Les expressions françaises décortiquées
explications sur l'origine, signification, exemples, traductions

En deux temps trois mouvements

Très vite
En un rien de temps

Origine

Un homme qui a eu l'immense plaisir de faire son service militaire sait que, lors d'une revue, il présentait son arme ou la mettait au repos en deux temps. Dans le premier cas, par exemple, l'arme qui était au niveau du pied était d'abord amenée au niveau de la ceinture, puis dans un second temps amenée sur l'épaule.
C'est de ce mouvement (très ancien chez les militaires) exécuté en bonne et due forme avec promptitude que nous vient l'expression "en deux temps" qui daterait de 1789 d'après "Datations et Documents lexicographiques".
Quant aux "trois mouvements" c'est une forme plaisante d'exagération définitivement ajoutée aux "deux temps" à la fin du XIXe siècle.
Mais Claude Duneton nous informe qu'en 1825 déjà, la légende d'un dessin disait "Pour mettre le beurre dans les haricots (un temps, deux mouvements)" ; comme quoi cette amplification du nombre de temps par un nombre de mouvements était déjà pratiquée avant que notre expression complète ne naisse.

Exemple

« Prépare-toi dès aujourd'hui même à être présenté à la veuve inconsolable que je vais te charger de consoler en deux temps, trois mouvements. »
Edouard Corbière - Tribord et babord - Roman maritime - 1840

Ailleurs

Si vous souhaitez savoir comment on dit « En deux temps trois mouvements » en anglais, en espagnol, en portugais, en italien ou en allemand, cliquez ici.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d'utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. En cas d'erreur, signalez-les nous dans le formulaire de contact.

Pays Langue Expression équivalente Traduction littérale
Liban Arabe بلمحة بصر En un regard
Liban Arabe بلمحة بصر En un regard
Liban Arabe بلمحة بصر En un regard
Tunisie Arabe Fi wamia En un temp d’un regard
Pays de Galles Gallois Mewn chwinciad En un clin d'oeil
Allemagne Allemand In Nullkommanix En zérovirgulerien
Angleterre Anglais At one fell swoop D'un seul coup
Angleterre Anglais In a jiffy En un rien de temps
Angleterre Anglais In the blink of an eye En un battement d'oeil
États-Unis Anglais In a double-quick hurry Dans une dépeche à double vitesse
États-Unis Anglais In two shakes of a lamb's tale En deux secousses de la queue d'un agneau
Argentine Espagnol Al toque Au toucher (tres vite)
Argentine Espagnol En dos patadas Un deux coups de pied
Espagne Espagnol En menos que canta un gallo En moins (de temps) que chante un coq
Espagne Espagnol En un abrir y cerrar de ojos En un clin d'oeil
Espagne Espagnol En un dir ai Le temps de dire aïe
Espagne Espagnol En un periquete En un instant
Espagne Espagnol En un plisplas En un double claquement de main
Espagne Espagnol En un santiamén En un instant (de "Spiritus Sancti Amen")
Espagne Espagnol En un santiamén En un saint amen
Espagne Espagnol En un santiamén En un saint-et-amen (=le temps d'une bénédiction)
Espagne Espagnol En un tres i no res En un trois et rien du tout
Mexique Espagnol En un dos por tres En un deux par trois
Canada Français En criant ciseau
Italie Italien In quattro e quattr'otto En quatre et quatre huit
Belgique Néerlandais In één handomdraai En un tour de main (tournemain)
Belgique Néerlandais In één, twee, drie En un, deux trois
Belgique Néerlandais Op een wip en een klets Sur une bascule et une claque
Pays-Bas Néerlandais In een flits En un flash
Pays-Bas Néerlandais In een mum van tijd En un rien de temps
Pays-Bas Néerlandais In een oogwenk En un clin d'oeil
Pays-Bas Néerlandais In een poep en een scheet Dans un caca et un pet
Pays-Bas Néerlandais In een vloek en een zucht Dans un juron et un soupir
Pays-Bas Néerlandais In een vloek en een zucht Dans un juron et un soupir
Pays-Bas Néerlandais In een wip (zeer vlug) En moins de deux
Pays-Bas Néerlandais Met vijf kwartier in 't uur À cinq quarts d'heure dans l'heure
Brésil Portugais NUM PISCAR DE OLHOS EN UN CLIN D'ŒIL
Portugal Portugais Enquanto o Diabo esfrega um olho Juste le temps pour le Diable de se frotter un oeil
Roumanie Roumain În doi timpi şi trei mişcări En deux temps et trois mouvements
Roumanie Roumain Într-o clipită En un clin d´oeil
Ajouter une traduction

Voir aussi


Commentaires sur l'expression « En deux temps trois mouvements » Commentaires

  • #1
    • <inconnu>
    • 18/05/2010 à 01:57
    En deux trois mouvements, j’ai ouvert l’expressio du jour, et je suis la première. Ouais!!!....Et un et deux..mouvements. Et trois et quatre...encore mouvements et maintenant on change de paupière....C’était votre gymnastique matinale pour ouvrir les yeux en direct de la zone cocotiers.
    Bonjour à toutes et à tous.
  • #2
    • Bouba
    • 18/05/2010 à 05:48
    C’est avec un FSA-MAS-49/56-FLG que j’effectuais cet exercice en deux temps trois mouvements il y a .............quatre decennies de celà.....Bouh que le temps passe !!........Dommage que le service militaire ait disparu, çà ferait du bien à certains d’aller un peu crapahuter dans la gadoue du Valdahon..j’y étais et je n’en suis pas mort........Bon, allez j’arrête, çà fait vieux crouton réactionnaire !!
    Arme sur l’épaule, DROITE !!!!!!!!!!!........Hon-Deuuu ! Hon-Deuuuuu ! Hon-Deuuuu !.......La quille bordel, où j’bouffe un bleu !!!
  • #3
    • momolala
    • 18/05/2010 à 06:08
    • En réponse à Bouba #2 le 18/05/2010 à 05:48 :
    • « C’est avec un FSA-MAS-49/56-FLG que j’effectuais cet exercice en deux temps trois mouvements il y a .............quatre decennies de celà...... »
    Ah non, le seul bleu ici c’est Monsieur Ubbleu, dit aussi Le BoDan, et pas question de cannibalisme sur Expressio !
    Si vous saviez ce que parviens à faire en deux temps trois mouvements en ce moment ! Sauf que les deux temps sont de plus en plus longs : je colle le dessous du carton fermé ; je remplis le carton ; je ferme le carton ; je colle le dessus du carton ; je soulève le carton ; je le pose sur la pile et je recommence... et je recommence... et je recommence ... 10 m 3 pour moi et ... 70 m3 pour mon futur ex-mari qui ne sait pas faire un carton fonctionnel, le pôvre ! Ah mes amionautes, que j’ai hâte d’être au 28 mai à midi !
  • #4
    • OSCARELLI
    • 18/05/2010 à 07:16
    Les deux temps sont clairs: le fusil à hauteur de ceinture puis sur l’épaule. Les trois mouvement sont également clairs: qu moment où le fusil est à hauteur de la ceinture, il faut déplacer les mains, ce qui fait le troisième mouvement.
    Et Lycée de Versailles, bien entendu, si l’on ne laisse pas tomber son arme...
  • #5
    • OSCARELLI
    • 18/05/2010 à 07:17*
    En deux temps, trois mouvements, c’est comme en deux coups de cuiller à pot ...
  • #6
    • tytoalba
    • 18/05/2010 à 07:31
    En deux temps, trois mouvements, certains arrivent à mille temps à cette page.
  • #7
    • OSCARELLI
    • 18/05/2010 à 07:44
    • En réponse à tytoalba #6 le 18/05/2010 à 07:31 :
    • « En deux temps, trois mouvements, certains arrivent à mille temps à cette page. »
    Ah ben, toi, t’as mis l’temps, spa?
  • #8
    • DiwanC
    • 18/05/2010 à 08:43
    Beau temps, disait le savetier… Mauvais temps, répondait le financier…
    Mouvement d’humeur, mouvement d’humour… Perpétuel mouvement…
  • #9
    • chirstian
    • 18/05/2010 à 08:48
    à rapprocher (en deux temps, trois mouvements) de l’expression : au temps pour moi (cette page)
  • #10
    • chirstian
    • 18/05/2010 à 09:01*
    faire en deux temps trois mouvements est à la porté du premier imbécile venu. Par exemple planifions les 3 mouvements en 1 minute. Il suffit donc de faire le premier durant les 30 premières secondes, le second durant les 30 secondes suivantes et le 3° durant les 30 dernières secondes.
    Bon, vous me direz : et si la minute ne faisait pas 90 secondes, mais seulement 50 ? Vous avez mis le doigt sur la difficulté : il faut savoir choisir la minute adéquate. C’est en cela que l’exercice est minutieux. Mais vous pouvez vous faire seconder : que de bonne heure !
    Notez que si vous voulez effectuer 6 mouvements en 3 ou 4 temps, ce n’est ni plus, ni moins simple. Mais on en parle moins.
  • #11
    • <inconnu>
    • 18/05/2010 à 09:05*
    • En réponse à Bouba #2 le 18/05/2010 à 05:48 :
    • « C’est avec un FSA-MAS-49/56-FLG que j’effectuais cet exercice en deux temps trois mouvements il y a .............quatre decennies de celà...... »
    Sans oublier les pompes... «C’est la vie de château pourvu que ça dure !»
    Quant à en faire crapahuter certains, je leur collerai un sergent-chef de la Légion: 30 kg de caillasses dans le sac à dos et 20 à 25 km (minimum) en plein cagnard... Disons 40 à l’ombre...
  • #12
    • chirstian
    • 18/05/2010 à 09:09
    en deux temps trois mouvements ? Cela me rappelle Jeannot Lapin et son papa prenant chacun le terrier à lapines par un bout : bonjour madame, merci madame, bonjour madame, merci madame, bonjour madame, merci madame, bonjour papa, oh pardon papa...
  • #13
    • chirstian
    • 18/05/2010 à 09:24
    comme quoi cette amplification du nombre de temps par un nombre de mouvements
    quand God évoque "une forme plaisante d’exagération" il relève dans l’expression que le nombre de mouvements est supérieur au nombre de temps.
    Pour moi c’est l’inverse : je relève que les temps sont inférieurs aux mouvements. Et je suis sérieux en faisant cette distinction, même si elle semble ridicule ! Pour effectuer trois mouvements il semble logique de disposer de trois temps, mais l’expression met en valeur le gain de productivité qui permet de les exécuter en gagnant 1/3 du temps alloué.
    C’est là toute l’histoire de la production industrielle, de Taylor (my Taylor is rich) ou de Ford. Et en organisation c’est l’application de la méthode Pert : chercher toutes les opérations qui peuvent s’exécuter de façon simultanée afin de réduire le "chemin critique" à sa durée la plus courte : celle des opérations qui ne peuvent s’exécuter que de façon successive. cette page
  • #14
    • <inconnu>
    • 18/05/2010 à 09:25
    • En réponse à chirstian #12 le 18/05/2010 à 09:09 :
    • « en deux temps trois mouvements ? Cela me rappelle Jeannot Lapin et son papa prenant chacun le terrier à lapines par un bout : bonjour madame... »
    Et le hérisson qui redescend d’une brosse à chiendent en disant: «Ben quoi, tout le monde peut se tromper».
  • #15
    • pfloche
    • 18/05/2010 à 09:28
    • En réponse à OSCARELLI #5 le 18/05/2010 à 07:17* :
    • « En deux temps, trois mouvements, c’est comme en deux coups de cuiller à pot ... »
    propos d’un anglo-saxon pragmatique: "dear boys, y a encore plus rapide: en 1 temps, et 1 mouvement,avec la cuillère à pot. Point."
  • #16
    • charlesattend
    • 18/05/2010 à 09:31
    • En réponse à <inconnu> #14 le 18/05/2010 à 09:25 :
    • « Et le hérisson qui redescend d’une brosse à chiendent en disant: «Ben quoi, tout le monde peut se tromper». »
    ainsi que le ver de terre dans un plat de spaghetti ( "quelle partouze !!")
  • #17
    • momolala
    • 18/05/2010 à 09:33
    • En réponse à chirstian #13 le 18/05/2010 à 09:24 :
    • « comme quoi cette amplification du nombre de temps par un nombre de mouvements
      quand God évoque "une forme plaisante d’exagération" il relèv... »
    Dans ton lien, sont bien mentionnés deux temps "Date au plus tôt" et "Date au plus tard", mais la succession de mouvements nécessaires entre les deux est supérieure à trois ! Tu noteras que la maman du gâteau à la meringue est pleine de bon sens et, comme moi, fait son monsieur Jourdain sans Pert. C’est ce que j’expliquais ce matin à un fort à bras : quand on n’a pas de force, on démonte les choses à faire en une succession d’actions chronologiquement et physiquement réalisables. Le propre des femmes, quoi ! 😉
  • #18
    • BeeBee
    • 18/05/2010 à 09:58
    • En réponse à chirstian #13 le 18/05/2010 à 09:24 :
    • « comme quoi cette amplification du nombre de temps par un nombre de mouvements
      quand God évoque "une forme plaisante d’exagération" il relèv... »
    Passionnante cette histoire du gâteau à la meringue ! Mais, j’ai quand même eu l’impression qu’ils passaient deux, voire trois fois plus de temps à mettre en place leur schéma, qu’à finalement, le réaliser ! Toute bonne ménagère arrive à s’organiser (sans l’aide de ce schéma, sans nul doute fort précieux ), pour servir à ses hôtes le plat qu’elle a choisi de réaliser, et cela, la plupart du temps, en deux temps trois mouvements ! Alors, peut-on dire que les ménagères, font du Pert, sans le savoir, comme Monsieur Jourdain (ainsi que le notait Momolala ) ? 😉
  • #19
    • DiwanC
    • 18/05/2010 à 10:29
    • En réponse à chirstian #13 le 18/05/2010 à 09:24 :
    • « comme quoi cette amplification du nombre de temps par un nombre de mouvements
      quand God évoque "une forme plaisante d’exagération" il relèv... »
    Ford, Taylor, Stakhanovisme en 1935, PERT en 1956
    Amélioration des gestes, rythmes, cadences : les temps modernes… qui ne sont pas sans intérêt puisqu’ils évitent le geste inutile, la fatigue et la perte de temps. Un peu trop de technocratie, peut-être ?
  • #20
    • DiwanC
    • 18/05/2010 à 10:30*
    • En réponse à BeeBee #18 le 18/05/2010 à 09:58 :
    • « Passionnante cette histoire du gâteau à la meringue ! Mais, j’ai quand même eu l’impression qu’ils passaient deux, voire trois fois plus de... »
    Y z’ont oublié de prévoir le moment propice où il faut ajouter le sel dans le gâteau !