    Car en semaine, moi, mes bouts’d’chou m’en font voir parfois de toutes les couleurs !
    Repos ! (voix de l’adjudant de compagnie) "vous ne pouvez pas fumer !"
  • #11
    • OSCARELLI
    • 04/03/2007 à 09:33
    L’Archiduchesse avait de beaux dessous. Blancs. Comme il se devait à l’époque...
    Etait-elle Auvergnate, Berrichonne? Nul ne le sait...
    Toujours est-il que l’on parle toujours des choux blancs de la chus-nommée donzelle.
  • #12
    • OSCARELLI
    • 04/03/2007 à 09:35
    • En réponse à momolala #7 le 04/03/2007 à 06:53* :
    • « Mais l’estintin pas d’accord ! Regrets !
      @Santiago spécial dimanche
      A la chouriquette à la chouriqua
      Chest la danche des Auvergnats....
      Ouf... »
    D’accord avec toi, Momo, l’estintin rous...pète et le fait savoir...
  • #13
    • OSCARELLI
    • 04/03/2007 à 09:37
    • En réponse à Marcek #6 le 04/03/2007 à 04:27* :
    • « Chouchou
      Chou blanc, chou vert chou rouge
      Que personne ne bouge
      Chou cabus, chou-fleur, chou pommé
      Sans hésitation : consommez !
      Ces crucifè... »
    Marcek, c’est bien joli tout cela, tu as cependant oublié le chou-fleur sicilien, qui pousse près de l’Etna, et qui - à cause de la nature du sol - a une couleur fantastique: feuilles vertes (comme d’habitude), mais fleur entre mauve et violet... De toute beauté!
  • #14
    • <inconnu>
    • 04/03/2007 à 09:46
    • En réponse à OSCARELLI #13 le 04/03/2007 à 09:37 :
    • « Marcek, c’est bien joli tout cela, tu as cependant oublié le chou-fleur sicilien, qui pousse près de l’Etna, et qui - à cause de la nature d... »
    Les choux, avec l’artichaut, chez nous on connaît !
    Il y en a tellement de variété qu’on en cultive même en ornement. On peut en voir sur les parterre des communes ou les ronds-points : des vert et blanc, des mauves, des blancs à coeur rouge.
    Mais, parfois, l’agriculteur du crû,y laisse aussi son obole, mais il le fais par charretées entières, et c’est beaucoup moins décoratif.
    "les choux-fleurs se ramassent à la pelle (du tracto)"air connu)
  • #15
    • <inconnu>
    • 04/03/2007 à 09:52*
    « Et tâche de ramener quelque chose à manger ! »
    La porte claqua derrière moi. Il était déjà midi passé. J’arpentais le trottoir à la recherche d’un magasin encore ouvert. Le peu que je trouvais n’avait plus grand chose d’appétissant à offrir. Je désespérais, car il me fallait surtout ne pas rentrer bredouille, quand soudain, dans la devanture de cette pâtisserie salvatrice, il était là, comme un trésor, entre deux croisant secs et un pain au chocolat de la veille, il était là : l’objet de ma recherche. Je l’acquis et, guilleret, rentrai à la maison.
    Moralité : Ce cher bout de flanc m’empêcha de faire chou blanc.
    Elle est un peu capillotractée celle-là, hein ? Le Contrepétamiral vous salue !
  • #16
    • chirstian
    • 04/03/2007 à 09:53
    faire chou blanc, c’est é chou er
  • #17
    • chirstian
    • 04/03/2007 à 10:00
    bien avant la pomme de terre , le chou était le symbole de la nourriture populaire. Le mot latin "caulis" (comme le mot grec "kaulos") dont il est issu, désignait une tige en général, la tige d’un végétal, en particulier, et notamment le chou. C’était donc la pousse , par excellence.
    Le mot est devenu à a fois une expression de tendresse (n’est ce pas mes petits choux ?) et de mépris (être dans les choux, bête comme un chou...).
    @7 Momo j’ai des doutes quant à un rapport quelconque entre un "sou" ,même prononcé à l’auvergnate, et le chou.
  • #18
    • chirstian
    • 04/03/2007 à 10:11
    • En réponse à cotentine #2 le 04/03/2007 à 00:26 :
    • « après la pierre blanche, v’là le chou !!! quel week-end ! Oups !
      S’il est blanc, c’est un Chou-fleur de Bretagne, et s’il n’est pas blanc, c... »
    " après la pierre blanche, v’là le chou "
    tu sais bien que les expressions porposées par God se complètent toujours :
    Avoir un chou blanc dans sa bourse : être fauché
    Prendre une biture au blanc de chou : se cuiter à l’alcool de chou
    Un chou blanc doré sur tranche : un chou blanc de luxe
    Un jour à marquer d’un chou blanc : un jour mémorable ...
  • #19
    • momolala
    • 04/03/2007 à 10:16
    • En réponse à God #8 le 04/03/2007 à 08:34 :
    • « Lorsque j’ai traité cette expression (juste après l’ouverture du site), je n’avais pas encore toutes les sources que j’ai aujourd’hui.
      À la... »
    Ne te récrie pas cher God ! Cher Chirstian, tout ceci n’est que pure fantaisie destinée à alimenter sainement la discussion autour de l’expression du jour ! 😄
  • #20
    • momolala
    • 04/03/2007 à 10:20
    • En réponse à chirstian #17 le 04/03/2007 à 10:00 :
    • « bien avant la pomme de terre , le chou était le symbole de la nourriture populaire. Le mot latin "caulis" (comme le mot grec "kaulos") dont... »
    Et on s’étonne du réchauffement climatique et du trou dans l’ozone ! Avant les vaches, il y en a eu des générations à méthaniser l’atmosphère ! Bon, les p’tits choux blancs, roses, bruns, blonds, bronzés ou pas, je vous laisse en vous souhaitant le meilleur dimanche doux comme une journée aux Adrets et qu’on est allé faire le tour du lac avec un joli chien content qui a bien joué à "attraper les canards". Peut-être à ce soir, ou à demain, sûrement !