Tirer sa crampe - dictionnaire des expressions françaises Expressio par Reverso - signification, origine, étymologie

Tirer sa crampe

S'en aller, fuir.
Faire l'amour, avoir un orgasme.

Origine

Le premier sens proposé n'est pratiquement plus utilisé aujourd'hui et l'origine du mot 'crampe' dans cette version n'est pas claire, même si Gaston Esnault établit un lien peu explicite avec une 'crampe' du XVIe siècle qui aurait désigné "le pied du cheval en tant qu'organe articulé".

La deuxième signification est mieux cernée.
Au XVIIIe siècle, un sexe en érection était affublé, en argot, du doux nom de "crampe d'amour". On peut imaginer au moins deux raisons à cela :
- Une crampe est une contraction musculaire (dont on oubliera le côté douloureux) qui rend le muscle dur...
- Lorsqu'une amante glisse brutalement du lit alors qu'elle fait une petite gâterie à son partenaire en étant trop au bord, son réflexe n'est-il pas de se cramp-onner à ce qui dépasse... ?

Donc, la 'crampe', d'amour ou pas, c'est le sexe en érection.
Si on mélange cette chose turgescente à l'expression "tirer un / son coup", on obtient notre locution, née ainsi au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle.

Exemple

« - Qu'est-ce qu'elle t'a dit ?
- Que j'étais un animal, et qu'elle me priait de ficher le camp !
- C'était court, mais c'était complet!
- Je lui ai répondu qu'elle était une chipie ; elle a pris ses grands airs, et j'ai tiré ma crampe »
Xavier de Montépin - Les Chevaliers du Lansquenet- 1857

« De plus, en ce moment, la seule chose qui comptait et avait de l'intérêt, c'était Érika, couchée à ses côtés, avec laquelle il allait faire l'amour. (...) Tirer sa crampe représentait maintenant un besoin pour Kurt.
Le désir devint lancinant. Pénétrer, s'enfoncer, se perdre dans la chair féminine, pour se calmer, il n'avait plus que cette idée en tête. »
Fabienne Delalande - Une chasse aux défis - 2006

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer sa crampe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d’erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact

PaysLangueExpression équivalenteTraduction littérale
Espagnees Echar un polvoJeter une poussière
Argentinees Ponerse duroDevenir dur
Canada (Québec)fr Tirer sa botte
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl Met de noorderzon vertrekkenPartir avec le soleil du nord
Belgique (Flandre) / Pays-Basnl KlaarkomenDevenir prêt ('jouir')
Pays-Basnl Gaan pompstokken snijdenAller couper des tiges de pompe
Pays-Basnl Zijn biezen pakkenPrendre ses nattes de jonc
Brésilpt Tirar o atrasoTirer le retard
Brésilpt Molhar o biscoitoTremper le biscuit

Vos commentaires
Est-il mieux :
de tirer sa crampe et tirer sa crampe ensuite
ou
tirer sa crampe pour tirer sa crampe ensuite ?

That is the question !

Le sondage est ouvert !
Lorsqu’une amante glisse brutalement du lit alors qu’elle fait une petite gâterie à son partenaire en étant trop au bord, son réflexe n’est-il pas de se cramp-onner à ce qui dépasse... ?

C’est pas pour êt’ vache God, et loin de moi l’idée de titiller ta modestie hors-pair ni celle de tes co-crampond’amourés, mais je trouve que confondre ce qui dépasse avec une colonne de lit euh baldaquin, massif, de telle sorte qu’on puisse s’y cramponner, me semble un peu GROS ! M’enfin, ça s’pourrait, moi j’m’étonne pù de rien...
C’est Εϋρεκα, qui aurait cru cela d‘elle ? qui ouvre le ban, hier en 57. La tension monte doucement jusqu’en 66 où ce ne sont pas les pieds que LPP met dans le plat, suivi en 67 par Momolala qui se demande ce qu’en penserait suce mignonne. Micheylange, plein de délicatesse, en rajoute une couche épaisse et crémeuse en 68. De commentaire en commentaire jusqu’en 85, tout part en couilles, de mal en vit. Arrive l’expression du jour, pur hasard ? Dans le but de ramener à une respectabilité acceptable les acteurs de ce site déviant, je propose que chacun d’eux, avant toute connexion, s’oblige à chanter le cantique suivant :
Le lundi, je baise en levrette,
Le mardi, je baise en canard
Le mercredi, je fais minette
Le jeudi, je m’ fais sucer l’ dard,
Le vendredi, feuille de rose,
Le samedi, soixante-neuf
Et le dimanche, je me repose
Pour me refaire, du foutre neuf (bis)

Partouze à disposition si éditeur fournit le matos idoine.
@ Epi Cum euuh Cure

Tu l’as dit, bouffi !
Expressio c’est cum ça ! Le rattrappage des anciennes te donnerait une meilleure vision, et c’est pas pour la frime, mais t’as encore rien vu, y a des jours où c’est "plus pire" en mieux.

Mais dis-moi donc, le cantique c’est uniquement spécial "crampe d’amour" ou également valab’ pour les celles qu’s’cramponnent à la crampe ?

Au fait, tu excuseras mon indiscrétion, mais c’est juste pour savoir, jeudi c’est nuit de Chine, nuit câaaaaaline, nuit de crampe d’amouuuuuur ?
- Une crampe est une contraction musculaire (dont on oubliera le côté douloureux) qui rend le muscle dur...
Avec tout le respect que je te porte, God, à part le tien peut-être du fait de ta divinité locale, le sexe masculin n’est pas un muscle sinon les salles de musculation seraient pleines. Ce n’est pas de moi, tu penses bien, je n’ai aucune expertise en la matière, mais je ne me souviens plus du nom de l’auteur de cet aphorisme (cette page). C’eût été un lieu commun, tu ne l’aurais point ignoré. Et toc, encore un mot savant dès l’aube !
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 00h23 : Est-il mieux : de tirer sa crampe et tirer sa crampe ensuite ou tirer sa c...
Tu as noté l’exemple numéro 2 de God ? La Fabienne qui écrit a le raccourci abrupt : la seule "chose" qui compte, c’est Eureka Erika avec laquelle il allait "faire l’amour"= tirer sa crampe. Beurk, beurk : ça c’est graveleux. Faire l’amour, même pour un mâle à barre, ce n’est pas que "tirer sa crampe". La différence est fon-da-men-tale, n’est-ce pas messieurs ?
Que fait l’homme après avoir tiré sa crampe ? Il allume une cigarette, tire sa crampe et rentre chez lui...
Tirer sa crampe !
Cramper sa tire ! Mouais, Bof !
Crampe et Satyre ! mieux ! (mais pas top !)
Anna Gramme peut-être pour faire mieux ??? 
le TLFI nous précise l’étymologie suivante : "de l’adj. a. b. frq. *kramp que l’on peut déduire de l’a. h. all. kramph « recourbé » et de l’a. nord. krappr « étroit, grêle » "
Et tout s’explique : le mec qui a essayé en vain de tirer son coup avec son outil "recourbé", "étroit et grêle" a préféré se tirer vite fait pour échapper aux remarques désappointées de sa belle ! ...
réponse à . Emeu29 le 10/04/2009 à 09h07 : Tirer sa crampe ! Cramper sa tire ! Mouais, Bof ! Crampe et Satyr...
premier tracas
partiras crémer (censuré)
racisme repart

Anna Crampe
Une crampe est une contraction musculaire
et c’est bien connu : avec l’âge, les raideurs se déplacent, et avec la crise, les raideurs perdent leur bonus...
Tirer son cou est une spécialité des femmes Padaung
j’étais dans l’escalier à lutiner Manon. Et que vois-je ? La petite marche. Je grimpe l’escalier 4 à 4 en tirant sa rampe, et pour pallier ma crampe je joue à cette petite comédienne les feux de la rampe. Redescendu sur terre, au pied de l’escalier je lançais un vaniteux : "l’ai-je bien montée ?" qui fut repris ensuite par Cécile Sorel au Casino de Paris.
Carpe tire mars
Tiers crampera
Satire campe : rr !
M’cirer satrape

Anna beau lisant
réponse à . Emeu29 le 10/04/2009 à 09h07 : Tirer sa crampe ! Cramper sa tire ! Mouais, Bof ! Crampe et Satyr...
Je vois aussi deux autres contrepèteries, pour é vit thé, malgré l"expression du jour, les propos sous la ceinture:

Tremper, ça requis !».

- A la question "tremper quoi ?", les Chinois répondent : "du riz bien sur !" C’est connu, dans la cul ture  : «Riz : trempez sa queue !»

Quand a Anna, elle est prudente : Rapatrier mecs, dit-elle car avant de tirer sa crampe, le trac empireras et elle termine sur un conseil : répartir cames !
réponse à . momolala le 10/04/2009 à 06h36 : - Une crampe est une contraction musculaire (dont on oubliera le côt&eacut...
T’en veux, de l’aphorisme ou de la sentence, Maxime ? Le marin qui hisse sa hampe ne baisse pas pavillon, juste son pantalon.
réponse à . momolala le 10/04/2009 à 06h42 : Tu as noté l’exemple numéro 2 de God ? La Fabienne qui ...
Euh... si fait, si fait. On met des fleurs autour, ça s’appelle l’éducation. N’empêche que le but, hein ? Mâles et femelles, même combat, sur ce coup-là. Avoue !
réponse à . Emeu29 le 10/04/2009 à 09h07 : Tirer sa crampe ! Cramper sa tire ! Mouais, Bof ! Crampe et Satyr...
Citrer sa rampe ? Cara trempe, Sir. Mirer par ce tas, mépriser carat, ce rat a misé RPR. Car, rire à temps, sertir par came... Sartre prie Mac.

Anna Toumouilley
[c]S’en aller, fuir.
Faire l’amour, avoir un orgasme.]

A choix, question d’interprétation...cette page
Aphorismes de l’électricien
- Quand la tension monte, elle se mesure entre les bornes.
- Pour que le courant passe, le circuit doit être fermé.
- Un circuit ouvert et une forte tension provoquent un arc électrique.

réponses de sa femme
- Electriques ! Electriques !
- J’ai pris deux châtaignes !
- T’es en court-jus, ce matin...
réponse à . Elpepe le 10/04/2009 à 10h56 : Aphorismes de l’électricien - Quand la tension monte, elle se mesur...
Angoisse de l’électricien

Le burn out.
Marie,ton (co)pain a-t-il la crampe, la trempe-t-il dans le vin ou la soupe?

cette page 
D’accord, mais pas la capote.
Benoît 16 soupapes, mécanicien d’alcôve.
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 02h11 : @ Epi Cum euuh Cure Tu l’as dit, bouffi ! Expressio c’est ...
nuit câaaaaaline

Ouiiii ? On m’a causé ?
Deux p’tites bites se rencontrent dans la rue.
- Mais qu’est-ce qui t’arrive ? Tu parais toute tendue...
- M’en parle pas : je passe un oral dans cinq minutes !
Comment pourrait il tirer?......sa queue rampe !
réponse à . Elpepe le 10/04/2009 à 10h41 : Euh... si fait, si fait. On met des fleurs autour, ça s’appelle l&r...
Tes sources, c’est sur cette page que le bandeau de droite sous-titre : Comment parler aux femmes. Pour la première fois les femmes expliquent aux hommes comment parler et les séduire ? Mais je ne te crois qu’à demi, j’ai vu comment tu regardes BB, moi !
Est ce que tirer un coup c’est la même chose que tirer au cul ? Quelqu’un peut-il me renseigner ? Merci d’avance.

Muse rignonne 
réponse à . momolala le 10/04/2009 à 11h57 : Tes sources, c’est sur cette page que le bandeau de droite sous-titre ...
Taratata ! Une fois dans le salon rose, hein ? Les instincts se libèrent, et l’on devient l’objet de l’autre. Même nous, les hommes. Enfin, pour ceux qui acceptent seulement, évidemment. Le sexe étant pervers par nature, la question de la jouissance est-elle la sienne propre, ou bien celle de l’autre ?
Réponse de l’Amirauté : les deux, mon adjudant ! Et lycée de Versailles.
réponse à . mickeylange le 10/04/2009 à 11h59 : Est ce que tirer un coup c’est la même chose que tirer au cul ?...
Attention : seuls les Sélénites tirent au flanc. C’est d’ailleurs à ça qu’elles les reconnaissent.
Nooooooooon, Chirstian, pas la tête ! Pas la tête !
Quelqu’un peut-il m’expliquer la réponse de l’amiral en @30.
Merci d’avance.
Histoire tendre.


Marie Couchetoila était une jeune femme très coquéquette prédisposée à la lingérence (a mettre son nez dans les affaires de autres).
Elle n’était pas du genre donnant-d’onan, si fréquent dans nos sociétés spermissives ou l’on voit tant de travailleuses et de travailleurs solitaires, des érautonomes, compeloter sous le manteau jusqu’à l’ovairdose, comme des masturbêtes de somme.

Non elle était au contraire très gaie, très clitorieuse, aimant babatifoler, libidiner et fessetoyer, de préférence au clair de Lune.

Elle était certes, hommenubilée, mais ne donnait pas son satisfessit à toutes les récréatures masculines, évitant les embobinards (pièges à cons), les frigidards (pour congelés) et les déjàculés précocement,et autres semeurs de zizizanie.
Et aussi, parmi les tireurs de crampe, les amateurs de tapinehambourg, car, disait-elle, «ça sent la morue jusque dans le cœur des Fritz».

Elle rencontra un jour, un homme qui l’enflamma comme elle en brûlait d’envie, comme une calumette (de lapper), un Alibido qui calma sa boulimiche, lui fit produire du lait d’amante.

C’est sur ce lait, ce sirop, que se termine mon histoire -->

orgeasme : si tu v’a-jeun, y’a bon Banania !
réponse à . SagesseFolie le 10/04/2009 à 12h48 : Histoire tendre. Marie Couchetoila était une jeune femme très coq...
clap clap clap du grand Sagesse !
Tirer sa crampette...c’est plus lili...non ?

Boudiou!!!Ca fuse !
ca dégouline aujourd’hui !
ca pulse !

Je pense à ces gars qui tirent et tirent sur la corde à noeuds !jusqu’à ce qu’une des parties cède.
Mais avec vous ca risque pas d’arriver!
Toujours un qui prend la relève et ...relève le défi !!!
bravo Ames pures et frivoles!
Et merci car j’avais le spine...pardon le spline !!! 
réponse à . <inconnu> le 10/04/2009 à 13h21 : Tirer sa crampette...c’est plus lili...non ? Boudiou!!!Ca fuse ...
Attends, je vais t’en jouer, de l’épinette.
Ali Bidault était un facteur, roi de la pédale à Langres mais originaire du Doubs, où les habitants de sa préfecture l’avaient surnommé « le Besançonneau ». Un jour qu’il grimpait, en danseuse, le Col de Lutherrusse en Savoie, il se prit les siamoises en plein milieu de la chaîne montagneuse et partit au tas, en pipant les dés railleurs avec lesquels il perdait sempiternellement au 421, pendant ses tournées.
Depuis, il lui manque une ratiche sur deux, et il s’est mis à la natation. Et c’est qu’il nage bien, le bougre ! Ses vieux copains le surnomment « Langres nage » car, une fois sauté de son plot, il fait des vagues, surtout dans les couloirs de gauche du bassin. Il faut dire qu’il a un fidèle sponsor : les Vins Nicolas® et consorts…
Crampe, dans le patois gascon que j’ai appris, c’est la chambre. Les occitanistes l’écrivent crampa ou cramba, selon http://www.gasconha.com/index.php?tipdoc=mots&mot=chambre mais on prononce "e" le "a".
Y a t’il un lien entre les trois acceptions de crampe?
Des crampes musculaires surviennent parfois à l’occasion de positions acrobatiques...
Cette chanson paillarde figure sur un 33 tours qui appartenait à mes parents, ce disque est composée uniquement de textes de ce genre.
réponse à . Cultilandes le 10/04/2009 à 13h54 : Crampe, dans le patois gascon que j’ai appris, c’est la chambre. Les...
Caramba !
Tiens! D’où vient l’expression - française? - caramba?
Bon ben tiens, les gosses : pour changer un peu du bar de Marcel et vous aérer les même-linge, je vous emmène à l’auberge de l’Ecu.
Evidemment, avec un éditeur de partoche, ça serait vachement plus mieux...
réponse à . Cultilandes le 10/04/2009 à 14h12 : Tiens! D’où vient l’expression - française? - caramba?...
De cette page, recta ! Ou alors, de cette page ?
réponse à . grindesl le 10/04/2009 à 13h56 : Cette chanson paillarde figure sur un 33 tours qui appartenait à mes pare...
J’en possède deux enregistrements: l’un par Colette Renard, l’autre par Mouloudji. Il s’agit évidemment de disques vyniles. Je suppose qu’il y en a d’autres, notamment sur les compilations de chansons de corps de garde qui ont fleuri à la fin des années 60 et au début des années 70.
réponse à . Elpepe le 10/04/2009 à 13h51 : Attends, je vais t’en jouer, de l’épinette. Ali Bidault &eacu...
Ali Bidault était un facteur, roi de la pédale à Langres

Et moi qui le croyait diplômé de science-pot, genre "fort en t’aime", taureaumachiste, roméotypé, attyran pour les superchéries, originaire du Périnée Oriental et patati et pas tata.....
Voilà que tu le décris comme un épouxvantable homme inverti qui en vaut deux, comme un (f)acteur de cinema tournant dans "La pédé brave" ou dans "Silence, on s’tourne" !
c’est infemme ça, non ? 
excuse mon ignorance, mais dans le programme de la semaine, que tu décris en 3, il y a une activité dont je ne comprends pas le sens, peux-tu m’éclairer (si cela reste correct, naturellement) ?
C’est celle-ci : "et le dimanche, je me repose" ...
réponse à . Cultilandes le 10/04/2009 à 14h12 : Tiens! D’où vient l’expression - française? - caramba?...
Du bas latin *caraculum" (...),
d’où :
"Caraculum Vidé"

Caraculum Vidé est une cumséquence de tirage de crampe
d’après mon Robert , la crampe est " la contraction douloureuse, involontaire et passagère d’un muscle".
Passagère ? "qui ne fait que passer", "qui ne dure que peu de temps" (TLFI)
L’homme n’est pas avantagé ! Tire toi pauvre crampe ...
réponse à . <inconnu> le 10/04/2009 à 14h40 : J’en possède deux enregistrements: l’un par Colette Renard, l...
Il faut que je le recherche, mais ce n’est pas Mouloudji ni même Colette Renard.
Je ne savais même pas que Mouloudji avait enregistré des chansons paillardes!
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 15h03 : Du bas latin *caraculum" (...), d’où : "Caraculum Vidé...
Merci de m’avoir donné l’occasion de découvrir ce texte: [http://archet.net/erotisme/incauda.pdf]. Latin, grec: même combat!
réponse à . chirstian le 10/04/2009 à 09h29 : le TLFI nous précise l’étymologie suivante : "de l&rsqu...
Ah, c’est donc vrai, je n’avais jamais cru que c’était possible quand on me disait :
il vaut mieux l’avoir blanche et droite que Black et Decker.
réponse à . SyntaxTerror le 10/04/2009 à 15h34 : Ah, c’est donc vrai, je n’avais jamais cru que c’était ...
D’équerre, c’est pas droit aussi ?
d’équerre, le bout est à 90° : de quoi attraper un show effroi !
Bon, les gosses : tout ça, moi, ça m’a bien énervé. La faute à God, et je vais devoir passer le ouiquinde à me calmer, mainant... C’est malin, hein !
Je vais confier la barre à BB, elle adore barrer, ça tombe bien. Quant à vous, garnements : au lit, les mains sur les couvertures !
réponse à . chirstian le 10/04/2009 à 15h53 : d’équerre, le bout est à 90° : de quoi attraper un ...
En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et le compas le sexe masculin !

C’est pas con ça ? A mon avis ils devaient être un peu ronds et pas d’équerre quand ils ont inventé cela les saints bo(u)listes !
réponse à . SagesseFolie le 10/04/2009 à 16h31 : En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et...
Et chez les francs-maçons ???
réponse à . SagesseFolie le 10/04/2009 à 16h31 : En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et...
En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et le compas le sexe masculin
Comme tu y vas ! En symbolique occidentale, je crois bien que le seul cas où le compas représente la masculinité et l’équerre la féminité est celui de L’Androgyne hermétique ! Très clairement, le compas (toujours en symbolique occidentale), symbolise l’esprit et l’équerre la matière.
réponse à . chirstian le 10/04/2009 à 14h58 : excuse mon ignorance, mais dans le programme de la semaine, que tu décris...
Voir la Genèse, en l’occurence les paroles de la chanson, pour les 6 premiers jours. Au 7ème, God, ayant achevé son ouvrage, se repose, bénit son repos, récupère ses forces vives afin d’affronter en forme le lundi qui pointe...
Bonjour. Pourriez-vous me dire ce que signifie - un organe articulé - svp. Merci beaucoup d’avance.
réponse à . <inconnu> le 10/04/2009 à 17h18 : En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et...
Quel merrrrrveilleux site où on arrive même à un degré certain de vraie spiritualité à partir d’une expression aussi ... aussi... Enfin, une journée extraordinairement drôle à lire ! Lulette, garde-la dans tes favoris pour tes prochains jours de spleen.
réponse à . russe_mignonne le 10/04/2009 à 17h38 : Bonjour. Pourriez-vous me dire ce que signifie - un organe articulé - svp...
Excuse-moi, mais, tu le fais exprès, là ?  Si tu nous disais à quoi tu fais référence, de quel organe tu parles et où il en est question on verrait à te répondre sérieusement, enfin, si on peut !
Tapes "équerre compas" sur gout gueule et tus auras accès à des tas de sites "ésotériques" ou pseudo-ésotériques. Je n’en sais guère plus.

@ Épicure : sauf erreur toujours possible de ma part, l’"esprit" est symboliquement masculin et la "matière" symboliquement féminine.
Pythagore, je crois, leur faisait correspondre les nombres 1 et 2. Mais je ne suis pas spécialiste en symbolique.
réponse à . Cultilandes le 10/04/2009 à 15h30 : Merci de m’avoir donné l’occasion de découvrir ce text...
Puisque nous sommes dans le latinage, et toujours dans le sujet, la crampe ne pouvant être tirée par l’homme que par son système queutal, ne dit-on pas en latin « in cauda venenum » ?
Alors là, une question aujourd’hui se pose et s’impose ici : y a t-il un danger quelconque pour la femme (ou au choix, ça m’dérange pas, l’homme, l’homme-femme, ou la femme-homme) ? Quelle quantité de venenum peut provoquer une attaque et éventuellement le trépas ? Cela entraine-t-il des lésions ? Laisse t-il des séquelles ? Doit-elle (la femme, ou doivent-ils, les autres catégories) prendre des précautions à l’avance en prévoyant un anti-dote ? Y a-t-il une prise en charge par la Sécu ou par l’Association Anti-Queutards ? D’un autre coté, et c’est pas plus bête, en somme, cela pourrait-il servir homéopathiquement ? Par petites pillules, ou par inoculation directe ? Dans ce dernier cas, comment opérer pour que la cauda produise par quantité infinitésimales ? Terminé ! Lève toi, t’as la dose qu’y faut, tu crois qu’ça pourrait s’faire ? On pourrait même marcher par cauda interposée : Chéri, j’vas m’faire tirer une crampe homéopathique là ! OK Baby, vas-y, prends ton temps, dis lui qu’il y aille pas de queue morte ! Les choses seraient si simples !

Je crois que depuis la nuit des temps, personne, mais alors personne, ne s’est vraiment préoccupé de la question qui comme vous le voyez, donne lieu à beaucoup d’intérrogations !
Et pourquoi qu’toutes les pathologies du monde ne seraient pas liées, (ou la conséquence directe de), à ça ? Les chercheurs et les toubibs, faut bien qu’y bectent leur caviar saumonisé ou leur saumon caviardisé, le tout truffisé, qu’y s’fassent un nom, qu’y gagnent le respect, et surtout qu’y rentrent dans l’histoire. Un toubib c’est sacré ! Ils ont jugé plus judicieux de donner des noms savamment scientifiques pour impressionner la ou le clille. Tu vas chez l’toubib, il a même pas besoin de remplir une fiche-questionnante avec ton pedigree et tes antécédents pour faire son pronostic ; recta, il se contentera de dire : Ha ha, je vois ! Et dépendamment de la gueule pas encore comestible pour les vers que tu t’payes, il te lancera : On vient de s’faire tirer une crampe là, hein ? ou bien, avec la mine de moribond que tu lui présentes, qu’un croque-mort fantasmerait dessus, pour évaluer la dangerosité et l’évolution de ton mal, ça sera : Alors, ça nous remonte à quand, c’te tirage de crampe ? Bon, j’vous promet rien, mais on va voir c’qu’on peut faire pour limiter les dégâts ! Allez hop, su’l brancard, la table d’examen, ou même su’l’billard (ou debout ou assis ou sur le lustre, tout dépend des pratiques du praticien) pour la dosette miracle! tu connais le reste !

A moins que.... à moins que .... tu crois ?
Y aurait-il quelqu’un dans la salle qui puisse contredire mes dires et combler mes trous … de savoir ?

Eureka Ouda Vénez Num (Breux-Chémoi)
réponse à . momolala le 10/04/2009 à 17h42 : Excuse-moi, mais, tu le fais exprès, là ?  Si tu nous di...
"le pied du cheval en tant qu’organe articulé"
C’est de cette phrase que je l’ai pris.
réponse à . SagesseFolie le 10/04/2009 à 17h44 : Tapes "équerre compas" sur gout gueule et tus auras accès à...
Comme tu l’écris, l’’"esprit" est symboliquement masculin et la "matière" symboliquement féminine, ce qui ne signifie absolument pas que le compas représente un sexe masculin et l’équerre un sexe féminin, ce qui serait terriblement réducteur ! Il faut voir là complémentarité entre les deux (équivalent en symbolique chinoise du Yin et du yang). Par exemple, le compas est symbole de rigueur, l’équerre d’imagination. Le compas trace le cercle, l’équerre le carré, les deux réunis permettent de tracer toutes les figures. Ou encore, le compas (esprit), ouvert à 90° rejoint l’équerre (matière), les deux alors assemblés figurent l’équilibre entre les deux forces. Etc… Si tu veux en savoir plus, la « bible » symbolique est le Dictionnaire des symboles, collection Bouquins. Je suis loin de ma bibliothèque, je peux dès dimanche te donner des références plus complètes sur cet ouvrage dont le nom de l’auteur à l’instant m’échappe. … Et méfie-toi des sites « ésotériques » !!!
Il me faudrait ce fameux dico pour te répondre au sujet de Pythagore et de la symbolique du 1 et du 2.
Je peux tout de même te dire que 1 est le symbole de l’homme debout, du phallus érigé, il représente l’homme actif. 2 symbolise l’opposition, le conflit, l’ambivalence, le créateur et la créature, le blanc et le noir, la matière et l’esprit, le masculin et le féminin, etc... Si tu les additionne, figure-toi qu’ils donnent...3, le nombre le plus chargé en symboles, mais ceci est une autre histoire...
réponse à . russe_mignonne le 10/04/2009 à 18h15 : "le pied du cheval en tant qu’organe articulé" C’est de cette...
Vous allez bientôt capter le message suivant du Commandant en Chef God

"Ici l’ombre ! Ici l’ombre ! Je n’aime pas la blanquette de cheval ! je répète, quand les carottes sont trop cuites c’est la fin des haricots !"
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 17h56 : Puisque nous sommes dans le latinage, et toujours dans le sujet, la crampe ne po...
Dans la nuit des temps, les médecins étaient toujours des hommes, ils pouvaient donc administrer directement...
Les femmes étaient sorcières, prescrivaient des jus d’animaux...
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 17h56 : Puisque nous sommes dans le latinage, et toujours dans le sujet, la crampe ne po...
Epicure que je suis, aime bien le système philosophique que tu esquisses ci-dessus, digne d’une de mes disciples du 2&ème siècle. Pas le temps de développer, le devoir m’appelle, mais tu ne perds rien pour attendre (tiens une expression pour God). Retour vers 23 h 30.
réponse à . <inconnu> le 10/04/2009 à 17h18 : En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et...
Euh... dans la Marine occidentale, il symbolise essentiellement le cap suivi !
C’était un message de l’Amirauté
réponse à . <inconnu> le 10/04/2009 à 18h42 : Comme tu l’écris, l’’"esprit" est symboliquement mascul...
Je te recommande de consulter le Dictionnaire des Grands Thèmes de l’Histoire des Religions ... de Pythagore à Levi-Strauss, dont les textes ont été réunis par Daniel Dubuisson. Tu pourrais, si tu peux y avoir accès, trouver la réponse qui fera ton bonheur.
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 19h04 : Vous allez bientôt capter le message suivant du Commandant en Chef God "I...
Je crois que j’ai compris ce que cela veut dire. C’est le sexe d’un ’homme.
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 17h56 : Puisque nous sommes dans le latinage, et toujours dans le sujet, la crampe ne po...
Bon, là, que je te rassure : on peut en consommer sans modération. A tel point qu’une étude médicale apparemment sérieuse aurait montré que, statistiquement, les dames qui avalent le sperme de leur(s) partenaire(s) se protègeraient ainsi remarquablement bien du cancer du sein. Ce qui est profondément injuste, c’est que la pratique courante de la langue fourrée princesse ne démontre pas (du moins, pas encore) de diminution de çui de la prostate.
Pourquoi tant de haine ?
réponse à . Elpepe le 10/04/2009 à 19h44 : Bon, là, que je te rassure : on peut en consommer sans modéra...
Et en plus il y a plein d’antioxydant, super contre le vieillissement de la peau et la rouille.
réponse à . russe_mignonne le 10/04/2009 à 17h38 : Bonjour. Pourriez-vous me dire ce que signifie - un organe articulé - svp...
Ah ben là, tu vois, tu fais rire tout le monde, avec tes contribs qui sont toujours une question, et toujours bâtie de la même façon.
Bon, écoute : si tu ne comprends pas bien toutes les finesses de la langue française, voire celles des Expressionautes ici présents, ça ne fait rien, va... Lance-toi, viens jouer des mots avec nous, c’est sûrement comme ça que tu apprendras le mieux !
réponse à . mickeylange le 10/04/2009 à 19h48 : Et en plus il y a plein d’antioxydant, super contre le vieillissement de l...
T’es comme Nico, t’as la banane ?
réponse à . russe_mignonne le 10/04/2009 à 18h15 : "le pied du cheval en tant qu’organe articulé" C’est de cette...
le pied du cheval en tant qu’organe articulé : si tu regardes cette page tu verras que le pied du cheval (un élément,donc un "organe" du corps du cheval) est composé de plusieurs os , réunis par des articulations , et donc "articulés" entre eux.
Vraisemblablement nos ancêtres avaient souvent l’occasion d’admirer les articulations du pied du cheval, qui lui permettent des efforts importants. Si j’en crois God (et il faut le croire!) ils utilisaient donc deux mots différents : pied pour désigner le pied "vu de l’extérieur" et crampe pour désigner le pied "vu de l’intérieur".
réponse à . Elpepe le 10/04/2009 à 19h44 : Bon, là, que je te rassure : on peut en consommer sans modéra...
Ah non Mon Amiral, là je regrette d’êt’ désolée ! Pourrais-tu m’indiquer un seul mot ou une seule phrase dans mon blabla qui fisse allusion à "avaler" ? D’autant plus que tu susses parfaitement que chuis bien rancardée en gros sur les vertus d’la crème chantilly et des propriété de l’huile de reins. Pourquoi t’es tu plongé sur cet orifice, alors, qu’en plus des oreilles, une dame dispose de plusieurs autres orifices, aussi valab’ l’un que les autres, hein ?
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 20h20 : Ah non Mon Amiral, là je regrette d’êt’ désol&ea...
Hé, parce que j’aime ça !
Bon, allez, cette fois, j’ai devant moi un long ouiquinde à tirer, et BB m’attend en piaffant, hennissant et fumant des naseaux. Soyez sages, les gosses, hmmm ?
réponse à . russe_mignonne le 10/04/2009 à 17h38 : Bonjour. Pourriez-vous me dire ce que signifie - un organe articulé - svp...
J’imagine un organe, monté sur rotule...comme celles de ce bonhomme en bois qui me sert de modèle pour dessiner:orientable, malléable 
et merci pour cette journée de rigolette;
Ah la la...dès qu’on tire sur la bobinette...
réponse à . Elpepe le 10/04/2009 à 19h44 : Bon, là, que je te rassure : on peut en consommer sans modéra...
et @ Mickeylange _71

Ouais c’est ça, toutafé absolumenent, tant vous y êtiez, pourquoi ne pas avoir précisé aussi que c’est excellent pour: les verrues, la culotte de cheval, le rhume des foins, le diabète, les hémorroïdes, la pelade, l’arthrose, les fourmillements, les ongles incarnés, les règles douloureuses, la leucémie, l’épilepsie, l’embolie pulmonaire, le fibrome, le paludisme, la malaria, la goutte, l’arthrose, le choléra, le daltonisme, le baby-blues, le zona, la paranoia, la toxoplasmose, l’acné, le herpès, le lumbago, la rubéole, la myopie, et l’Alzheimer ? A coup sûr, j’ai oublié quéque chose !

Finalement, je ne pensais pas avoir autant raison que ça en _61 !

Déjà que God y a commencé de bon matin avec un gros crampon, qu’devant la Tour Eiffel passerait pour un cure-dent, et v’là-t-il pas qu’ses compagnons d’esbrouffe y nous tartinent encore en prime une couche de leur ... sève gluante.

Non mais, faut quand même pas pousser !
réponse à . chirstian le 10/04/2009 à 20h15 : le pied du cheval en tant qu’organe articulé : si tu regardes ...
Merci beaucoup, Chirstian :)
réponse à . eureka le 10/04/2009 à 21h00 : et @ Mickeylange _71 Ouais c’est ça, toutafé absolumenent, ...
A coup sûr, j’ai oublié quéque chose !
euh... que c’est bon pour le moral ?  
le point important de l’expression, c’est le possessif : "sa".
D’abord, parce qu’on ne tire pas n’importe quelle crampe, mais la sienne. Pas question de tirer la crampe d’un autre, fut-il votre meilleur ami. Ni la crampe de votre chérie. Chacun sa crampe et les vaches seront bien gardées !
Mais ce "sa", induit également que chacun de nous ne peut en avoir qu’une. Autrement on dirait "tirer l’une de ses crampes". Et il faudrait légiférer pour savoir laquelle, et dans quelle circonstance. J’entends déjà les commentaires : Eh, Ducon, tu tires n’importe comment ! Il fallait défausser à coeur et tirer ta crampe de trèfle ! Pelote, repelote et tire ta crampe... Et ne risquerait-on pas -dans le feu de la crampe- d’en tirer deux d’un coup ? Tous les dangers de l’over-crampe !
Non, non : elle est unique, et donc précieuse. C’est pourquoi, quand la crampe est tirée, il faut la boire (n’est ce pas Eureka?). Bon, mais ensuite, vous demandez-vous ? Pas d’affolement : elle revient toujours, crampin, crampant. Car on ne saurait rester décrampé, sans faire mentir l’expression.
Bon, je vous retrouve une nouvelle fois avec bonheur, après une aussi longue coupure due à nos amis de @skinhead.be ....
Alors bien le bonsoir à toutes et tàtous !
Tiens, le breuke n’est pas là aujourd’hui ? Encore dans les îles-au-logis ?
Allez,faites pas l’oeuf, ce week-end, ce serait cloche !
Très heureuse fête de Pâques à tous les expressionautes présents et à venir!

HoubaHobbes
réponse à . SagesseFolie le 10/04/2009 à 12h48 : Histoire tendre. Marie Couchetoila était une jeune femme très coq...
Et les petits oisifs qui volatilent...Je sais qui t’a inspiré et je vois que tu peux prendre la relève quand tu veux . Bravo
réponse à . <inconnu> le 10/04/2009 à 17h18 : En symbolique l’équerre représente le sexe féminin et...
Ca me fait penser à Titeuf, héro de BD, qui, lorsque son pote lui dit que son amoureuse est de mauvaise humeur parce qu’elle a ses règles, se fait des films dans la tête et finit par dire: ... M’en fous, de toute façon, moi j’ai une équerre 
réponse à . grindesl le 10/04/2009 à 15h19 : Il faut que je le recherche, mais ce n’est pas Mouloudji ni même Col...
*Personne ne semble avoir souffert de VRAIES CRAMPES … douloureuses en diable, au point de faire sauter à bas du lit, si ça survient la nuit (3 nuits, d’affilée, ces derniers jours, réveillée toutes les ½ heures par des crampes atroces sur les insertions tendineuses de la cheville) … ou en piscine, après ¾ h. d’aquagym … (ça c’est mon problème actuel)

Et sans autre préavis, crampes sur tous les muscles et ça casse !!!
Bref, une crampe de trop … sans possibilité de la tirer … et le muscle CLAQUE !!! 

Et voili, voilà … je suis sous attelle de mon bras droit, avec mon tendon claqué, le seul qui me restait !!! muscle (biceps affaissé) en détresse …

Help ! week-end de Pâques, handicapée … = pas drôle !
Un faux mouvement et j’suis plus dans la course ! … accès Internet difficile …
Pô grave, on se retrouvera ; incessamment sous peu !

* Crampes aux guiboles : cette page
* Crampes aux cuisses : cette page
réponse à . horizondelle le 11/04/2009 à 14h42 : Et les petits oisifs qui volatilent...Je sais qui t’a inspiré et je...
Je n’y avais pas pensé, mais tu as raison.
La lecture des textes de Marc Favreau, que tu m’as fait découvrir il y a quelques mois, m’influence certainement.
Faut d’la fuite dans les idées ! 
Par Internet, je me suis mû gai
Pour vous offrir ce brin de cette page
Tirer sa crampe ! Cela les avait bien émoustillés, les voisins du d’ssus !

Bon, je commence sérieusement... mais je vous connais : l’ambiance va sans doute s’échauffer au fil des heures !

Crampe : avec ce mot, z’allez pas être déçus du voyage !
En 1100, on le rencontre sous la forme cranpe mais dès 1250, le voilà crampe, issu du vieux français. Il se tire du côté du moyen néerlandais, fait un petit tour vers le bas allemand et, pendant qu’il y est, visite l’ancien haut allemand et séjourne un temps dans l’ancien norrois. Voilà pour l’origine germanique.

Vers 1747, le mot s’encanaille avec crampe d’amour (dont parle Sa Divinité) connue aussi sous la forme crampette et crampée, moins usuelle mais employée par Céline (1936).

Revenons en 1268 avec crampon (crochet) qui attendra 1858 pour prendre le sens figuré et familier de personne importune et tenace... ce que je ne voudrais être, donc j’vous laisse !

Source : DHLF.
cogito...
D’après Gabrielle d’Estrée, notre bon roi Henri IV pensait qu’il avait là un os .
Sans doute avait-il de fréquentes crises de priapisme...
Les statistiques montrent que 42% des adultes atteints de drépanocytose, maladie générique affectant principalement les méridionaux (jusqu’au Cap de Bonne Espérance), sont sujets à des crises de priapisme.
Dont le traitement s’effectue per os
se non è vero...
réponse à . ergosum le 01/05/2012 à 03h54 : cogito... D’après Gabrielle d’Estrée, notre bon roi He...
Lorsqu’une amante glisse brutalement du lit alors qu’elle fait une petite gâterie à son partenaire en étant trop au bord, son réflexe n’est-il pas de se cramp-onner à ce qui dépasse... ?
Faut quand même pas confondre crampe d’escalier et rampe d’amour !
– Recaser primat
– Racisme repart
– Remparts acier
– Premier tracas
– Pactiser/armer
– Tremperai cars
– Précisera tram
– Retireras camp
– Tarper sa ricme
- Cette dernière nuit? Oh, ne m’en parle pas cher ami...un désastre! Nous étions sur ma litière du haut, quand, soudain, mon amante a glissé du lit, elle a essayé de s’accrocher à ce qui dépassait, elle s’est cramponnée, moi j’ai des crampes au nez...bref, elle est tombée de tout son poids!
Tu es encore en vit? lui demandai-je.
- Oui, mais je n’en ai plus en-vit, me répondit-elle.
Ça fait qu’en plus, j’ai dû payer les frais d’hôpital!
CYRANO DE VERGE RAQUE.
Quand on a une crampe, il faut masser. C’est si simple !

On pensait que le joueur d’orgues était un orgasmique, on s’est vite rendu compte que ce n’était qu’un orgasthmatique.
réponse à . <inconnu> le 01/05/2012 à 09h26 : Quand on a une crampe, il faut masser. C’est si simple ! On pensait ...
c’est ce qu’on disait à Bordeaux d’une des conquêtes du Maire : quand le chat bande elle masse.
Les "vraies" crampes sont dues à l’ augmentation de l’ acide lactique, qui provoquent une raideur douloureuse des muscles... Les "autres", par le sang qui gorge les corps caverneux... Et, ma foi, il y a un moyen simple de transformer ces dernières "crampes" en plaisir. Demandez donc à... Mais non, je ne citerai personne. Nous sommes en campagne électorale....
Un Premier Mai ! Tirer sa crampe ? Pas question, ce jour, priorité au repos. On "GLANDE DUR DUR", on verra bien demain.
Merci Joseta pour ce bouquet de muguet, quel parfum...
réponse à . chirstian le 01/05/2012 à 10h19 : c’est ce qu’on disait à Bordeaux d’une des conquê...
On l’a dit aussi de Farah Diba, l’épouse de Chah d’Iran. Avait-elle une main de ma soeur masseur ?
réponse à . Cultilandes le 10/04/2009 à 13h54 : Crampe, dans le patois gascon que j’ai appris, c’est la chambre. Les...
Des crampes musculaires surviennent parfois à l’occasion de positions acrobatiques
Principalement chez ceux qui confondent érotisme et gymnastique.
Quand on tire sa crampe à cheval sur sa partenaire, risque-t-on d’avoir une hippo-crampe ?
réponse à . charmagnac le 01/05/2012 à 11h52 : Quand on tire sa crampe à cheval sur sa partenaire, risque-t-on d’a...
elle me semble tirée par les chevaux, ta crampe ! 
Quand sire sa crampe sure une grande échelle, on risque de se casser la gueule.
Et dire que des politicards voudraient que l’on fasse des gosses sur ne grande échelle...
Les "voisins du dessus" avaient fait fort. Mais ils ont eu l’avantage de tirer les premiers. N’en restons pas là car voici quelqu’un qui tirait sa crampe avec entrain.

cette page
réponse à . charmagnac le 01/05/2012 à 11h51 : Des crampes musculaires surviennent parfois à l’occasion de positio...
Des crampes musculaires surviennent parfois à l’occasion de positions acrobatiques
Principalement chez ceux qui confondent érotisme et gymnastique.

L’amour c’est du sport. Surtout si il en a un des deux qui veut pas.

Jean Yanne
réponse à . mickeylange le 01/05/2012 à 12h41 : Des crampes musculaires surviennent parfois à l’occasion de positio...
c’est aujourd’hui que le juge du Bronx décide si un président du FMI bénéficie de l’immunité diplomatique quand il tire sa crampe.
Hier la théorie du complot était de retour. Quand même : confondre comploter et peloter le con ... !!! 
L’origine des mots: maladie vénérienne

Nous trouvons cette origine au royaume biblique de Moab:
C’était plein de maux à bite.
Pour pouvoir se cramponner faut que ce soit du solide.
Je n’arrive pas à vaincre ce p... de b... de signe indien. Ça devrait marcher cette fois-ci.

cette page
Vu à l’instant et à droite la publicité hébergée par God
Traitement crampes... Des solutions naturelles existent
Sa Divinité a de l’à-propos...
réponse à . charmagnac le 01/05/2012 à 12h32 : Les "voisins du dessus" avaient fait fort. Mais ils ont eu l’avantage de t...
Mais ils ont eu l’avantage de tirer les premiers
Une expression qui rappelle la bataille de Fontenoy...
On connaît tous les différents récits : fut–il dit Messieurs, les Anglais ! Tirez les premiers ! ou Messieurs les Anglais, tirez les premiers ! ? Les versions divergent*.

Jamais n’est rappelée la véritable injonction du comte d’Anteroche, injonction qui figure dans les carnets de campagne d’un capitaine des grenadiers, François Crampe :
– Messieurs les Anglais ! Tirez çà, Crampe !
Hilarité des hommes de troupe qu’il eut été impertinent de rapporter, s’pas !

*...et c’est beaucoup, comme disait Desproges. 
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 14h01 : Mais ils ont eu l’avantage de tirer les premiersUne expression qui rappel...
Les versions divergent... et c’est beaucoup
Faut au moins deux gants Mapa comme préservatif !
Si j’ai bonne souvenance, God a un jour expliqué qu’il n’était pas décisionnaire des annonces Google... lequel propose actuellement non seulement un traitement pour les crampes mais également des solutions pour soigner l’arthrose et des adresses de maisons de retraite...
On est repéré ! ...euh, peut-être pas toi... mais d’autres, si ! 

Ah bah, tiens ! le temps de lire l’intéressant point de vue de Lange [@ 112] sur l’affaire DSK, et Google propose maintenant "Secrets et Recettes de Grand-mère" ! On est repéré, te dis-je ! ...euh, peut-être pas toi... mais...
L’artisss est hors compétition, ’videmment !
réponse à . chirstian le 01/05/2012 à 12h51 : c’est aujourd’hui que le juge du Bronx décide si un pré...
c’est aujourd’hui que le juge du Bronx décide si un président du FMI bénéficie de l’immunité diplomatique quand il tire sa crampe.

J’ai jamais compris cette histoire.
1) elle était femme de chambre, donc elle "doigt" travailler dans les chambres
2) elle est rentrée pour mater DSK sous la douche, c’est pas bien propre
3) elle était la pour astiquer ce qu’elle a fait avec DSK avant de se plaindre deux heures après alors qu’elle n’avait même pas fait le ménage dans la chambre.
4) le juge a été gentil avec elle, il aurait pu la condamner pour faute professionnelle.

Moi si j’étais DSK je ne retournerais pas dans un Sofitel il y a trop de laxisme dans le service.
réponse à . charmagnac le 01/05/2012 à 12h32 : Les "voisins du dessus" avaient fait fort. Mais ils ont eu l’avantage de t...
Faut aller vite, avec toi. Ta page n’existe déjà plus...
Ouai... Ça devrait faire l’affaire....
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 14h13 : Si j’ai bonne souvenance, God a un jour expliqué qu’il n&rsqu...
Rendons donc à Gougueule ce qui est à Gougueule, mais faire coincider cette pub avec l’Expression du jour, ça voudrait dire que Gougueule nous espionne ? Fichtre ! Méfiance et circonspection, comme auraient pu dire Dupont et Dupond.

On est repéré...euh, peut-être pas toi

C’est incessamment sous peu, pas la maison de retraite, mais vu que j’ai été qualifié récemment de VLL (pour les lecteurs qui ne seraient pas au courant VLL = Vieillard Lubrique et Libidineux) je risque de te rejoindre pour les pubs 3ème âge (sonotone, couches Confiance, chaise monte-escalier, etc)
réponse à . file_au_logis le 01/05/2012 à 15h03 : Faut aller vite, avec toi. Ta page n’existe déjà plus......
J’ai vaincu le signe indien en # 107
réponse à . mickeylange le 01/05/2012 à 14h20 : c’est aujourd’hui que le juge du Bronx décide si un pré...
Un peu avant 14 h 30 BFM TV a annoncé que la justice américaine ne retient pas l’immunité diplomatique dans cette affaire. Donc, le feuilleton continue.
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 14h13 : Si j’ai bonne souvenance, God a un jour expliqué qu’il n&rsqu...
Et un quatrain pour rester dans le sujet du jour

Toujours fidèle à ma conduite
Et sans trop nuire à ma santé
Je tire encor deux coups de suite
L’un en hiver, l’autre en été


L’auteur- André-François Poncet - est peu connu. Sans vergogne, qiuand on ne demande qui est l’auteur, je prends un air mystérieux qui laisse supposer que ce quatrain est de moi. Mais si on me demande si c’est autobiographique, j’invoque la licence poétique qui permet bien des libertés avec la réalité. Ouf !
Recourir aux services de la Veuve Poignet (Expression du 25/9/2006) peut donner des crampes.

Et c’est Pierre Perret qui dans ses Pensées largement autobiographiques utilise le synonyme de Cinq contre un
Recourir aux services de la Veuve Poignet (Expression du 25/9/2006) pour tirer sa crampe peut donner des crampes.

Et c’est Pierre Perret qui dans ses Pensées largement autobiographiques utilise le synonyme de Cinq contre un
réponse à . charmagnac le 01/05/2012 à 17h02 : Rendons donc à Gougueule ce qui est à Gougueule, mais faire coinci...
je risque de te rejoindre... (sonotone, couches Confiance, chaise monte-escalier, etc.)
Pour compléter le portrait, ajoute le déambulateur, le lit avec assistance électrique et système d’appel d’urgence, sondes à géométrie variable, chaise à porteur, p’tits pots pour vieillards avec entonnoir spécialement étudié pour nourrissage forcé, lunettes binoculaires à fort grossissement pour regarder la télé, fauteuil roulant avec pneus antidérapants pour faciliter les compétitions mensuelles dans les couloirs (celui qui arrive le premier à la salle à manger gagne une alèse dernier modèle), sémaphore pour les messages « courriel », gélules selon arrivage, pilules et perfusions à volonté... Y a aut’ chose... mais me souviens plus bien...

Si tu as un moment, passe me voir à la résidence "Le bon Repos" ! Tu me reconnaîtras : je serai habillée pareille.
Méfie–toi... tu commences à répéter deux fois la même chose... 
Du haut de l’estrade, Jean-Marie Le Pen, aidait un de ses sympathisants à y monter:
son membre, Le Pen hisse!
Je ne saisis pas bien le fond de ta pensée... Tu peux développer s’te plaît ?
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 17h41 : je risque de te rejoindre... (sonotone, couches Confiance, chaise monte-escalie...
Pourquoi tant d’efforts de toute façon il s’en fiche de comment t’es habillée non ?
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 17h57 : Je ne saisis pas bien le fond de ta pensée... Tu peux développer s...
N’y vois rien d’horrible ou de dirigé contre qui que ce soit c’est purement virtuel Les Dudules ventards on les descend. C’est tout.
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 17h41 : je risque de te rejoindre... (sonotone, couches Confiance, chaise monte-escalie...
J’ai bien lu ta liste à deux reprises. Tu sembles bien au courant ! mais tu as oublié le bassin (quand les couches sont pleines). Et pour les hommes les derniers catalogues de La Redoute (pour les pages des petites culottes - cf Chevalier et Laspales)

répéter deux fois la même chose

C’est comme ça que ça commence...Peut-être que bis repetita a été inventé pour consoler les radoteurs.
pour rebondir sur l’expression : vous avez déjà fait du crampoline ?
réponse à . <inconnu> le 01/05/2012 à 18h28 : N’y vois rien d’horrible ou de dirigé contre qui que ce soit ...
Et puis pourquoi attendre toujours dans la peur quelque chose qui pourrait arriver ? y en a marre
Bon revenons a l’expression de jour.
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 17h41 : je risque de te rejoindre... (sonotone, couches Confiance, chaise monte-escalie...
La maison de retraite

cette page
réponse à . chirstian le 01/05/2012 à 18h41 : pour rebondir sur l’expression : vous avez déjà fait du...
Nnnnon... mais il m’est arrivé de tirer ma révérence sur l’air des crampions.
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 19h23 : Nnnnon... mais il m’est arrivé de tirer ma révérence ...
Ah non ! On va pas tirer sa révérence maintenant ! On veut savoir Le pourquoi de certaines choses !
réponse à . DiwanC le 01/05/2012 à 17h41 : je risque de te rejoindre... (sonotone, couches Confiance, chaise monte-escalie...
Un oubli, et d’importance: le dentier dans un verre d’eau sur la table de chevet ! 
et avec l’expression du jour tu as oublié la main de ma sœur (ou de la tienne) pour tirer ta crampe.
Et moi j’ai oublié la date : cette page
Ne pas confondre
Aux cordes défaites, le noeud s’y fit lisse
et
Oh, corps! défaite! le noeud, syphilis.

Si vous souhaitez savoir comment on dit « Tirer sa crampe » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici

publicité
Expressio - le livre

Le contenu de ce site est si riche qu’un livre en a été tiré. Ce livre, devenu un best-seller est maintenant disponible en poche.

Ce commentaire ainsi que les réponses qui y sont liées, seront définitivement supprimés. Etes-vous sûr?